Comment l'AMM choisit/ juge les médocs? Et about la contraception ?? / Les Blogs de PsychoACTIF

Comment l'AMM choisit/ juge les médocs? Et about la contraception ?? 



Ah, au fait, l’homéopathie va cesser d’être remboursée (Secu)

(ceci est un post ou j'ai salement tapé dans le HS, trop long pour le topic en question, pas dans le thème.... Maais faisait chier de tt virer... du coup voila, bon courage aux aventuriers de l'écriture décousu...)


On va pouvoir se refaire un débat VNR sur les remboursements, l'homéo, puis je vais dériver sur le non remboursement des contraceptifs (de plus en plus de pilules  par ex ne sont plus remboursées...). Comme si êviter une grossesse, c'était un luxe ou du confort... Je rappelle que sans suivi médial, notamment les pays en voie de développement, la grossesse c'est prendre des risques... On accouche entre femmes, parfois aidée par une sage femme du coin qui tire son savoir de l’expérience d'une ancienne (considérée comme la sage femme du coin).Les naissances sont nbx - les soignantes ont vu toutes sortes de situations, des complications.... Mais devant un cas nouveau ou trop risqué...forcement c'est pas gérable si t'as pas fait médecine....

Pour faire bref dans les regions / pays ou la population a difficilement acces aux soins médicaux.
La grossesse, mais surtout l'accouchement sont des situations à risque dans ces pays... les femmes mortes en couches, les suites de l'accouchement qui peuvent apporter leurs lot de bad trip aussi : septicémie par ex. (lrd prtites infections, prblm épisio, aller aux toilettes, perdre du sang ..... mais pas mortel...)
En Afrique, en Asie... les chiffres des mortes au moment de l’accouchement sont edifiants... Idem pour la mortalité les enfants de 0 a 1an... (en gros, de tete, 1 gosse sur 5passera la vingtaine???)

Depuis des millénaires les femmes donnent la vie... au péril de la leur. La grossesse peut s'accompagner de certains problèmes (circulation, jambes gonflée, prblm de dos; diabete gestationnel, mauvais maintien du placenta / bb dont alitée jusqu'a la delivrance!
"Tu enfanteras dans la DOULEUUUUR" (from la Bible, merci du kdo empoisonné!)




Bref, tout ça pour dire que la contraception, ca relève pas du confort. Ce type de médicament peut éviter la mortalité, ne pas imposer a l'enfant un environnement inadapté car il n'etait pas au programme, les depenses financières que ca impose....
Ah, et en plus de protéger des enfants : régule le cycle et tempère les menstrues rebelles qui aiment te boxer les ovaires....

Mais paradoxalement je suis septique....
Les pilules contraceptive sur le marché c'est pas trop ma came... Meme les 3eme génération, sensées être microdosées : jai eu la nausée sur 2j, Aussi des vertiges de malade, limite c la honte de sortir et se casser la gueule tt les 100Min, ou m'accrocher au bras de qun qui bouge avc moi...
Les hormones ça remue le corps, ya plein de symptomes différents. Demandez à une personne transgenre qui prend des hormones ou a une femme enceinte...

J'ai testé diff pilules(minidril, yasmine et d'autres donc j'ai zappé le non), le stérilet hormonal (la pose est grave douloureuse - genre g tapé un malaise derrière, le retrait c'est rien...
- je supporte mal les hormones ( envies de dormir irrépressibles; nausées ; fatigue, vertiges...) la seule qui m'a enfin convenue, c'est la regrettée Diane35...
A unne époque elle était trop connue / à la mode presque... car elle a la réputation de "sauver"les peaux en réduisant radicalement la couleur et taille des imperfections. Du coup les filles se refilaient le mot pour se la faire prescrire. (je précise qu'a cet age -15ans ? - quasi personne avait des relations, ça arrivait mais c'était ponctuel, certaines étaient vierges...Du coup se gaver d'hormones juste pour virer ses boutons et avoir des boobs, c'est dommage!

Le 2nd a été mal placé, trop bas, ce qui fait que je sentais tjrs le fil, surtt en marchant. Pendant les rapports aussi mon copain le sentais, et ct douloureux de faire du sport de chambre? Douleurs chelou au bas ventre, je sentais tjrs un objet en moi, geenre Alien...
Je l'ai fait retirer par un gyneco libéral (serait bien que les plannings familiaux, Les services d'orthogénie, gynéco.... arrivent a recruter des personnes qui ont envie, sont touchés par la démarche.... Parceque les misogynes et leurs "vérités authentique" qui pense qqu'une meuf sera tjrs inférieure, ça détruit un peu l'esprit militant...)

CONSEQUENCES :
- Le stérilet c fini pour moi et tout ce qui est implanté dans mon corps. Je veux pouvoir retirer moi meme la chose quand elle (deconne ) pause problème....

- Idem les trucs qui sont sensé agir un mois ou 15j!.... L'initiative est louable, mais je veux garder un max de "controle sur moi" notamment pour les médoc;.

- C'est très bizarre, mais je supporte mal les dernières génération, pourtant sensées etre bcp moins chargées...
Au final c'est plutot les vieilles générations qui me conviennent, en tout cas pas d'effets secondaires comme cité plus haut...

- Donc tjrs a la Diane en pilule, qui a été retirée qques temps suite a des suspicions grave sur les effets secondaires (cancer, tumeur ou jsais plus quoi) L'état a communiqué sur ce sujet, l'AMM à fait savoir que sa fiche & ses recommandations allaient rapidement changer
Donc faut pas que ca serve de contraceptif... ??? ( je sais pas trop quel autre usage elle aurait...) Ya des vertus aussi niveau "androgénie" a priori... Mais ce n'est pas son usage premier.

- Il y a aussi les patchs qui diffusent les hormones sur 1 semaine. Résiste à l'eau, Colle très bien, discret... C'est cool pour les têtes de linotte comme moi et ça a l'avantage de se retirer facilement si besoin. Par contre je sais plus quel mix de molécules ca contient, histoire de voir si je risque de la supporter. Il me semble que j'avais essayé sur u  mois (en post cure) mais je suis mm pus sure, donc...

vous en pensez quoi?  La contraception devrait etre gratuite?

Catégorie : Actualités - 24 août 2019 à  00:38

#contraception #FémiMarla #MarlaSexologisme #Remboursement Médoc



Commentaires
#1 Posté par : Bootspoppers 24 août 2019 à  01:25

Marla Singer a écrit

vous en pensez quoi?  La contraception devrait etre gratuite?

Alors ... je croyais qu elle l'était déjà...


Posté par : Bootspoppers | 24 août 2019 à  01:25

 
#2 Posté par : Marla Singer 24 août 2019 à  03:51
Ben c'est ce qu'on entend oui...
Le stérilet hormonal est pris en charge,je pense que l'implant aussi...
Les pilules ne sont pas tt remboursées...
Certaines marques sont très prescrites et totalement remboursees (minidril, jasmine, ...).
J'ai crru comprendre qu'ils remboursent prioritairement les nouvelles pilules (3eme génération). Donc si celle qui nous convient (= ne te rends pas malade) est une pilule 2eme ou 1er generation, il y a des chances que ce soit pas pris en charge.

La ma pilule a faillit etre supprimée, donc voila.
Mais même à l'epoque ou elle était pas mal vue, je la payais deja plein pot...

Idem, les patchs contraceptifs n'etaient pas remboursés aux dernières nouvelles...

Puis ya le budget capote... (allergique au latex... oui la meuf cumule les tares à l'aise....) ceux donnés ou peu chers sont tous en latex (sauf la capote féminine = mais le coté, monte ta tente queshua dans ta caverne, ca décontenance un peu.. Et pour en profiter au mieux faut le caler 30min avant... )
Les prézo sans latex sont top (enfin tt dépend des gammes, mais les fins ça y va), mais c'est vite 15e les 10 capotes.
Ca reste un budget.


Il faut en revanche souligner que l'IVG est enfin remboursée à 100%
Parce que faire une CB de presque 100E apres avoir été charcutée, ca met pas de bonne humeur...

Posté par : Marla Singer | 24 août 2019 à  03:51

 
#3 Posté par : sweetcandy89 24 août 2019 à  17:11

Marla Singer a écrit

Ben c'est ce qu'on entend oui...
Le stérilet hormonal est pris en charge,je pense que l'implant aussi...
Les pilules ne sont pas tt remboursées...
Certaines marques sont très prescrites et totalement remboursees (minidril, jasmine, ...).
J'ai crru comprendre qu'ils remboursent prioritairement les nouvelles pilules (3eme génération). Donc si celle qui nous convient (= ne te rends pas malade) est une pilule 2eme ou 1er generation, il y a des chances que ce soit pas pris en charge.

La ma pilule a faillit etre supprimée, donc voila.
Mais même à l'epoque ou elle était pas mal vue, je la payais deja plein pot...

Idem, les patchs contraceptifs n'etaient pas remboursés aux dernières nouvelles...

Puis ya le budget capote... (allergique au latex... oui la meuf cumule les tares à l'aise....) ceux donnés ou peu chers sont tous en latex (sauf la capote féminine = mais le coté, monte ta tente queshua dans ta caverne, ca décontenance un peu.. Et pour en profiter au mieux faut le caler 30min avant... )
Les prézo sans latex sont top (enfin tt dépend des gammes, mais les fins ça y va), mais c'est vite 15e les 10 capotes.
Ca reste un budget.


Il faut en revanche souligner que l'IVG est enfin remboursée à 100%
Parce que faire une CB de presque 100E apres avoir été charcutée, ca met pas de bonne humeur...

Salut

Moi j ai une pilule (la seule pour l’instant qui me convient) “melodia”. Le problème c est qu’elle est absolument pas remboursé, et à chaque fois j’en ai pour 38€ les 3 plaquettes...
alors c est assez problématique quand même...
J ai mis énormément de temps à trouver la bonne, en effet j’ai des dépressions sévères sous traitement hormonaux....
bref donc je te comprends complètement. Et je pense que oui les pilules contraceptives doivent être Toutes remboursées....

Enfin je veux dire soit ils les rendent toutes remboursables, soit nan. Mais je comprends pas du tout cette disparité entre les pilules....

Prend soin de toi


Posté par : sweetcandy89 | 24 août 2019 à  17:11

 
#4 Posté par : cependant 26 août 2019 à  19:47
Salut !!
Bien sur qu'elle devrait être gratuite pour tout le monde !!

Et il faudrait que les femmes et les hommes (parce que, oui, ça les concerne aussi, même si la moral chrétienne les charge bien moins que les femmes, qu'en plus, doivent se taper les consequences d'un défaut de contraception directement sur leurs corps !!) puissent librement choisir en connaissance de cause toutes les contraceptions possibles !

Chose vraiment pas facile...

En gros, côté femme, il y a :
des contraceptifs hormonaux :
- des pillules à oestrogènes/progesterones variables de première et deuxième génération (à prendre tous les jours, mais pas forcément à la même heure, faire extremement gaffe en cas de VOMI (ex après session opiacé bien dosée) ou DIARHEE (genre gaffe si manque), de melange avec certains médocs et plantes (ex. millepertuis) car il en reduisent l'effet. Et, selon le personnes et les marques (lire eccipients ou autres principes actifs), plus ou moins bien tolérées. En tout cas, controindiqué pour les femmes > 35 si elles fumes et/ou antecedents de problèmes de coagulation ;

- des pilules "microdosées" : à prendre tous les jours à la même heure exactement, les mêmes problèmes qu'avec des pillules traditionnelles + certains cas d'AVC etc (déconseillé pareil >35 si fumeuses) ;

- patch transdemique à changer chaque semaine (attention qu'il ne se décolle pas en cas de piscine, bain, frottements), demangeisons et sensibilisation sur le lieu où on le colle, oestrogènes seulements, pareil déconseillé sans avis médical > 35 fumeuses/coagualation/antécedents AVC (non remboursé par CMU, oui certaines mutuelles, gratuit dans des centres de plannification/planning familial en explicant sa situation) ;

- anneau contraceptif : à insérer une fois par mois et enlever après 3 semaines. Certaines usagères le sentent pendant les rapports, mais il peut être enlevé et remis. C'est une contraception hormonale basé sur les oestogènes donc même limitation que pour les autres (>35 ans fumeuses, antecedents AVC dans la famille, problèmes coagulation, etc). Pour celles qui vivent dans des abitats précaires (genre camion ou dans la rue sans frigo : problème de conservation : il doit se garder à moins de 30° impérativement), non remboursé mais gratuit dans les centres de plannification/planning familiaux, cout assez cher aux alentours de 20€) ;

- implant contraceptif : pose par un médecin dans le bras, des usagères ont essayé (et réussi) à l'enlever par elle même mais c'est un peu la bucherie: avec eostrogènes du coup même contrandication que les autres contraceptifs. Il est censé rester en place 3 ans ;

- stérilét "mirena" à base d'oestrogènes: tous les désavantages des contraceptifs ormonaux mais indiqué en cas de reglès abondantes et douloureuses (contraindication pour la pose d'un stérilét en cuivre), attention aussi aux possibles désagréments du au corps étranger dans l'utérus, nécessité d'une bon suivi/dépistage comme pour un stérilet au cuivre...

des contraceptif non ormonaux :

- capote dite féminine (en "tube") : possibilité de l'inserer avant les rapports, sois-distant ça protege mieux des IST car ça couvre une partie des lèvres, peut s'utiliser avec plusieurs partenaires/jouets (même s'il vaut mieux changer !), ça fait pas mal de bruit, mais bon, quand on baise on est pas forcément silencieux-ses du coup on s'en fout. Gratuite dans les centres de prévention, planning et centre de plannifications et payante en supermarché/pharmacie (chère) ;

- cape cervicale : une sorte de chapeau qui protège le col de l'utérus, à se faire fabriquer sur mesure, peut se mettre à l'avance, j'ai jamais essayé du coup je ne sais pas, mais j'ai eu de retour positifs de certaines potes. Ça ne protege pas des IST ;

- stérilét au cuivre. Là il faut vraiment trouver un médecin/sage femme (oui ! elle peuvent en poser et souvent elles sont plus attentives et cool que pleins de gynécos) qui aide à choisir le bon modèle selon l'utérus de la personne, qui accepte d'en poser à des meufs qui n'ont jamais eu d'enfants et qui pense à le poser convenablement sans pinces pozzi (une sorte de pince qui pince le col de l'utérus et fait vraiment mal, mais c'est inutile avec les nouvelles méthodes), qui s'intéresse de savoir si la longuer des fils est convenable pour l'usagère et qui propose de l'enlever TOUT de suite si ça fait mal (et ne reponds pas "souffrez encore quelques mois, vous verrez, votre corps s'abituera censored ). Les contraindication c'est des reglès abondantes et douloureuses (car ça peut impirer la situation) et faut faire des dépistages réguliers contre les IST (surtout clamidya) car les fils peuvent faire remonter plus facilment l'infection à l'uterus et rendre stérile (d'où le réfus pour certains médécins d'en poser aux jeunes filles). Sauf que scientifiquement il est pas prouvé du tout un lien direct entre stérilét et stérilité. L'efficacité, si bien posé et changé en temps (5 ans) est dans les données pratiques (et non celles théoriques) plus haute que celle des pilules (qui ont des très bons résultats en théoriques, mais très mauvais si on tient en compte les aléas de la vie (vomi, diarré, intéractions, oublis, etc) ;

- méthodes dites naturelles : faut bien connaitre son corps et être prête à un échec de contraception (= avoir un enfant/avorter), ça peut aller de la lecture de la glaire et oservation du col, de la prise de la temperature ou l'utilisation de bandelettes qui indiquent la periode du cycle et la probabilité de fécondation ;

- ligature des trompes : pratiquement impossible si on n'a pas d'enfants/on est trop jeunes (malgré que la loi le permette), c'est une opération invasive qui pose un clip sur les trompes. Elle n'est pas réversible, mais peut avoir des échecs.

Pour les mecs aussi existents des contraceptifs :

- capotes (ça je pense qu'il n'y a pas trop besoin d'explication) ;

- caleçon chauffant les testicules (en phase expérimentale, mais expérimenté par certains). Ce type spécial de calécon fait remonter les testicules et, en augmentant la température, les spérmatozoides meurent. À tester qu'avec des personnes dont on a confiance je crois, assez contraignant malgré tout ;

- injections de testostèrone tous les mois (sous contrôle médical). Effets sécondaires dus aux hormones et à la ROA contraignante, bonne efficacité. Je ne sais pas si c'est remboursable ;

- vasectomie : clips sur le conduit qui amène les spermatozoides. Elle peut être reversible ou non, difficile trouver des médecins disponibles, mais remboursé même par la CMU. Assez invasifs, ça peut provoquer des douleurs, mais pas nécessariement.

En cas de prises de risques, il existent pour les femmes des pilules du lendemain (gratuites pour les mineures et dans certains planning) et du surlendemain (72h après). À ne pas prendre plusieurs fois par cycle, mais à ne pas se faire allarmer par des fausses rumeurs de stérilité ou autre...
Après faut pas oublier non plus que contraception et prévention ne sont pas exactement la même chose : seul le preservatif/digue (pour des rapports entre filles) sont censés protèger des IST (attention quand même au HPV/syphylis).
Du coup, en cas de prise de risque, il vaut mieux se faire dépister (ce qui est bien déjà normalement)...

J'en oublie sûrement, mais c'est celles qui me viennent à l'esprit...elles ne sont pas forcément toutes connues, mais c'est bien d'avoir le max d'info pour pouvoir vraiment choisir en foction de son corps, de ses exigences, de sa vie...Malheureusement, ce n'est pas facile avoir un professionnel à l'écoute qui puisse donner des bonnes explication et être à l'écoute sans jugements (ce qui est le pire).



Je trouve que le combat est le même : c'est très difficile de trouver un professionnel du corps médical à notre écoute qu'on soit UD ou qu'on recherche une contraception qui nous soit adapté (alors si on a la "malchance" d'être UD et femme et/ou avoir une sexualité hors les clous je te dis pas). C'est un combat contre une morale qui tue que ce soit avec un mauvais accès au matos de prévention, au matos propre, qui ammène dans pleins de pays à des avortement illégaux dans des conditions désastreuses, à comme tu disais à des accouchements bien meurtriers...

Vivement qu'on puisse choisir pour nous même de nous droguer (ou pas), d'avoir des gosses quand et SI on veut...!!!!
Reputation de ce commentaire
 
Merci pour ce post complet & informatif <3 Marla

Posté par : cependant | 26 août 2019 à  19:47

 
#5 Posté par : Marla Singer 26 août 2019 à  21:49

a écrit

Et il faudrait que les femmes et les hommes (parce que, oui, ça les concerne aussi, même si la moral chrétienne les charge bien moins que les femmes, qu'en plus, doivent se taper les consequences d'un défaut de contraception directement sur leurs corps !!) puissent librement choisir en connaissance de cause toutes les contraceptions possibles !

Merci, vraiment, j'avais pas détaillé sur mon billet sur les contraceptions existantes. Et il est nikel j'aurai pas fait mieux, tu gères. superpunk1

Dis, tu accepterais de reprendre ce super post pour un topic de la section femme, ca peut etre utile. Et surtt il aura sans doute une meilleure visibilité, donc toucher plus de gens...

Avc un ptit mot qui rapelle que les amnorées qui peuvent arriver dans notre vie de meuf  UD, n'empêchent pas de tomber enceinte, donc contraception même sans regles.

Merci, Bises


Posté par : Marla Singer | 26 août 2019 à  21:49

 
#6 Posté par : RandallFlag 26 août 2019 à  22:27
Tiens je suis un mec mais le sujet m'intéresse.
Car j'ai 3 gosses. (Et un quatrième en cours.)

Les deux derniers ont été conçus sous sterilet (ma femme en a chier et en plus ça me blessait le bout du zboub régulièrement) et sous implant (alors ça c'est pas une réussite non plus, et quand ma femme s'en est rendu compte (car elle avait quand même ses règles entre temps), c'était trop tard pour l'ivg)

On vas opter pour une vasectomie prochainement. (Je me sacrifie lol)
Normalement il ne devrait plus y avoir de soucis après. (Même si je considère pas les gosses comme des soucis.... Quoi que... A 14 ans t'as envie de les buter,mais osef)

Bref je vais suivre ce topic avec attention)
Merci marla pour ce sujet encore une fois au combien intéressant.
Même si je n'y apporte rien.

Posté par : RandallFlag | 26 août 2019 à  22:27

 
#7 Posté par : Hilde 26 août 2019 à  22:36

cependant a écrit

Pour les mecs aussi existents des contraceptifs :

- capotes (ça je pense qu'il n'y a pas trop besoin d'explication) ;

On a le droit de penser que la capote est aussi un contraceptif féminin (j'en ai dans mon sac)? thinking


Posté par : Hilde | 26 août 2019 à  22:36

 
#8 Posté par : cependant 27 août 2019 à  18:48

MarlaSinger a écrit

Dis, tu accepterais de reprendre ce super post pour un topic de la section femme, ca peut etre utile. Et surtt il aura sans doute une meilleure visibilité, donc toucher plus de gens...

Avc un ptit mot qui rapelle que les amnorées qui peuvent arriver dans notre vie de meuf  UD, n'empêchent pas de tomber enceinte, donc contraception même sans regles.

Carrément ! Un post collaboratif ça serait top
Et t'as raison : j'ai vu passer plein de messages de filles qui se disaient "ah, je prends des drogues, sûrement je vais pas tomber enceinte"...du coup mieux vaut toujours informer smile

RandallFlag a écrit

Les deux derniers ont été conçus sous sterilet (ma femme en a chier et en plus ça me blessait le bout du zboub régulièrement) et sous implant (alors ça c'est pas une réussite non plus, et quand ma femme s'en est rendu compte (car elle avait quand même ses règles entre temps), c'était trop tard pour l'ivg)

Wow, vous êtes vraiment fertiles tous les deux !! Le taux de grossesses sous implant est pratiquement avoisinant au 0 (sauf intéractions médicamenteuses/plantes) et avec un stérilet au cuivre (non pas les vieux NT 200 à l'argent) aussi...du coup tu dois avoir des spérmatozoides de compète et elles des ovules superbalaises (en vrai, les dernières recherches sur le sujet mettent en question la passivité de la reception des spermatozoides...l'ovule aurait un rôle important dans le choix des spérmatozoides !!).

Juste un petit rappel pour ceux qui ne veulent vraiment pas d'enfants : il y a des associations qui aident (logistiquement et financerement) pour des IVG dans des pays où le delais est plus long qu'en France (Espagne, UK par ex), mais c'est sûr que ce n'est pas une partie de plaisir quand l'embryon est pas mal formé...(mais toujours moins déplaisant qu'une vie de merde...bon, j'arrête, longue discussion).

Hilde a écrit

On a le droit de penser que la capote est aussi un contraceptif féminin (j'en ai dans mon sac)?

Oui, c'est pas faux, on peut utiliser des capotes entre filles aussi pour proteger des sex-toys, mais avec un partenaire masculin, c'est bien celui-ci qui décide s'il veut ou pas du préservatif...ça m'est arriveé d'entendre des excuses bidon du genre ("je suis allergique" -- même si c'était pas du latex) ou tout simplement "vas'y on s'en fout" "t'inquiète je gère"...alors c'est quand même relou d'insister des fois (voire ça enlève l'envie !!) ou au contraire, pour peu qu'on soit dans un état second, c'est vraiment chiant et on finit par se dire, oui on s'en fout !! C'est pour ça que pour moi ça reste une contraception masculine, malheureusement sad


Posté par : cependant | 27 août 2019 à  18:48

 
#9 Posté par : RandallFlag 27 août 2019 à  19:41
Oui c'est ce qu'on nous a dis, que les spermatozoïdes ne sont pas les seuls a devoir être compétitifs.
Apparemment les miens se démerdent bien tout de même, malgré tout ce qu'on entend sur la stérilité masculine due aux consommations.

Et ma chère et tendre est une poule pondeuse de compète.
Des ovules de warriors. lol

cependant a écrit

Juste un petit rappel pour ceux qui ne veulent vraiment pas d'enfants : il y a des associations qui aident (logistiquement et financerement) pour des IVG dans des pays où le delais est plus long qu'en France (Espagne, UK par ex), mais c'est sûr que ce n'est pas une partie de plaisir quand l'embryon est pas mal formé...(mais toujours moins déplaisant qu'une vie de merde...bon, j'arrête, longue discussion).

Alors en fait sur ce point je trouve qu'en France on est tout de même des arriérés niveau mentalité. (Comme pour les UD)

On (enfin plutôt ma femme) a choisi de passer par un IVG il y a une dizaine d'années.
Car elle est retombée enceinte a peine 1 an après la naissance de la première, et vu que notre fille était gravement malade on se sentait pas d'assumer. (Bref a chacun ses prérogatives,pas de jugement svp)

Elle prenait la pillule mais il devait y avoir eu merdouillage et oubli a un moment.

Bref elle est passée par le planning familial, et contrairement a ce que j'aurais cru, on a été traité comme des merdes.
A base de:

"Vous vous rendez compte que vous allez tuer un être vivant"

"Vous ne savez pas la chance que vous avez, d'autres ne peuvent jamais avoir d'enfant"

Le gynéco aussi a été odieux.
Pour couronner le tout, l'IVG a un peu merdé, il a fallu faire un curetage.
Le mec a fait son taf comme un boucher en disant a ma femme que il ne fallait pas se plaindre si ça faisait mal, c'était elle qui avait choisi.

Bref....
l'IVG en France (ou tout du moins dans mon coin), faut vraiment être solide moralement.


Posté par : RandallFlag | 27 août 2019 à  19:41

 
#10 Posté par : Mascarpone 28 août 2019 à  08:17

a écrit

l'IVG en France (ou tout du moins dans mon coin), faut vraiment être solide moralement.

Ma copine est tombée enceinte à 40 ans pile, elle n'en voulait pas depuis toujors, comme moi, pour pleins de raisons (c'est pas le sujet). A l'époque, elle était avec un connard sans vivre avec et surtout, elle était dans la merde financièrement, bref, elle va voir son généraliste paniquée et ce con, ne trouve rien de mieux à lui dire que de prendre 2 plaquettes de pilules d'un coup pour essayer d'avorter big_smile que c'est tout ce qu'il peut faire pour elle! Pas de recommandation de démarches ou d'adresse! Démerdez vous!Vous l'avez cherché!pasdebol

Heureusement, une copine qui était passée par là, lui a recommandé une clinique et un gynéco et tout s'est bien passé...

Ma propre mère (qui n'a jamais voulu de gosse, mais à l'époque, pas de pilule...), après m'avoir eu moi, est retombée enceinte au retour de couches: avortement sordide par une vieille faiseuse d'ange à la sonde et à l'aiguille à tricoter: Elle a failli crever d'une hémorragie (son MT venu à la rescousse l'a sauvée sans faire d'autres vagues qu'une leçon de morale, à l'époque, ma mère était mariée, mais encore mineure...)J'aurais eu un frére...Il a fini brulé dans le poële sad par mon arrière grand mère...

Des années après, elle est retombée 2 fois enceinte : 1 fois sous stérilet et l'autre sous pilule pasdebol

Encore 2 ivg...La dernière, c'était des jumeaux...Ils n'avaient rien vu...Ils lui en ont laissé un qui continuait à grandir...Heureusement qu'elle m'avait eu et qu'elle connaissait son corps gravide, c'est comme ça qu'elle a su que quelquechose n'allait pas et qu'elle était toujours enceinte! Mais il a fallu qu'elle insiste gravement, à la limite de les traiter de cons, pour qu'ils daignent vérifier...Je n'ose imaginer ce qui serait né d'une telle grossesse...

Sinon, au boulot, les toubibs réagissent plutôt bien dans des cas de demande d'ivg (ça arrive souvent avec les saisonniers), en 20 minutes ils ont toutes les adresses et toutes les infos (parfois on telephone même pour elles) et le relais se fait bien avec les 2 hôpitaux du département. Depuis l'hiver dernier, on a même un jeune médecin qui pratique les ivg médicamenteuses, un sacré plus dans un bled de montagne paumé!

Amicalement


Posté par : Mascarpone | 28 août 2019 à  08:17

 
#11 Posté par : cependant 28 août 2019 à  19:45
Salut,

a écrit

Bref elle est passée par le planning familial,

juste pour info, ce qu'on appelle géneriquement "planning familial" peut être un centre de plannification et d'éducation familial ( CPEF, géré par l'état, certaines fois couplé à la PMI, la protection matérnelle et infantile !!) ou une structure du mouvement français pour le planning familial.
Dans ces dernières il y a quand même beaucoup moins de chances de tomber sur des cons car c'est une assos militante féministe qui s'est toujours battue pour le droit à l'avortement et l'accès à la contraception. Sauf que dans les petites villes en particulier le MFPF n'a pas le moyen de gérer des centres et souvents il y a des bénévoles ou des salarié(e)s de l'assos qui bossent à l'intérieur des structures ospitalières avec des gynécos pas militants du tout, des conseillers conjugaux/psy (car l'entretient est obligatoire) qui ne le sont pas non plus et font salement la morale.
De ce que j'ai pu personnellement constater, l'accueil dans des centres intièrement gérés par le MFPF (bien que souvent deporvu de gynécos et/ou des appareis nécessaires pour la prémière échographie nécessaire à établir la grossesse et la présence d'un émbryon, du coup certaines fois dans l'impossibilité matérielle de procéder ne soit qu'à un IVG médicamenteux avec la RU486), est quand même bien plus à l'écoute et bienveillante...mais c'est un peu comme pour les CSAPA, on est jamais à l'abri d'un pro qui nous en rajoute une couche en nous rabaissant, même si peut y en avoir pleins de bien !!

Reputation de ce commentaire
 
Top! sinon l'esprit militant se perd, avc les départ retraite des pionnières. Ma

Posté par : cependant | 28 août 2019 à  19:45

 
#12 Posté par : RandallFlag 28 août 2019 à  21:06

cependant a écrit

Salut,

a écrit

Bref elle est passée par le planning familial,

juste pour info, ce qu'on appelle géneriquement "planning familial" peut être un centre de plannification et d'éducation familial ( CPEF, géré par l'état, certaines fois couplé à la PMI, la protection matérnelle et infantile !!) ou une structure du mouvement français pour le planning familial.
Dans ces dernières il y a quand même beaucoup moins de chances de tomber sur des cons car c'est une assos militante féministe qui s'est toujours battue pour le droit à l'avortement et l'accès à la contraception. Sauf que dans les petites villes en particulier le MFPF n'a pas le moyen de gérer des centres et souvents il y a des bénévoles ou des salarié(e)s de l'assos qui bossent à l'intérieur des structures ospitalières avec des gynécos pas militants du tout, des conseillers conjugaux/psy (car l'entretient est obligatoire) qui ne le sont pas non plus et font salement la morale.
De ce que j'ai pu personnellement constater, l'accueil dans des centres intièrement gérés par le MFPF (bien que souvent deporvu de gynécos et/ou des appareis nécessaires pour la prémière échographie nécessaire à établir la grossesse et la présence d'un émbryon, du coup certaines fois dans l'impossibilité matérielle de procéder ne soit qu'à un IVG médicamenteux avec la RU486), est quand même bien plus à l'écoute et bienveillante...mais c'est un peu comme pour les CSAPA, on est jamais à l'abri d'un pro qui nous en rajoute une couche en nous rabaissant, même si peut y en avoir pleins de bien !!

Jolie connaissance du du système.
Mes respects m'dame. wink
Tu viens de m'apprendre des choses.

Effectivement dans ma ville le planning familial est couplé a la pmi ,et c'est des gros connards aussi, même si j'y ai rencontré par la suite une assistance sociale et une puéricultrice au top toute les deux suites aux soucis de ma première fille. Mais bon c'est pas le sujet.

Le gynéco était (l'unique) celui de l'hosto et le gars était anti IVG a fond.

Ça n'a donc pas été une partie de plaisir cette histoire.

Merci en tout cas de nous partager tes connaissances du système @Cependant.
Tu es un vrai valeur ajoutée a ce forum.

Et toutes mes excuses pour ce HS.


Posté par : RandallFlag | 28 août 2019 à  21:06

Remonter

Pied de page des forums