Héroïne médicale : Pendant ce temps là en Suisse....... / PsychoACTIF

Héroïne médicale : Pendant ce temps là en Suisse.......

Publié par ,
1965 vues, 31 réponses
prescripteur 
Modérateur
13500
Inscrit le 22 Feb 2008
8164 messages
Blogs
Bonjour,

https://www.grea.ch/publications/le-con … tation-dam

Pourquoi on ne fait pas comme eux ? Etant frontalier je peux vous assurer que les Suisses ne sont pas des extra-terrestres ou des êtres différents.
Amicalement

Dernière modification par pierre (02 octobre 2020 à  20:12)

Reputation de ce post
 
Si seulement... dans 10 ans peut être; merci du partage! Zaz

S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

En ligne

 

Biscuit 
Psycho junior
France
1410
Inscrit le 22 Jun 2020
262 messages
C'est une belle avancée pour nos amis Suisses sous Diamorphine que de pouvoir récupérer 7 jours de traitements et ne pas devoir se rendre 2 fois par jour dans la structure.

En France, je ne sais pas pourquoi mais malheureusement je suis pessimiste... Dans 10 ans je pense qu'on aura encore le même genre de conversation et rien n'aura avancé... Suffit de voir le truc pour le cannabis thérapeutique, qui lui pour le coup est légalisé depuis belle lurette chez beaucoup (presque tous) de nos voisins européens. Alors pour l'héroïne médicale qui est autorisée seulement dans de rares endroits j'ai bien peur que ça soit encore plus difficile (sans compter l'avis de m. et mme tout le monde la-drogue-c'est-mal qui vont crier au scandale, on donne de l'argent pour que les drogués aient de l'heroine dans les pharmacies alors que .... Ce genre truc, "demain de la cocaine aussi ?" "Et si on autorise ÇA, gnagna...". Sauf que ces gens ce sont des électeurs ! Alors vous comprenez...)

Nos voisins, Suisses et d'autres également, ont des avancées sociétales importantes dont nous pauvres françaises n'auront pas la chances de connaître dans l'immédiat, il y a des différences culturelles, de mentalités, et d'autres choses encore qui font que ce qui marche et se passe chez nos voisins n'est souvent pas faisable ou pas facilement du moins chez nous...
Quand nos amis Belges étaient en train de débattre et de voter la loi autorisant l'euthanasie pour les enfants très gravement malades, condamnés, nous en France étions en train de vivre les énièmes manifestations contre le mariage pour tous. Vous comprenez qu'on a pas le même genre de population (c'est un exemple je pense parla't pour illustrer ce que je dis au dessus...)

Souvent on entend "dans les pays Scandinaves "ce truc" (les prisons par ex) fonctionne à merveille, on doit s'en inspirer" oui ça fonctionne mais pour connnaitre la Scandinavie ce n'est absolument pas la même mentalité que chez nous en France et ce qui fonctionne là bas ne le sera pas forcément ici à cause de ce genre de choses...

Je me suis un peu évadé sur la fin ahah

Dernière modification par Biscuit (02 octobre 2020 à  20:20)

Reputation de ce post
 
Entièrement d'accord avec toi. Arteno

Hors ligne

 

plotchiplocth 
Modérateur
4000
Inscrit le 13 Mar 2019
1396 messages
Blogs

prescripteur a écrit

Pourquoi on ne fait pas comme eux ? Etant frontalier je peux vous assurer que les Suisses ne sont pas des extra-terrestres ou des êtres différents.

Pendant ce temps, au Royaume-Uni
https://www.theguardian.com/society/201 … rst-scheme
programme de délivrance d'héroïne pharmaceutique 2f/j, dans un dispositif expérimental d'un an prenant bientot fin (reconduit? étude?)
on est voisins et largement pareils... pourquoi pas ici?

in UK, l'heroine n'a jamais été bannie de la "pharmacopée" et restait disponible en milieu hospitalier pour des usages très spécifiques (de mémoire, notamment pour prise en charge des douleurs liées à infarctus? a verifier)

Dernière modification par plotchiplocth (05 octobre 2020 à  21:50)

Hors ligne

 

Biscuit 
Psycho junior
France
1410
Inscrit le 22 Jun 2020
262 messages
En Angleterre la diamorphine est aussi utilisé en TSO depuis très longtemps, sous forme d'ampoules dispensées pour 1 ou 2 semaines je ne me souviens plus mais l'accès à ce traitement est apparemment très difficile, au début c'est comme tu le dis Plotch en 2 fois par jour et ensuite tu peux avoir le traitement pour plus longtemps si tu es chanceux. Mais le nombre de personnes qui en bénéficient ne fait que diminuer... C'est comme toujours des décisions qui relèvent de la politique...

J'avais crû lire sur le forum que dans des conditions strictes avec des dérogations la diamorphine était utilisée dans les blocs opératoires pour certaines raisons particulières, mais je n'ai jamaos rien trouvé d'autre là dessus

Edit : petite précision, après avoir vérifié l'héroïne medicale est disponible en plus de la Suisse et du Royaume-Uni, en Allemagne, au Pays-Bas, le Danmark a débuté ce type de ttt en 2010 (à ce jour je ne sais pas où ça en est), la Belgique a mené une expérimentation (idem pour l'état actuel, mais il me sembleque c'est fini (?) ).
Je trouvais intéressant de savoir l'état actuel autour de nous. Le Canada a fait aussi une expérimentation qui est finie

Dernière modification par Biscuit (05 octobre 2020 à  22:23)

Hors ligne

 

plotchiplocth 
Modérateur
4000
Inscrit le 13 Mar 2019
1396 messages
Blogs

Biscuit a écrit

Edit : petite précision, après avoir vérifié l'héroïne medicale est disponible en plus de la Suisse et du Royaume-Uni, en Allemagne, au Pays-Bas, le Danmark a débuté ce type de ttt en 2010 (à ce jour je ne sais pas où ça en est), la Belgique a mené une expérimentation (idem pour l'état actuel, mais il me sembleque c'est fini (?) ).
Je trouvais intéressant de savoir l'état actuel autour de nous. Le Canada a fait aussi une expérimentation qui est finie

merci pour le partage de tes recherches Biscuit smile
a l'occasion, si tu peux garder et partager les liens ici quand tu fais un taf comme celui-là, ca serait vraiment super !

Dernière modification par plotchiplocth (07 octobre 2020 à  10:37)

Hors ligne

 

psychodi 
psychocannabinologistologue
France
1900
Inscrit le 24 Jul 2013
807 messages
Blogs
merci prescripteur pour cette info
qui personnellement me donne une fois de plus l'impression qu'en France, on régresse totalement sur le versant addictologique (et donc ça m'fait chier à force)

je travaille dans le milieu de "l'addictocratie" depuis 20 ans, c'est pour ça que je me permets ce constat :
- grosses difficultés à "imprimer" la RdR sur le plan institutionnel voire impossibilité totale pour certains acteurs de terrains de s'emparer des notions de base...avec en arrière fond une certaine morale désuète et déconnectée sur "le bien être" (forcément sans prod, hein...)
- de plus en plus de structures, hospitalières ou ambulatoires, encore calquées sur l'idée que "hors abstinence, point de salut" ... le sevrage, encore le sevrage, toujours le sevrage... les usager.e.s seraient donc maintenus perpétuellement en état de nourrisson à sevrer ?
- la répression des consommateurs, encore et toujours, avec cette idée saugrenue (merci Darmanin, entre autres) qu'en s'attaquant à celles et ceux qui consomment, les trafics vont s'éteindre (bin oui : si y a plus de drogués, y aura plus de vendeurs, n'est-ce pas !)

pfff...désolé pour mon pessimisme mais franchement, en ce moment, j'en suis là : à me demander si je vais pas faire autre chose, je sais pas, ouvrir un food truck, devenir maraicher, cultiver des chèvres dans le Larzac,...
Reputation de ce post
 
merci pour le partage de ton analyse
 
Eh bah ça fait peur pour la suite de l'addictologie en France... / L'Apoticaire

il y a des jours étranges
il y a des jours, j'm'étrangle
Surtout...ne pas se biler sur la route...
Psychoactif ? Faut s'abonner là, vite !!

Hors ligne

 

badlieutnand
Nouveau membre
300
Inscrit le 24 Aug 2018
32 messages
salut,

je viens d intégré une liste d attente pour avoir accès a un protocole de diacétylmorphine synthétique qui depuis 2 ans fonctionne dans un pays européen.

depuis plus de 10 ans je suis   sous morphine, le médecin conseil de la secu me pousse pour que je diminue.faut dire que j ai grave abusé sans que la secu ne bouge et la depuis quelques mois c est convocation sans arrêt pour me  faire diminuer.
pas évident de pas exploser le dosage avec la morphine et si personne ne met un frein...

j ai déjà réduit de moitié mon dosage,mais le médecin conseil me dit que les directives viennent de paris et que cela ne dépendait plus trop de lui.

je prend donc les devants pour pas me retrouver sans rien et en demandant a pouvoir avoir de la methadone ,l infirmière me propose la liste d attente pour hero médicale.
d'après elle,il y a 6 a 7 personnes devant moi,pas de délai pour le moment.
je doit la voir prochainement pour mettre en place le protocole methadone.

il y a quelques contraintes:faut se rendre tout les jours dans le centre pour consommer sur place, j en saurais plus quand j aurais me prochain rdv.

je cherche depuis pas mal de temps a avoir des infos sur les programmes hero medicales et depuis 2 ans cela se passe a 2 pas de chez moi sans que j en sache rien.
rien non plus dans la presse,j imagine bien que cela doit pas faire l unanimité chez les medecins et politiques du pays

Dernière modification par badlieutnand (07 octobre 2020 à  15:26)

Hors ligne

 

psychodi 
psychocannabinologistologue
France
1900
Inscrit le 24 Jul 2013
807 messages
Blogs

badlieutnand a écrit

rien non plus dans la presse,j imagine bien que cela doit pas faire l unanimité chez les medecins et politiques du pays

tout à fait
rien que pour obtenir de la métha, c'est parfois la croix et la bannière
là où je réside, c'est presque mission impossible de trouver un généraliste qui prenne le relais de la prescription : certains veulent bien faire des ordonnances pour tout un tas de psychotropes...mais pas la métha !!
encore une fois, la morale, le "on va pas donner de la drogue aux drogués", c'est la position qui résiste...au détriment des "usager.e.s" qui se retrouvent infantilisés, voire maltraités dans leur demande légitime et construite
rien que la méthadone, données en sirop...avec tout un parcours du combattant pour l'obtenir sous une autre forme même quand la prise est stabilisée...du SIROP, sérieux ! Comme à des gosses ! Alors qu'en Suisse (ou ailleurs), c'est la CONFIANCE qui est au centre de l'accompagnement...et ça marche...ça pourrait marche en France, le confinement l'a démontré (un post de Pierre sur le forum parle de ça, je crois) : les ordonnances ont été rallongées et ça a marché pour pas mal de gens...mais le confinement est fini...et les vieilles lunes sont revenues...n'apprends-t-on rien des nos expériences, dans ce pays ?


il y a des jours étranges
il y a des jours, j'm'étrangle
Surtout...ne pas se biler sur la route...
Psychoactif ? Faut s'abonner là, vite !!

Hors ligne

 

badlieutnand
Nouveau membre
300
Inscrit le 24 Aug 2018
32 messages
salut,

j ai la"chance"d avoir travailler et pouvoir bénéficier de presque les mêmes droits que les résidents.

je sais qu'en france c'est assez long et compliquer pour avoir accès a la methadone,mais comparé a avant ou aucun substitut n était proposer un léger mieux pour les usagers que de pouvoir bénéficié de la buprénorphine rapidement.

je ne sais pas quel présentation va m être proposer dans un premier temps pour la methadone,sirop ou comprimés.

en tout cas, j'ai vraiment été surpris que le programme hero médicale ai été mise en place car je lis et me renseigne régulièrement sur ce sujet et rien aucune infos n a filtrer ou que ce soit.si j avais pas fait la demande je n'aurais rien su.
je sais plus ou j'avais lu que ce pays allait mettre en place ce traitement.

par contre niveau contrainte,il faut se rendre 2 fois par jours dans le centre en question,pas possible d avoir une activitée salariale,je sais pas ce qu'il en sera du permis de conduire...etc de plus il me faudra me déplacer tout les jours matin et soir.
pas évident tout ça,j en saurais plus  bientot.

Hors ligne

 

Acid Test 
PsychoHead
900
Inscrit le 28 Sep 2014
1820 messages

badlieutnand a écrit

salut,

je viens d intégré une liste d attente pour avoir accès a un protocole de diacétylmorphine synthétique qui depuis 2 ans fonctionne dans un pays européen.

depuis plus de 10 ans je suis   sous morphine, le médecin conseil de la secu me pousse pour que je diminue.faut dire que j ai grave abusé sans que la secu ne bouge et la depuis quelques mois c est convocation sans arrêt pour me  faire diminuer.
pas évident de pas exploser le dosage avec la morphine et si personne ne met un frein...

j ai déjà réduit de moitié mon dosage,mais le médecin conseil me dit que les directives viennent de paris et que cela ne dépendait plus trop de lui.

je prend donc les devants pour pas me retrouver sans rien et en demandant a pouvoir avoir de la methadone ,l infirmière me propose la liste d attente pour hero médicale.
d'après elle,il y a 6 a 7 personnes devant moi,pas de délai pour le moment.
je doit la voir prochainement pour mettre en place le protocole methadone.

il y a quelques contraintes:faut se rendre tout les jours dans le centre pour consommer sur place, j en saurais plus quand j aurais me prochain rdv.

je cherche depuis pas mal de temps a avoir des infos sur les programmes hero medicales et depuis 2 ans cela se passe a 2 pas de chez moi sans que j en sache rien.
rien non plus dans la presse,j imagine bien que cela doit pas faire l unanimité chez les medecins et politiques du pays

Tu es en Suisse ?

D'apres ce que tu dis , j'ai eu l'impression que tu étais en France , sauf à propos de la diacetylmorphine !
Mais j'ai du mal à croire qu'il y ait un programme d'hero médicale en France !
Pendant des années j'ai demandé à mon medecin , qui me presrit mon traitement Oxy, de me prevenir si il y avait un programme test en France mais il m'a toujours dit qu'il n'y en avait pas en prévision .

Dernière modification par Acid Test (08 octobre 2020 à  22:30)

Hors ligne

 

Marco 68 
Nouveau Psycho
Italy
600
Inscrit le 29 Jan 2019
199 messages
Ca m'étonne beaucoup ce que dit notre ami par rapport à  la difficulté pour avoir le methadone et la non confiance vis-à-vis des usagers. J'ai rien vécu de tout ça, et je suis en France depuis 2000. J'ai demandé le methadone à deux reprises, la première fois au bout du deuxième Rdv j'avais mon sirop et la deuxième fois toutsuite, après un test urinaire positif. On ne m'a jamais demandé de refaire des test pendant tous ces années, c'est vrai aussi que jai toujours dit la vérité aux médecins mais ca même , habitué en Italie où tu pisse 2fois par semaine et à la troisième positivé t'es dehors du programme !!
No, par rapport à d'autres pays la France est bien ,voir très bien (mais pas assez pour que je soutienne l'équipe de France à la coupe du monde...) vous en rendez pas compte, mais c'est normal, on veux toujours du mieux

La Fiorentina é una fede

Hors ligne

 

Stelli 
Dinosaure de PA
France
2900
Inscrit le 06 Nov 2006
822 messages
Tu as eu de la chance Marco, de tomber sur de bonnes équipes, comme il en existe, fort heureusement. Malheureusement même en France la situation est loin d’être idyllique, et certains CSAPA ont 20ans de retard et pratiquent le même chantage dont tu parles en Italie. Tu ne peux malheureusement pas généraliser en fonction de ton expérience.
Pour ne citer que la mienne, qui n’est qu’un exemple parmi d’autres, j’ai été très mal prise en charge bien des fois, en fonction de mes expériences et mes pérégrinations, tandis que dans mon (ancien) CSAPA habituel je ne me suis jamais sentie jugée. J’aimerais que ce soit le cas partout. J’aimerais une meilleure formation de nos professionnels, j’aimerais une évolution des mentalités, j’aimerais d’autres possibilités de substitution pour tous ceux à qui la méthadone et la buprénorphine ne convient pas, ceux qui auraient besoin d’une substitution injectable, pour tous ceux qui subissent la discrimination et le jugement au quotidien dans leur prise en charge, une information loyale dès le plus jeune âge... et enfin l’arrêt de la répression qui détruit plus qu’elle ne préserve... en France, parce que c’est la où je vis, mais aussi partout ailleurs, car tout le monde mérite d’être soigné dignement. Oui, on peut toujours espérer mieux, tant que la situation n’est pas satisfaisante partout.

Dernière modification par Stelli (09 octobre 2020 à  05:31)


« J’ai l’honneur de te décerner le titre de bienfaitrice des camés! Bravo! » Trolalo

Hors ligne

 

badlieutnand
Nouveau membre
300
Inscrit le 24 Aug 2018
32 messages
salut,

je suis resident francais  et je suis frontalier au luxembourg(cad voisin et ayant accés au prestation sociale de ce pays)
c est dans ce pays que le protocole hero medicale a été mis en route depuis 2ans sans aucune pub ni article nulle part.

j ai pas tenter d avoir de methadone en france car assez compliquer d après mon médecin traitant.de plus j ai déjà accès a un traitement morphine mais ayant du baisser mon dosage je  me retrouve en fin de mois sans rien.
c est pour cette raison que je fais les démarches.
Reputation de ce post
 
merci de nous enrichir de cette expérience. plotch

Hors ligne

 

plotchiplocth 
Modérateur
4000
Inscrit le 13 Mar 2019
1396 messages
Blogs

Marco 68 a écrit

vous en rendez pas compte, mais c'est normal, on veux toujours du mieux

je crois que beaucoup s'en rendent carrément compte, sans aucun doute, mais visiblement, on est pas les meilleurs dans tous les domaines
mais comme tu le dit "on veut mieux", legitimement! tu te trouves ici dans un lieu militant aussi!
stp je pense que tu ne dois pas douter de notre perception là-dessus, de nombreux membres sont très documentés, vivent/ont vecu ailleurs; tiens la preuve, toi et d'autres sont par ici!

Dernière modification par plotchiplocth (09 octobre 2020 à  15:11)

Hors ligne

 

Marco 68 
Nouveau Psycho
Italy
600
Inscrit le 29 Jan 2019
199 messages

plotchiplocth a écrit

Marco 68 a écrit

vous en rendez pas compte, mais c'est normal, on veux toujours du mieux

je crois que beaucoup s'en rendent carrément compte, sans aucun doute, mais visiblement, on est pas les meilleurs dans tous les domaines
mais comme tu le dit "on veut mieux", legitimement! tu te trouves ici dans un lieu militant aussi!
stp je pense que tu ne dois pas douter de notre perception là-dessus, de nombreux membres sont très documentés, vivent/ont vecu ailleurs; tiens la preuve, toi et d'autres sont par ici!

Pardon Plotchiplocth mais mon " vous en rendez pas compte " c'est plutôt tourné vers le vision générale des soins et la Sécu. Venant  ditalie pour moi la France est le paradis car tout est remboursé (Italie je paye 23€ chaque boite de oxycodone  , en France rien) autre exemple,  ma mère 82ans  pour faire une échographie au ventre Rdv dans 3mois à 6h30 du matin dans hôpital à 13km de chez elle quand il y en une juste à côté.
Je ne connais que le système français ayant vécu seulement ici et en Afrique donc je me base sur mon expérience, laissez moi le dire, on est bien lotis ici..mais on peut avoir mieux et il faut se battre pour

Bon week-end


La Fiorentina é una fede

Hors ligne

 

badlieutnand
Nouveau membre
300
Inscrit le 24 Aug 2018
32 messages
salut,

je viens de voir une association d aide pour les usagers,j ai rencontrer une assistante social vraiment charmante et qui cherche vraiment a faire de son mieux.
j ai eu un rdv pour la metha l après midi mème avec un medecin qui m a prescrit 50mg pour 14 jours.j ai des examens a faire pour que ma conso soit certifiée par prise de sang et urine.

je vais voir si j ai la possibilité d avoir de l hero médical mais cela risque d être assez compliquer car cela implique 2 rdv par jours ,matin et soir.
le centre qui distribue se trouve dans la capital (Luxembourg ville),l hero médical se trouve être des comprimées:un a libération immédiate et l autres libération prolongée.
je sais pas si ces cps peuvent être injecter ou fumer.
le programme distribue actuellement pour  25 ud,a l avenir ce programme pourrait être accessible dans d autres grandes villes et le nombre restreint actuel devrait être doubler pour passer a 50.
pour le moment je suis sur liste d attente,il y a 6 ou 7 personnes devant moi,si le programme augmente je devrait être dans le lot.
je pense que cela sera compliquer mais je tiendrais peut être quelques jours avant..

concernant le cannabis médicale depuis juillet 2018 il peut être prescrit pour soulager certaines douleurs. 

des que j ai du neuf je vous en fait part.

Dernière modification par badlieutnand (18 octobre 2020 à  15:52)

Hors ligne

 

plotchiplocth 
Modérateur
4000
Inscrit le 13 Mar 2019
1396 messages
Blogs

badlieutnand a écrit

des que j ai du neuf je vous en fait part.

merci de venir nous en raconter un mot c'est super sympa
en esperant que tu trouveras une situation plus harmonieuse bientot
bien à toi

Hors ligne

 

badlieutnand
Nouveau membre
300
Inscrit le 24 Aug 2018
32 messages
salut,
je rajoute quelques infos que je trouve intéressante concernant la substitution au Luxembourg.
la morphine et heroine médicale semble être prévue dans le cadre de substitution,voila les textes de lois

j ai copier coller ce que je trouve interessant mais pour ceux qui veulent les lois complete:

http://legilux.public.lu/eli/etat/leg/r … 3/01/n2/jo
     

Par dérogation à l’alinéa final de l’article 8 du règlement grand-ducal modifié du 19 février 1974, la période maximale de couverture d’une prescription de méthadone, de buprénorphine et de morphine sous forme d’un sel et par voie orale, effectuée dans le cadre du programme de traitement de la toxicomanie par substitution, peut être de 28 jours, à condition que la prescription soit établie pour un patient ayant bénéficié préalablement d’une durée continue de traitement de substitution de six mois au moins auprès du même médecin prescripteur. Une telle prescription est à effectuer sur base d’une seule ordonnance issue du carnet à souches prévu à l’article 30-1 de la loi modifiée du 19 février 1973 concernant la vente de substances médicamenteuses et la lutte contre la toxicomanie. La délivrance doit être fractionnée avec une durée maximale de couverture de 14 jours consécutifs et l’ordonnance doit porter la mention suivante: ‘Indication thérapeutique: traitement de la toxicomanie par substitution, patient suivi depuis plus de 6 mois’»

3)Par dérogation aux paragraphes (1) et (2) ci-dessus, de la diacétylmorphine peut être distribuée dans le cadre d’un projet-pilote de traitement assisté à la diacétylmorphine à des toxicomanes atteints d’une dépendance avérée à l’héroïne. Le projet pilote est exécuté par un organisme gestionnaire spécialement agréé à cette fin par le ministre ayant la Santé dans ses attributions. Il est placé sous la surveillance de la Direction de la Santé.
Reputation de ce post
 
merci pour partager ces infos d'acces TSO au luxembourg

Hors ligne

 

badlieutnand
Nouveau membre
300
Inscrit le 24 Aug 2018
32 messages
salut,

je reviens d un rdv avec le médecin,j ai un traitement methadone en comprimés de 5mg (55mg)pour 14 jours,délivrance par semaine.
j ai demander pour la morphine mais il faut un accompagnement d un centre style CSPA.
je vais insister et essayer d avoir leurs appuis.
cela me permettra d avoir des infos en plus sur ce protocole d hero medicale.
je pense qu' étant donner la législation du pays,en insistant cela doit pouvoir se faire.
enfin je vais voir.

Hors ligne

 

Psychoco92 
Nouveau Psycho
100
Inscrit le 25 Mar 2015
161 messages

badlieutnand a écrit

salut,

je reviens d un rdv avec le médecin,j ai un traitement methadone en comprimés de 5mg (55mg)pour 14 jours,délivrance par semaine.
j ai demander pour la morphine mais il faut un accompagnement d un centre style CSPA.
je vais insister et essayer d avoir leurs appuis.
cela me permettra d avoir des infos en plus sur ce protocole d hero medicale.
je pense qu' étant donner la législation du pays,en insistant cela doit pouvoir se faire.
enfin je vais voir.

La metha t est prescrite par ton médecin traitant ?

Hors ligne

 

badlieutnand
Nouveau membre
300
Inscrit le 24 Aug 2018
32 messages
salut

@Psychoco92:la metha est prescrite par un toubib luxembourgeois qui est affilié au centre style cspa.

concernant la prescription de morphine,je vais reprendre rdv avec ce centre car j ai besoin de leurs appuis d après le toubib.
toujours cette tendance des médecins a ne pas prescrire ce que demande l usager car avant tu dois faire tes preuves et montrer que tu es digne de confiance.
cad que tu dois en chier avant tout,je comprend pas leurs raisonnements.

quand une personne qui a besoin d anxiolitique ou antidepresseur repart toujours avec une belle ordonance alors que nous les usagers et bien pas droit au bien être.

Hors ligne

 

Biscuit 
Psycho junior
France
1410
Inscrit le 22 Jun 2020
262 messages
C'est plus complexe, car après tout le rôle du médecin c'est pas de prescrire ce que lui demande (ou parfois ordonne) le patient, mais c'est de prescrire ce qu'il estime necessaire, compatible avec son état de santé, sa motivation, ect.

Et le mot motivation a ici son importance parce que un traitement de substitution ça sous entend une volonté bien franche et sincère du patient d'en finir avec la consommation de substances, et le souhait de procédé à des changement plus ou moins profond, important, dans sa vie pour prendre et garder le plus possible le chemin de la substitution.

En gros les MSO ne sont pas là juste pour palier au manque d'approvisionnement en substance pour ensuite continuer et du coup abandonner le suivi.

C'est pour s'assurer de cette volonté du patient qu'en general les tso ne sont jamais donnés dans l'urgence juste parce que "à sec". Les médecins veulent voir la détermination de la personne pour ensuite initier un tso et ensuite potentiellement selon comment ça se passe avec les molécules classiques "de bases" comme la metha ou la bupré, pouvoir proposer un traitement de seconde intention comme la morphine ou encore plus la Diaphine qu'on pourrait presque classer comme tso de 3ème intention quand les autres possibilités sont des echecs.

Dans les pays où elle est autorisée (la Diamorphine) elle n'est pas proposé comme traitement de première intention (pour ça qu'il y a tout ce protocole lourd autour de sa dispensation, prescription. Sinon n'importe n'ayant plus de produit irait demander de la diamorphine à la place mais sans vouloir de suivi et autre contrainte)

Dernière modification par Biscuit (02 novembre 2020 à  16:41)

Hors ligne

 

Psychoco92 
Nouveau Psycho
100
Inscrit le 25 Mar 2015
161 messages
C est quoi la différence entre tso (ça je sais) , mso et ttt?

Hors ligne

 

prescripteur 
Modérateur
13500
Inscrit le 22 Feb 2008
8164 messages
Blogs
Bonjour les traitements de substitution aux opiacés (TSO) sont un ensemble de prescriptions comprenant les MSO (Médicaments de Substitution) mais ne se limitant pas à eux.

https://www.has-sante.fr/upload/docs/ap … _court.pdf

Amicalement

S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

En ligne

 

Biscuit 
Psycho junior
France
1410
Inscrit le 22 Jun 2020
262 messages
Comme l'a très bien expliqué Prescripteur les MSO donc medicaments de substitutions aux opiacés, ça concerne uniquement les médicaments dont methadine, bupré...

Dans d'autres pays francophones on voit aussi l'appellation "TAO" pour traitement par agoniste opioïde, mais je ne l'ai jamais vu utilisé en France

"Ttt" c'est juste l'abréviation du mot traitement ! La flemme finira par m'emporter...

Dernière modification par Biscuit (03 novembre 2020 à  10:16)

Hors ligne

 

badlieutnand
Nouveau membre
300
Inscrit le 24 Aug 2018
32 messages
salut,
je suis pas d accord avec toi Biscuit,
pourquoi les usagers de drogues n ont pas le droits de choisir la molécule qui leurs convient le mieux,quand la loi permet la prescription de la cadre de la substitution opiacé.
je pense que chaque usager est en droit de demander a ce que on lui prescrive ce qu il estime le mieux pour lui.
pourquoi un médecin  ayant des prérequis de par son éducation et sa formation de médecin , ne doit prescrire de la morphine que certain cas de fin de  vie.
certain ont besoin de simplement combler le manque avec de la buprénorphine ou methadone ,alors que d autres ont besoin d avoir  un ttt qui leurs fait de l effet.j
ai déjà tester différents substituts et je sais que c est celui qui me convient le mieux.
perso je ne supporte pas les antidepresseurs ni anxiolitiques et j ai besoin de cette effet
la qui me permet de fonctionner correctement.

Hors ligne

 

prescripteur 
Modérateur
13500
Inscrit le 22 Feb 2008
8164 messages
Blogs
Bonjour le débat entre Biscuit et Badleutnant est emblématique.

L'avis de Biscuit est conforme à la prise en charge "classique" du problème de la toxicomanie. Les toxicomanes sont "malades" et le soin consiste à ne pas les conforter dans leur déviance. Et donc, le médecin doit imposer "ce qui est bien". (nb= ce n'est pas mon avis mais le discours "habituel").

Le discours de badleutnant représente l'idée nouvelle de la régulation , opposée à la répression. Je viens de mettre en ligne un livre important sur ce sujet avec les stimulants (j'ai traduit plusieurs extraits).

https://www.psychoactif.org/forum/2020/ … .html#divx

Un extrait de l'introduction par Mme Helen Clark, Présidente de la Global Commission on Drugs Politics et ancienne première ministre de Nouvelle Zélande.


Dans un premier temps, nous devons mettre fin à la criminalisation des personnes qui consomment des drogues. La décriminalisation est en cours dans de plus en plus de pays à travers le monde - et a été approuvée sans ambiguïté par 30 entités des Nations Unies dans leur Position commune des Nations Unies sur la drogue de 2019 approuvée par le Conseil des chefs de secrétariat du Secrétaire général. Pourtant, si la décriminalisation est un catalyseur essentiel de toute réponse significative en matière de santé et de décarcération, elle a peu d'impact sur les marchés de drogues illicites.
L'application punitive de lois injustes est inefficace et contraire à la justice sociale. Nous devons fonder notre réflexion sur la réalité que l’usage de drogues est déjà répandu dans la société. Que cela nous plaise ou non, la consommation de drogue est une réalité qui doit être gérée de manière responsable. Nous ne pouvons pas souhaiter la suppression des drogues - mais nous pouvons les rendre plus sûrs ainsi que leurs modes d’utilisation.
Cela, à son tour, nécessite d'accepter que réglementer légalement les marchés d'accès des adultes pour les drogues actuellement illégales est le seul moyen d'atténuer les dommages causés par le marché illégal. Nous ne pouvons pas choisir si nous vivons dans une société avec ou sans drogues, mais nous avons le choix de savoir si et comment le marché est contrôlé. Au fur et à mesure que le consensus grandit sur l’échec de la «guerre contre la drogue», il en va de même pour la nécessité d’une exploration franche des alternatives. Nous avons tous la responsabilité de réfléchir à ce qui pourrait remplacer le statu quo, et nous devons réfléchir à la manière dont cela s'applique à toutes les drogues. Une exploration significative de la régulation des médicaments stimulants est un élément clé de ce processus.

Dans ce modèle, le critère pour prescrire et délivrer des molécules n'est donc pas d'opposer les "bonnes" aux mauvaises" molécules mais d'orienter la consommation vers un usage le moins dangereux possible  pour l'usager, mais aussi pour son entourage et la société. C'est la Réduction des Risques (et des Méfaits diront les quebecois) dans son sens élargi (voir derniere citation).
Personnellement , bien que médecin et donc élevé dans la vision que cite Biscuit, je souhaite qu'on évolue vers le vraie RdR.
Pour les opiacés la cible serait de favoriser les usages plus "safe" (injection bien encadrée si necessaire mais, si possible favoriser les usages non injectés, produit de qualité pharmaceutique, information, naloxone etc..). Mais pour le choix des produits, même si la Methadone et la Buprenorphine sont proposés en premier choix, preferer une consommation autre (Skenan par exemple) plutot que le retour à la conso illégale et non sécurisée.

Amicalement


La RdR

IL N'Y A AUCUNE DÉFINITION UNIVERSELLEMENT ACCEPTÉE DE LA «RÉDUCTION DES RISQUES», BIEN QUE le principe clé soit la réduction des méfaits associés à la consommation de drogues.
Harm Reduction International (HRI) définit le terme comme suit:

    La réduction des méfaits fait référence aux politiques, programmes et pratiques qui visent à minimiser les impacts sanitaires, sociaux et juridiques négatifs associés à la consommation de drogues, aux politiques en matière de drogues et aux lois sur les drogues. La réduction des méfaits est fondée sur la justice et les droits de l'homme - elle se concentre sur des changements positifs et sur le travail avec les personnes sans jugement, coercition, discrimination ou exigeant qu'elles arrêtent de consommer de la drogue comme condition préalable au soutien. 1

Comme évoqué dans cette définition, le concept de réduction des méfaits inclut souvent utilement la prise en compte des facteurs structurels du dommage. Cela inclut les facteurs économiques et sociaux, mais peut également inclure de manière significative les préjudices subis par la politique et la loi, tels que les effets de la criminalisation de la consommation de drogues et de l'application de la loi correspondante. Les «préjudices» peuvent également aller au-delà des méfaits pour la santé subis par la consommation de drogues pour inclure les «préjudices sociaux ou économiques tels que la criminalité d’acquisition, la corruption, la sur-incarcération, la violence, la stigmatisation, la marginalisation ou le harcèlement». Les documents de politique des Nations Unies mettent également en évidence ce contexte plus large, faisant référence plus récemment aux «lois et politiques de soutien» comme l’un des «catalyseurs essentiels» d’une réponse politique efficace de réduction des risques. 4 Notamment, la Position commune des Nations Unies sur les drogues de 2019 plaide fermement en faveur de la dépénalisation des consommateurs de drogues. Cependant, les positions des Nations Unies, tout en reconnaissant les méfaits de l'interdiction, ne soutiennent pas encore la disponibilité des médicaments légalement réglementée au-delà de la prescription médicale dans un contexte de traitement.


La réduction des méfaits des stimulants comprend des interventions visant une utilisation à faible risque dans les contextes sociaux (voir par exemple le chapitre 3 sur la MDMA), ainsi que des interventions distinctes ciblant une utilisation à haut risque, notamment le tabagisme et l'injection - qui sont au centre de ce chapitre.
Comme discuté dans les chapitres précédents, ce livre ne propose pas de modèle de vente au détail pour les stimulants classés comme niveau de risque 3, y compris: les amphétamines fumables ou injectées; cocaïne injectée ou crack fumé / base de pâtes / basuco; et d'autres stimulants fumés ou injectés à haut risque.
Au lieu de cela, nous proposons un modèle de réduction des méfaits sans commerce de détail, qui serait enraciné dans les principes et les exemples décrits dans ce chapitre.
Cela reflète le fait que, même avec des efforts visant à encourager des modèles de consommation de stimulants à faible risque (y compris en rendant disponibles des produits à faible risque sur un marché strictement réglementé), de nombreuses personnes choisiront toujours de fumer ou de s'injecter des drogues stimulantes. Comme indiqué dans la section sur le crack, ces personnes ne devraient pas être criminalisées. Au lieu de cela, il devrait y avoir une réponse concertée axée sur la santé publique, associée à un soutien social approprié. Il est essentiel de s'attaquer aux conditions sociales qui sous-tendent l'utilisation la plus problématique des stimulants pour réduire les comportements à haut risque à long terme, mais la réponse immédiate doit être fondée sur la réduction des méfaits, afin de mieux protéger le droit à la santé des personnes qui utilisent des stimulants.

  L'accent historique des efforts de réduction des méfaits a été sur l'injection d'opioïdes, en particulier dans le contexte de la riposte au VIH. Cette focalisation sur les personnes qui s'injectent des drogues a eu tendance à marginaliser les problèmes de tabagisme et de reniflement de drogues plus couramment associés aux stimulants. Compte tenu de la forte augmentation des niveaux d'utilisation de stimulants à haut risque et des méfaits associés ces dernières années, cette situation est intenable. Il est urgent de se concentrer davantage sur la recherche sur la réduction des méfaits et les ressources sur les questions liées aux stimulants. Cet appel intervient notamment à un moment où le financement de la réduction des risques va plus généralement dans la mauvaise direction, sous la menace d'une combinaison de facteurs tels que l'austérité, le retrait des donateurs et l'évolution des priorités politiques.

Dernière modification par prescripteur (04 novembre 2020 à  14:34)


S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

En ligne

 

badlieutnand
Nouveau membre
300
Inscrit le 24 Aug 2018
32 messages
salut ,

merci prescripteur pour tes informations et traductions.

je pense que certains pays commencent a prendre en compte les usagers comme des patients et plus comme des "enfants ou délinquants.mais la route est encore longue avant que une situation soit acceptable.

si je peux me permettre ,quel serait ta position prescripteur dans une situation identique?

Hors ligne

 

prescripteur 
Modérateur
13500
Inscrit le 22 Feb 2008
8164 messages
Blogs
Bonjour, je recopie ce que j'ai dit au message précédent

Personnellement , bien que médecin et donc élevé dans la vision que cite Biscuit, je souhaite qu'on évolue vers le vraie RdR.

Toutefois quand j'étais médecin au CSAPA  nous avions un staff hebdomadaire, donc les décisions de l'équipe n'étaient pas forcément ce que je souhaitais. Et, dans ce cas, il me fallait suivre.
Il faut aussi tenir compte du fait que les pouvoirs publics en sont encore à l'ancienne vision, par exemple sur le Skenan comme TSO. Donc tout n'est pas possible.

D'où l'importance de militer pour le changement de paradigme.

Amicalement


S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

En ligne

 

Terson 
BioHacker
France
1400
Inscrit le 25 Jul 2014
624 messages
Blogs
Tu n’exerce plus en CSAPA prescripteur ? La page "Qui sommes-nous" disait que tu consultais encore.

Le cas de la France est ambiguë, la répression contre les usagers est très forte, mais la politique de prise en charge et de RDR est assez avancé, que ce soit officiellement ou officieusement (le nombre d'addictologue sortant des clous n'est pas négligeable je trouve avec des prescriptions de Dicodin, Morphine, Oxy, Fentanyl, Ritaline, ect...)

Sautez dans l'urinoir pour y chercher de l'or.
Je suis vivant et vous êtes morts - Philip K. Dick

Hors ligne

 


Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire




    Psychoactif en Images
    Plus d'images psychoactives
    En ce moment sur PsychoACTIF  
     Appel à témoignage 
    Prod (seul) pendant le confinement ?
    Il y a 3jCommentaire de Syam (81 réponses)
     Appel à témoignage 
    Etude Psychoactif/Psychonaut/Université de Paris sur l'expérience...
    Il y a 9jCommentaire de pierre (16 réponses)
     Appel à témoignage 
    Appel à témoignages : amende forfaitaire
    Il y a 3jCommentaire de Junon (22 réponses)
     Forum UP ! 
    Quel growkit ?
    Il y a 15hDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum 
    Effets secondaires - Tramadol pour la redescente de MDMA?
    Il y a moins d'1mnCommentaire de Spirit dans [MDMA/Ecstasy...]
    (2 réponses)
     Forum 
    Des personnes qui sont sous antipsychotiques à cause de bad trip?...
    Il y a moins d'1mnCommentaire de Der Richter dans [Médicaments psychotro...]
    (8 réponses)
     Forum 
    Culture - Temperature au dessus de 25° pendant 2-3h
    Il y a 2mnCommentaire de Jartek dans [Psilocybe - Champigno...]
    (7 réponses)
     Forum 
    Culture - Champis qui poussentbien mais le substrat a un petit problème
    Il y a 5mnCommentaire de Amevagabonde dans [Psilocybe - Champigno...]
    (1 réponse)
     Forum 
    Joint - Fumer quand on a des enfants
    Il y a 7mn
    3
    Commentaire de Der Richter dans [Cannabis...]
    (19 réponses)
     Forum 
    DOC - Pour mon frère
    Il y a 16mnCommentaire de Psyborg dans [RC Psychédéliques...]
    (2 réponses)
     Forum 
    Interaction & Mélange - Truffes Magique Valhalla Et Méthadone
    Il y a 38mnCommentaire de ethanol dans [Psilocybe - Champigno...]
    (1 réponse)
     Forum 
    Légalisation - Deux videos youtube : Un procès complet / Ron Paul pour la légalis...
    Il y a 39mn
    1
    Commentaire de Biscuit dans [Actualités...]
    (8 réponses)
     Blog 
    Papillon
    Il y a 5hCommentaire de Adalana dans le blog de Dragonflyy
    (3 commentaires)
     Blog 
    Tiraillée
    Il y a 5hCommentaire de Adalana dans le blog de Adalana
    (6 commentaires)
     Blog 
    Vivre
    Il y a 9h
    2
    Commentaire de Hassipee dans le blog de kris68
    (3 commentaires)
     
      QuizzZ 
    Consommez-vous le MDMA/Ecstasy à moindre risque ?
    Dernier quizzZ à 02:25
     PsychoWIKI 
    CBD (Cannabidiol), effets, risques, témoignages
     Topic epinglé 
    Neurchi de Psychoactif
     Nouveaux membres 
    MementoMori, Wohak, Alouqa, diphylleia nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
    S'identifier

    Mot de passe oublié

    Morceaux choisis 

     Présentation 2020
    par GrosDodoZepam, le 26 Nov 2020
    Bonsoir à toute l'équipe et à ses membres ! C'est avec un grand plaisir que je rejoins cette belle communauté, qui s'est avérée précieuse et très utile concernant mes consommations. En effet, lorsque j'ai expérimenté mes premières soirées sous l'emprise d'un quelconque produit, ou lorsq...[Lire la suite]
     Présentation, 25 ans d'alcool
    par plotchiplocth, le 24 Nov 2020
    Salut à toi et bienvenue sur PA.org. J'ai vu que tu avais aussi mis un petit mot dans la partie présentation, mais je prefere te repondre et t'accueillir ici, le contenu étant nettement plus conséquent et riche. Tout d'abord merci beaucoup pour le partage de ton témoignage détaillé, mis en...[Lire la suite]
     TripReport - Un premier voyage galactique sous Salvia
    par Globuleis, le 13 Nov 2020
    La Salvia est là, coincée et serrée dans la douille du bang. J’ai déjà la tête tournoyante de mes deux précédentes prises d’essai. Du haut de mes 18 ans, et de mon expérience encore fines des psychédéliques, la sauge divinatoire me préoccupait depuis déjà quelques temps, et me ques...[Lire la suite]
    Tous les morceaux choisis
    Les derniers champis

    merci du partage dans [forum] psychiatrie et addiction
    (Il y a 1h)
    Merci pour ta réponse , rapide efficace ;) dans [forum] demie du valium avec la cocaine
    (Il y a 12h)
    +1! Zaz dans [commentaire de blog] Arrêter l'IV de C et tout le reste aussi!
    (Il y a 12h)
    Bien joué ! Fil dans [forum] Recette
    (Il y a 13h)

    Pied de page des forums