need help!! sevrage d'1 gros toxico au tramadol par de la methadone / PsychoACTIF

need help!! sevrage d'1 gros toxico au tramadol par de la methadone


#1 05-06-2012 20:56

expatzurich 
Nouveau membre
000
Date d'inscription: 03-06-2012
Messages: 21

need help!! sevrage d'1 gros toxico au tramadol par de la methadone

Mots-clés: [tramadol, TSO]

Bonjour a tous

Cela fait longtemps que je lis ce forum et je n'avais  encore jamais posté de messages... Mais la jai decidé de vous raconter mon histoire en espérant recevoir des conseils ou temoiganges ..... Car  si évidemment nous  sommes tous différents, la drogue reste la drogue, et le grand nombre d'expériences et témoignages sont enrichissants en plus des traitements et suivi médicaux...

je m'appelle Alexis, j'ai 35 ans et j'habite a Zurich en suisse allemande depuis 6 mois ou j'ai suivi ma copine qui a trouvé un job la bas...  . Je travaille et estime avoir une vie  'normale'. Pas de souci d'argent et une femme qui m aime beaucoup et réciproquement ....

Seul gros gros HIC je suis un gros addict a un opiacé .le TRAMADOL  auquel je suis accroc depuis maintenant 6 ou 7ANS ..
Pour la ptite histoire, j'ai deja fait 2 cures de desintox à paris: à Meudon pour ceux qui connaissent (c'est une clinique de desintox/repos un peu plus psy que detox...)

Je tourne quotidiennement en moyenne a 1 Gramme par JOUR soir 20 gélules de 50mg .... et meme parfois 22 ou 24...

J'ai essayé  presque toutes les drogues inimaginables au moins une fois dans ma Vie, à l'exception de la kétamine et des drogues en intra....Mais jusqu'ici je n'étaient jamais tombé dans une.......J'ai eu plutôt des 'périodes défonces' avec des drogues: périodes Alcool, période extas, période coke... et j'ai sniffé et fume 2 -3  fois de l'hero vers les 20 ans...

J'ai fumé des bedos aussi tous les jours de 18 a 25 ans mais j'ai arrêté  un peu vers 25 ans puis définitivement vers 27ans....

….Jusqu'au jour ou j'ai découvert la codeine et un peu de morphine a l'hosto après une fracture d'un tibia: j'ai adorééé.... puis j'ai eu l'occase d'en reprendre les années suivantes … jusqu'à découvrir le tramadol par hasard dans l'armoire a pharma de ma mère il y a 6 ans,,.
J'ai tellement kiffé les premières gelules que j'ai pris a la maison puis après a l'extérieur, au boulot... que j'ai commencé a en prendre un peu puis régulièrement , puis tous les jours, le matin etc... bref le classique que tout le monde a connu...

J'ai fini par devenir  vraiment addict a cette merde... une merde qu'il est dur a 'partager' en temoignages, car en effet très rares sont les accrocs de TRAMADOL (uniquement je parle) car je précise que cette avec cette merde je ne bois jamais... j'ai même arrêté la coc et tout depuis longtemps....

Mais la j'en ai vraiment marre de cette drogue...
Marre de men procurer en faisant tout le temps des fausses ordonnances: et ca me coute de l'argent car évidemment je ne passe jamais par la secu...
Marre de tous les effets classiques des opiaces...l'impression d'être dans ma bulle , 'schizophrène' comme dirait une de mes ex psys.
Marre d'une libido tombé a zero. Ce qui est très désagréable et abusè pour ma copine. Copine qui me pousse a arrêter et qui est dans toutes circonstances d'un grand soutien , et qui veut vraiment que je me débarrasse de cette merde

MAIS LA QUESTION LA PLUS IMPORTANTE ET CE POURQUOI JE VOUS ECRIS CE PREMIER MESSAGE est la suivante: j'ai rencontre un addictologue a Zurich qui ma proposé direct, au bout de seulement 5 minutes d'entretien de me mettre sous METHADONE...

Pour rappel j'ai donc fait 2 cures totales de 12 à 15 jours ou j'ai arrêté définitivement ….
avant de bêtement reprendre pour la première ….et de 'force' pour la seconde car jetais vraiment mal après la première semaine de sortie de cure. Hallucination au moins auditives, mal etre angoisse...
je précise que pour les deux je suis sorti sans quasiment aucun médoc si ce n'est un peu d'antarax ou de lexo... pas d'antidepresseur....

Sinon j'ai presque aussi réussi à arrêter en un mois en décembre  en baissant par semaine de 20, a 12, 8, 6, 5,  4 … pour finir a seulement 2 ou trois iIXPRIM de 37.5 mg par jour. Ce qui n'était rien pour moi... J'étais aussi sous antidepresseur: deroxat 1 par jour
Les derniers passages étaient très très durs. Mais jetais quasiment arrive a zero!!!
Seul hic jetais dans une période cool, calme ,de transition. j'avais démissionné, venais de trouver tres vite un job donc jetais en confiance et fort'....Je n'avais qu'a préparer mon déménagement en suisse : du bureau de chez moi. Pas super stressant et plutôt idéal pour arrêter.... j'étais donc plutôt dans un bon environnement...
Mais le classique. j'ai bêtement repris lorsque j'ai commencé mon nouveau job dans cette nouvelle ville, dans une langue étrangère.... Et honnêtement je me sentirais incapable de refaire cela de la sorte dans les même conditions avec un Sevrage dégressifs super rapide... tant mon boulot est quand même assez stressant...

Mais pour revenir a ce pourquoi je suis la (je suis un peu bavard ce soir) 'jai donc vu un addictologue il y a deux jours Zurich qui veut me faire prendre de la Metha  (20 mg) pour me substituer...
Je ne vais pas revenir sur l'histoire de l'hero ici a Zurich au Letten mais bon tout le monde sait a quel point ici a Zurich ils sy connaissent en tox, en came, en hero, en substituion, etc....Ville assez unique dans le monde dans le genre... C'est donc un doc qui s'y connait la dedans...

J'ai pas réfléchi une heure, tant sommeille un  vieux tox en moi: je n'en avais jamais pris et quand il m'en a proposé j'ai fait genre je réfléchis... mais dans ma tête c'était déjà oui.....
J'ai donc pris le lendemain 20 mg (hier) et viens de reprendre 30 mg today qui je pense est une dose un peu forte l pour moi pour 24h (25mg serait pte bien: on est en période adaptation du dosage, vous connaissez)....
JE LAI  BIEN SUPPORTE (ce qui montre a quel point je suis quand même acrroc aux opiaces quand on sait que la dose lethale est de 50 a 70 mg pour un initie...

MAIS tout a coup ce matin au boulot quand la dose de la veille commençait à s'estomper j'ai pris conscience que je faisais peut être une connerie......
...et CELA ME FAIT PEUR.... car je l'associe au toxicomane lourds d'héroïne en intraveineuse...
Car si Je sais que je suis moi même un toxico je trouve que cela est un peu lourd.... Surtout quand je vois les témoignages de certains qui sont a 80 mg en début de traitement après 5 ou 10 ans d'héro en intra.... mois je suis déjà à 30mg (je reprecise 20 ou 25 me semble plus adapte)!!!

Ce soir donc la deuxième fois que j'en prends, ma copine est contre et ne le sais pas, et la j'ai vraiment peur quand je vois le sevrage difficile ET LONG qu'est celui de la metha...
Mais j'ai encore le temps d'arrêter dans qqs jours...

je tiens a préciser que c'est un spécialiste connu qui bosse dans une clinique spécialisée publique de zurich ….
Mais la scene que jai vu hier ma fait bizarre. quand je lai vu hier aller chercher et revenir au bureau  avec une bouteille en verre doseur d'au moins 1,5 litres de methadone et la poser sur la table devant moi, avec du sirop et du lait. J'ai vraiment trouve cela un peu chelou voir genant :  'avec un ptit peu de sirop ca passe bien... je vous met 20 mg ok donc?' Cela faisait un peu au bistrot:' Francis je te remets le petit frère.??' big_smile

En plus y'avait des boites  vides de sub aussi qui trainaient dans un carton par terre dans la salle d'attente t...
BREF CA FAISAIT UN PEU SUPERMARCHE DE LA DEFONCE....
alors c'est sympa ptete... et la au moment ou je vous ecris  je suis bien defoncé avec mes 30mg... mai j'ai vraiment impression de PEUT ETRE faire une ENORME CONNERIE

Jai vraiment besoin de certains conseils d'entre vous (pourtant j'ai deja lu beaucoup de témoignages i)

PLUSIEURS SOLUTIONS S'OFFRENT A MOI MAINTENANT:

1)Diminuer plus doucement mon topalgic de façon progressive ….mais beaucoup plus lente...

2)Refaire encore une cure: délicat de prendre 2 semaines et ca va me couter de l'argent même si j'ai une bonne mutuelle . c trop chère la vie ici..

3)Passer a la metha et partir alors pour de nombreux mois voir quelques années de traitement...Puis baisser TRES TRES progressivement tant la méthadone est dure a prendre

Mai j'ai vraiment peut de passer a une autre drogue plus forte même si je la prendrais sous suivi medical...

J'attend l'avis urgent aussi de deux autres médecins a qui j'ai raconte cela, et je dois en voir un autre vendredi (qui est semble il dubitatif lui ayant raconte vite fait ma situation au téléphone. Enfin il na pas tranché pour le moment on verra...)

Please si quelqu'un peut me dire rapidement si je fais une grave erreur en passant a la méthadone et je dois arrêter tout de suite...car la je viens de commencer ma deuxième journée de 'traitement sous metha'..

Need help please salut

et merci davoir pris le temps de me lire

Hors ligne

#2 05-06-2012 21:36

le gecko 
Banni
100
Lieu: Sol 3
Date d'inscription: 01-12-2010
Messages: 582

Re: need help!! sevrage d'1 gros toxico au tramadol par de la methadone

Bonsoir,
Ton histoire me rappelle un peu la mienne, même si mon produit était la codéine. Après 4 années de consommation régulière assez proche de ton état actuel de dépendance, j'avais réussi à décrocher complètement en utilisant la "méthode chinoise" (diminution très très progressive sur 1, 2 ou 3 mois). Avant de passer à un TSO, tu devrais, peut être (c'est peut être pour cela que tu écris ce soir car la métha à ton âge te fais peur) essayer un décrochage progressif, quitte à utiliser la métha pour ça. Si tu t'installes dans la métha, tu n'auras fait que substituer une dope à une autre. Ceci dit, cela peut être un choix de vie wink.


La dope fait mieux passer les moments sans argent que l'argent, les moments sans dope.
(Fat Freddy in Freak's brothers)

Hors ligne

#3 05-06-2012 22:10

sativa67 
Psycho sénior
200
Lieu: Noprohibitionland
Date d'inscription: 13-04-2007
Messages: 2473
Site web
fb

Re: need help!! sevrage d'1 gros toxico au tramadol par de la methadone

ça va etre un choix très difficile à faire .

J('ai vécu le même dilemne il y a qq années lorsque je suis passé de la codéthyline à la buprenorphine ... mais apparement tu gallere grave pour trouver ton tramadole et ça te coute cher ...

je dirai que tu as deux options

te sevrer en passant par un séjour à l'hopital
trouver un substitut confortable

perso la metha à transformé ma vie , elle m'a permis de retrouver du travail , de me reinserrer  , j'ai retrouvé un libido correcte (sauf si j'abuse ou le prends des benzo  mais c'est très rare!!) ...

je te souhaite bonne chance et je pense que pour toi la metha pourrait être une solution (pas la panacée mais pas la pire) , ça te coutera moins cher et une fois stabilisé tu retrouveras sans doute une libido ...

si tu n'es pas trop accro , le sevrage peut etre la meilleure façon de te debarrasser de ton adicction mais perso aucun sevrage que j'ai tenté n'a marché (je suis toujours retourné vers les ôpiacés , quelqu'ils soient ) j'ai donc fini par me resoudre à passer par la substitution ... c'etait en 1996  j'ai commencé avec le temgesic ... aujourd'hui ,  16 ans après , je suis encore à 80 mg de metha par jour (minimum) ...

alors réfléchi bien !! mais il nefaut pas diaboliser la metha , moi , ce produit m'a sauver la vie

Hors ligne

#4 05-06-2012 22:12

pierre 
Administrateur
7900
Lieu: Paris
Date d'inscription: 15-09-2006
Messages: 9659
Blogs
Site web
fb  twt   Google+ 

Re: need help!! sevrage d'1 gros toxico au tramadol par de la methadone

Il n'y a pas de drogues dure ou douce, il n'y a que des usages dure ou doux !

Tramadol, cannabis, héro, alcool, tout cela dépend vraiment de l'usage qu'on en fait.

De plus, une dépendance à un opiacé et une dépendance à un opiacé. Peut importe l'opiacé, j'ai envie de dire, ca touche les même recepteurs.

Je vois plusieurs avantage à ton passage à la métha : arréter de courrir, de dépenser ton argent, de te mettre hors la loi : ca tombe bien , c'est avant tout pour cela que le traitement à la méthadone a été crée !

Quitte à baisser ensuite, il me semble que c'est une bonne solution.
Pierre


Blog sur LeMonde.fr : Un monde cent drogues

Hors ligne

#5 06-06-2012 00:25

expatzurich 
Nouveau membre
000
Date d'inscription: 03-06-2012
Messages: 21

Re: need help!! sevrage d'1 gros toxico au tramadol par de la methadone

Merci beaucoup de me répondre cela me touche
C'est vraiment un site sérieux avec des gens bien...
Pour les dépenses c raisonnable c 6 euros le paquet de 30 soit une journée et demi...
Par contre en suisse c 15 francs les 20 soit près de 15 euros..
C aussi un rituel insupportable de passer son temps à imprimer et faire tout le temps des ordonnances...
J'habitais Paris ouest et je peux sans mentir dire que j'ai du me faire toutes les pharmacies du 15 eme 16 eme 17 eme arrondissement easy...
pour info: en suisse ils sont beaucoup plus cool qu'en France je pense à ce que j'ai pu voir et lire...... C aussi un peu le supermarché légal de came  ici.. Ils fournissaient même de l'héroïne de très bonne qualité à leur patient( ça doit toujours exister today après des années et des années je pense....

Jai bien noté votre conseil du subutex...C le sulfate de morphine non? Il me la aussi propose...
Ce médoc à vrai dire  me fait aussi un peu peur :un gars qui se shootait au crack et au sub rencontré par hasard dans un trip sous extas seuls à Paris m'avait passé un tiers d'une moitiéet j'avais été scotché mais grave ....mais bon je ne prenais pas de tramadol à l'époque...
Je ne savais pas que c'était considéré comme moins fort même si les éléments de comparaison sont difficiles: regardez moi rien qu'avec du tramadol que monsieur tout le monde peut acheter j'en suis arrivé à supporter 20 mg et 30 mg de metha( même si la 30 mg je trouve que c'est trop: je suis trop high: je ne pourrais pas le supporter au boulot je pense :-) 25 serait peu être l'idéal...
Je sais que le sujet à sans doute été traité mais selon votre expérience et connaissance le sevrage du sub est il plus facile que celui de la metha? En tous cas je vais en parler au doc que je revois demain pour ma dose ( ça yest ce va faire déjà 3 fois que je le vois :-(.  car il ne m'avait proposé du sulfate de morphine je crois que c pareil bon?)

En tous cas vous avez plutôt tendance à me dire de faire attention c ce que je pensais,,, même si la meth à sauve bien des gens.... Pour moi c sans doute différent...

pour info: ils doivent être beaucoup plus tolérants ici... C un peu le supermarché ambulant ici.. Ils fournissaient même de l'héroïne de très bonne qualité à leur patient( ça doit toujours exister today après des années et des années je pense....
Enfin je trouve ça assez hard de me dire qu'il me faudrait passé à de la métho ou du sub pour du simple Topalgic...
Moi jinzerdirais cette merde ou la contrôlerais plus sérieusement...
Je suis le seul de mes amis et n'ai surtout jamais rencontre daddicts purs et uniquement au tramadol...
Même si je sais que c un opiacés: je me sens assez seul avec cette molécules....
Enfin... Dans tous les cas j'attend le retour d'avis d'autres médecins sinon je pense vraiment arrêter la méthadone now avant de ne plus pouvoir re switcher au tramadol en cas de probleme
Autre question, mon doc me dit oui aucun problème mais selon vous même si c difficile à dire : eat ce que je peux quitter la meth et revenir à mes doses de tramadol sans problème si je le fais avant 1 ou 2 semaines ??

Ou bien d'ici seulement quelques jours cela risque déjà d'être problématiques ??
C une question qui m'angoisse grave aussi... Surtout quand je lis les difficultés du sevrage de celle ci

. (demain 3ème dose déjà ... Et je parlerais  à ce doc des demain du subutex.
Mais je vous jure même si  il est sûrement très competent: il ne parle pas super bien français, il est plus tout jeune et autant je suis sur qu'il est competent et que c un bon autant que ce n'est clairement pas le genre de docteur qu'il me faut pour me sevrer, parler, et quitter la toxicomanie... Ça c sur...

Merci par avance pour vos réponses... :
Sorry mais je suis décidément très bavard et pas facile décrire mes pavés de mon mobile
Bonne soiree

Hors ligne

#6 06-06-2012 02:12

TankGirl 
Membre avisée (De quoi??)
France
100
Lieu: ...
Date d'inscription: 24-04-2012
Messages: 397
Blogs

Re: need help!! sevrage d'1 gros toxico au tramadol par de la methadone

Le subutex (buprenorphine) n est ^pas du sulfate de morphine, apres perso j en connais assez peu sur ce produit donc pas suffisament pour te dire s il est plus addictif ou lourd que la metha.
Je pense que de toutes facons si tu choisis un tso plutoot qu un sevrage puisqu ils ont visiblement echoués, tu t inscris "automatiquement" ou presque sur du moyen ou long terme (mais je peux me tromper) A toi de voir de quelle maniere tu te sens le plus a l aise (job, copine, vie sociale et dans ta tete aussi, puis effectivement peut etre voir les avis des autres medecins.
Je ne te suis pas d une grande aide, desolee.
Amicalement.

(PS; si cela peut te rassurer quand j etais sous metha j arrivais en etant motivee a reduire assez rapidemment mes dosages, 120, 80, 60, 40 20 etc... Donc meme si cela fait 2ou3 jours que tu en prends tu devrais encore pouvoir arreter sans grands problemes, [meme si sur la duree je n arrivais pas a tenir pour diverses raisons] si ce qui te preoccupe est de pouvoir arreter tant qu il est temps rassure toi tu peux encore le faire.)


"Je suis faite de morceaux de moi-même éparpillés, puis recollés ensembles, parce qu'il faut bien avoir l'apparence d' un corps..." (C.Collard)
"I'm not totally useless... I can be used as a bad exemple..."
"Imperfection is beauty, Madness is genius and it's better to be absolutely ridiculous than absolutely boring..." (M.M)

Hors ligne

#7 06-06-2012 05:47

Alain Will 
ancien Vice-Président et co-fondateur
France
000
Date d'inscription: 14-10-2008
Messages: 9618
Blogs
Site web
fb  twt 

Re: need help!! sevrage d'1 gros toxico au tramadol par de la methadone

Bienvenue sur le forum Alexis salut

Je serais moins catégorique que Pierre par exemple, car au niveau récepteurs, il y a encore de nombreuses recherches en cours mais ce n'est qu'un détail.

En ce qui concerne le Subutex® (buprénorphine), il s'agit d'un agoniste-antagoniste. C'est différent d'un opiacé pur (comme le Tramadol). Ou la méthadone. Et n'a rien à voir avec le sulfate de morphine. C'est l'autre TSO "officiel" disponible en France (avec la méthadone). Mais si tu prenais du jour au lendemain du Subutex sur une addiction à un opiacé agoniste comme le Tramadol, tu ferais une sérieuse crise de manque. Il faut respecter un protocole pour passer de l'un à l'autre. Si tel est ton souhait...

Tu as déjà fait des "rechutes" si j'ai bien compris après avoir baissé considérablement tes prises. Puisque tu as accepté visiblement de passer sous un TSO méthadone, il serait peut-être une solution d'envisager ce qu'on appelle une "sortie rapide de Traitement de Substitution". C'est à dire de faire un sevrage (certes progressif) mais dès "maintenant" (le plus tôt possible, selon ton ressenti et tes capacités de l'endurer). Cela peut être une solution, c'est du moins une humble suggestion de ma part. Et ce, malgré ton passé de consommateur (et ta consommation de Tramadol).

De plus, tu insiste visiblement sur ton dosage de méthadone (qui reste un bas-dosage). Si celui-ci t'est suffisant, [cool !], ce protocole de sortie rapide de traitement de substitution ne me semble pas, personnellement, absurde...

Ce n'est pas un protocole très bien défini en France à l'heure actuelle même si je connais certaines personnes qui se "battent" pour "l'officialiser et le concrétiser" auprès d'usagers [et de médecins] (ayant certes en règle générale un passé de toxicomanie moins "lourd" que toi...) Mais pourquoi ne pas essayer ?

Il existe un risque malgré tout, en cas de réussite ("de sevrage provisoire") : c'est que tu "replonge davantage" pour une raison x ou y ; donc c'est quelque chose qu'il te faut décider et discuter avec ton addictologue, à mon humble avis...

Amicalement, Alain W.


Il m'arrive de trouver que la vie est une horrible plaisanterie. F. Sagan.

Je vois dans la révolution la revanche du faible sur le fort. La liberté est un mot que j'ai longtemps chéri. Sade (Le marquis de). Φιλμογραφία

Hors ligne

#8 06-06-2012 08:00

expatzurich 
Nouveau membre
000
Date d'inscription: 03-06-2012
Messages: 21

Re: need help!! sevrage d'1 gros toxico au tramadol par de la methadone

Je prend que depuis 2 j la metha
Cette fois je n'ai pas supporté mon traitement à 30: j'ai vomi mon dîner trop fort...
J'espère quand même avoir vite d'autres avis medicaux.... Car j'ai vraiment peur de ne pouvoir arrêter fan une semaine... Et l'arrêter s'il le faut... Je suis très mal à l'aise vis à vis de ma femme à qui je dis tout la dessus et qui ne voulait vraiment pas que j'en prenne...
En tous cas au d'autres pouvaient me confirmer que je puisse arrêter la metha et me remettre à mon gramme quotidien de tramadol SaNs Problème ça me rassurait :-(

La metha me fait peut tout simplement en fait... Même si en suisse tout est fait pour que cela se passe bien...

Hors ligne

#9 06-06-2012 12:57

Naxalythe 
Psycho sénior
000
Lieu: Haute-Savoie
Date d'inscription: 07-09-2011
Messages: 620

Re: need help!! sevrage d'1 gros toxico au tramadol par de la methadone

salut Alexis!

déjà, enlève toi de la tete que métha= gros tox qui se pique! et rassure toi, 20 mg ce n'est pas un dosage si élevé, surtout en Suisse où ils prescrivent de plus grosses doses qu'en France. d'ailleurs, vu la quantité de Tramadol que tu prends, je suis étonnée que ton addicto ne t'ai pas prescrit plus de métha!

mais si 30 ne te conviennent pas, redescend à 25 ou 20! ou biern essaie de voir comment tu serais à 15 mg et comme ça tu pourras réduire encore plus vite! à mon avis, pour ton foie, tes reins, ton estomac et tout et tout, c'est quand meme moins mauvais de prendre 20 mg de métha par jour que 20 cachets de tramadol!

si tu veux revenir à tes cachetons, tu ne risques pas de crise de manque en mélangeant les 2 mais plutot une surdose... alors vas-y molo! essaie d'attendre le lendemain de ta dernière prise de métha avant de t'envoyer tes petites pilules!

enfin, si vraiment tu ne veux pas suivre de traitement métha et que tu décides de diminuer progressivement le tramadol, fait le plus doucement. 1 mois c'est trop court!!! avant de redescendre d'un palier, attend d'etre bien stabilisé. mieux vaut prendre ton temps et etre bien que de faire ça trop vite et de replonger le jour où ça n'ira pas!

une pitite question stp: est-ce-que le Tramadol te files des migraines? et penses tu qu'en cas de migraine ce médoc pourrait etre efficace?

bon courage!

Dernière modification par Naxalythe (06-06-2012 13:05)


Plus tu pédales moins fort et moins tu avances plus vite.

Hors ligne

#10 06-06-2012 13:28

prescripteur 
Modérateur
10300
Date d'inscription: 22-02-2008
Messages: 4677

Re: need help!! sevrage d'1 gros toxico au tramadol par de la methadone

Regarde bien ton probleme et essaie de differencier les bonnes craintes des fausses craintes. Prendre 30 mg/j de methadone(voire plus) pendant des années n'est pas une catastrophe. Pour la plupart des personnes (comme le dit un temoignage) cela permet d'arreter les drogues illegales ou excessives (tramadol= attention au paracetamol contenu dans l'ixprim qui ne doitpas depasser 4g/j), de se reinserer etc..
Evidemment l'ideal serait de tout arreter et d'oublier que tu as même jamais été usager. Mais , si ce n'est pas possible, et ton histoire semble bien montrer que tu as peu de chance d'arretr tes consos et surtout de ne pas rechuter, alors y a pas photo un TSO est bien preferable à une consommation non maitrisée.
Ta copine a peut etre une idée négative de la metha mais il ne faut pas juger "au pif" mais sur des arguments solides , surtout quand il s'agit d'un pb aussi serieux.
Je te mets la traduction d'un article recent qui montre l'avantage des TSO et surtout les risques d'un arret non maitrisé. Il montre notamment que le TSO baisse la mortalité mais seulement s'il est pris plus d'un an ! Je ne suis pas un inconditionnel des TSO et certains confreres me reprochent d'accepter d'accompagner un sevrage quand les usagers sont bien motivés. Mais chez toi il me parait clair qu'un TSO est assez raisonnable et ton addictologue me parait digne de confiance. Apres, Subutex ou Methadone ?? c'est à voir et il est possible que la situation suisse impose d'autres solutions qu'en France. Donc, a mon avis, stabilise toi sous methadone , c'est le meilleur moyen d'arriver, le moment venu, à te sevrer de tout en toute sécurité.
Amicalement

Risque de décès pendant et apres TSO en Médecine Generale : etude prospective
observationnelle à partir de la Base de Données de Recherche en Médecine
Générale du Royaume Uni (UK).
Risk of death during and after opiate substitution treatment
in primary care: prospective observational study in UK
General Practice Research Database
Rosie Cornish, statistician,1 John Macleod, professor in clinical epidemiology and primary care,1
John Strang,
professor in the psychiatry of the addictions,2 Peter Vickerman, senior lecturer in mathematical
modelling,1,3
Matt Hickman, professor in public health and epidemiology1
1 School of Social and Community
Medicine, University of Bristol,
Bristol BS8 2PS, UK
2 National Addiction Centre,
Institute of Psychiatry, King’s
College London, London, UK
3 London School of Hygiene and
Tropical Medicine, London
Correspondence to: M Hickman
matthew.hickman@bristol.ac.uk
Cite this as: BMJ 2010;341:c5475
doi:10.1136/bmj.c5475
http://www.bmj.com/content/341/bmj.c5475.full
Traduction Pascal Millet ALTAU Le Relais (pmillet2@gmail.com)
Résumé
(non traduit)
Introduction
Les usagers d'opiacés ont un risque élevé de décès et contribuent notablement à la mortalité des
(jeunes) adultes. Les revues de littérature montrent un risque annuel de décès d'environ 1% soit
plus de 10 fois celui de la population générale, qui contribue pour plus de 10% à la mortalité des
(jeunes) adultes. Au Royaume Uni et dans de nombreux autres pays, la plupart des décès des
usagers d'opiacés et due aux overdoses et les opiacés sont la cause la plus frequente de deces par
empoisonnement par substance controlée dans la population générale. Les estimations de
prévalence de consommation d'opiacés au Royaume Uni suggèrent une augmentation de 30 fois
entre 1970 et 2000 mais les estimations plus recentes sont stables autour de 250 000 usagers
(approximativement 0,8% des adultes de 15 à 64 ans).
Il existe de bonnes raisons de penser que les Traitements de Substitution des Opiacés (TSO) ,
essentiellement Methadone et Buprenorphine, sont efficaces sur une gamme d'objectifs, tels que la
reduction de la mortalité globale, l'amelioration de la santé physique et mentale, la diminution des
consommations illegales, de l'activité criminelle et du risque d'infection HIV. Dans le Royaume
Uni , les TSO sont delivrés essentiellement dans le cadre de la Médecine générale, souvent en
collaboration avec des institutions specialisées. Dans la derniere decennie , les prescriptions de
TSO ont plus que doublées alors que le nombre de décès par Méthadone et les saisies policières de
Methadone ont diminués , coincidant en partie avec l'introduction et le deploiement de TSO mieux
supervisés Toutefois, le nombre global de décès par overdose par opiacés n'a pas diminué et les
objectifs de réduction du taux d'overdose en Angleterre et au Pays de Galles n'ont pas été obtenus,
malgré une stabilisation du nombre de consommateurs et des investissements considerables dans les
prises en charge.
Le risque de décès pendant et après TSO ne paraît pas uniforme. Les Guides Therapeutiques, et des
études récentes le confirment, suggèrent que les premiers 28 jours de traitement peut vetre associé à
un risque accru de décès. De plus , deux grandes etudes de cohorte en Italie et Australie, suggérent
une augmentation de mortalitéé dans la periode suivant immediatement l'arret du traitement (TSO).
Notre étude s'est donc attachée à montrer l'effet des TSO sur la mortalité (toutes causes confondues)
en contexte de Medecine Generale dans le Royaume Uni, à rechercher une augmentation de la
mortalité à l'initiation et à la fin du traitement et à predire l'impact probable des TSO sur la mortalité
liée à la toxicomanie pour differentes durees de traitement.
Methodes
Les Données de cette étude proviennent de la Base de Données de Recherche en Médecine
générale (www.gprd.com), une grosse base de données anonymisée venat de plus de 460 cabinets
de Médecine Générale du Royaume Uni. Elle collecte les données de 3,5 millions de patients, soit
5,5% de la population. La cohorte étudiée comporte les patients ayant reçu au moins une
prescription de Methadone ou Buprenorphine entre le 1er janvier 1990 et les 31 decembre 2005 et
ayant un diagnostic de toxicomanie. Nous avons exclu les patients de plus de 60 ans à la
primoprescription, ceux qui avaient une prescription par voie injectable et ceux qui avaient une
prescription d'opaicés spécifiquement contre un etat douloureux. Les enregistrements de
prescription comprenaient le numero d'identification du patient, la date de prescription, la nature,
quantité et durée de traitement ainsi que la dose quotidienne. Le numero d'identification a permis
de relier ces enregistrements au dossier général pour determiner kl'age, le sexe et les
coprescriptions. Si la quantité prescrite, la durée ou la dose quotidienne n'etaient pas mentionnées
elles etaient calculées (si possible) à partir des autres données de la prescription. Nous avons defini
les patients comme « traités » juqu'à la date de leur derniere prescription. Toutefois s'il existait un
delai de moins de 28 jours entre la fin d'une prescription et un renouvellement de prescription les
patients etaient considérés comme « traités » durant ce délai. Nous avons choisi cette option car ,
alors que les ehnregistrements peuvent etre incomplets en cas de prescription au long cours, nous
pensons qu'il et improbable qu'un patient arrete et redemarre reellement un traitement TSO en
moins de 4 semaines en contexte de medecine generale. De plus, en etudiant les données générales
nous avons identifié un certain nombre de patients avec une prescription de dihydrocodeine à des
doses de TSO et des antecedents d'utilisation dans la Base. Nous avons donc inclus ces patients
comme ayant un TSO, mais nous n'avons pas inclus ceux qui ne presentaient qu'une prescription
isolée de dihydrocodeine.
Pour chaque episode de traitement, nous avons recherché si le patient recevait au moins une dose
queotidienne excedant les recommandations de doses de maintien de 60 mg pour la Methadone, 12
mg pour la Buprenorphine et 600 mg pour la dihydrocodeine. Pour les patients sous Methadone ou
Buprenorphine nous avons défini le « sevrage planifié » sur la base d'une diminution progressive du
traitement avec une derniere prescription de 10 mg ou moins pour la Methadone et 4 mg ou moins
pour la buprenorphine. Nous avons calculé un score de comorbidité comme le nombre total de
prescriptions pour d'autres traitements que les TSO pendant chaque année de suivi. Cette methode
donne des resultats equivalents aux mesures plus complexes de comorbidité, qui n'etaient pas
disponibles dans la base jusqu'à recemment.
Etude statistique
Le critère étudié etait la mortalité, toutes causes confondues. Le suivi des patients cessait soit un an
apres la derniere prescription de TSO, ou à la date du décès ou du transfert dans un autre cabinet de
Medecine générale, s'il survenait pendant la prescription de TSO ou dans cette période d'un an
apres la fin du TSO. Nous avons calculé la mortalité « brute » (raw) comme le nombre de deces sur
la pomulation suivie dans chaque sous groupe. Nous avons utilisé la regression de Poisson pour
estimer le ratio de mortalité (entre periodes de traitement et sans traitement) ajusté sur le sexe , l'age
, la periode, la comorbidité etc..).
Nous avons calculé la mortalité standardisée indirecte sur la base des taux de mortalité par sexe et
tranche d'age de 5 ans, pour l'Angleterre et le Pays de galles en 1998.
Nous avons utilisé Stat version 10.0 pour les analyses.
Etudes de sensibilité et secondaires
(non traduit)
Resultats (note du traducteur=résumés)
Cohorte initiale = 6252 patients (16 à ,59 ans)
Apres exclusions (diverses, voir « methodes ») restent 5577 patients. Avec 231 272 prescriptions de
M ou B + 35 731 de dihydrocodeine soit 267 003 prescriptions.
Caracteristiques de l'echantillon (voir table 1)
Methadone seule 57%
Bupre seule 8%
Methadone et Buprenorphine (note du traducteur =pas en meme temps bien sûr) 9%
Methadone et Dihydrocodeine 19%
Bup et DHC 4%
Les 3 successivement 4%
Age 58% < 30 ans
Sexe Masculin 69%
Au total 13593 traitements (mediane 2 par patients) avec une mediane de duree de 70 jours et une
moyenne de 240 jours
Note du traducteur
La mediane est le nombre de jours de traitement pour lequel il y a autant de patients ayant moins
de durée que de patients ayant plus que cette durée. (partage le nombre de patients en deux effectifs
egaux).
La moyenne est la moyenne des durees de traitement = quand le traitement est long, par exemple
240 jours il pèse autant que 6 traitements de 40 jours. C'est pourquoi la moyenne est tres
superieure à la mediane. Elle indique un grand nombre de traitements courts mais un certain
nombre de traitements tres longs.
De fait, 36% des patients ont eu un traitement superieur à 12 mois (duree moyenne de Tt 245 j pour
la Metha vs 181 pour la B).
24% des traitements ont au moins une dose quotidienne au dela des doses recommandées ( rappel
M=60 mg , B=12 mg, DHC=600mg)
Effets des TSO sur la mortalité
Un total de 178 patients sont décédés (3%), dont 62 (35%) sous TSO. La mortalité brute est presque
double « hors TSO » que « traité » (1,3 vs 0,7 par 100 patient-années). Et apres ajustement (age,
sexe etc..) le taux de mortalité etait plus de 2 fois plus élevé (multiplié par 2,3 CI 95% 1,7 à 3,1)
Note du traducteur CI 95% indique que la « vraie » valeur a 95% de chance de se situer dans cet
intervalle.
Le taux standardisé de mortalité (par rapport à la population d'Angleterre et du Pays de Galles,
statistiques de 1998) etait de 5,3 (CI 95% 4 à 6,8) sous traitement vs 10,9 « hors TSO »(9 à 13).
note du traducteur = cela signifie que la mortalité des usagers d'opiacés sous TSO est égale à 5
fois celle de la population générale de même âge et sexe , mais quand ils ont interrompu le
traitement (soit entre deux episodes de traitement, soit « definitivement » depuis moins d'un an) elle
est de 10 fois celle de la population générale, ce qui rejoint la declaration ouvrant l'introduction.
Le taux de mortalité est double chez les hommes (par rapport aux femmes) mais comme c'est aussi
le cas dans la population générale, les taux standardisés sont equivalents chez l'homme et la femme.
La table 2 ( cf le document initial en anglais) montre les principaux resultats
La mortalité augmente avec l'age et avec le taux de comorbidité (= autres prescriptions
medicamenteuses = moins d'une fois par mois, entre une fois par semeine et une fois par mois, plus
d'une fois par semaine) . Elle est inferieure dans la periode 2005-2006 que 1990-1994. (mais cette
relation n'est plus significative apres ajustement). Il n' y a pas de difference en fonction du taux de
depassement des doses recommandées.
La mortalité brute sous TSO mais apres plus de 4 semaines de traitement etait de 0,6 par 100
patients-années, mais elle etait multipliée par 3,1 dans les 2 premieres semaines de traitement
(semaines 1 et 2) et 2,4 dans les semaines 3 et 4 (par rapport à la mortalité sous TSO apres 4
semaines de TT).
Elle etait aussi notablement élevée dans la periode suivant immediatement l'arret du traitement
(4,8 /100 pts-années) dans les deux premieres semaines d'arrets et 4,3 dans les deux semaines 3 et 4
apres arret) pour se stabiliser à 1 /100 pts-années dans le reste du suivi (et pendant un an).
Taux standardisé de mortalité par rapport aux periodes sous TSO (apres 4 semaines de Tt) =
mortalité multipliée par 8 pendant le premier mois d'arret et par 2 pendant le reste du suivi sans
TSO (pour un maximum d'un an).
Analyses de sensibilité et secondaires.
Pas de difference de mortalité apres le traitement selon le caractere planifié ou non du sevrage.
(planifié = detection « informatique » de prescriptions à doses decroissantes avant l'arret).
Pas de difference entre Buprenorphine et Methadone.
La figure 2 montre le rapport de mortalité sous et hors TSO, selon la durée du traitement
note du traducteur = risque relatif de 2 dans les 10 premieres semaines de traitement mais devenant
inferieur à 1 (= la mortalité sous TSO est inferieure à la mortalité hors TSO ) apres 30 semaines de
traitement et diminuant progressivement jusqu'à 2 ans de traitement (environ 60% de la mortalité
hors TSO).

Duration of treatment (weeks)
La figure 3 montre la probabilité d'une reduction de la mortalité par le TSO en fonction de la durée
de traitement. Cette probabilité est presque nulle pour les TSO de 10 à 20 semaines, augmente à
65% pour les TSO de 40 semaines et culmine à 85%apres 2 ans.

Duration of treatment (weeks)
Fig3 | Probabilitythatopiatesubstitutiontreatment(OST)
bmj.com
reducesoverallmortalityfordifferentdurationsoftreatment
Discussion
En comparaison de la population générale, les usagers d'opiacés ont dans cette étude une mortalité
notablement augmentée. Le risque sous TSO etait inferieur à celui apres arret du TSO.
Note du traducteur = ici rappel des resultats, notamment comparaison des mortalités avec et sous
Tt, en debut ou immediatement apres la fin du Tt et effet de la durée du Tt.
Forces et faiblesses de l'etude
Jusqu'ici les etudes portant sur des populations importantes n'avaient pas recherché l'effet des TSO.
Il est important de faire des etudes avec des populations importantes. Par exemple , bien que la
mortalité au debut du traitement soit notablement plus élevée, il s'agit d'un etat transitoire et comme
cela represente un mort pour 1000 traitements environ, il est improbable qu'un medecin, même avec
une grosse clientèle, puisse l'evaluer dans son experience quotidienne.
Notre etude a plusieurs faiblesses et biais potentiels.
D'abord la classification « sous TSO » et « hors TSO » peut etre affectée par des erreurs ou
manques dans le fichier. Toutefois les resultats restents coherents lorsqu'on etudie des groupes
restreints (dernier episode de traitement avant arret) et ne sont pas en contradictions avec d'autres
etudes.
Ensuite 10% des patients ont quitté la Base (apres transfert dans un autre cabinet medical) et n'ont
pas pu etre suivis. (Note du traducteur = reponses « techniques »)
Troisiemement, nos covaraibles sont relativement « limitées » , notamment en ce qui concerne la
comorbidité et la qualité de prises en charge.
Quatriemement, le resultat etudié etait la mortalité toutes acuses confondues et nousd n'avons pas
pu etudier la mortalité spécifique
Enfin, nos comparaisons de mortalité en fonction de la durée du traitement sont des données
calculées et non directement constatées. Il faudra donc necessairement dans le futur des etudes
prospectives de cohorte.(note du traducteur = suivi prospectif de groupes de patients pendant un
certain temps apres initialisation du traitement et non etude retrospective à partir de fichiers
informatisés comme cette étude).
Mise en perspective par rapport à d'autres études
Nos resultats sont coherents avec les statistiques relevées dans la litterature médicale.
Le taux de mortalité etait superieur chez l'homme , ce qui est coherent avec un taux d'overdose plus
élevé chez l'homme. Toutefois dans certains pays où le taux de mort par infection est plus élevé, le
taux brut de mortalité chez les usagers d'opiacés peut etre similaire chez l'homme et la femme.
La difference de mortalité avec et hors TSO est importante et bien connue mais jusqu'ici la
surmortalité en début et fin de traitement etait moins étudiée ; Des etudes en Hollande et Australie
ont montré un risque de mort multiplié par 2 dans le10 premier mois de traitement (l'etude
australienne a montré que c'etait lié à des overdoses et d'autres atteintes). Par contre l'augmentation
de mortalité immédiatement apres la fin du traitement mise en evidence dans notre etude est bien
plus élevée que celle trouvée dans l'étude australienne (fois 3) et surtout hollandaise (pas de
surmortalité). Par contre nos resultats sont similaires à ceux d'une etude italienne qui montre une
surmortalité par overdose multipliée par 10 apres la fin du traitement.
De plus le quadruplement du risque (multiplié par 4) est en coherence avec la surmortalité
immédiatement apres sortie de prison (etude dans le Royaume Uni, surmortalité de la période
immédiate comparée à la periode non immediate apres sortie de prison).
Implications pour la pratique
Notre etude n'a pas pu examiner les mecanismes de la mortalité, donc les conclusions doivent etre
prudentes. Toutefois nous savons deja que le risque d'overdose est élevé quand la tolerance aux
opiacés a été réduite par une periode d'abstinence volontaire ou involontaire et , par ailleurs, que le
taux de rechute est élevé après sevrage.
C'est pourquoi les premieres utilisations d'opiacés, après sevrage, comportent un risque élevé
d'overdose. L'induction d'un TSO, noatemment par la Methadone, comporte egalement un risque
élevé d'overdose, notamment quand la dose initiale est trop élevée ou qu'il existe des
consommations parallèles (d'autant que le changement peut induire une detresse psychologique).
Un meilleur contrôle de l'initialisation des TSO , ainsi que des methodes plus efficaces pour
prevenir la recidive pourraient attenuer ces effets et des recherches sont souhaitables. Mais
l'identification et l'evaluation de tels programmes sera complexe et demandera d'autres etudes de
grande taille.
L'etude future de l'impact de l'usage d'opiacés sur la mortalité, au Royaume Uni et ailleurs, est
necessaire, notamment avec l'etude des causes specifique de mortalité. Comme la plupart des
etudes n'ont pas acces à ces données, il est necessaire d'evaluer la validité des criteres de
substitution de la mortalité comme le delai avant rechute ou la proportion d'usagers.
Enfin rappelons que, bien que le nombre de TSO ait notablement augmenté auRoyaume Uni, le
nombre total de deces par overdose d'opiacés n'a pas diminué et les objectifs nationaux de reduction
du risque n'ont pas été obtenus.
Nous faisons l'hypothese que la surmortalité observée au debut et à la fin du traitement peut annuler
l'effet protecteur des TSO sur la mortalité, à moins que les TSO n'aient une durée suffisante. Dans
notre etude la durée moyenne de traitement etait de 34 semaines, ce qui d'apres les données de notre
étude (cf figure 3) ne conduit pas necessairement à une reduction de la mortalité. Des etiudes
supplementaires sont necessaires pour tester cette hypothese et etudier l'effet de la duree du
traitement sur la mortalité liée à l'usage d'opiacés.


Quand on voit ce qu'on voit et qu'on sait ce qu'on sait, on a bien raison de penser ce qu'on pense. Pierre Dac

Hors ligne

#11 06-06-2012 20:07

expatzurich 
Nouveau membre
000
Date d'inscription: 03-06-2012
Messages: 21

Re: need help!! sevrage d'1 gros toxico au tramadol par de la methadone

Naxalyte: non il me me donne pas de migraine...
Enfin le tramadol c quand même bien fort si j'avais su que je pouvais supporter 20mg de metha comme ça... Cela prouve que cela reste un opiacé et qu'il suffit de le prendre en grande quantité pour devenir un gros addict au opiacés...
Pour la petite histoire ma femme à vu le message que j'avais poste et elle m'a défoncé....
Elle ne voulait pas que je prenne de metha...
J'ai annulle ma prise de today et suis repasse doucement ce soir au tramadol...
Jai pris rdv avec mon addict tous les 3 demain... On va en parler...
J'en ai parle ce soir longuement avec elle ... Et elle veut que j'arrête définitivement le tramadol en faisant une cure d'ici à la fin de l'année dans une clinique dont elle a  enetemdu du bien: la métairie
Quelqu'un connaît??
Mais il faudrait que j'y aille pas 2 semaines mais 4 à 6 semainesCette fois ci pour réussir mon sevrage...
D'ici la je souhaite dans un premier temps diminuer...
J'en parlerais demain avec mon addictoligue...
Mais non pas que je suive tout ce que ma copine me dit mais elle n'aime trop et veut que mon bien, on veut avoir un bb et elle veut et a raison un papa qui ne prend pas des dizaines de cacheton par jour...
Peut être que switcher à des doses très faibles de metha peuvent aider... Je sais pas...
Enfin la cure je suis pour mais c un gros sacrifice financier car je risque de perde mon job en plus de perdre mes vacances..
Je le redemande: qu'un connait il la métairie? Je sais qu'il y a pas mal de suisses ici...
Ça m'a l'air d'être une clinique assez chicosje pense et j'espère pas trop cher même si mon assurance est bien....
bon je vais faire le point avec non addicte demain .... Peut etre va til nous priposer un autre truc que la metha... Je vous dirais...car la mes 20 cachetons de tramadol plus mon cacheton j'avais oublié de valium ou lexo ( je les avais oublié ceux la) je n'en peux plus...
Il est temps de se prendre en main....
Et de toute façon la cure je ne vais pas pouvoir passer à côté ....
Ma copine ma dit que c'était non négociable et la vie sans elle est aussi non négociable donc....
En tous cas sympa les mecs pour vos réponses.....

Hors ligne

#12 06-06-2012 22:35

expatzurich 
Nouveau membre
000
Date d'inscription: 03-06-2012
Messages: 21

Re: need help!! sevrage d'1 gros toxico au tramadol par de la methadone

Mazeltof je relis ton message sur la baisse de méthadone
J'ai pris 20 mg avant hier soit et 30mg hier à la même heure 18h
Et je ne ressens rien: j'ai pris aussi 8 Topalgic depuis midi...
En 2 jours je ne risque pas de sentir de sevrage: si ce n'est une session foncedé classique j'ai envie de dire..
Mais c sur que si ma copine ne m'avait pas attrapoé et que j'avais continué à y aller discretos tous les soirs après le Taf...
Je serais tombé accroc en 2 semaines comme tu dis.. Et il faut bien reconnaître que malgré tout j'ai pris du plaisir à prendre cette metha... Plaisir qui aurait disparu aussi très rapidement ...
Enfin on reparlera de tout ça avec le bon doc demain :-)
Mais je suis quand même content d'avoir arrêté et surtout rassuré , jangoissais terriblement l'idee de devenir accroc à la meth à la place du tramadol
Le hic avec ce soc c qu'il ne parle jamais de sevrage ou décrocher: il a l'air assez abattu et est probablement avec l'expérience TREss pessimiste sur les chances de succès des décrochages complet d'opiacés... Pas très optimiste quand même ...
Vivre toute sa vie sous opiacés ... Combien l'ont déjà fait et se disent qu'ils vivront leur vie avec après tout ....

Hors ligne

#13 06-06-2012 23:51

gromit
Banni
000
Date d'inscription: 10-12-2011
Messages: 152

Re: need help!! sevrage d'1 gros toxico au tramadol par de la methadone

Salut Alexis,

Bon, en résumant, la sevrage à l'hosto, le sevrage à la chinoise ça ne fonctionne pas. Madame veut que tu sois complètement clean du jour au lendemain (6 semaines max) et ne veut donc pas de substitution. C'est quasiment impossible après une assuétude de 6-7 ans, il va falloir expliquer à madame que cela prendra du temps et que prendre un TSO prescrit par un addictologue, ce n'est pas se droguer (là tu as un peu dépassé la dose de métha qui te correspond, c'est pour ça que tu as gerbé)!!!

Donc tu restes en ambulatoire, tu gardes ton boulot et retrouves ta libido avec une TSO, même si ça ne plaît pas au début à ta compagne (emmène-la chez ton addictologue si elle continue à râler)...

Salutations amicales,

Gromit

P.S. je prends 100mg de métha par jour depuis 15 ans


"Je résiste à tout, sauf à la tentation." Oscar Wilde

Hors ligne

#14 07-06-2012 00:28

Shaolin 
Modératrice
France
2700
Lieu: BZH
Date d'inscription: 20-09-2009
Messages: 2649
Site web

Re: need help!! sevrage d'1 gros toxico au tramadol par de la methadone

Là, c'est pareil gromit mur
Tu peux éviter de dire "Madame" comme ça et de juger, ste plaît??!!! C'est incroyable ça!
Mets toi à la place de "Madame", qui ne sait pas ce que c'est que tout ce milieu, qui a peur parce qu'elle aime , qui ne sait pas comment s'y prendre pour aider, et qui ne fait sûrement pas exprès de mal le faire, et qui en plus doit se sentir bien désemparée face à tout ça!
Alors évite de juger sans savoir.
Mon copain, qui a vécu la même chose que "Madame", est avec moi là, et est tout simplement dégouté de lire ça! Tu n'imagines même pas la souffrance que cela représente pour les gens qui nous aiment de nous voir comme ça, empêtrés dans des galères d'addiction!
Bref......

C'est sûr que ta compagne ne s'y prend pas de la meilleure des façons pour t'aider, Alexis. Mais c'est toujours compliqué avec l'entourage. Mon doc disait que c'était ce qu'il y avait de plus dur à gérer pendant un traitement.
Mon compagnon a mis du temps avant de comprendre ce que représentait vraiment un TSO, ses avantages, tout ça.
Je l'ai emmené avec moi chez mon addicto, qui lui a expliqué des choses qu'il ne voulait pas entendre de ma bouche.
Mais de la bouche d'un spécialiste, l'impact n'était plus du tout le même.
Penses y, si elle est d'accord, ce serait un plus.

Bon courage wink


Faut rien regretter... Revendique tes conneries, elles sont à toi. Et surtout, vis à fond! On vieillit bien trop vite. La sagesse, ça sera pour quand on sera dans le trou.        Jacques Brel

Hors ligne

#15 07-06-2012 00:55

expatzurich 
Nouveau membre
000
Date d'inscription: 03-06-2012
Messages: 21

Re: need help!! sevrage d'1 gros toxico au tramadol par de la methadone

Haha oui ' madame' n'est vraiment pas ok pour ces substitutions mais c vrai qu'elle ny connaît rien:
Elle n'a jamais pris une cuite de savie, jamais fume une clope jamais un joint: je n'étais jamais sorti avec une fille aussi clean... Mais voilà je n'ai jamais aimé une neuf comme ça , jamais une neuf ne m'a aime comme ça : elle est belle attentionnée gentille, parfaite pour moi: la femme de ma vie quoi :-)

Nom mais tout ça pour dire que l'avis d'une compagne comme elle a mes côtés compte beaucoup, et je ne suis pas le seul dans le même cas... Et c'est vrai que pour une petite souris comme elle tous ces mots de drogues etc.. M'effraient surtout quand ça me concerne....
Elle est au courant de mon addiction au Topalgic et me faisait une crise de temps en temps... J'ai aussi des obs. De libidos... Et comme dit mon vieil addictoligue à suisse allemand ' elle veut du sexe' :-)
Mais quand elle a lu mon message disant que j'avais commencé la meth etc... Elle a pète un plomb... On a eu une bonne discussion et à priori on s'engage son sûr une cure à la fin de l'année mais une de 4/6 semaines....
Concernant les tso on a rdv justement demain avec laddictoligue zurichois: ça va être bien pour nous....

Peut être décidera il de me remettre ou de la convaincre de me mettre sous metha quelques mois avant une cure...
Le pb est que:
- d'un côté j'aime énormément la defonce et me dis parfois que je pourrais vivre toute ma vie sous tramadol ou plutôt sous tso : comme la dit quelqu'un plus haut je pense que 20-25 mg de meth sont mieux pour la santé et mon corps que mes 20 ou plus cachetons de trama...
- de l'autre j'ai vraiment envie de devenir 100% clean revivre des sensations que j'ai perdu, lui montrer que je suis quelqu'un de fort... Et honnêtement bien prépare et vu ce que j'ai entendu de cet établissement : la métairie en suisse romande ( personne ne m'a pour le moment dit s'il connaissait) et vu le suivi post curé je pense vraiment avoir la possibilité d'arrêter...
Enfin on verra demain...
Time tu sleep: on bosse tôt ici en suisse allemande...
Au fait je recommande à tous cette ville c de la bombe Zurich :-)
Bonne nuit et merci pour vos témoignages... toujours cool ce site...

Hors ligne

#16 07-06-2012 01:03

gromit
Banni
000
Date d'inscription: 10-12-2011
Messages: 152

Re: need help!! sevrage d'1 gros toxico au tramadol par de la methadone

Je pense que c'est là que Jean-Luc Delarue a arrété la coke, si je ne trompe...

Bonne chance pour demain,

Gromit


"Je résiste à tout, sauf à la tentation." Oscar Wilde

Hors ligne

#17 07-06-2012 07:25

Solo 
Nouveau membre
000
Date d'inscription: 25-05-2012
Messages: 4

Re: need help!! sevrage d'1 gros toxico au tramadol par de la methadone

Juste un petit mot pour t' encourager dans ces épreuves
Et pour te dire aussi de faire attention au paracetamol dans l ixprim comme dit plus haut dans le sujet
Et aussi que dans chaques comprimés de tramadol il y a un paquets d' excipients pas toujours très bon pour la santé..

Allez on n' est tous avec toi wink
Courage

Dernière modification par Solo (07-06-2012 07:26)

Hors ligne

#18 07-06-2012 08:05

expatzurich 
Nouveau membre
000
Date d'inscription: 03-06-2012
Messages: 21

Re: need help!! sevrage d'1 gros toxico au tramadol par de la methadone

Je ne prend jamais d'ixprim mais de Topalgic ou générique cad tramadol uniquement
Après les excipients.... Avec les doses que je prend j'aurais fait des of déjà de paracetamol
En tous ça de matin je suis bien entre guillemets d'avoir repris mon trama classique et arrête lametha que je prenais tout seul de mon côté....
Mais bon cela ne règle rien...

Oui j'ai lu ça hier on dirait le truc de delarur...
Bon au moins il a arrêté la dope...mais jespere que cest pas un teuc piur jet setteur ou millionnaire comme la clinique celebre et nul a chier de montevideo a paris: ou tu resors encore plus came et a dautre produits...
Mais bon la non c à l'air mieux enfin ce n'est pas pour avant la fin de l'année j'ai le temps de checker
Bonne journée à tous

Hors ligne

#19 07-06-2012 08:19

sativa67 
Psycho sénior
200
Lieu: Noprohibitionland
Date d'inscription: 13-04-2007
Messages: 2473
Site web
fb

Re: need help!! sevrage d'1 gros toxico au tramadol par de la methadone

salut expatzurich !!

Tu dis que ta compagne désire (ou  plutôt exige) que tu passe par un sevrage .. certe mais sache que pour qu'un sevrage marche , il faut le faire parce que TOI tu l'as décidé et non parce que ta compagne te met au pied du mur ...

J'ai par le passé essayé de faire plusieurs sevrages en milieu hospitalier , toujours pour faire plaisir à ma compagne , à ma maman ou à ma fille ... aucun n'a marché ...

Pense d'abord à toi , c'est peut etre un peu brutal mais si ta compagne n'est pas prete à accepter certaines choses (comme un tso) essaye de lui faire entendre raison en lui expliquant que pour toi c'est la meilleure solution (ou la moins pire) et si jamais elle ne peut pas l'accepter .. tire en les conclusions qui s'imposent ...

[edit modération] du ménage a été fait, par respect pour le sujet d'Alexis

Dernière modification par sativa67 (07-06-2012 08:23)

Hors ligne

#20 07-06-2012 09:54

sativa67 
Psycho sénior
200
Lieu: Noprohibitionland
Date d'inscription: 13-04-2007
Messages: 2473
Site web
fb

Re: need help!! sevrage d'1 gros toxico au tramadol par de la methadone

[édit modération] ménage, toujours pour le bien du thread, n'y vois aucune censure Sativ

Pour en revenir au sujet du thread , je souhaite à notre ami zurickois de ne pas faire les choses en fonction de sa copine (même s'il en est fou amoureux) car ça ne fonctionnera que si LUI prend la decision .

La methadone peut sembler un traitement "lourd" mais ça peut être envisageable dans ton cas ..

Sinon, as tu déjà tenter de te sevrer du ttramadol progressivlement en baissant doucement les dosages ??

Dernière modification par sativa67 (07-06-2012 10:07)

Hors ligne

#21 07-06-2012 12:03

le gecko 
Banni
100
Lieu: Sol 3
Date d'inscription: 01-12-2010
Messages: 582

Re: need help!! sevrage d'1 gros toxico au tramadol par de la methadone

Sativa vient de donner un avis/conseil très judicieux à mon sens à notre ami expatrié : "Sinon, as tu déjà tenter de te sevrer du tramadol progressivement en baissant doucement les dosages ??". C'est exactement ce qu'était ma proposition et je pense (par rapport à mes expériences passées avec les codéinés) qu'en 6 semaines, tu devrais pouvoir complètement décrocher. Mais il faut absolument que tu commences très vite à diminuer tes doses de métha, voire à repasser au tramadol, pour un "décrochage à la chinoise". Car, contrairement à Gromit, je pense que c'est tout à fait possible surtout si tu es en plus motivé par une belle "love story". Veinard.
Bonne chance et prends garde à toi.


La dope fait mieux passer les moments sans argent que l'argent, les moments sans dope.
(Fat Freddy in Freak's brothers)

Hors ligne

#22 07-06-2012 13:09

sativa67 
Psycho sénior
200
Lieu: Noprohibitionland
Date d'inscription: 13-04-2007
Messages: 2473
Site web
fb

Re: need help!! sevrage d'1 gros toxico au tramadol par de la methadone

moi aussi je pense que c'est tout à fait possible de te sevrer progressivement , tu n'as pas encore de longues années de conso, ton dosage est encore plutôt "raisonnable" ...

Peut etre même qu'un sevrage avec des medocs pourrait te sortir definitivement de l'addiction aux opiacés ...qui en soit n'est pas toujours drôle à gerer (manque d'autonomie ....)

Hors ligne

#23 07-06-2012 13:15

expatzurich 
Nouveau membre
000
Date d'inscription: 03-06-2012
Messages: 21

Re: need help!! sevrage d'1 gros toxico au tramadol par de la methadone

Oui mais je le souhaite faire cette cure... Seul hic mon boulot j'ai commencé il y a 4 mois et je me suis battu comme un chien pour passer la période d'essai... C'était hard et en plus le boulot est en anglais tous les jours....
et la il va falloir que je prenne au moins 4 semaines pour être efficace...
J'ai fait 2 curés de 10 jours et c'était vraiment trop court, mais je me sentais bien et sortais, contre l'avis des docs...
Bref il va falloir que je me prenne 2 ou 3 semaines (3 c délicat en suisse) de vacances plus 1 voir 3 semaines d'arrêt maladie... Bref je risque de me faire virer...
Alors oui on veut faire en sorte que j'ai en tout 1 an de boulot:punk2:, ce qui est le minimum en suisse pour recevoir le chômage... Mais ça me saoule quand même... Alors elle me dit que ma santé est plus important que tout... Que je retrouverais vite du boulot à Zurich etc..
C quand même un beau sacrifice... Moi Perso j'aimerais bien 3 semaines en arrivant déjà la bas ayant diminué de moitié et stabilise à être moitié....trompette
Sinon tout à l'heure on discutera des tso avec le doc... J'espère qu'il lui expliquera bien sans lui faire peur...
Mais sachez que d'une façon général je ne suis pas ce qu'elle me dit mais elle m'aime vraiment et fait ça pour moi...
Autre point problématique: ma libido qui est devenu catastrophique et ça ce n'est vraiment pas sympa pour une fille qui t'aime de ne lui faite l'amour que une fois de temps en temps....
Bref... Sinon ça yest après mes 2 jours de metha je reprend mes doses de mammouth de tramadol et n'ai pas senti de descentes du à la metha...
Let see donc ce soir après le rdv chez le doc... Ce que je vais entreprendre ces prochains mois avant ma cure...
Au fait en y repensant qu'un me disait que c'est plus sain et moins mauvais pour le corps de prendre 20mg de metha que plus de 20 cachetons de tram... Je demande à voir mais en tous ça c mille fois plus additif :-)

Hors ligne

#24 07-06-2012 13:19

expatzurich 
Nouveau membre
000
Date d'inscription: 03-06-2012
Messages: 21

Re: need help!! sevrage d'1 gros toxico au tramadol par de la methadone

@sativa et le gecko: je ne prends plus de meth...  Je nen ai pris que 2 fois: 20 puis 30( trop fort30 j'ai grave pique du nez)
La question en fait c est ce que je dois en prendre à la place de mon Topalgic... Sachant que de toute façon je compte me faire une cure dans les 6/8 prochains mois

Hors ligne

#25 07-06-2012 13:45

le gecko 
Banni
100
Lieu: Sol 3
Date d'inscription: 01-12-2010
Messages: 582

Re: need help!! sevrage d'1 gros toxico au tramadol par de la methadone

Question compliquée Expatzurich,
Perso, je serais resté au Tramadol, mais en diminuant d'un cacheton tous les 2 ou 3 jours. Comme çà, en quelques semaines tu devrais pouvoir être totalement clean. Sinon, il y a les codéinés qui sont en vente libre en France et qui permettent de compenser le manque, mais tu là aussi retombes dans des opiacés (mais sans le paracétamol). Donc, si tu changes de médoc, ce serait là aussi pour diminuer "à la chinoise".
Mais, encore une fois, quand on connaît bien un médoc (le tramadol pour toi), je pense que le préférable est de rester sur ce médicament pour un sevrage progressif.
J'espère être resté dans les limites des règles du forum, mais c'est vraiment difficile dans un cas comme celui-ci.
Bonne journée


La dope fait mieux passer les moments sans argent que l'argent, les moments sans dope.
(Fat Freddy in Freak's brothers)

Hors ligne

#26 07-06-2012 18:22

prescripteur 
Modérateur
10300
Date d'inscription: 22-02-2008
Messages: 4677

Re: need help!! sevrage d'1 gros toxico au tramadol par de la methadone

Chacun son opinion. Personnellement je ne te conseille pas de rester au tramadol
d'abord parce que son profil benefices/effets secondaires est assez defavorable, (en tous cas inferieur à celui de la Methadone), ensuite parce qu'il semble que tu ais une relation difficile avec ce produit et enfin parce qu'il me semble que tu as trouvé un bon addictologue et qu'il te sera certainement utile par la suite.
Toutefois si tu as un mauvais effet avec la methadone et que tu bloques sur ce produit , OK essaie  autre chose, mais si possible avec l'aide d'un specialiste le mêêm ou un autre si tu bloques mais quelqu'un qui puisse t'aider).
Par contre, il serait dommage que ton entourage te detourne des meilleures solutions , par préjugé ou méconnaissance. Je t'ai envoyé un texte long (trop , d'accord) pour que tu (et ton entourage) puisse constater que c'est un pb complexe et qu'il faut vraiment se renseigner au mieux
Amicalement


Quand on voit ce qu'on voit et qu'on sait ce qu'on sait, on a bien raison de penser ce qu'on pense. Pierre Dac

Hors ligne

#27 07-06-2012 20:41

filousky 
Modérateur
France
7000
Lieu: Là-bas là-bas dans la forêt
Date d'inscription: 14-12-2008
Messages: 6576
Blogs
Site web
fb

Re: need help!! sevrage d'1 gros toxico au tramadol par de la methadone

Merci pour ton aide précieuse Prescripteur. Il est vrai que le pragmatisme qui est le tien quant au rapport bénéfices/effets secondaires de l'usage détourné d'un opiacé en vente libre en pharmacie et de l'usage de la méthadone (avec sa cohorte de mythes et réalités) a besoin d'être soutenu et répandu.

L'image négative de la méthadone, associée au junkie en fin de parcours, nuit terriblement aux applications apaisantes de cette molécule.

@ exapatzurich : j'ai fait, dans les années 80, un sevrage de l'héroïne à l'aide de méthadone arrêtée en 5 semaines par doses dégressives. Cela s'est passé très facilement, bien plus que si j'avais du gérer moi-même ma diminution. Au bout de 5 semaines, les traitants m'ont avoué que cela faisait déjà 6 jours que je prenais un sirop neutre.
Cela m'a permis de faire un sevrage d'héroïne (celle de 80 était forte) sans arrêter de bosser et sans autre forme de problème.
Cela peut être une solution si ton toubib l'accepte et que tu ne démarres pas à un dosage qui te fait carrément vomir.
Poses la question.
Fil


Si tu pisses contre le vent, tu vas mouiller tes sandales !

Hors ligne

#28 08-06-2012 01:24

expatzurich 
Nouveau membre
000
Date d'inscription: 03-06-2012
Messages: 21

Re: need help!! sevrage d'1 gros toxico au tramadol par de la methadone

Helli chers amis
Juste pour vous dire que c yest j'ai rencontre mon addictoligue avec ma copine...
on a commencé à parler de la cure: il nous a arrêté direct en nous refroidant direct... En disant que les taux d'échecs étaient proche de 100%... Et dieu sait malheureusement que ce vieux pkikiatre addictoligue suisse allemand s'y connaît...
Il nous a sorti une prospectus très intéressant sur le décrochage et toutes les stat sur les opiacés dans le canton de Zurich: un canton plus qu'intéressante d'ailleurs en la matière .. Comme je l'ai dit. Probablement en Europe la ville la plus a la pointe et qui s'y connaît enne la matière  tox defonce sevrages !!!! Ça va ils ont donné et on du background depuis longtemps et de grand spécialistes.... Spécialiste comme mon addictoligue que j'ai fini par suivre ses conseils finalement...
Nous calmant donc direct sur la cure il a fait un constat sévère mais vrai à ma copine sur ma situation les échecs des cures et  Il a surtout commencé à doucement faire passe l'idée  à ma copine que vivre longtemps ou toute une vie sous methadone ou un produit de substition controlé est possible et meme obligatoire parfois......
Ma femme s'est mise à pleurer la pauvre...elle et sensible et pour une fille saine et qui m'aime tant comme elle ce fut dur à entendre et je trouve ça d'ailleurs compréhensible évidemment...
Mais par la suite il a bien explique en quoi c'était mieux que le tramadol...tous les avantages que j'aurais à passer à la metha...
Le trama je le prend toute la journée  comme des tics tacs... j'en ai toujours plein sur moi et d'une certaine manière quand j'en prend parfois 4 ou 6 de suite c un peu comme des montées ou si jee faisais des petits shoots dans la tête....
Bref je fais un peu les montagnes russes...
Or avec la
Méthadone ça va me stabiliser au moins... Une dose une seule fois par jour et c tout...
Bref on s'est mis d'accord après  une longue discussion de me mettre définitivement (façon de parler) a la metha...
J'ai pris 25mg tout à l'heure et je pense que c le taux qu'il me faut... 30 ayant été trop high pour moi...
Je suis conscient donc que je suis parti pour de long mois voir quelques années sous metha... Ça yest j'ai rejoint le club...
J'espère vraiment avoir fait le bon choix en tout cas j'y crois..

Plus de trama c au au moins finit les plaquettes de tramadol, les fausses ordonnances etc... Les plaquettes qui traînent partout...

En plus je pense que ce sera meilleur pour ma santé et mon corps... ( a vérifier )
Mon sic dit que oui mais il n'a pas été totalement clair...
C une question que j'avais déjà posé ici et certains non répondu: sachant que je supporte bien les 2 et qe sont des produits qui contrairement au sub agissent sur les même recepteur...!qui aril de plus mauvais pour mon organisme entre 25 m de meth ou 18 à 25 cacheton de Topalgic par jour??

Autre crainte cest de vraiment de rester sérieux : et on sait a quel point chez nous v sur de letre rout le temps....
Seroeux cest a dire ne plus prendre surtout lorsque je serais stabilse un seul cacheton de Topalgic...
j'ai la crainte d'un jour de craquer et vouloir me faire de temps en temps un petit "shoot " de Topalgic...
Mais je me sens assez fort pour dire non...

Pour la metha, on s'est mis d'accord avec ma femme: elle va dans un premier temps garder toutes mes pilules de metha... Et je m'engage solennellemtn à jeter tout mon stock de tramadol demain: je dois avoir encore au moins 10 boîtes ... J'avais du ramener 20 boîtes lors de mon dernier week end à Paris...

Bref les amis J'espère vraiment avoir fait le bon choix... J'espère récupérer ma libido...
Car a terme je compte bien me Sevrer dans les prochains mois ou quelques prochaines années petit à petit...

bref.. En tout cas je le répète  Au début j'ai eu vraiment de la peine de voir mon amour en larme ça a été un choc pour un ptit bébé comme elle de s'entendre dire que j'allais passé des  mois ou années sous metha...
Mais au fur et à mesure de la discussion elle a été vraiment convainqu..
Maintenant plus de mensonges on vivra ça ensemble et je ne lui cacherais rien...

Autre crainte:  baisser les dosages (je compte commencer dans 3/4 mois ) sans souffrance et trop de difficultees...

Je vous tiendrais au courant...
Merci pour vos réponses... Et sorte pour les fautes ou la lecture mais c très relu décrire ça d'un i phone...
Et en tous cas la cure de fin d'année j'ai fait une croix dessus
Bonne nuit mes amis

Hors ligne

#29 08-06-2012 02:44

gromit
Banni
000
Date d'inscription: 10-12-2011
Messages: 152

Re: need help!! sevrage d'1 gros toxico au tramadol par de la methadone

Salut Expat',

Je suis vraiment content pour toi que cette visite à l'addictologue avec ta compagne ait réussi à vous convaincre tous les deux qu'une cure était un peu illusoire dans ton cas et qu'un TSO à la métha serait une réponse plus efficace à ton cas de figure. Ne vous en faites pas, de nombreuses études ont démontré que la méthadone prise comme TSO n'avait AUCUNE incidence négative sur la santé.

De plus, cela te permettra de conserver ton boulot (facteur de stabilité non négligeable) et de retrouver ta libido (important si vous voulez des bébés wink ). J'espère que tout ira pour le mieux et le fait que ta compagne "surveille" ta consomation de métha, permet de lui donner un rôle actif dans ton TSO et de moins s'inquiéter vis-à-vis d'un abus possible, en un mot participer à ta guérison.

Je vous souhaîte le meilleur!!!

Salutations amicales,

Gromit


"Je résiste à tout, sauf à la tentation." Oscar Wilde

Hors ligne

#30 08-06-2012 03:02

Alain Will 
ancien Vice-Président et co-fondateur
France
000
Date d'inscription: 14-10-2008
Messages: 9618
Blogs
Site web
fb  twt 

Re: need help!! sevrage d'1 gros toxico au tramadol par de la methadone

Eh bien c'est une "bonne nouvelle" expatzurich wink D'autant en accord avec ta compagne ! Je te souhaite le meilleur, un bel avenir, et arriver à te débarrasser d'un produit que je connais bien [mais qui ne m'a été d'aucune utilité, ce dont il ne faut pas tenir compte étant donné mon contexte clinique], mais pour être ainsi suivi avec un TSO de maintien, dans un premier temps, qui te permettra outre les "galères " qu'il pouvait t'engendrer d'avoir déjà "l'esprit serein" et être en harmonie avec toi-même et au sein de ton couple !

Amicalement, Alain W.

ps : (non négligeable) : si cela ne t'ennuie pas, est-ce que tu pourrais, étant à Zurick, du moins dans le canton Suisse s'y référant, nous préciser sous quelle nature t'est délivrée ta méthadone ? Les modalités de prescription, la préparation du pharmacien auprès duquel tu va chercher ton TSO, etc. ? Merci d'avance wink Et bonne continuation !


Il m'arrive de trouver que la vie est une horrible plaisanterie. F. Sagan.

Je vois dans la révolution la revanche du faible sur le fort. La liberté est un mot que j'ai longtemps chéri. Sade (Le marquis de). Φιλμογραφία

Hors ligne

Écrire une réponse Remonter


Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

Réponses Discussion Vues Dernier message
4
[ Forum ] Interaction - Tramadol + Stilnox + Xanax = GROS BAD par Marion_Lk
6360 08-10-2016 16:47
par Sufenta66
9 4319 15-03-2015 20:42
par splinK
4
[ Forum ] Effets secondaires - Sevrage du Tramadol par prescripteur
1359 23-08-2016 19:42
par prescripteur
    [ PsychoWIKI ] Tramadol, effets, risques, témoignages 94470  
    [ PsychoWIKI ] Usage, abus et addiction à la codéine et au tramadol 33874  
    [ QuizzZ ] Risquez vous une overdose d'opiacé ? (heroine, morphine, methadone) 4947 personnes ont déja passé ce quizzz !
    [ QuizzZ ] Testez vos connaissances sur les overdoses d'opiacés 2149 personnes ont déja passé ce quizzz !
'
En ce moment sur PsychoACTIF  flux RSS de Psychoactif
[ Psychoactif ]
Statistiques Psychoactif 2016
16:06Annonce de Equipe de PsychoACTIF
[ Fanzine ]
Creation d'un fanzine collectif psychoactif ?
13:21Commentaire de ElSabio
[ Forum ]
Actualité - Un article qui explique comment acheter sur le deep
16:23Commentaire de kuzita33 dans [Conseil sur le deep w...](3 réponses)
[ Forum ]
Avis sur le GBL ou GHB
16:05Nouvelle discussion de cplbaiseur dans [Sexe et drogues...](0 réponse)
[ Forum ]
Après la méthadone
15:42Nouvelle discussion de Metal69 dans [Méthadone...](0 réponse)
[ Forum ]
Medicament - Pénurie de médicaments au Vénézuéla.
15:00Commentaire de Fenouil2 dans [Actualités...](1 réponse)
[ Forum ]
Question sur le zolpidem
14:12Commentaire de Recklinghausen dans [Benzodiazépines...](4 réponses)
[ Forum ]
Différentes MDMA ?
14:01Commentaire de L'Apoticaire dans [MDMA/Ecstasy...](6 réponses)
[ Forum ]
Stockage - Temps de conservation "psylo"
13:30Commentaire de cayenne dans [Psilocybe - Champigno...](25 réponses)
[ Forum ]
Creation d'un fanzine collectif psychoactif ?
13:21Commentaire de ElSabio dans [Au coin du comptoir.....](88 réponses)
[ Blog ]
Methadone de 70mg a 30mg en 1mois.
23:10Commentaire de JC dans le blog de Cris (4 commentaires)
[ Blog ]
Codéine qui fait de l'effet 1 fois sur 2
22:33Commentaire de JC dans le blog de Zebi (12 commentaires)
[ Blog ]
Comment je remonte
21:14Commentaire de mikykeupon dans le blog de mikykeupon (57 commentaires)
 
 [ QuizzZ ]
Evaluer la gravité de votre addiction
Dernier quizzZ à 16:19
  PsychoWIKI
Kratom, effets, risques, témoignages
[ Nouveaux membres ]
Letrey0704, Mazurka, Leiko, IsakE, EkihNox621, Quenzo113411, Wishell, bboardrider, Rumpelstilzchen nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
S'identifier

Mot de passe oublié

Morceaux choisis 
 Carnet de bord des cannabinoïdes de synthèse (MAJ : 24/03/2017)
par Recklinghausen, le 25 Mar 2017
Salut, J'ai la tête un peu plus claire et comme il y a des chances que ça ne dure pas des masses de temps je vais en profiter pour rajouter : JE conseille de passer par la e-cigarette et dans la fabrication d'un e-liquide plutôt que par celle d'un blend, en raison du risque de mauvaise réparti...[Lire la suite]
 Kratom : mauvaise expérience - mode de consommation ?
par Jhi-dou, le 24 Mar 2017
En fait ça dépend de pas mal de paramètres: ta sensibilité personnelle (et si t'as déjà eu des antécédents avec d'autres opioïdes, ça n'aide pas en général), la fréquence/ durée de consommation, le type de souche que tu consommes, etc. Mais le syndrome de sevrage du kratom peut compr...[Lire la suite]
 Modiodal pour les études de médecine
par psychiatre13, le 22 Mar 2017
Les autres morceaux choisis

Plus d'images psychoactives
Psychoactif en Images

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Traduction par FluxBB.fr
Copyright : Psychoactif 2006-2016
Flux RSS de Psychoactif

Psychoactif est une communauté dédiée à l'information, l'entraide et l'échange d'expériences sur les drogues, dans une optique de réduction des risques.

Licence Creative CommonsPsychoactif de https://www.psychoactif.org est sous licence CC by NC SA 3.0

Changer le thème du mobile :