substitution et grossesse / PsychoACTIF

substitution et grossesse

Publié par ,
21609 vues, 51 réponses
Cat
Nouveau membre
000
Date d'inscription: 06 Feb 2007
Messages: 9
Bonjour à  tous,

Je suis sous sub depuis plus de 10 ans (avant ça, j'avais essayé l'héro mais pas de quoi être accro, du moins pas au produit en tant que tel). C'est surtout de l'injection dont je n'arrive pas à  me débarasser aujourd'hui.
Avant d'être enceinte, je me disais en toute bonne foi (mais avec quelle naïveté !) que j'allais arrêter de me shooter, que c'était une évidence. Oui, mais voilà , j'en suis aujourd'hui à  mon 5ème mois de grossesse et je n'ai pas arrêté. J'ai réussi à  diminuer les doses de sub de moitié (je suis passée de 6 à  3 mg en quelques mois) mais j'ai l'impression que je suis parvenue à  un pallier que je ne vais pas arriver à  franchir. En ce qui concerne l'IV, les fréquences sont les mêmes qu'avant, entre 3 et 4 shoots par jour.
Je fais extrêmement attention : matos stérile, utilisation du stérifiltre, etc ... Il n'empêche que j'aimerais bien arrêter mais je ne sais pas comment faire.
j'ai vu la semaine dernière pour la 1ère fois le psychiatre qui fait partie du service de substitution de l'hôpital de la Tronche (Grenoble) : il me propose de substituer la métha au sub. Ce qui me permettrait selon lui d'arrêter le shoot. Mais l'idée de passer d'un produit à  un autre que je connais très mal me fait flipper.
J'aimerais bien discuter avec des filles qui ont ou qui ont connu le même problème. De plus, j'aimerais avoir des infos sur les produits de substitution et les incidences sur le bébé.
Merci.

Hors ligne


Stelli 
Psycho junior
000
Lieu: Poitiers
Date d'inscription: 06 Nov 2006
Messages: 454
Je peux te mettre en contact avec qqun qui a passé sa grossesse sous metha, je pense que tu as besoin de savoir un certain nombre de choses car tu culpabilises pour qqch qui est quasi impossible et surtout totalement déconseillé (je veux dire kil est déconseillé de se sevrer pendant 1 grossesse, du moins c'est comme ça que j'ai compris ton message, tu souhaiterais stopper et le shoot et le sub ?)
le mieux, il me semble, serait soit de continuer comme ça juska la fin de ta grossesse, et d'arreter après si tu veux, ou alors de passer à  la metha dès maintenant si tu le souhaites
je ne peux pas t'expliquer tout ça aussi bien que la personne dont je te parle, dsl
si tu es ok, je te mets en contact avec, je pense kelle peut t'aider....

Hors ligne


bighorse
Psycho junior
000
Date d'inscription: 25 Sep 2006
Messages: 205
je ne suis pas la personne dont parle STELLI mais j'ai vécu ma seule et unique grossesse sous métha; quand j'ai su que j'étais enceinte jai diminué ma conso de 120 à  40 ,cela progressivement;ce qui m'a permis je crois de le faire c'est que j'ai particulierement apprécié mon état: j'arrivais sur 41 ans sans enfants, substituée depuis un moment...je voulais cet enfant, j'avais tout mon amour à  lui donner.. je n'ai donc jamais vomi, ni eu de nausée, ni aucun trouble...et même en réduisant ma conso je ne l'ai pas sentie!!!
je te déconseille très sérieusement de continuer le sub, ce pour l'état mental à  venir de l'enfant. le shoot en lui même est peut être discutable; mon expérience de vie m'a montrée en 20 ans aucun enfant malade ou anormaux à  cause de shoot..mantenant être accro au sub est quelque chose de "nouveau" et de non maitrisé par le corps médical; moi je passerai à  la métha qui est bien moins nocive que le sub..mais je ne suis pas DR; ton problème est sérieux: il faut d'abord que tu saches toi même comment tu te sens par rapport à  cette grossesse: bien ,mal , moyen?  as tu envie de passer à  la métha ou non? car tout ce que tu mets dans ton corps si c'est bien accepté, no problem, mais si tu ne l'acceptes pas un rejet peut se produire..il te faut donc faire un bilan de ton état psychologique avant de changer: car c'est la vie de l'enfant qaui est en jeu,non?
Il est absolument necessaire de mettre au point certaine question avec ton gynéco avant l'accouchement: veux tu ou non allaiter ton enfant?
le subu et la métha ne sont pas la même chose: informes tjs le gynéco de tes décisions
as tu ou non une hépatite?
saches que tu es une maman comme toute maman ,soucieuse de son bébé à  venir,alors n'hésites pas à  leur poser des questions ainsi qu'à  nous
a bientot j'espere

Hors ligne


bighorse
Psycho junior
000
Date d'inscription: 25 Sep 2006
Messages: 205
j'ai oublié "les incidences "sur le bébé: l'allaitement maternel (choix que j'ai fait même avec une hépatite C, après prises de renseignements ou il apparait qu'elle n'est transmissible que dans 1% des cas)permet au bébé de ne pas vivre de symptome de manque après la naissance;le faible taux de métha dans le lait permettant de compenser celui que le bb a eu avec sa mère.
Mon fils a tout de même eu un sommeil assez fragile durant ses premiers mois; il a eu besoin de bcp de maternage car ce genre de bb supporte mal de dormir seul...il faut donc bcp s'en occuper afin de combler son manque inné..d'amour( on va dire ça ainsi) il faut tout lui dire, lui expliquer même s'il est très petit car nous avons des bb souvent fort évolué..de même parfois il peut se poser des problèmes de nourritures: leur demande d'amour ou de présence est si forte que la maman croit souvent qi'ils ont faim..;on les "gave" alors qu'ils ne voulaient que des calins...il peut alors y avoir des problèmes d'ajustement après la sortie de la maternité...dans ce cas consulter dès qu'on se pose trop de questions...sinon le bébé va très bien, grandit bien..après c'est une question de personne; voila ce que je voulais ajouter.

Hors ligne


Stelli 
Psycho junior
000
Lieu: Poitiers
Date d'inscription: 06 Nov 2006
Messages: 454
Tu as raison d'apporter ton témoignage bighorse. Certes, tu n'es pas la personne dont je parlais, mais tu as certainement au moins autant de conseils voir de vécu à  partager qu'elle. Pour ma part je ne sais trop quoi dire, n'ayant jamais vécu de grossesse pour l'instant. Pourtant, ce sont aussi des questions que je me pose, car mon tour viendra... du moins j'espère !!
C'est important de ne pas hésiter à  questionner le corps médical. C'est vrai que certains médecins/sages-femmes/gynecos ont tendance à  mépriser les femmes toxicomanes ou substituées enceintes, mais je pense qu'on doit se considérer comme une maman tout à  fait normale, et que quoi que les médecins puissent penser, c'est le bien-être de l'enfant qui prime ! (celui de la mère étant essentiel lui aussi)
Bises à  tous

Hors ligne


bighorse
Psycho junior
000
Date d'inscription: 25 Sep 2006
Messages: 205
je pense que le problème du corps médical est d'avoir peur de nous: peur par méconnaissance de la substitution, de ses effets, de sa réalité même; peur des conséquences de leurs actes alors qu'ils agissent en aveugles car confronté à  "un" mystère : le produit de substitution et nous femme, ex tox, enfantant...quel programme déroutant pour ces gens!!!
on devrait pouvoir avoir le droit d'avoir des réunions avec les soignants pour les aider à  affronter ces nouvelles données d'exercices!! car continuer à  l'aveugle comme ils le font conduira à  des drames (je n'ai pas voulu en parler mais j'ai failli perdre mon fils à  sa naissance pour la raison suivante: le gynéco s'était polarisé sur moi-mon age, ma substitution- en oubliant le bb or il s'est présenté de biais, les épaules le coinçant dans le col..il s'est épuisé pour naitre..et a failli ne pas être...ils l'ont sauvé in extremis et m'ont laissé seule avec mon mari, les pattes écartées sur la table de travail pendant 1 heure!!!!!!sans rien,personne..on était deux perdu, tremblant de ce qui pouvait se passer...c'est le pire souvenir de ma vie cette heure là !comme la conclusion a été bonne cela en atténue la portée..mais si j'avais perdu mon fils je crois que j'y aurai aussi perdu la raison,car on était tous les deux dans un état de prostration grave pendant cette heure là .....sans soutien ,abandonné de tous..ils sont revenus comme ils étaient partis: rien ,pas d'explication sur leur attitude, rien sauf un laconique "on vous a ramené sa photo il va bien" je ne croyais plus rien;ni mon mari qui s'est levé et les a obligé à  lui montré le petit...après on s'est senti mieux..

c'est dure de vivre hein????? et bien même pour certain il faut lutter dès la conception..mon fils est dans ce cas......alors je l'aime et l'aide au mieux;aujourd'hui il a presque 4 ans et va très bien...

Hors ligne


Cat
Nouveau membre
000
Date d'inscription: 06 Feb 2007
Messages: 9
Ma grossesse se passe très bien : c'est mon premier enfant et je suis vraiment heureuse. Je ne veux pas arrêter le sub pendant ma grossesse -  je sais que ce n'est pas conseillé - mais le shoot. C'est notamment à  cause du shoot que je ne parviens pas à  diminuer ma conso.
Mon psy avec lequel je vais sans doute débuter une thérapie m'assure que je passage à  la métha est une bonne idée : c'est le shoot qui l'ennuie, pour les risques d'infection, a-t-il dit. Moi je ne suis pas très sûre : passer d'un produit dont j'ai l'habitude, que je maîtrise, à  un autre sur lequel je ne sais vraiment pas grand-chose me stresse d'avance.
Combien de temps pour trouver le bon dosage ? Combien de tâtonnement ? le passage sub / métha se fait-il sentir ou non ? Combien de temps pour décrocher de la métha ensuite ? La métha est-elle bien supportée et par tout le monde ? Qu'est-ce qui se passe à  la naissance du bébé : doit-il rester en clinique pour être sevré ? Est-ce qu'il vaut mieux que j'attende la naissance du bébé ? ça se bouscule un peu dans ma tête, tout ça. J'aurais besoin d'un peu de lumière pour m'éclairer. Les médecins suivent des protocoles, agissent et conseillent en fonction d'une certaine morale ou d'une éthique qui est parfois contestable : leur avis semble toujours objectif alors qu'il est bien loin d'être "neutre" ; je veux pour ma part prendre cette décision en toute connaissance de cause mais sans y être forcée parce qu"'il le faut".

Hors ligne


pierre
Administrateur
12100
Lieu: Paris
Date d'inscription: 15 Sep 2006
Messages: 13377
Blogs
Il me semble qu'il est délicat de passer du sub à  la métha pendant ta grossesse. cela produit quand meme un sacré choc, car, étant sous sub, pour passé à  la metha, il faut que tu soit en manque de sub, ce qui à  cinq mois de grossesse produit un sacré choc sur le foetus...!
De plus comme tu dit, tu maitrise le sub et il faudra un certain temps pour te réguler à  la métha.
Les professionels dont tu parles ne voient que le shoot de subu (comme d'habitude) et pas tout les inconvénients du changement...

Peut etre q'une adaptation ne serait déja pas si mal : par exemple, si tu mettais sous la langue une partie de ton traitement, pour atténuer les montées et les descentes des shoots de subu, tout en essayant de réduire au maximum ton injection ?

Enfin, d'après les dernières études, le subutex n'est pas plus nocif que tout les autres opiacées pour le nouveau.né
Pierre


Alors réfléchis à  deux fois. Entre temps, je vais essayer de me renseigner pour vir si je connais des femme qui ont été dans ton cas.
Bon courage
Pierre

Hors ligne


bighorse
Psycho junior
000
Date d'inscription: 25 Sep 2006
Messages: 205
je crois que PIERRE s"est montré très sage en te répondant ainsi..même si le passage du sub à  la métha n'est pas aussi terrible que ce qu'il en dit..je l'ai vécu donc je peux dire que cela est possible sans problème majeur..c'est plus un problème psy qu'autre chose..mais bon ton cas est particulier car tu es enceinte: comme lui je crois que tu devrai cesser au moins momentanément l'injection -tant que bb est dedans- ensuite tu verras bien; en ce qui concerne les effets sur le mental je ne sais pas..là  il te faut chercher des renseignements mais qui les a?? les labos sans doute..l'état aussi mais comment y accéder???
tu as raison quand tu soulignes que les DR pensent non pas avec leurs connaissances mais avec leurs codes moraux ..donc ne pas leur faire confiance..ton corps, ton bb t'"appartiennent" donc à  toi de voir comment tu ressent les choses...j'ai des amies qui ont shooté durant toute leur grosssesse sans problème pour l'accouchement ni ensuite pour les petits..alors fais yoi confiance..sois en accord avec toi même, c'est le premier pas pour réussir ton "expérience" si fantastique à  vivre..bises

Hors ligne


Stelli 
Psycho junior
000
Lieu: Poitiers
Date d'inscription: 06 Nov 2006
Messages: 454
Cat,

Je suis tout à  fait d'accord avec Pierre, et j'appuie bighorse, ses propos sont trés sages.
Je pense effectivement qu'il n'est pas trés bon de passer du sub à  la metha pendant ta grossesse. Même si c'est pénible pour toi, c'est supportable, certes, mais pour le foetus il en est autrement... le choc du au manque (qui dure quelques heures à  2j entre la dernière prise de sub et la 1ère prise de metha) peut lui être fatal !!!
Je crois que c'est un risque totalement inutile, d'autant plus que tu maitrises bien ta substitution au sub. Pour ce qui est du shoot, l'idéal serait de pouvoir arrêter, mais si déjà  tu réussis à  prendre une partie de ton sub sous la langue, et une autre en shoot, ça sera déjà  pas mal. C'est vrai qu'il y a toujours des risques d'infection avec le shoot, et avec ta grossesse l'idéal serait de limiter au maximum, mais ne te fais pas de bile, fais ce que tu peux, fais comme tu le sens, ne te forces surtout pas, fais la part des choses entre ton bien être et celui de ton bébé, et quand tu auras trouvé l'équilibre entre les 2, l'un ne devant pas prendre le pas sur l'autre il me semble car les deux sont essentiels, alors tu auras trouvé ce qui est le mieux, je crois...
Je ne "sais" pas mieux que quelqu'un d'autre ce quiest à  faire, je te fais seulement part de mon avis, il est à  prendre en temps que tel !
Mais stp, ne gâche pas ta grossesse par trop d'angoisse et de questionnements, c'est une période magnifique ! profites-en ! tu sais, je suis sûre que dans le fond, tu sais ce qui est bon pour ton bébé, suis ton bon sens et ton instinct.
Pour ce qui est de la naissance, que ce soit le sub ou la metha, il y a souvent (il semblerait que parfois le bébé n'en subit pas) un effet de sevrage puisque le bébé ne reçois plus directement le sang de sa mère, dans lequel passe le substitut. Il faut le diagnostiquer immédiatement, d'où l'importance d'avoir abordé le sujet avant avec l'équipe ! Puis il faut effectuer un sevrage en douceur. Je ne maitrise pas assez bien le sujet pour t'en parler vraiment mais je crois que c'est possible par le biais de l'allaitement, ou de manière médicale grâce à  un "élixir parégorique" (la teinture d'opium) qui lui est administré, et progressivement diminué. Je pense que d'autres personnes mieux renseignées pourront préciser tout ça, d'ailleurs j'invite ceux qui le peuvent à  intervenir sur le sujet.
C'est vrai que les médecins, gynecos, sages-femmes, sont souvent complètement désemparés face à  une femme toxicomane (ou substituée) enceinte, mais je crois que c'est surtout dû au manque cruel de formation à  ce sujet ! Et ce n'est pas normal. Je comprends les doutes des professionnels, ils veulent bien faire, mais ne savent pas, alors ils s'en réfèrent à  leur repère : la morale...

Prends soin de toi,

Estelle

Hors ligne


Cat
Nouveau membre
000
Date d'inscription: 06 Feb 2007
Messages: 9
Merci à  vous d'avoir pris un peu de temps pour me donner des infos qui ne sont pas entâchées des préjugés encore trop courants  au sein du corps médical.  Le psy s'est bien gardé de me dire qu'il y a aurait nécessairement sevrage de sub avant le passage à  la métha et que ça pouvait être nocif pour le bébé !  Franchement, ses arguments en faveur de la métha n'ont pas été très convaincants : à  part le risque d'infection, somme toute négligeable, car je fais très attention, il n'a pas donné d'autres raisons objectives ; pour faire écho à  ce qui a été dit sur ce forum, c'est l'acte de "shooter" qui les dérange. Je crois qu'ils se disent qu'un substitué qui se "shoote" n'est pas vraiment un susbtitué et que ce geste le relie encore à  son ancienne existence : ce en quoi ils se trompent, j'en suis persuadée. 
J'aimerais pouvoir discuter de tout ça avec une femme qui a connu ce passage alors qu'elle était enceinte : c'est important pour moi d'avoir un véritable retour sur cette expérience. Ce que vous mécrivez me conforte dans mon idée qu'il faut attendre : pour tout dire, ce passage sub / métha, je ne le sens pas. Je crois qu'il faut que je m'attache surtout à  réduire le nombre de shoots par jour  - si quelqu'un a une recette "miracle", qu'il n'hésite pas à  me la donner !
Le fait que je n'aie pas d'activité en ce moment n'aide pas : le shoot c'est comme une petite "messe" qu'on se donne à  soi et pour soi, c'est difficile de ne pas y succomber.
Je crois qu'il faut que j'arrête de me prendre la tête et de vouloir jouer les "superwoman" à  un moment où je me sens particulièrement fragile psychologiquement  - je sens que ma sensibilité est à  fleur de peau : tout est susceptible de me faire monter les larmes aux yeux et ce qui bouleverse mon corps me chamboule aussi le coeur. Le moindre changement, bouleversement,  m'angoisse et je réponds à  ce stress en prenant plus de sub - ce qui implique plus d'injections - comme si à  la seule idée d'être privée de substance mon corps se défendait en réclamant plus.

Hors ligne


pierre
Administrateur
12100
Lieu: Paris
Date d'inscription: 15 Sep 2006
Messages: 13377
Blogs
Je peux te mettre en contact avec une sage femme qui sait trés bien de quoi elle parle puisqu'elle s'occupe à  MOntpeller spécialement des mères substituées ou toxico. C'est elle qui m'a donné les conseils !

Bien que l'injection de subu soit "hors cadre" , certain la conçoivent comme une substitution alternative. Parce que justement en France, il n'y a pas de substitution injectable. Alors les usagers la font eux mêmes...

Bizzz
Pierre

Hors ligne


Stelli 
Psycho junior
000
Lieu: Poitiers
Date d'inscription: 06 Nov 2006
Messages: 454
Merci pour tous tes conseils Pierre, ils sont toujours les bienvenus, d'autant plus que ce sujet est encore trés tabou dans le monde médical, et que de ce fait, les infos manquent cruellement.... ce qui est trés angoissant quand on est enceinte

Hors ligne


Cat
Nouveau membre
000
Date d'inscription: 06 Feb 2007
Messages: 9
A Pierre,

Je suis avide d'infos sur le sujet donc si tu connais une sage-femme susceptible de m'en donner, n'hésite pas. C'est vrai qu'il est difficile d'avoir des infos sur le sujet : j'ai vu hier la sage-femme sensée faire la prépa à  l'accouchement et elle ne savait absolument rien sur le sujet. C'est aussi hier que j'ai passé ma seconde écho et tout va très bien : le bb (elle!) se porte comme un charme ; elle fait 23 cms et gigotte déjà  beaucoup. Ceci devrait pour un moment apaiser mes craintes concernant l'injection de sub. 
Je reste de plus en plus persuadée que le changement total que va supposer l'arrivée du bb permettra de remettre les choses à  plat concernant mes pratiques. J'espère ne pas me tromper quand je dis ça mais il me semble que cette petite "révolution" est propre à  en produire une autre, comme de faire le deuil d'une habitude qui ne s'impose plus.
Encore merci pour votre soutien et votre "pêche" à  l'info à  tous .

Hors ligne


bighorse
Psycho junior
000
Date d'inscription: 25 Sep 2006
Messages: 205
tu demandes le témoignage d'UNE personne qui aurait vécu la MEME chose que toi :là  je veus e mettre en garde contre tout comparatif qui t'entrainerais à  faire comme cette personne..car il n'y a pas deux expé identique..ce que j'ai vécu est unique, d'autres sous métha ont une autre expé de leur accouchement...ce qui compte je pense est que tu tiennes compte de conseils bien sur mais surtout de ton corps, de savoir interpréter ses messages; car en toi il y a une autre personne qui a déjà  ses propres réactions, qui te demandes de l'écouter ELLE (c'est une fille donc ?)et à  partiir de là , tu n'auras pas de problèmes...                 a biento j'espère A

Hors ligne


naïV
Nouveau Psycho
000
Date d'inscription: 21 Oct 2006
Messages: 133
Bonjour,

j'ai fait quelques recherches autour de la substitution et de la grossesse.
Du coup, j'ai eu l'occasion de discuter avec une sage femme étapante.

Ce qui en ait ressorti, c'est que lorsque nous injectons ou sniffons de la buprenorphine plusieurs fois par jour, le corps reagit comme avec l'heroine. C'est une succession de montées et de descentes journalieres. Pour le bébéE apparemment cela pourait causer un Stress foetal. Je mets cela au conditionnel car les rares etudes se fixent sur les réactions des méres pour penser les vécus du foetus.
La prise sublinguale permet de diminuer cela. Peut etre en mettre une partie sous la langue serait judicieux pour faire une constance dans la journée.

Plus particulierement pour l'injection, elle m'a parlé des poussieres. Celles-ci vont directement dans le sang et donc directement vers le foetus.
Tu peux utiliser des STERIFILTS, Pierre peut t'en envoyer, demande lui.

Apparement ce qui est important c'est ton confort et le confort du bébéE va suivre. D'apres elle, ca ne sert à  rien de diminuer et de changer de traitement car cela cause en stress meme faible et le sress, c'est pas tres bon.

Le bébéE peut faire un syndrome de sevrage à  la naissance (c'est pas obligé). Les équipes medicales savent a l'heure actuelle tres bien le prendre en charge pour peu quelle soient formées à  cela. Tu peux etre séparer de ton bébéE a la naissance, mais cela depend des maternités. Renseigne toi bien pour ne pas avoir de surprise.
Demande à  l'equipe médicale et au pediatre leurs experiences dans ce domaine.

La buprénorphine passe en quantité infinitésimale dans le lait maternel donc un sevrage par l'allaitement n'est pas possible.
La sage femme m'a dit que les bébéE sont plein de ressources et gerent tres bien cette periode. ils savent montré quand ils commencent à  etre un peu en manque et c'est eux qui petit a petit baissent les quantités...!!!!

Elle m'a confirmé que les consommations de prods étaient à  banir. Pour infos, la cocaine peut causer un décollement placentaire, une mort placentaire, coupe la circulation du sang jusqu'au bébéE. Apparemment, les X, la MDMA et les amphetamines feraient la meme chose mais il y a pas d'etude. L'alcool peut causer des syndromes alcooliques et des deficiences intellectuelles. Et on a noté chez certains grands enfants dont les meres ont consommé du cannabis qu'ils avaient des problemes dans le developpement intellectuel fin.
Le cannabis se fixe dans les graisses comme la méthadone donc si tu veux allaiter, il faudrait peut mieux rester à  la buprenorphine.

Il y a un groupe d'etude qui s'appelle "grossesse et addiction " le nom est pas terrible mais la sage femme avec qui j'ai parlé en fait partie alors je pense que cela peut etre interessant d'aller jeter un coup d'oeil a leurs ecrits.

Si tu me dit ta region je pourrai lui demander les professionnels qui y exerce et te transmettre tout ça. Je lui demanderais aussi si je peux te donner son numéro. Je prefere lui demander avant de le mettre sur le forum.

Pour moi, le simple fait que tu te poses toutes ces questions, montre que tu es une mere attentive et aimante. Tu peux aussi faire de l'haptonomie. Il y des cours d'accouchements sans douleur qui le pratique. Cela permet une communication extaordinaire avec le bébéE....

Une derniere chose. Ce que j'ai compris de cette discussion et de mes longues prises de têtes c'est que nous naissons tous avec une histoire et une prehistoire familiale, genetique, culturelle, sociale qui nous ait propre... Pour moi, nous ne faisons pas porter un fardeau à  nos enfants, ce n'est pas plus lourd qu'une autre histoire, elle est simplement différente...

Je vous souhaite à  toutes les deux de continuer à  grandir....
naiV

Hors ligne


naïV
Nouveau Psycho
000
Date d'inscription: 21 Oct 2006
Messages: 133
Cat, je viens de lire tous les messages et je voudrai repondre a quelques uns.
Il y a autant de recul pour les bébéE né de meres substituées a la métha et au sub.... Il n'ya aucune incidence pour les bébéE. Ils naissent en parfaite santé, sont aussi bien developpé que les autres.
A savoir, les opiacés contrairement aux autres prods ne sont ni neurotoxiques ni hépatotoxique...
Ce sont les produits de coupe qui sont dangereux avec l'heroine et donc pas avec le sub et la métha....

Juste, peut etre que les bébéE metha ont une predisposition pour le sucre...!!!!

Meme durant les premiers mois; la sage femme m'a confirmé que les bébéE n'avaient pas de troubles particuliers du sommeil ou de l'alimentation ou du comportement et elle en voit quelques années plus tard qui non pas de probleme pour se separer de papa-maman, le jour de la premiere rentrée des classes...!!!!

Le sevrage par l'allaitement du bébéE avec le sub est impossible contrairement a la métha car la métha se fixe dans les graisses et donc dans le lait. Si ton bébéE est sevré à  la naissance, je pense que tu ne pourra pas l'allaiter derriere si tu es sous métha.
D'apres ce que j'ai compris le sevrage de la métha est plus long ( il faut nettoyer jusque dans les graisses...) et donc il est conseillé de le faire avec l'allaitement en douceur sur plusieurs semaines, voir plusieurs mois. Alors que le sevrage de la buprénorphine peut se faire en quelques jours et sans incidence particuliere. Mais il faut que je confirme cela pour la métha.

Bises,
naiV

Dernière modification par naïV (10 février 2009 à  18:42)

Hors ligne


bighorse
Psycho junior
000
Date d'inscription: 25 Sep 2006
Messages: 205
concernant la métha, il est vrai que le sevrage du bb par allaitement est assez long,mais il a un avantage énorme: le bb ne subit les agressions dûes aux psychotropes que les médecins donnent systématiquement au bb dès la naissance si tu ne veux pas alllaiter!!en plus ils séparent la mère du nouveau né ce qui est absurde et un non sens absolu: il y a souffrance et surement traumatisme inutile et dangereux en plus pour la relation entre les deux..;les médecins jouent trop facilement "au bon dieu" avec nous je trouve: je crois que derriere leur décision se cache encore le pré_supposé de notre dangerosité vis à  vis de notre enfant...les psychotropes sont bien plus nocifs pour un bb que la métha et l'héro,la sache femme l'a confirmée aussi..et il est vrai que le bb sait se faire comprendre et que le manque il s'est à  la fois le signalé mais aussi le gérer en éliminant de son corps les résidus...bon courage en tous les cas

Hors ligne


Cat
Nouveau membre
000
Date d'inscription: 06 Feb 2007
Messages: 9
Merci Naïv pour toutes tes infos, mais il y a une chose que je n'ai pas bien comprise : c'est à  propos de l'allaitement. tu dis que le sevrage par l'allaitement est impossible avec le sub. ça veut dire que le sub ne passe pas dans le lait et qu'il faut donc que le BB reçoive du sub par un autre moyen ? Eclaire-moi sur cette question si tu veux bien, car j'ai le projet d'allaiter si je peux.
Sinon, merci pour ta proposition de me mettre en contact avec la sage-femme dont tu parles car celle que je vois pour l'instant ne sait rien sur la question - elle a promis de se renseigner.
Je suis sur Grenoble et j'aimerais avoir un autre son de cloche que celui des médecins de l'hôpital où on s'occupe de la substitution et qui insistent pour que je passe à  la métha. Par ailleurs, je suis en contact avec l'assoc "Aides" : ils sont vraiment super et c'est là  que je trouve le matos stérile, dont les stérifilts que j'utilise depuis un certain temps. Ils m'apportent aussi l'écoute et le soutien dont j'ai besoin mais ils ont peu d'infos sur la question de la substitution et de la grossesse.
A propos des stérifilts, je voudrais faire un peu de prosélytisme : on m'a proposé de les utiliser au moment où j'avais des rapports de plus en plus conflictuels avec le sub ; je ne pouvais plus voir "ce plâtre" ( fait d'amidon, si je ne dis pas de bêtise) dans le stéricup sans avoir un sentiment de rejet et de dégoût. En général, lors de l'injection, je n'allais jamais jusqu'au bout pour ne pas avoir à  m'injecter ce "plâtre" . Le stérifilt m'a permis de résoudre ce conflit . Du coup j'en ai parlé autour de moi pour encourager mes potes sous sub à  en faire autant en leur expliquant que je n'avais plus ces problèmes de "poussière" qui causent ces tremblements vraiment pénibles et que j'abîmais bien moins mes veines ; mais ils restent persuadés que le stérifilt ne laisse pas passer le produit et que du coup on ne s'injecte que de la flotte.  J'ai beau leur dire que ce n'est pas le cas, ils ne veulent pas me croire : pour eux le principe actif du sub n'est pas séparé de ce plâtre blanc. Je vous avouerais qu'ils m'ont filé le doute - en fait, leur idée m'arrange bien puisque s'ils ont raison, cela signifie que je prends des doses infinitésimales de sub.
Ce serait bien que quelqu'un fasse le point sur cette question et rentre dans le détail de ce qui est filtré ou non avec le stérifilt. Il faudrait aussi expliquer ce qui se passe vraiment quand on se chope une "poussière". Est-ce une sorte de mini-infection ? quels sont les risques qui y sont liés ? 
bizz à  tous

Hors ligne


naïV
Nouveau Psycho
000
Date d'inscription: 21 Oct 2006
Messages: 133
Bonsoir,
Le sevrage du bébéE à  la naissance se fait avec des dérivés d'opiacés. A l'heure actuelle, il n'existe pas de protocole nationale pour cela.
Donc les seuls produits que le bébéE va recevoir seront du meme ordre que la methadone, le sub ou la morphine moins tous les exipients ( le fameux platre ou le sucre).

Pour l'allaitement, je pense qu'il n'y a pas de probleme avec le subutex. Les quantités qui passent dans le lait sont infimes et le bébéE ne va pas ou très peu les ressentir.
Une fois ton bébéE sevrée à  l'hopital, apparemment tu pourra l'allaiter.

Il existe trés peu de service mere-bébé en France. C'est une grosse lacune de notre systeme de soin. Ce n'est pas spécifique aux meres UD. Mais les services sont ouverts aux meres et aux peres toute la journée.
C'est pourquoi, je te conseille de bien te renseigner aupres de l'equipe médicale pour eviter les surprises de dernieres minutes.

Pour ta sage femme, tu peux lui dire d'appeller l'hopital de Montpellier, service maternité en precisant que c'est pour des questions autour de la substitution et de la grossesse.
Envoie moi ton mail sur le forum et je t'enverrai directement le numero....

En tout cas, si tu n'as plus de poussieres avec le sub depuis que tu utilises les Sterifilt, voilà  un probleme de resolu. Apres l'autre truc c'est les montées et les descentes mais avec une partie en sublinguale tu applanis tout ça....
Et voilà , les problemes avec les injections de sub ont disparu !!!!!!!!!!!!!!!!!!! Tu as maintenant pas mal d'arguments pour discuter avec les medecins et leur clouer le bec...!!!!!!!!!

Tres bonne soirée à  vous deux,
naïV

Hors ligne


pierre
Administrateur
12100
Lieu: Paris
Date d'inscription: 15 Sep 2006
Messages: 13377
Blogs
La buprénorphine, le principe actif du Subutex, est soluble dans l'eau. Le platre dans la seringue, c'est de l'amidon de mais et du talc ! C'est pour ça que la solution de subutex doit être le plus transparente possible, en filtrant avec le sterifilt. On ne perd rien du tout, et surtout pas ses veines !

Hors ligne


Cat
Nouveau membre
000
Date d'inscription: 06 Feb 2007
Messages: 9
Pour naïV,
Je vais essayer de contacter moi-même le service dont tu parles sur Montpellier.
Comment prendre directement contact avec toi sans avoir à  donner mon Email sur le forum ?
Merci. Cat

Hors ligne


Cat
Nouveau membre
000
Date d'inscription: 06 Feb 2007
Messages: 9
Re - pour naïV,
Est-ce que le service dont tu parles est "l'unité de traitement de la toxicodépendance" au CHU de Montpellier ?

Hors ligne


naïV
Nouveau Psycho
000
Date d'inscription: 21 Oct 2006
Messages: 133
L'unité dont je parle est un service de maternité le plus classique du monde. La seule specialité c'est qu' au sein de ce service, il y a des personnes formées à  la prise en charge de meres dependantes ou toxicomanes....

naïV

Hors ligne


Cat
Nouveau membre
000
Date d'inscription: 06 Feb 2007
Messages: 9
Merci naïV pour ton mail : je vais en faire bon usage.
J'ai effectivement besoin d'infos supllémentaires concernant l'allaitement : ma gynéco est allée voir sur le Vidal - la Bible des médecins !" pour avoir des infos sur l'allaitement ; il semblerait que l'allaitement ne soit pas possible sous subu ;  même à  des doses infinitésimales, le vidal déconseille fortement l'allaitement sous sub car le produit passerait dans le lait maternel. Comme tu semblais dire que ce n'était pas le cas, je ne sais plus trop quoi penser sur la question et je ne veux surtout pas qu'on me force à  donner le biberon à  la maternité, faute de s'être renseigné avant. Je pense que la sage-femme dont tu me parles saura me donner ces précieuses infos. Si tu as d'autres tuyaux, n'hésite pas.
Bizz.

Hors ligne


naïV
Nouveau Psycho
000
Date d'inscription: 21 Oct 2006
Messages: 133
Bonne chance dans tes recherches

naïV

Hors ligne


lea.amy
Nouveau membre
000
Date d'inscription: 22 Jan 2010
Messages: 3
Bonjour à  tous

Je m'appelle Eric et j'ai 22ans
Je me permets d'ouvrir ce sujet qui n´a pas été en activité depuis bien longtemps car ma copine est enceinte elle en est au 7eme déjà , c'est une petite fille (Léa) et il est vrai qu'on est plutôt inquiet quant à  la substitution.
De par la passé j'ai été un gros consommateur par voix IV notre couple est dû au produit, par contre elle consommait par le nez seulement, cela fait maintenant plus d'un an que nous somme ensemble (je précise que nous nous connaissions depuis de nombreuse année mais perdu de vue). cela fait maintenant près d'un ans que nous avons stoppé la défonce mais nous somme sous traitement elle n'en as pas officiellement car je lui donne un peu du mien le problème est qu'on consomme par le nez on tourne en moyenne a 10mg/jours environ 3,5mg pour elle et 6,5mg pour moi coupé en plein de petite prise tout au long de la journée je sais que c'est mauvais, mais d'après tous ce que j'ai pu lire il est mieux de réduire plutôt que d'arrêter, maintenant nous somme entre 6 et 8mg 2,5mg pour elle et le reste pour moi, ma question est la suivant serait ‘il possible d'avoir les coordonnée (téléphonique ou alors e-mail) de la sage-femme qui pourrai nous conseillez par rapport à  cette grossesse car on tient déjà  énormément a notre petite fille et on veut absolument lui évité de souffrir par tous les moyen, autre chose ma copine n'as pas trop envie de dire à  son entourage et son gynéco qu'elle est sous traitement depuis déjà  presque 1ans (personne est au courant de ses "dérapage"), j'ai alors penser a appelé les hôpitaux qui sont proche de chez nous pour me renseigner sur l'éventuel dispositif en cas de crise de manque de notre petit bébé... ca fait bizard de se retrouver dans une tel situation on pensai qu'on allai stoppé net au moment où on as su qu'elle était enceinte on c'est bien trompé... surtout que je culpabilise grave parce que je me dit que c'est de ma faute si elle est sous bupré maintenant... j'espère que tout va bien se passé car je dois avouer que c'est une angoisse au quotidien est j'essaie de pas trop le montrer, on as pas envie qu'elle subisse pour nos conneries, et le pire c'est qu'on as arrêté les conneries mais qu'on en paie encore le prix... je sais que notre situation peut paraitre dérisoire comparé à  certain membre il n'empêche que c'est préoccupant et que dans ce pays on manque de renseignement (et de prévention, de logique et d'humanisme par la même occasion...)

Je suis désolé de posté un message sans même me présenté mais ça sera chose faite très prochainement
Je vous remercie quand même pour toute les informations que vous faite circulez et celle à  venir
Et plus particulièrement toute l'équipe qui a mené à  bien ce projet  ça fait un moment que je vous suis sans participé mais ça me démangeai trop

Merci et a bientôt wink

Hors ligne


Alain Will 
ancien Vice-Président et co-fondateur
France
000
Date d'inscription: 14 Oct 2008
Messages: 9618
Blogs
Salut Eric,

Bienvenue sur le forum... Tu as déjà  pas mal d'infos sur ce thread et je pense que d'autres forumers vont pouvoir te tranquilliser. Perso, je ne voudrais pas dire de bêtises ; il me semble qu'une démarche pourrait être de passer en prise sublinguale pour mieux couvrir sur la journée, éviter les prises à  répétition et de malmener bébé qui va arriver. Mais attends que d'autres personnes te confirment la chose.

Quant aux coordonnées de cette sage-femme, si elles sont toujours à  la disposition des personnes pouvant l'avoir, il faudra attendre la semaine prochaine ; ces personnes étant absentes pour le moment. A moins que des forumers puissent aider également. Par contre, je pense qu'il est indispensable que ton amie dise à  son gynéco et aux personnes qui la prennent en charge pour sa grossesse qu'elle est sous Subutex, combien elle en prend et comment.

Ne sois pas inquiet outre mesure, les grossesses sous Subutex ou méthadone se passent généralement très bien, et après l'accouchement si le personnel est informé, formé et relativement compétent, tout se passe bien pour le nouveau-né.

Sois patient, je suis sûr que d'autres forumers vont pouvoir t'éclairer mieux que moi.

Il m'arrive de trouver que la vie est une horrible plaisanterie. F. Sagan.

Je vois dans la révolution la revanche du faible sur le fort. La liberté est un mot que j'ai longtemps chéri. Sade (Le marquis de)

Hors ligne


lea.amy
Nouveau membre
000
Date d'inscription: 22 Jan 2010
Messages: 3
Salut Alain
Merci pour tes réponses.
Il est vrai que pour prendre le subu en sublingual c´est ce qu´il y a de mieux à  faire ça sera toujours ça de pris on a encore pris de bonne résolution elle va se limité à  1,5 a 2mg maxi par jours et chaque semaine réduire de 0,5 et si possible d´être a 0,5 lors de l´accouchement car a priori ca vaudrai que d´arrêter complément (sauf il elle y arrivais sans trop de difficulté mais c´est plutôt rare…) et quand à  le dire autour elle est catégorique elle as pas envie c´est d´ailleurs pour cela que je vais appelez les hôpitaux  du secteur pour avoir de plus ample renseignement il nous refuserons pas le jours de l´accouchement (enfin je prends contact et on change même si c´est possible au moins on sera ‘anonyme´) car vis-à -vis du gynéco ca la met plutôt mal à  l´aise et il connait trop de personne dans la famille ou l´entourage et il pourrai avoir la langue un peu trop pendu en sachant que ça risque aussi de me porter préjudice (même si je suis le 1er à  dire qu´il sera mieux d´en parler)
En tout cas merci beaucoup pour ses éclaircissement et j´espère que la sage-femme sera toujours disponible car c´est relativement rare des personne compétente dans ce genre de domaine

Merci  et a bientôt

Hors ligne


Stelli 
Psycho junior
000
Lieu: Poitiers
Date d'inscription: 06 Nov 2006
Messages: 454
lea.amy, je me permets de répondre bien que je ne sois pas forcément la mieux placée n'ayant jamais subit de grossesse sous substitution.

D'abord je voudrais te dire qu'il vaut mieux tout de suite abandonner l'idée de trop diminuer le dosage de Subutex tant que ta copine est enceinte, tout simplement parce que ça peut être dangereux pour le fœtus ! Le bébé subit le manque comme la mère, le Subutex passant dans son sang. Il est donc vraiment déconseillé de tenter de se sevrer pendant une grossesse... je demande à  ceux qui sont mieux renseignés de confirmer, mais il y a même un risque létal en cas de sevrage cash...

De la même façon, je conseille VIVEMENT à  ta copine de passer en prise sublingual, pour raison suivante : c'est une fois encore à  confirmer mais il me semble qu'en sniff le dosage sanguin sur 24h n'est pas stable, surtout si les prises ne sont pas régulièrement réparties sur la journée à  heures précises... C'est important d'avoir des prises régulières, à  heure fixe, de préférence en sublingual car c'est la meilleure façon de profiter de 100% des effets du produit. C'est dangereux pour le bébé d'avoir un taux irrégulier dans le sang, il y a risque de souffrance pour le fœtus. Je ne te dis pas tout ça pour te faire peur, ni pour vous culpabiliser, mais plutôt parce que vous semblez vous préoccuper du bien-être de votre bout de choux, mais que vous semblez désinformés (ou pas informés du tout).

Pour les mêmes raisons que celles que j'ai déjà  énoncées, et dans l'intérêt de ta copine et de votre petite fille, je vous conseille VIVEMENT une fois de plus, que ta copine dise à  son médecin, à  sa gynéco, et à  tout ceux qui la suivent dans le cadre de sa grossesse, qu'elle est sous substitution. Je sais que ça vous semble difficile, que vous avez peur d'être jugés et que c'est pour ça que vous ne l'avez pas fait jusque là , mais c'est INDISPENSABLE pour une bonne prise en charge ! Le personnel soignant n'est pas là  pour vous juger et ils ont le devoir, lié à  leur profession, de vous aider et de tout mettre en œuvre pour que la grossesse, la naissance, et la suite se passe bien.

D'ailleurs, je vous conseille aussi de voir avec le médecin de ta copine pour que son Subutex lui soit prescrit, c'est mieux, les choses seront plus claires pour vous 2, et je crois, même si ce n'est pas le plus important, que ça sera plus facile vis à  vis du personnel médical si les choses sont officielles et faites dans les règles... c'est dans votre intérêt. Beaucoup font comme vous, se fournissent en sub ou autre sans passer par un médecin, de peur d'être étiqueté "consommateur", mais c'est loin d'être idéal... Ta copine a besoin de pouvoir parler de ça à  quelqu'un qui puisse la conseiller.... je vous conseille donc de consulter si possible un addictologue, sinon son médecin généraliste pour mettre en place une prescription.

Je ne sais pas où toi tu te fais prescrire ton sub, mais si tu ne le sais pas déjà , il y a des CSST (Centre de Soins Spécialisés pour Toxicomanes) dans toutes les grandes villes, je pense que c'est une bonne option car ils connaissent bien le sujet, et seront à  même de vous aider dans vos démarches, et de conseiller ta copine pour son traitement, sa grossesse, l'allaitement, et toutes les questions qu'elle peut se poser. Ils pourront aussi l'aider pour l'accouchement, en vous appuyant pour organiser sa prise en charge par des personnes compétentes, qui ont l'habitude de s'occuper de grossesses sous substitution, ça sera plus facile pour vous, vous serez plus à  l'aise aussi... Il ne faut pas que vous ayez peur d'être jugés, des personnes comme ta copine qui sont enceintes alors qu'elles sont substituées il y en a plein, et en général ça se passe très bien... quand ça se passe mal, même si c'est rare, c'est à  cause du manque d'information des gens (parents comme personnel soignant) c'est bien pour ça que je vous conseille de vous orienter vers un addictologue, un CSST ou une personne maitrisant le sujet !

Bref pour résumer, j'insiste, je suis désolée, mais c'est dans votre intérêt, consultez pour mettre en place une prescription de Subutex, ne cachez plus sa substitution au personnel médical, au contraire, parlez-en, c'est extrêmement important pour la prise en charge de ta copine et du bébé (c'est bête mais pour te donner un exemple il y a des interactions possible avec des médicaments qui pourraient lui être prescrits en cas de besoin lors de l'accouchement et le cacher pourrait mettre ta copine et votre fille en danger). Et enfin, il faut que ta copine essaye de prendre son Subutex en sublingual, et surtout, en 1 seule prise ! Le Subutex est fait pour durer 24h, et si ta copine a l'impression que ça ne suffit pas, il vaut mieux augmenter légèrement le dosage que rester avec un dosage insuffisant. Ça peut te surprendre, tu dois penser que c'est bizarre et que c'est pas bon pour le bébé mais c'est le contraire ! Pendant une grossesse, beaucoup de femmes ressentent le besoin d'augmenter leur dosage de substitution (ben oui, le bébé en prend une partie pour lui!).

Enfin, je voulais vous dire de ne pas vous inquiéter pour la naissance, tu as déjà  du lire des discussions là  dessus sur le forum, le bébé est pris en charge à  la naissance. On lui administre de la teinture d'opium (c'est un opiacé moins fort que l'opium, plus adapté pour les bébés) et son sevrage est mis en place sur plusieurs jours, petit à  petit, en veillant à  ce qu'il ne souffre pas.

Il peut peut-être aussi être sevré avec l'allaitement, le Subutex passe dans le lait, et si le bébé est allaité, il continue à  être alimenté en Subutex un peu comme avant sa naissance. Ensuite, je ne connais pas les détails, d'autres personnes t'en diront plus que moi, mais je suppose qu'on doit diminuer la proportion de lait maternel tété et prendre le relais avec le biberon, ou alors si la mère veut se sevrer en même temps, peut-être que c'est possible  de tout simplement allaiter le bébé en diminuer très progressivement le dosage de sub (mais là  dessus je te répète je ne suis pas sûre, c'est à  confirmer par quelqu'un de mieux renseigné que moi).

Voilà  voilà , j'espère avoir répondu à  tes interrogations, d'autres personnes complèteront/corrigeront peut-être certains points sur lesquels je ne suis pas sûre de moi. Si besoin n'hésites pas à  poser d'autres questions quelles qu'elles soient.

Dernière modification par Stelli (23 janvier 2010 à  21:30)

Hors ligne



Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

[ Forum ] Grossesse et TSO - Mon bébé en neonat suite à  une grossesse sous buprénorphine
par Cerise007, dernier post 11 mars 2016 à  11:26 par iskis
  6
[ Forum ] Grossesse et TSO - Débrifing sur ma deuxième grossesse sous tso Méthadone
par Melanie85, dernier post 27 février 2014 à  10:06 par Shaolin
  12
[ Forum ] Grossesse et TSO - Grossesse et métha
par dilidou, dernier post 07 octobre 2009 à  17:00 par bighorsse
  29
  [ PsychoWIKI ] Méthadone et grossesse
  [ PsychoWIKI ] Buprénorphine (Subutex), commencer un traitement, effet, dosage, sevrage
  [ QuizzZ ] La filtration lors de la préparation de l'injection intraveineuse
3156 personnes ont déja passé ce quizzz !
  [ QuizzZ ] Testez vos connaissances sur l'histoire de la réduction des risques
3942 personnes ont déja passé ce quizzz !
    Psychoactif en Images
    Plus d'images psychoactives
    En ce moment sur PsychoACTIF  
     Psychoactif 
    Nouveau fanzine Psychoactif : un article ou un dessin ?
    23 févier 2019Annonce de Equipe de PsychoACTIF
     Appel à témoignage 
    Professionnels des addictions, que venez vous chercher sur Psycho...
    Il y a 2jCommentaire de bloodistory (8 réponses)
     Appel à témoignage 
    Cannabis : vous vous êtes mis à la vaporisation, expliquer nous c...
    08 mars 2019Commentaire de HAYKK88 (17 réponses)
     Appel à témoignage 
    Dépendant à la codéine au moment de la fin de sa vente libre, (ju...
    Il y a 4jCommentaire de Atlante (24 réponses)
     Forum UP ! 
    Bases d'une propagande
    Il y a 15hDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum 
    Actualité - Un article qui nous apprend enfin la vérité sur la ketamine
    Il y a moins d'1mnCommentaire de Dapak dans [Kétamine et PCP...]
    (2 réponses)
     Forum 
    Montée de tercian + panique
    Il y a 5mnCommentaire de elossh dans [Neuroleptiques...]
    (7 réponses)
     Forum 
    "Non à la drogue oui à la vie" me harcèle (?)
    Il y a 14mn
    1
    Commentaire de prescripteur dans [Au coin du comptoir.....]
    (10 réponses)
     Forum 
    Effets secondaires - Coke et perforation de la Cloison nasale
    Il y a 28mn
    2
    Commentaire de prescripteur dans [Cocaïne-Crack...]
    (45 réponses)
     Forum 
    Rechute après 10ans
    Il y a 34mn
    9
    Commentaire de L'Italien dans [Familles, amoureux(eu...]
    (70 réponses)
     Forum 
    Expériences - Extraction express des cannabinoids a l'alcool ?
    Il y a 1hCommentaire de Mister No dans [Cannabis...]
    (3 réponses)
     Forum 
    Identification d'un comprimé.
    Il y a 2h
    1
    Commentaire de Sufenta dans [Médicaments psychotro...]
    (10 réponses)
     Forum 
    Dosage - [Sondage] Quel est votre soft spot pour le GBL ?
    Il y a 2hCommentaire de similana dans [GBL, GHB, 1.4-BD...]
    (13 réponses)
     Blog 
    Pendant ma diminution du canna
    Il y a 3h
    3
    Commentaire de Drim dans le blog de Drim
    (10 commentaires)
     Blog 
    La drogue ou une manière d'accélérer sa connaissance
    Il y a 8hNouveau blog de NMDA dans [Opinion]
     Blog 
    Nouveau fanzine Psychoactif : un article ou un dessin ?
    Il y a 10h
    7
    Commentaire de pierre dans le blog de Equipe de PsychoACTIF
    (36 commentaires)
     
      QuizzZ 
    La filtration lors de la préparation de l'injection intraveineuse
    Dernier quizzZ à 07:25
     PsychoWIKI 
    Sevrage des benzodiazépines
     Topic epinglé 
    Commencer sur Psychoactif
     Nouveaux membres 
    Mum2B19, elossh, ZzzJoffreyzzZ, m42 nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
    S'identifier

    Mot de passe oublié

    Morceaux choisis 

     Injection sous-cutanée, une alternative à l’IV ?
    par bloodistory, le 19 Mar 2019
    Bonjour, J’attaque ce topic, je le complèterai au fur et à mesure. Je vous invite toutes & tous à intervenir et à venir partager vos expériences. Merci. 1 Bonne pratique de la SC et administration safe https/pharmacie.hug-ge.ch/infomedic/utilismedic/medic_voieSC.pdf https/www.espacesoig...[Lire la suite]
     [GBL] Soft point à 2.0 ml ?
    par Sacripano, le 18 Mar 2019
    Moi je vous avoue que j'ai un peu de mal avec cette notion de tolérance et de safe spot avec le gbl J'ai reçu mon flacon y'a 2 semaine a peu près, première prise de 0.5 ml pour le test allergique et les enzymes (avec le recul 0.5 c'est beaucoup en fait ^^) Et je sais c'est pas conseiller mais j...[Lire la suite]
     Confronter certains UD à la"vérité"
    par pierre, le 17 Mar 2019
    Quelle est la raison d'etre de Psychoactif ? voici quelques éléments de réponse : Contrairement à ce que certains pensent, Psychoactif n'est pas une plateforme du service public ou nous pourrions tout accepter, ou l'on pourrait dire tout et n'importe quoi sur l'usage de drogue et l'usager au n...[Lire la suite]
    Tous les morceaux choisis
    Les derniers champis

    Très bonne analyse. RandallFlag dans [forum] Confronter certains UD à la"vérité"
    (Il y a 2h)
    Bien vu, bonne mentalité l'ami, L'Italien dans [forum] Amoureuse d’un teufeur
    (Il y a 2h)
    A mort les rouleaux de printemps! Tout est de leur faute! Mas dans [forum] La légalisation des opiacés est-elle une bonne idée ?
    (Il y a 3h)
    Bien vu. RandallFlag dans [forum] Identification d'un comprimé.
    (Il y a 4h)

    Pied de page des forums