Phénix / Les Blogs de PsychoACTIF

Phénix 



Après ma séparation avec molly, j'étais plutôt au fond du trou. Mais le retour de ma sérotonine était trop important, je ne pouvais pas la revoir. Du moins pas tout de suite. Et c'est là que j'ai rencontré le phenibut. Un agoniste gaba et stimulants dopaminergique léger. 20h d'effet, mais 2 a 4h a monter. Je renommé très rapidement le phenibut phénix, que je trouve bien plus attrayant.

Et la, c'est une histoire d'amour nouvelle qui commence, et j'espère plus saine. Phénix me donne confiance en moi, me donne de la légèreté sur ma vie, le monde. Je peux faire tous ce que j'ai a faire sans problème avec elle. Sa duré de vie très longue, que je voyais comme un problème au début, est en fait particulièrement agréable. De plus, elle s'entend a merveille avec Marie-Jeanne.
Avec elle, je me sens a l'aise en toute situation, je fais mes corvées sans aucun problème. Elle partage toutes les qualités de la cocaïne et des benzodiazépines réuni, dans un étrange cocktail, remplis de douceur et d'énergie. Pour l'instant, pas d'effet néfaste sur mon corps ou mon cerveau, que du positif, a part une dépendance qui risque vite d'arriver. Et une tolérance qui risque aussi de vite se manifester.

Et dans mon périple, je m'épanouis, enfin en phase avec un psychoactif qui me semble adapté a ma personne. Et dans mon périple,  je suis enfin serain.

Hopes and dreams

Catégorie : Carnet de bord - 26 octobre 2019 à  18:57



Commentaires
#1 Posté par : Anonyme Acculée 26 octobre 2019 à  20:20
Morphée en personne m'appelle au moment où j'écris ces lignes, mais ce Phénix-là m'interpelle, à l'heure où je me trouve - sans doute comme toi - dans une phase de résurrection (ou de re-naissance après la mort). Par ailleurs, j'ai lu vite fait que cette substance aidait à bien dormir. Je reviens vite...


Note : pour une fois, Morphée et le Phénix sont du genre masculin, comme quoi...

Posté par : Anonyme Acculée | 26 octobre 2019 à  20:20

 
#2 Posté par : Psychotropeur 28 octobre 2019 à  15:36

Anonyme Acculée a écrit

Morphée en personne m'appelle au moment où j'écris ces lignes, mais ce Phénix-là m'interpelle, à l'heure où je me trouve - sans doute comme toi - dans une phase de résurrection (ou de re-naissance après la mort). Par ailleurs, j'ai lu vite fait que cette substance aidait à bien dormir. Je reviens vite...


Note : pour une fois, Morphée et le Phénix sont du genre masculin, comme quoi...

Haha, attention, c'était trop beau pour être vrai! Après 72h sans être sobre au phénix, dont une défonce un peu trop forte avant hier (qui m'a emmené a vomir, je voulais voir jusqu'où je pouvais doser l'effet positif, toujours a être extrême aussi la pfff), j'ai décidé de faire une petite pause de 1 ou 2 semaines sur le phénix.

Et la, léger manque, accompagné de:
Douleur musculaire principalement au niveau du dos et des épaules

Froid dans tous le corps

Déprime, aboulie

Grosse douleur au ventre

Finalement, phénix était un piège ! C'est un frère caché d'Helene, et il s'attache vite a nous! Je crois que je vais devoir installer quelques règles a la maison pour éviter le harcèlement moral super

Je te rejoins sur la résurrection, la séparation avec molly m'a fait revivre, j'avais oublié que le monde pouvait être acceptable quand sobre, tellement cette dernière m'avait voler jusqu'à la dernière goutte de sérotonine en moi! Et de même pour toi avec Cathy haha


Posté par : Psychotropeur | 28 octobre 2019 à  15:36

 
#3 Posté par : Anonyme Acculée 28 octobre 2019 à  20:22
J'ai pu lire ailleurs que ce phenibut méconnu, classé dans les nootropes légaux - j'espère ne pas me tromper - mérite qu'on s'y intéresse. Lire cet article, par exemple.

Phenibut : moins d’anxiété, plus de sommeil.

- Qu’est-ce que le phenibut ?

Le phenibut (Béta-Phényl-GABA) est intimement lié aux récepteurs au GABA, des récepteurs qui relaxent corps et esprit lorsqu’ils sont activés. Beaucoup d’utilisateurs comparent ses effets à ceux de l’alcool, car il vous permet d’avoir l’esprit tranquille, voire d’être euphorique, mais d’une manière beaucoup plus naturelle et avec peu ou pas d’effets secondaires si le dosage est respecté. Ce qui signifie : pas de gueule de bois !

C’est une molécule de GABA liée à un « anneau phényl » (un groupement chimique). Cet anneau phényl lui permet de passer la barrière hémato-encéphalique (la barrière qui sépare le sang et le système nerveux) jusqu’au cerveau en restant quasiment intact, contrairement au simple GABA qui, lui, est partiellement détruit lorsqu’il passe cette barrière. En clair, le phenibut est le mieux absorbé des deux. Cela le rend donc plus efficace que le GABA, et pour une moindre dose, ce qui le rend moins cher que le GABA.

- Effets du phenibut :

Le phenibut est communément utilisé en conjonction avec d’autres nootropiques pour diminuer l’état d’énergie et de concentration intense que ceux-ci induisent.

Il est d’une aide incontestable quant il s’agit d’augmenter la qualité de son sommeil (et donc les niveaux d’énergie pendant la journée) et d’améliorer son humeur en étant euphorisé.

Puisqu’il améliore la qualité du sommeil, il a donc indirectement une action positive sur les capacités cognitives, car un sommeil réparateur est nécessaire pour les niveaux d’énergie et d’humeur.

Le phenibut possède une action anxiolytique similaire à l’alcool, puisque tous deux se lient aux récepteurs au GABA, seulement pas les mêmes, ce qui rend leur action quelque peu différente. Il permet donc une certaine désinhibition, qui augmente proportionnellement au dosage. Certains utilisateurs l’utilisent en tant que substitut pour l’alcool en l’utilisant à haute dose, ce que nous ne conseillons pas car c’est une molécule à potentiel addictif.

Les utilisateurs rapportent se sentir beaucoup moins anxieux, de meilleure humeur, et les personnes à tendance peu sociable deviennent plus ouvertes, plus bavardes et moins stressées en situation sociale.

C’est donc un excellent supplément pour les personnes souffrant d’anxiété sociale, ou celles ayant besoin de passer une présentation orale ou un entretien, mais qui se trouvent trop anxieuses pour parler confortablement en public. En utilisant du phenibut, vous pouvez éradiquer toute cette anxiété et mettre toutes les chances de votre côté !

- Dosage du phenibut :

Le dosage recommandé est de 500 mg à 2 g à jeun les jours où vous souhaitez l’utiliser, pour un maximum de 2 fois par semaine. Attendez ensuite au moins 1h avant de manger pour assurer l’absorption du phenibut, car le pH de l’estomac est important pour qu’il soit absorbé, alors que manger un repas modifie le pH de l’estomac.
L’effet se fait ressentir pleinement au bout de 4 à 6h, donc si vous ne ressentez pas l’effet au bout de quelques heures, c’est normal. Ne redosez pas le phenibut avant d’avoir attendu 6h après l’avoir pris, ou vous risquez d’en prendre trop!

Il est recommandé de cycler son utilisation en ne l’utilisant qu’une fois ou deux par semaine car c’est une substance à potentiel addictif (cela reste pourtant très peu fréquent en utilisation normale), et afin que son utilisation reste toujours aussi puissante qu’à la première dose. Cela permet aussi de ne pas avoir à augmenter la dose pour obtenir le même effet qu’à la première utilisation.

- Mise en garde :

Le phenibut est un dépresseur du système nerveux central (SNC). Il ne faut donc pas le consommer avec de l’alcool ou des benzodiazépines, qui sont eux aussi des dépresseurs du SNC. Cette combinaison est dangereuse pour votre santé.

Le phenibut possède un potentiel addictif, il est recommandé de rester dans la fourchette de dosage suggérée pour éviter des symptômes de sevrage lorsque vous arrêtez de l’utiliser.
Il n’est d’ailleurs pas rare de trouver des utilisateurs qui l’utilisent de manière récréative, en augmentant la dose. Cette utilisation, peu responsable, possède évidemment un plus fort potentiel addictif.

- Phenibut en résumé :

Diminue le stress et l’anxiété;
Arme redoutable contre l’anxiété sociale;
Euphorisant similaire à l’alcool;
Augmente la qualité du sommeil;
Ne pas en prendre trop souvent pour éviter l’addiction.


Posté par : Anonyme Acculée | 28 octobre 2019 à  20:22

 
#4 Posté par : Psychotropeur 29 octobre 2019 à  16:53

Anonyme Acculée a écrit

J'ai pu lire ailleurs que ce phenibut méconnu, classé dans les nootropes légaux - j'espère ne pas me tromper - mérite qu'on s'y intéresse. Lire cet article, par exemple.

Phenibut : moins d’anxiété, plus de sommeil.

- Qu’est-ce que le phenibut ?

Le phenibut (Béta-Phényl-GABA) est intimement lié aux récepteurs au GABA, des récepteurs qui relaxent corps et esprit lorsqu’ils sont activés. Beaucoup d’utilisateurs comparent ses effets à ceux de l’alcool, car il vous permet d’avoir l’esprit tranquille, voire d’être euphorique, mais d’une manière beaucoup plus naturelle et avec peu ou pas d’effets secondaires si le dosage est respecté. Ce qui signifie : pas de gueule de bois !

C’est une molécule de GABA liée à un « anneau phényl » (un groupement chimique). Cet anneau phényl lui permet de passer la barrière hémato-encéphalique (la barrière qui sépare le sang et le système nerveux) jusqu’au cerveau en restant quasiment intact, contrairement au simple GABA qui, lui, est partiellement détruit lorsqu’il passe cette barrière. En clair, le phenibut est le mieux absorbé des deux. Cela le rend donc plus efficace que le GABA, et pour une moindre dose, ce qui le rend moins cher que le GABA.

- Effets du phenibut :

Le phenibut est communément utilisé en conjonction avec d’autres nootropiques pour diminuer l’état d’énergie et de concentration intense que ceux-ci induisent.

Il est d’une aide incontestable quant il s’agit d’augmenter la qualité de son sommeil (et donc les niveaux d’énergie pendant la journée) et d’améliorer son humeur en étant euphorisé.

Puisqu’il améliore la qualité du sommeil, il a donc indirectement une action positive sur les capacités cognitives, car un sommeil réparateur est nécessaire pour les niveaux d’énergie et d’humeur.

Le phenibut possède une action anxiolytique similaire à l’alcool, puisque tous deux se lient aux récepteurs au GABA, seulement pas les mêmes, ce qui rend leur action quelque peu différente. Il permet donc une certaine désinhibition, qui augmente proportionnellement au dosage. Certains utilisateurs l’utilisent en tant que substitut pour l’alcool en l’utilisant à haute dose, ce que nous ne conseillons pas car c’est une molécule à potentiel addictif.

Les utilisateurs rapportent se sentir beaucoup moins anxieux, de meilleure humeur, et les personnes à tendance peu sociable deviennent plus ouvertes, plus bavardes et moins stressées en situation sociale.

C’est donc un excellent supplément pour les personnes souffrant d’anxiété sociale, ou celles ayant besoin de passer une présentation orale ou un entretien, mais qui se trouvent trop anxieuses pour parler confortablement en public. En utilisant du phenibut, vous pouvez éradiquer toute cette anxiété et mettre toutes les chances de votre côté !

- Dosage du phenibut :

Le dosage recommandé est de 500 mg à 2 g à jeun les jours où vous souhaitez l’utiliser, pour un maximum de 2 fois par semaine. Attendez ensuite au moins 1h avant de manger pour assurer l’absorption du phenibut, car le pH de l’estomac est important pour qu’il soit absorbé, alors que manger un repas modifie le pH de l’estomac.
L’effet se fait ressentir pleinement au bout de 4 à 6h, donc si vous ne ressentez pas l’effet au bout de quelques heures, c’est normal. Ne redosez pas le phenibut avant d’avoir attendu 6h après l’avoir pris, ou vous risquez d’en prendre trop!

Il est recommandé de cycler son utilisation en ne l’utilisant qu’une fois ou deux par semaine car c’est une substance à potentiel addictif (cela reste pourtant très peu fréquent en utilisation normale), et afin que son utilisation reste toujours aussi puissante qu’à la première dose. Cela permet aussi de ne pas avoir à augmenter la dose pour obtenir le même effet qu’à la première utilisation.

- Mise en garde :

Le phenibut est un dépresseur du système nerveux central (SNC). Il ne faut donc pas le consommer avec de l’alcool ou des benzodiazépines, qui sont eux aussi des dépresseurs du SNC. Cette combinaison est dangereuse pour votre santé.

Le phenibut possède un potentiel addictif, il est recommandé de rester dans la fourchette de dosage suggérée pour éviter des symptômes de sevrage lorsque vous arrêtez de l’utiliser.
Il n’est d’ailleurs pas rare de trouver des utilisateurs qui l’utilisent de manière récréative, en augmentant la dose. Cette utilisation, peu responsable, possède évidemment un plus fort potentiel addictif.

- Phenibut en résumé :

Diminue le stress et l’anxiété;
Arme redoutable contre l’anxiété sociale;
Euphorisant similaire à l’alcool;
Augmente la qualité du sommeil;
Ne pas en prendre trop souvent pour éviter l’addiction.

Très étonnant que ce sois légal justement, perso, le phenix est une drogue qui m'a fait mis dans des états d'ivresse très forte a fort dosages (2/3g), et après 72h d'ivresse non stop non stop, l'arrêt a été compliqué physiquement, non pas par addiction mais par manque physique (grosse douleurs musculaires, mal de bide...).

En terme d'effet, ça ressemble effectivement a l'alcool, mais en différents. On a la pleine possession de toutes nos capacités cognitives, tout en étant aussi bête que sous alcool... Ce qui fait faire encore + de connerie, notamment sur le plan sexuel lol

Ça donne confiance en sois, mais ça transforme aussi en vrai gros con a fortes doses. Mais la molécule valait le détour, même si, a cause de la longue descente physique, je n'en recommanderais plus smile

Mon paquet restera dans mes armoires pendant un certain temps je pense


Posté par : Psychotropeur | 29 octobre 2019 à  16:53

 
#5 Posté par : Anonyme Acculée 01 novembre 2019 à  20:10
Je viens de lire ceci https://www.psychoactif.org/forum/t1932 … nibut.html et je pense que ce genre de substance n'est pas faite pour moi. L'alcool ne m'a jamais réussi, la GBL j'ai vite arrêté. Si en plus tu nous dis que le phenibut fait faire des conneries, pas besoin qu'on me pousse, j'en fais déjà suffisamment comme ça ! http://www.en.kolobok.us/smiles/artists/phil/phil_31.gif

Posté par : Anonyme Acculée | 01 novembre 2019 à  20:10

 
#6 Posté par : Isoretemple 12 novembre 2019 à  09:39
Des nouvelles de ton histoire avec le phenibut, Psychotropeur ? Ce que tu nous en a dit m'a bien intriguée, du coup j'aimerais savoir si tu trouves toujours autant ton bonheur avec le produit. Bon, on en a parlé y'a une semaine seulement mais je manque parfois de patience...
A bientôt, Isore

Posté par : Isoretemple | 12 novembre 2019 à  09:39

Remonter

Pied de page des forums