Psilocybine à usage thérapeutique pour algie vasculaire de la face

Publié par ,
13852 vues, 15 réponses
Jeff homme
Nouveau Psycho
Inscrit le 23 Sep 2016
160 messages
Bonjour à  tous,

Je suis atteint d'algie vasculaire de la face depuis bientôt 10 ans.
Après pas mal de recherches, on parle bcp de l'usage de psilocybine pour contrer et favoriser les périodes de rémissions de cette maladie.

Est-ce que vous avez déjà  pu tester ce genre de produit pour cet usage ?

Merci de votre retour.

Cordialement.

édit de modération : pas de nom et prénom par mesure de sécurité

Hors ligne

 

avatar
Sorcier_moléculaire homme
Banni
Inscrit le 04 Dec 2014
126 messages
C'est la saison, il faut essayer..

Tout est poison, rien n'est poison. Seule la dose définit ce qui est poison.

-Satanique est ta race.

Hors ligne

 

Jeff homme
Nouveau Psycho
Inscrit le 23 Sep 2016
160 messages
Justement ! :-) La cueillette est prévue.

Mais je voulais avoir plus d'information quant à  la dose à  prendre, une grosse ? Plusieurs petites étalées sur plusieurs jours? N'étant pas un grand consommateurs de ce genre de produits...

Hors ligne

 

avatar
Sorcier_moléculaire homme
Banni
Inscrit le 04 Dec 2014
126 messages
24, un par heure de la journée.. Il faut partir à  la cueillette le matin et les manger au coucher du soleil.. Ne rien manger entre midi et les champis, au grand maximum toute les deux semaines.

Les sensations sont étranges, mais les champignons guérissent. Ils guérissent tout si on y croit, mais il faut bien y croire, d'ou la démarche.

Il faut les manger par deux, et avoir un bon feu. De la bonne eau si ça va mal et un bon air, un air connu de préférence, celui de la forêt, celui des champs ou celui de la maison (ou ceux de Brassens..wink ). Et il faut s'accrocher, ça déchire ces machins !

Mais commence une fois par en prendre douze, pour voir ce que ça fait et ce que ça ne fait pas. Tu peux les mettre en poudre dans un thé ou les manger tels quels, du moment qu'ils terminent au complet dans ton estomac.

Ensuite, regarde les planètes et les étoiles danser avec les plantes, vois les arbres se déraciner et se mouvoir, les renards fumer la pipe et écoute les champignons chanter leurs histoires, car ce sont des histoires et des champs qui guérissent !
Manges les et profite du spectacle, ne cherche rien à  faire d'autre, et ils feront ce qu'ils ont à  faire.
Reputation de ce post
 
À côté de la plaque et dangereux !

Tout est poison, rien n'est poison. Seule la dose définit ce qui est poison.

-Satanique est ta race.

Hors ligne

 

Zirkon homme
Mine & Râle
Inscrit le 25 Jul 2013
433 messages
La personne vient demander comment calmer son algie vasculaire de la face à  l'aide de psilocybine, je trouve ça pas top de ta part de l'orienter directement sur un usage chamanique. Je sais pas, je trouve vraiment pas ça très franc de présenter ça comme l'usage classique dans ce cas précis. Surtout que la personne précise qu'elle n'est pas habituée à  ce genre de produit. A la limite si l'effet lui plait et qu'elle veut tester ce genre d'usage OK, mais là  c'est pas le cas d'après ce que je lis.

Bref autant j'aime bien ta façon de voir le monde Sorcier Moléculaire, autant y'a un moment stop quoi, entre ça et conseiller de reprendre des hallucinogènes à  quelqu'un qui s'en est tiré avec une DP/DR la dernière fois ça craint, c'est un forum de RdR pas de prosélytisme chamanique !

Je suis pas très renseigné sur le sujet mais j'aime pas lire ce que j'ai lu ici et rien apporter de plus, donc voilà  certains faits :

- Même les tryptamines/lysergamides non hallucinogènes comme le 2-bromo-LSD par exemple calment l'algie vasculaire de la face, donc non, c'est pas que si on y croit, et ça va pas de paire avec l'effet psychoactif.
Et non, on ne guérit pas tout à  l'aide d'hallucinogènes, j'y ai cru, j'y ai laissé quelques plumes, et je suis pas le seul.

- Il est possibles que certains traitements interagissent avec la psilocybine et pas forcément en bien, donc avant de se lancer il faudrait voir lesquels sont en cours, parmis eux lesquels comportent ces risques et les écarter avant la prise si c'est possible sans entraîner des conséquences fâcheuses.

-Le dosage pour l'AVF n'est pas forcément aussi haut que ceux que tu cites, et j'ai jamais vu un usage médical dosé en nombre de champignons soit dit en passant. D'un champignon à  l'autre, la concentration n'est peut-être pas constante, et le poids ne l'est sûrement pas, c'est une façon de doser inadaptée ici. Doser petit à  petit au cours de la journée n'apporte aucun bénéfice pour l'AVF apparement, donc bon...
Généralement c'est conseillé de commencer bas (avec des psilocybe cubensis, 0,5gr sec par exemple) et monter si ce n'est pas assez efficace jusqu'à  trouver le dosage qui convient, qui à  l'air de se situer aux alentours de 0,5gr à  1gr maximum pour les cubensis chez la plupart des gens atteint d'AVF qui donnent un retour sur cet usage.
Attention les champignons qui poussent dans la nature chez nous sont le plus souvent des psilocybes semilanceata, plus concentré en psilocybine que les cubensis, faudra adapter.

Hors ligne

 

Teona Nacatl homme
Psycho junior
Inscrit le 24 Jul 2016
325 messages
Je vais aussi dans le sens de Zirkon.

Les dosages qui ont montré une efficacité dans l'algie vasculaire de la face sont à  doses infra-psychédéliques, pas besoin de se satelliser donc.

Sois prudent si tu utilises des psilo des champs (Semilanceata), ils peuvent être, à  poids égal, bien plus dosés en principes actifs que les Cubensis. Donc même à  5g frais, tu peux obtenir des effets psychédéliques.

Maintenant, si ça ne te dérange pas, effectivement, autant joindre l'utile à  l'agréable!

Si tu lis l'anglais, tu pourras trouver plusieurs articles qui parlent du sujet ici:

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/?ter … r+headache

Les drogues ne sont pas dangereuses en elles-mêmes. Par contre le manque d'information l'est.

Hors ligne

 

avatar
Sorcier_moléculaire homme
Banni
Inscrit le 04 Dec 2014
126 messages
Je ne viens pas non plus conseiller de fumer du datura contre l'asthme, c'est un usage connu mais ça c'est dangereux.

Une poignée de champignon, même un enfant en rigolerait. J'ai un avis et un regard un peu "radical" disons cela, mais c'est bien parce qu'il y a des gens qui sont là  pour dire que c'est un peu trop radical, sinon je modérerais un peu plus mes popos.

Cependant, je me répète mais quand on mange des champignons on ouvre la porte d'un monde différent avec ses propres règles. On voit les champignons comme étant hallucinogènes, moi je dirais plutôt qu'il sont déshallucinants, pour ne pas dire qu'ils n'ont aucun autre effet que celui qu'on leur attribue. Et plus de gens lui attribuent un pouvoir, quel qu'il soit, plus ce pouvoir grandira en cette chose, en l'occurence les champignons, mais ce pouvoir est en chaque chose.

Tout peut guérir. Tout ne guérit pas tout, et tout ne guérit pas toujours. Mais tout est succeptible de guérir, et avec chaque médicament il y a des méthodes. Pour guérir avec les champignons, il faut du feu, c'est important.
C'est, disons cela comme ça, un ingrédient de la recette pour que les champignons parlent. C'est en parlant, comme le chaman, qu'ils guérissent.. Les champignons ont besoin de feu, de terre, d'eau et d'air, et d'un homme ou d'une femme qui parle leur langage, qui comprend leur moyen de s'exprimer.

Ils ont un effet différent chez chacun, du moins, chacun les perçoit à  sa façon. Mais il y a un fil conducteur, une idée dominante qui dirige l'expérience de tout ceux qui mangent des champignons, et c'est cette chose qui guérit, qu'on en prenne deux ou mille.

Tout est poison, rien n'est poison. Seule la dose définit ce qui est poison.

-Satanique est ta race.

Hors ligne

 

avatar
Tetris68 homme
Il était une fois l'héroïne...
Inscrit le 20 Mar 2016
2384 messages
HS: Je pense aussi qu'ils ont un effet deshallucinant dans le sens où ils peuvent libérer d'une certaines prisons et créer des connexions qui permettent de voir certaines choses de l'extérieur.

Par contre c'est loin d'être anodin comme expérience et mieux vaut être très prudent sans sombrer dans la parano.

Pour l'auteur je pense que le trypt non hallucinant peuvent être une solution vu que c'est le côté antalgique qui est recherché et pas la perche ou le voyage mystique.

L'héro c'est fabuleux mais quand t'arrêtes faut redécorer.

Hors ligne

 

Zirkon homme
Mine & Râle
Inscrit le 25 Jul 2013
433 messages

Sorcier_moléculaire a écrit

Une poignée de champignon, même un enfant en rigolerait.

Certains, dont moi et c'est pour ça que je tique là -dessus, sont hypersensibles aux psychédéliques, 10mg de psilocine représentent pour moi en terme d'intensité +/- 20mg chez quelqu'un de "normal". On a pas tous le cerveau qui fonctionne de la même manière ni les mêmes tolérances naturelles et du coup pas les mêmes dosages pour certains produits, et dans le doute vaut mieux dire "commencer petit" que "commencer par une poignée", principe de précaution.
Au pire ça repousse un peu la prise au dosage qui convient si c'est trop bas la première fois de cette façon là  alors qu'en prenant directement une dose conséquente tu peux te mettre mal. Là  on sait rien de la personne qui compte prendre lesdits champignons, sa psychologie, etc... Je me vois mal lui conseiller de manger une pleine dose de champignons.

Sorcier_moléculaire a écrit

Cependant, je me répète mais quand on mange des champignons on ouvre la porte d'un monde différent avec ses propres règles. On voit les champignons comme étant hallucinogènes, moi je dirais plutôt qu'il sont déshallucinants, pour ne pas dire qu'ils n'ont aucun autre effet que celui qu'on leur attribue. Et plus de gens lui attribuent un pouvoir, quel qu'il soit, plus ce pouvoir grandira en cette chose, en l'occurence les champignons, mais ce pouvoir est en chaque chose.
Tout peut guérir. Tout ne guérit pas tout, et tout ne guérit pas toujours. Mais tout est succeptible de guérir, et avec chaque médicament il y a des méthodes. Pour guérir avec les champignons, il faut du feu, c'est important.
C'est, disons cela comme ça, un ingrédient de la recette pour que les champignons parlent. C'est en parlant, comme le chaman, qu'ils guérissent.. Les champignons ont besoin de feu, de terre, d'eau et d'air, et d'un homme ou d'une femme qui parle leur langage, qui comprend leur moyen de s'exprimer.

Ils ont un effet différent chez chacun, du moins, chacun les perçoit à  sa façon. Mais il y a un fil conducteur, une idée dominante qui dirige l'expérience de tout ceux qui mangent des champignons, et c'est cette chose qui guérit, qu'on en prenne deux ou mille.

C'est pour ce genre de passage que j'ai dis que j'aime ta façon de voir les choses wink

Sauf que l'OP ici ne recherche pas ça dans sa prise de champignons à  la base mais une action particulière qu'ont certaines molécules avec un groupe indole sur l'algie vasculaire de la face, c'est pas le même usage, ni le même mécanisme !

Dans ce cadre, l'effet psychoactif est plus à  considéré comme un effet secondaire, même si je te l'accorde c'est une expérience enrichissante et qui a une potentiel thérapeutique énorme au niveau psychologique. Là  on a affaire à  un mal traité non pas par les effets psychédéliques déclenchés mais juste parce que la molécule a la bonne structure, preuve en est que des molécules analogues non actives semblent marcher tout aussi bien pour ça que celle qui sont psychoactives.
Pas besoin donc de rituel particulier ou de dosage conséquent, d'après les reports une prise à  dosage moyen voir bas peut suffire largement. Il vaut mieux commencer par, je pense, chercher la dose efficace minimum, comme ça le jour où cette personne veut calmer une crise ou doit prendre une dose préventive sans être dans le bon contexte pour prendre une dose de champignons du genre à  te faire passer pour un fou devant des gens qui n'ont pas l'habitude de ça, elle peut prendre cette dose là , passer 2-3h un peu étranges, et s'en tenir à  ça.
Après bien sûr, libre à  la personne de vouloir aller plus loin avec les champignons si ça la tente, mais c'est une autre histoire et c'est à  elle de voir.

Jmathieu20, en cherchant des infos, je suis tombé sur le site clusterbusters.org qui regroupe un forum, des procédures sur ce genre de traitements et d'autres, les dernières études sur le sujet, bref pas mal de ressources assez à  jour. C'est en anglais par contre, même si je pense que tu es déjà  tombé dessus en cherchant je le mentionne, ça serait dommage de passer à  côté.
Il existe aussi un topic à  peu près similaire au tiens ici avec de bons conseils : https://www.psychoactif.org/forum/t1221 … ybine.html

Hors ligne

 

Jeff homme
Nouveau Psycho
Inscrit le 23 Sep 2016
160 messages
Hé, merci à  tous ! Je vais lire toutes les réponses à  tête reposé, pour le moment au boulot.
Mais non, le but n'est pas de me défoncer ! (en tout cas, dans un premier temps ^^)

Je vais essayer de planifier un petit tour à  Maastricht ce weekend et commencer par une cure soft, on verra par la suite.

Des conseils pour un type ou l'autre de champi ? Les "Cubensis" sont les plus fréquents ? Quels autres fortement chargé en psilocybine ?

Merci

Hors ligne

 

Zirkon homme
Mine & Râle
Inscrit le 25 Jul 2013
433 messages
Un type de champignons comme l'autre devrait faire l'affaire normalement, ils n'ont pas la même concentration en psilocine et psilocybine mais seront tous efficaces une fois la dose adaptée en conséquence.
Pour le choix de l'un ou l'autre c'est plus la façon de s'approvisionner qui devrait définir ton choix :

Les psilocybes cubensis sont ceux que tu peux faire pousser facilement à  la maison. Ce sont ceux des growbox vendues en ligne.

Les psilocybes semilanceata sont ceux des champs de chez nous. Ils sont plus concentrés mais aussi plus petits, et surtout il ne faut pas se tromper de champignon si tu les ramasses toi-même !

Si tu vas en Hollande il y a aussi les psilocybes tampanensis ou truffes hallucinogènes, qui ont le mérite d'être légales là -bas grâce à  une ambiguïté législative.

Hors ligne

 

Jeff homme
Nouveau Psycho
Inscrit le 23 Sep 2016
160 messages
Au fait, je n'avais jamais répondu à ce post.
Mais merci à tous, cela va faire un an que je "soigne" avec la psilo.
Et même si je dois encore régler les dosages, etc ... Je voudrais vous remercier pour tous vos bons conseils !
Qui m'ont permis de le faire intelligemment et sans tracas.

Merci à tous

Jef

Hors ligne

 

avatar
Chaman femme
Nouveau Psycho
Inscrit le 28 Mar 2017
125 messages
Salut Jeff,

tu pourrais nous en dire plus sur ton expérience depuis un an ?

Comment as-tu commencé les dosages, les ajustements, et aussi quels résultats tu as pu y trouver depuis ?
Si tu prends des doses quotidiennement pour prévenir le mal, ou plutôt au moment des crises ?

Merci !

Dernière modification par Chaman (18 décembre 2017 à  17:31)

Hors ligne

 

GofyGoof non binaire
Nouveau membre
Inscrit le 16 Oct 2017
12 messages

Jeff a écrit

Bonjour à  tous,

Je suis atteint d'algie vasculaire de la face depuis bientôt 10 ans.
Après pas mal de recherches, on parle bcp de l'usage de psilocybine pour contrer et favoriser les périodes de rémissions de cette maladie.

Est-ce que vous avez déjà  pu tester ce genre de produit pour cet usage ?

Merci de votre retour.

Cordialement.

édit de modération : pas de nom et prénom par mesure de sécurité

Salut, je compatis wink

Je suis comme toi atteint d'AVF chronique depuis 10ans, diagnostiqué depuis 6. Je suis aussi beaucoup intéressé à ces recherches. Il parait que la psilocybine prise en microdose (1,5 à 4 gr de champignons séchés) une fois puis 5 jour plus tard une autre dose, casserait le cycles des crises. Sur une études il parait qu'il sont monté à 95% de patients aidés par la psilocybine & le LSD

Traiter les avf avec des psychédéliques.


Dans mon expérience personnelle, je prends régulièrement du LSD, tous les deux mois à raison de 100µ par jour pendant 5 jours. (ce qui est un poil récréatif, mais rigolo) Il est vrai que je n'ai pas trop de cycles infernaux style 7 crises par jour depuis que je fais ça, pas comme avant... Quoi que... C'est quand même assez difficile à quantifier.

Bon courage à toi.

Hors ligne

 

Jeff homme
Nouveau Psycho
Inscrit le 23 Sep 2016
160 messages
Re,

@Ateshkia
Enchanté ! :-) Ca fait plaisir de ne pas se sentir seul dans cette douleur ... Si tu le souhaites, je peux te mettre en contact avec des personnes qui comme toi, prenne du LSD. Ils ont tous des meilleurs résultats qu'avec la psilo. Perso, le LSD me fout un peu les boules et peur de ne pas contrôler et puis de tomber sur de la merde. Jamais sur du produit que l'on a entre les mains...
Sur FB, il y a un groupe "AVF SANS TABOU" ou il y a pas mal de gens qui utilisent ces traitements.
Sinon tu viens d'ou ? Tu as déjà été sous traitements ou tu es passé directement par le lsd et tout ça ?

@Ateshkia & @Chaman
J'ai commencé à prendre mes premiers champi en octobre 2016. C'était des truffes. J'étais dans un cycle infernal (+- 150 crises sur le mois), j'ai commencé à prendre des minis doses tous les jours. Après 4 jours, je n'avais plus une seule crise et connu ma première période de rémission ... :-)
J'ai recommencé au moment ou mes crises ont réapparu peu de temps plus tard. Les résultats étaient tjs là mais bcp moins fulgurant. Du coup, j'ai continué à fouiller et je suis tombé sur ce site : clusterbusters.org.
Association américaine fondée par Bob Wold et qui défend ce type de traitement et comme Ateshkia le dit, des études ont été menées début 2016 à l'université de Yale sur la psilo et avec des résultats au top. (tout comme les résultats avec le Bol148 effectué il y a une dizaine d'années en Allemagne si je ne me trompe pas). Clusterbusters à mis au point un protocle, de prendre entre 0.5 et 2 gr de champi sec 1 fois par mois et d'augmenter si nécessaire pendant les gros cycles. En laissant toujours 5 jours d'intervalles entre 2 prises de tryptamines. Il dise que cela ne sert a rien de prendre tous les jours car ton neurotransmetteur est de toute façon plein et la psilo irait se fixer sur  d'autres, ce qui n'a pas d’intérêt dans notre cas.

Je n'ai pas encore trouver MON dosage, je pense que je ne prend pas assez mais j'augmente petit à petit. Et puis contrôler la dose psychoactive n'est pas tjs facile. J'ai un kit en culture pour le moment, je souhaites les mixer et faire un mélange avec du miel pour avoir une constance (+-) dans la dose de psilo.

Au niveau résultat, (2016) je suis chronique mais avec 2 gros cycles sur l'année, le premier février-mars, le deuxième juillet-novembre ou je tournais entre 10 et 35 crises par semaine et le reste de l'année, entre 2 et 7 crises / semaines.
2017 : j'ai connu mes premières périodes de rémission, plus de 3 semaines sans une seule crise, (10 ans que je suis chronique) et pour mon cycle de fin d'année, je suis descendu en moyenne à une crise/jour, au lieu de 7 l'année d'avant.

Je me fixe 2018 pour j'espère régler les derniers réglages et trouver une vitesse de croisière ! (Pcq les effets psychoactifs, je suis pas fan ... Donc j'essaye de trouver le juste mileu :-))

Merci et biz à tous

Hors ligne

 

avatar
Chaman femme
Nouveau Psycho
Inscrit le 28 Mar 2017
125 messages
Merci pour ces renseignements Jeff !

Je me permettais de te demander cela, car j'ai plusieurs personnes concernées autour de moi.

Elles ne cherchent aucunement les effets psychoactifs non plus, mais s’intéressent à la molécule pour son pouvoir thérapeutique.

Tous les témoignages et expériences sont donc les bienvenus. super

Hors ligne

 


Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

logo Psychoactif
[ Forum ] Usage thérapeutique - Algie Vasculaire de la face : Psilocybine?
par toblerone, dernier post 15 avril 2018 par cocobongo
  7
logo Psychoactif
[ Forum ] Usage thérapeutique - Algie vasculaire de la face / interaction psilocybine vs autre produ
par Jeff, dernier post 30 janvier 2019 par Jeff
  25
logo Psychoactif
[ Forum ] Usage thérapeutique - Psilocybine à usage thérapeutique
par Jeff, dernier post 06 novembre 2018 par Jeff
  22

Pied de page des forums