Je pense que j'ai fait un syndrome séroto - [d'après mon MG y a R]

Publié par ,
3945 vues, 40 réponses
avatar
L autre Lebowski homme
Nouveau Psycho
France
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 05 Aug 2018
157 messages
Blogs
Hier, 5h, dimanche matin donc, réveil atroce par une douleur thoracique jamais connue, vraiment violente, avec en sus une légère tachycardie et le souffle court. Les symptômes ne bougent pas de la journée, je reste au lit car le moindre mouvement me dé-monte (oui je sais j'aurais dû appeler le 15 au lieu de me dire "ça va passer".

Mais le fait est que c'est passé et le lendemain je vais voir le doc il trouve zéro trucs alarmants, j'ai "juste" un bpm à 120 (mais tension normale ?!) et une douleur en haut de la colonne vertébrale.

Vous vous demandez tous mais qu'a-t-il fait ce fameux samedi, ce gredin, cet imbécile, pour avoir ça.
Eh bien je vais vous le dire big_smile

Je rentrais de 3 jours de vacances/famille dans le Sud où j'avais scrupuleusement suivi mon traitement (oui, et quelques poignées de benzos par ci par là drapeau-blanc ) donc pris ma mirtazapine le vendredi soir (suivez bien les jours, je rentre et me drogue une fois rentré, samedi aprem donc)

Sauf que d'habitude je mets au moins 2 jours d'écart entre ma conso de drogue et la non-prise de mirta. En gros pdt 4 jours je la prends pas, et le 3 je prends mon prod.

Et là ! L' erreur du joueur français qui, tout heureux de rentrer pour se chéper à la 2-MMC (et oui, c'est elle) oublie qu'il a pris 60mg de mirta la veille pour s'assommer la gueule (+ zopi + benzos etc, un foutoir ma vie..) et que la mirta, oui elle t'assommes et tu dodotes mais elle agit comme anxio de fond pendant toute la journée du lendemain. Et devinez quoi : elle joue avec la séroto. Comme la 2-MMC (dans une moindre mesure que la 3 je crois).

Tout ça me fait penser que j'ai vraiment vécu un "mini" syndrome séroto (comme dit, aujourd'hui ça va teeellement mieux, hier je pouvais à peine respirer ou sortir de mon lit, là je me balade en ville oklm)

Et oui, JE SAIS, le coup de l'AD + truc séroto c'est LE TRUC à ne pas faire, j'ai toujours été hyper carré et RDR dans mes consos (sauf les fois où ça part en vrille vous connaissez) et surtout celle des autres, mais comme le meilleur pilote de F1 peut merder un virage, bah là j'ai merdé et j'ai fait ZE shitty mélange.

Je sais que c'est trop souvent vu comme "une erreur de débutant" mais je me permets de vous mettre en garde : ça peut arriver à n'importe qui.

PS : niveau médical "officiel", mon MG (je lui ai tout dit) m'a recommandé de surveiller le cœur qui tape et d'aller voir un cardiologue pour un bilan complet. C'est tout. Ah oui, et je dois "pas prendre de drogue" également. Haha super

J'updaterai si des symptômes reviennent ou que quoi que ce soit part en vrille, bref je reste vigilant toute la semaine là

Merci à tout d'avoir lu, merci à ce forum d'exister, merci à celles et ceux qui le font vivre merci-1

Dernière modification par cependant (01 août 2022 à  17:40)


"Mais tout cela ne vaut pas le poison qui découle de tes yeux, de tes yeux verts,
Lacs où mon âme tremble et se voit à l'envers..."

Hors ligne

 

avatar
Ocram homme
PsychoAddict
Suisse
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 25 Jan 2019
3990 messages
Blogs
Bonsoir,

Y a peu de choses qui laisserais penser à un SS sincèrement.

De plus l association mirta et 2mmc c est pas forcément une association à risque, c est pas très malin car ça va rendre moins efficace ton traitement et aussi ton ressenti de la 2mmc.

De plus avec dans le cornet un benzo et le zolpi…

Je pense que tu t es tapé un bon coup de flip, ça démontre que les mélanges hasardeux volontaire ou non c est jamais foufou.

Prend soins de toi et fais plus gaffe la prochaine fois.

Ocram

Hors ligne

 

avatar
L'Apoticaire homme
Comme un pharmacien, mais en moins bien
France
champi vert83champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 02 May 2016
3153 messages
Blogs

Ocram a écrit

Bonsoir,

Y a peu de choses qui laisserais penser à un SS sincèrement.

De plus l association mirta et 2mmc c est pas forcément une association à risque, c est pas très malin car ça va rendre moins efficace ton traitement et aussi ton ressenti de la 2mmc.

De plus avec dans le cornet un benzo et le zolpi…

Je pense que tu t es tapé un bon coup de flip, ça démontre que les mélanges hasardeux volontaire ou non c est jamais foufou.

Prend soins de toi et fais plus gaffe la prochaine fois.

Ocram

100% D'accord, j'aurais pas mieux répondu, pour corroborer tes propos sur la 2-MMC + mirta, ça m'étonnerait aussi que ça provoque un SS, surtout à ces dosages là, et avec bzd+zolpi, car mirta et 2mmc ne sont pas de très forts sérotos ( et en + les prises sont espacées, après on a tous nos sensibilités, réactions différentes, etc... Mais là le pourcentage de chances pour qu'il s'agisse d'un SS avec les produits/doses qu'on a actuellement est vraiment faible voir quasi nul selon moi)


J'adore c'que j'fais.

Hors ligne

 

avatar
L autre Lebowski homme
Nouveau Psycho
France
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 05 Aug 2018
157 messages
Blogs

Ocram a écrit

Bonsoir,

Y a peu de choses qui laisserais penser à un SS sincèrement.

De plus l association mirta et 2mmc c est pas forcément une association à risque, c est pas très malin car ça va rendre moins efficace ton traitement et aussi ton ressenti de la 2mmc.

De plus avec dans le cornet un benzo et le zolpi…

Je pense que tu t es tapé un bon coup de flip, ça démontre que les mélanges hasardeux volontaire ou non c est jamais foufou.

Prend soins de toi et fais plus gaffe la prochaine fois.

Ocram

Salut,

La douleur était réelle, et étant coutumier des crises d'angoisses je sais différencier une vraie douleur thoracique d'une crise d'angoisse qui en donne juste l'impression.

Mon bpm est redescendu depuis qlq heures mais j'ai toujours une foutue douleur (mais vénér, à vous faire grimaces voire gémir) quand je fais des mouvements qui implique le tronc.

Du coup le mystère reste entier ? Ou alors mon cœur ne supporte pas DU TOUT les stims et je devrais éviter cette classe par prudence

J'ai pensé au SS à cause de l'amélioration subite des symptomes, hier soir je chialais de douleur et je pouvais à peine respirer et ce soir seule la douleur (à un seuil infiniment moindre de violence, même si ça reste costaud) persiste, et je sens un organe cardiaque épuisé par tant de tape-tape...

Je précise aussi parce que c'est intéressant que j'avais pris le même produit du même pochon une semaine avant à un dosage similaire et j'avais eu que dalle le lendemain (j'avais coupé ma prise de mirta 2 jours avant)


"Mais tout cela ne vaut pas le poison qui découle de tes yeux, de tes yeux verts,
Lacs où mon âme tremble et se voit à l'envers..."

Hors ligne

 

avatar
L autre Lebowski homme
Nouveau Psycho
France
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 05 Aug 2018
157 messages
Blogs
[UPDATE] j'ai fait 300m a pied autour de chez moi, en plus d'être déjà essoufflé au bout de ma rue, la douleur au cœur les bpm se sont intensifiée, jdois être à +120 là malgré des doses conséquentes de benzos cet aprem.

Ah et un douleur qui avait disparu est revenu : tout le poumon droit qui me lance, un comme une pneumonie.

On est d'accord que c'est pas stupide ni un acte de panique d'appeler le 15 si ça persiste demain ?

"Mais tout cela ne vaut pas le poison qui découle de tes yeux, de tes yeux verts,
Lacs où mon âme tremble et se voit à l'envers..."

Hors ligne

 

AnonLect homme
Psycho sénior
champi vert17champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 26 Jun 2019
547 messages

L autre Lebowski a écrit

[UPDATE] j'ai fait 300m a pied autour de chez moi, en plus d'être déjà essoufflé au bout de ma rue, la douleur au cœur les bpm se sont intensifiée, jdois être à +120 là malgré des doses conséquentes de benzos cet aprem.

Ah et un douleur qui avait disparu est revenu : tout le poumon droit qui me lance, un comme une pneumonie.

On est d'accord que c'est pas stupide ni un acte de panique d'appeler le 15 si ça persiste demain ?

Salut,

Je te confirme, c'est très loin d'être stupide AMHA, au vu de ce que tu racontes ! Demain, ou même dans la soirée si amplification et\ou pas d'amélioration.

Sinon pareil que les autres, les symptômes ne font pas vraiment penser à un SS, dont l'unique symptôme correspondant semble être la tachycardie. Pas de fièvre, suées, tremblements, confusion etc. etc.

Par contre ça semble pouvoir correspondre à une souffrance du coeur ou des poumons, si l'angoisse est exclue... thinking
Dans tous les cas, même si tu n'appelle pas le 15, je pense que le mieux serait de faire des examens complets a ce niveau le plus rapidement possible, au vu des symptômes décrits.

Prend soin de toi.

drogue-peace

Hors ligne

 

avatar
Ocram homme
PsychoAddict
Suisse
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 25 Jan 2019
3990 messages
Blogs
Re,

Je suis tout à fait d’accord avec Annon, c est pas Parceque tu n’as probablement pas fait un SS que tu n’as pas quand même un soucis.

On ne saurait que trop t’encourager a consulter si les symptômes persistent. Ne reste pas seul avec ça.

Take care.

Ocram

Hors ligne

 

avatar
prescripteur homme
Modérateur
champi vert103champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 22 Feb 2008
11516 messages
Blogs
Oui, j'avais un peu des doutes sur le SS mais il est clair que tu a fait une complication. Donc il faut être ouvert à d'autres diagnostics, plutot AMHA dans le domaine de l'effet sur le coeur, type stims. Dans tous les cas évite, bien sûr, de refaire cette assoc ! Amicalement

S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

avatar
L autre Lebowski homme
Nouveau Psycho
France
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 05 Aug 2018
157 messages
Blogs

AnonLect a écrit

Je te confirme, c'est très loin d'être stupide AMHA, au vu de ce que tu racontes ! Demain, ou même dans la soirée si amplification et\ou pas d'amélioration.

Ça me rassure, j'ai toujours peur de déranger du coup j'ai peur de "voler" la place de quelqu'un de plus grièvement atteint en prenant du temps au médecin régulateur.

AnonLect a écrit

pareil que les autres, les symptômes ne font pas vraiment penser à un SS, dont l'unique symptôme correspondant semble être la tachycardie. Pas de fièvre, suées, tremblements, confusion etc. etc.

J'ai pas mentionné mais y a eu tremblements, suées, mais en mode 38°C dehors (Lyon l'été <3 ) ça m'a pas alarmé, je supporte toutes mal la chaleur.

Ah et cassage de gueule/perte d'équilibre dans la douche et l'appart en général thinking J'avais (encore aujd) tendance à me tenir aux murs.

AnonLect a écrit

Par contre ça semble pouvoir correspondre à une souffrance du coeur ou des poumons, si l'angoisse est exclue... thinking
Dans tous les cas, même si tu n'appelle pas le 15, je pense que le mieux serait de faire des examens complets a ce niveau le plus rapidement possible, au vu des symptômes décrits.

Mon MG m'a fait un ordonnance pour un exam approfondi chez un cardiologue.
Et oui je confirme que c'est pas de l'anxiété, la crise d'angoisse ça "écrase" le cœur comme dans un poing serré, là c'est comme si y avait un truc qui déconnait dedans, une giga-courbature à force de tachycharder comme un enf**ré, ou même un caillot chaipakpoi (quitte à être hypocondriaque jusqu'au bout) , j'ai jamais connu cette douleur EVER. Et elle fait chanter je vous le dis lol

La douleur pulmonaire est également flippante cependant. Je toussote un peu aussi. Et j'ai aussi très peu de souffle. J'ai tendance à haleter au moinde effort (me lever par ex.)


Merci à tous, ça fait toujours du bien d'être rassuré (ou pas mdr) par des gens qui ne jugent pas smiledrogue-peace

Dernière modification par L autre Lebowski (01 août 2022 à  22:01)


"Mais tout cela ne vaut pas le poison qui découle de tes yeux, de tes yeux verts,
Lacs où mon âme tremble et se voit à l'envers..."

Hors ligne

 

avatar
L autre Lebowski homme
Nouveau Psycho
France
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 05 Aug 2018
157 messages
Blogs

prescripteur a écrit

Oui, j'avais un peu des doutes sur le SS mais il est clair que tu a fait une complication. Donc il faut être ouvert à d'autres diagnostics, plutot AMHA dans le domaine de l'effet sur le coeur, type stims. Dans tous les cas évite, bien sûr, de refaire cette assoc ! Amicalement

Ce mélange (et la 2-MMC dans le doute) sont bannis à jamais de ma liste de consos potentielles lol

De toute façon si demain pas d'amélioration, j'appelle le 15, je fais ce que le régulateur me dit sans discuter : si cardiologue, cardiologue, si ambulance, ambulance, si examens divers, idem.

Je trouve que mon MG a pas trop pris au sérieux le truc, mais à sa décharge j'ai des soucis avec lui de relation soignant/patient depuis longtemps, c'est la 1ere fois que je lui dis vraiment tout, parce que j'avais plus peur du diagnostic que de lui (je sais il faut que j'en change mais c'est dur d'en trouver hmm )

Dernière modification par L autre Lebowski (01 août 2022 à  22:15)


"Mais tout cela ne vaut pas le poison qui découle de tes yeux, de tes yeux verts,
Lacs où mon âme tremble et se voit à l'envers..."

Hors ligne

 

w99d homme
Nouveau Psycho
Belgique
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 05 May 2020
58 messages
je serais déjà passé aux urgences depuis longtemps à ta place mais bon je suis un angoissé de compèt'.


En vrai t'as rien à gagner à attendre. Tu vas pas voler la place d'un mec plus en besoin que toi, ça m'étonnerait que les urgences soient remplies et même si c'était le cas les médecins savent faire le tri.

Ton truc peut être très sérieux comme ça peut passer tout seul dans 2 jours, je sais pas si t'as envie de prendre le risque.
Reputation de ce post
 
+1 ! g-rusalem

Hors ligne

 

avatar
CaptainCrox'
"I am an idiot"
Suisse
champi vert13champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 23 May 2022
415 messages
Blogs
Tout a été dit. Le mélange a probablement mis ton cœur en souffrance. Le syndrome sero me semble peu probable aussi.

La canicule et les melanges n'aident pas spécialement. Aller aux urgences maintenant est la solution. Ils pourront te faire une prise de sang pour vérifier les enzymes cardiaque  - notamment. Un ECG et voir ton cœur via échographie sont des examens simples, indolores et permettront d'écarter ou soigner ce qui ne va pas.

Comme l'a dit w99d, les régulateurs et infirmiers au triage sauront juger de ta situation, tu ne voles la place de personne. S'ils jugent que tu n'as pas besoin des urgences, dis-toi qu'ils n'hésiteront pas à te faire attendre.

Rajouter des anxiolytique et utiliser la mirtazapine pour "cacher" quelque chose de peut-être plus important me semble dangereux.

Dans le meilleur des cas, tu ressors de là-bas avec de bonnes nouvelles. Pire des cas ? Tu te sauves la vie.

“Never be cruel. Never be cowardly. Remember, hate is always foolish and love is always wise. Always try to be nice, but never fail to be kind.” DW

Hors ligne

 

avatar
L autre Lebowski homme
Nouveau Psycho
France
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 05 Aug 2018
157 messages
Blogs
Du coup j'ai appelé le 15, le médecin régulateur m'a conseillé d'aller aux urgences vers 5-6h comme ça y aura pas grand monde, donc jvais faire ça. Il m'a confirmé qu'à moins de douleur accrue j'allais pas décéder d'ici là  lol

(Apres ptet qu'il s'est dit "encore un camé complètement parano" vu que j'ai détaillé la liste de mes addictions passées et présentes)

J'updaterai sur les résultats des examens :)

"Mais tout cela ne vaut pas le poison qui découle de tes yeux, de tes yeux verts,
Lacs où mon âme tremble et se voit à l'envers..."

Hors ligne

 

avatar
L autre Lebowski homme
Nouveau Psycho
France
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 05 Aug 2018
157 messages
Blogs
[UPDATE HOSTO]

En fait c'était un pneumothorax, + lié a priori à ma condition de fumeur qu'à ma conso de 2MMC.

Du coup on m'a drainé les poumons (moi qui suis phobique des opérations j'étais dans un état de panique je vous dis pas, ils ont du me calmer avec un dose conséquente de midazolam.

À priori c'était une TRÈS GROSSE BULLE d'air donc je vais peut-être me refaire drainer dans la journée. Priez pour moi mes frères, l'anesthésie a foutu le camp et je souffre, la prochaine aiguille anesthésique risque de m'assassiner de douleur lol

En + j'en suis réduit à l'Acupan (que j'attends toujours) vu que je suis sous Sub j'ai pas le droit aux "vrais" antalgiques mur

"Mais tout cela ne vaut pas le poison qui découle de tes yeux, de tes yeux verts,
Lacs où mon âme tremble et se voit à l'envers..."

Hors ligne

 

avatar
CaptainCrox'
"I am an idiot"
Suisse
champi vert13champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 23 May 2022
415 messages
Blogs
Heureusement que cela a été décelé!

A part être fumeur, tu fais une grande taille et est très mince ? Ce type physique prédispose.

Une chose est sûre, après un premier pneumothorax, le risque de récidive est là donc prudence.

Pour l'antalgie, c'est le souci de la Buprénorphine. Maintenir une certaine anesthésie sous Ketamine n'est pas possible pour eux ?

Courage. Heureusement que tu as consulté. Tiens-nous au courant.

“Never be cruel. Never be cowardly. Remember, hate is always foolish and love is always wise. Always try to be nice, but never fail to be kind.” DW

Hors ligne

 

avatar
L autre Lebowski homme
Nouveau Psycho
France
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 05 Aug 2018
157 messages
Blogs

CaptainCrox' a écrit

A part être fumeur, tu fais une grande taille et est très mince ? Ce type physique prédispose.

Une chose est sûre, après un premier pneumothorax, le risque de récidive est là donc prudence.

Je suis plutôt petit mais très fin oui, je dépasse rarement les 60kg. En ce moment je fais ~67 mais askip c'est à cause de la mirtazapine.

Oui on m'a dit que c'était fragilisé et que donc ça pouvait recommencer, en plus moi qui ai tendance à couler des douilles toute la journée... va ptêt falloir trouver autre chose hmm

[UPDATE HOSPIT]

Si tout va bien je sors vendredi, ma poche d'air étant trop grosse pour une opération "lambda" ils m'ont branché pour 24h env. à une pompe à air.

J'ai eu droit qu'à 8mg de Subutex (?!?) (et encore, 6 h après ma demande d'avoir ma dose) au lieu des 16 prescrits, par principe de précaution j'imagine mais je trouve ça un peu exagéré, on m'a pas filé de benzo depuis ce matin, joeux pas fumer (normal) mais au moins qu'on me donne mon Sub.. J'aurais dû prendre ma dose ce matin comme tous les matins au lieu de leur demander conseil mur

À part ça j'ai pas eu le droit de me lever depuis qu'on m'a couché sur un brancard tôt ce matin jusqu'à demain midi. C'est pas évident en vrai, d'être dépendant à  ce point pour tout et n'importe quoi, de brancher un chargeur à se redresser dans le lit...

J'en ai pleuré (pour de vrai) et alors j'ai eu le sentiment de saisir un pan (un pan seulement) de ce que peuvent ressentir les personnes handicapées motrices dont je m'occupais avant mon burn out.


"Mais tout cela ne vaut pas le poison qui découle de tes yeux, de tes yeux verts,
Lacs où mon âme tremble et se voit à l'envers..."

Hors ligne

 

avatar
CaptainCrox'
"I am an idiot"
Suisse
champi vert13champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 23 May 2022
415 messages
Blogs
Content d'avoir de tes nouvelles.

Ils ont réduit tes médicaments principalement pour limiter les interactions. Ce n'est pas anodin un pneumothorax. Le tiens semble sévère en plus. Ta capacité respiratoire est limitée et te donner des depresseurs pourrait être dangereux.

Profite de ces jours à l'hôpital pour différencier les médicaments dont tu as vraiment besoin de ceux que tu veux par envie.

Pour la Buprénorphine, tu ressens bcp de symptômes de sevrage ?

Oui, avoir besoin d'aide constamment, c'est dur. Il faut te dire que c'est temporaire bien que facile à dire.

J'ai été en fauteuil très longtemps, j'imagine le désespoir ressenti. L'important c'est de voir que tu t'es sauvé la vie.

As-tu demandé à parler à un psychiatre de l'hôpital ? Pour mettre des mots sur ce que tu vis déjà,  ne pas être seul et ré-aborder le sujet de ta médication ?

“Never be cruel. Never be cowardly. Remember, hate is always foolish and love is always wise. Always try to be nice, but never fail to be kind.” DW

Hors ligne

 

avatar
L autre Lebowski homme
Nouveau Psycho
France
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 05 Aug 2018
157 messages
Blogs

CaptainCrox' a écrit

Ils ont réduit tes médicaments principalement pour limiter les interactions. Ce n'est pas anodin un pneumothorax. Le tiens semble sévère en plus. Ta capacité respiratoire est limitée et te donner des depresseurs pourrait être dangereux.

Oui c'est ce à quoi j'ai pensé direct, comme pour le Sub divisé par 2.
Mais ce matin je suis en chien sa mère, je sens la crise d'angoisse du manque de benzos qui arrive fort fort là, j'arrive à me concentrer sur rien j'attends désespérément les infirmières et surtout l'interne.
Je suis habitué à prendre masse de benzos au quotidien, genre 1 boite de Lorazépam + 3 bromazolam (benzo RC) + 2 ou 3 Zopi, etc. Passer de ça à nada, le choc est over violent.

CaptainCrox' a écrit

Pour la Buprénorphine, tu ressens bcp de symptômes de sevrage ?

Je sais pas, j'arrive pas à différencier le manque de benzos et de Sub vu que les 2 se mêlent un peu : agitation, anxiété, jambes sans repos, tête qui tourne...

CaptainCrox' a écrit

J'ai été en fauteuil très longtemps, j'imagine le désespoir ressenti. L'important c'est de voir que tu t'es sauvé la vie.

C'est clair. Et une fois de plus gratitude éternelle à tous les soignants de France (sauf mon MG)

CaptainCrox' a écrit

As-tu demandé à parler à un psychiatre de l'hôpital ? Pour mettre des mots sur ce que tu vis déjà,  ne pas être seul et ré-aborder le sujet de ta médication ?

je sais pas si c'est nécessaire vu que j'ai un suivi addicto + psychologue en CSAPA et qu'en parallèle je cherche justement un psychiatre en libéral. J'ai pas envie de les déranger pour mes broutilles ils ont l'air débordés ça cavale dans les couloirs, les pauvres..[=quote]


"Mais tout cela ne vaut pas le poison qui découle de tes yeux, de tes yeux verts,
Lacs où mon âme tremble et se voit à l'envers..."

Hors ligne

 

avatar
CaptainCrox'
"I am an idiot"
Suisse
champi vert13champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 23 May 2022
415 messages
Blogs
Salut

Il y a toujours des psychiatres de liaison dont le but est d'apporter un soutien momentané. Ils ne sont pas là pour faire une thérapie mais t'aider dans l'immédiat.

Le manque physique de benzo est plus dangereux malheureusement. Selon depuis combien de temps tu les utilises et les doses prises, il y a un risque d'épilepsie dû au manque. Parle-en.

Le manque opiacé est horrible mais il n'y a quasi aucun risque physique.

Essaie de negocier d'avoir le minimum vital de benzo pour éviter les dégâts potentiels. Pour la buprenorphine, voir si un compromis est possible.

Attention, lorsque tu sortiras, ta tolérance aura baissé. Les doses habituelles ne seront plus applicables.

Courage.

Dernière modification par CaptainCrox' (03 août 2022 à  09:44)

Reputation de ce post
 
+1 (Prescripteur)

“Never be cruel. Never be cowardly. Remember, hate is always foolish and love is always wise. Always try to be nice, but never fail to be kind.” DW

Hors ligne

 

avatar
L autre Lebowski homme
Nouveau Psycho
France
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 05 Aug 2018
157 messages
Blogs

CaptainCrox' a écrit

Attention, lorsque tu sortiras, ta tolérance aura baissé. Les doses habituelles ne seront plus applicables.

Omg bien vu j'y pensais plus, cong que je suis super

Je me permets de faire une [UPDATE HOSPIT] sur le sujet des benzos justement, les modos dites moi si il vaut pas mieux que je recrée un topic pour ça.

En fait j'ai l'impression d'être victime de maltraitance dû au fait que le chef de service, avec qui j'ai voulu jouer franc jeu dès le début (pour éviter les interactions indésirables etc) sur mes consos de psychotropes, et avoir sa confiance, m'a mis dans la case "toxico" direct.

Et TOUS les jours, à chaque fois qu'il passe pour la visite quotidienne, les 3/4 de son intervention portent sur mes pauvres 40mg de diazépam/jour (oui j'ai réussi à en avoir un de plus en leur signifiant que y a pas 3 mois j'étais en HP pour tendance suicidaire) et 1/4 sur mon pneumothorax (on rappelle qu'il est pneumologue, que je suis en pneumologie, pour un problème lié au TABAGISME).

Il bloque là dessus et me fait la morale (j'insiste sur ce terme, il me sermonne véritablement) comme quoi il est hors de question qu'il me fasse une ordo de ne serait-ce que 30mg/jour à la sortie.

TOUS LES JOURS il me dit "ce serait bien de profiter de ce temps à l'hôpital pour se sevrer" (wtf jsuis dans un contexte hyper anxiogène, j'ai arrêté les opiacés et l'alcool en l'espace d'un an, j'en ai BESOIN pour pas rechuter en fait mur ), il me dit "ces doses nous mettraient tous dans le coma" (j'en doute fort mais ok...)

Et vraiment il me pressurise par rapport à ça, ce matin je lui fais part que mon addicto m'a dit que, dû à la fermeture d'été du CSAPA, il faudra que ce soit lui qui fasse mon ordo de Sub à la sortie.
J'ai à peine prononcé les mots "mon addicto m'a dit que vous devrez faire mon ordo de..." que "NON NON NON hors de question que je vous prescrive des benzos, jvous préviens ça va vous faire bizarre en sortant de rien avoir" (ça fait 2 ans que j'ai un traitement quot. de benzos, ça va pas "me faire bizarre", ça va me buter dans le pire des cas, dans meilleur je retourne en HP avec bouffées délirantes et tout le toutim).

Après j'ai pu finir ma phrase, il me dit "ah le Sub c'est OK on sait faire, mais les benzos c'est HORS de question"...

Heureusement que j'ai un généraliste qui connaît mes traitements sinon je serais dans la méga mouise...

Qu'en pensez vous ? Il est pneumologue et insiste tous les jours pour me sevrer de molécules anxiolytiques alors que : j'ai une dépression sévère + TAG, je suis alcoolique abstinent depuis bientôt 6 mois GRÂCE aux benzos auxquels je suis addict depuis 2 piges, j'ai le poumon branché à une valise (rien que ce détail me rend fou d'angoisse).

Je suis phobique des opérations (je passe au bloc lundi pour complication) & des blessures/maladies graves en général, je vis hyper mal mon hospit, l'anxiété est donc à son PAROXYSME, et lui me rajoute cette pression constante.

Pour moi il sort clairement de son rôle, je voulais vos avis, si Prescripteur passe par là...

Parce que clairement il me facilite pas du tout mon hospit, au contraire il m'angoisse à mort ce mec avec ses sermons (et j'insiste, il me parle pas de santé, il me fait la morale, il pense que qd je demande des benzos c'est pour "gratter de la drogue gratuite" ou je ne sais quoi...)

EDIT : les modos vous pouvez changer le titre du topic, y a pas de syndrome séroto du coup, juste un poumon bousillé par le bong_hit neutral

Dernière modification par L autre Lebowski (06 août 2022 à  10:42)


"Mais tout cela ne vaut pas le poison qui découle de tes yeux, de tes yeux verts,
Lacs où mon âme tremble et se voit à l'envers..."

Hors ligne

 

avatar
CaptainCrox'
"I am an idiot"
Suisse
champi vert13champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 23 May 2022
415 messages
Blogs
Tu es dans un hôpital. A ce titre tu as plusieurs médecins disponibles. Demande à parler urgemment à un psy pour les soucis d'adduction.

Que le pneumologue te fasse la morale 1x, ça passe. Et encore, c'est limite. Qu'il mette ton pneumothorax au second plan, non, ça ne va pas.

Tu as toujours un supérieur hiérarchique et tu as le droit de demander à le voir.

Pour les benzos, un sevrage physique est DANGEREUX. J'aurais demandé à changer de médecin.

Il sait que c'est la clope qui cause ton souci. Il n'y a aucune urgence immédiate à te sevre4, il faut être prudent pour que ta dose ne te mette pas en détresse respiratoire sans te mettre non plus en sevrage avec délires, épilepsie et ou coma selon où tu en es.

1. Demander à parler urgemment aux psy qui feront également office de médiateurs
2. Parler au superieur (il y a toujours plus haut) et expliquer les risques auxquels ils t'exposent.
3. Tu me peux vraiment pad entrer en contact avec ton csapa ? Ils auraient pu faire une médiation car certains hôpitaux n'aiment pas prescrire et c'est une généralité. Explique que si tu sors sans rien, c'est risqué.

Si refus d'accompagner, j'aurais squatté le service en disant que vous voulez me libérer en connaissance de cause des risques dû à un sevrage non voulu et non concerté.

Certains hôpitaux ont des médiateurs uniquement pour régler des soucis. La dernière option serait la voie légale. Ils ont tous un service juridique. Tu pourrais craindre que le pneumologie se montre pire mais ce n'est pas dans son intérêt.

Pour la sortie, tu n'as vraiment personne pour prescrire ? De toute façon tes doses doivent être réévaluées pour pas od ni trop baisser ta capacité respiratoire.

Toujours des cons pour nous faire la morale. La drogue n'est qu'une partie de notre vie. Ras le bol de voir des soignants censés être humains, tolérants et neutre infantiliser et faire souffrir les UD.

Ne te laisse pas faire. On a surtout envie de se cacher dans ces cas-là mais ce n'est pas une option ! Il te pourrit la vie, fais de même mais en utilisant les canaux officiels et plus intelligemment que lui.

Y a-t-il une Infirmière que tu apprécies et avec laquelle tu as un bon contact ? Commence par lui demander de lancer les démarches urgemment et perso, je me sortirais pas de là sans solution.

Prescripteur étant doc. Il connaît mieux que moi l'envers du décors et saura peut être mieux te guider.

N'oublie pas que ce doc n'est pas seul et insiste sur le côté dangerosité et torture vécue.

“Never be cruel. Never be cowardly. Remember, hate is always foolish and love is always wise. Always try to be nice, but never fail to be kind.” DW

Hors ligne

 

avatar
prescripteur homme
Modérateur
champi vert103champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 22 Feb 2008
11516 messages
Blogs

Prescripteur étant doc. Il connaît mieux que moi l'envers du décors et saura peut être mieux te guider.

N'oublie pas que ce doc n'est pas seul et insiste sur le côté dangerosité et torture vécue.

Malheureusement je sais ce qu'il faudrait faire mais suis impuissant devant de tels errements. Vois en effet avec ton medecin traitant pour garder un filet de sécurité et demande à ton médecin une consultation d'addictologie ou de psychiatrie pour "ton probleme d'addiction". Comme il ne semble pas très au courant, je ne pense pas qu'il s'oppose à une prise en charge spécialisée, surtout si tu lui dis qu'il t'a fait reflechir et que tu veux faire quelque chose, mais sans t'avancer plus. Tu lui dis que tu veux analyser tes relations aux produits avant de te lancer dans une action potentiellement à risque (notamment de decompensation psychiatrique, ce qui devrait le calmer).

J'avais fait il y a quelques années un texte sur la relation soignant soigné mais aussi soigné/soignant. Le rôle éducatif du patient est souvent négligé.

https://www.psychoactif.org/forum/uploa … 62/rmm.pdf


Amicalement

Dernière modification par prescripteur (06 août 2022 à  12:10)


S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

avatar
L autre Lebowski homme
Nouveau Psycho
France
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 05 Aug 2018
157 messages
Blogs
Merci infiniment pour vos réponses. J'ai lu avec attention votre pdf Prescripteur, c'était passionnant, malheureusement je me vois mal donner un cours de relation soigné/soignant au doc hmm

J'entends ce que tu dis, CaptainCrox', sur le fait de ne pas se laisser faire mais le gonz a littéralement ma vie entre ses mains... je peux pas me permettre d'entrer en conflit, en tout cas pas avant que je sois assuré de ma sortie sans complications.

La dernière dinguerie de ce médecin ? Car oui il y en a une boulet :

"Ne vous inquiétez pas, demain, pour la douleur* vous aurez de la morphine"

Ma 1e réaction  (dissimulée bien sûr) : de la morphine en IV ? GÉ-NIAL charcutez moi comme vous voulez à ce tarif là lol

Ma 2nde réaction (plusieurs heures + tard) : euuuh de la morphine ? Quelques heures après ma prise quotidienne de buprénorphine ?!?
ALERTE ROUGE dans ma tête, là je me dis "attends mais c'est moi qui vais devoir apprendre les interactions médicamenteuses à un médecin ?!? Mais qui est ce mec, que me veut-il ?! mur "

J'en parle à l'infirmière du soir qui me répond (après elle connaît pas, c'est normal) : "du coup si vous êtes en manque sans bupré et en manque avec bupré+morphine, vous serez en manque dans tous les cas donc bon" (en substance, j'ai plus la formulation exacte).
Alors comment vous expliquer, madame, que le manque d'opiacés compte parmi les pires tortures mentales et physiques au monde, et que cette perspective m'enchante moyen corde-pour-se-pendre

*douleur car demain on m'enlève le drain, d'après le doc 99% de chances que la plèvre se redécolle et que je passe au bloc, comme je l'avais dit plus haut. Et comme les chirurgiens sont très demandés, je devrais probablement attendre 24h, de nouveau branché au mur pour aspirer la bulle d'air de ses morts qui se sera reformée.

Donc douleur de la bulle (douleur qui m'avait fait appeler le 15, ça fait TRÈS mal) + douleur de la pose (du plantage plutôt) d'un nouveau drain. Et donc ce sera impossible de me filer des antalgiques plus fort que du paracétamol. Ce qui me terrifie proprement.
Y a l'Acupan mais apparemment plein de gens n'y sont pas sensibles.. et puis comparé à la morphine, en terme d'antalgie c'est ridicule.

Je sais que j'ai de la chance, que dans un autre pays ou au siècle dernier je serais mort, mais mon dieu que je vis mal cette hospitalisation, je n'arrive pas à relativiser. J'ai tellement peur pour demain.

Si des croyants me lisent, si vous pouvez me dédier une petite prière/doha... et les athées, croisez les doigts.
P*tain j'ai peur.

"Mais tout cela ne vaut pas le poison qui découle de tes yeux, de tes yeux verts,
Lacs où mon âme tremble et se voit à l'envers..."

Hors ligne

 

avatar
prescripteur homme
Modérateur
champi vert103champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 22 Feb 2008
11516 messages
Blogs

Merci infiniment pour vos réponses. J'ai lu avec attention votre pdf Prescripteur, c'était passionnant, malheureusement je me vois mal donner un cours de relation soigné/soignant au doc hmm

Il ne s'agit pas de donner un cours mais de témoigner pour tenter de changer sa vision de la toxicomanie. Je ne dis pas que c'est facile mais je pense que son agressivité est créée par une "peur" irraisonnée de la toxicomanie et de tout ce qui tourne autour. Il ne changera pas tout de suite mais peut être pourras tu l'amener doucement à mieux tolérer la pensée de la toxicomanie, en lui montrant que ce n'est pas l'enfer qu'il imagine.
Amicalement

Dernière modification par prescripteur (07 août 2022 à  22:52)


S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

avatar
CaptainCrox'
"I am an idiot"
Suisse
champi vert13champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 23 May 2022
415 messages
Blogs
Je suis desemparé... une telle situation en 2022.

Si je ne dis pas de bêtise, si tu reçois de la morphine APRES la Buprénorphine, il n'y aura pas de manque précipité mais ça ne fera aucun effet car tes récepteurs seront déjà pris.

C'est l'inverse qui est problématique. Si tu reçois de la morphine et après cela de la Buprénorphine, cette dernière étant un ago/antago, elle va chasser la morphine si la molécule est toujours présente, et là, ça va faire mal, très mal. Les descriptions de manque précipité me font peur.

S'il tient vraiment à te filer de la morphine, qu'il ne fasse que ça et laisse tomber la Buprénorphine. Quitte à ce que la morphine soit ton antidouleur et ton traitement de substitution.


Mais la encore, même problème. Il faut la bonne dose et vu comment tu décris le doc, il risque de te filer de la morphine un ou deux jours mais ne cautionnera pas son maintien en substitution.

Je ne suis pas à ta place et je ne peux qu'imaginer tes craintes mais tu es conscient qu'objectivement, son rôle est de te soigner. Te confronter à lui ou faire appel à d'autres professionnels ne va pas te mettre en danger. Il te met en danger avec sa façon farfelue de bosser.

As-tu la possibilité d'avoir une consultation du centre de la douleur sur place ? Il te faut prendre contact avec un autre professionnel. Crois-tu qu'il te soit possible de demander un transfert dans un autre hopital ? Faire intervenir de la famille ?

Désolé. Je n'apporte pas spécialiste grand chose de neuf mais ta situation me touche et je suis sidéré.
Reputation de ce post
 
Merci pour ton soutien <3

“Never be cruel. Never be cowardly. Remember, hate is always foolish and love is always wise. Always try to be nice, but never fail to be kind.” DW

Hors ligne

 

avatar
L autre Lebowski homme
Nouveau Psycho
France
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 05 Aug 2018
157 messages
Blogs
[UPDATE HOSPIT] ou plutôt... [UPDATE SORTIE big_smile ]

Apres une journée chargée en émotions, j'ai pu sortir hier.

J'ai eu une chance incroyable, poumon & plèvre se sont recollés d'eux mêmes, même après le retrait du drain (mon Dieu que c'est agréable de ne plus avoir avoir un tuyau qui sort de la poitrine), la radio de contrôle a montré un joli recollage.
Quand on m'a annoncé la nouvelle je me suis effondré en larmes (de joie), cette semaine m'avait vraiment mise à bout de nerfs.

Bon maintenant j'ai un mois de gros repos, ~1/2h de marche/jour max, et surtout, surtout, je dois bosser une addiction que je mettais complètement à l'arrière plan auparavant : le tabagisme. Ça va être dur dur.

J'ai patch + gommes, je me suis dit pas plus de 4 clopes/jour, sachant que je compte 2 clopes pour un joint (le bang je lui ai n*qué sa daronne, je l'ai explosé en morceau puis tèj au bac à verre. Plus JA-MAIS).

Je crois que cette hospit m'aura appris que pour pouvoir savourer un instant de bonheur authentique, il faut d'abord douiller (sans mauvais jeu de mot) un max.

Sur le doc, je crois qu'il a fini par capter vu mon état d'anxiété qu'il fallait qu'il se calme (je pense qu'il a eu des remontées des soignants qui eux voyaient bien mon état psy catastrophique), les 2-3 derniers jours il me parlait plus du tout des benzos, s'est montré très rassurant et à l'écoute de mes angoisses, et je lui suis reconnaissant d'avoir su se remettre (un peu) en question et faire ce virage à 180°.

Comme je fais à chacune de mes hospits, j'ai écrit un mot (bon OK 2 pages) de mercis à l'équipe, avec un PS spécial pour le doc, pour lui dire que son attitude et sa défiance m'avaient beaucoup fait souffrir, mais que j'avais noté son évolution, mais qu'à l'avenir, si il reçoit (et il recevra) d'autres patients addicts, de ne pas nous traiter comme ça, qu'on peut pas nous réduire et nous essentialiser à nos consos, nous traiter de menteurs etc (je me suis permis de parler pour nous tous rasta )

Par contre dans la lettre de liaison à mon addicto il a mis des dingueries, je cite : "le principal problème de ce patient n'est pas le pneumothorax, mais son addiction aux bzd" / "dès le 1e jour il nous a réclamé des doses supérieures à son ordo*" - c'est 1000 × faux mad , j'ai simplement demandé à avoir ce qui m'était prescrit sur ladite ordo... la dose thérapeutique quoi. Je suis malade de la tête bon sang, je vous l'ai dit 1000 fois monsieur.

Mon addicto était choquée autant de mon témoignage que des dingueries de la lettre, franchement j'ai de la chance d'avoir une addicto comme ça.

Par contre personne m'a rien dit sur les trucs/activités/etc à ne surtout pas faire, des usagers qui ont eu un pneumothorax également sauraient peut être ? J'ai peur de me re-condamner pour un faux mouvement à la c*n, voyez ? thinking

Également, vu que le pneumothorax est un truc de fumeur et que je coulais masse de douilles** all day long, est ce qu'on peut vraiment incriminer la 2-MMC consommée la veille ? Perso je pense pas mais j'en sais rien.

Devrais-je envoyer un échantillon à SINTES ? (J'ai rien trouvé sur le net sur un lien entre caths et pneumothorax)

Et surtout (je sais c'est une idée extrêmement stupide) pourrais-je en reprendre - sachant que une semaine avant j'en ai pris la même dose et j'ai rien eu thinking
Je pose la question parce que j'ai TROP envie d'en reprendre drugs , à fortiori avec la réduction drastique de tabac et de THC que je dois m'infliger... mais j'ai très, très peur de faire une connerie en faisant ça.

Désolé pour le pavé, merci INFINIMENT pour vos réponses et vos mots gentils, ça m'a vraiment aidé de me sentir soutenu, même virtuellement. 1000 mercis.

Et je suis dehors, je suis GUÉRI, quelle joie mon Dieu smiley-gen013

* Quand j'ai dit à mon addicto le coup des "30mg de valium/jour qui mettent dans le coma", elle a tiré une tronche haha j'en ris encore. Elle était interloquée devant une connerie pareille, elle m'a bien reconfirmé (même si j'en doutais pas) que c'est une dose thérapeutique normale, voir minime, pour les gens comme moi qui souffrent de dépression et de troubles anxieux

**dites vous il s'est écoulé 2 jours entre l'apparition de la s*l*perie de bulle d'air et mon hospit, 2 jours durant lesquels j'ai continué à couler des douilles (IDIOOOOT), mais comme j'avais qu'un seul poumon j'avais très peu de souffle, du coup je remplissais le bang de fumée avec une 1e inhalation, puis je reprenais mon ""souffle"" haletant pour couler la douille. Je peux pas mettre toute la responsabilité de cet incident sur les douilles, vu que je fume depuis 10 piges, mais clairement j'ai gonflé la bulle et écrabouillé mon poumon encore plus avec ce maudit accessoire.

Dernière modification par L autre Lebowski (09 août 2022 à  20:28)


"Mais tout cela ne vaut pas le poison qui découle de tes yeux, de tes yeux verts,
Lacs où mon âme tremble et se voit à l'envers..."

Hors ligne

 

avatar
prescripteur homme
Modérateur
champi vert103champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 22 Feb 2008
11516 messages
Blogs

Sur le doc, je crois qu'il a fini par capter vu mon état d'anxiété qu'il fallait qu'il se calme (je pense qu'il a eu des remontées des soignants qui eux voyaient bien mon état psy catastrophique), les 2-3 derniers jours il me parlait plus du tout des benzos, s'est montré très rassurant et à l'écoute de mes angoisses, et je lui suis reconnaissant d'avoir su se remettre (un peu) en question et faire ce virage à 180°.

Parfois il suffit de changer un peu d'attitude pour que le dialogue s'instaure. On se dit "il a changé" mais souvent les deux ont un peu changé et ça change tout.

Le pneumothorax est dû à l'emphysème créé par le tabac et non au tabac directement. Donc il te faudra être prudent. Je pense que tu devrais laisser passer un peu de temps sans rien consommer.
Amicalement


S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

avatar
g-rusalem non binaire
Banni
champi vert2champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 12 Feb 2022
412 messages
Blogs

Je suis super content pour toi que ton histoire se finisse bien malgré tout. Par contre, ouais putain, à chaque fois, je suis impressionné à quel point le mode de consommation peut changer (vaporisation Vs joints Vs douilles). Bon courage pour la suite.



Le pneumothorax est dû à l'emphysème créé par le tabac et non au tabac directement. Donc il te faudra être prudent. Je pense que tu devrais laisser passer un peu de temps sans rien consommer.

Prescripteur vous vouliez dire "dû à l'emphysème créé par la nicotine et non au tabac directement" ?

Dernière modification par g-rusalem (09 août 2022 à  22:26)


Blog sur les neurosciences et la pharmacologie :
cliquez ici.

Hors ligne

 

sakado homme
Nouveau membre
France
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 06 Aug 2022
32 messages
c'est la combustion le problème.

Hors ligne

 

avatar
g-rusalem non binaire
Banni
champi vert2champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 12 Feb 2022
412 messages
Blogs

sakado a écrit

c'est la combustion le problème.

Inexact. La nicotine en elle-même dans les poumons peut créer des emphysèmes.



Among never combustible cigarette smokers, current e-cigarette use was associated with 75% higher odds of chronic bronchitis, emphysema, or chronic obstructive pulmonary disease compared with never e-cigarette users

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/31902685/

Par exemple.

Dernière modification par g-rusalem (09 août 2022 à  22:32)


Blog sur les neurosciences et la pharmacologie :
cliquez ici.

Hors ligne

 


Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

logo Psychoactif
[ Forum ] Effets secondaires - 3 mmc, et yeux qui louchent : syndrome seroto ?
par Lens75, dernier post 07 septembre 2021 par prescripteur
  3
logo Psychoactif   8
logo Psychoactif
[ Forum ] Risque de syndrome serotoninergique
par Egnaro, dernier post 19 septembre 2020 par Zazou2A
  1

Pied de page des forums