Le manque de cannabis / PsychoACTIF

Le manque de cannabis

Publié par ,
33264 vues, 75 réponses
Citron_fr 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 16 Sep 2020
30 messages

Lolla a écrit

Salut,
Je fumais depuis l'âge de 13 ans, régulièrement jusqu'à 20 ans, puis j'ai rencontré un mec qui était vraiment contre le cannabis, du coup j'ai arrêté pendant 7 ans, sans que ça me manque vraiment. On étaient entourés de gens qui ne fumaient pas (je crois que ça aide) jusqu'à ce que je le quitte.
Et là c'est reparti de plus belle, du jour au lendemain, et puis le destin a voulu que je ne rencontre que des (gros) fumeurs dans ma vie.
Le truc c'est que j'ai eu des périodes où je fumais comme un porc et après je passais 6 mois sans fumer, limite ça me dégoûtais, jusqu'à ce que je m'arrête comme ça, sans comprendre, du jour au lendemain.
Depuis environ 3 ans je ne fume plus du tout toute seule, j'en ai chez moi pour les potes qui passent prendre l'apéro et sinon je crapote un peu en soirée mais il faut qu'elle soit vraiment bonne sinon ça me donne des nausées et je gerbe.
Je pense qu'à la base je ne dois pas être une "vraie fumeuse", par contre tout ce qui est stims, je ne refuse jamais... et ça ça me manque vraiment, j'en rêve même la nuit, mais ça c'est un autre débat...

C'est quoi les stims ?

Hors ligne

 

psychototo 
ıllıllı Psycho Rêveur ✿ ıllıllı
France
700
Inscrit le 20 Nov 2017
170 messages

Citron_fr a écrit

Lolla a écrit

Salut,
Je fumais depuis l'âge de 13 ans, régulièrement jusqu'à 20 ans, puis j'ai rencontré un mec qui était vraiment contre le cannabis, du coup j'ai arrêté pendant 7 ans, sans que ça me manque vraiment. On étaient entourés de gens qui ne fumaient pas (je crois que ça aide) jusqu'à ce que je le quitte.
Et là c'est reparti de plus belle, du jour au lendemain, et puis le destin a voulu que je ne rencontre que des (gros) fumeurs dans ma vie.
Le truc c'est que j'ai eu des périodes où je fumais comme un porc et après je passais 6 mois sans fumer, limite ça me dégoûtais, jusqu'à ce que je m'arrête comme ça, sans comprendre, du jour au lendemain.
Depuis environ 3 ans je ne fume plus du tout toute seule, j'en ai chez moi pour les potes qui passent prendre l'apéro et sinon je crapote un peu en soirée mais il faut qu'elle soit vraiment bonne sinon ça me donne des nausées et je gerbe.
Je pense qu'à la base je ne dois pas être une "vraie fumeuse", par contre tout ce qui est stims, je ne refuse jamais... et ça ça me manque vraiment, j'en rêve même la nuit, mais ça c'est un autre débat...

C'est quoi les stims ?

Salut Citron merci-1
Dans ce post Lolla explique que tout ce qui est stims lui manque, au point d'en rêver parfois !

Tant qu'à faire je te propose un petit topo rapidos, comme ça tu sauras de quoi certaines personnes parlent sur les forums wink

Les stims (stimulants) sont des produits psychotropes, qui ont pour effet principal de stimuler, lol ^^ psychostimulant plus exactement !

Je te cite quelques exemples avec les plus connus : le café (la caféine), la cocaïne, les amphetamines (speed de rue, méthamphétamine), la ritaline (méthylphénidate) médicament utilisé pour les TDAH et parfois détourné.

La (les) cathinone(s) est un alcaloïde provenant du khat (arbuste africain) et possède des effets très proches des amphétamines, voici également quelques exemples de produits issus de cette famille : la 3-MMC, 4-MEC, MDPV, etc.

Si tu as des questions, n'hésite pas !

drogue-peace

Hors ligne

 

Geoffrey 
Nouveau membre
000
Inscrit le 22 Sep 2020
3 messages
Carrément de la volonté avant tout

Hors ligne

 

prescripteur 
Modérateur
13900
Inscrit le 22 Feb 2008
7984 messages
Blogs

Carrément de la volonté avant tout

Bonjour, je ne sais pas ce que tu entends par là mais à PA nous sommes plutot méfiants sur ce genre d'avis. Qui donne à entendre que si on n'arrive pas à arrêter (quand on le veut) c'est un simple manque de volonté.
L'addictologie a montré que l'addiction est une pulsion très forte à laquelle la plupart des personnes qui désirent se sevrer doivent se confronter et ils ne sont pas toujours gagnants. Mais c'est vrai aussi de nombreuses maladies (diabete, hypertension etc..) avec lesquelles on doit composer faute de pouvoir les vaincre. Mais comme ça n'est pas des maladies "volontaires" les entrepreneurs de morale font une distinction qui ne sert à rien sur le plan thérapeutique, sauf à humilier l'usager en difficulté.
Mais si on considère que c'est un problème de santé, et heureusement, on a pu developper un certain nombre d'aides qui permettent à l'usager d'arriver à ce qu'il souhaite, non par la volonté mais par des méthodes thérapeutiques. Citons les TSO, les psychothérapies, l'entretien motivationnel, l'éducation thérapeutique  etc..
Amicalement

Reputation de ce post
 
Merci prescripteur pour ce rappel important. Stelli

S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

Citron_fr 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 16 Sep 2020
30 messages

psychototo a écrit

Citron_fr a écrit


C'est quoi les stims ?

Salut Citron merci-1
Dans ce post Lolla explique que tout ce qui est stims lui manque, au point d'en rêver parfois !

Tant qu'à faire je te propose un petit topo rapidos, comme ça tu sauras de quoi certaines personnes parlent sur les forums wink

Les stims (stimulants) sont des produits psychotropes, qui ont pour effet principal de stimuler, lol ^^ psychostimulant plus exactement !

Je te cite quelques exemples avec les plus connus : le café (la caféine), la cocaïne, les amphetamines (speed de rue, méthamphétamine), la ritaline (méthylphénidate) médicament utilisé pour les TDAH et parfois détourné.

La (les) cathinone(s) est un alcaloïde provenant du khat (arbuste africain) et possède des effets très proches des amphétamines, voici également quelques exemples de produits issus de cette famille : la 3-MMC, 4-MEC, MDPV, etc.

Si tu as des questions, n'hésite pas !

drogue-peace

Merci, je serai plus calé sur le sujet maintenant. merci-1

Hors ligne

 

Citron_fr 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 16 Sep 2020
30 messages

prescripteur a écrit

Carrément de la volonté avant tout

Bonjour, je ne sais pas ce que tu entends par là mais à PA nous sommes plutot méfiants sur ce genre d'avis. Qui donne à entendre que si on n'arrive pas à arrêter (quand on le veut) c'est un simple manque de volonté.
L'addictologie a montré que l'addiction est une pulsion très forte à laquelle la plupart des personnes qui désirent se sevrer doivent se confronter et ils ne sont pas toujours gagnants. Mais c'est vrai aussi de nombreuses maladies (diabete, hypertension etc..) avec lesquelles on doit composer faute de pouvoir les vaincre. Mais comme ça n'est pas des maladies "volontaires" les entrepreneurs de morale font une distinction qui ne sert à rien sur le plan thérapeutique, sauf à humilier l'usager en difficulté.
Mais si on considère que c'est un problème de santé, et heureusement, on a pu developper un certain nombre d'aides qui permettent à l'usager d'arriver à ce qu'il souhaite, non par la volonté mais par des méthodes thérapeutiques. Citons les TSO, les psychothérapies, l'entretien motivationnel, l'éducation thérapeutique  etc..
Amicalement

Hey !

Ce que personnellement j'entends par "volonté" c'est cette CHOSE que veut l'humain et qui tend à se manifester par une décision effective conforme à une intention.
Nous savons tous que l'âge, le sexe, la maturité cérébrale, la personnalité et l’humeur d’un individu jouent un rôle important sur son risque individuel et sur le plan neurobiologique, le niveau d'activité des neurotransmetteurs qui régissent notre fonctionnement et notre comportement peut varier d'un individu à l'autre et constituer chez certains une vulnérabilité vis-à-vis du risque d’addiction. Des variations génétiques expliquent aussi en partie la variabilité des effets ressentis par chacun face à une même drogue. Elles peuvent AUSSI être favorables à l’émergence d’une addiction.
Du côté du produit, l’addiction peut s’installer plus ou moins rapidement : après une ou quelques prises (crack, cocaïne...), plus progressivement, voire très lentement (alcool, les jeux …). Tout dépend du potentiel addictif de la substance ou de la pratique, qui dépend lui-même de la nature et de l’intensité de son interaction avec les neurotransmetteurs. Le tabac, puis l’héroïne, la cocaïne ou l’alcool sont ainsi les produits les plus à risque et dont la consommation problématique est la plus fréquente, contrairement aux jeux vidéo, ou de hasards par exemple.
Enfin, l’influence de l’environnement (stress, contexte social et amical, présence de troubles psychiques…) est aussi déterminante. Par exemple, le principal facteur de risque de dépendance au tabac est d’avoir grandi au sein d’un foyer de fumeurs facilitant l’accès au tabac. De même que l’addiction au cannabis est fortement associée au fait d’avoir eu des amis fumeurs au moment de l’adolescence.

Les premières conséquences sont spécifiques et immédiates. Euphorie, perte de contrôle, diminution du stress, désinhibition : elles varient selon la nature de la substance ou de la pratique. Un risque vital immédiat lié à l’usage excessif existe dans certains cas (overdose, coma éthylique). Une étude coordonnée par l’OFDT estime en outre que la conduite après une prise excessive d’alcool multiplie par 8,5 le risque d’être responsable d’un accident mortel. Si le conducteur a également consommé du cannabis, ce risque est multiplié par 15.
Les secondes conséquences sont d’ordre comportemental.
Ensuite viennent les répercussions médicales, psychologiques et psychiatriques sur le long terme.

Le diagnostic de dépendance est normé, il repose sur des critères bien définis, fixés par des instances internationales de santé mentale et répertoriés dans un manuel, le Diagnostic and Statistical manual of Mental disorders (DSM). Parmi ces critères, on trouve la perte de contrôle de soi, l’interférence de la consommation sur les activités scolaires ou professionnelles, ou encore la poursuite de la consommation malgré la prise de conscience des troubles qu’elle engendre. Un sujet est considéré comme souffrant d’une addiction quand il présente ou a présenté, au cours des 12 derniers mois, au moins deux des onze critères suivants :

- Besoin impérieux et irrépressible de consommer la substance ou de jouer (craving)
- Perte de contrôle sur la quantité et le temps dédié à la prise de substance ou au jeu
- Beaucoup de temps consacré à la recherche de substances ou au jeu
- Augmentation de la tolérance au produit addictif
- Présence d’un syndrome de sevrage, c’est-à-dire de l’ensemble des symptômes provoqués par l’arrêt brutal de la consommation ou du jeu
- Incapacité de remplir des obligations importantes
- Usage même lorsqu'il y a un risque physique
- Problèmes personnels ou sociaux
- Désir ou efforts persistants pour diminuer les doses ou l’activité
- Activités réduites au profit de la consommation ou du jeu
- Poursuite de la consommation malgré les dégâts physiques ou psychologiques

L’addiction est qualifiée de faible si 2 à 3 critères sont satisfaits, modérée pour 4 à 5 critères et sévère pour 6 critères et plus.

Les experts du DSM ne recensent comme addiction que les dépendances aux substances et celle aux jeux vidéo et d’argent. Les usages intensifs de smartphone, l’hyperactivité sexuelle ou professionnelle ne sont pas, à ce jour, considérés comme d’authentiques addictions car on ne dispose pas de données scientifiques convaincantes en ce sens.

La prise en charge d’une addiction est multidisciplinaire et nécessite le plus souvent l’association d’un traitement médicamenteux, d’une prise en charge psychologique individuelle et/ou collective et d’un accompagnement social.

Mais le succès dépend essentiellement de la motivation du patient à se sevrer, puis de l’amélioration durable de ses conditions de vie et de son estime de soi : trouver un emploi, mener des activités, avoir des centres d’intérêt, trouver un rôle et une utilité dans la vie sociale. Les groupes de parole (Alcooliques Anonymes, Alcool-Assistance, Croix Bleue, Addiction alcool Vie libre, Narcotiques anonymes…) ont une grande importance pour y parvenir. Ils offrent un soutien majeur, pendant et après le sevrage, grâce aux échanges d’expériences de personnes qui ont vécu le même type de parcours.

Il est clair que l'on peut se fixer une date limite pour l'arrêt total et se donner les moyens avec une VOLONTÉ solide pour y parvenir.
Il est clair aussi que l'on peut considérer que la volonté et les pulsions addictives n'ont aucune corrélation et donc c'est ancré puisque nous n'allons jamais réussir à se sevrer (ceci s'applique sur beaucoup de sujets; verre moitié plein/vide)

Ma démarche était d'encourager et non "D'HUMILIER"!?!???!!!!????!!!!!??!!!!?!!??!!!?!!

Il est bien de relever la distinction qui fait polémique mais je pense que vous devriez changer votre approche unilatérale pour une clarification non punitive.

Bien à vous.



Renseignez-vous des maladies "mentales" qui existent bel et bien, notamment le syndrome de Munchausen

Hors ligne

 

prescripteur 
Modérateur
13900
Inscrit le 22 Feb 2008
7984 messages
Blogs

Il est clair que l'on peut se fixer une date limite pour l'arrêt total et se donner les moyens avec une VOLONTÉ solide pour y parvenir.
Il est clair aussi que l'on peut considérer que la volonté et les pulsions addictives n'ont aucune corrélation et donc c'est ancré puisque nous n'allons jamais réussir à se sevrer (ceci s'applique sur beaucoup de sujets; verre moitié plein/vide)

Ma démarche était d'encourager et non "D'HUMILIER"!?!???!!!!????!!!!!??!!!!?!!??!!!?!!

Merci de tous ces rappels sur la dépendance. Remarquons toutefois que l'OMS (CIM ou classification Internationale des Maladies) inclut la notion d'usage simple, qui n'est pas un diagnostic puisque pas un problème de santé et donc l'echelle des diagnostics ne commence qu'à l'usage problématique.
Et qu'elle ne distingue pas là dessus les produits légaux et les illégaux.

https://www.who.int/substance_abuse/ter … ition1/fr/

https://www.has-sante.fr/upload/docs/ap … ndance.pdf


Je comprend que ta démarche n'était pas d'humilier et je ne t'ai pas condamné, j'ai juste dit que PA était méfiant.

Bonjour, je ne sais pas ce que tu entends par là mais à PA nous sommes plutot méfiants sur ce genre d'avis. Qui donne à entendre que si on n'arrive pas à arrêter (quand on le veut) c'est un simple manque de volonté.

De nombreux témoignages montrent que l'entourage , lui et pas toi en effet, humilie souvent l'usager (même quand il y a un usage simple) sur le thème "si tu voulais vraiment, tu pourrais" ,"c'est de la faiblesse morale" etc...
Je redis donc que ce genre de discours n'est pas utile sur le plan thérapeutique. De nombreux usagers constatent les effets secondaires de leur consommation et la diminuent ou l'arrêtent sans aide extérieure, ils font donc usage de leur volonté.
Par exemple pour le tabac ils représentent environ 70% de ceux qui arrêtent de fumer.
Mais quand ils n'y arrivent pas, plutot que d'incriminer une mauvaise volonté, on doit reconnaitre qu'il s'agit d'une addiction, donc d'un problème de santé et que leur volonté (toujours présente et importante c'est vrai) a besoin d'être aidée, pas critiquée.
Donc on doit se tourner vers des méthodes thérapeutiques qui ne sont pas une alternative à la volonté mais au contraire un booster de volonté. Il est clair que la volonté fait partie intégrante de toutes les méthodes thérapeutiques, qui ne marchent pas "à l'insu du plein gré". Et les techniques qui font appel à la contrainte et non à la volonté de l'usager ne marchent pratiquement jamais.

Donc d'accord sur la volonté , mais en admettant qu'elle doit parfois être aidée. Et que les injonctions du type "si tu veux tu peux" ou "just say no" ne sont pas efficaces.(et notons que pendant que Mme Reagan faisait la promo du "just say no", son mari avait monté une filière d'importation de crack aux USA pour financer la contre revolution au Nicaragua ! Tout ça pour dire que la "morale" est parfois assez immorale).

Amicalement

Dernière modification par prescripteur (26 septembre 2020 à  15:44)

Reputation de ce post
 
Merci pour ce recadrage! Nancy Reagan était tellement à l'ouest haha ^^ /MT
 
Précisiosns indispensables Fil
 
Texte mis dans les morceaux choisis de Psychoactif. (pierre)
 
RàA - Johan

S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

prescripteur 
Modérateur
13900
Inscrit le 22 Feb 2008
7984 messages
Blogs
Bonjour, pour continuer mon post précédent, il est important de distinguer la volonté de modifier sa consommation, qui peut ne pas être "victorieuse" , de celle de chercher de l'aide (soins notamment) qui est presque toujours possible.
Refuser de chercher de l'aide marque en effet souvent soit une peur des soins (et de ce qui s'y associe) soit l'absence de volonté de changer sa consommation.
Cette dernière peut aller du refus de cesser une consommation minime à la recherche suicidaire. Elle ne peut donc être jugée qu'au cas par cas.
Quand les soins sont imposés , ils sont alors "sous contrainte".

https://www.rolandsimion.org/soins-sous … camenteux/

et, nous l'avons dit, rarement efficaces en matière d'addictologie.(la contrainte peut etre physique dans ce cas ou psychologique et n'est évidemment pas encadrée).

La volonté est donc au centre des soins sauf exception et d'ailleurs la technique de l'entretien motivationnel indique bien qu'on agit sur la motivation, donc la volonté.
Amicalement

S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

AquiWeed 
Nouveau membre
Canada
000
Inscrit le 01 Oct 2020
1 message
Bonsoir,

c'est mon premier message sur ce fofo, moi j'ai 20 ans, sa fait 7 mois je suis au Canada, avant le Canada j'ai fumer 1 fois du cannabis dans ma vie, 1 mois avant de partir pour le Canada, j'ai voulu faire la comparaison LOL!

Sauf que du coup j'ai fumer les truc légal de la SQDC puis après j'ai fumer d'autre joint et encore d'autre, je suis passer de 2/3 jours par semaine à la actuellement a 1/2 joints par jours quand je travaille et 4/5 les jours de repos, je me dit que je peut arrêter de fumer mais le truc c'est que comme j'en ai beaucoup a dispo bah je la fume car c'est cool, j'aime bien quand j'ai fumer mais je ressent pas forcement le BESOIN de fumer, comme on peut l'avoir avec la nicotine, j'avais aussi commencer a fumer de la nicotine uniquement en Vapes mais la j'ai arrêter car c'étais en train de partir en couille aussi, donc la nicotine c fini mtn, mais la weed je sais pas si je tente une pause, j'ai peur d'être accro mdr.

Bref, bonne soirée 22h ici

Hors ligne

 

Psyché-D-LiK 
Nouveau Psycho
Belgique
010
Inscrit le 25 Jan 2017
189 messages
Blogs
Salut, perso j'ai pas de manque mais ma dépression reviens et comme j'en suis habitué voila la vie tourne, j'ai juste + d'énergie, des rêves bizzard et fort, je mange beaucoup, je marche +, fume beaucoup de clope et m'emmerde en général, sinon le stress du "j'ai pas ma conso qu'est ce que je vais faire" peut-être tellement fort que sa crée plein de problème angoisse-->insomnie-->problème sociaux-->irritabilité etc etc le truc ces de trouver des occupations, dormir et gérer son stress.. thinking

Dernière modification par Psyché-D-LiK (01 octobre 2020 à  05:05)

Hors ligne

 

prescripteur 
Modérateur
13900
Inscrit le 22 Feb 2008
7984 messages
Blogs
Aquiweed, bonjour,
je pense que tu devrais tester des pauses de un à quelques jours pour voir quelle est ton addiction. Si tu y arrives sans trop de problemes je crois que ça peut te rassurer. Sinon, tu pourrais consulter un spécialiste pour t'aider à mieux gérer.
Amicalement

S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

Zefy 
Nouveau membre
Belgique
000
Inscrit le 24 Dec 2019
7 messages
Personnellement j’apprécie parfois avoir quelques jours de pauses afin de bien plus apprecier le prochain smile

J'ai rarement arrêté seul le prix un jour a freiné ma conso...

Dernière modification par Zefy (02 octobre 2020 à  22:38)

Hors ligne

 

CrystalCalled 
Banni
France
000
Inscrit le 01 Jun 2020
17 messages
Bonsoir Psychoactif

  Pour ma part j'ai fumé sur une base quotidienne de l'âge de 13 ans à l'âge de 41ans, c'est-à-dire pendant 28 ans, il faut dire que jusqu'à l'arrivée de l'euro, je touchais la weed hiver comme été vendue soit en gros quand on étais plusieurs, soit dans ces enveloppes format régulier, les plus longues dans lesquelles on peut plier une feuille A4 plié en trois, mais au lieu d'être plates et fermées, elles étaient tellement bourrées à raz bord de tête de la longueur de son contenant au point de devoir bien tenir l'enveloppe pour pas que les bananes de têtes ne tombent pas, bref, jamais eut le besoin de peser le contenu, mais elles étaient tellement remplies de longue et large têtes dégoulinant de cette trop petite enveloppe, et sorties à l'époque d'une sorte de bois de plans géants de cannabis, qui, tant ils étaient grands, resistaient à l'hiver, et en hiver, plus une feuille sur ces véritables arbres au tronc allant de 10 à 15 cm de diamètre, pour parfois plus de trois mètres de haut, bref, le pote la recoltait l'été, remplissait d'énormes sacs de jute avec ces fabuleuses bananes de SKUNK poussée au soleil du Midi et l'hiver venu, il nous accueillait dans sa maison de bois au milieu des montagnes et nous fumions devant la grande cheminée de cette faite "maison fait maison" , et c'est dans cette ambiance chaleureuse et rustique que notre copain allait remplir nos enveloppes ou plus en se servant dans ces très gros sacs remplis jusqu'en haut de tête qui parfumaient toute la maisonnée. Comment arrêter avec un tel plan ?

Et ne soyez pas étonné si, je le suis volontairement écarté du sujet, c'est simplement à titre de comparaison que j'ai fais ça, même si, c'est vrai, un de ces détours n'étais peut-être pas complètement nécessaire. A vous de juger...

En 2002, je pars en post cure pour l'héroïne, et a part quelques petits joints trouvés dans la maison ou j'étais logé, arrêt total et brutal et précisons que je prenais également du RIVROTRIL, très très dur à arrêter puisqu'il ne demande pas moins de 3 mois d'hôpital pour que le manque passe et pour l'avoir vu sur une amie, je peux vous dire que moi qui en prenait jusqu'à 5/jours, et étant donné l'autre fait, j'étais censé avoir fait une cure avant ma post cure mais je suis arrivé des le lendemain d'une nuit comme toutes celles de l'année passée et les autres à taper mes deux drogues principales, héroïne et cocaïne sans parler de toute les autres mais je n'étais accro qu'à ces deux, le RIVROTRIL (plus difficile à stopper que l'héroïne elle-même sauf qu'en comprenant mon mensonge, mais voyant ma motivation, ils me firent un programme, 8 de sub a diminuer de 1mg/semaine, 1 RIVROTRIL à diminuer d'un quart par semaine, quant à la coke et au cannabis, j'en ait fait mon deuil dès mon arrivée dans ce trou perdu dans les montagnes. Bref, inutile de préciser que si j'en ai chié, ce n'est absolument pas du manque de coke et encore moins de celui de la fumette, j'ai donc arrêté durant 4 ans en fumant uniquement avec les potes quand ils en avaient, puis en 2004 j'ai quitté cette région pour rentrer chez moi, dans la ville sevré et capable de prendre un café avec des potes toxico les poches pleines sans même être tenté, ce fut ma plus grande victoire. La coke, je l'avait déjà arrêté deux fois du jour au lendemain sans aucune difficulté, mais dans mon immeuble, de qui le hasard me fit le voisin, d'un dealer venu de Guyane française qui vendait de la weed et de la coke.

J'ai immédiatement voulu lui prendre de l'herbe, et à ma très grande surprise depuis l'arrivée de l'euro, la différence entre les prix.
POUR 50€ IL VENDAIT 5 OU 6 GRAMMES À 9€ LE GRAMME...!????
JE n'en revenais pas soit pratiquement 350 francs pour un mini pochon zip de 5g, j'ai tout de suite été outré et révolté.
Je lui ai ramené des clients, et on a trouvé un arrangement, un pochon pour 5 clients et chaque mois un gramme de freebase fait avec une coke qu'il faisait lui même venir d'Amérique du sud grâce à ses mules, et cette année la, voyant que en goûtant une fois sa coke, je n'étais pas du tout satisfait, je lui explique qu'il s'est fait avoir, lui n'en consommant pas du tout, et il me propose comme ça, dans la cage d'escaliers en se croisant, 30.000€ pour simplement aller avec lui la bas goûter la cc pour lui dire laquelle en valait le coup et le prix, drogue plus voyage, allé, retour.
J'AI IMMÉDIATEMENT REFUSÉ !!!C'ÉTAIT UN GAMIN GENTIL MAIS BÊTE AU POINT DE S'ACHETER DE MULTIPLES SIGNES EXTÉRIEURS DE RICHESSE TRÈS TRÈS VOYANT, TOUS LE QUARTIER LE SAVAIT!!!

Puis, il a été arrêté, comme je m'y suis toujours attendu, les flics m'ont cuisinés, croyant que j'étais impliqué car il ne payait plus l'électricité et je l'avais branché chez moi avec de très longues rallonges, me soupçonnant d'être la tête pensante du petit groupe, j'étais bourré de RCs chez moi, mais à 6h du mat, quand ils arrivèrent, j'ai eut la chance d'être toujours pas endormi et de les entendre dans la rue. Pas très discrets, j'ai donc eu le temps de bien planquer ma collection de RCs, avant qu'ils ne tambourine à ma porte situé au premier étage, avant d'essayer de la casser avec le verrin(bélier) électrique ma porte blindée, j'ouvre en catastrophe pour sauver la porte, ils me jettent sur mon bureau et la que vois-je, le GIPN entrer et courir vers mes placards pour voir s'il n'y avait personne, tous en noir, cagoulés, armés de tout nouveaux modèles de mitraillettes de combat urbain aux canons articulés et ultra légères, peut-être du même sorte de composites que les pistolets GLOCK 9mm,canons faits pour pouvoir tirer sans tenir le corps et le fusil en ligne droite...,mais en le faisant bouger de gauche à droite depuis un coin de murs ou entrée de porte, et ce afin de pouvoir tirer à l'aveugle sans être exposé, bref, ça et les gilets pare balles, j'étais quelque peu surpris d'une telle débauche de moyens pour deux gamins de 25 ans.
Les chiens ont tout reniflés une fois les deux zigotos du haut menottés et embarqués après qu'ils aient trouvés un kilo de coke très pure, et un Magnum 357, juste de quoi faire pas mal d'années en prison d'où, m'avait il dit, il ressortirait pour immédiatement recommencer à dealer. Au début il faisait hbe formation de prof de voile, mais sa soif d'argent à fini rapidement par le perdre malgré tous les conseils, comme celui d'ouvrir sa boîte aux lettres remplies au point d'éclater de si nombreux courriers et essentiellement envoyés par les impôts !!!
AL CAPONE AVAIT FAIT CE GENRE D'ERREUR ÉGALEMENT LUI AVAIS-JE MÊME DIS !!!

Ce fut là pour moi le signe que c'était terminé pour moi le petit pochon gratuit et que comme il était pour moi hors de question de fumer une herbe si banale et bien moins bonne que notre skunk d'antant, qu'il m'est arrivé de faire pousser moi-même, aussi ce fut mon dernier joint et dans ma vie j'ai dû arrêter une dizaine de fois de grosse consommations quotidienne de cannabis, et par force, en dehors de deux fois où c'était une décision mûrement réfléchie ! Mais, par contre, en dehors de deux trois nuits sans dormir vraiment très bien, disons beaucoup moins profondément, et on se lève avec l'impression de ne pas vraiment avoir dormi. Une Fois ce petit désagrément accompagné d'un peu (+/-) de nervosité, j'étais libéré, et n'y pensais plus que rarement, tout en continuant jusqu'à aujourd'hui à fumer occasionnellement, avec les copains, dans des cadres festifs.

Et,voici environ et plus ou moins il y a trois mois et demi peut-être...(?), j'ai oublié, j'ai acheté mes 2 premier gramme de cannabinoides ',du 5F-MDMB-2201 et du 4F-ADB, et un dernier dont j'ai parlé dans le forum, du 5CL-ADB-A et il me reste un gramme pratiquement plein de 5CL-ADB-A, la moitié du 4F-ADB et environ même topo pour le 5F-MDMB-2201, que je ne fume que très occasionnellement, après deux mois et demi facilement passés à vaporiser chaque nuit, et soir, j'ai décidé de diminuer et pour le coup j'ai fait un arrêt complet, histoire de quand-même voire où j'en étais.
   En ce moment c'est rien à part ceux des pote et cela ne me dérange pas du tout.

        Pour ce qui est de ce que vous n'hésitez pas à décrire comme une drogue pratiquement dure, vous'ne servez pas la cause de la depenalisation en en parlant ainsi, mais même si je vois qu'à vos yeux il semble que cela ait été aussi indispensable, et pour la petite histoire de la vision tronquée de la médecine et de ses meilleurs praticiens, mon docteur, un spécialiste en addictologie, a osé mettre un gamin ado à la methadone parce que le jeune garçon voulait absolument arrêter de fumer, et voilà ce que vous amènera la médecine moderne, je serait vous j'éviterai médecins et benzodiazepines et autres antidépresseurs!!!

Pour ma part, et à contrario avec mon frère, jamais eu besoin de médecin pour ça, vu que une fois ces trois petits jours passés, de ma vie je n'ai jamais senti où ressentie aucun autre symptômes de manque à l'arrêt brutal de THCA/THC/CBD....et j'en passe!!!

                   D'ailleurs si l'on regarde
           attentivement le tableau des drogues de la Justice et des force addictive.de chacune, le cannabis (weed) est a 0 et le shit, 1 me semble t'il, et sur un tableau de 1 à 4.

   Et pour finir, à titre de comparaison, j'étais accro à l A-PHP et me suis sevré et j'ai trouvé le manque si cool puisque ne consistant qu'à dormir tous le jour et la nuit, 18/24, j'avais refait un mélange de 5CL-ADB-A bien calmant et j'ai fait des provisions puis me le matin ou je n'ai plus rien eut, j'avais libéré mon emploi du temps, et j'ai dormi et fumé mon noid et j'ai passé une semaine très cool au final. Manque, bof, franchement, je m'attendais à pire, c'est pour cela que j'ai eu du mal à comprendre tous ces témoignages qui, on l'aurait dit, parlait de drogue dure au sujet de l'arbre de la sagesse, ou de la connaissance pour certains, mais je ne vois ferais pas l'affront de vous l'écrire, j'imagine que l'allusion a été comprise...?

Quant à @Camillee si je ne me trompe pas, je crois que tu parlais de prendre des benzos et bien selon moi et toute personne logique, c'est comme passer de l'herbe à l'huile, classée, je le rappelle, drogue dure. Donc une très mauvaise idée, et c'est l'assurance de plusieurs années à galerer pour finir en cure si pas capable de diminution homéopathique !!! ?

    Mais, n'oubliez pas que la perception de ce genre de ressentis subjectif est très différente selon les personnes, donc ce que je dis ne concerne que moi et ne nie en rien la souffrance de chacun. Merci de bien vouloir comprendre que mon intention n'est et n'a jamais été de nier cette dernière !!!

  Bon vent, et surtout, bon courage à tous et à toutes... Ciao y'all

Dernière modification par CrystalCalled (03 octobre 2020 à  07:22)


"Je rêve de ces ténèbres froide électriques et majestueuse"
"La folie m'a toujours sauvé et m'a empêchée d'être fou ! "
"L'Alligator 427"ze gr8 H.F THIEFAINE

Hors ligne

 

Mammon Tobin 
Modéranimateur à  la retraite
Jolly Roger
2400
Inscrit le 07 Sep 2007
5357 messages

CrystalCalled a écrit

Mais, n'oubliez pas que la perception de ce genre de ressentis subjectif est très différente selon les personnes, donc ce que je dis ne concerne que moi et ne nie en rien la souffrance de chacun. Merci de bien vouloir comprendre que mon intention n'est et n'a jamais été de nier cette dernière !!!

  Bon vent, et surtout, bon courage à tous et à toutes... Ciao y'all

... c'est toi Jonathan? thinking T'as fusionné avec le "nègre" de Charles Duchaussois depuis notre dernière conversation? tongue

MT

Hors ligne

 

filousky 
Modérateur
France
10800
Inscrit le 14 Dec 2008
9934 messages
Blogs

Mammon Tobin a écrit

... c'est toi Jonathan? thinking T'as fusionné avec le "nègre" de Charles Duchaussois depuis notre dernière conversation? tongue

Sherlock ou docteur Livingstone ?
Merci pour ta vue perçante Mammon, pas tant à la retraite que ça.
Bises
Fil


Analyse de drogues anonyme et gratuite
Si tu pisses contre le vent, tu vas mouiller tes sandales !

Hors ligne

 

Mammon Tobin 
Modéranimateur à  la retraite
Jolly Roger
2400
Inscrit le 07 Sep 2007
5357 messages
Haha faut le connaitre l'animal, mais au fond c'est toujours la même branlette dans les histoire du Croco tongue

Les fantasmes de jeune aventurier baroudeur intrépide auxquels les grands trafiquants demandent des conseils, mais toujours plus malin que les autres ce qui lui évite à chaque fois la prison demon1

Si il se retenait pas un minimum ils nous raconterait que, n'écoutant que son courage, il avait accepté l'offre du ptit jeune handicapé mental de 25 an qui vendait de la beuh à 10€ le gramme, et n'avait pas de quoi se payer l'electricité, mais avait aussi des mules personnelles qui lui ramenaient des kilos de coke pure d'Amérique du Sud lol

Pis ayant pris les 30.000€ du jeune handicapé mental et esquivant l'élite du GIGN, il s'était enfui avec la femme splendide d'un trafiquant d'opium Taliban d'Amérique du Sud (sisi!),qui s'était éprise de lui, bel européen intrépide la cigarette au coin d'la bouche, qui était sur place car engagé par le zinc de Mujahid pour montrer aux paysans locaux comment récolter le pavot, et qui au final avait provoqué une révolte paysanne, démonté le réseau terroriste, et le chef du village l'avait embrassé en pleurant pendant que tout le monde applaudissait, qu'on lui avait offert toutes les magnifiques vierges du village mais qu'en tant qu'antihéro ténébreux toujours la cigarette au coin de la bouche et la mèche en travers du visage, il s'était enfui en pleine nuit pour ne pas faire mal au cœur à ces braves gens et femmes transies d'amour qui ne comprenaient pas qu'il n'avait fait que son devoir, que son travail d'agent Double Zéro Croco respect-2

Je lui ai ramené des clients, et on a trouvé un arrangement, un pochon pour 5 clients et chaque mois un gramme de freebase fait avec une coke qu'il faisait lui même venir d'Amérique du sud grâce à ses mules, et cette année la, voyant que en goûtant une fois sa coke, je n'étais pas du tout satisfait, je lui explique qu'il s'est fait avoir, lui n'en consommant pas du tout, et il me propose comme ça, dans la cage d'escaliers en se croisant, 30.000€ pour simplement aller avec lui la bas goûter la cc pour lui dire laquelle en valait le coup et le prix, drogue plus voyage, allé, retour.
J'AI IMMÉDIATEMENT REFUSÉ !!!C'ÉTAIT UN GAMIN GENTIL MAIS BÊTE AU POINT DE S'ACHETER DE MULTIPLES SIGNES EXTÉRIEURS DE RICHESSE TRÈS TRÈS VOYANT, TOUS LE QUARTIER LE SAVAIT!!!

lol & lol

Rien que le début de l'histoire où il va s'acheter une enveloppe de weed, il en fait tout un roman d'espionnage fume_une_joint

J'ose pas imaginer le récit de la fois où il était aller s'acheter des clopes un dimanche où le tabac du coin était fermé.. roll

"C'était une chaude journée d'été sous le soleil de l'Est Parisien, mon fidèle revendeur de nicotiana tabacum, Chico, qui m’accueillait toujours d'un grand sourire dévoilant ses dents en or jaunis par l'usage des Gitane capolrales sans filtres auxquelles il avait pris goût en Algérie, en poussant des "Sénôr Croco, Sénior Croco! Pour vous, toujours le meilleur tabac Camel oui oui! Tu es ici chez toi mon ami, après tout, tou m'a sauvé la vie des guérilléros au Brésil tou té souviens?" 
Ce jour là, sa porte toujours si accueillante était barrée d'un sombre "FERME" n'augurant rien de bon.
Heureusement, les fournisseurs de tabac blonds m'aimant comme un frère étaient nombreux près de la gare.
C'était une chaude journée d'été sous le soleil de l'Est Parisien, mais au fond je sentais que mon périple ne faisait que commencer..."

MT

Dernière modification par Mammon Tobin (03 octobre 2020 à  11:43)

Reputation de ce post
 
top le plagiat - Fil
 
Me pose des questions quand à vos metiers, sortez un roman j'achete x) - Johan
 
Mdrrr tu m’as tué de rire Jsuis en PLS ^^ Suf
 
Que c'est bon de rire- Carambar

Hors ligne

 


Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire




    Psychoactif en Images
    Plus d'images psychoactives
    En ce moment sur PsychoACTIF  
     Appel à témoignage 
    Appel à témoignages : amende forfaitaire
    Il y a 3jCommentaire de La tielle (7 réponses)
     Appel à témoignage 
    Enquete sur les pratiques d'injection de la morphine
    24 septembre 2020Commentaire de Stelli (45 réponses)
     Forum UP ! 
    Première fois - [TR] Première expérience (désagréable) à la Salvia
    Il y a 1jDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum UP ! 
    Traitement lourd tercian tranxéne etc... + fumette je ne tient plu...
    Il y a 16hDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum 
    Arrêt & Sevrage - Aide pour sevrage
    Il y a moins d'1mnCommentaire de Obsession dans [Morphine (Skenan, Mos...]
    (4 réponses)
     Forum 
    Muscade - Noix de muscade en poudre ?
    Il y a 3hCommentaire de Quayza dans [Enthéogènes...]
    (1 réponse)
     Forum 
    Addiction - Tramadol 50 LP
    Il y a 3hCommentaire de 667/98 dans [Tramadol...]
    (1 réponse)
     Forum 
    Plaisir et drogues - De l'aide !!
    Il y a 5hCommentaire de Meumeuh dans [Conseils généraux de...]
    (1 réponse)
     Forum 
    Market - Deepweb: vos markets favoris SEPTEMBRE 2019 à mars 2020
    Il y a 5h
    32
    Commentaire de trolalol dans [Anonymat et sécurité...]
    (1065 réponses)
     Forum 
    Questionnement sur un trip hard au cannabis
    Il y a 5hCommentaire de zHanky dans [Cannabis...]
    (6 réponses)
     Forum 
    Légalité - Se faire livrer en Allemagne ?
    Il y a 5hNouvelle discussion de Mogrador dans [Kratom...]
     Forum 
    Identification - Psilo nouveau
    Il y a 6h
    1
    Commentaire de kAntiQ dans [Psilocybe - Champigno...]
    (14 réponses)
     Blog 
    Ce jour ou j'ai sur que tout était différent - Fentanyl
    Il y a 11hCommentaire de L'Apoticaire dans le blog de Azerbarit
    (14 commentaires)
     
      QuizzZ 
    Consommez-vous le MDMA/Ecstasy à moindre risque ?
    Dernier quizzZ à 05:34
     PsychoWIKI 
    Cocaine, effets, risques, témoignages
     Topic epinglé 
    Neurchi de Psychoactif
     Nouveaux membres 
    mikelive77, Tortue Géniale nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
    S'identifier

    Mot de passe oublié

    Morceaux choisis 

     Shit dur
    par filousky, le 20 Oct 2020
    Biscotte42, c'est pas la première fois que tu écris des choses sur la coupe du shit. As-tu, une fois dans ta vie, essayé de décompacter une plaquette déjà dure de shit de cité moyen ? Si oui et que tu as réussi à obtenir un tas de trichomes en poudre pouvant être mélangée avec un produ...[Lire la suite]
     TR: Grosse claque avec du butane
    par psyloshit_, le 17 Oct 2020
    Hello ! Je vous fais ce petit Tr a chaud car je viens de tester le butane a grosse pour la première fois il y a de ca a peine 2h. Alors déjà faut savoir que j'ai déjà consommer une dizaine de fois du butane mais jamais comme ca, c'est a dire que j'avais des effets leger tel que, bien être ,...[Lire la suite]
     Brorphine information retour d'expérience
    par Okysho, le 18 Oct 2020
    Salut, Aujourd'hui je vais parler de mon expérience avec la brorphine. J'ai décidé de lancer cette discussion car je n'ai trouvé que très peu d'informations à propos de ce RC sur internet et le peu d'information que j'ai trouvé était en anglais uniquement et provenait de Reddit. Tout d'abord...[Lire la suite]
    Tous les morceaux choisis
    Les derniers champis

    Wow ! dans [forum] Psilo nouveau
    (Il y a 7h)
    Très bonne résolution Cusco dans [forum] Cocaïne & Methylphenidate
    (Il y a 12h)
    Merci de cette belle réponse. >JFD dans [forum] Fumer quand on a des enfants
    (Il y a 15h)
    Tu dis qqchose de "vrai" je pense. De beau en tt cas. >JFD dans [forum] 37 ans d'opiacés - 15 ans d'héroïne suivi de 22 ans de Bruprenorphine : qui a pu décrocher ?
    (Il y a 15h)

    Pied de page des forums