Quelles drogues causent les pires Bad Trips? / PsychoACTIF

Quelles drogues causent les pires Bad Trips?

Publié par ,
2373 vues, 26 réponses
Mélatonine2 
Lucide, j'hallucine
France
200
Lieu: Paris
Date d'inscription: 18 Oct 2016
Messages: 765
Blogs
Bonjour à tous, selon vous quelles substances causent les bads trips les plus violents ? Salvia, Lsd, dmt, champi, cannabis, DXM, kétamine, mescaline etc ?

Dans Bad Trip il faut comprendre sur le bas sur le moment & les effets ensuite de plusieurs jours à plusieurs années quoi.

Faites un petit classement et puis expliquer pourquoi (nature des effets, violence, intensité, durée etc) et puis si vous avez des conseils pour sortir d'un Bad, ils sont bienvenus.

Léodagan : Et à quoi ils ressemblaient ces champignons ?
Perceval : Ah oui, vous auriez vu ces couleurs... Rouge vif tout tacheté !
Karadoc : Non vraiment, ils étaient beaux.

Hors ligne

 

Nemesia 
Navigateur de l'esprit
France
1400
Lieu: Valence
Date d'inscription: 21 May 2017
Messages: 341
Le bad trip ne dépend pas uniquement des effets du produit mais également du set et settings.

J'ai fait des bad uniquement sous cannabis, et la prise d'un benzodiazépine peut calmer les bad trip sous produits.
/!\ LE MÉLANGE DE BENZODIAZÉPINES AVEC UN AUTRE DEPRESSEUR RESPIRATOIRE AUGMENTE LE RISQUE DE DÉPRESSION RESPIRATOIRE.

J'ai déjà failli partir en bad avec du DXM, du LSD et du 4-HO-MET mais j'ai réussi à m'en sortir assez rapidement sans prise de benzo, je ne saurais pas t'expliquer comment.

Le bad avec le cannabis :
- Quand je commençait à fumer c'était des bad où j'avais la tête qui tournait, envie de vomir, sans incidence psychologiquement sur le long terme.
- Après 2 ans de conso quotidienne (bang), en fumant en redescente de speed j'ai fait un bad assez violent : peur de mourir subitement d'un arrêt cardiaque, infarctus (l'anxiété étant un effet secondaire du speed, que le cannabis a amplifié ce jour là).
J'avais tellement peur de mourir que je n'ai pas pris de benzo car je croyais que j'allais vraiment mourir et que un benzo pouvait empirer la situation. Avec du recul j'aurai du prendre ce benzo rapidement afin de rendre ce bad moins marquant.
Depuis ce jour je ne peux plus fumer comme avant, fumer des doses énormes sans bader, et ça a même impacté mes consos de stim, je fais beaucoup plus attention à mon rythme cardiaque, et ce bad m'a créé de l'anxiété sur les risques par rapport à mon cœur. Même si au fur et à mesure du temps cela diminue, je pense que ce bad a eu des conséquences irréversibles sur ma conso de cannabis.

Si les portes de la perception étaient nettoyées, chaque chose apparaîtrait à l'homme telle qu'elle est, infinie. William Blake

Hors ligne

 

ALANATOR 67 
Nouveau membre
France
000
Date d'inscription: 21 Feb 2018
Messages: 40
Alors sans la moindre hésitation le pire bad que j'ai eu ce fut avec les cannabinoides de synthese (5f adp pinaca). J'ai vraiment cru que j'allais y rester. mon corps à mis plus de 1 semaine à s'en remettre. je n’oublierai jamais ce moment horrible, et pourtant j'en ai consommé de la drogue mais celle ci c'est la pire. A consommer avec extrêmement de précaution. je dirais même à consommer exclusivement par vapotage. Seul moyen de maîtriser correctement le dosage. Et toujours avoir du CBD à disposition. A+

Hors ligne

 

Mélatonine2 
Lucide, j'hallucine
France
200
Lieu: Paris
Date d'inscription: 18 Oct 2016
Messages: 765
Blogs
Les Noid reviennent très souvent quand même, c'est assez frappant qu'une drogue aussi peu nocive que le cannabis deviennent si dangereuse quand il s'agit d'un THC-like synthétique..

D'ailleurs même le cannabis tout seul, je vous effectivement souvent de Bad Trip assez violents qui laisse des traces par rapport à ce qu'on pourrait attendre d'une "drogue douce" (oui c'est un terme qu'on devrait arrêter d'utiliser)

Léodagan : Et à quoi ils ressemblaient ces champignons ?
Perceval : Ah oui, vous auriez vu ces couleurs... Rouge vif tout tacheté !
Karadoc : Non vraiment, ils étaient beaux.

Hors ligne

 

Ocram 
Adhérent PsychoACTIF
Suisse
22210
Date d'inscription: 25 Jan 2019
Messages: 3444
Blogs

Mélatonine2 a écrit

Les Noid reviennent très souvent quand même, c'est assez frappant qu'une drogue aussi peu nocive que le cannabis deviennent si dangereuse quand il s'agit d'un THC-like synthétique..

Bonjour,

Je suis pas un expert mais il semblerait vraiment que les noid n'ont vraiment pas grand chose à voir avec le cannabis. C est plus un truc vernaculaire qu'autre chose. Et puis quand tu vois les dilutions qu'il faut pour certain noids, ça fout vraiment la trouille punk2

A plus,

Ocram

Hors ligne

 

Hedex 
CHMST
500
Date d'inscription: 24 Nov 2017
Messages: 465
J'aurais tendance à dire les délirogènes, même si je n'en ai jamais testé !

Avec c'qu'on fume tous les jours, même l'avenir nous verra pas venir   Smilie-WeedSmokinJoint

Hors ligne

 

Luthy 
Nouveau membre
France
000
Date d'inscription: 28 Feb 2019
Messages: 10
En ce qui me concerne j’ai testé MDMA, LSD et truffes.
J’ai eu d’horribles bad avec les 3. Mon classement serait :

1 Truffes : j’ai pris les truffes les plus fortes (je ne me rappelle pas du nom) achetée à Amsterdam, les effets psychiques étaient horriblement intenses, j’étais submergée par des pensées négatives que je n’arrivais pas à contrôler, l’impression de tomber à l’intérieur de moi même dans la folie. C’etait sans hésitation la pire expérience de ma vie, un véritable enfer qui a brisé quelque chose à l’intérieur de moi même et dont je ne me suis pas complètement remise un an après.

En deuxième je mettrais MD et LSD à égalité.

2/MD: le début de soirée s’est d’abord bien passé, j’ai discuté de maths avec un ami et j’ai compris instantanément et très facilement un concept en mathématiques que j’essayais de comprendre depuis 1 semaine. Puis j’ai commencé à bad trip, je ne sais pas si c’était un genre de paranoïa mais j’avais l’impression que tout le monde était agressif les uns envers les autres et surtout envers mon copain, ma perception des lumières de l’appartement leur donnait un aspect froid et glauque. J’avais l’impression que mon copain était profondément triste. Ce qui est particulier c’est que j’étais persuadée le lendemain encore que la soirée c’était déroulé comme ça. J’ai eu du mal a en parler avec mon copain qui m’a dit qu’il avait passé une super soirée. Je ne l’ai pas cru et j’ai demandé aux autres, eux aussi avaient passé une super soirée. Ça m’a vraiment perturbée parce que mon souvenir était très clair et la soirée avait été horrible. Par pure chance un ami avait filmé puis enregistré en audio un morceau de la soirée (pour voir si on racontait de la merde perché ou si ça avait du sens). Et j’ai pu « revivre » ce moment sans le bad trip. J’ai eu des restes pendant un bon mois je dirais, je surreagisais à l’expression de tristesse dans le regard. Par exemple je donnais des cours particulier de maths à l’époque et mon élève n’avait pas compris qqchose et m’a regardé un peu triste et mon coeur s’est fendu en 4 j’ai faillie pleurer.

3/LSD: ici le mauvais trip était peut-être circonstanciel, on avait une connaissance qui nous surveillait et en fait il était très défavorable aux drogues donc pas super l’ambiance. J’ai complètement perdu ma capacité à communiquer avec les autres, et du coup je m’énervais car je n’arrivais pas à transmettre l’idée qui était rapidement passée par ma tête et que j’avais déjà oublié. En fait je suis quelqu’un qui a besoin de rendre les autres contents et le fait de pas pouvoir communiquer était atroces. Un amis badait parce qu’il avait froid malgré toute les couvertures sur lui et je n’arrivais pas à dire « il n’a pas vraiment froid physiquement, c’est à l’intérieur, il lui faut quelque chose d’autre qui représente de la chaleur comme de la musique » et je m’énervais toute seule à essayer de faire sortir des mots de ma bouches. (Finalement sa copine a écrit « CHAUD » au marqueur rouge sur ses bras et ça a marché) un autre ami était rentré dans une boucle et encore un autre avait reçu un appel lui annonçant la mort de sa grand-mère...J’étais vraiment mal de perdre toute mes capacités sociales alors que tellement de gens avait besoin d’aides c’était horrible. J’ai réussi à passer la fin du trip grâce à mon copain qui m’a dit de ne pas m’occuper des autres car je n’étais pas en état de les aider et on a passé le reste de la soirée dans les bras l’un de l’autre à glisser sur la neige en ne disant rien d’autre que « Mr Pinguin » « Mrs Pinguin ». Voilà en tout cas j’ai horriblement mal vécu le fait de perdre tout moyen de m’exprimer ou de communiquer Ah oui ! Et aussi tout capacité à prendre des décisions (j’ai du passé 40 minutes à me demander si je devais amener mon ami entré dans une boucle dehors ou pas « ça peut lui faire du bien » « mais peut-être pas » « mais peut-être que si »). J’étais en plus de ça incapable de me rappeler ce à quoi j’étais en train de penser 10 secondes plus tôt. Enfin bon j’ai peut-être pas retranscrit à quel point c’était atroce pour moi mais ça l’était vraiment. Et pour le long terme et bien je ne supporte tout simplement plus d’être dans un état second car trop peur d’un problème que je ne peux pas régler car en trip.

Hors ligne

 

krash
Sous-Membre
210
Lieu: Géo-loque
Date d'inscription: 18 Mar 2016
Messages: 456
Blogs
Le cannabis, parce que ça s'installe dans la durée, quand on fume régulièrement.
Stimulant, crise de parano aigu. Ca ne m'est arrivé qu'une fois mais c'était l'enfer. 
La 2-oxo-pce m'a fait vivre les pires choses, mais aussi les plus grandioses.

Produit de la société: "Qui n'a jamais mangé de champignons hallucinogènes la veille de la rentrée des classes ? ..." Spoiler
La connerie, c'est contagieux.

Hors ligne

 

Rescapé 
Nouveau membre
France
000
Date d'inscription: 28 Feb 2019
Messages: 14
En réalité un bad trip c'est juste une prise du conscience du côté obscure de la drogue voir de sa propre vie, fait d'une façon intense et plus direct que d'habitude... Il faut bénir ses propres bad trips, si ils nous étaient pas arrivé avec de la drogue ils seraient arrivé tôt ou tard autrement.

En cas de bad trip il faut toujours avoir un antidote sous la main. C'est du sérieux on déconne pas avec ça on jour quand même notre stabilité psychique...


J'en reviens pas

Hors ligne

 

Rescapé 
Nouveau membre
France
000
Date d'inscription: 28 Feb 2019
Messages: 14

Luthy a écrit

" on a passé le reste de la soirée dans les bras l’un de l’autre à glisser sur la neige en ne disant rien d’autre que « Mr Pinguin » « Mrs Pinguin ».

Putain c'est beau, ça me rappel mes premiers trip au lsd puis mdma avec mon premier amour, quand elle me disait sert moi fort fort fort... Et que moi à l'époque j'étais en train de partir en couille dans la poly consommation...

En ce qui me concerne ce sont les champis et les truffes qui m'ont permis de sortir de ce cercle infernal et aussi d'oublier mon plus gros bad trip sous lsd l'année de la rupture avec mon premier amour qui a débouché sur ma première hospitalisation en HP... C'était y a 19 ans.

On s'en remet. Merci patoche. salut


J'en reviens pas

Hors ligne

 

krash
Sous-Membre
210
Lieu: Géo-loque
Date d'inscription: 18 Mar 2016
Messages: 456
Blogs

Rescapé a écrit

Il faut bénir ses propres bad trips, si ils nous étaient pas arrivé avec de la drogue ils seraient arrivé tôt ou tard autrement.

Je différencierai les bad trips "de connaissance", des bad trips qui ne sont qu'une expérience ratée et stérile. Les premiers n'en sont pas vraiment je trouve. Ca doit dépendre de l'empreinte que ça laisse à plus ou moins long terme. C'est cette "empreinte" le vrai problème, si elle est mauvaise et qu'elle s'installe..


Produit de la société: "Qui n'a jamais mangé de champignons hallucinogènes la veille de la rentrée des classes ? ..." Spoiler
La connerie, c'est contagieux.

Hors ligne

 

Kratomman 
Psycho junior
Belgique
100
Date d'inscription: 13 Dec 2018
Messages: 372
J'ai déjà consommé ces produits:

Kratom (rouge,vert, blanc)
Benzo (clonazalam, etizolam, fluaprazolam, lexomil)
Cannabis
Shit
Mdma
Alcool (vin, bière, sky, jamais de cuite au cocktail, j'en bois pas car on sait pas trop les quantités d'alcool surtout si très sucré)
Truffes magiques et champis
Des rc: 3-MMC, 3-ho-pce, hexen, 1p-lsd, al-lad

Et celui qui m'a vraiment foutu dedans c'était le benzo, le clonazalam. Ma compagne m'a retrouvé couché sur le côté dans le salon dans le noir, je reagissais plus, ai fini aux urgences un baxter dans le bras.

Dernière modification par Kratomman (01 mars 2019 à  12:09)


Curieux avant tout ;-)

Hors ligne

 

Nico0 
Psycho junior
France
100
Date d'inscription: 23 Nov 2018
Messages: 237
Salut kratoman,

Tu as fais un bad trip avec des benzos ?
Tu parles du sevrage plutôt ? ( enfin je pense )

A +

Quand Dieu créa le monde, il devait fumer une clope.

Hors ligne

 

Kratomman 
Psycho junior
Belgique
100
Date d'inscription: 13 Dec 2018
Messages: 372
Hello Nico0, non ai fait une OD au benzo, je l'assimile à un bad trip en fait. Ai jamais fait qu'un seul sevrage et c'était à la paroxetine (un AD) sevrage qui s'est passé sans problème j'ai arrêté progressivement (sans avis médical, je sais c'est mas rdr)

Curieux avant tout ;-)

Hors ligne

 

Nico0 
Psycho junior
France
100
Date d'inscription: 23 Nov 2018
Messages: 237
Ah ouai od de benzos t’as dû y aller franchement sur les dosages.

Comprend que ça t’es marqué pour le coup !

A +

Quand Dieu créa le monde, il devait fumer une clope.

Hors ligne

 

Kratomman 
Psycho junior
Belgique
100
Date d'inscription: 13 Dec 2018
Messages: 372
Oui les benzos que j'ai sont sont forme de pellets, moins faciles à doser qu'en poudre. De toute façon les benzos j'en prends vraiment rarement.

Curieux avant tout ;-)

Hors ligne

 

OrgaWZ 
hédoniste extrémiste
France
2400
Lieu: Marseille
Date d'inscription: 01 Mar 2018
Messages: 407
Blogs
Mon pire bad je l'ai vécu hier soir, avec une douille d'un chichon bien violent par dessus 600mg de codéine. Je parlais avec une amie sur le net, j'ai préparé ma douille en même temps, mais en parlant j'ai mis 4 tonnes 5 dans la douille, et comme un con j'ai forcé pour la couler quand même...............
Bah résultat, 10 minutes étalé par terre à gerber en ayant l'impression de mourir à chaque instant. J'ai trouvé ça bien plus intense qu'un bad sous psyché ou dissos, une véritable horreur.

Hors ligne

 

Rescapé 
Nouveau membre
France
000
Date d'inscription: 28 Feb 2019
Messages: 14

krash a écrit

Rescapé a écrit

Il faut bénir ses propres bad trips, si ils nous étaient pas arrivé avec de la drogue ils seraient arrivé tôt ou tard autrement.

Je différencierai les bad trips "de connaissance", des bad trips qui ne sont qu'une expérience ratée et stérile. Les premiers n'en sont pas vraiment je trouve. Ca doit dépendre de l'empreinte que ça laisse à plus ou moins long terme. C'est cette "empreinte" le vrai problème, si elle est mauvaise et qu'elle s'installe..

Un bad trip, tout comme une expérience traumatisante, l'est forcément à différent degrés... L'essentiel c'est que l'expérience ne soit pas trop traumatisante pour permettre au traumatisé de remonter à la source de son traumatisme... Afin de se le reaproprier, de ne pas le laisser juste dans une case "bad trip"... Ce qui ne tue pas rend toujours plus fort. Et je peux te dire pour avoir vécu un bad trip très violent et très long qu'on peut s'en remettre et même que ça peut être bénéfique, plus que des "bon trip"  dans lesquels en réalité on se perd plus qu'on se trouve, enfin tout ça est forcément propre à chacun l'important comme tu dis est de ne pas rester dans la stérilité du traumatisme mais d'en faire une force, je compare ça à un soldat de retour du front qui a perdu tout ses camarades au combat pour une cause qu'il ne comprend pas encore... C'est ce que j'expliquais aux psys à l'époque où je croyais en eux lol


J'en reviens pas

Hors ligne

 

Luthy 
Nouveau membre
France
000
Date d'inscription: 28 Feb 2019
Messages: 10
J’ai étais super chanceuse d’avoir mon copain à ce moment là, j’étais paniquée, effrayée et on s’est construit une bulle de sûreté dans laquelle on avait pas besoin de communiquer (ce que j’étais incapable de faire à ce moment là) je pense qu’il m’a sauvé d’un traumatisme très violent honnêtement. Avoir cette bulle de sécurité qui me permettait d’ignorer le reste du monde. Ça n’a pas rendue mon trip « bon » mais ça m’a permis de le supporter jusqu’à ce que les effets partent.

Hors ligne

 

Cobe 
Braindead
1300
Date d'inscription: 03 Feb 2014
Messages: 719
Un bad trip c'est un bad trip, je pense pas que certaines drogues causent de pires bad trip que d'autres.

Faut aussi prendre en compte le fait que quand tu vis un vrai bad trip (je parle pas d'une crise d'angoisse d'une heure ou d'un trip un peu difficile/ pas agréable) ça te marque assez fortement et tu fais tout pour que ça reproduise plus en général, je connais personne qui ait expérimenté plusieurs bad trip avec plusieurs molécule différente, donc difficile de comparer.
Perso depuis mon bad trip je ne trip plus sans un benzo dans la poche.


Ocram a écrit

Mélatonine2 a écrit

Les Noid reviennent très souvent quand même, c'est assez frappant qu'une drogue aussi peu nocive que le cannabis deviennent si dangereuse quand il s'agit d'un THC-like synthétique..

Bonjour,

Je suis pas un expert mais il semblerait vraiment que les noid n'ont vraiment pas grand chose à voir avec le cannabis. C est plus un truc vernaculaire qu'autre chose. Et puis quand tu vois les dilutions qu'il faut pour certain noids, ça fout vraiment la trouille punk2

Oui pas grand chose à voir entre les cannabinoïdes de synthèse et le cannabis, si ce n'est qu'ils agissent sur les récepteurs cannabinoïdes, faut surtout pas confondre les deux sinon c'est clair que c'est le bad trip assuré.


Mon royaume n'est pas de ce monde

Hors ligne

 

linec13 
Psycho junior
France
400
Date d'inscription: 14 Oct 2015
Messages: 222
Blogs
Pour moi c'était à cause d'une douille de DMT, je voyais un genre de flamme qui parle dans le ciel, et qui me disait " tu ne dois pas prendre de drogue, tu ne dois pas prendre de drogue ".
j'ai cru que j'étais morte et que je revenais à la vie.
15 jours après ça, je prends un demi buvard, dans une soirée chez des potes où tout le monde était clean et personne savait que j'avais pris de l'acide.
et là, horreur, je vois au sol des centaines de petites flammes comme la grosse que j'avais vue sous DMT, qui me disent :
" on t'avait dit de pas prendre de drogues, on t'avait dit de pas prendre de drogues".
Je suis partie en courant pour me jeter d'un pont mais un pote a capté que j'étais pas bien il m'a suivie et récupéré puis m'a rassuré.

Ah oui et aussi mon 1er acide, couplé avec ma première plaquette de mercalm ( j'ai pris l'acide avant que le mercalm monte ).
J'étais en festoche et j'avais une tente igloo argentée, il faisait jour.
Quand il a fait nuit j'ai cherché ma tente, je l'ai plus jamais trouvée, j'ouvrais des tentes en mode random sans jamais reconnaitre la mienne.
Et là un gars chelou a dit qu'il m'aidait à chercher, il m'a dit c'est bon c'est ta tente, on est rentrés dedans et il a essayé de me violer, je suis partie en courant et j'ai fui loin du festival, jusqu'à ce que je n'entende plus la moindre vibration des basses ( des kilomètres ).
J'ai fini par me terrer dans la cour d'une ferme sous un banc recroquevillée en boule jusqu'à ce que le jour se lève

A kiss makes my whole day, anal makes my hole weak

Hors ligne

 

Mélatonine2 
Lucide, j'hallucine
France
200
Lieu: Paris
Date d'inscription: 18 Oct 2016
Messages: 765
Blogs
Ah oui ça fait de sacrés bad ça, entre la dmt, le LSD et le LSD + deliro...

D'où la question, qu'elles sont les choses qui vous rassurent le plus dans un Bad ? Essayez d'être précis smile. Je trouve qu'être trip sitter est finalement assez difficile, c'est chaud de trouver les bons mots pour rassurer quelqu'un qui pense que la réalité n'existe pas, que les choses qu'il voit sont fausse, en pleine parano etc etc

D'ailleurs pas mal le coup de la bulle de sécurité c'est pas mal

Léodagan : Et à quoi ils ressemblaient ces champignons ?
Perceval : Ah oui, vous auriez vu ces couleurs... Rouge vif tout tacheté !
Karadoc : Non vraiment, ils étaient beaux.

Hors ligne

 

LunaLvgd 
Banni
France
000
Date d'inscription: 02 Mar 2019
Messages: 16
Blogs
En effet la bulle de sécurité c'est pas mal !
Pour ma part j'avais déjà eu de mauvaises expériences avec la weed en pensant que c'était des bad trips, mais j'ai compris que ça n'en étais pas quand y'a deux semaine je fait un vrais bad aux champis !
Concernant les "tips" qui m'ont aidées à supporter l'expérience y'en a pas mal :
- le contacte physique (faire des gros câlins et se sentier en contacte avec "du vrais)
- de l'eau sur le visage
- que les autres me disent que "eux" vont bien et qu'ils sont là pour me surveiller
- qu'on me dise que PERSONNE sur terre n'est jamais resté "bloqué" dans cet état et qu'il faut juste que la substance s'élimine de mon corps
- de parler et d'expliquer absolument tout ce qui me passe par la tete. Que ça ne reste pas dans mon cerveau à cogiter et que ça sorte !
- qu'on mette un chronomètre ou une montre à aiguille pour voir que le temps existe bien et que ça avance !
- qu'on me dise qu'on m'aime
- qu'on me dise que "C'est juste un bad trip"
- me rappelé ce que j'ai fait avant pour prendre conscience qu'il y as bien eu un avant et que ce qui est autour de moi est réel
- qu'on me raconte des histoires de bad trip similaires trouvés sur internet

Et c'est aussi personnel mais il y a eu une phrase qui a déclenché ma "remontée" c'est la phrase de Descartes "je pense donc je suis" qui m'a permis de reprendre contacte avec le réel et de me persuader que j'étais bien en vie !

Voilà si ça peux en aider certains !

prenez soin de vous !

Hors ligne

 

Anonyme 218797
Banni
7900
Date d'inscription: 25 Oct 2014
Messages: 611
Blogs
Moi ça été la datura et les champis (des hawaiens je crois et les psylos pouhaaa je déteste, ca me degoute carrement).

J'ai tendance a mal assumer les redescentes sous champis, voir les hallucinogènes.

J'ai vécu plusieurs soirées ou il y a eu un brusque chamgement d'ambiance voir un événement glauque.
Dans ces cas là je partais en sucette, fallait que je m'arrache, c'était irrépressible...

Du coup je saurais pas dire si c'est le prod qui me fragilse psychiquement ou si c'est que je suis trop receptive aux émotions, je suis un peu une éponge parfois... Donc qui du prod ou de l'ambiance je saurais pas dire.

Toujours est il qu'après avoir bouffé des champis, les psylos en tête, le lendemain je me sens intoxiquée, ma peau est degueulasse, je sens que jexpulse un truc pas tres sain.

Le LSD passe mieux, mais faut l'admettre les hallucinogènes c'est pas ma tasse de thé...
Et puis avc mes potes, j'ai pas vraiment besoin d'en rajouter pour ricaner comme une baleine big_smile
On est trippé au naturel thinking ou on se tape de vilain restes lol

Hors ligne

 

Rick
Modérateur
25133
Date d'inscription: 18 Sep 2018
Messages: 3632
Blogs

Quelles drogues causent les pires Bad Trips?

Mon vote sera sur le DATURA car :
-effets indésirables +++
-effets recherchés difficiles à maîtrisés
-posologie complexe (nécessite de faire un extrait puis de standardisé le produit sans connaître les dosages etc).
-une majorité du public d'usager qui en consomme est relativement peu informé des risques, des effets etc.


Contacter ou analyser un échantillon de drogue (gratuitement et anonymement)? envoyez un mail à l'équipe : modos@pscychoactif.org

Hors ligne

 

krash
Sous-Membre
210
Lieu: Géo-loque
Date d'inscription: 18 Mar 2016
Messages: 456
Blogs

Rescapé a écrit

Un bad trip, tout comme une expérience traumatisante, l'est forcément à différent degrés... L'essentiel c'est que l'expérience ne soit pas trop traumatisante pour permettre au traumatisé de remonter à la source de son traumatisme... Afin de se le reaproprier, de ne pas le laisser juste dans une case "bad trip"... Ce qui ne tue pas rend toujours plus fort. Et je peux te dire pour avoir vécu un bad trip très violent et très long qu'on peut s'en remettre et même que ça peut être bénéfique, plus que des "bon trip"  dans lesquels en réalité on se perd plus qu'on se trouve, enfin tout ça est forcément propre à chacun l'important comme tu dis est de ne pas rester dans la stérilité du traumatisme mais d'en faire une force, je compare ça à un soldat de retour du front qui a perdu tout ses camarades au combat pour une cause qu'il ne comprend pas encore... C'est ce que j'expliquais aux psys à l'époque où je croyais en eux lol

J'avais écris vite fait de mémoire ce qui me venait en premier, et celui au stimulant (dont je me souviens), je le considérais comme un simple mauvais épisode. Un ami avait fait un peu le pitre pour me changer les idées, c'était la première fois que je le voyais sous cet angle, et je m'en aperçois que maintenant...


Produit de la société: "Qui n'a jamais mangé de champignons hallucinogènes la veille de la rentrée des classes ? ..." Spoiler
La connerie, c'est contagieux.

Hors ligne

 

CoachMigui 
Cyber TechnoChamane amateur
Suisse
1900
Date d'inscription: 23 Sep 2015
Messages: 558
Blogs
Une drogue oubliée ici mais qui m'aura causé des sacrés bad-trips c'est l'alcool ! Pas besoin d'expliquer la sensation qu'on a quand on est au bord du coma et qu'on sait qu'on a vraiment trop bu (des fois c'est encore assez agréable, d'autres fois c'est vraiment horrible).

Si tu médites et que le diable arrive, fais méditer le diable.
Gurdjieff

Hors ligne

 


Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire




    Psychoactif en Images
    Plus d'images psychoactives
    En ce moment sur PsychoACTIF  
     Psychoactif 
    Toute l'info sur le coronavirus, les drogues et les traitements TSO
    20 mars 2020Annonce de Equipe de PsychoACTIF
     Appel à témoignage 
    Enquete sur les pratiques d'injection de la morphine
    Il y a 17hCommentaire de nofutureorriding85 (27 réponses)
     Appel à témoignage 
    Arrivez vous toujours à trouver vos prods à l'heure du confinement ?
    Il y a 8hCommentaire de mirabelle (160 réponses)
     Appel à témoignage 
    Acces à la méthadone et buprénorphine et matériel de RDR en temps...
    Il y a 2hCommentaire de Coolistt (39 réponses)
     Forum 
    Tremblement de tête saccade
    Il y a 1hCommentaire de Lafontaine dans [MDMA/Ecstasy...]
    (6 réponses)
     Forum 
    Coinbase, electrum et DW
    Il y a 1hCommentaire de Lethoon dans [Anonymat et sécurité...]
    (1 réponse)
     Forum 
    Actualité - Acces à la méthadone et buprénorphine et matériel de RDR en temps...
    Il y a 2hCommentaire de Coolistt dans [TSO - maintenance au...]
    (39 réponses)
     Forum 
    Méthadone - fragilité COVID
    Il y a 2hCommentaire de Coolistt dans [Méthadone...]
    (3 réponses)
     Forum 
    Première fois - Effrité
    Il y a 2hCommentaire de Rymm644 dans [Cannabis...]
    (2 réponses)
     Forum 
    Règles - Question sur le bannissement.
    Il y a 2hCommentaire de windingroads dans [Utilisation du site P...]
    (5 réponses)
     Forum 
    Mirtazapine - Hallucination sévère proche du 1P-LSD suite à prise en ratrappage
    Il y a 2h
    3
    Commentaire de Coolistt dans [Antidepresseurs...]
    (14 réponses)
     Forum 
    Neurchi de Psychoactif
    Il y a 2h
    71
    Commentaire de PsychedThys dans [Au coin du comptoir.....]
    (101 réponses)
     Blog 
    1er trip sous N2O
    Il y a moins d'1mnNouveau blog de Volkorof dans [Trip Report]
     Blog 
    Tricard
    Il y a 14hCommentaire de cependant dans le blog de Thelma
    (4 commentaires)
     Blog 
    Juste envie de partager.
    Il y a 15h
    8
    Commentaire de Dégun dans le blog de Papaseul
    (243 commentaires)
     
      QuizzZ 
    Tester vos connaissances sur la vape
    Dernier quizzZ à 03:55
     PsychoWIKI 
    Le sevrage des produits psychoactifs
     Topic epinglé 
    Cannabis : vous vous êtes mis à la vaporisation, expliquer nous c ...
     Nouveaux membres 
    fr34k, PsychedThys, SWED, Massaitek, elcorsu, Batweed, Pomme, aperrin92, rmns, Drix nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
    S'identifier

    Mot de passe oublié

    Morceaux choisis 

     Arrêt brutal méthadone - confinement
    par WilliamLee, le 01 Apr 2020
    Bonjour à tous, Je consomme de la méthadone, 80mg par jour, hors TSO, acheté sur le marché noir. Je ne suis suivi par aucun psychiatre ou csapa. Suite au confinement je subit en ce moment un sevrage brutal et non désiré. Ma dernière prise remonte à samedi matin donc aujourd'hui est le 5eme...[Lire la suite]
     Arrivez vous toujours à trouver vos prods à l'heure du confinement ?
    par Ivri, le 29 Mar 2020
    Bonjour, je vous remercie d'avoir accepté mon inscription sur psychoactif. La raison qui me mène ici concerne la situation actuelle, et ses terribles inconvénients pour des milliers de gens, voire bien plus, qui se retrouvent brutalement privés d'herbe ou de hasch - comme c'est mon cas. Je pr...[Lire la suite]
     Naloxone disponible (Nalscue ET Prenoxad) en RDR à distance
    par Cheshire Cat, le 29 Mar 2020
    Bonjour à toutes et à tous, Je fais suite à une conversation de ce début d'après-midi avec la directrice de Safe concernant la disponibilité des spécialités Nalscue (pulvérisateur nasal unidose) et Prenoxad (solution injectable pour IM). Je poste donc après que nous nous soyons mis d'acc...[Lire la suite]
    Tous les morceaux choisis
    Les derniers champis

    Top ! rick dans [forum] Neurchi de Psychoactif
    (Il y a 1h)
    Vu les âneries que tu as débité, tu aurais du écouté ton instinct - Rick dans [forum] [UDs NON BINAIRES & HOMMES TRANS] Binder et Psychoactifs : des risques particuliers ?
    (Il y a 3h)
    Psychoactif peut être un lieu pour les non-cis et leurs questions - rick dans [forum] [UDs NON BINAIRES & HOMMES TRANS] Binder et Psychoactifs : des risques particuliers ?
    (Il y a 4h)

    Pied de page des forums