quelle a été votre meilleure expérience sous drogue / PsychoACTIF

quelle a été votre meilleure expérience sous drogue

Publié par ,
58339 vues, 47 réponses
Trippe ta mine 
Psycho périodique
France
000
Inscrit le 07 Sep 2014
143 messages
La première à  la MD, la première au LSD, la première aux champis, chacune des trois dans un contexte "intime" avec des amis proches, qui ont été des purs moments de bonheur big_smile

Une soirée coke/speed en club house à  l'ancienne, assez mémorable dans le kiffe même si jme souviens pas des détails.

Et surtout le Tribes Gathering d'il y a quelques années, à  base de 2cp en début de soirée, puis un gros buvard bien costaud dans la nuit, et enfin deux para de pseudo-MD (RC inconnu) et une teille de Jagermeister avec 2 potes au petit matin. Devant le son Goa, jme suis tapé une montée d'empathogène de 10h de suite avec clarvoyance absolue, full visuel et impression que la foule, le DJ, le son, enfin bref tout quoi, tout n'était qu'une seule entité. Le smile collé sur la gueule pendant un bon 20h de suite. Mon seul regret ça a été la violence de la descente, mais encore, l'expérience en valait largement le coup smile

Sinon je pourrais en raconter des dizaines incroyables, d'autres plus craignos. La drogue c'est le pied, jusqu'au moment ou tu te rends compte qu'elle prend trop de place et qu'elle ronge sur ta vie (que ce soit des consos festives ou quotidiennes). Il faut réussir à  lui donner la place qu'elle mérite, enfin selon son propre jugement. Fin de la petite morale à  la mords-moi-le-noeud

Discovers the meaning of life.
FORGETS IT.

Hors ligne

 

splinK 
PsychoHead
France
500
Inscrit le 31 Oct 2014
1093 messages
La première à  la MD, en club, je bougeais dans tous les sens, j'ai dansé 7h non stop, c'était magique !
La première au 3MMC était cool aussi j'avais l'impression de retrouver les effets de la MD big_smile

Au faite, paix à  l'âme de l'auteur du topic je te connaissais pas mais tu m'as permis une grosse prise de conscience <33 sad

Dernière modification par splinK (23 janvier 2015 à  17:25)

Hors ligne

 

y091792k 
en Fauteuil , RETRAITÉ jusqu'à la Fin .
France
000
Inscrit le 20 Aug 2008
683 messages
En 1978 , à  l 'automne sous Lsd , Seul en pleine forêt dans le Cantal où je suis né et où j ai passé toute mon adolescence. Bref à  vagabonder toute une nuit où je vivais en communauté à  l' époque et donc un soir sous trip général style le groupe psyché GONG pour ceux qui connaissent , je suis parti me ballader , grandiose ect...et mon souvenir et que je me retrouve dans un bistrot d un village avec 2 clodos du coin dont 1 avait une veste en skai et les poches de cette veste étaient rafistolees avec de la ficelle de bottes de foin , lol ...puis je rentre après 12h de délire dans la barraque où nous vivions !!! Pleins de souvenirs cette histoire ....

la mort ne viendra pas me prendre de mon vivant....
Fumier ....JE suis Toujours Vivant ....!    PAPILLON  .

Hors ligne

 

Dyson 
Drogué modéré
France
000
Inscrit le 02 Feb 2015
55 messages
Halala...
Est-ce que les meilleures expériences sont toujours les premières?

Pour moi aussi c'était les Taz.
Était-ce meilleur que la MDMA en poudre qui inonde le marché maintenant?
Ou peut-être que c'est juste car c'est sous cette forme de cachet que nous avons fait nos premiers pas, excité de sentir la montée avec l'adrénaline du côté interdit...

C'était ya 10 ans, pour le réveillon du jour de l'an 2005 au ski avec un groupe de 11 amis. Après une grosse dispute avec un pote qui a niqué la soirée de tout le monde, j'ai pris un tout petit cachet jaune, avec un bouddha gravé dessus, c'était 23h30, après une longue attente sans rien sentir et s'être souhaité la bonne année en faisant la gueule, la montée fût fulgurante.

Accélération incontrôlable de la respiration, mes bronches ont jamais été dilaté comme ça, on aurait dit que j'avais vidé un tube de ventoline d'un seul coup, disparition instantanée de toute anxiété, énervement, fatigue, suivi d'une sensation de bien être indescriptible et d'une espèce d'euphorie plus ou moins contrôlable, j'y voyais flou, comme si j'avais des étoiles dans les yeux, mes oreilles bourdonné, impossible de rester assis, j'avais des frissons d'un kiff extrême, mes joues me brûlait, il fallait que je bouge je me sentais léger comme une plume et mon sang était en ébullition... on ne voyait plus la couleur de mes yeux tellement mes pupilles étaient grosses...

Je me suis finalement réconcilié avec mon pote et nous sommes sorti tout les deux en boîte alors que les autres sont resté à  l'appartement.
Soirée de ouf, il devait y avoir 300 personnes j'ai du parler à  tous le monde. Tout était beau dans le meilleur des mondes alors que j'avais gâché la soirée de plein d'amis.
Couché vers 7h impossible de dormir malgré les buzz, finalement j'ai dormi une heure et je me suis levé... Pour aller skier ! Avec quand même tout les remords de la dispute de la veille qui me trituraient dans ma descente...
Depuis je n'ai jamais revu ce type d'ecstasys, je serai prêt à  donner 40 euros pour en avoir juste un! 1 Taz! 1 seul!!!

"A quoi bon prendre la vie au sérieux, de toute façon nous n'en sortiront pas vivants."

Hors ligne

 

ShishaMan 
Eat sleep do drugs repeat
000
Inscrit le 12 Jan 2015
66 messages
25C-NBOME dans la nature avec ma meilleure amie smile

On a rit pendant des heures, meilleure journée de ma vie big_smile

Hors ligne

 

GlaGla 
Sans-Dents
France
000
Inscrit le 25 Jan 2015
21 messages
Blogs
C'était en 2005, j'étais partis en voyage en Pologne et des personnes rencontré au hasard de mes sortis nocturne m'ont offert mon premier buvard.
Je me trouvais a cheval sur la frontière tchèque, une nuit vraiment magnifique dans les montagnes enneigée. Aucun ressentiment, aucune peur alors que je me trouvais avec de total inconnue au milieux de nulle part. Beaucoup de difficulté a communiquer car il ne parlaient pas anglais, cela ne les as pas empêcher de m'accompagner pendant toute la durée du trip.

J'espère me souvenir de cette nuit pour toujours.

Dernière modification par GlaGla (08 février 2015 à  08:39)

Hors ligne

 

Kozik 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 20 Jan 2015
50 messages
Salut à  tous! smile

Voici la mienne, j'avais écrit un petit texte il y a longtemps dessus  :

" Encore un début de journée ensoleillé. Sauf qu'aujourd'hui, c'est une journée spéciale pour le petit con que je suis à  18 ans.

Elle me tend ce qui s'apparente à  un minuscule paquet. Une boule prisonnière d'un sac plastique. C'est dur ; comme un caillou. Je sais que j'ai visé juste.
Lubna était une jolie fille. Une fille coquette, svelte, gracieuse et pleine de vie. Mais je n'avais d'yeux que pour ce petit pochon en ce début de journée.
"Fais attention, n'en prend pas trop" me glisse-t-elle en me regardant avec ses grands yeux marrons.
Mais je ne l'écoute que d'une oreille peu attentive. Elle me glisse le pochon en le posant sur ma cuisse. Je le glisse dans ma poche, et sa main agrippe mon avant-bras.
"Promets-moi que tu ferra attention hein?" J’acquiesce en hochant la tête. C'est son arrêt. Elle descend, et m'embrasse sur la joue. Difficile de croire que cette jolie Lubna en pince pour Hélène aussi.

J'entre en scène, c'est à  moi. C'est mon arrêt. Il est temps qu'Hélène rentre en piste.

Je suis sorti du bus à  grands pas. La tête baissée et la main dans la poche caressant mon bonheur en boulette.
J'ai croisé son regard. Avec ses cheveux bouclés. Je crois qu'elle savait mais qu'elle ne voulait pas l'admettre. Mais elle ne me connait pas. Personne ne me connait.
Je continue sur ma lancée. Je passe le portail du lycée, l'entrée principale, le hall. Chacun vaque à  ses occupations habituelles, sa routine, ses rumeurs, ses amours, ses soucis.
Pas moi. Pas ce jour là .

Je monte quatre à  quatre les marches recouvertes de lino. Troisième étage. Toilettes pour hommes. Je m'enferme à  double tour. Mains moites. Cœur battant. Tempes raisonnantes. Je déballe avec conviction le petit pochon. Je tombe sur elle.

Une sorte de caillou recouvert d'une robe marron. Je cherche avec frénésie de quoi l'écraser. J'en met le tiers à  côté. Je suis prêt à  faire cela par terre. Mais une pointe de lucidité me guide encore un peu. J'écrase un petit tas, qui ressemble à  une ligne. Assez épaisse. J'ai peur de ne pas en avoir assez mit. Je ne veux pas gâcher ce moment. Folie. Bonheur. Effusion.
Je roule un bout de papier d'un de mes cours de philosophie pour me faire une paille. Je me bouche la narine gauche de manière maladroite et je m'approche de la ligne que je viens de faire.

La poudre remonte dans mon nez. Le goût est spécifique. C'est amer. Je ressens une vague de chaleur presque immédiate. Mes mains sont de plus en plus moites. Mon cœur s'accélère puis ralenti en quelques secondes. J'y suis. Satisfaction. Solution. Je viens de goûter à  l'interdit. Je reste alerte quant aux effets. Que va-t-il se passer?
Je décide de sortir immédiatement des toilettes. Direction la bibliothèque du lycée. Je m'assois derrière un ordinateur. Elle est là . Ses cheveux bouclés bougent avec grâce lorsqu'elle vient s'assoir à  mes côtés. Elle a un joli sourire. Je suis un peu gêné. Elle me parle mais j'ai la tête ailleurs, je ne comprends pas vraiment ce qu'elle me dit. Je suis trop bien pour faire réellement attention à  elle.
Dix minutes. Trente. Peut-être trente secondes se sont écoulées. Je décide de retourner aux toilettes. Mon petit manège recommence. Cette fois-ci avec un peu plus d'assurance. La poudre repasse encore une fois dans ma narine. Je me sens bien, apaisé . Je m'allonge à  même le sol, avec pour seule lumière, ce néon blaffard.

Et c'est bon. Putain ce que c'est bon. Mieux qu'une partie de jambes en l'air. Je suis en plein rush. Mes yeux se ferment, mon cœur ralenti encore. Je vis sous un bocal de chaleur. Mes émotions sont sous cloche. Je l'aime déjà . J'en suis tombé amoureux.

La journée s'est écoulée très rapidement. Ma première journée sous son influence. Mon rush a duré pas mal de temps . Beauté. Contemplation. Elle est encore là , au creux de ma poche, prête à  être écrasée, prête à  me donner le bonheur de manière instantanée. Comme si ce petit caillou pouvait distribuer de l'amour en poudre.

Aujourd'hui, j'ai rencontré la belle Hélène, une jolie femme en robe brune. J'en suis tombé amoureux, un vrai coup de foudre. "

Voilà  pour ma meilleure expérience smile

Kozik'

Dernière modification par Kozik (09 février 2015 à  13:17)

Reputation de ce post
 
Yep. Caïn
 
J'ai aimé lire Maj'
 
Sacré joli texte, souvenirs et frisson...

"Pas vu pas pris!"

Hors ligne

 

tarto 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 17 Feb 2015
13 messages
Mon premier buvard de LSD.

10h à  planer sur Pink Floyd... Trip transcendantal !

Je n'ai pas bougé du matelas pendant au moins 6h.

Avec un de mes meilleurs amis.

Hors ligne

 

mikykeupon 
Modérateur à la retraite
France
000
Inscrit le 10 Mar 2009
9631 messages
Blogs
Un cunnilingus sous MXE.
Plusieurs heure non-stop à  savourer ma femme qui elle aussi a pris son meilleur pied, au point de s’arrêter plusieurs fois pour vérifier s'il ni avait personne d'autre tellement en sentait le plaisir venir de chaque port de notre peau, une intensité jouissive qui fait limite peur. Comme si des dizaines de mains parcourait nos corps en même temps que nous
Y a t-il une limite au plaisir ?

Par contre sous mixie autre chose que les préliminaires est périlleux à  cause de l'effet dissociatif qui ne nous laisse pas très maître de notre coordination.

Hors ligne

 

Caïn 
PsychoAddict
200
Inscrit le 04 Oct 2013
2003 messages
Blogs
Kozic,
Tu as eu de la chance de ne pas être sujet au vomissement. Pour moi, c'était à  chaque fois le cas au début. Et même après des années quand un truc plus fort arrivait. Jette un oeil ici :
https://www.psychoactif.org/blogs/Dreu_ … html#c8463
Reputation de ce post
 
Et bien c'est bizarre mais j'ai JAMAIS vomi sous came ^^

La drogue c'est de la merde, surtout quand t'en as plus.

Hors ligne

 

BORDERLINE 
Nouveau Psycho
000
Inscrit le 14 Jan 2015
95 messages
Ecellente question, ca nous fais creusé les méninges, ont fafrfouilles dans nos délires en rescendant l'aiguiles du temps; Je passe par mes premiers exta ado ou je découvre la life avec le love de la md, les soirées d'hiver champotes a se pisser dessus mais je pense bizarement que c'était lors d'une étapes de ma vie qui était compliqué quelques semaines après que je sois a la rue. Mon premier fix d'héro par un type rencontrer quelques jours auparavant ( il aurait pu faire la batard et le charger comme une mule), tout mes soucis se sont subitement évaporer le dosage était parfait ( je navais que très rarement tapé d'héro), je me souvient sentir tout mon système veineux en sentant un courant chaud me traverser tout le corps, un flottement subtile et magique

Hors ligne

 

turlubudu 
Psycho militant
000
Inscrit le 06 Jun 2014
106 messages
Le temps passe, les idées changent mais le fond reste le même, quand je lis "meilleur" je comprends "magnifique", "beau", "safe", "sans problème"...

Je me rends compte que chacune de mes perches à  était pareil que la précédente, non par ce que je vivais dans chaque trip qui est justement unique, mais par ce que je ressentais, chacun m'a donné la même intensité d'émotion et de plaisir au final, et ce durant des années.

Depuis un bon moment je me reconstruis, ou plutôt je finis de grandir pour pouvoir enfin trouvé un appui stable dans ma vie qui jusque là  à  était un mélange de chaos et de rêve couplé à  une pointe d'autodestruction permanente.

C'est ainsi que je pense maintenant que mes meilleurs expériences sous drogues sont mes bad trips, j'ai toujours su que ces derniers étaient fort par leur intensité, mais jamais avant je ne m'étais rendu compte à  quel point ils m'apprenaient tant de choses sur qui je suis vraiment, des choses enfouis au plus profond de moi même. J'ai découvert tant de choses en moi grâce à  sa.

Ce qui est marrant (et j'en rigolais pas sur le moment, bien au contraire) c'est que chaque bad que j'ai fais à  était la suite logique du précédent, toujours la même mascarade ainsi l'histoire se répété sans cesse mais avec de nouveaux protagonistes, nouveaux décors... Au fond le sujet principal de ces trip resté le même et c'était logique puisqu'il s'agissait de moi, et uniquement de moi.

Du coup j'ai appris à  traduire mes bad afin d'en retrouvé l'origine selon un processus introspectif, cette cause à  mon malheur, caché au plus profond de moi... et sa finit par payé. Depuis mon premier bad je n'ai jamais jeté l'éponge sur le produit, au contraire j'ai forcé la chose et parfois sa se passait mal encore, parfois non, etc.

C'est un long travail personnel dans lequel je me suis investi beaucoup plus que je ne pensais l'être sur le temps présent et qui va encore duré longtemps encore, je suis convaincu des pouvoirs bénéfiques que peut avoir une thérapie psychédélique. J'aurais aimé qu'on me soigne comme sa étant gosse plutôt que le fluox...

Depuis j'ai ré-appris à  ressentir les choses, à  retrouvé une solitude et une paix intérieur que je n'avais ressentis depuis fort longtemps, savoir qui je suis...


Turlu
Reputation de ce post
 
Intéressant INB

Adepte du libre.

Hors ligne

 

Anonyme6525
Invité
Turlu pour tes bad, tu prenais quelles drogues? Sinon c'est très intéressant ce que tu écris, on apprend beaucoup de choses lors d'un trip ou l'on se fait un peu malmener (je parle des disso pour moi).

Ma plus belle expérience sous empathogènes, 17 ou 18 piges. Une matinée ou l'on a du aller squatter un champ car le père du pot chez qui on avais passé la soirée allais revenir a la maison. J'avais pris 2/3 doses de méthylone, et avant de partir, un bon para de méphédrone. Je me rappelle marcher sur le chemin juste avant d'arriver sur le champ, les bras levés, humant l'air de la nature dans un état d'extase. Quelques heures avant, j'avais réussi a embrasser une unique fois la fille que j'aimais à  l'époque (la copine d'un pot qui étais parti, pas cool...), meilleur baisé de ma vie, l'intensité de l'interdit, je la trouvais tellement belle... Sinon (moins romantique^^) une partie de baise effrénée sous méphédrone avec ma copine de l'époque, juste avant le nouvel an, qui a du s'arrêter parce qu'il fallais souhaiter la bonne année a tout le monde, ptain^^

Je me rappelle aussi de la première fois ou je me suis pluggué de la MXE, en matant Enter The Void. Expérience profondément grisante, j'étais dans une atmosphère tellement étrange, intense, un état d'esprit tout nouveau dans lequel jamais je n'avais été plongé avec autant d'intensité.

Et aussi, en moins intense for sure, mais tout aussi mémorable, mes débuts dans le GBL. Les quelques fois ou je me suis mis à  pleurer ma joie d'être en vie. Ce produit m'as tellement parlé, c'est ouf. C'étais ma petite MD du quotidien, jusqu'à  ce que ça parte en couille^^

Topic intéressant même si il peut virer dans l'apologique, mais faut pas renier les bons cotés de la drogue, et ces expériences qui nous ont marqué a jamais smile
 

turlubudu 
Psycho militant
000
Inscrit le 06 Jun 2014
106 messages
Bijord: Principalement psilos lsd ou même avec le canna. Tout dépend du contexte anfaite et de l'environnement surtout, genre fumé un pétard en fin de teuf pour dormir sa suffit à  me lancé en bad trip (la paranoïa du bédo couplé à  un sentiment de persécution alimenté par des hallucinations principalement auditives) alors qu'un festival comme le boom à  était à  ma grande surprise comme une sorte de gavage d'acide h24 couplé à  multiples produits et la j'ai eu que du positif, ou encore une autre fois dans une teuf en forêt avec un combo 2cb/mxe/speed/md/ké qui s'est révélé en un trip explosif ou j'ai du passé la moitié de la nuit à  rigolé devant les visus que j'me tapais avant de m'engouffré devant le mur de son une fois la lumière qui se lève... avec en prime ma première fois au dmt et au 5-meo-dmt pour le réveil le sur-lendemain au soleil au milieu de la prairie, ce fût d'ailleurs parmis les plus beaux visus qu'il m'ai était donné de vivre! (et je sais, combos anti rdr...)

Ce qui m'a poussé à  l'introspection c'est le fait justement d'avoir continué à  consommé des psychés dans des circonstances diverses et ainsi voir qu'un environnement avait plus ou moins d'influences sur le chemin qu'allait suivre mon trip, j'ai commencé cette démarche après 2 ou 3 bads et le fait d'en parlé avec un pote qui connait aussi le produit, le bad trip et qui à  était présent à  certains moments, d'ailleurs l'aide d'une personne de confiance aide grandement à  désamorcé un début de bad trip, sa m'à  aidé entre autre à  comprendre pourquoi on préconise d'être vivement entouré de gens de confiance dans ce genre de consommation.

Sinon les bad on commençait suite à  une surdose de psilos qui m'ont littéralement scotché au siège, à  l'époque je connaissais déja le lsd en combo md depuis un petit moment, par contre les psilos c'était l'affaire d'une à  deux fois par an, pas plus. C'est depuis ce moment la que j'ai eu comme une sorte de blocage. Ce surdosage de psilos on fait comme un déclic dans ma tête, je me suis pris en quelques heures ce que je refoulais en moi depuis des années: manque de confiance, perte d'identité, et d'autres sentiments divers.

Je me rappellerais de ce trip toute ma vie, comme beaucoup d'autres d'ailleurs, tellement je suis parti loin, allant jusqu'à  visualisé une sorte de métaphore de la société comme étant une masse de bêtes hideuses enchaînées les unes aux autres et passant leur vie à  tiré des chaînes pour soulevé un édifice. Ce qui est marrant c'est que mon pote et moi on devait allé tapé du pied en teuf, vu que j'étais bloqué on à  pas pu, et sur les coups de 3/4h du mat (je tripais depuis les coups de minuit) en reprenant mes esprits la première chose que je lui dit c'est : "bon, c'est pas tout mais la teuf continue jusqu'à  7h et y'a un after qui reprend juste après, allé on y va!" mais lui était plus très chaud à  l'instar de moi qui était plein d'énergies à  revendre!

J'ai cru un temps que c'était exclusivement avec les hallucinogènes type lsd et psilos que j'étais devenu sujet aux bad trips (j'emploie cette expression car elle est commune et populaire, perso pour moi sa reste un voyage comme un autre) mais depuis j'ai appris que le canna me procurait les mêmes effets, et la peu importe le contexte etc. sa me le fait toujours. Suite à  une introspection j'ai comme remonté jusqu'à  mes premiers bédos et j'ai remarqué que ces effets je les avais déja auparavant, mais moins prononcé, c'est peut-être aussi du fait que ne fumant plus quotidiennement j'ai perdu la tolérance, en tout cas un médecin spécialisé dans les produits m'à  confirmé que c'était devenu neurologique.

Du coup maintenant si usage de ce genre de produit il y à  alors c'est très exceptionnel et avec un set&setting en béton ou sinon en solitaire chez moi dans un but introspectif. Depuis que je me sens plus en accord avec moi même j'ai remarqué divers bien faits fort remarquables: baisse de certaines addictions, humeur positif et plus stable qu'avant, plus grand contrôle de mes émotions, concentration qui revient (du genre lire un livre et être absorbé, sa m'étais plus arrivé depuis une dizaine d'années), affirmation de soit etc. Par contre maintenant j'ai des troubles de mémoire à  court terme qui se révèlent fort gênant dans certains cas (du genre administratifs...) du coup j'ai repris l'habitude du post-it papier lol

Déso pour le gros pavé mais je pense qu'il peut-être intéressant d'expliqué un peu tout ce processus, sa explique entre autre mon militarisme pour l'usage de certains produits dans un but thérapeutique et clinique! (legalize lsd!!! fume_une_joint )

Adepte du libre.

Hors ligne

 

Mister No 
Pussy time
3510
Inscrit le 04 Aug 2014
7967 messages
Les premières fois de chaque produit, c'est toujours magique avec la part de surprise et la découverte des effets sur un cerveau tout frais et apte à  prendre son pied.
A part l'héro, j'ai fait une grosse OD, j'ai pas kiffé la première fois en speedball. La coke, j'ai pas kiffé immédiatement non plus ; j'attendais plus. Le produit était top pourtant. Ce n'était pas ce que je recherchais. ça m'a pris du temps pour trouver où agissait la coke.
Si je ne devais choisir que l'intensité d'une découverte, j'hésiterais entre le black bombay pour le body jouissif et ma première montée de LSD gravée en numérique.

Dernière modification par Mister No (18 mars 2015 à  10:41)


Just say no prohibition !

Hors ligne

 

Phoenix74 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 13 Apr 2015
80 messages
Blogs
Moi c'était mon 1er LSD jamais eu des Hallus comme ça depuis. Au tekos près de Toulouse, un terrain vallonné, des structures gigantesques, et au dessus de l'une d'elles, bien au loin à  l'autre bout du vallon, j'ai pu y voir un magnifique et énorme dragon rouge et or aux traits bien définis, puis une danseuse du ventre avec un sarouel jaune et un voile bleu devant la bouche qui dansait et faisait des trucs merveilleux avec ses mains style danse orientale (ces 2 grosses hallus en visu c'était comme des hologrammes immenses au dessus d'une structure déjà  bien grande). Pfiouuu mon plus beau souvenir! Je pourrais détailler ce délire par des paragraphes entiers tellement c'était magique et unique. Et j'ai finis en parlant avec une petite gonzesse qui me faisait un peu flipper au départ parce qu'elle avait une tête de lézard et puis après dans mon trip je me suis dis, "finalement elle a une tête de lézard mais c'est pas de sa faute, puis elle est gentille" je lui ai dis que je l'écoutait parler mais quelle tête elle avait, elle a rigolé m'a expliqué qu'elle était contente de discuter en pleine descente et j'ai finis mon trip en kaléidoscope dans ma tente (ou dans ma tête wink )
Depuis jamais vécu de telles Hallus  juste déformations visuelles mais pendant longtemps à  chaque fois que je prenais un carton je voyais un patte de dragon, un œil, une queue et après ça m'a passé.

La plus grande partie de l'ignorance peut être vaincue. Nous ne savons pas, parce que nous ne voulons pas savoir.

Hors ligne

 

req_in 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 14 Apr 2018
1 message
hey, pour moi la meilleur de mes experience était au tusidane, a l'époque ou c'était encore sans ordonnance avec un des bedo, j'ai pris ca avec 4 potes.
Honnêtement je pense que quelque soit la drogue que tu prend c'est pas l'effet qui compte, mais c'est quand tu fait de la merde avec tes potes, genre un de mes potes parlait en anglais avec un accent americain texan, et moi je trouvais le sol confortable.
Mettez vous des races, mais avec vos potes.

longue vie:rasta

Hors ligne

 

Sunshine Maker
Psycho junior
France
000
Inscrit le 11 Jan 2019
276 messages
Premier trip à la MDMA j'étais sous LSD genre bien à 4 cartons 200ug étalés sur la journée et on m'avais offert un pikachu ou ronflex je sais plus, je l'avais mit dans un coin sans l'intentnion de le prendre.

Et quand je l'ai prit, PUTAIN !

J'étais couché par terre je regardais le ciel sur sur pink floyd en fumant des petits spliff purs, j'avais l'impression de voir à travers le ciel et de percevoir toite l'humanité...

There he goes. One of God's own prototypes. A high-powered mutant of some kind never even considered for mass production. Too weird to live, and too rare to die.

Hors ligne

 


Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

[ Forum ] Quelle est votre drogue préférée?
par Skenman, dernier post 25 septembre 2015 à  13:54 par Yotna
  1
[ Forum ] Expérience de décorporation sous drogue
par Astral Ergo Six, dernier post 15 décembre 2017 à  06:59 par Zarutas
  10
[ Forum ] Quelle était votre meilleur tripe ?
par Julie1000, dernier post 31 mai 2015 à  12:15 par psychocrack2
  8

Psychoactif en Images
Plus d'images psychoactives
En ce moment sur PsychoACTIF  
 Psychoactif 
Edito : Nous sommes des Personnes Utilisatrices de Drogues (PUD)
11 mai 2022Annonce de Equipe de PsychoACTIF
 Psychoactif 
Les résultats de l’enquête sur la communauté Psychoactif en 2021
25 mars 2022Annonce de Equipe de PsychoACTIF
 Forum UP ! 
Arrêt & Sevrage - Permis poids lourd
Il y a 23hDiscussion sans réponse depuis 12h
 Forum UP ! 
Culture - Plaque dorée et toujours pas de champi..
Il y a 21hDiscussion sans réponse depuis 12h
 Forum 
Etat des lieux à Amsterdam?
Il y a moins d'1mnCommentaire de Curiosite dans [Conseils généraux de...]
(3 réponses)
 Forum 
La atorvastatine a des effet récréatif ?
Il y a 3mnCommentaire de LeDoc86 dans [Médicaments psychotro...]
(1 réponse)
 Forum 
Actualité - Dangers des deodorants utilisés de façon recréative
Il y a 7mnCommentaire de LeDoc86 dans [Poppers, solvants et...]
(12 réponses)
 Forum 
Le Fentanyl, cause numéro 1 de mortalité aux Etats-Unis pour les 1...
Il y a 40mn
3
Commentaire de Agartha dans [Opiacés et opioïdes...]
(6 réponses)
 Forum 
Qualité de la H en Europe : comment on en est arrivé la....?!
Il y a 42mnCommentaire de trolalol dans [Heroïne...]
(6 réponses)
 Forum 
Addiction - Dépendance et questions
Il y a 2hCommentaire de Curiosite dans [Cannabis...]
(2 réponses)
 Forum 
Fluoxetine - Fluoxetine + xanax
Il y a 2hNouvelle discussion de Boinou dans [Antidepresseurs...]
 Forum 
Alerte - Feedbacks RC Shops uniquement pour SCAM, mauvais produits, et anal...
Il y a 3h
17
Commentaire de meumeuh dans [Research Chemicals (R...]
(414 réponses)
 Blog 
*Le camégoïste
Il y a 36mn
2
Commentaire de le crabe tambour dans le blog de BREIZH AR PEOC'H
(52 commentaires)
 Blog 
[Video] Dealer par Amour ?
Il y a 19hNouveau blog de Ledayuum dans [Tranche de vie]
 Blog 
Juste envie de partager.
Il y a 2j
32
Commentaire de Papaseul dans le blog de Papaseul
(363 commentaires)
 
  QuizzZ 
Testez vos connaissances sur les overdoses d'opiacés
Dernier quizzZ à 13:12
 PsychoWIKI 
PAWS, le syndrome prolongé de sevrage
 Topic epinglé 
Neurchi 2 Psychoactif
 Nouveaux membres 
Niconico, RandomUser, romg69170, spiraltoupie, Zigou32 nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
S'identifier

Mot de passe oublié

Morceaux choisis 

 Edito : Nous sommes des Personnes Utilisatrices de Drogues (PUD)
par Equipe de PsychoACTIF, le 11 May 2022
Voici l'édito du Fanzine N°5 de Psychoactif. Psychoactif mène un combat contre la stigmatisation de l'utilisation des drogues. Le langage est un outil important pour transmettre des messages et le choix des termes compte. Jusqu'à là, nous avions utilisé l'acronyme « UD » pour parler des u...[Lire la suite]
 Test 2map (ap237)
par Unposcaille, le 03 May 2022
Bonjour à tous, Malgré tous les messages avertissant de la toxicité et de la corrosivité du 2map, j'ai décidé de tester car c'était le seul opioide disponible sur les sites que je connais qui ne soit pas un dérivé du fentanyl. Les messages sur la dose à prendre sans tolérance sur reddit...[Lire la suite]
 Comment gérez vous votre dépendance ?
par Jérimadeth, le 14 Apr 2022
Mes dépendances sont bien installées, alors pourquoi les déloger ? L'homme naît dépendant (nourrisson), il meurt dépendant (vieillard). Entre les deux, on dépend aussi (de l'argent, des autres, de la bouffe, etc.), j'ai décidé d'être libre d'être dépendant. Savoir faire avec, c'est ma li...[Lire la suite]
Tous les morceaux choisis
Les derniers champis

tu va être bien avec ça ;) /Yo dans [forum] Cherche prix et photos de prods pour enrichir le PsychoWIKI
(Il y a 2h)
Je plussoie (Prescripteur) dans [forum] Quel médicament pour remplacer fentanyl
(Il y a 4h)
A répondu à mes interrogations dans [forum] Beaucoup trop de mycélium dans mon kit
(Il y a 18h)
On a répondu à ma question dans [forum] Mon grow kit est il contaminé ?
(Il y a 23h)
Un ps plein de vérités dans [forum] Quelle dose ?
(Il y a 1j)

Pied de page des forums