PsychoACTIF / Rechercher
Recherche dans les commentaires de blogs

Le blog de ismael77 » Du rituel au médicament, du désert à la pharmacie » Aujourd'hui à  03:24

Bon je suis tout ça avrc passion et je mettrai du temps à répondre car ce sont de vrais manifestes
Et tu sais ça occupe mon esprit ton blog Ismaël

Le blog de Pignoufette » Ça faisait longtemps mais c'est pas une excuse » Aujourd'hui à  03:20

[quote=]mais surtout, très mauvaise idée de mettre ta photo sur un site à accès public...[/quote]
On est plusieurs à l avoir fait !
Il n y a pas de honte à ça ni de danger particulier. On est une communauté légale d activistes solidaires.

Le blog de Thelma » Arrêter l'IV » Aujourd'hui à  03:13

(Ca serait plus facile si tu postais dans le même blog sur cette soirée)
Thelma...
C est dur. Mais déjà tu en parles et c est bien.
Tu sais trés bien comment on fait pour gérer ces souffrances. Te faire accompagner etc.
Oui tu dois être un peu compliquèe à vivre... Et alors?
Tu sais qu ici on va t ecouter ne pas te juger sans doute te comorendre et de toute façon t aimer. Parce que nous sommes une tribu ensemble.
Je me réveille petite insomnie je regarde PA je suis ton week end ...
. Et je ne veux pas te laisser sans cette petite réponse cette nuit)

Le blog de Thelma » Arrêter l'IV » Aujourd'hui à  02:56

[quote=Thelma]je ne peux appartement plus accompagner mes.amis en Weekend (sauf en teuf), e[/quote]
Quest ce qui s est passè? Edit. Je viens de lire ton précédent billet. Je comprends mieux.

Le blog de Pignoufette » Origin of symetry Sakura » Hier à  19:22

[quote=]si vous voulez je peux le faire.[/quote]
Ben oui... explique alors!

Le blog de Pignoufette » Ça faisait longtemps mais c'est pas une excuse » Hier à  15:24

Joli le bleu .
Courage Pignoufette.
Ne te laisse pas abattre.
Demenage. Soigne ton dos et ton poids.
Je t inclues dans mes pensées.

Le blog de Pignoufette » Origin of symetry Sakura » Hier à  15:21

[quote=Rick]Il y a peut être une conquille sur le titre (sYmetrY) , si tu veux que je modifie, hésite pas à signaler ton message/mp/mail (modos@psychoactif.org)[/quote]
Je connais un peu Pignoufette... pour ma part je suis sûr qu elle l a fait exprès.

Le blog de Thelma » Arrêter l'IV » Hier à  15:19

Bon super. Tu as pu concilier la prise de prod et ta vie sociale , je crois bien !

Le blog de Thelma » Les autres » 13 juin 2019 à  16:45

[quote=Thelma]. Je suis devenue cachotiere, voleuse ,menteuse..mais je reste aussi ce que je suis, avec mes valeurs et les principes.[/quote]
Intéressant....

[quote=Thelma]Dans cette vérité dévoilé, la solitude est encore plus présente car elle laisse place a l'incompréhension.[/quote]
C est quoi ta solitude?

Le blog de Asrid » ne plus en avoir envie » 13 juin 2019 à  12:38

Bravo Asrid. Tu as eu raison de le virer. Je trouve ça très indélicat de fumer devant quelqu'un qui ne participe pas.
Comment tu expliques que tu n'en n'ai plus envie ? As-tu fait ton séjour en hôpital finalement ?

Le blog de Bootspoppers » Comment j'ai résisté à la came & Comment l'héro a flirté avec moi » 12 juin 2019 à  17:40

2/2
[quote=Hilde]dont le personnage principal n'est ni une drogue ou un UD mais la RdR[/quote]
allez Hilde, là c'est différent...

[b]Comment j’ai flirté avec l’héroïne[/b]

[img width=694 height=496]/forum/uploads/images/1560/rogne-screenshot_2019-01-09-14-15-23-1.png[/img]


[i]« Cette soirée où la foule fut belle, où le vice apparaît, et où la bonté tapine... Le frémissement dans le creux de nos dos Qui monte en éclairant au cœur de nos cerveaux. C’est l’instinct qui nous guide où la magie culmine. »[/i][i][/i]

hier je vais à une réunion à l’école pour une soutenance de doctorat. Je mange un jus d’orange et des framboises dans un petit café à côté, j’écris à Elle que je suis très heureuse, la nature en ville me paraît sublimement belle et les couleurs magnifiques. C’était tout près du lieu de l’assemblée générale de psychoactif en avril dernier. Et je me rappelle cette séance mémorable ….
Le soir, je boucle mes impôts vers 21 heures. C’est une journée de jeûne, le premier jeudi du mois, pour mon école de yoga. Je décide de cheminer à pied pour rentrer à la maison, puisque j’ai remarqué que j’ai très peu mangé également pendant le raid de trois jours avec Elle, la marche apparemment calme la faim. Je sens peu à peu une ivresse qui me gagne, j’ai une longue conversation téléphonique avec ma chérie N***. Je passe par derrière la Gare Montparnasse, j’arrive rue de la Gaîté. Et là la vie me prend à la gorge, j’admire la beauté des gens aux terrasses des cafés, la beauté des couleurs, et du coup, je ne résiste plus à rompre le jeûne et à manger une soupe Pho. Je prends une soupe aux légumes pour huit euros. Je m’assieds à la terrasse j’admire les gens qui passent, les filles toutes belles, je remarque un petit groupe de jeunes qui m’ont l’air un peu trop délurés pour être honnêtes. Ils attendent quelqu’un. Tout à coup, je vois passer trois Reubeus, courant à une vitesse considérable poursuivie par des Chinois non moins véloces. Apparemment ils étaient dans le restaurant asiatique d’à côté et n’avaient pas payer leur dîner. En mangeant la soupe Pho je me rappelle mes potes de psychoactif et notamment M*** avec qui j’en ai mangé de nombreuses après nos réunions Psychohead du mardi. La poésie me gagne, j’écris quelques vers en rentrant, je pousse des portes d’immeubles qui s’ouvrent pour moi et l’art déco m’enivre. Je susi défoncé e comme cela m’arrive parfois, spontanément, plein e de vie, de couleur, d’énergie, de poésie. Ivre aussi du souvenir de toustes mes potes de PA, pour moi c'est hyper efficace...
La nuit devient comme une comédie musicale.
Arrivé près de la maison, je vois un groupe d’une dizaine de jeunes sérieux en bottes vertes qui rentrent dans les catacombes. Je sais qu’ils ont besoin de moi, même en costume cravate, je referme la trappe sur le dernier cataphile. La plaque est un triangle, je note qu’à ce moment-là il faut soulever la trappe pour la refermer, ils avaient en effet besoin de moi à l’extérieur. Puis je croise mon fils qui va voir nocturnement un ami, nous cheminons un petit peu ensemble.
Je rentre chez moi, il est minuit déjà... et je suis totalement excité e. Je décide de fumer, c'est le parfait set and setting. Je fumerai 75 mg d’héroïne, tout mon stock. Je suis d’excellente humeur je n’ai aucun scrupule. Ça ne fait pas grand-chose, mes lèvres se font caresser oar la fumée que le tube aspire, la came flirte avec moi, c’est mon évidence de cette nuit. J’aime juste le parfum un peu acre et pas du tout désagréable que cela fait lorsqu’on réussit à choper la fumée. Je ris parce que malgré tout je suis encore très maladroit à chasser le dragon.
Je vais ensuite me coucher, je me réveille deux heures après, j’ai écouté de la musique évidemment qui amplifie les effets. Cette came fait que je ne dors pas. Je suis en pleine forme et je pars à la campagne dès 6h00 du matin, déposer la voiture .
Mes descentes d’héroïne me donnent plein d’énergie, une sensibilité artistique plus forte et plus de recul par rapport à la situation, je travaille également mieux. Là il est 16 heures, la prise s’est passé vers 0h30, cela fait donc 15 heures. Je n’ai évidemment pas faim. Et les sons sont bizarres, ainsi dans le métro j’entendais des bruits de mer … Mon mal au genou a magiquement disparu. Plus tard le soir je tomberai de sommeil à ma réunion du soir, à tomber par terre de mon banc. Et le lendemain le mal de genou reviendra…
Et je souris parce que pour la première fois je ne me sens pas coupable d’avoir consommé seule. Mais l'étais-je vraiment ? ;) …

Le blog de Wonderland » La valse lente des tordues » 12 juin 2019 à  08:55

[quote=Wonderland]Jusqu'à ce qu'il n'en reste plus que des cendres grises tintées de blanc.[/quote]
Ca me fait penser à la fume. Mais ce n est pas ce que tu as en tête.
A mes yeux tu es à la fois heureuse de jouir en tapant et malheureuse aussi de ce sahara noir teinté de lumière.

Le blog de EmmaMerlin » Quand je traçais mes lignes à l'encre » 12 juin 2019 à  08:29

[quote=EmmaMerlin]Vous n'y comprendrais surécent rien[/quote]
la poésie commence dès l'introit.

[quote=EmmaMerlin]O
Un immeuble horizontale qui se relève dans un miroir.
Des assiettes volantes se sont cassées au dessus de ma tête sans me tomber dessus.
J’ai traversé des portes et des portes avec mon reflet qui me suivait
Je me suis dématérialisée sur un fauteuil en face d’une glace
J’ai marché dans un brouillard blanc, qui est devenu rouge.
Etranges perceptions.

Retrouver mes promenades parisiennes

Elle titube et chancelle, mademoiselle la ficelle.
Elle est folle et rigole.
Après la pluie vient le soleil.
Le nuage était plein d’eau, il était bombé et gros.
Et puis ça a éclaté, tout ou presque s’est écroulé
C’est le climat quotidien, sans l’orage elle ne va pas bien.

Et le soulagement.

*


*

Des couloirs bondés, des étages à monter, de lourdes portes où l’on se croise et se cogne. Les étudiants marchent le long des corridors, ils attendent devant les portes, ils bavardent ou se taisent. Les filles sont encore remplie d’adolescence, jambes menues épaules frêles, on pourrait les briser.
Les garçons ont quelque chose de maladif dans leur solitude, teint blafard yeux rougis et cernés.
Il fait chaud dans ces bâtiments, on étouffe, on suffoque, on se perd. Un râle continu gronde au loin mais rien n’éclate, tout se chuchote.
Dans les classes enfin on va au bout des choses. Les professeurs se vident de leur amour.
Ca commence à bouillir en moi, de nouveau, à petit feu. Le désir.

Et Marguerite Duras.

*

Son corps frissonnant grelotte. Il se recroqueville sur lui-même, petite coquille, petite carapace.
Les bras entourent les épaules et vont se perdre dans le dos, à un endroit où on sent les os.
Ils se retirent et parcourent le corps, ils dansent, frottent, palpent la peau.
Mouvements solitaires qui se veulent réconfortants dans la fraîcheur des draps.
Petit corps perdu et déçu qui ne s’aime pas trop et s’apprivoise dans le noir.

*


Etre plus indécis que le vent.

*

Ses insomnies sont peuplées de ma main
Vos insomnies sont peuplées de mes mains
Ma main peuple vos insomnies

A la limite d’autrui

Lorsque la présence est plus qu’elle même, c’est un don
merci

*


Elle a un visage ambivalent.
Le haut de son visage est tragique
Son regard donne l’impression qu’elle traversé l’Atlantique
Ses yeux les rendent fous, ils se demandent qui est vraiment cette fille
Et soudain le bas du visage intervient comme le revers de la médaille
La figure se fend d’un large sourire, une lumière écarlate, un jaillissent d’ivoire.
Cette fille, c’est une tragi-comédie.

*

Touchez moi, touchez moi, touchez moi 
je veux sentir vos mains danser sur mon corps
des mots d’amour, j’en veux encore
touchez moi, touchez moi, touchez moi
sous vos main je sens que je suis
excitez moi et alors j’existe
je veux sentir votre souffle sur mon cou
et c’est aux vôtres que je saute
quand je vous vois et que vers vous
mon regard brille et en silence je chante
touchez moi touchez moi touchez moi
je jure que je ne coulerai pas

*



Courir en chaussettes
dans la rue
sous pluie
pour te retenir

Et rentrer
les pieds mouillés

*

C’est un petit garçon qui décolle les étiquettes des bouteilles de vin.
Il le fait avec attention, bien proprement.
C’est pour son papa.
Et lui les donne ensuite à une de ses employés qui les collectionne.

*


Trouvé sous ma porte ce matin.

[i]« C’est un peu embarrassant de vous parler de ça, mais il doit y avoir un coin de votre lit mal calé qui martèle sol. Ce qui donne l’impression que vous donnez des coups de marteau dans mon plafond à toute heure du jour ou de la nuit. Ce serait vraiment sympa de trouver un moyen d’amortir ce phénomène, avec une cale ou que sais-je … Merci. Bien Cordialement. Le voisin d’en dessous. »[/i]

Il exagère, quand même.
C’est pas à toute heure du jour.

*

J
Les larmes ruissellent
« J’veux m’enfuir, quand tu es dans mes bras. J’veux m’enfuir , est ce que tu rêves de moi. J’veux m’enfuir, tu ne penses qu’à toi… »
Nous nous levons.
Plus envie de mousse aux marrons.

Plus tard, de nouveau au lit, c’est repartit
Nous faisons l’amour 
Il va trop vite
Il jouit trop tôt
« Parce que tu m’as regardé avec des yeux là » dit il.

Sommeil profond des nuits d’ivresse.
Au réveil, la lumière me caresse le visage.
Je le regarde, il dort encore
Je me blottis contre lui
On ne s’emboite plus comme avant

Soudain, il se lève
Il se cogna la tête contre la mansarde
Et peste.

*

Les jours rallongent.
Je me suis achetée des fleurs.
Un bouquet champêtre et deux plantes.
C’est joli de voir mon appartement comme ça
Il fleure bon.

*


*

[u]15 Janvier[/u]
Sous la statue de Danton
- Et maintenant, qu’est ce qu’on fait ?
Maintenant on va repartir chacun de notre côté en pleurant.


D.[/quote]
Mis une demi heure à choisir mes extraits. Le portrait avant tout d'une amoureuse, une baiseuse tendre aussi. Elle donne envie d'être aimé e, vous ne trouvez pas ?
Cœur trempé, cœur brisé, qui se reconstruit. Elle rigole comme une folle.
C’était avant la drogue. Elle n'avait pas besoin de la drogue pour vivre l'amour, elle.
Boots …

Le blog de Bootspoppers » Marie ? » 11 juin 2019 à  21:16

Merci pour vos analyses, c'est ce dont j'ai besoin.

Je dois dire que j'ai commencé à paniquer.

Je vais commencer par aller la voir mais c'est à perpète, et comme elle commence à dérailler...
Il faut que je me renseigne sur ce centre en région parisienne, CSAPA proses, je pense que c'est quelque chose qui pourrait lui plaire.

Le blog de Asrid » peut on prévoir une fin à une colocation consommateur/dealer » 11 juin 2019 à  14:14

[quote=Asrid]moins bonne diminution dans un centre assez atypique puisque on a des moments où l'on est autorisé à fumer d'autre non mais de participer aux activités quelque soit le moment avec ou sans prod. Bref cette situation me permet de me lâcher en espérant que cela fonctionne.[/quote]
Je rebondis dans mon blog:
[url=https://www.psychoactif.org/blogs/Marie_4800_1.html#c31152]Marie ?[/url]

....

Le blog de Bootspoppers » Marie ? » 11 juin 2019 à  14:13

Voilà le csapa cible. Blog d Asrid.

[quote=Asrid]moins bonne diminution dans un centre assez atypique puisque on a des moments où l'on est autorisé à fumer d'autre non mais de participer aux activités quelque soit le moment avec ou sans prod. Bref cette situation me permet de me lâcher en espérant que cela fonctionne.[/quote]
Comment je vais gérer ça?
https://www.psychoactif.org/blogs/peut-on-prevoir-une-fin-a-une-colocation-consommateur-dealer_4656_1.html#b4656

Le blog de Bootspoppers » Comment j'ai résisté à la came & Comment l'héro a flirté avec moi » 11 juin 2019 à  12:57

[quote=Hilde]J'ai également aimé ce texte, plus spontané et moins cérébral ou énigmatique que d'autres. :)[/quote]
Merci Hilde. :)
Les autres c est simple. Voici une clef:
Amitié toujours .
câlins souvent .
amour parfois.
chagrin de temps en temps...
et drogue par ci par là pour décoincer....
;)
Mais avec l héro c est pas si simple en effet ... donc on peut être plus clair!

Le blog de LaVieEstBelle » L’amour. Ma première drogue. POST 9. » 11 juin 2019 à  10:31

[quote=]Voilà je tenais à le dire,
vous êtes beaux dans votre  humanité.[/quote]
Toi aussi Janis.
On se complète les un e s les autres.

Le blog de Bootspoppers » Comment j'ai résisté à la came & Comment l'héro a flirté avec moi » 11 juin 2019 à  08:48

[quote=ismael77]d'ailleurs je viens au psychohead).[/quote]
Ça c'est une information très importante. On va donc se voir. Comment ça va se passer ? Deux fauves qui font se regarder dans les yeux....

J ai hâte

Pour dire que tu viens c'est ici
https://www.psychoactif.org/forum/viewtopic.php?pid=433108#p433108

Le blog de Drim » Pas RdR » 11 juin 2019 à  08:41

Joli de temps en temps ton blog avec ses excès,...
courage à toi.

Le blog de LaVieEstBelle » Baisse de moral, coup de blues et hors sujet.. en direct. POST 7. » 11 juin 2019 à  08:38

Bon ton blog est extraordinairement touchant. Encore je n'avais pas vu ce poste, je viens de le découvrir ce matin.
Je ne sais comment être précis e et je ne le serai donc pas. Mais j'ai confiance en toi. Je pense ne pas être le seul e, je crois que ce sentiment est partagé par tes autres lecteurs et lectrices. Alors tu peux t'appuyer sur la confiance que nous avons en toi.

Le blog de LaVieEstBelle » L’amour. Ma première drogue. POST 9. » 11 juin 2019 à  08:22

Merci pour ce blog si intime et si beau.

Tu m'excuseras de me reconnaître. Mais on dit que c'est le propre des grands écrivains que le lecteur se retrouve dans ses textes.

La dépendance affective, je connais bien!

oui je te confirme que , en tout cas à mes yeux, L'Amour est la première drogue.

Ma solution à moi, c'est d'être polyamoureux. Avec une petite confusion entre l'amitié et l'amour.

C'est aussi l'écriture. Même sur psychoactifs, dans mon blog, j'écris essentiellement sur ma relation avec les autres. Les ami e s. Mes amours.

Et quand je suis dans un set & setting qui n'est pas amoureux, les prod ne me font aucun effet. Ça me tue les trips.

Et pour moi, dans mon esprit, les autres prod, c'est de préférence toujours dans un contexte relationnel, afin de faciliter mes amours.

Je suis peut-être un peu confus e , c'est juste une réaction émotionnelle à te lire.

Mais oui. L'amour est la première drogue.

J'essaie simplement que mon amour ne sois pas trop envahissant, qu'il soit dans la mesure du possible discret, parfois même je le cache à mes amis, je ne veux pas les terrifier. Je veux juste que ce soit positif et bénéfique.

Mais nous ne sommes pas dans la même situation, j'ai l'âge de tes parents, et mes enfants ton âge. Revenons à toi.

Janis, ma jumelle des réunions psychoheads, a parlé sagement pour moi. …

Le blog de LaVieEstBelle » Maman, ma petite maman.. POST 6. » 11 juin 2019 à  08:05

[quote=]meilleurs amis du monde et de ne pas vous être déchirés devant mon frère et moi comme beaucoup de parents l’eu fait. De ne jamais nous avoir demandé de choisir, de vous être toujours soutenus dans l’éducation de vos enfants, d’avoir partagés des moments de bonheur, de complicité intense, de rire et de joie avec nous malgré le fait que vous ne soyez plus ensembles. Merci mille fois pour tout ça. Ça été tellement important pour moi, pour nous. Votre amitié[/quote]
J'avais pas vu ce blog. Mes enfants ont ton âge.
Oui.
J'ai le regret de ne pas avoir réussi à faire ce que ta mère et ton père ont fait lors de leur séparation. Pourtant même si nous sommes divorcés, je considère que la mère de mes enfants est toujours ma femme.
Je crois en l'indissolubilité du mariage, c'est pour ça que je suis polygame, épouser une fois, épouser toujours.
Mais l'amitié d'elle a bien disparu dans nos addictions respectives à l époque de la séparation ...
Ton témoignage me touche parce que je me dis que mes enfants auraient pu penser comme ça. Car mes enfants restent pour moi un énorme mystère.
Bref on s'éloigne du sujet des substances... mais sache que ton blog est important pour moi. …

Le blog de Bootspoppers » Comment j'ai résisté à la came & Comment l'héro a flirté avec moi » 10 juin 2019 à  21:32

[quote=ismael77]B

Je me serais jeté dessus, avant, accro, tu es sous tso, ou tu es complètement libre d'opioïde? Ou encore dedans?

Oui, les filles à qui tu pensais t'ont peut-être occupé l' esprit, le ménage fait dans ta tête fait passer le craving.

Je pense que tu habites une grande ville, Paris?[/quote]
Salut Ismael.
Pour te répondre, je suis effectivement libre d'opioïdes comme tu le dis. J'ai cette chance. Je suis très vite repu, je n'ai pas de craving, les descentes durent plusieurs jours, j'arrive à reconstituer mentalement les effets opiacés.
Mon vrai problème c'est les stim. Là je suis beaucoup plus fragile. Il y a les stim dont je me souviens essentiellement les cathinones, et ça c'est redoutable en craving. Et puis il y a ceux qui me rendent amnésique, comme le crack ou l'injection de cocaïne, je sais que c'est génial, mais j'oublie dès que c'est fini.
De façon générale en effet, j'ai pour pratique de consommer plutôt accompagné, car pour moi la consommation est un moyen de relationnel et pas forcément un but en soi. J'ai le sentiment de me trahir si je consomme tout seul.
Et oui, j'habite Paris, mais comme tout est simple, la plupart des personnes qui occupent mon esprit sont à plusieurs centaines de kilomètres.

Et toi qui habites à Biarritz, et qui mentionnes souvent la solitude dans ton blog, j apprécierais que tu puisses y revenir. C'est quoi, ta solitude ?
Amitiés …

Remonter

Pied de page des forums