Revue de presse alcoolique N°3 / Les Blogs de PsychoACTIF

Revue de presse alcoolique N°3 



01 août 2016

Hello les psychoheads, je n'ai pas pu vous présenter de revue de presse ces dernieres semaines car l'information est un peu pauvres, mis à  part parler d'accident de la route et de délinquance sur fond d'alcool, les journaleux ne foutent rien, enfin si mais.... ce n'est pas vraiment ce que j'appel de l'information.

Voici donc ce que j'ai retenu de ces derniers jours.

Santé : L'alcool serait directement à  7 types de cancers, selon une étude menée par des chercheurs de l'Université d'Otago en Nouvelle-Zélande.(1)
Cette étude note aussi que les buveurs modérer aussi ont un risque élevé de développer un cancer.
Évidemment, comme bon nombre d'étude sur le sujet, les résultats sont plus fondé sur des croyances et jugements qu'à  des preuves. Selon Jennie Connor, auteure principale de cette étude de l'Université d'Otago, "Il existe des preuves solides que l'alcool provoque le cancer dans sept endroits du corps et probablement d'autres", "Même sans connaÎtre complètement des mécanismes biologiques (de la façon dont l'alcool provoque le cancer), les données épidémiologiques peuvent appuyer le jugement que l'alcool provoque le cancer de l'oropharynx, du larynx, de l'œsophage, du foie, du côlon, du rectum et du sein", a-t-elle ajouté. On est bien loin des preuves tangible puisqu'elle dit appuyer son jugement sur des données épidémiologique sans en connaÎtre les mécanismes.

    8 faits et mythes sur l'alcool(2)
Certaines maladies du foie sont parfois si sournoises qu'on ne sent même pas leurs effets sur le corps, mais elles sont pourtant bien présentes. Ces douleurs peuvent même mener à  des cas de cancer ou de cirrhose. Voici un aperçu de huit préconceptions communes sur la santé du foie. De quoi garder la foi en votre foie!
Les maladies du foie peuvent être repérer par une simple prise de sang.
Faux.
Les médecins prescrivent rarement les tests sanguins spécifiques pour vérifier le bon état du foie, ce qui pourrait expliquer en partie le diagnostic tardif des maladies en lien avec l'organe. Un problème sous-jacent ne peut être détecté que grâce à  certains tests… parlez-en à  votre docteur!
Les problèmes de foie causent le jaunissement de la peau et des douleurs
FAUX.
Les différentes maladies qui affectent le foie n'ont généralement aucun symptôme. L'hépatite A, B et C, tout comme la cirrhose, sont parfois diagnostiquées de 20 à  30 ans plus tard, le foie étant un organe « silencieux ». Les douleurs au foie sont parfois des symptômes d'une diète riche en matière grasses.
L'alcool est une cause majeure des maladies du foie
VRAI ET FAUX.
80% des maladies du foie sont dues à  une prise excessive d'alcool et à  l'hépatite. Les personnes qui ont reçu des transfusions sanguines avant 1990 sont plus à  risque de souffrir de l'hépatite C ou du VIH parce que ces deux maladies étaient alors inconnues. Le 20% restant des maladies du foie est causé par de rares conditions génétiques ou par une accumulation de matières grasses. Être en excès de poids, souffrir de diabète ou avoir un taux de cholestérol élevé sont aussi des facteurs menant à  une cirrhose.
La cirrhose est un facteur de risque pour le cancer du foie.
VRAI.
Les gens qui souffrent d'une cirrhose sont plus à  risque de développer un cancer du foie. Le taux de survie sur cinq ans n'est que de 15%.
L'hépatite et la cirrhose peuvent être guéries.
VRAI ET FAUX.
Une cirrhose peut être réversible, peu importe la cause, notamment en réduisant la consommation d'alcool, en adoptant une diète saine et en faisant de l'exercice. Dans 95% des cas, l'hépatite C peut maintenant être guérie grâce à  de nouveaux agents antiviraux qui tuent le virus. La progression du virus de l'hépatite B peut être arrêtée par deux médicaments spécifiques, mais aucun remède n'est disponible en ce moment.
La médication est mauvaise pour le foie.
VRAI.
Tous les types de médicaments peuvent être toxiques pour le foie. Les suppléments vitaminés ne sont pas sans risques non plus. Ils peuvent aussi empoisonner le foie s'ils sont consommés en quantité industrielle.
Les spiritueux sont pires pour le foie que le vin ou la bière.
FAUX.
Selon les spécialistes, c'est la quantité qui compte et non le type d'alcool. De plus, boire un verre d'eau entre deux consommations n'est pas meilleur non plus pour le foie. Tout comme boire de l'alcool « de qualité », qui n'enlève pas les dommages associés à  ce breuvage.
Le café est bon pour le foie.
VRAI.
Le café peut être bénéfique si on n'ajoute pas de sucre et qu'on se limite à  trois ou quatre tasses par jour. Des spécialistes ont noté une réduction des risques de cirrhose liées à  la consommation de café.

Étude : Selon une étude, les couples qui prennent des cuites ensembles durent plus longtemps.(3) Et ce n'est pas au boud de mes 14 ans de couple que je dirais l'inverse. Le secret de l'amour réside tel dans une bouteille de vodka ?
Bon c'est la fête des études toutes plus bizarres les unes que les autres, et à  titre personnel jepréfère celle-ci.
Donc d'après Journals of Gerontology B : Psychology Sciences, parmis les couples de 50 ans, ceux qui tiennent le plus sont ceux qui boivent ensemble ou s'abstiennent ensemble. Heureusement qu'il y a des scientifiques payé pour nous dire que la solidarité aide… L'étude se base sur 3000 couples de plus de 33 ans de mariage, donc des couples solides, pas ceux qui après une cuite mémorable ont tellement foutu le bordel qu'ils se séparent. Ce petit détail, à  mon humble avis, trompe un peu le résultat, mais s'il permet d'avoir moins de remords à  picoler, YALA.

Nouveau cas d'alcoolisme chez les primates(4)
Le loris lent (Nycticebus coucang) vit dans les forêts de l'Asie du sud-est et se nourrit essentiellement du nectar du palmier Eugeissona, qui peut contenir jusqu'à  3,8 % d'alcool. Quant à  l'aye-aye (Daubentonia madagascariensis), il vit à  Madagascar et se nourrit essentiellement de larves de scarabée, mais agrémente sa diète durant la saison des pluies en buvant le nectar de l'arbre du voyageur. Des chercheurs du Collège Dartmouth, aux États-Unis, ont présenté à  deux ayes-ayes et un loris lent cinq coupes de faux nectar ayant des taux d'alcool variables, mais semblables à  ceux trouvés dans la nature. Les primates ont alors bu deux fois plus du nectar le plus alcoolisé. Publiée dans la revue Royal Society Open Science, l'étude suggère que le goût pour l'alcool pourrait être un avantage pour les primates : l'alcool ralentit le métabolisme et favorise le stockage des graisses.

/forum/uploads/images/1470/1470060280.jpg



Sources :
(1) http://www.i24news.tv/fr/actu/technolog … ncer-etude
      http://m.shemsfm.net/fr/actualite/l-alc … cer-145866
(2) http://quebec.huffingtonpost.ca/2016/07 … 43816.html
(3) http://www.cosmopolitan.fr/,boire-ensem … 966933.asp
      https://munchies.vice.com/fr/articles/l … nchiesfrfb
      http://psychsocgerontology.oxfordjourna … 3.abstract
(4) http://www.sciencepresse.qc.ca/actualit … z-primates

Catégorie : Actualités - 14 novembre 2016 à  18:07

#alcool



Remonter

Pied de page des forums