Psychoactif
PsychoACTIF / Rechercher
  • Psychoactif » Recherche dans les commentaires de blogs

Recherche dans les commentaires de blogs

1

 » Le blog de Shantinoid » Speed en Plug

Salut,

Je relance le sujet du plug de speed car je viens d'essayer mais sans succès..
Je vais peut être augmenter la dose, voir si cela commence à être récréatif.
Mais plus tard j'ai déjà assez consommé là, on va pas abuser et prendre des risques inutiles, sachant que la biodisponibilité en voie rectale est très grande, donc + de risques !

Le speed, petite ou grosse dose, me pose physiquement et psychologiquement aussi.
Et ce d'ailleurs, avec n'importe quel stimulants (caféine, cocaïne, MDMA, speed, enfin la liste est longue).

Sans produits, en étant sobre :

As-tu des problèmes d'inattention ? D'impulsivité ?
As-tu du mal à finaliser tes projets, quotidien comme professionnel ? Ce mettre en action pour effectuer des projets, mêmes simples (le ménage par exemple) ?
As-tu souvent la bougeotte (jambe qui tremble, sensation d'être poussé par un moteur physique) ?
Du mal à te concentrer, des idées qui coulent vite dans la tête ?
Tu procrastines pour des tâches peu motivantes ou exigeant un effort ? Ce mettre à réaliser ces tâches au dernier moment ?
Égares tu souvent des objets, comme par exemple tu poses tes clefs quelque part, 5min après tu les retrouves plus ?

Toutes ces questions pour te dire qu'une personne dite TDAH sous produits psychostimulants est comme calme (bougeotte physique et psychique atténués), idées claires et plus construites, motivé pour exécuter des tâches fastidieuses, amélioration à s'automoduler, réduit l'impulsivité, prendre du recul avant d'agir, ect..

C'est le principe du traitement du TDAH : avoir recours aux psychostimulants pour calmer les symptômes.

Je dis pas que tu es TDAH, il faut réaliser un diagnostique auprès d'un neuropsychiatre pour le savoir mais ce n'est pas non plus anodin d'être comme "normal" sous speed ou stimulants en général.
Le principe des psychostimulants est quand même de base des excitants psychiques, qui accélèrent l'activité du système nerveux.

Je suis TDAH perso.
Ce soir, j'ai consommé du speed et je suis resté dans mon lit toute la soirée (de 20h jusqu'à maintenant, 3h) sans problème, je me sens bien et je n'éprouve pas le besoin de bouger. Malgré la dose de speed que je me suis mis, je vais dormir sans problème (quoi que je parle trop vite). Peut-être pas dormir du coup mais je ressens un effet sédatif.

Pour le lavement après un plug :

à l'aide d’une pompe à lavement. L'appareil peut facilement être utilisé de façon autonome. S’asseoir sur les toilettes ou se coucher sur le dos en position détendue puis introduire la sonde rectale de quelques centimètres. Retourner le flacon et injecter l'eau dans le gros intestin en pressant manuellement le flacon pour pomper le liquide.
Voilà, après les toilettes et c'est clean. Tu risques de moins d'abîmer les muqueuses annales, qui sont sensibles.

Désolé pour le détérage de ce topic mais il m'intriguait fortement. …

 » Le blog de GinGon » Première rave de rêve qui aurait pu finir en cauchemar

Merci pour ton retour.
Je vois que tu as des connaissances en RDR et tu as expérimenté une surdose de MDMA, qui ce manifeste la plus part du temps par des hallucinations délires.

Il faut éviter à tout prix de consommer plus de 100mg (grand maximum) de MDMA dans la soirée. Nous sommes pas tous égaux face aux drogues, nous réagissons pas tous de la même manière, la preuve dans ton récit. Ton amie à passer une bonne soirée malgré la dose.

Le MDMA est particulièrement très sensible au Set&Setting. Il suffit d'un petit élément déclencheur négatif, sur ton environnement et ton état psychologique pour que ta soirée tourne en vrille. Et généralement, ça part en bad total. Comme tout les psychédéliques d'ailleurs.

Je prend l'exemple d'une teuf où j'ai consommé un ectasy en étant fatigué (semaine de travail intense), pas le moral au top bah j'ai regretté, j'ai passé ma soirée à faire la gueule, j'étais encore plus fatigué.

Mes meilleures perches au MDMA étaient quand j'étais en pleine forme, bien mangé équilibré, reposé et dans un cadre agréable et gérable.
Et surtout après plusieurs mois de pauses, sans faire d'excès.

Tu as su gérer, bravo à toi. Mais retiens que le MDMA n'est pas une drogue anodine, une drogue neurotoxique, qui à un certain dosage peut s'avérer mortel, surtout lors des mélanges.

Le THC peut accentué les délires, hallucinations, angoisses, ect.. lors des surdoses.

Pour finir, je vois trop de gens associé free et drogue, qui ne vont que pour expérimenter des molécules et ne pas être acteur du mouvement. Chacun est libre de faire ces choix mais je trouve sa dommage et triste de traité une soirée unique et riche en émotions, comme un lieu de défonce total.. c'est mon point de vue.
La drogue est un plaisir, source d'expérience incroyable mais nombreux tombent dans le piège vicieux de teuf = absolument drogues. Et moi le 1er (j'ai mis du temps à comprendre gneu).

Je fais pas la morale, si tu fouilles un peu mon profil, je suis pas le spécialiste de la RDR lol. Mais cela reste très important d'un point personnel et sanitaire.

J'espère que les free vont bientôt reprendre, j'ai une envie de ressentir les folles vibrations des caissons avec les copains..

Bien à toi …

 » Le blog de sylvie 68 » bromazepam

Salut,

Après une quinzaine d'années sous Bromazepam, la tolérance est forcément présente : l'effet diminue lors d'une utilisation prolongée.
Dans certaines circonstances et chez certaines personnes :
réactions paradoxales avec augmentation de l'anxiété

Ce qui peut expliquer des retours d'angoisses.

Je ne suis pas médecin mais à mon avis, il faudrait modifier ton traitement au Bromazepam, qui ne te convient sûrement plus.
Il faut absolument en parler à ton médecin et ne surtout pas arrêter ton traitement complet sans l'avis du médecin (énormément de risques).

Le Lexomil agit au bout de combien de temps ? C'est-à-dire ?
Lors d'une prise oral (ingestion), il agit au bout de 10 a 40min en général.

Les diarrhées font partis des effets indésirables du Divarius.

En tout cas, ne t'inquiètes pas trop. Si tu expliques tout les inconforts que tu subis à ton médecin, il saura sûrement trouver des solutions.

Je n'ai pas trop d'expérience avec le Lexomil, je préfère le Valium dans mon cas.

Bien à toi …

 » Le blog de Akaion » Une vie pourrie

Salut Akaion,

On a déjà partagé nos avis sur certains topics sur le forum et je vois que ça s'arrange pas..

La 3mmc, comme tout stimulants, c'est dur, très dur à stopper lors d'une consommation dépendante et en IV.. mais crois moi, tout est possible.

Tu dois me connaître un peu, j'ai été longuement dépendants à divers stimulants, plus ou moins nocives et dur à ce sevrer.. mais j'ai réussi, malgré mes phases dépressives, mes hospitalisations en psychiatrie, mes tentatives de suicides, ect.. mais tu vois, je suis heureux aujourd'hui, même si des fois j'ai envie de tout péter (comme tout le monde au final ?).

J'ai mis du temps, beaucoup de temps à m'en débarrasser, surtout les amphetamines mais tout est possible, troubles psychiatriques ou non (enfin ça dépend aha).

Je connais un peu le trouble schizo-affectif, mon parrain est aussi comme ça, malgré tout l'optimisme que je lui apportais, rien ne faisais, les délires/psychoses étaient plus fort que la chaleur que je lui apportais. Je n'allais pas dans son sens, je lui faisais des activités en nature, racontais des histoires drôles (et oui, j'ai un p'tit côté comique), ect..

MAIS !!!!

Tu es quelqu'un de lucide sur ta situation : c'est une chance.
Tu connais tes vices, douleurs : c'est une chance, tu sais sur quoi tu dois travailler.
Tu es quelqu'un d'intelligent : ça ce voit par ton écrit, paroles.

Tu as beaucoup de chances d'être suivis, peut être parce que tu sais sur quoi il faut travailler et poursuivre les efforts, certes difficiles ?

Des efforts et de l'optimisme, on t'en demandera toujours et va écouter ces paroles. (Utopique sûrement mais essaye, volonté au maximum, faut mettre un grand coup de gifle a ces délires totalement intrusives et "imaginaires").
Les produits que tu consommes, les nuits blanches ne sont pas du tout conseillé dans ton cas, as-tu pensé à réduire petit à petit ? Quitte à prendre un jour de congé de produits et dormir avec des médocs ? Changer de ROA en alternant ?

Tu as réussis 3 jours sans consommer, c'est énorme et tellement cool à voir dans ton cas, tu es capable, capable retiens ! 3 jours c'est rien peut-être vis-à-vis ta conso mais à mes yeux et mon vécu, tu peux être fière.

T'enfonces pas dans tes idées fausses dépressives, tu as de l'aide, ici surtout comme ailleurs avec des pro. Tu n'es pas du tout tout seul. Une vie, ça ce reconstruit et stabilise ! Des amis, des amours, tu as toute ta vie pour en retrouver et des vrais, prend le temps et garde toi en tête que tu es normal, ne te défini pas avec des mots clinique, tu es Akaion le vrai le beau le fort ! …

 » Le blog de Psyborg » Hospitalisation de très longue durée

Bonjour Psyborg,

Merci pour ton témoignage, je te souhaite que du bon pour l'avenir, tu as tout pour réussir.

Tu as eu un gros courage, une lucidité de te faire hospitaliser de plein gré et malgré beaucoup de médicaments, les béquilles chimiques aident énormément !
J'ai également fais les frais d'une hospitalisation, aussi de plein gré, pour des dépressions, psychose, TDS.. du Tercian, Valium, Venlafaxine à gogo, pas foufou, j'étais un zombie mais ça m'a aidé à surmonter les douleurs.

Ayant un trouble neurologique (TDAH sévère), mes médicaments (Venlafaxine, Olanzapine, Concerta LP) m'ont changé totalement mon quotidien et comme toi, j'ai retrouvé goût et motivation à me prendre en main !

Oublie pas que tu es heureux, au fond, que tu as du soutients et c'est très important de le souligner !
La bipolarité, certes, mais tu restes une personne normal, pleine de joie !

Bon courage.

Remonter
  • Psychoactif » Recherche dans les commentaires de blogs

Psychoactif
Psychoactif est une communauté dédiée à l'information, l'entraide, l'échange d'expériences et la construction de savoirs sur les drogues, dans une démarche de réduction des risques.


logo Don Soutenez PsychoACTIF

Droit d'auteur : les textes de Psychoactif de https://www.psychoactif.org sont sous licence CC by NC SA 3.0 sauf mention contraire.


Affichage Bureau - A propos de Psychoactif - Politique de confidentialité - CGU - Contact - Propulsé par FluxBB - Flux RSS