Début de consommation alarmant à 18 ans / PsychoACTIF

Début de consommation alarmant à 18 ans

Publié par ,
2018 vues, 10 réponses
Lesuper 
Nouveau membre
000
Inscrit le 17 Mar 2022
7 messages
Bonjour à tous

Je vous écris car je veux venir en aide à ma belle sœur de tout juste 18 ans.
Une fille superbe qui aller bien même si elle a rencontrer quelques galères.

Elle a rencontré un homme plus âgé 23 environ quand elle en avait 17 un organisateur de Free party
Suite à cela elle a donc commencer les reufs tout les week-ends et en l espace de 8 mois elle a couper les ponts avec sa famille avec qui elle était très proche
Ne répond plus au téléphone . Un sms tout les 3 semaines du jore « oui sa va tkt » et ainsi dessuite
Elle a bien évidement quitté son appartement, ainsi que son travail en alternance dans un établissement.

Elle a perdu énormément de poids le visage est très cerné.
La dernière fois qu elle est venu en famille après 6 mois sans nouvelle avant de repartir précipitamment le lendemain.

Elle a sûrement sombrer dans une drogue  très dur du faite qu elle est avec se gars.
Impossible de rentré en contact avec les parents sont à bout ils payer le logement la bouffe tout et du jour au lendemain avec cettte homme tout a basculer

Il me reste que l adresse de son compagnon à l autre bout de la France pour pouvoir la voir ainsi que ceux des parents du jeune homme

Je compte déjà essayer de me déplacer à son domicile pour la voir , voir son état de santé ainsi que leur parler à eux deux

Malheureusement j ai demander sur un autre poste ce qu elle pouvais consommer car on a trouver dans sa chambre un tube avec du scotch avec d un coter remplis de noir mais un admin à fermer le poste ….. on m’a dis que c était sûrement une consommation de crack ou héroïne
elle a une mère gravement malade avec qui elle était en superbe entente même sa ne lui fais aucun declique pour le moment pourtant sa mère risque de partir malheureusement a n’importe qu elle moment.
J ai rendez vous au centre de la ville qui gère les addictions, prévention drogue ect

Il s inquiète énormément vus son âge et la rapidité de la dégradation ainsi que la photo de la pipe que je leur est montrer

Que faire ? Je vais à leur domicile mais ensuite comment leur parler
Que leur dire
Qu elle sont les erreurs à ne pas connaître car je pourrais pas descendre a  l autre bout de la France souvent.

Je vous poste la photo de se qu on a trouver dans ses affaires …

A bientôt et merci d avance

Dernière modification par cependant (18 mars 2022 à  13:35)

Hors ligne

 

Lesuper 
Nouveau membre
000
Inscrit le 17 Mar 2022
7 messages
Désolé pour la forme du message depuis la découverte de cela dans sa chambre je suis à plus de 48 sans sommeils.
Et pour information ses parents ne sont pas encore au courant des outils trouver dans sa chambre j attend mon rendez vous mardi ou des conseils pour savoir quoi faire.
Merci

Hors ligne

 

cependant
Modo bougeotte
6900
Inscrit le 25 Mar 2018
2265 messages
Blogs
Salut,

Le souci c'est, qu'au delà des bonnes intentions, faire une enquête dans les dos d'une personne j'estime que ce ne soit pas l'aider.

En tant que personne utilisant de drogues, j'estime que si quelqu'un de ma famille, à la place de me parler sans jugement et SANS incitation au sevrage, venait à jouer au détective, je trouverais cela très déplacé. Et infantilisant et violent.

Déjà, contrairement aux stéréotypes :

1) on peut consommer des drogues et ne pas avoir « besoin » de sevrage, on est pas obligés à vivre « l'enfer » et ce genre de chose !

J'ai fumé du cannabis et pris d'autres drogues ( « dures » dans l'imaginaire : héroïne, crack, même si cette distinction n'a aucun fondement scientifique) et cela ne m'a nullement empêcher d'avancer dans la vie (pour dire j'ai un M2, par ex).
Dans le milieu des teufs, oui, il y a des drogues qui tournent. Mais c'est souvent aussi un milieux où il y a une réflexion Rdr (réduction des risques) pour pouvoir consommer sans forcement se détruire. Et il n'y a pas que des drogues !! Il y a des rencontres, du partage, la musique, les camions, les voyages et j'en passe. À chacun ses choix de vie. Mais c'est un choix légitime celui de ne pas suivre un parcours normé (drogues ou pas drogues).
Personnellement moi dans mon parcours, j'ai choisi aussi de ne pas suivre un chemin linéaire (études-travail-mariage etc). Ça ne veut pas dire que j'ai fait de la merde. J'ai quand même fait des études universitaires, trouvé des boulots passionnants, fait des rencontres formidables, construit des projets merveilleux...Je crois que si j'étais restée chez mes parents comme ils le souhaitaient (en attendant que je me marie...) j'aurais vraiment fini pour péter sérieusement les plombs et me détruire. Prendre ma route ça a été vital pour moi, les drogues m'ont quelque part sauvée, ouvert des nouveaux horizons, évité que je sombre dans l'angoisse.
Je ne dis pas que c'est pareil pour ta sœur, mais je soit pas inquiet parce qu'elle fait sa vie, elle emprunte les chemins qu'elle choisi, elle pourra toujours changer, rajuster si ça ne la satisfait pas.

2) "La" drogue a bon dos pour tous les problèmes. Souvent on met sur le dos des consos des problèmes relationnels qui n'ont rien à voir...sauf que du coup ça enlève la division (fortement contre-productive) sauveur-droguée.
Qu'elle consomme (ou pas) tu n'as pas à la « sauver ». Elle décide pour elle. Décides pas à sa place !

3) si t'as envie de renouer avec elle, fais-le indépendamment de ses consos qui lui reviennent.

Les drogues ce n'est pas l'enfer. Si tu tiens à elle, rapproche-toi d'elle comme tu le ferais avec un/e amie mais sans envie ni de « la sauver » et encore moins de lui imposer un sevrage. Personnellement ça serait la première chose qui me fait fuire les jambes levées.
Après si tu intéressé à elle en tant que personne, en laissant les consos de côté, si vraiment elle a besoin d'un soutien par rapport à ça (et encore, ce n'est pas du tout sur qu'elle consomme des produits addictifs !!!

Ne te fais pas de films...les drogues ne sont pas des monstres dont avoir peur...) elle te demandera une fois que vous avez humainement rétabli un contact sans arrières pensées.

4) Les cernes et la perte de poids ne sont pas en soi des signes « alarmants » pour moi. À l'adolescence (vers les 18 ans quoi) j'ai perdu une bonne dizaine de kilo. Ce n'était pas "à cause des drogues", c'était parce que d'une part le corps se modifie à cet age là et parce qu'enfin j'avais un mode de vie bien moins sédentaire (et chiant).
Et les cernes...quoi dire ? Si elle rentrait du boulot avec des yeux cernées, tu en penserais quoi ? Bah, qu'elle a bossé et elle est fatiguée, tu te surprendrait peut-être même à la féliciter pour son entrain. Peut importe. Ce qui compte qu'elle va bien et vit sa vie, pas de faire des spéculations sur des boutons, des kilos ou des cernes. Et pour ça, à part échanger et parler comme on peut le faire entre personnes qui s'aiment, il n'y a rien d'autre. Ne mêle pas les conso à ça, ne juge pas ses choix de vie...

Je suis désolée, je n'ai pas réussi à m'exprimer en JE et ne pas être directive, mais j'espère que tu vois pourquoi c'est de la violence et du jugement pour une personne venir exposer en public des affaires...

ps. je me suis permise d'enlever les photos.
C'est ses affaires et ça ne rapporte rien à la discussion...ou tu lui ai demandé si tu pouvais les publier sur le net ?

Dernière modification par cependant (18 mars 2022 à  13:56)

Reputation de ce post
 
Très bon raisonnement! ~ Anagram
 
Bien expliqué. Gae
 
Texte mis dans les morceaux choisis de Psychoactif. (pierre)
 
Avis constructif et d'intérêt public
 
et les cernes naturels, alors, hein? On en parle?... haha trolalol

Hors ligne

 

Lesuper 
Nouveau membre
000
Inscrit le 17 Mar 2022
7 messages

cependant a écrit

Salut,

Le souci c'est, qu'au delà des bonnes intentions, faire une enquête dans les dos d'une personne j'estime que ce ne soit pas l'aider.

En tant que personne utilisant de drogues, j'estime que si quelqu'un de ma famille, à la place de me parler sans jugement et SANS incitation au sevrage, venait à jouer au détective, je trouverais cela très déplacé. Et infantilisant et violent.

Déjà, contrairement aux stéréotypes :

1) on peut consommer des drogues et ne pas avoir « besoin » de sevrage, on est pas obligés à vivre « l'enfer » et ce genre de chose !

J'ai fumé du cannabis et pris d'autres drogues ( « dures » dans l'imaginaire : héroïne, crack, même si cette distinction n'a aucun fondement scientifique) et cela ne m'a nullement empêcher d'avancer dans la vie (pour dire j'ai un M2, par ex).
Dans le milieu des teufs, oui, il y a des drogues qui tournent. Mais c'est souvent aussi un milieux où il y a une réflexion Rdr (réduction des risques) pour pouvoir consommer sans forcement se détruire. Et il n'y a pas que des drogues !! Il y a des rencontres, du partage, la musique, les camions, les voyages et j'en passe. À chacun ses choix de vie. Mais c'est un choix légitime celui de ne pas suivre un parcours normé (drogues ou pas drogues).
Personnellement moi dans mon parcours, j'ai choisi aussi de ne pas suivre un chemin linéaire (études-travail-mariage etc). Ça ne veut pas dire que j'ai fait de la merde. J'ai quand même fait des études universitaires, trouvé des boulots passionnants, fait des rencontres formidables, construit des projets merveilleux...Je crois que si j'étais restée chez mes parents comme ils le souhaitaient (en attendant que je me marie...) j'aurais vraiment fini pour péter sérieusement les plombs et me détruire. Prendre ma route ça a été vital pour moi, les drogues m'ont quelque part sauvée, ouvert des nouveaux horizons, évité que je sombre dans l'angoisse.
Je ne dis pas que c'est pareil pour ta sœur, mais je soit pas inquiet parce qu'elle fait sa vie, elle emprunte les chemins qu'elle choisi, elle pourra toujours changer, rajuster si ça ne la satisfait pas.

2) "La" drogue a bon dos pour tous les problèmes. Souvent on met sur le dos des consos des problèmes relationnels qui n'ont rien à voir...sauf que du coup ça enlève la division (fortement contre-productive) sauveur-droguée.
Qu'elle consomme (ou pas) tu n'as pas à la « sauver ». Elle décide pour elle. Décides pas à sa place !

3) si t'as envie de renouer avec elle, fais-le indépendamment de ses consos qui lui reviennent.

Les drogues ce n'est pas l'enfer. Si tu tiens à elle, rapproche-toi d'elle comme tu le ferais avec un/e amie mais sans envie ni de « la sauver » et encore moins de lui imposer un sevrage. Personnellement ça serait la première chose qui me fait fuire les jambes levées.
Après si tu intéressé à elle en tant que personne, en laissant les consos de côté, si vraiment elle a besoin d'un soutien par rapport à ça (et encore, ce n'est pas du tout sur qu'elle consomme des produits addictifs !!!

Ne te fais pas de films...les drogues ne sont pas des monstres dont avoir peur...) elle te demandera une fois que vous avez humainement rétabli un contact sans arrières pensées.

4) Les cernes et la perte de poids ne sont pas en soi des signes « alarmants » pour moi. À l'adolescence (vers les 18 ans quoi) j'ai perdu une bonne dizaine de kilo. Ce n'était pas "à cause des drogues", c'était parce que d'une part le corps se modifie à cet age là et parce qu'enfin j'avais un mode de vie bien moins sédentaire (et chiant).
Et les cernes...quoi dire ? Si elle rentrait du boulot avec des yeux cernées, tu en penserais quoi ? Bah, qu'elle a bossé et elle est fatiguée, tu te surprendrait peut-être même à la féliciter pour son entrain. Peut importe. Ce qui compte qu'elle va bien et vit sa vie, pas de faire des spéculations sur des boutons, des kilos ou des cernes. Et pour ça, à part échanger et parler comme on peut le faire entre personnes qui s'aiment, il n'y a rien d'autre. Ne mêle pas les conso à ça, ne juge pas ses choix de vie...

Je suis désolée, je n'ai pas réussi à m'exprimer en JE et ne pas être directive, mais j'espère que tu vois pourquoi c'est de la violence et du jugement pour une personne venir exposer en public des affaires...

ps. je me suis permise d'enlever les photos.
C'est ses affaires et ça ne rapporte rien à la discussion...ou tu lui ai demandé si tu pouvais les publier sur le net ?

Salut à toi

Merci pour ta réponse
C est bien pour sa que je viens écrire ici pour éviter d empirer les choses et me nourrir de vos expériences j ai 26 ans donc je suis pas l ouest

La panique , l émotions est en moi donc je réagis sûrement mal …..

Oui la consommation de drogue n’est pas du tout le problème je consomme moi même régulièrement du cannabis et de tant en tant de la MDMA en soirée

Je fais aussi des teufs rarement mais sa m arrive donc je n est rien contre

Par contre je m’inquiete et c est justifier car quand en 8 mois tu quitte tout le ta vie et ta famille sans même juste leur donner de nouvelles et que physiquement tu te transforme, la perte de poids , les cernes, les ongles, les tics ect me font m inquiéter cela n’a rien à voir avec quelqu’un qui reviens de soirée fatiguer ou d une journée de travail.

Comme tu dis tu as continuer tes études et autres l’un n’empêche pas l autre je dis pas le contraire mais là on est clairement sur de l isolement et abandon de beaucoup de choses pour se tourner vers je ne sais quoi pour le moment

Je vais être franc je trouve ton discours un peut en mode tout vas bien il y a pas lieux à s inquiéter ect
Si seulement elle garder contact un minimum avec son entourage cela ne poserait presque aucun soucis car chacun décide du chemin qu il veut prendre
Mais je pense que tu le sais à 18 ans on peut faire des expérimentations ou des choix qui ruine nos vies quand on consomme dans l excès peut importe quelle substance

Pour moi si elle consomme de l héroïne ou crack a 18 ans je m’inquiète il y a bien d autre moyen de s éclater ou se poser ou autre.

Je reste persuader qu elle est en danger la connaissant.

Je vais suivre ton conseil essayer de renouer un lien avec elle dans un premier temps
Et attendre aussi l’es conseil du csapa que je vois mardi pour éviter les erreurs.
J ai mis les photos car sur tout les poste pour aider on demande toujours ce que la personne consomme ne sachant pas exactement je voulais simplement me baser sur vos connaissance pour que vous compreniez mieux le contexte

C est très compliquer de retranscrire des situations à l écris cela peut paraître normal pour vous je le comprend mais je pense que si je m exprimer un peut mieux.
Merci

Hors ligne

 

prescripteur 
Modérateur
9700
Inscrit le 22 Feb 2008
9723 messages
Blogs
Bonjour, dans ce que tu dis il y a ce que tu as constaté (ne répond pas, cernes etc..) et ce que tu supposes. Il vaut mieux agir sur ce que tu as constaté. Donc en effet aller la voir est utile mais ne t'enfermes pas à l'avance dans des suppositions qui peuvent se révéler fausses et restes à l'écoute de tout. Mais attends toi à ce que les changements prennent du temps.
Amicalement

S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

En ligne

 

Lesuper 
Nouveau membre
000
Inscrit le 17 Mar 2022
7 messages

prescripteur a écrit

Bonjour, dans ce que tu dis il y a ce que tu as constaté (ne répond pas, cernes etc..) et ce que tu supposes. Il vaut mieux agir sur ce que tu as constaté. Donc en effet aller la voir est utile mais ne t'enfermes pas à l'avance dans des suppositions qui peuvent se révéler fausses et restes à l'écoute de tout. Mais attends toi à ce que les changements prennent du temps.
Amicalement

Salut à toi
C’est vrai que ce que je suppose est encré en moi et je dois prendre un peux de recule surtout sans avoir la réel confirmation.
Et j espère même me tromper enfin on verra.
C est très compliquer de garder la tête froide quand cela touche à nos proches.

Je vais me concentré sur le fait de recréer un lien dans un premier temps.


Merci des conseils

Hors ligne

 

cependant
Modo bougeotte
6900
Inscrit le 25 Mar 2018
2265 messages
Blogs
Salut

lesuper a écrit

Par contre je m’inquiete et c est justifier car quand en 8 mois tu quitte tout le ta vie et ta famille sans même juste leur donner de nouvelles et que physiquement tu te transforme, la perte de poids , les cernes, les ongles, les tics ect me font m inquiéter cela n’a rien à voir avec quelqu’un qui reviens de soirée fatiguer ou d une journée de travail.

Perso, je crois qu'on a tout a y gagner et on est complètement légitimes à dire « je m'inquiète pour toi, je te trouve pas bien, y a un truc qui va pas » ?
Ce n'est pas la même qu'arriver en disant « il faut que tu arrêtes ! » (alors que tu ne sais même pas quoi ??).

Je ne dis pas que c'est forcement tout rose, il y a des situations de merde aussi.

Mais du soutient, c'est être là, pas mener des enquêtes douteuses (et pour être franche, dans les images que tu as mis, je ne vois pas de pipe à crack ou quoi...moi je prends des traces sur des bouquins, est-ce que ça inquiéterais quelqu'un voir un livre sur une table de chevet ? Non, parce que justement, le bouquin à côté du lit, je le lis avant de dormir...bref

Des déductions sur le coup des émotions (sans connaître ce qui se passe) ne sont pas pour moi le meilleur moyen d'avancer. Un dialogue serein et non jugeant me semble bien mieux...C'est normal que tu t'emportes vu les stéréotypes et les constructions sociales autour de la diabolisation des produits et des personnes qui en prennent.
Le problème pour moi c'est la marginalisation que cette société crée elle même pour les personnes consommant...

Par contre, j'espère qu'on est d'accord que publier sur le net des affaires à une personne sans son consentement c'est pas très cool ???

Demander que tu sois accompagné par le CSAPA c'est peut-être une bonne idée, ils sont là pour ça aussi (aider l'entourage des consommateurs)...et c'est sur que tes angoisses personnelles peuvent jouer en obscurcissant la situation. Travailler sur ça, ça ne peut qu'être une bonne situation...mais t'imagine si quelq'un du CSAPA venait à te dire « monsieur vous devez arrêter tout de suite de fumer des joints et/ou de prendre des taz »...bah tu verrais peut-être comme ça peut-être décalé comme injonction...et être contre-productif.

Et personnellement à son age aussi je n'avais aucune envie de répondre au téléphone à mes parents desquels je me sentais jugée et pas appréciée pour les choix que j'avais faits. Ça ne voulait pas dire que j'étais isolée, j'avais ma famille de potes...et ce n'est que quand ils ont commencé à vouloir arrêter de me dire quoi faire et comment que j'ai eu envie de renouer.

lesuper a écrit

Pour moi si elle consomme de l héroïne ou crack a 18 ans je m’inquiète il y a bien d autre moyen de s éclater ou se poser ou autre.

Comme tu dis...pour toi il y a d'autres moyens. Pour beaucoup de personnes ça en est un et oui ça peut être problématique comme non, en tout cas, ce n'est pas à toi de juger si elle a ou pas d'autres moyens. Mais rien n’empêche que tu lui proposes de trucs qui te font éclater...et peut-être vous pouvez vous retrouver ensemble en train de faire du rafting ou quoi sais-je smile

Je ne sais pas si ça peut te rassurer (et j'ignore si ça correspond à la situation), mais je te met un lien d'une recherche ethnographie en sociologie sur la conso de jeunes femmes en teuf :
https://serval.unil.ch/resource/serval: … 3.P001/REF

Voilà, voilà, je vois bien que tu parts de bonnes intentions, mais si j'ai réagis vivement c'est parce que pour moi les bonnes intentions n'ont pas évité la violence de certaines situations.

J'espère que ça ira bien pour vous deux.

Hors ligne

 

Lesuper 
Nouveau membre
000
Inscrit le 17 Mar 2022
7 messages

cependant a écrit

Salut

lesuper a écrit

Par contre je m’inquiete et c est justifier car quand en 8 mois tu quitte tout le ta vie et ta famille sans même juste leur donner de nouvelles et que physiquement tu te transforme, la perte de poids , les cernes, les ongles, les tics ect me font m inquiéter cela n’a rien à voir avec quelqu’un qui reviens de soirée fatiguer ou d une journée de travail.

Perso, je crois qu'on a tout a y gagner et on est complètement légitimes à dire « je m'inquiète pour toi, je te trouve pas bien, y a un truc qui va pas » ?
Ce n'est pas la même qu'arriver en disant « il faut que tu arrêtes ! » (alors que tu ne sais même pas quoi ??).

Je ne dis pas que c'est forcement tout rose, il y a des situations de merde aussi.

Mais du soutient, c'est être là, pas mener des enquêtes douteuses (et pour être franche, dans les images que tu as mis, je ne vois pas de pipe à crack ou quoi...moi je prends des traces sur des bouquins, est-ce que ça inquiéterais quelqu'un voir un livre sur une table de chevet ? Non, parce que justement, le bouquin à côté du lit, je le lis avant de dormir...bref

Des déductions sur le coup des émotions (sans connaître ce qui se passe) ne sont pas pour moi le meilleur moyen d'avancer. Un dialogue serein et non jugeant me semble bien mieux...C'est normal que tu t'emportes vu les stéréotypes et les constructions sociales autour de la diabolisation des produits et des personnes qui en prennent.
Le problème pour moi c'est la marginalisation que cette société crée elle même pour les personnes consommant...

Par contre, j'espère qu'on est d'accord que publier sur le net des affaires à une personne sans son consentement c'est pas très cool ???

Demander que tu sois accompagné par le CSAPA c'est peut-être une bonne idée, ils sont là pour ça aussi (aider l'entourage des consommateurs)...et c'est sur que tes angoisses personnelles peuvent jouer en obscurcissant la situation. Travailler sur ça, ça ne peut qu'être une bonne situation...mais t'imagine si quelq'un du CSAPA venait à te dire « monsieur vous devez arrêter tout de suite de fumer des joints et/ou de prendre des taz »...bah tu verrais peut-être comme ça peut-être décalé comme injonction...et être contre-productif.

Et personnellement à son age aussi je n'avais aucune envie de répondre au téléphone à mes parents desquels je me sentais jugée et pas appréciée pour les choix que j'avais faits. Ça ne voulait pas dire que j'étais isolée, j'avais ma famille de potes...et ce n'est que quand ils ont commencé à vouloir arrêter de me dire quoi faire et comment que j'ai eu envie de renouer.

lesuper a écrit

Pour moi si elle consomme de l héroïne ou crack a 18 ans je m’inquiète il y a bien d autre moyen de s éclater ou se poser ou autre.

Comme tu dis...pour toi il y a d'autres moyens. Pour beaucoup de personnes ça en est un et oui ça peut être problématique comme non, en tout cas, ce n'est pas à toi de juger si elle a ou pas d'autres moyens. Mais rien n’empêche que tu lui proposes de trucs qui te font éclater...et peut-être vous pouvez vous retrouver ensemble en train de faire du rafting ou quoi sais-je smile

Je ne sais pas si ça peut te rassurer (et j'ignore si ça correspond à la situation), mais je te met un lien d'une recherche ethnographie en sociologie sur la conso de jeunes femmes en teuf :
https://serval.unil.ch/resource/serval: … 3.P001/REF

Voilà, voilà, je vois bien que tu parts de bonnes intentions, mais si j'ai réagis vivement c'est parce que pour moi les bonnes intentions n'ont pas évité la violence de certaines situations.

J'espère que ça ira bien pour vous deux.

Merci encore
Pour ce qui est de ses ustensile je ne parle pas de pipe à crack mais un tube pour aspirer l’es vapeur un système de chauffe Alu briquet en dessous et le tube tu aspire d après le peut de renseignement que j’ai pus avoir
C est vrais pour la façon d aborder la personne j’ai mal commencer mais j étais tellement partie loin dans ma tête je vais pas mentir depuis deux jours mon rêve était juste de massacrer son copain …..
la violence a envahie ma tête et mon esprit j ai pas su contrôler mes pensées malheureusement.
Mais franchement grâce à vous déjà je me sent franchement mieux dans ma tête je viens de réussir à dormir entre nos deux message après 50 h sans sommeil sa fais du bien.

Oui publier ses affaires ses pas top mais encore une fois je me senteur  au bout du mur.
J’ai fais sa en ultime recours je ne voyer que cela pour sortir de se problème alors que des solutions plus efficace sont existe c est clair
Après on a tous sont expérience avec les drogues moi mon oncle jouer avec de grand footballeur il est rester percher à vie l âge de 18 ans a cause d une substance X qu il a pris

J ai eux la chance de vivre en Martinique mais sa m’a aussi montrer le crack et se qui peut en découler donc j ai cette image très mauvais du crack (exemple je vois un gars du quartier tout vas bien plus on s enfoncé dans la soiree plus il consomme crack, cocaine et beuh ainsi que le rhum et se shoot a l essence 1 h plus tard il me reconnais même pas et me braque avec un fusil à pompe… la seul fois où j ai pris un coup de couteaux c est aussi pour ne pas avoir voulu donner de l argent a un gars qui consommer)

Mais pourtant tout les week end en soiree mes amis consomme leur CC ou ketamine et autre sans que cela me dérange 
Oui la csapa va m aider je pense déjà à continuer sur le bon chemin que je commence à prendre et éviter de retomber dans la facilité qui rime chez moi avec le rapport de force et la violence…..
Et biensure je ne suis pas parfait j ai 26 ans je fume du cannabis depuis que j ai 12 ans et j ai fais d ailleur ma première semaine sans cannabis cette semaine et je vais aussi diminuer ma consommation d alcool qui m’a apporter quelques ennuis  je vais ouvrir par la suite un post me concernant.

Oui c est vrai avec ton exemple je me rend compte que mon approche et totalement inadapté je vais corriger le tire.

Merci pour le partage de l article je vais lire sa avec grande attention tout à l heure.

Le plus dur étant de subir sans pouvoir changer les choses et sent les comprendre.

Pour son isolement je le trouve on/off avant cette homme son frère et sœur il avait une complicité inégalable il est venue tout à changer a un point que mes ses parents abandonné se que je renonce de faire pour le moment sans avoir essayer.
Je vais revoir comment faire sa proprement et intelligemment.
En tout cas vous êtes super et rassurant

Hors ligne

 

Anonyme25
Psycho junior
France
200
Inscrit le 27 Nov 2021
202 messages
Les teufs sa fait vite maigrir enfin pour moi ça été le cas qd j'avais l'âge de ta soeur enfin j'ai commencé plus jeune encore et bien j'avais maigri aussi, pourtant j'avais un conso récréative de taz, lSD et autre drogues.
Comme en teuf tu te dépense beaucoup en dansant enfin bref en faisant la fête et que pendant ce WE tu mange pas ben tu maigris
Donc si elle consomme, il se peut que ce soit récréatif donc rien alarmant

Pour le détachement avec la famille, là sa peux venir du fait qu'elle ait trouver un copain dont elle est vraiment amoureuse et d'avoir trouver une bande de potes qui est devenu pour elle sa famille. Et elle en oublie du coup sa famille proche c'est fréquent à cette âge, l'envie d'indépendance. Après on connait pas les rapports qu'elle avait vraiment avec ses parents, frère et soeur, dans le sens ou peut-être avait-elle fais des choix d'étude car la pression de l'entourage l'obligeait a faire tel choix et pas l'autre.

Elle s'est peut-être rendu compte qu'elle s'épanouissais pas dans ce qu'elle faisait et cette rencontre avec son copain plus le faites d'êtres majeur à été un déclic pour changer  de vie. Elle à peut-être trouvé son bonheur dans ce qu'elle fait aujourd'hui.

Perso j'ai des potes qui sont parti en mode travelleurs et qui après on repris une vie plus normal. Perso faire des teufs et consommer de la drogue n'empêche pas d'avoir une bonne vie.

En tout cas elle fait ses choix de vie et en prenant de l'âge peut-être qu'elle redeviendra proche de vous.
Faut aussi qu'elle expérimente des choses que l'on peut moins faire plus vieux. Moi je vois rien d'anormal, mais ce n'ai que mon avis.

Tu peux pas aller la voir et lui dire "maintenant stop, tu reviens à ta vie d'avant et tu t'amuse plus" elle est majeur et libre de ses choix de vie et du type de relations qu'elle a avec vous.

Tu peux par contre aller la voir et lui dire que t'aimerais avoir plus de contact avec elle, que t'as envie de la voir plus souvent. Tu pourrais ainsi être un lien avec ses parents.

Mais là tu réagis à ce que je lis, de manière un peu égoïste. Tu penses des choses alors que tu sais rien, et t'as l'air de pas apprécié son nouveau mode de vie et son copain.
Tu peux pas lui imposer ce que toi tu attends d'elle, après tu peux lui dire que t'aime pas son copain mais tu peux pas lui dire de pas être avec. Encore une fois elle est libre de ses choix et forcément elle peu faire des choix que tu n'aime pas.

A moins qu'elle soit en danger tu peux rien lui dire à part que tu souhaite te rapprocher d'elle, d'être en contacte avec elle.

Tu te mets des idée en tête tout seul, et tu la stigmatise en tant que consommatrice. alors que toi aussi tes consommateur.

Enfin ce que je veux dire au final, c'est que tu dois accepter qu'elle fasse sa vie et ses expériences.

Mais par contre sa t'empêche pas de renouer avec elle et peut-être que après tu seras rassurer de savoir que tout vas bien pour elle.

Si vraiment elle consomme quotidiennement, pour qu'elle arrête faut que la démarche vienne d'elle. Sinon sa n'ira pas.

Voilà c'est ma façon de voir les choses, en fonction de mon expérience.
Peut-être que sa te plaira pas et que je l'écrit de manière un peu trop direct.

Hors ligne

 

Lesuper 
Nouveau membre
000
Inscrit le 17 Mar 2022
7 messages

Anonyme25 a écrit

Les teufs sa fait vite maigrir enfin pour moi ça été le cas qd j'avais l'âge de ta soeur enfin j'ai commencé plus jeune encore et bien j'avais maigri aussi, pourtant j'avais un conso récréative de taz, lSD et autre drogues.
Comme en teuf tu te dépense beaucoup en dansant enfin bref en faisant la fête et que pendant ce WE tu mange pas ben tu maigris
Donc si elle consomme, il se peut que ce soit récréatif donc rien alarmant

Pour le détachement avec la famille, là sa peux venir du fait qu'elle ait trouver un copain dont elle est vraiment amoureuse et d'avoir trouver une bande de potes qui est devenu pour elle sa famille. Et elle en oublie du coup sa famille proche c'est fréquent à cette âge, l'envie d'indépendance. Après on connait pas les rapports qu'elle avait vraiment avec ses parents, frère et soeur, dans le sens ou peut-être avait-elle fais des choix d'étude car la pression de l'entourage l'obligeait a faire tel choix et pas l'autre.

Elle s'est peut-être rendu compte qu'elle s'épanouissais pas dans ce qu'elle faisait et cette rencontre avec son copain plus le faites d'êtres majeur à été un déclic pour changer  de vie. Elle à peut-être trouvé son bonheur dans ce qu'elle fait aujourd'hui.

Perso j'ai des potes qui sont parti en mode travelleurs et qui après on repris une vie plus normal. Perso faire des teufs et consommer de la drogue n'empêche pas d'avoir une bonne vie.

En tout cas elle fait ses choix de vie et en prenant de l'âge peut-être qu'elle redeviendra proche de vous.
Faut aussi qu'elle expérimente des choses que l'on peut moins faire plus vieux. Moi je vois rien d'anormal, mais ce n'ai que mon avis.

Tu peux pas aller la voir et lui dire "maintenant stop, tu reviens à ta vie d'avant et tu t'amuse plus" elle est majeur et libre de ses choix de vie et du type de relations qu'elle a avec vous.

Tu peux par contre aller la voir et lui dire que t'aimerais avoir plus de contact avec elle, que t'as envie de la voir plus souvent. Tu pourrais ainsi être un lien avec ses parents.

Mais là tu réagis à ce que je lis, de manière un peu égoïste. Tu penses des choses alors que tu sais rien, et t'as l'air de pas apprécié son nouveau mode de vie et son copain.
Tu peux pas lui imposer ce que toi tu attends d'elle, après tu peux lui dire que t'aime pas son copain mais tu peux pas lui dire de pas être avec. Encore une fois elle est libre de ses choix et forcément elle peu faire des choix que tu n'aime pas.

A moins qu'elle soit en danger tu peux rien lui dire à part que tu souhaite te rapprocher d'elle, d'être en contacte avec elle.

Tu te mets des idée en tête tout seul, et tu la stigmatise en tant que consommatrice. alors que toi aussi tes consommateur.

Enfin ce que je veux dire au final, c'est que tu dois accepter qu'elle fasse sa vie et ses expériences.

Mais par contre sa t'empêche pas de renouer avec elle et peut-être que après tu seras rassurer de savoir que tout vas bien pour elle.

Si vraiment elle consomme quotidiennement, pour qu'elle arrête faut que la démarche vienne d'elle. Sinon sa n'ira pas.

Voilà c'est ma façon de voir les choses, en fonction de mon expérience.
Peut-être que sa te plaira pas et que je l'écrit de manière un peu trop direct.

Salut à toi

Alors oui ma première approche était très mauvaise je l es compris et je bosse dessus.

J’ai pour le moment réussi à contacter son copain et on devrais tous se voir bientôt si tous se passe bien

Après pour ceux qui est de sa consommation je sais pas exactement ce qu elle consomme mais du peut que j ai parler avec son copain j’ai bien compris qu elle est dans une mauvaise phase.
Et on a dépasser délire du juste récréatif.

En vrai sa me poser un réel problème il y a quelques jours mais avec votre aide ici j ai réussi à prendre du recul et me dire que c est pas si grave et que de toute façon sa ira mieux par la suite
Ellle la différence c est qu elle est pas du tout partie en mode traveller ou autre je la connais quand même sont truc c est plus elle a honte et elle se dis que si on est au courant plus personne ne lui parlera de sa famille ect donc elle fuit.
Mais au final j ai réussi à réunir tout ceux qui compter le plus pour elle de la famille et leur expliquer les choses pour pas qu il réagisse comme moi au début et je pense qu’avec du temps sa va aller bien mieux déjà de savoir qu on l accepté comme elle est ainsi que son mode de vie et je pense que c est déjà une bonne chose qui va la soulager.

J ai bien compris qu’il faut que sa vienne d elle et je sais pertinemment qu’on est sur la bonne voie maintenant que je vois les choses différemment.

Et tkt pas y’a manière de parler me vas très bien le fait que vous m’aviez un peut secouer a fait maintenant sa avance tranquillement mais sûrement.
Et à mon sujet oui je suis consommateur comme beaucoup mais tout se que l on consomme n’a pas les meme effets sur le cours moyen et long terme ni dégât enfin sa c est un autre sujet chacun fait comme il veut au final nous sommes les seul maître de nos vies.
+++++

Hors ligne

 

Anonyme25
Psycho junior
France
200
Inscrit le 27 Nov 2021
202 messages
C'set une bonne chose cette nouvelle approche.

Je comprends que sa t'affecte cette situation, c'est normal c'est ta soeur, mais ton approche de départ aurais fait que creuser le fossé qu'il y a actuellement entre elle et vous.

Si déjà tu peux être avec elle et renouer c'est une bonne chose.
Oui l'accepter comme elle est fera que si elle a besoin d'aide pour exemple se sortir d'une conso nocive elle sera qu'elle a des personne qui ne la jugeront pas et l'aideront.

Par expérience personnel et ce que j'ai vu le cannabis peut faire des dégâts sur certaines personnes. Je jours au lendemain sa me rendais parano limite psychose, sentiment de persécution.

J'ai vu des types se retrouver en HP à cause du canabis. C'est comme tout sa dépend de la consommation et du psychologique de chacun.

Pour revenir à ta    soeur sache que avec une conso du type que le WE elle peux avoir des période ou elle est dans le mal. Genre grosse conso de MD et boom tu passe un début de semaine en mode dépression, sa me faisait quand j'ai commencer les teufs et que la semaine j'allais au lycée. J'était dans le mal.

Mais avec un entourage bienveillant sa va l'aider. Quand on est jeune on a tendance aconsommer de manière excessive mais avec le temps et l'expérience on se calme.
On à une consommation plus réfléchis voire on arrête toute conso.

Pour te donner mon expérience, plus jeune j'abusait sur les dose et je mélangeait pleins de drogues dans la même soirée. Puis à 18 ans j'ai travailler pour l'état (pour pas citer le métier que je faisait) bref gros changement mais j'étais tomber dans l'hero en pplus d'autres drogues(stimulants, amphet) car j'ai un trouble de l'attention assez élevé. Du coup je me suis retrouver dans des états allant du manque d'héro jusqu'à une conso récréative des nstimulants qui modifie ton comportement que mes collègues ne comprenait pas.

Du coup au fil de ces années a faire n'importe quoi je me suis retrouver dans des situation de fou. Mais j'ai commencer à comprendre avec l'âge que c'était pas bon donc j'ai commencé a me soigner et après j'ai commencé à avoir une consommation plus thérapeutique si je puis dire car j'ai apppris que tel ou tel choses me mettait dans tel ou tel état.
Et aujourd'hui à 40 ans je consomme q'une molécule qui m'aide avec avec mon trouble de l'attention. je consomme que occasionnellement des drogues.

Tout sa  pour te dire que si ta soeur est peut être dans l'excès aujourd'hui sa sera pas forcément le cas plutard. Là elle est jeune elle découvre et expérimente, mais sa va lui passer. L'important c'est que vous la soutenié malgré tout.

Ma mère avait compris que je consommais mais elle disait rien sur ça et elle faisait tout pour montré sa présence et ça   sa ma aidé.

Je te souhaite que la situation s'arrange,  en tout cas si vous êtes proche si vraiment elle se sent en danger elle saura qu'elle peux se tourner vers vous.

Faut se dire que c'est une étape dans sa vie, sa changera à l'avenir. Et puis elle semble amoureuse donc imagine son état si son copain la quitte, il lui faudra du soutient.

Continue dans cette nouvelle approche soyez présent tout en respectant ses choix et sa manière de garder le contact.

PS: désolé pour le pavé mais c'est un comportement que je comprends du coup j'ai des choses à dire.

Dernière modification par Anonyme25 (22 mars 2022 à  23:44)

Hors ligne

 


Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

[ Forum ] De la consommation à l'addiction.
par Co-dep?, dernier post 04 octobre 2017 à  06:09 par Co-dep?
  2
[ Forum ] Couple - Indices consommation
par nour, dernier post 07 octobre 2017 à  09:30 par Laguêpe
  43
[ Forum ] La consommation et votre famille
par Epilectix, dernier post 05 mars 2019 à  13:21 par CoachMigui
  3

Psychoactif en Images
Plus d'images psychoactives
En ce moment sur PsychoACTIF  
 Psychoactif 
Fanzine 5 : PUD, numérique et régulation des usages
26 juin 2022Annonce de Equipe de PsychoACTIF
 Psychoactif 
Edito : Nous sommes des Personnes Utilisatrices de Drogues (PUD)
11 mai 2022Annonce de Equipe de PsychoACTIF
 Forum UP ! 
Effets - Réception 3-fpm , différence avec 4f-mph question
Il y a 1jDiscussion sans réponse depuis 12h
 Forum 
Addiction - Addiction au GBL depuis 1 mois et demi, réveil difficile
Il y a 4mnCommentaire de g-rusalem dans [GBL, GHB, 1.4-BD...]
(4 réponses)
 Forum 
Première fois - Première fois avec de la codéine en cachets, vos conseils ?
Il y a 7mnCommentaire de cker79 dans [Codéine et dihydrocod...]
(3 réponses)
 Forum 
Injecter - Peut on faire une IV de cc dans une couille ?
Il y a 27mnCommentaire de sky56253 dans [Cocaïne-Crack...]
(22 réponses)
 Forum 
Arrêt & Sevrage - Cherche technique pour sevrage méthadone.
Il y a 38mnCommentaire de LolaLou dans [Méthadone...]
(7 réponses)
 Forum 
Les différentes formes des drogues (freebase, HCL, fumarate, etc...)
Il y a 1hCommentaire de cependant dans [RC Psychédéliques...]
(1 réponse)
 Forum 
Culture - Premier kit! Question sur l'évolution.
Il y a 1hCommentaire de Chaton3365 dans [Psilocybe - Champigno...]
(5 réponses)
 Forum 
Première fois - 1G de meth
Il y a 1hCommentaire de cependant dans [Crystal meth (méthamp...]
(22 réponses)
 Forum 
Culture - "Bulk de Psilocybe Cubensis Ianômami en serre"
Il y a 1h
15
Commentaire de MikeO'ryize dans [Psilocybe - Champigno...]
(78 réponses)
 Blog 
4-HO-MET, le psychédélique électrisé (13mg)
Il y a 6hNouveau blog de Wolfyy dans [Trip Report]
 Blog 
Tramadol sérieusement
Il y a 22h
1
Commentaire de Kanekilife dans le blog de Kanekilife
(2 commentaires)
 Blog 
Jade n'a plus de 3MMC
Il y a 22hCommentaire de g-rusalem dans le blog de TrotinetteElectrique
(1 commentaires)
 
  QuizzZ 
Auto-évaluer votre consommation d'alcool
Dernier quizzZ à 16:07
 PsychoWIKI 
LSD, effets, risques, témoignages
 Topic epinglé 
Neurchi 2 Psychoactif
 Nouveaux membres 
Abéache, Akira691, diabloblotin2, DonMetha, irako, Papy Moko nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
S'identifier

Mot de passe oublié

Morceaux choisis 

 Mon rapport aux substances - Vers un sevrage progressif
par CaptainCrox', le 11 Aug 2022
Attention, long texte... Certains m'ont probablement déjà lu sur le forum. Vous aurez ainsi remarqué ma curiosité pour divers produits et leur rapport avec la santé. Pour résumer, j'ai développé une forte dépendance aux opiacés dû à d'intenses douleurs depuis plusieurs années. De là...[Lire la suite]
 Première expérience 2CC, 30mg : le psychédélique saveur opium
par Wolfyy, le 01 Aug 2022
Substance : 2CC. Cobaye : Homme, 60kg, la vingtaine. Contexte : En soirée, seul dans mon appart. Expérience : Cliquer sur mon profil, produits testés en bio (une 30taine) TRIP REPORT 2CC N°1 - 28/07/2022 30mg Oral Après m'être décidé à me lancer dans la catégorie des 2C-X, je me suis tou...[Lire la suite]
 2CB-FLY : l'école du lâcher-prise
par Cub3000, le 30 Jul 2022
Je suis un homme de 47 ans, 1,84m pour environ 95kg. J'ai testé hier pour la première fois le 2cb-fly, en compagnie d'un ami qui était déjà familier de la substance et l'apprécie beaucoup, et de mon chéri qui n'en a pas pris mais a assisté à notre trip. Le mindset était bon à part un pe...[Lire la suite]
Tous les morceaux choisis
Les derniers champis

c'est bien ce que je pensait mai dans le doute autant demander ;) dans [forum] RdR sur l'extraction de DMT (Cyb's salt tek)
(Il y a 18h)
Info super importante à partager ! G-rusalem dans [forum] Pagoclone
(Il y a 18h)
bla, bla, et un peu de bla aussi. /Cub3000 dans [forum] 30gr truffes Valhalla aucun effet
(Il y a 20h)
Médocs pas nécessaires/sécondaires ?? C'est pas toi qui décide pour l'OP/médecin dans [forum] Tachycardie, bêtabloquant et cocaine
(Il y a 20h)
Hahahaha j'avoue... g-rusalem dans [forum] 30gr truffes Valhalla aucun effet
(Il y a 21h)

Pied de page des forums