Tribune : Covid-19 : les usagers de drogue, de grands oubliés [Libération du 9/4/2020] / PsychoACTIF

Tribune : Covid-19 : les usagers de drogue, de grands oubliés [Libération du 9/4/2020]

Publié par ,
4237 vues, 11 réponses
Hilde 
Adhérent PsychoACTIF
France
000
Inscrit le 04 Feb 2019
1031 messages
Blogs
Lien vers l'article

Par Un collectif d'associations


https://medias.liberation.fr/photo/1306051-prodlibe-2020-0435-maraude-avec-l-association-charonne.jpg?modified_at=1586440073&width=960

Tribune.

Le contexte actuel de la pandémie de Covid-19 met à mal nos structures d’accueil, de réduction des risques et de soins. Nos établissements prennent en charge des usagers de drogues souvent précaires. Les Caarud (centre d’accueil et d’accompagnement à la réduction des risques pour les usagers de drogues) et CSAPA (centre de soins et d’accompagnement et prévention en addictologie) sont en première ligne pour recevoir les publics les plus vulnérables, fragiles et laissés pour compte de notre ville.

En laissant ouverts les tabacs et les caves à vin, l’Etat a pris des mesures de bon sens pour éviter aux fumeurs et aux buveurs les effets délétères d’un sevrage brutal et forcé. Pour les usagers de drogues illicites, les choses sont plus compliquées : leurs ressources souvent issues de la «manche» se tarissent, les produits sont moins disponibles et deviennent trop chers. Résultat, nombre d’entre eux se retrouvent en état de manque, en prise à de fortes souffrances physiques et psychiques. Les plus autonomes se tournent vers les rares centres de soins à ne pas être débordés par leurs propres patients. Les autres voient leur état de santé se dégrader très rapidement et sont d’autant plus vulnérables à l’épidémie.

Prohibition et répression

La crise actuelle agit en révélateur des manquements de notre société vis-à-vis de ses membres les plus vulnérables et met en lumière les limites d’un système basé sur la prohibition et la répression… A l’heure de l’urgence sanitaire et malgré nos demandes, il n’existe pas en région parisienne de dispositif d’hébergement à hauteur des besoins du public en errance. Le stigmate de l’usage de drogues jette un voile sur la réalité chaotique des parcours de vie des usagers. Nous sommes confinés ? Ils sont enfermés dehors et beaucoup vont en mourir.

La forte présence des forces de l’ordre aux alentours de Lariboisière et de la gare du Nord, parfaitement justifiée pour sécuriser le quartier en ces temps difficiles, repousse les usagers de drogues et le deal vers d’autres quartiers, elle ne les fait pas disparaître. C’est déjà ce qui s’est passé avec les évacuations très médiatisées de la Porte de la Chapelle (puis d’Aubervilliers et de la Villette) : un report massif s’est fait sur Eole et Stalingrad/Jaurès. C’est ce qui est en train de se passer à la gare du Nord et bientôt, d’autres riverains se plaindront des intrusions dans leurs immeubles et du deal dans des quartiers jusque-là épargnés. La seule réponse répressive sans possibilité de repli n’est pas efficace comme réponse aux scènes d’usage de drogues.

Toxicomane et pestiféré

Sans réelle possibilité de respecter le confinement, sans ressources et sans soins, les consommateurs de produits à la rue et nos équipes qui continuent leur travail auprès d’eux doivent en plus subir des invectives, insultes et propos diffamatoires relayés par des médias d’envergure nationale. Quelqu’un peut-il imaginer qu’il se trouve des gens pour lancer des billes en verre sur les usagers qui attendent leur tour devant nos locaux ? Ajoutant à l’anxiété globale dans laquelle est plongée la planète entière, on va une fois de plus désigner le toxicomane à la rue comme le coupable idéal, le pestiféré qui trouble le calme de nos villes pourtant quasi désertes et dont le malheur nous gêne. Comme une misère bien trop grande pour mériter notre solidarité.

Nous considérons urgent : que des solutions d’hébergement à hauteur des besoins des personnes à la rue soient trouvées dès aujourd’hui par l’Etat ; que soit garanti l’accès aux dispositifs de santé pour les usagers de drogues ; que cessent les propos diffamatoires et les attaques à l’encontre de nos dispositifs destinés aux plus démunis ; que la police protège vraiment les plus vulnérables.

Nous, associations de santé communautaire, établissements médicosociaux, associations d’autosupport, associations de quartier, collectifs de riverains et de parents d’élèves des alentours de la salle de consommation à moindre risque, prenons aujourd’hui la parole pour alerter l’opinion sur les conditions de vie des usagers de drogues sans abri du Nord-Est parisien.

Signataires: Elisabeth Avril, directrice de Gaïa, Pascale Kazian et Nicolas Hubé, collectif des Parents d’élèves et riverains de la salle de consommation à moindres risques de Paris, Aurélien Beaucamp, président d’Aides, Jean-Raphael Bourge, président d’Action Barbès, Philippe de Botton, président de Médecins du Monde, Jean-Michel Delile, président de la Fédération Addiction, Jean-Maxence Granier, président d’ASUD, Florent Gueguen, directeur de la Fédération des Acteurs de Solidarité, Daniel Keller, Eric Labbé et Richard Raymond, collectif des habitants Stalingrad-La Chapelle.
Reputation de ce post
 
Merci pr le partage (MM)
 
Merci du partage, bon article. Randall
 
Tu parles que les autorités réagiront... mais bon article, révélateur ~MG

Faut pas chercher midi à quatorze heures -
"19 heures c'est un peu tôt"

Hors ligne

 

pierre
Web-Administrateur
3700
Inscrit le 15 Sep 2006
15879 messages
Blogs
Il y a vraiment quelque chose qui me dérange dans ce texte : encore une fois, les usagers de drogues, ce sont les précaires de la gare du nord. Ce genre de tribune qui fait du misérabilisme nous fait plus de mal que de bien (à tout les usagers de drogues).

Le pire c'est que ces associations pensent défendre les usagers... C'est le contraire qui se produit, car elles renforcent l'idée que les usagers de drogues sont forcément précaire... Beurk....
Reputation de ce post
 
+1000 - Yotna

Hors ligne

 

RandallFlag 
Banni
000
Inscrit le 24 Jul 2018
1899 messages
C'esy surtout que sur ce genre de tribune on ne va pas croiser Jean Marc cadre sup qui pète ses 5g de coke par semaine.
Ni même Randall de classe moyenne qui fait son truc dans son coin sans avoir besoin d'aide sociale et qui peut se demmerder avec son toubib en cas de besoin.

Ça cible un public, une réalité, mais en aucun cas ça ne dit que tous les usagers sont des précaires.
Et ce n'est pas une raison non plus pour ne pas parler de ce public.

Ils parlent bien des conditions de vie des usagers de drogues "sans abri" et non des usagers de drogues "tout court".

Si on suit suit ce raisonnement on ne parle plus d'endroits types "colline du crack", des fours ou le commerce fait vivre les familles en précarité, ni même de chemsex car ça pourrait faire croire qu'on est tous des partouzeurs amateurs de slam.

Autant je suis souvent d'accord avec toi Pierre, autant la pas du tout.

Surtout que l'article ne fait aucun amalgame et précise bien le contexte.

Cordialement.
Reputation de ce post
 
D'accord avec le fait de ne pas faire de déni de certaines réalités !

Les cons ça ose tout, c'est même à ça qu'on les reconnaît.

Hors ligne

 

pierre
Web-Administrateur
3700
Inscrit le 15 Sep 2006
15879 messages
Blogs
Excuse moi le titre de l'article (choisi par eux) "les usagers de drogues, les grands oubliés"... pour ne parler que des usagers de gare du nord... Je ne sais pas ou tu as vu de la mesure...

Hors ligne

 

prescripteur 
Modérateur
10700
Inscrit le 22 Feb 2008
9893 messages
Blogs
Bonjour, on peut trouver les conditions de vie d'usagers suivis dans les CSAPA  dans l'étude RECAP.

https://www.ofdt.fr/BDD/publications/do … P_2018.pdf

ça fournit une image mais à prendre avec prudence car tous les usagers, loin de là, ne sont pas pris en charge dans des CSAPA.
L'immense majorité  des usagers de coke et stimulants est exclue de cette étude.

Mais au moins cela montre, comme le dit Pierre, que les "vrais" SDF sont une minorité, même avec ce biais.

Amicalement

Dernière modification par prescripteur (13 avril 2020 à  18:22)


S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

Ocram 
PsychoAddict
Suisse
2900
Inscrit le 25 Jan 2019
3990 messages
Blogs

pierre a écrit

Excuse moi le titre de l'article (choisi par eux) "les usagers de drogues, les grands oubliés"... pour ne parler que des usagers de gare du nord... Je ne sais pas ou tu as vu de la mesure...

Bonjour,

Alors parlons de la non pertinence du titre. Mais de là à dire que l entièreté de l article est à gerber ( tu dis "beurk") je trouve que c est vraiment faire un raccourci rapide et que ça aussi ça dessert tout le monde.

On y parle de vulnérabilité, de précarité, de prohibition, de répression etc. Il est très bien cette article. Peut être un titre maladroit...

Ocram

Hors ligne

 

RandallFlag 
Banni
000
Inscrit le 24 Jul 2018
1899 messages

pierre a écrit

Excuse moi le titre de l'article (choisi par eux) "les usagers de drogues, les grands oubliés"... pour ne parler que des usagers de gare du nord... Je ne sais pas ou tu as vu de la mesure...

Dans le contenu de l'article, je ne me suis pas arrêté au titre.
Et puis les titres c'est toujours racoleur tu le sais bien.

Bon après chacun voit midi à sa porte bien sûr, mais je ne me suis pas senti offensé et je n'ai pas vu d'amalgame dans l'article en lui même.

Après on le sais très bien que les raccourcis sont vite fait dans l'esprit des gens qui n'y connaissent rien.
Ils retiennent le fait que la plupart des usagers de drogues dites "dures" ont commencé par le cannabis, mais ils occultent le fait que peu d'usagers de cannabis passent au stade au dessus. (pour l'exemple)

Tout comme le fait que 98% des usagers de substances ne sont pas dans la précarité et ont une vie rangée, mais que 98% des gens dans la précarité consommes des substances....

Correlations/causalités, toujours le même soucis.

Alors c'est peut être à d'autres assos ou d'autres csapa/caarud qui devraient faire des tribunes ou articles pour mettre ça en avant et faire changer les mentalités.
Mais ça c'est un autre sujet.

Pour le sujet traité dans l'article le contenu est bon, y compris le discours anti prohibitionniste.
Ne soyons pas comme nos détracteurs et ne nous arrêtons pas à un titre.

Mais ça reste mon avis.

Dernière modification par RandallFlag (14 avril 2020 à  00:14)


Les cons ça ose tout, c'est même à ça qu'on les reconnaît.

Hors ligne

 

psychodi 
psychocannabinologistologue
France
700
Inscrit le 24 Jul 2013
899 messages
Blogs
même si la réponse de Pierre (avec son style inimitable) peut en irriter quelques uns, j'ai relu plusieurs fois l'article et je partage un peu son avis.

Surtout la phrase "les usagers de drogue illicites"...qui ne met aucune nuance !
Le cannabis est illicite, bordel ! Et il concerne tellement de gens !! Qui sont dans la merde aussi en ce moment !!

ce que je pourrai souligner, c'est la persistance de cette idée que les drogues "licites" sont pour les gens qui ne sont pas précaires (ici, le tabac et l'alcool) et que les "illicites", c'est pour les pauvres à la rue !
Comme dans les années 20 : les alcools à base de patates, c'était pour les pauvres ! Et les alcools nobles (vins et cidres poirés) pour les gens corrects !

Un peu de nuances et un titre moins racoleur auraient été de mise (mais bon, c'est Libé, hein)
ceci dit, l'article vient une énième fois souligné un problème qui était déjà là avant et que ne fait que s'accentuer avec la "coronacrise" : la stigmatisation encore et toujours des consommateurs de produits psychotropes sur lesquels l'état ne prend pas taxes...
Reputation de ce post
 
tout taffer Mr No

il y a des jours étranges
il y a des jours, j'm'étrangle
Surtout...ne pas se biler sur la route...
Psychoactif ? Faut s'abonner là, vite !!

Hors ligne

 

plotchiplocth 
Modérateur
3300
Inscrit le 13 Mar 2019
2244 messages
Blogs
L'intention est bonne, les besoins sont énormes...


... mais
je vais essayer de m'expliquer au mieux, d'emblée je sais pas si je vais etre clair...
exemple: titre +

Libé a écrit

l’Etat a pris des mesures de bon sens pour éviter aux fumeurs et aux buveurs les effets délétères d’un sevrage brutal et forcé. Pour les usagers de drogues illicites, les choses sont plus compliquées, leurs ressources souvent issues de la «manche» se tarissent,

comme dit psychodi,  les drogues illicites semblent donc partie prenante de la précarité / "souvent" payées par la manche (oui pour certains, mais... et les autres?). bien sur si tes ressources c'est la manche et que tu consommes tu payes avec, et si tes ressources c'est autre chose ben avec autre chose. pareil si tu veux t acheter un sandwich.
il est sur que l'etat a pris les precautions de ne pas cesser la vente de tabac et d'alcool en raison des effets "deleteres" du sevrage... lol. quid du reste? comme dis, la restriction de circulation complique pour beaucoup l acces aux ressources et aux plans

je reconnais l effort rédactionnel, mais il n'est pas validé pour moi: s'il parle d'une réalité bien présente, indéniable, ce récit me laisse un arrière gout comme beaucoup de playdoyers dans le social et médicosocial
...un arriere gout de l'histoire et l'image unique de l'addiction illicite et de l'attachement causal drogues=>précarité
...un arrière gout diffus mais tenace, dérangeant
...un arrière gout masquant la place centrale de la prohibition et du stigmate (des autres/envers soi) dans le mecanisme de précarisation de certains usagers, et pas de la drogue elle-même uniquement
...un arrière gout masquant que beaucoup d'usagers de substances psychoactives licites et illicites font comme d'habitude: ils gèrent leurs consommations, seuls ou accompagnés, au boulot ou confinés, dans la galère du moment comme tou.te.s

... ayé, je viens de le reconnaitre cet arrière gout: un parfum qu'on retrouve parfois/souvent? dans l'addictologie et de médico-social (et le social), l'effort de non-stigmatisation de ceux qui n'ont pas fini/commencé de déconstruire ce que l'addictologie et son discours performatif porte dans l'histoire unique de l'addiction, comme maladie ou trouble social incapacitant.e, nécessitant contrôle social et contraintes, une histoire qui nous dépossède de nos ressources parfois, de nous memes souvent

attention j'ai pas dit que tout cela était ecrit tel quel dans cette tribune, mais je crois que les implicites derrière les bonnes intentions me laissent quand même ce petit gout degeulasse et persistant... je suis sans doute trop sensible voire parano ou dans le déni complet...
WTF! Non!
je crois que je suis juste vigilant et pointu dans ma lecture!

quel était le terme employé par PCP récemment déjà? ... ha oui! l'addictocratie!
c'est pour moi l'arrière gout de la narration dominante portée par l'addictocratie!


Réclamons des conditions de vie dignes sur tous les plans pour toutes les personnes en situation de précarité(s) (sociale, financière, santé, relationnelle, psychique, ....), car nous avons tous droit à des conditions de vie dignes
.

Merci Hilde pour cette lecture et la discussion que ca permet!

Dernière modification par plotchiplocth (15 avril 2020 à  18:40)

Reputation de ce post
 
Toutafé également. Hilde
 
+1 un vernis de stéréotypes & discriminations envers UDs illicites

Hors ligne

 

pierre
Web-Administrateur
3700
Inscrit le 15 Sep 2006
15879 messages
Blogs

psychodi a écrit

même si la réponse de Pierre (avec son style inimitable)

Merci, c'est la première fois qu'on me dit cela.  (-:


plotchiplocth a écrit

...un arrière gout de l'histoire et l'image unique de l'addiction illicite et de l'attachement causal drogues=>précarité

Oh YESSSS !

Hors ligne

 

psychodi 
psychocannabinologistologue
France
700
Inscrit le 24 Jul 2013
899 messages
Blogs

pierre a écrit

psychodi a écrit

même si la réponse de Pierre (avec son style inimitable)

Merci, c'est la première fois qu'on me dit cela.  (-:

de rien
tu as une approche addicto parfois radicale que j'apprécie

...j'aurais bien aimé bosser dans ton CSAPA
...vu les branquignoles que j'ai eu comme direction pendant des années !
...bref...

amicalement


il y a des jours étranges
il y a des jours, j'm'étrangle
Surtout...ne pas se biler sur la route...
Psychoactif ? Faut s'abonner là, vite !!

Hors ligne

 

Rick
Adhérent PsychoACTIF
900
Inscrit le 18 Sep 2018
4569 messages
Blogs

pierre a écrit

Il y a vraiment quelque chose qui me dérange dans ce texte : encore une fois, les usagers de drogues, ce sont les précaires de la gare du nord. Ce genre de tribune qui fait du misérabilisme nous fait plus de mal que de bien (à tout les usagers de drogues).

Le pire c'est que ces associations pensent défendre les usagers... C'est le contraire qui se produit, car elles renforcent l'idée que les usagers de drogues sont forcément précaire

Article a écrit

Pour les usagers de drogues illicites, les choses sont plus compliquées : leurs ressources souvent issues de la «manche» se tarissent, les produits sont moins disponibles et deviennent trop chers. Résultat, nombre d’entre eux se retrouvent en état de manque, en prise à de fortes souffrances physiques et psychiques.

plotchiplocth a écrit

je reconnais l effort rédactionnel, mais il n'est pas validé pour moi: s'il parle d'une réalité bien présente, indéniable, ce récit me laisse un arrière gout comme beaucoup de playdoyers dans le social et médicosocial
...un arriere gout de l'histoire et l'image unique de l'addiction illicite et de l'attachement causal drogues=>précarité

https://medias.liberation.fr/photo/1306051-prodlibe-2020-0435-maraude-avec-l-association-charonne.jpg


Une réalité bien présente et indéniable mais surreprésenté. Très bien dit plotchiplocth! Le but n'étant pas de faire du mépris de classe mais quand on échange avec les usagers de drogues en France, on se demande rapidement :  qui vit ce quotidien là, à l'heure actuelle?  une infime minorité ... La quasi totalité des usagers de stups sont confinés chez eux, en silence

Ce quotidien de précarité, il est vécu par quelle part des usagers de cannabis ?
après tout le cannabis c'est la très grande majorité des échanges de stups..
1%?3%? Bien entendu on peut faire un article sur les mendiants de la capitale mais ne les nommons pas uniquement les "usagers de drogues" mais plutôt les UDs précaires, sdf, mendiants etc.

Là c'est quand même un brin ironique d'évoquer "l'oubli des usagers de drogues", en faisant un article qui ne parle pas d'eux. Après c'est une très bonne chose de faire un article sur les UDs les plus précaires de France. 

Décidément certains stéréotypes ont la vie dure : la manche ne doit même pas représenté 5% des montants du trafic de stups et pourtant elle devient "commune" , l'auteur écrit que c'est "souvent" LA source des revenus des clients. Pas la seule mais une des principales. C'est vraiment fascinant. Si les rédacteurs avaient échangé avec les communautés des usagers de drogues , ils n'auraient jamais pu écrire cela.


@modos : Merci pour le nettoyage du flood/HS , j'avais pas le courage après cette rude journée corde-pour-se-pendre

Dernière modification par Rick (18 avril 2020 à  00:04)


Contacter ou analyser un échantillon de drogue (gratuitement et anonymement)? envoyez un mail à l'équipe : modos@pscychoactif.org
https://www.psychoactif.org/sintes

Hors ligne

 

  • Psychoactif
  •  » Forums 
  •  » Actualités
  •  » Tribune : Covid-19 : les usagers de drogue, de grands oubliés [Libération du 9/4/2020]

Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

[ Forum ] Agenda - Spannabis 2020 - ANNULÉE Covid-19
par filousky, dernier post 13 mars 2020 à  12:56 par SillyCone
  5
[ Forum ] Opinions - Covid-19 : les usagers consomment et gèrent des stocks !
par PCP, dernier post 18 avril 2020 à  15:26 par Yotna
  2
[ Forum ] Consomation et test PCR (covid)
par Kash, dernier post 23 décembre 2020 à  15:03 par Joss82160
  3

Psychoactif en Images
Plus d'images psychoactives
En ce moment sur PsychoACTIF  
 Appel à témoignage 
Avez vous des problèmes de médecin pour votre traitement de subst...
Il y a 6jCommentaire de Faust08 (12 réponses)
 Appel à témoignage 
Avez vous deja subi une "obligation de soin" pour les drogues ?
22 septembre 2022Commentaire de VickNarobi (22 réponses)
 Forum UP ! 
Micro-dosage - Heroine Methadone et psilocybine
Il y a 13hDiscussion sans réponse depuis 12h
 Forum 
Équivalence héroïne (blanche st denis) - Skenan
Il y a moins d'1mnCommentaire de Marco 68 dans [Heroïne...]
(9 réponses)
 Forum 
(TR) Première fois Salvia
Il y a 31mnNouvelle discussion de Goren dans [Enthéogènes...]
 Forum 
Actualité - Market sur le deep web : RDR / Eviter les arnaques / les scams / l...
Il y a 2h
23
Commentaire de Gallifrey dans [Anonymat et sécurité...]
(130 réponses)
 Forum 
Problème lié au sniff - Enormes boules dans le nez
Il y a 3hCommentaire de MilleSalades dans [Sniff et réduction de...]
(7 réponses)
 Forum 
Identification - Identification psilos suisse
Il y a 3hCommentaire de leo-1200 dans [Psilocybe - Champigno...]
(6 réponses)
 Forum 
Effets secondaires - Opiacés et parasomnie
Il y a 3hNouvelle discussion de Groschacha dans [Opiacés et opioïdes...]
 Forum 
2FDCK Spray
Il y a 3h
2
Commentaire de meumeuh dans [Kétamine et PCP...]
(16 réponses)
 Forum 
Première fois - Les Goldens Teachers sont nés !
Il y a 4hCommentaire de MikeO'ryize dans [Psilocybe - Champigno...]
(9 réponses)
 Blog 
CHANTIERS TAPAJ - Venez à notre rencontre
Il y a 4hCommentaire de Agartha dans le blog de AidesCaarud37
(1 commentaires)
 Blog 
Lancement du site Mixtures.info
Il y a 1jCommentaire de Patinpon dans le blog de Mixtures.info
(1 commentaires)
 Blog 
Une sonde dans la …. En passant
Il y a 1j
2
Commentaire de Morning Glory dans le blog de Kanekilife
(17 commentaires)
 
  QuizzZ 
Evaluer la gravité de votre addiction
Dernier quizzZ à 03:20
 PsychoWIKI 
Héroïne, effets, risques, témoignages
 Topic epinglé 
Neurchi 2 Psychoactif
 Nouveaux membres 
Atom, MilleSalades, Piou Piou Piou nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
S'identifier

Mot de passe oublié

Morceaux choisis 

 Méthadone mon amour
par Toxicmisery1991, le 04 Oct 2022
Bonjour messieurs mesdames... Je suis un ancien toxicomane qui prenait énormément de cocaïne en shoot ainsi que pas mal de subutex ( qui ne faisais vraiment plus grand chose ) Ça fait longtemps que je prends plus rien enfin prèsque ...je m'explique.. J'ai commencé un traitement méthadone il y...[Lire la suite]
 CHANTIERS TAPAJ - Venez à notre rencontre
par AidesCaarud37, le 04 Oct 2022
Le dispositif TAPAJ Tours propose quelques chantiers au mois d'Octobre : Public cible : consommateur-trices entre 18 et 25 ans, en situation de précarité (ou errance). Nous avons 4 chantiers de 4 heures à proposer et d'autres à venir ! Les Tapajeurs sont déclarés et obtiennent un contrat...[Lire la suite]
 Avez vous des problèmes de médecin pour votre traitement de substitution ?
par Faust08, le 29 Sep 2022
Coucou, Témoignage venant tout droit de Belgique (env 40 min de la frontière). Je suis à la recherche de TSO (typique ou atypique) depuis fin 2019 et cherche vraiment à stabiliser ma conso depuis debut 2021. En Belgique les CSAPA n'existent pas, ce sont les hôpitaux ,les ASBL et bien plus sou...[Lire la suite]
Tous les morceaux choisis
Les derniers champis

C-est la triste vérité MM dans [forum] 2FDCK Spray
(Il y a 3h)
La seule et unique réponse censé !! :) dans [forum] Goût pâteux avec Coke HCL
(Il y a 4h)
Excellents conseils.Mr No dans [forum] Journal de bord d'un (ancien) drogué !
(Il y a 5h)
Très bon lien ça y est je l'ai lu ! g-rusalem dans [forum] Dysfonctionnement sexuel lié aux anti dépresseurs et aux autres molécules
(Il y a 8h)
Texte mis dans les morceaux choisis de Psychoactif. (meumeuh) dans [forum] Méthadone mon amour
(Il y a 11h)

Pied de page des forums