immolation / Les Blogs de PsychoACTIF
Blogs » kris68 » 

immolation 



C'est horrible ce qui est arrivé à cet étudiant.
Où a-t-il trouvé la force de passer à l'acte ?
Était-il dans son état normal prenait-il des antidépresseurs on ne sait pas.
la détresse pousse à de telles actes !
en fait si j'écris c'est que je viens de voir aux actualités une jeune fille dire que vivre avec 450 € dans une chambre plein de cafards, elle ne s'en sort pas !
j'ai connu ça et c'est pas fini.
Depuis des années au chômage, d'ailleurs dans l'incapacité de travailler mais non reconnu monétairement par l'association handicapé je survis grâce au RSA.
Et c'est mon quotidien depuis des années !
donc je le comprends très bien car je connais d'autres personnes proches dans la même situation et qui aussi ont des idées noires.
Je compatis.
et je pense que les jeunes étudiants que je devrais quasiment rejoindre dans leur mobilisation, devrai cette fois ne rien lâcher et aller jusqu'au bout comme un 68.
Pas comme les gilet jaune qui se sont fait avoir à l'usure.
Il serait temps que le peuple entier se lève.
Ou ceux qui peuvent se lever pour les autres qui ne le peuvent plus ou pas.
De l'argent, il y en à.
Un revenu universel s'impose !
Il faut comprendre que le monde change
Les machines nous remplace il y a moins en moins de travail.
Il va falloir payer des gens à ne rien faire où  instauré un système de roulement.
Il y a 32 ans à l'école avec le prof d'histoire nous avons étudié la société des loisirs déjà en ce temps-là, en 1989.
Les mots manque...
Notre civilisation devrait évoluer dans le bon sens car elle subit une mutation sans cesse.
Dommage que toutes les technologies soit détourné dans le mauvais sens.
La télé Internet devrait nous instruire nous divertir et non nous bourrer le mou.
Si tout le monde avait de quoi subsister correctement peut-être la violence cesserait ?

Catégorie : No comment - 13 novembre 2019 à  20:30



Commentaires
#1 Posté par : Rick 13 novembre 2019 à  20:40
Il redoublait pour la 3ieme fois sa deuxieme année, sa bourse a été donné à quelqu'un d'autre.
Il pouvait aller chez sa famille et reprendre ses études à saint etienne.
Il pouvait aller chez sa copine et rester à lyon.
Il s'est jeté de l'essence dessus, manipulé par des syndicalistes sans états d'âme.

Quel gâchis.
Reputation de ce commentaire
 
D'accord pour la remise dans le contexte / Blast

Posté par : Rick | 13 novembre 2019 à  20:40

 
#2 Posté par : joel92 14 novembre 2019 à  09:43
Rick, un peu de décence s'il te plais.

Oui il redoublait, mais depuis le temps on sait que les étudiants ne partent pas tous avec les mêmes chances, surtout à l'université, surtout dans sa filière.

Au delà du capital économique restreint de cet étudiant, il y a le capital culturel, dont nous n'héritons pas tous. en science sociales ce capital est particulièrement important, quand il s'agit de disserter par exemple.

"Il pouvait" "Il pouvait" .... Il aurait aussi pu se crever le cul chez burger king et essayer de valider sa licence en même temps.... Combien sont passés par là ? Combien ont réussi ? Combien se sont cassés les dents ?

Vivre avec 450€ par mois, quand à côté les autres étudiants rentrent à l'appart de leurs parents, avec une femme de ménage, un frigo toujours rempli... Une bibliothèque fournie et des sous pour acheter des bouquins pour la fac......
(Avec les connaissances de papa-maman pour trouver des stages, etc, etc).


Perso j'ai lâché la fac et oui, j'ai vécu dans des 9m2, avec des cafards, avec des plaques électriques qui ne marchent pas dans les cuisines communes, obligé d'aller à l'étage du dessous. Pendant ce temps là certains de mes potes allaient dans des écoles privées, logés gratis, etc...

Je ne fais pas de misérabilisme mais la situation en France est loin d'être parfaite. Et ça fait bien longtemps que c'est comme ça.
Reputation de ce commentaire
 
C’est malheureusement tellement vrai !! Suf

Posté par : joel92 | 14 novembre 2019 à  09:43

 
#3 Posté par : Marla Singer 14 novembre 2019 à  14:02
hPerso le RSA apparait presque comme un confort (c triste mais je l'ai ressenti comme ça) quand tu as du faire sans....
Avant 25ans, si tu n'as pas de bourse (fille unique mais sans soutien familial) tu n'as pas d'autre choix que de bosser ou «bidouiller» pour sur vivre.
Sortie du foyer par l'ASE après les epreuves du bac, malgré mes 17ans, j'ai été rodée à la misère assez tôt.
Et à 17ans, à part Mac do et les vendanges / cueillettes de fruits, j'avais peu d'options....
Ça m'a poussé, apres les jobs sus cités, vers un CAP hotellerie, où on m'a juste exploité pr mon faible salaire et pas réellement formée, ni jamais fourni mon contrat... bref...  les itinéraires de merde sont légion, malheureusement....
Ces déconvenues m'ont poussées vers les «combines en intérim», bien payé et mm pas imposable, dis donc... surpris

Du coup, ouais, j'ai du mal à jetter la pierre à ces jeunes qui se tournent vers le petit deal ou la prostitution, par ex. Ça ne devrait pas être des «filières» que tu choisis par défaut parce que la faim te tient....
Je ne dis pas qu'on est forcément poussés par la fatalité, mais, ouais certains parcours sont compliqués, tellement que le VRAI choix devient un luxe, une lointaine illusion...

En tt cas, ça me revulse aujourd'hui encore que les plus mal lotis en plus d'être jeunes et inexpérimentés, soient parmis les rares catégories à ne pas pouvoir compter sur les aides sociales. Pourtant la periode entre 18 et 25,ans est DETERMINANTE dans notre société. Tu est fragile, une cible facile, et pourtant...


Mais j'aurais pu me maquer avec un mec riche et faire femme au foyer, c vrai... hmm  lol

Posté par : Marla Singer | 14 novembre 2019 à  14:02

 
#4 Posté par : Matthew 420-247 16 novembre 2019 à  11:49
Le pire c'est sur le net énormément de gens ne font que insulter cet étudiant car il redoublait et car "il n'avait que à bosser".... comme si il y avait le plein emploi mon Dieu nous sommes 6 millions inscrit à pôle emploi plus 3 ou 4 millions de plus non inscrit qui sont soit chômeur soit en temps partiel contre leur gré pour 300 000 temps plein cdd cdi et Intérim confondu. Le pire pour des jeunes c'est les employeurs exigent presque tous des expériences précédentes donc d'office les jeunes sont exclus de 90%de travail et sans droit au RSA donc misère totale.

Posté par : Matthew 420-247 | 16 novembre 2019 à  11:49

 
#5 Posté par : Matthew 420-247 16 novembre 2019 à  13:52
réaction d'Asselineau[youtube]https://m.youtube.com/watch?v=zZrF0uPdiWo[/youtube]

Posté par : Matthew 420-247 | 16 novembre 2019 à  13:52

 
#6 Posté par : Sufenta 16 novembre 2019 à  14:29
Le pire c’est que quand tu es étudiant le rsa on te le refuse ..

Ça m’est arrivé en 3 eme année et ils préféraient que j’arrete pour me le donner pcq si je faisais rien j’y avait droit mais pas en tant qu’étudiant !!

C’est encourager les gens à rien faire ..
Après tu peux tjrs le demander et dire que tu fais rien mais c’est risqué moi j’avais choisi de travailler des nuits (puis aller en cours le matin) où les week-ends en maison de retraite jusqu’à craquer à la limite du burn out ..

Heureusement cette période est passée mais je comprend que trop bien cette situation

Posté par : Sufenta | 16 novembre 2019 à  14:29

Remonter

Pied de page des forums