Utilisation de drogue pour le travail / PsychoACTIF

Utilisation de drogue pour le travail

Publié par ,
51591 vues, 44 réponses
Wizard 
☰☰☰☰☰☰☰☰☰☰☰☰☰☰☰☰â˜
France
000
Inscrit le 14 Dec 2014
232 messages
Bonjour a tous, je me posais quelques questions
Au meme titre que des sportifs qui ultilisent des drogues pour booster leurs capacités physique,
Utilisez vous des drogues pour travailler (hors travaille artistique, je parle de produit dit "dopant") ?

Je crois savoir que certaine personnes prennent de la C qui les aide a se motiver a depasser leurs limites, toute les drogues stimulantes sont elles utilisés ?
Quels en sont les limites, les effets secondaire sur ce meme point ou la vie personel ?

Certaine personne sont dependant des benzo/ad pour le travail ?

Le cannabis permet-il chez certain d'etre motivé ou actif sur leurs lieu de travail, malgres les etourderis qu'on peut faire avec ?

(je parle bien de "dopage" et pas de dependence, car je me doute que certains addictes a certaines drogues ne pourront pas travailler sans sa "dose" pour combler l'etat de manque insuportable)

Merci de prendre le temps de me repondre, et même de temoigner ! smile

Hors ligne

 

YourLatestTrick 
Adhérent PsychoACTIF
France
000
Inscrit le 21 Oct 2013
1322 messages
Oui, j'ai utilisé les opiacés (surtout le tramadol, qui est plus stimulant) , pour améliorer mes performances, pour m'aider à  me lever le matin...
Le souci, c'est que même sans parler de dépendance, ça peut devenir de plus en plus dur de retourner à  la normale, sans prod, avec une baisse des performances. Difficile pour toi, mais aussi pour les collègues qui peuvent se demander pourquoi, tout d'un coup, tu fais la gueule, t'es moins créatif, moins endurant.

C'est justement ça qui peut pousser vers la dépendance. Après, je suppose que c'est possible de garder un équilibre, à  condition d'être très précautionneux, la clef étant probablement la modération.

Pour ma part, j'utilisais des produits phama, mais hors cadre thérapeutique. Mais il est tout à  fait envisageable, et même parfois nécessaire, de suivre un traitement psychoactif (anxiolytique ou antidepresseur, par exemple), pour maintenir une activité professionnelle normale. Après, il y a une différence entre faire le taf qu'on te demande, et vouloir toujours en faire plus.


De manière générale, je déconseillerais ce genre de pratique, sans suivi médical (ce qui implique qu'utiiser des produits illégaux à  ces fins, c'est jouer avec le feu). Par exemple, c'est de cette façon que j'ai contruit ma dépendance physique aux opiacés. Et le tramadol m'empêchant de dormir, j'ai commencé a abuser des benzos. Quand les doses sont devenues incontrolables, que les benzos me bousillaient la mémoire, que le moindre manque me transformait en petit vieux, tout a éclaté en morceaux et j'ai du m'arreter pendant plusieurs mois, et je suis pas passé loin de gacher tout ce que j'avais entrepris.
Reputation de ce post
 
J'approuve, j'ai vécu la même chose !

Think of everything you've got
For you will still be here tomorrow
But your dreams may not

Hors ligne

 

Gastox 
Jeune psycho
France
000
Inscrit le 22 Dec 2014
116 messages
Salut Wizard !

Alors je vais pouvoir te répondre clairement car je me suis moi-même penché sur ce sujet smile

Il y a d'abord un terme "médiatique" pour nommer ses drogues, on dit smart drugs soit les drogues qui rendent intelligentes. Et un terme plus scientifique les appelant nootropes.
Plusieurs et différents effets sont recherchés; meilleure concentration, amélioration de la mémoire, vivacité, bon humeur etc...
Dans cet univers de la drogue, on parle bien-sûr des amphétamines mais on peut trouver des dérivés et tout ce qui est psychostimulant. On a les adderall (amphétamine) et ritalin (méthylphenidate), je suppose qu'il doit y avoir encore d'autres formes de stimulants.
(Il existe aussi des stimulants naturels tels que l'essence de menthe, le potassium, la noix de kola....)

Il existe donc une multitude de produits, je vais t'en citer quelques-uns.

Le plus connu est le Modafinil. Il est utilisé pour traiter la narcolepsie et l'hypersomnie. Permet de moins dormir la nuit et de ne pas s’assoupir le jour. Un dopant idéal pour les sportifs et les gros bosseurs.

Sur le net tu peux tomber sur pleins de médicaments différents;

Nootropyl, antivertigineux et psychostimulant améliore l’éveil et la concentration.
Olmifon, agit sur l’éveil et la vigilance, une drogue pour rester concentré, en forme et de bonne humeur.
Hydergine, améliore l’attention et la mémoire. Je crois que c'est un médicament traitant le déficit cognitif.

La liste est longue...

Leurs mécanisme d'actions;
Stimulants,
Augmentation de la production de neurotransmetteurs spécifiques (dopamine, sérotonine),
Action directe sur la mémoire,
Vasodilatateurs cérébraux (augmentent la circulation sanguine au cerveau),
Action hormonale,
Stimulant de la croissance des neurones,
etc...

Pour ce qui est des effets secondaires ils sont à  peu près égaux; allant du désagréable au très grave: agitation, tremblements, insomnie, agressivité, perte d’appétit (anorexie), confusion… jusqu’à  des cas de psychoses graves, urticaire et réactions cutanées, allergies, hypertension.
(J'ai lu témoignage d'un étudiant qui prenait du modafinil, il a finit aux urgences avec des allergies impressionnantes...)

Et pour le long terme, je ne crois pas qu'il y ait plus d'infos que ça, tout ce que je peux te dire c'est que les amphétamine augmente la production de dopamine, sur long terme ça peut se transformer en addiction. Les amphet sont aussi très neurotoxique...
Pour les médicaments sous autre forme d'action j'en ai aucune idée...


Pour revenir a ton message, je ne pense pas que le cannabis soit un aide de productivité au travail, ça n'a pas d'effet "boost".

Voilà  si j'ai pu t'informer un peu salut
Reputation de ce post
 
Intéressant INB

Le plus gros combat c'est contre soi-même.

Hors ligne

 

Wizard 
☰☰☰☰☰☰☰☰☰☰☰☰☰☰☰☰â˜
France
000
Inscrit le 14 Dec 2014
232 messages
Super vos réponses!!

Hesitez pas a rajouter s'il vous plait ! big_smile

Hors ligne

 

YourLatestTrick 
Adhérent PsychoACTIF
France
000
Inscrit le 21 Oct 2013
1322 messages
Assez d'accord pour le cannabis : Evidemment, ça dépend de ton job, et de tes conditions de travail, et de pas mal d'autres facteurs, mais c'est pas la drogue de référence pour ce qui est de booster sa productivité (peut-être que dans le domaine artistique ça peut aider, et encore ...).

Une caractéristique importante dans le choix du produit qui va te booster, c'est aussi sa relative "transparence" ; si tes collègues remarquent que t'es chargé, ça risque de pas le faire du tout.
Concernant les produits de type amphets, quand on lit les témoignages, on note souvent le critère "fonctionnel" : un stim fonctionnel, une dose fonctionnelle ... sous entendu, un usage non récréatif, mais plutôt une aide : dynamisme, motivation, amélioration de tes capacités sociales ...
Le café du matin n'est pas si différent, dans l'esprit. Mais c'est bien sur plus soft wink

Je vais prendre l'éthylphénidate pour exemple, puisque j'en ai choppé 2g y'a pas longtemps. A dose modérée, par voie orale, certains apprécient son effet stimulant, qui peut très bien se fondre dans le quotidien. Par contre, il est possible de déraper, et de se mettre en danger. Moi je l'ai pas géré du tout. Comme je le disais, 2g auraient pu me durer deux mois, si je m'étais contenté de doses fonctionelles, par voie orale. Au final j'ai tout fixé en trois jours. Mon gramme de 3-FMP m'a pas duré plus de 24h.
Donc méfiance, méfiance ... Il y a des produits qui sont plus durs à  gérer, mais c'est surtout soi-même qu'il faut apprendre à  connaitre.

Think of everything you've got
For you will still be here tomorrow
But your dreams may not

Hors ligne

 

Psilosophia 
Esthète du Néant
France
3120
Inscrit le 13 Apr 2014
640 messages
Blogs
Alors à  mon sens, il n'existe pas et n'existera jamais de drogue "parfaite" pour le travail. Le meilleur que tu puisses donner de toi-même c'est quand tu es sobre, le reste n'est qu'illusion. La recherche de la performance à  tout prix se paie cher, qu'elle qu'en soit le chemin emprunté pour y arriver. Pour avoir déjà  essayé à  de nombreuses reprises, dans le cadre plutôt professionel, je n'ai jamais été "meilleur" avec.
AVec plusieurs produits également: 2-FMA, DXM sous-dosé, GHB, Ritaline, EPH, alcool etc... La liste est non exhaustive; mais dans le milieu qui est le mien du moins, ça n'amène pas des résultats ahurissants.
Travaillant dans le social (je n'en dirai pas plus pour ne pas soulever de polémique ou autres débats houleux), je n'en ai jamais trouvé en intérêt véritable et les désavatages étaient parfois bien plus importants.
Je pense notamment aux amphétamines, qui en plus d'induire une fatigue physique et mentale excessive bouleversent réellement ton système de récompense et ton cerveau assimile très bien en quelques jours l'information erronée suivante: TRAVAIL EFFICACE=CONSOMMATION D'AMPHETAMINES
Inutile de dire que cela en devient très rapidement problématique si tu veux mener une vie saine pour toi-même/

Dernière modification par Psilosophia (16 janvier 2015 à  00:01)

Reputation de ce post
 
+que vrai....

"Vieil océan, aux vagues de cristal ... tu rappelles au souvenir de tes amants, sans qu'on rende toujours compte, les rudes commencements de l'homme, où il fait connaissance avec la douleur, qui ne le quitte plus."

Les Chants de Maldoror Isidor Ducasse

Hors ligne

 

iLOVEBODYART 
Wikipedia addict
France
000
Inscrit le 12 Oct 2014
99 messages
Salut si je peu me permettre je vous met un lien sur l'utilisation d'amphetamine dans le secteur militaire notament durant la 2nd guerre mondial.
En prime vous aurez si je me souvient bien les resultats des recherches entre amphet/cocaine/caféïne etc

Dernière modification par iLOVEBODYART (16 janvier 2015 à  00:48)


Redbull donne des ailes mais la cocaine te donne 2 réacteurs de boieng a 380 .

Hors ligne

 

Polo187 
Adhérent PsychoACTIF
France
000
Inscrit le 21 Apr 2014
288 messages
Blogs
Pour ma part petit témoignage perso.
J'suis en plein  dans ton sujet...
Ca fait plusieurs mois que j'ai pris le plis de consommer des amphétamines pour me rendre au travail, c'est presque paradoxal j'aurai tendance a ne pas en prendre les jours de repos, même si la c'est devenu un usage quotidien.

Je m'étais jurer que je n'irai jamais au boulot avec de la drogue dans le sang, j'compte pas les médicaments qui me sont prescrit par un professionnel de santé, mais la maintenant la question que je me pose c'est quand vais-je pouvoir stopper cette  boucle dans laquelle je me suis foutu... pour le moment je ne sais pas, je n'en ai encore même pas eu le courage de l'imaginer tellement cette idée me fait froid dans le dos...

Concernant ce que ca m'apporte... hum je ne sais pas, peut etre tout simplement de ne pas tomber de fatigue, je ne peux pas démarer la journée surtout si taf il y a sans consommer dés mon réveil, avant même d'avoir bu un coup bam une trace, je dirais maintenant avec le recule, une consommation assez élevé de d'amphétamine, cela a tendance a me poser plutot qu'a me booster, et je ressent moins la fatigue, je travaille dans le domaine de la santé donc j'ai besoin d'etre posé, parfois besoin d'avoir un coup de boost et de reactivité, mais en gardant les idées clairs.
je n'ai jamais rien consommer sur mon lieu de travail pour le moment, et j'espere ne pas en arriver a la, et si ca arrive je crois qu'il sera grand temps d'entreprendre un sevrage de ce produits, mais j'appréhende ce moment la... sevrage...

Si ca ne tenais qu'a mois je te conseillerais la sobriété pour travailler, et aucun travail ne peux justifier qu'on se foutent "la santé" en l'air pour celui-ci, ou alors il faut changer soit même, ou de boulot, apres ce n'est que mon avis,
Reputation de ce post
 
pareil pour moi....

Hors ligne

 

Kozik 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 20 Jan 2015
50 messages
Salut à  tous!

Pour ma part les drogues que je consomme au travail sont l’héroïne et la cocaïne.
Je ne travaille pas encore vraiment puisque je suis étudiant, mais j'ai des périodes de stage de trois à  six mois et il m'arrive fréquemment de consommer pendant le stage ainsi que pendant les cours.

La cocaïne revient cher à  force, alors lorsque j'en consomme c'est deux-trois jours d'affilés maximum vu son prix...mais j'aime son effet "boost" , le fait de savoir quoi dire, quand le dire, avec qui , où..cette sensation de bien-être et de vitesse de réflexion, mais sans le côté "je perds les pédales".

L’héroïne j'en consomme presque tous les jours, et durant mes stage j'adore cela. Les opiacés me procurent le recul suffisant, la petite chaleur qui va bien. Lorsque j'ai de la cocaïne, je mélange les deux en me faisant des speedball ; c'est en quelque sorte mon péché mignon si je puis dire.

Je ne fume pas l’héroïne , ne me l'injecte pas. Pareil pour la cocaïne. C'est donc assez facile pour moi d'aller aux toilettes avec mon matos et de me faire des poutres. Pour l'instant je ne me suis jamais fait grillé, personne n'a jamais rien soupçonné et j'espère que ça continuera comme cela : je fais toujours bien attention à  me nettoyer le nez en sortant des toilettes...

Taper de la drogue au travail/en cours me permet de réguler en quelque sorte ma consommation. Par exemple, je prends un trait le matin, un trait après manger et un en rentrant chez moi le soir, ainsi que deux autres supplémentaires lorsque je suis chez moi.
Cela me permet donc de ne pas tout taper comme un porc, chose que je fais lorsque je n'ai pas cours/stage, puisque pas de cadre, pas d'horaires etc.
De plus, cela m'apporte un certain dynamisme, un bien-être et j'attaque ma journée de bien meilleure humeur sous drogues. J'aime aussi le petit côté "discret" du tapage aux toilettes, et ce petit plaisir un peu étrange qu'est le fait de savourer sa défonce au milieu de personnes sobres.

C'est donc "bénéfique" d'un certain côté on va dire. Enfin, pour les jours de disette ou les imprévus, j'ai toujours du Subutex 2mg  à  portée de main. J'ai de la chance, malgré mes quatre années de conso' d'opiacés, je n'ai pas une grosse tolérance et je peux taper le soir à  21h : je commencerai à  être en manque le lendemain seulement vers 16h-17h...donc honnêtement, je ne me plains pas.

Voilà  pour mon cas smile


Kozik

"Pas vu pas pris!"

Hors ligne

 

benoît
Invité
moi je bois régulièrement pour être moins timide et avoir la tchatche. Ça m'aide pour être plus à  l'aise avec les clients et faire un bon chiffre d'affaire.
Mais jme demande si le travail ça n'est pas une "excuse" que je me trouve... dans le sens où le problème c'est peut être moi qui nsuis pas à  la hauteur et qui n'ai pas les capacités que je prétend avoir.
Je bois en mdisant que c'est pour être meilleur mais au final c'est factice!
Vous npensez-pas vous?
 

Mister x 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 02 Sep 2015
31 messages
Bonjour à  tous

Pour ma part c'est assez compliquer.
Je pratique un métiers a risque et physique ou je peut mettre en danger mes collègue de travail, les clients, des civils et moi même. Si par ma faute je tue quelqu'un et que je me retrouve positif à  un dépistage je serai bon pour la case prison.
Mais je ne peut m'empêcher dans certain cas de figure fumer un joint pour prendre le temp d'analyser une situation périlleuse quitte à  perdre en rendement ou a l'inverse prendre un peu de mdma sur chantier à  risque faible histoire de gagner en rendement.
Le cannabis me sert donc de "dopant" en renforçant ma parano pour réduire les risques.

Hors ligne

 

bighorsse 
Adhérent PsychoACTIF
000
Inscrit le 19 Mar 2007
8506 messages
Blogs
Ds bcp d usines le cannabis est devenu la dopé no 1 passant même devant l alcool trop visible ...
Il y a peu une Udine de voiture en France a fait un contrôle inattendu au cannabis ...on s est demande si cela ne leur servira pas de prétexte pour virer les positifs sans avoir à  payer d indemnité ...ils ont l esprit bien pervers ....

l angoisse est le vertige de la liberté

Hors ligne

 

pierre
Web-Administrateur
2200
Inscrit le 15 Sep 2006
15140 messages
Blogs
Merci Mister X, la prise de produit dans des postes à  risque est éminament compliqué. et c'est vrai que les produit peuvent servir de dopant. Pourrait tu dire le secteur ou tu travailles ?

Bighorse, il faut des preuves (liens internet) de ce que tu avances. Sinon c'est du on dit, et ca ne fait pas avancer le débat. Ou alors tu parles en JE et tu dis "dans l'usine ou je travaille...."

Pierre

Hors ligne

 

Mister x 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 02 Sep 2015
31 messages
Hey la compagnie

Je sentai venir le coup de l'usine mais hélas mauvaise pioche.
Je suis bucheron et quand j'abbas des arbres en bordure d'autoroute (avec une seul voie de fermer) il faut mieux ne pas se rater avec les voitures qui passe a plus de 100km/h (malgré les panneaux provisoire de vitesse) j'espère ne jamais écrasé une monospace avec toute la famille à  bord . Il existe bien sur d'autre situation périlleuse je pense que celle si est la plus parlante et simple a expliqué.
Voila après tout dépend du chantier et voir même de certain arbres cordialement.

Dernière modification par Mister x (02 septembre 2015 à  18:20)

Hors ligne

 

wastedreamor2 
coz I've Wasted a Dream or 2
France
000
Inscrit le 01 May 2015
190 messages
Blogs
@Kosik
Tant mieux si du sub de 2 te suffit, mais je pense que ça trahit plutôt le manque de drogue dans la drogue que l'on connait ces décennies. Crois moi avec mes 80mg de metha les bons jours, ce qui équivaut à  80 ou 160 mg d'hero ( pas de grosse différence entre os et sniff), à  multiplier par 20 pour une concentration raisonnable d'hero de 5%, soit 3,2g d'h pour comparer, j'ai déjà  essayé de repasser au sub, après deux plaquettes de 2 j'étais toujours prise de convulsions.
Ce n'est pas la quantité qui compte plus que l'accoutumance, n'y voit aucune présomption de ma part. On plane tous selon la dose à  laquelle on est accoutumé.

Je n'ai jamais eu de travail " physique" à  fournir, je précise. J'ai vécu de mon physique, mais c'est une autre histoire. J'ai surtout fait de longues études, des stages et des boulots de cadres sup dans des domaines pas très roots.

Je n'arrive pas à  la retrouver mot pour mot,
Mais je me rapprocherais de l'avis de Burroughs sur la question, lorsqu'on lui a demandé au procès sur la mort qu'il a provoquée de sa femme Jean, pourquoi il se droguait, il a répondu un truc du genre :
"Je me drogue pour me lever le matin, pouvoir avaler mon café, prendre ma douche etc..."

Bien sûr se pose la question de la limite entre dépendance et "dopage intellectuel".
Mon usage de drogues (à  part cannabis à  toutes occasions sauf exam ou audit) était anecdotique jusqu'à  mes 24ans, j'étais un bon cheval jusque là . Et, arrivée au bout de cette route, ce que j 'y ai trouvé ne m'a pas plu, tant de labeur pour ça... Société de convenances entendues, tragédies jouées d'avance, le monde m'a fatiguée, la réalité m'a écoeurée. Plus envie de faire plaisir à  qui que ce soit d'autre que moi même.

Il y a les drogues que l'on me prescrit (de moins en moins nombreuses, stt pour dormir et éviter le manque), et celles dont je ne sais plus me passer. Même si je suis capable d'arrêter 2mois après avoir failli perdre chacun de mes bras en trois semaines... Le plaisir des précédents shoots n'était que meilleur... Et étrangement me redonne de la motivation pour le reste... Ca existe, c'est là , c'est pas parti, essaye juste de faire de ton mieux entre deux séances de dépouille et au pire t'y reviendras plus vite que prévu. Je shoote par plaisir, pas pour être performante, mais ce plaisir fait partie de moi et j'en ai besoin de temps en temps pour marcher comme tout le monde. Sinon je ne vois plus d'intérêt à  rien.

Je suis consciente d'évoluer dans le corps d'une camée. Je veux dire par là  que personne ne voudrait de mon sang en pleine pénurie estivale, pas qu'à  cause du VHC, je ne sais plus fonctionner "à  vide" bien longtemps. Je n'en ai pas envie. C'est aussi simple que ça.

Uppers, Downers, Flash (ou son souvenir)... à  chaque situation sa drogue de prédilection.
J'ai repris des études on dira, et j'avale des lignes à  coup d'amphets. Avant je savais faire sans, garder ça pour le week end, rester claire pour tout maîtriser.
Nette j'ai envie de rien pour être plus précise, même pas de sortir de mon lit pour prendre une douche. C'est pas exactement pour me dopper, juste arriver à  fonctionner, un jour après l'autre. Et le jour où je dois me contenter de mon ordo, honnêtement je fous plus grand chose. Je sniffe même (voire shoote) ma métha si c'est le désespoir de substances. Et plus je sais que j'ai de trucs à  faire plus je vais vider de gélules.

Je croyais l'époque de ma vie où je vivais avec 2g de poudreuse par jour révolue, en fait j'ai juste appris à  trouver des consommations moins destructrices et plus compatibles avec la vie.

C'est personnel comme vision des choses, mais j'ai fait mes adieux à  l'être surpoductif (bipolaire à  tendances hyperactives) que je pouvais être en mode normal, contre un peu d'apaisement dans mon crâne. De la came pour faire les choses, sans avoir à  penser à  ce que je fais. Sinon je risque de refuser l'obstacle.

Dernière modification par wastedreamor2 (04 septembre 2015 à  10:48)


"We obey people we don't trust, to buy things we don't need, to impress people we don't like, using money we don't have, for gratifications that don't last, killing animals we don't hate, for pleasures that don't satisfy, dreaming of a life we don't deserve, and praying for an afterlife that doesn't exist : we are a stupid species"   Philip Wollen

Hors ligne

 

sud 2 france 
problème traitement
France
1220
Inscrit le 14 Oct 2013
2021 messages
Blogs
sans compter les troupes de daesh qui tournent au Captagon au moyen orient....les amphés sont toujours des drogues de guerre à  l'heure actuelle....et j'ai moi même bien donné là  dedans pour bosser ( 1 dose de speed le matin avant d'aller bosser, ça revient moins cher que la CC...)

Hors ligne

 

splinK 
PsychoHead
France
1700
Inscrit le 31 Oct 2014
1019 messages
Alors moi en période d'exam j'ai pas mal utilisé le 3MMC, pour rédiger mon rapport, powerpoint, et finir mon projet, ça m'a pas mal aidé et j'ai eu des supers notes.
L'inspiration venait toute seule et je pouvais travailler jusqu'à  tard tout en étant trèèèèès focus.
Cependant la tolérance arrive vite, j'ai fait ça 3 jours, à  la fin je prenais le double qu'au début, puis paye la descente une fois tout ça fini.

Hors ligne

 

Mister No 
Pussy time
5510
Inscrit le 04 Aug 2014
7848 messages

sans compter les troupes de daesh qui tournent au Captagon au moyen orient - See more at: https://www.psychoactif.org/forum/t1292 … .html#divx

Comment voulez-vous faire la guerre sans drogues ? En envoyant le CIO réaliser des contrôles antidopage sur le terrain ? drapeau-blanc

Les cobayes de la guerre du Golfe
LE MONDE | 18.12.2005 à  14h23 • Mis à  jour le 04.08.2007 à  19h56 | Par Yves Bordenave et Cécile Prieur

Abonnez-vous
à  partir de 1 € Réagir ClasserPartager facebook twitter google + linkedin pinterest
L'armée leur a fait avaler un médicament qui n'était pas encore autorisé. La molécule avait de telles propriétés que la hiérarchie militaire n'a pas voulu patienter. En 1991, lors de la guerre du Golfe, près d'un millier de soldats français ont absorbé des comprimés de modafinil, un médicament révolutionnaire qui permet de lutter contre le sommeil. Moins dangereux que les amphétamines, mais tout aussi stratégique, ce produit a été distribué sous le nom de Virgyl à  18 000 exemplaires aux unités, qui en ont consommé près de la moitié.
C'est le 13 juin 1990, sous le nom de code "Opération dauphin", que le Comité d'éthique du service santé des armées (Cessa) a décidé, lors d'une réunion secrète, l'utilisation à  grande échelle du modafinil. La direction centrale du service de santé recommande alors "une forte discrétion" sur cette expérience. Dans une note interne datée du 18 janvier 1991, la hiérarchie précise en effet que le modafinil ne doit être employé qu'en dehors du territoire. Ces documents figurent au dossier dit du "syndrome de la guerre du Golfe", que la juge Marie-Odile Bertella-Geffroy, du pôle de santé publique de Paris, instruit depuis juin 2002.
Le caporal Florent G., qui souhaite garder l'anonymat, du 11e régiment d'artillerie de marine (RAMa) de Rennes, se souvient du Virgyl, qu'il prenait deux à  trois fois par jour et grâce auquel il ne dormait pas pendant plus de 72 heures "sans ressentir la moindre fatigue". "C'étaient les commandants d'unité qui faisaient la distribution. Ils nous indiquaient de prendre tel médicament à  tel moment, sans nous dire de quoi il s'agissait", raconte-t-il. Durant son séjour dans le Golfe, le sous-officier n'a jamais consulté de médecin. "Il n'y avait que les blessés qui en voyaient", dit-il. "En aucun cas ils ne nous ont dit à  quoi servait le Virgyl et encore moins qu'il n'était pas autorisé", insiste-t-il.
Yannick Morvan, ancien légionnaire au 2e régiment étranger d'infanterie, était stationné à  Al Salman. "Toutes les 8 heures, on prenait des médicaments parmi lesquels il y avait le Virgyl. C'était le commandant qui nous avait dit d'en prendre", explique-t-il. Fourni avec d'autres produits, le Virgyl était donné sous forme de boîtes contenant chacune huit comprimés. "On le renouvelait à  la demande en s'adressant au chef d'unité", affirme M. Morvan. "Je veux bien défendre la France, mais de là  à  être transformé en cobaye, c'est beaucoup", s'indigne-t-il.
Médicament "éveillant", qui permet de ne pas dormir deux à  trois nuits d'affilée sans toutefois interdire le sommeil si on le désire, le modafinil a été découvert presque par hasard, au début des années 1980, par le laboratoire français Lafon ”” racheté en 2001 par l'américain Céphalon. La molécule est aussitôt considérée comme très innovante par les spécialistes du sommeil : ayant les mêmes propriétés que les amphétamines mais pas leurs inconvénients, comme la dépendance, elle est facile d'utilisation, très bien tolérée et n'entraîne pas d'effets secondaires importants.
EXPÉRIMENTATION SAUVAGE
Au début des années 1990, le modafinil fait l'objet d'essais cliniques pour le traitement des pathologies diurnes excessives, comme la narcolepsie ou les apnées du sommeil. Il obtient son autorisation de mise sur le marché (AMM) le 24 juin 1992, pour ces indications, sous les noms de Modafinil et Modiodal.
Bien avant son AMM, le modafinil intéressait la défense. "L'armée a rapidement su que Lafon avait un produit nouveau avec un mécanisme d'action totalement insolite, se souvient un témoin de l'époque. Ils ont dit au laboratoire qu'ils étaient intéressés par des essais cliniques sur des volontaires sains."
De fait, alors que Lafon organisait déjà  ses propres essais thérapeutiques, le Cessa a autorisé, en 1990, une étude sur des militaires volontaires. Auparavant, la molécule avait été présentée au ministre de la défense, Jean-Pierre Chevènement, lors d'un colloque "Science et défense", le 23 mai 1989. Dans les mois précédant la guerre du Golfe, une quantité importante de modafinil a été réquisitionnée par l'armée auprès du laboratoire Lafon pour être distribuée aux troupes.
L'utilisation d'un médicament avant son AMM est pourtant soumise à  des règles strictes. Selon la déclaration internationale d'Helsinki de 1964, relative aux principes éthiques applicables aux recherches, ainsi que selon la loi française Huriet de 1988 sur la protection des personnes qui se prêtent à  des recherches biomédicales aucun essai thérapeutique ne peut se faire sans le consentement libre, éclairé et écrit de la personne qui y participe. En 1990, au moment de la guerre du Golfe, le cadre légal de la loi Huriet s'imposait et les essais cliniques devaient être déclarés au ministère de la santé. Un responsable sanitaire de l'époque nous a cependant assuré qu'il n'y a pas eu, d'après ce qu'il en sait, "de déclaration d'ouverture d'essai clinique qui aurait été portée à  la connaissance du ministère de la santé" concernant les opérations dans le Golfe.
On serait donc bien, avec l'utilisation du modafinil dans le cadre d'une expérimentation sauvage ou, à  tout le moins, d'une administration de produits non autorisés. Le ministère de la défense réfute l'accusation en affirmant "qu'en aucun cas, l'utilisation du modafinil pendant la première guerre du Golfe ne peut s'apparenter à  une expérimentation". "A l'époque, utiliser un médicament en l'absence d'AMM était banal. Nous pensions avoir suffisamment expérimenté le produit", souligne le médecin-chef Ronan Tymen.
Pourtant, les officiers interrogés le 8 novembre 2000 par la commission d'enquête parlementaire sur l'impact sanitaire des armes utilisées pendant la guerre du Golfe n'ont pas caché les réticences de certains médecins militaires à  distribuer la molécule. "Sur le théâtre des opérations, les médecins ont eu, à  tort, le sentiment qu'il s'agissait d'un essai thérapeutique, a expliqué Daniel Gautier, médecin général alors en fonctions. Par conséquent, un grand nombre de médecins n'ont pas proposé le modafinil afin de ne pas être accusés de s'être livrés à  une telle pratique."
Au sein de l'état-major, l'usage de ce médicament était sujet à  controverse, le chef d'état-major des armées, le général Maurice Schmitt, étant très réservé. Aux parlementaires de la commission d'enquête qui l'ont entendu, il a indiqué "qu'il n'avait pas donné l'instruction de l'administrer, mais qu'il avait laissé la possibilité de le faire si le besoin s'en faisait sentir".
Yves Bordenave et Cécile Prieur

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/societe/article/2 … EB4mWe1.99


Just say no prohibition !

Hors ligne

 

cosmopolite 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 30 Sep 2015
11 messages

splinK a écrit

Alors moi en période d'exam j'ai pas mal utilisé le 3MMC, pour rédiger mon rapport, powerpoint, et finir mon projet, ça m'a pas mal aidé et j'ai eu des supers notes.
L'inspiration venait toute seule et je pouvais travailler jusqu'à  tard tout en étant trèèèèès focus.
Cependant la tolérance arrive vite, j'ai fait ça 3 jours, à  la fin je prenais le double qu'au début, puis paye la descente une fois tout ça fini.

Ah cool pour toi pour le coup de booste!
Moi je pense vraiment qu il n y a pas de généralités dans les effets...contrairement à  toi quand je prends de.la 3mmc j ai ENVIE de TOUT sauf de bosser cz moi devant mon ordi...impression de gâcher mon trip et de pas en profiter seule chez moi!! Pourtant j'aimerai vraiment qqchose qui me rende plus efficace..
Au boulot jamais essayé, suis en contact avec parents et enfants donc j'évite! !

Hors ligne

 

splinK 
PsychoHead
France
1700
Inscrit le 31 Oct 2014
1019 messages

cosmopolite a écrit

splinK a écrit

Alors moi en période d'exam j'ai pas mal utilisé le 3MMC, pour rédiger mon rapport, powerpoint, et finir mon projet, ça m'a pas mal aidé et j'ai eu des supers notes.
L'inspiration venait toute seule et je pouvais travailler jusqu'à  tard tout en étant trèèèèès focus.
Cependant la tolérance arrive vite, j'ai fait ça 3 jours, à  la fin je prenais le double qu'au début, puis paye la descente une fois tout ça fini.

Ah cool pour toi pour le coup de booste!
Moi je pense vraiment qu il n y a pas de généralités dans les effets...contrairement à  toi quand je prends de.la 3mmc j ai ENVIE de TOUT sauf de bosser cz moi devant mon ordi...impression de gâcher mon trip et de pas en profiter seule chez moi!! Pourtant j'aimerai vraiment qqchose qui me rende plus efficace..
Au boulot jamais essayé, suis en contact avec parents et enfants donc j'évite! !

Non ya pas de généralités, moi la coke ça me file la flemme wink
Le 3MMC ouais c'est clair si je pars pas dans l'optique de taffer j'ai pas envie non plus, mais si je gobe, que je travail et que je mets de la musique je me focus grave wink
Pour mon powerpoint j'avais aucune idée, j'ai pris, 2h après j'avais fini smile

Hors ligne

 

Onirik 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 24 Sep 2015
102 messages
Bonjour !

Je suis saisonnier en restauration, en debut de saison je me fais une cure de vitamine (oranges pressées, kiwi) et pendant les gros services je prends des gélules de Guarana (un stimulant naturel et efficace).

Jusqu'au jour ou vient la première soirée mouvementée (dans les 10 premiers jours de la saison quoi lol )
J'aime bien le speed mais il va sans dire que je ne dors pas de la nuit quand j'en consomme. Du coup, spirale infernale : TOP DEPART. Le lendemain matin avant de bouger au resto pour une journée de 13 heures voire plus à  un rythme de psychopathe : BIM snort une trace. Et deux et trois et quatre fois dans la journée ! Et il va encore sans dire que je ne dors pas de la nuit quand j'en consomme..! Etc etc etc... vous avez bien compris.

Les amphet' c'est tellement puissant et tellement long que t'es vite pris dedans quand tu bosses ou que tu as un rythme et des horaires à  tenir. C'est si facile, une tite trace et hop même plus fatigué ! Ce qui est precisement dans mon cas la nécessité. Je en consomme pas pour être plus performant mais pour palier à  la fatigue, causée elle même par le produit bleu-trompette

Enfin bon... c'est aussi un choix.

Bien à  vous
Reputation de ce post
 
Texte mis dans les morceaux choisis de Psychoactif. (pierre)

Imaginez la forme de la boite crânienne, son épaisseur, sa dureté. Comparez le plan mental à  une scene de théâtre sur laquelle évolue des personnages, ce sont les images, les pensées. Ordonnez à  ses acteurs de se retirer, et conservez une seule image.
Installez vous dans cette pensée. et a ce moment vous cessez de faire, et commencez à  être.

Hors ligne

 

Yoyo27 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 02 Sep 2016
10 messages
Salut, perso je suis un administratif souvent caler derrière le bureau, le shit meme pas la peine, je ne ferais rien après, la C trop cher et la montée ne dure pas assez, mon trip si j'ai un rush et un plan à  porter de main c'est l'héro, avec ça je bombarde toute la journée, par contre j'essaie de pas en prendre trop souvent car après c'est la merde pour décrocher, mais temps en temps je me fais une petite cure pour cartonner lol

après je pense que cela dépend des personnes, le top serait simplement d être bon au naturel et après gérer des occasions ponctuelles... car comme avec tous les produits, si on s habitue, difficile de revenir à  la normale
Reputation de ce post
 
Texte mis dans les morceaux choisis de Psychoactif. (pierre)

Hors ligne

 

grokik 
Psycho junior
300
Inscrit le 01 May 2013
485 messages
Blogs
salut!
je travaille dans les livres, éditions parisiennes dont je tairai le nom, et je crois n'avoir jamais été aussi créatif que quand je tapais de la bonne héro dans les wc!
j'ai arrêté, bon maintenant pas mal de mes collègues me trouvent un peu lunaire pour ne pas dire chelou, faut dire que j'avais de cette tête de fonfon, pupilles mini mini, cernes violettes et cyclothymique (sans compter une gerbille ou 2 en vitesse!)
le night audit en hotellerie aussi passait bien avec la meumeu!
Les spliffs en revanche c'est no way, le temps passe bcp trop lentement pour du taff de bureau!
grumpfl

Love
Long
Life

Hors ligne

 

luć'3 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 19 Aug 2016
30 messages
Coucou,
J'ai "découvert" les amphets au taf cette année, parce que littéralement, j'en pouvais plus. Pardon je vais me répéter un peu (rapport à  ma près') mais n'hésitez pas à  survoler!
Je travaille dans le médico-social, suis assimilée aide-soignante, je n'interviens qu'en domicile, et ce chez tout public (handicaps lourds, mémés-pépés en fin de vie - ou pas, malades - ou pas, gamins autistes/hyperactifs, toxicomanes, gens de la "rue" relogés, malades dits "mentaux", etc etc)
J'ai donc des amplitudes horaires pas simples, bcp de taf aussi souvent quand les autres chôment (Noà«l, nuits, etc). Et pour diverses raisons persos je n'avais pas pris bcp de congés depuis 2,5 ans.
Quand même vous dire avant tout que J'ADORE MON TRAVAIL smile
Mais vous savez comment c'est, y a parfois une accumulation de 1000 choses, un déménagement mal orga et épuisant nerveusement (je me frite avec les parents de mon mec)  ; ma grand-mère meurt juste après et j'étais très proche d'elle ; le couple bof ; etc etc... Aussi j'avais une tension qui plafonait jamais à  plus de 8-9, c'était duuuur de se lever!
Puis je me rapproche trop de gens dans la drogue dont je m'occupe, qui sortent du mitard ou de la rue, trop proches p-etre de ma propre culture (anarchisme, rock-punk) je recommence à  traîner en squat et dans la rue, je sens que j'étouffe, et je recommence à  avoir envie de tout défoncer (c'est récurrent chez moi, le taf que je fais est le seul rempart entre moi et mon coté casseur big_smile).
Bref ils s'en mettent tous pleins les bras alors je me dis vazy t'es strong depuis un bail, lâche toi ma fille, faut bien que tu t'évades un peu toi aussi.
Résultat je me met a prendre un peu n'importe quoi n'importe comment (enfin rien de violent, c, speed, xta, md, qques rc etc, en pif ou paras, jamais en IV, le mec chez qui je bosse tient plus debout, ca me fait pas envie).
Résultat "surprise", je suis de plus en plus fatiguée, je dors n'importe comment, je mange n'importe comment, je retraine dans les embrouilles de la drogue alors que je déteste cà  et surtout je perds tte ma patience au boulot, j'ai de plus en plus envie de tout casser ( sociétééé, sociétéé..)
Finalement je me reprends un peu. J'arrête de voir les squateurs, j'arrête les prestations qui m'épuisent moralement, ma tension descend à  7, je m'arrête un peu, je crache qques valdas de ma vie, je prend un traitement de fond + vitamines, je vais me mettre au vert 1 semaine et je reprend finalement le boulot.
Pourtant, je chiale encore tous les matins, j'ai toujours envie d'emplatrer les gens dont je m'occupe mais les vit' font que j'ai qd même plus de force physiquement pour tenir...
Entre temps, une âme "charitable" m'a parlé du DW, comme j'adore geeker je m'y attèle, j'achète finalement mes 1ers btc et je reçois mon 1er speed dégueu, ma 1ère fume encore plus dégueu ^^^^^^ S'ensuit tout un long processus de grattage sous la couche de dealeurs du DW pour trouver THE amphèt, un vrai speed, qui tient longtemps mais looooongtemps... Et du coup pendant 5-6 mois je bosse avec ça. C'est fou, ca me redonne la patience et la gentillesse que j'avais l'impression d'avoir perdue, ca m'aide à  enquiller des heures et des heures, je dors juste plus que très peu (4h max par nuits) - mais ce speed est si fort qu'il en faut vraiment très peu, et une fois "apprivoisé", il permet quand mm de dormir, de manger, etc (oui bien sur je me force à  manger même si tout a un goût de carton...)
Et bref hop je suis enfin en vacances pour deux mois!
Mais ca m'a joué des tours car on s'habitue bien et y a un mois de ca, juste avant mes congés, je sors en teuf avec des gens pas habitués à  ce genre de speed là  (qui peuvent disons dormir 6-7 h après leur dernier trait, alors que celui là , c'est plus du 10-12h pour juste un traçon!). Je me suis pas rendue compte que j'étais vachement plus résistante qu'eux et je les ai fait trop taper. Résultat, j'ai du aller faire du soutien psycho chez eux (je me sentais responsable disons) 24-36h après alors qu'ils n'avaient pas encore dormis et n'arrivaient toujours pas à  manger!
Bref, depuis les vacances je me suis remise à  l'acide et j'ai stopé tout le reste, c'est quand même vachement mieux! big_smile
Pardon j'espère que c'était pas trop long smile

Dernière modification par luć'3 (10 septembre 2016 à  07:39)

Reputation de ce post
 
Texte mis dans les morceaux choisis de Psychoactif. (pierre)

Hors ligne

 

toon77 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 31 Jul 2016
152 messages
ah ouai quand même..........nan t'es pas longue. je capte un peu mieux ton univers..pas simple apparemment.

tout ce qui ne tue pas rend plus fort.

Hors ligne

 

Porygon 
Adhérent PsychoACTIF
France
000
Inscrit le 20 Jan 2015
1364 messages
Blogs
Un post n'est jamais trop long....
imo

Sound System owner
Aussi modérateur de la chaîne twitch Marou_Dz
Vous pouvez me retrouver sur le twitch game aha

Hors ligne

 

Bootspoppers 
Adhérent en congé longue durée de PA
France
000
Inscrit le 02 Aug 2016
1633 messages
Blogs
Super poste comme d'habitude luc'3!
Moi j'adore te lire. Heureusement qu'on a du boulot ça fait du bien.
Je crois pas avoir besoin damphet si ça ne fait pas triper.. Pour toi...C'était juste pour avoir de l'énergie ?
C: Comment tu gères pour éviter la dépendance? La codéine ne me fait rien: Ca peut être pareil pour la c? En para ou au pif ?
Merci
Bonne nuit !

En congé longue durée de PA. cliquez pour adhérer à l'association!

Hors ligne

 

luć'3 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 19 Aug 2016
30 messages
Hello Bootspoppers,
Merci smile
Non les amphets ça fait pas triper (aussi qu'entends tu par triper?). Ça rend plus efficace, plus performant, ça aide à  la concentration, ça euphorise légèrement, ça aide à  tenir, bref, ça te donne toi mais en mieux. J'allais dire comme avec la coke., comme la meth, etc. C'est que des  stimulants, aucune hallu ou fly intérieur avec ! Mais la coke c'est trop cher pour mon budget - le speed on l'appelle la coke du pauvre! Quand tu vois la qualité de la coke qu'on te sert en ville si t'as pas de plans, et quand tu vois la tentation de craving qu'il y a avec la coke et la meth, le choix était vite fait pour moi.
Et oui j'avais besoin d'énergie et d'espace mental, j'arrivais plus à  en trouver. Et franchement, ca m'a enlevé une sacré épine du pied. Mais uniquement à  partir du moment ou j'ai trouvé le vrai bon prod et que j'ai décidé qu'il serait pas une occasion de ne pas assumer ma vie ... Les autres speed sont pleins de caféine et ça me fait taper le coeur et serrer les dents, c'est pas fun, autant prendre du guronzan! Mais ca revient plus cher aha!

Hors ligne

 

Bootspoppers 
Adhérent en congé longue durée de PA
France
000
Inscrit le 02 Aug 2016
1633 messages
Blogs
Merci luc3
On n'est pas nombreux ce soir !
Les amphétamines c'est donc pas pour moi
Mais j'essaierai la c une fois ( enfin trois: Sniff oral et plug) mais je crois que ça en restera la. Je cherche le voyage pas l'euphorie.
Encore merci pour ta réponse ça ma touché

Dernière modification par Bootspoppers (11 septembre 2016 à  07:53)


En congé longue durée de PA. cliquez pour adhérer à l'association!

Hors ligne

 

Miyuyu24 
Nouveau Psycho
Canada
000
Inscrit le 05 Jun 2016
68 messages
Blogs
Jai fait une fois de la methamphetamine au travaille je l'ai pris 1heur avant la fin de mon quart!
Mauvaise idée! 10 ou 15 minutes plus tard je balayais le plancher comme jamais'!

Cest pas une experience que referait!

Hors ligne

 


Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire




    Psychoactif en Images
    Plus d'images psychoactives
    En ce moment sur PsychoACTIF  
     Psychoactif 
    Fanzine N°4 : nous voulons connaitre le taux de pureté de nos drogues
    Il y a 3jAnnonce de Equipe de PsychoACTIF
     Appel à témoignage 
    Enquête sur la cannabis comme aide au sevrage/baisse/controle des...
    Il y a 17hCommentaire de youyou09 (9 réponses)
     Appel à témoignage 
    Avec Safe testez le nouveau spray nasal (MAD)
    Il y a 3jCommentaire de Caïn (38 réponses)
     Appel à témoignage 
    Quel serait le kit d'injection adapté à vos pratiques ?
    Il y a 2jCommentaire de La Tite Zaza (31 réponses)
     Forum UP ! 
    4-ACO-DMT et dérivés, conseils
    Il y a 1jDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum UP ! 
    Effets - Ritalin + Venlafaxine / Effexor
    Il y a 20hDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum 
    Appel à  témoignages : Garde à  vue et Perquisitions
    Il y a moins d'1mn
    10
    Commentaire de grosabruti dans [Répression - Victimes...]
    (52 réponses)
     Forum 
    Escitalopram - Sevrage brusque et sexualité
    Il y a 4mnCommentaire de Magi dans [Antidepresseurs...]
    (10 réponses)
     Forum 
    Aide pour identification gélules
    Il y a 16mnNouvelle discussion de SenbeiM dans [Méthadone...]
     Forum 
    Première fois - Le deep web.
    Il y a 26mnCommentaire de juba013 dans [Cocaïne-Crack...]
    (2 réponses)
     Forum 
    Effets - Aucun effet des opiacés malgré aucune tolérance
    Il y a 43mnCommentaire de Magi dans [Opiacés et opioïdes...]
    (4 réponses)
     Forum 
    International - [débat] La paix sociale (économique) est elle le dernier frein à l...
    Il y a 1h
    2
    Commentaire de Smile_ dans [Répression - Victimes...]
    (1 réponse)
     Forum 
    Récupérer son permis - Peut-on refumer juste après le test négatif avant la commission mé...
    Il y a 1hNouvelle discussion de Philzer dans [Répression - Victimes...]
     Forum 
    Filtre verre/céramique
    Il y a 2hNouvelle discussion de Seinen08 dans [Cannabis...]
     Blog 
    Kesington Avenue , Philadelphie (images choquantes)
    Il y a 13hCommentaire de Rick dans le blog de Rick
    (3 commentaires)
     Blog 
    J'ai récidivé
    Il y a 1jCommentaire de Rick dans le blog de L autre Lebowski
    (3 commentaires)
     Blog 
    La Solitude
    Il y a 1jCommentaire de Morning Glory dans le blog de Newcombe66
    (3 commentaires)
     
      QuizzZ 
    Auto-évaluer votre consommation d'alcool
    Dernier quizzZ à 17:06
     PsychoWIKI 
    Les outils pour le sniff a moindre risque
     Topic epinglé 
    Neurchi de Psychoactif
     Nouveaux membres 
    juba013, Slacka, Andreasch, MinuitPills, Magi, Heiko nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
    S'identifier

    Mot de passe oublié

    Morceaux choisis 

     Premier trip sous truffes
    par Xaxaxahehehe, le 07 Sep 2021
    Coucou Je vais vous raconter mon trip aux truffes hallucinogènes plutôt étonnant que j’ai vécu récemment. Pour information je suis un homme de 20 ans, 1,74m, 60kg, débutant dans la drogue dite dure. C’était ma première expérience avec la psilocybine. J’ai acheté il y a un mois en...[Lire la suite]
     Quel serait le kit d'injection adapté à vos pratiques ?
    par L'Apoticaire, le 15 Jul 2021
    Les stéribox sont pour moi (et beaucoup d'autres usagers qui sont passés à du matos plus adapté à l'IV de drogues que les stéri) carrément obsolète, certes c'est évidemment infiniement mieux que d'utiliser une cuillère à soupe sale avec de l'eau du robinet, de filtrer sa solution avec un...[Lire la suite]
     1 ère expérience 1cp-LSD
    par Cartooner, le 12 Jul 2021
    1 ère fois au 1cp lsd : 220 mcg en 2 drop Je suis chez ma copine il est 16h, je m’envoie 110mcg et elle 75 Les effets commencent à se faire ressentir rapidement pour moi, nous sommes en intérieur pour le moment. Soudainement une envie folle de manger du chocolat kinder x) J’en mange, je ne s...[Lire la suite]
    Tous les morceaux choisis
    Les derniers champis

    liens hypertextes, infographies, raisonnement soutenus par des sources etc. :) dans [forum] [débat] La paix sociale (économique) est elle le dernier frein à la légalisation des drogues ?
    (Il y a 35mn)
    Beau temoignage. L'avenir est de nous les vieux. Marco dans [forum] Consommer du speed en intra-veineuse ?
    (Il y a 2h)
    condescendant tout ça... raisonnement limité, stigmatisant dans [forum] [Vidéo] Pénurie, inaction politique: le scandale de la naloxone
    (Il y a 12h)
    Certains politiciens finiront par le comprendre, Espérons !!!! (Prescripteur) dans [forum] [débat] La paix sociale (économique) est elle le dernier frein à la légalisation des drogues ?
    (Il y a 12h)
    les punks à speed des tekos c'est vrai que ça faisait pas prod pour gens cleans dans [forum] Consommer du speed en intra-veineuse ?
    (Il y a 12h)

    Pied de page des forums