Médicament utile en sevrage sec d’héroïne (opiacé) / PsychoACTIF

Médicament utile en sevrage sec d’héroïne (opiacé)

Publié par ,
1885 vues, 34 réponses
Psychoco92 
Psycho junior
000
Inscrit le 25 Mar 2015
294 messages
Bonjour,

Pour un sevrage j’utilise plusieurs médoc qui aide pas mal voici ce que j’utilise :
- Pregabaline, le top du top ça énormément sur plusieurs point et surtout sur les impatiences chez moi
- Anxio bien sûr et pour moi c’est etizolam en général
- La ketamine peut énormément m’aider mais malheurepent la tolérance à ce produit ne permet pas de passer tout sevrage sous ketamine (en tout cas pour moi vu la tolérance que j’ai deja a ce produit)
- Ensuite l’es médoc de base qui joue pas sur les symptômes mais qui peuvent un peu aide comme Doliprane spasfon, imodium

J’aimerais savoir si y a d’autre médoc qui peuvent être très utile en plus de ceux citer, j’ai pensais au tercian ça peut bien servir non, si oui y a t’il d’autre de la même famille qui s’avère utile de la même manière ? J’arrive pas à en avoir donc si y’en a des similaires çà me serait bien utile big_smile

Quitte à être encore plus un zombie je m’en fou mais avec la conso qui c’est beaucoup trop prolongé et les quantités assez importante de consommer alors les symptômes sont devenu beaucoup plus hard que je l’imaginer surtout par rapport à un ancien sevrage qui était rien pas rapport à celui actuel hmm

Je suis bien sûr au courant de la substitution mais mon sujet ne va pas dans ce sens là donc ce n’est pas nécessaire de m’orienter la dessus en tout cas sur ce topic.

Merci pour vos réponse smile

Hors ligne

 

prescripteur 
Modérateur
11800
Inscrit le 22 Feb 2008
9263 messages
Blogs
Bonjour, j'avais fait il y a longtemps ce protocole qui marche pas mal mais qui, finalement, correspond peu à la demande. Il utilise les TSO mais pour un sevrage rapide seulement pendant quelques jours.


protosvl1.pdf

Amicalement

Dernière modification par prescripteur (30 octobre 2021 à  11:52)


S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

LeDoc86 
RdR en milieux Festifs & CbdIstepro
France
1751
Inscrit le 08 Jul 2020
472 messages
Blogs
bonjour a toi !!

pour les sevrage a la dure je plussoie la pregabaline qui maide a titre personnel meme etant tjrs sous metha ( plus de sudations et jen passe  ... ) un peu comme les correcteur pour les neuroleptiques pour moi cette molécule ma permis de corriger pas mal d effets secondaire de la methadone . (Ne le faite pas sans l'accord de votre doc ) .

et sinon jai souvent entendu parler de Catapressan utiliser pour les sevrages a la dures .

bien a toi et prend soin de toi aucune recommandation juste des pistes a CONFIRMER !

Le monde tolère mal les carences de ceux qui ont dû grandir avant l'âge
smak Musi-calement

Hors ligne

 

Psychoco92 
Psycho junior
000
Inscrit le 25 Mar 2015
294 messages
La j’aimerais surtout ajouter un neuroleptique mais le quel choisir ?

Le catapressan m’intéresse aussi effectivement malgré que j’ai vu qu’il fallait quand même faire attention à la tension un truc comme ça, j’essaie de voir pour en choper si c’est possible, la catapressan est là marque ou le nom de la molécule ?

Dernière modification par Psychoco92 (29 octobre 2021 à  13:17)

Hors ligne

 

fafefifofu 
Psycho sénior
3510
Inscrit le 23 Jul 2016
627 messages
Salut,
Perso j’ai fais avec de la ketamine, et autres rc dissociatifs car beaucoup de moins chère beaucoup plus puissant (se dose bcp moins que la ke car j’avais une grosse tolerance aussi) et beaucoup plus long.
C’était d’une efficacité redoutable je pouvais passer d’un état de manque a un état d’euphorie en dosant les dissociatifs.
Parcontre j’ai eu beaucoup de mal à arrêter de prendre les dissociatifs ensuite (j’en prenais toutes la journée sans compter le nombre de redosage et c’était très compulsif pour la moindre gêne ...)
Et quand je prenais plus de disso je retrouvais les symptômes de manques meme plus de 1 mois après...(arret méthadone aussi ).
Ça ne m’a pas permis de reprendre de bonnes habitudes de vie, une bonne hygiène et d’avoir des objectif, je restais extrêmement passif car defoncer h24 et j’attendais que le temps passe croyant que ça allais régler l’affaire alors même que c’est ça le fond du pb de mes conso d’opiacés donc faut voir dans quel circonstance on est quoi ...
C’était au mois de mars je n’ai tjrs pas repris de metha ou d’opiacés et je n’y compte pas je ne reprend plus de rc disso car je ne supporte plus les lendemains depui cet épisode, juste de la keta de temps en temps en soirée et quelques stimulant mais même ça ça me lasse, jnai de nouveau des objectif et je commence tout juste à me sentir à peu près « normal » avec beaucoup moins de craving que avant.

Dernière modification par fafefifofu (29 octobre 2021 à  14:02)

Reputation de ce post
 
Merci pr le détail ! Très intéressant, GuyG

Hors ligne

 

Psychoco92 
Psycho junior
000
Inscrit le 25 Mar 2015
294 messages
Ah bas justement je peux pas passer un sevrage complet sous ketamine malheureusement à cause de la tolérance et c’est très dommage car ça aide énormément, je me rappel avoir encore du ho-pcp je crois et je crois que l’effet dure plusieurs heure donc ça peut être pas mal, mais justement à cause de la dure j’ose pas essayer pour le moment et peut être essayer pendant le sevrage, enfin ça dépend j’attends des avis avant ^^ J’ai je crois (mais faut je retrouve mdr) du 3meo-pcp qui aurait des effet similaire au ho mais en beaucoup plus long donc encore moins eu l’occasion d’essayer, mais pour le sevrage pareil ça pourrait être sympa.

Je cherche juste encore le quel des neuroleptiques serait le plus adapté au sevrage.
Avec pregabaline, anxio, disso et neuro j’espère passer un sevrage pas trop dur.

Je peux avoir de la clonidine  (catapressan) mais je sais pas trop si ça le fais de le mélanger avec tout un tas d’autres médoc, mais si jamais est-ce que vous pouvez me donner des infos sur la clonidine au niveau du dosage à prendre ?

Dernière modification par Psychoco92 (29 octobre 2021 à  14:53)

Hors ligne

 

Stelli 
Animatrice - Dinosaure de PA
France
5200
Inscrit le 06 Nov 2006
1640 messages
Le catapressan n’est normalement utilisé que dans le cadre d’un sevrage hospitalier de tête (risques d’hypotension importants donc surveillance nécessaire).

La HAS apporte quelques éléments intéressants :

En matière de sevrage il apparaît que, loin d’être une fin en soi résumant à elle seule le traitement, la cure de sevrage n’a de sens qu’en tant qu’élément d’un programme global d’un traitement devant s’inscrire très fréquemment dans le long terme. La cure de sevrage a donc une utilité non seulement directe : diminution de la consommation de produits opiacés, voire même abstinence totale, mais aussi indirecte : prise de conscience de la dépendance, désir du sujet d’intégrer le système de soin médical et médico-social, amélioration de la qualité du suivi et des aides à l’insertion familiale, professionnelle et sociale.

En ce qui concerne le problème de l’abstinence, toutes les études montrent bien que l’évaluation du devenir du sujet dépendant aux opiacés ne saurait s’appuyer sur la seule consommation de drogues et l’abstinence : l’adaptation sociale et le fonctionnement psychologique général, les troubles psychopathologiques, les problèmes médicaux, les conduites anti-sociales sont autant de dimensions dont il faut tenir compte pour juger de l’efficacité d’un traitement.

Et :

En clair, il ne peut être mis en place des sevrages sans considérer le risque élevé de rechutes et sans l’entourer d’une démarche qui permette de prendre des mesures de protection médicale et d’insertion sociale. De même, il ne peut être mis en place de programme unique de médicaments de substitution sans prise en charge individuelle et projet thérapeutique à long terme.

Il est important de réfléchir à l’opportunité d’un sevrage.... est-il vraiment souhaitable ? Souhaité?

Évaluation de l’opportunité
Afin d’apprécier l’opportunité du sevrage, le praticien devrait chercher à répondre aux quatre questions suivantes.

Au nom de qui ?
La personne dépendante présente-t-elle sa demande en nom propre ou bien sous la pression de son entourage, voire sous l’effet d’une injonction judiciaire ? Seule une demande négociée avec le patient en nom propre devrait conduire à une proposition de sevrage.

Dans quel but ?
Le but recherché par le patient au-delà de sa demande de sevrage doit être précisé afin d’en définir la modalité.
Il peut s’agir d’un sevrage partiel aux benzodiazépines en vue d’instaurer un traitement de substitution de qualité, d’un sevrage aux opiacés dans le but de réguler sa consommation sans aspirer à une abstinence durable ou d’un sevrage aux opiacés vécu comme le moyen d’une séparation définitive avec le produit.

A quel produit ?
La réponse à cette question dérive directement de la précédente car il existe de plus en plus de demandes de sevrage partiel ou de demandes de sevrage de produits de substitutions.
Dans la perspective d’un traitement de substitution, le jury recommande d’être extrêmement attentif aux dangers de l’association entre les benzodiazépines, l’alcool et les produits de substitution, en particulier la Buprénorphine.
Hormis cette situation particulière, la question de savoir si, dans le cas de co-dépendances, il vaut mieux réaliser un sevrage simultané de tous les produits ou un sevrage sélectif de l’opiacé ou des autres produits ne fait pas consensus.

Quand ?
Il n’y a pas de consensus apparent quant à un éventuel indicateur du moment le plus favorable à la mise en œuvre du sevrage, ce qui pourrait traduire l’hétérogénéité des situations et des facteurs, en partie liée à l’introduction des traitements de substitution.
La personne dépendante aux opiacés ne parviendra à se séparer définitivement du produit qu’au terme d’un long cheminement qui suppose préalablement la capacité de déplacement de sa dépendance sur d’autres objets : traitement de substitution, relation ou institution.
Il convient de souligner que le risque de rechute ne constitue pas en lui-même une contre-indication au sevrage.
La majorité des auteurs s’accordent au contraire à dire que la rechute constitue en elle-même un moment particulièrement important dans la trajectoire de soins.
Cependant, il ne faut pas oublier que de très nombreux décès par overdose surviennent lors de rechute après sevrage, de sorte que celui-ci ne peut jamais être présenté comme anodin et isolé. Il doit être soigneusement tenu compte de la stabilité du patient sur les plans psychopathologique, social et judiciaire avant d’envisager ce sevrage.

Médicaments d’aide au sevrage :

Approche chimiothérapique
Destiné à réduire la symptomatologie du manque, le traitement chimiothérapique varie en fonction du produit responsable de la dépendance et doit être adapté à chaque patient.

Héroïne
Le sevrage de l'héroïne sans utilisation simultanée d’un agoniste opiacé est la modalité habituelle en France.

Pour le sevrage des opiacés, plusieurs types de traitements peuvent être proposés :

Les traitements spécifiques tentent de s’opposer à l’hyperfonctionnement adrénergique, considéré comme responsable des symptômes. Le produit le plus utilisé est la clonidine (Catapressan®), antihypertenseur adrénergique. La clonidine a un effet sur l’agitation, l’instabilité, la lacrymation, la rhinorrhée et la transpiration. Elle a peu ou pas d’effet sur l’insomnie et les myalgies. L’administration est uniquement orale, en prises espacées de deux à trois heures et en augmentant progressivement la dose. La surveillance de la tension artérielle doit être systématique et le traitement interrompu transitoirement lorsque la tension systolique est inférieure à 100 mm Hg. Cette thérapeutique est utilisée particulièrement au début de la prise en charge hospitalière lorsque les patients sont alités. La guanfacine (Estulic®), dérivé d’action prolongée de la clonidine serait de maniement plus aisé, permettant une administration répartie en trois prises journalières et imposant moins souvent l’alitement. les 2 cas, la posologie est réduite progressivement à partir du 4-5e jour jusqu’à l’arrêt au bout d'environ 8 jours.
Les traitements symptomatiques sont destinés à atténuer et si possible faire disparaître les manifestations du manque : antalgiques, spasmolytiques, antinauséeux, antidiarrhéiques, sédatifs et hypnotiques. Les produits sédatifs sont le plus souvent indispensables, surtout dans les premiers jours. Les benzodiazépines sont utilisées dans certains protocoles pour leur effet anxiolytique. Ces substances s’accompagnant d’un risque propre d’induction d’une pharmacodépendance, il paraît souhaitable de limiter leur utilisation et d’éviter leur emploi chaque fois que cela est possible. Il existe un consensus fort contre-indiquant certains produits fréquemment recherchés pour leurs effet toxicomanogène : flunitrazépam (Rohypnol®) et chlorazépate disodique haut dosage (Tranxène® 50 mg) qui à très fortes doses peuvent induire une agressivité difficile à contrôler. L’alternative peut être l’utilisation d’un neuroleptique sédatif tel que l’alimémazine (Théralène®) ou la cyamémazine (Tercian®).


D’autres méthodes de sevrage ont été proposées pour le sevrage en opiacés :

Sevrage dégressif avec diminution régulière de la consommation sur une durée de quelques jours, semaines ou mois, utilisé notamment lors des sevrages ambulatoires, ainsi que pour les sevrages des produits de substitution (méthadone, buprénorphine)
En l'absence d'études démontrant clairement un bénéfice, le jury exprime ses réserves concernant le recours aux antagonistes opiacés (naloxone, antagoniste d’action rapide et brève, naltrexone, antagoniste d’action prolongée), proposés pour raccourcir la durée du sevrage ou dans le “sevrage minute“ réalisé sous anesthésie générale.

Source : https://www.has-sante.fr/jcms/c_272062/ … es-opiaces



Méta-analyse des études comparant l’efficacité d’un sevrage utilisant la méthadone en dégressif versus ceux utilisant des médicaments du même type que le Catapressan (agonistes alpha-2 adrénergiques) :

https://www.cochrane.org/fr/CD002024/AD … es-opiaces

Le sevrage des opiacés était similaire avec les agonistes alpha-2 adrénergiques et la réduction des doses de méthadone, mais la durée du traitement était plus longue et il y avait moins d'effets indésirables avec la méthadone. Les signes et les symptômes de manque se sont produits plus tôt avec les agonistes alpha-2 adrénergiques, en quelques jours après l'arrêt des opiacés. Les chances d'achever le traitement de sevrage ont été semblables.

La lofexidine avait moins d'effet sur la tension artérielle que la clonidine.

Pour ceux qui auront tout lu, j’espère que ça pourra vous aider à y réfléchir et le cas échéant à mettre en place la stratégie qui sera la plus efficace.



Pour donner mon avis personnel, j’ai un peu de mal avec les sevrages, ils sont rarement une solution sur le long terme, induisent beaucoup de souffrances si mal encadrés et accompagnés, et peuvent se révéler dangereux si la personne reconsomme ensuite (risque de surdose si on prend la même dose qu’avant sevrage, par habitude ou pour « bien profiter »). Et puis l’aspect qui me gêne le plus c’est que c’est souvent une volonté de l’entourage et/ou du corps médical et à la fois une injonction sociétale, mais finalement rarement la véritable volonté de la personne dépendante. Comme s’il n’y avait que l’abstinence qui soit acceptable. Hors une consommation régulée reste possible, pas forcément là maintenant, et faire des pauses (à tord appelées sevrages) dans sa consommation peut être salvateur aussi. Quoi qu’il en soit il me semble indispensable d’être bien entouré et accompagné, par une équipe pluridisciplinaire de professionnels, et de voir les choses de manière globale (pourquoi je consomme, qu’est-ce que je cherche? Qu’est-ce qui me manque? De quoi ai-je besoin pour me sentir bien?) car la prise de produits ne peut être dissociée de son contexte (problématiques personnelles et liées à l’environnement de la personne. La fameuse triade produit/personne/contexte. Agir uniquement sur le produit c’est aller dans le mur.


« J’ai l’honneur de te décerner le titre de bienfaitrice des camés! Bravo! » (trolalol)

Hors ligne

 

Psychoco92 
Psycho junior
000
Inscrit le 25 Mar 2015
294 messages
Merci pour ces conseils mais je suis au courant de la substitution e tout ça, le sevrage sec est prévu prochainement pour ma part donc je vais prendre ce qui faut pour le rendre le plus “doux” possible, je vais avoir du catapressan (clonidine) 100mg, donc il est recommander d’en prendre toute les 3h environs ? Il existe des équipements pour surveiller soit même la tension ?

Je vais donc prendre le catapressan et quand j’en ressent le besoin prendre pregabaline anxio et peut être neuro, la ketamine sûrement un peu mais très peu et sans en avoir vraiment d’effet au vu de ma tolérance, je sais être un bon pharmacien en tant d’automédications aha

Hors ligne

 

Stelli 
Animatrice - Dinosaure de PA
France
5200
Inscrit le 06 Nov 2006
1640 messages
T’as des tensiomètres pour 25€ maintenant... c’est pas parfait mais c’est mieux que rien....

Je vais être lourde mais je me répète : un sevrage sec, surtout non accompagné par une équipe médicale formée, et sans un accompagnement global (social, familial professionnel....) à toutes les chances de se solder par un échec. Sans parler des risques liés à l’automédication... Pourquoi ne pas te lancer dans un sevrage accompagné par une équipe pro, au moins en ambulatoire?

Et les TSO peuvent aussi être utilisés dans un sevrage dégressif « rapide », c’est pas automatiquement des années de traitement...

C’est quoi le but exactement ? La raison exacte de ce sevrage? L’objectif ?
N’y aurait-il pas d’autres options pour arriver au même résultat ??

« J’ai l’honneur de te décerner le titre de bienfaitrice des camés! Bravo! » (trolalol)

Hors ligne

 

Psychoco92 
Psycho junior
000
Inscrit le 25 Mar 2015
294 messages
Plusieurs raison déjà échec des différents tso mais surtout trop de contrainte pour voyager et d’autre raison, enfin voilà finir avec les opiacer a 100% est la seule possibilité pour le moment

Hors ligne

 

Meumeuh
Animateur PsychoACTIF
6500
Inscrit le 21 Nov 2017
3038 messages
Blogs

Psychoco92 a écrit

enfin voilà finir avec les opiacer a 100% est la seule possibilité pour le moment

Ok mais pourquoi pas finir en faisant un sevrage dégressif.

Tu décroches des opiacés en douceur...


☆Keep Calm & Smoke Cr∆ck☆
Analyse de drogues si effets indésirables:
https://www.psychoactif.org/sintes
Soutenez PsychoACTIF

Hors ligne

 

kaneda 
speedball
900
Inscrit le 04 Sep 2021
112 messages
Salut,

Je vais te raconter brièvement mon histoire. C'est mon expérience pas une recommandation.

J'ai fait récemment un sevrage metha en clinique et lors de ce sevrage on m'a donné :

Du DOLIPRANE (Paracétamol)
Du CATAPRESSAN (Clonidine) contre les sueur foides et les impatiences.
Attention il faut une surveillance médicale H24 !!!! Ne pas prendre ce médicament seul chez soi !!
Du COLTRAMYL (Thiocolchicoside) contre les contraction musculaire.
Du VOGALENE (Métopimazine) contre la nausée.
De l'IMODIUM (Lopéramide) contre les diarrhées.
Du LOXAPAC (Loxapine) ou TERCIAN (Cyamémazine) contre l'anxiété/stress.

Je ré-précise que j'étais en milieu hospitalier donc encadré H24 par toute une équipe de soignant et que ces médicaments mon été prèscrit par un médecin psychiatre.

Ne pas prendre de catapressant seul chez soi c'est un médicament contre l'hypertension.

Check le vidal :
https://www.vidal.fr/medicaments/gammes … -1670.html

Hors ligne

 

Psychoco92 
Psycho junior
000
Inscrit le 25 Mar 2015
294 messages
Mentalement plus facile pour moi de m’en débarrasser d’un coup que degressivement, je chope du catapressan je suis pas seul chez moi et tensiomètre vu qu’il faut surveiller ça tension, je prend assez régulièrement des anxio donc je vais plutôt choper un neuro pour ne pas finir par abuser des anxio pendant le sevrage et ne plus pouvoir m’en passer par la suite


Je n’ai pas de tercian mais est-ce que l’olanzapine est similaire ?

Dernière modification par Psychoco92 (29 octobre 2021 à  21:40)

Hors ligne

 

Stelli 
Animatrice - Dinosaure de PA
France
5200
Inscrit le 06 Nov 2006
1640 messages

Psychoco92 a écrit

Je n’ai pas de tercian mais est-ce que l’olanzapine est similaire ?

Pas du tout! C’est beaucoup plus risqué (effets secondaires plus importants) et beaucoup plus puissant donc difficile à gérer niveau dosage... Si tu as besoin de Tercian c’est facile à obtenir sur prescription mais franchement fais attention à toi, tu te lances dans un truc hasardeux sans suivi....

En plus tu n’as pas du tout les mêmes effets. C’est prescrit pour les psychoses, pas comme le Tercian qui est souvent prescrit en complément des anxiolytiques (et/ou d’antidépresseurs) par ex dans le cadre d’une dépression ou de troubles anxieux etc.

Un sevrage en ambulatoire ça se prépare correctement sinon c’est soit voué à l’échec soit carrément risqué....

Je n’arrive pas très bien à comprendre ton entêtement à te lancer seul là dedans.
Les solutions les plus rapides ne sont pas les plus efficaces...
Je n’ai pas l’impression que tu saches vraiment ce que tu fais. Les conseils qu’on pourra te donner ici ne remplacent pas un véritable suivi global (dont médical mais pas uniquement) et sur le long terme.


« J’ai l’honneur de te décerner le titre de bienfaitrice des camés! Bravo! » (trolalol)

Hors ligne

 

Biscuit 
Psycho sénior
France
5500
Inscrit le 22 Jun 2020
856 messages
Avoir un tensiometre c'est bien mais en cas d'hypotension sévère qu'est ce que tu vas faire...? Toujours pareil, à l'hôpital au moins il y a tout et le personnel qualifié pour faire face.

Surtout dans le cadre de mélange de plusieurs catégories de médicament comme ça de son côté, même si ça peut se faire approximativement à l'hôpital, au moins c'est surveillé...

Et le sevrage rapide à partir de tso évoqué pas Prescripteur pourquoi pas le tenter ?

C'est surtout le choix des médicaments de cette façon que je trouve un peu dangereux, qui sait comment tu vas réagir à la clonidine...
Reputation de ce post
 
Tu m'enlève les mots dla bouche ! GuyG

Hors ligne

 

prescripteur 
Modérateur
11800
Inscrit le 22 Feb 2008
9263 messages
Blogs
Bonjour, je pense que tu n'as pas vu que mon protocole utilise les TSO pendant 15 jours max. Ce n'est donc pas un TSO en fait mais un sevrage rapide avec rotation d'opiacés. Amicalement

PS Kaneda me signale que le lien ne marche pas. Celui ci devrait marcher

protosvl12.pdf

Dernière modification par prescripteur (30 octobre 2021 à  11:53)


S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

Psychoco92 
Psycho junior
000
Inscrit le 25 Mar 2015
294 messages
J’aimerais beaucoup faire un sevrage hospitalisé ça simplifierait énormément les choses mais comme vous voyez je suis obstiner à faire ce sevrage chez moi (je serais pas seul et surveiller) c’est parce que je ne peux tout simplement pas faire autrement pour diverse raison personnel, raison faisant que je ne peux pas non plus me faire prescrire des médocs donc tercian je ne peux pas, j’ai de l’olanzapine mais comme dit plus haut ça ne le fais pas du tout ?

Merci beaucoup pour vos mise en garde c’est plus que gentil et bienveillant, mais j’ai vu ces mises en gardes sur plein de topic et mon topic est dans le but indiqué qui est de se sevrer avec tout ce qui est indiqué, donc ça va être fais et j’essaie donc ´d’optimiser’ au mieux ce sevrage, il y a des risques ces sur, mais rester sous opiacer est le plus gros risque pour ma vie que ceux lié à ce sevrage, donc vaut mieux pour moi prendre des risques même pour ma vie que de rester sous opiacé

Je tien a préciser que ce l’utilisation du catapressan n’est pas du tout sur, je vais en priorité essayer de faire sans et si j’en prend ça sera vraiment le moins possible

Dernière modification par Psychoco92 (30 octobre 2021 à  13:17)

Hors ligne

 

Marco 68 
Psycho sénior
Italy
2001
Inscrit le 29 Jan 2019
890 messages

LeDoc86 a écrit

tjrs sous metha ( plus de sudations et jen passe  ... ) un peu

..si j'ai bien compris tu connais quelque chose pour contrer la sudation eccessive sous metha. Tu mexplique stp?


La Fiorentina é una fede

Hors ligne

 

Psychoco92 
Psycho junior
000
Inscrit le 25 Mar 2015
294 messages
Qu’est-ce que la clonidine enlève comme symptôme exactement ? Est-ce que ça joue sur les impatiences et l’insomnie ? La pregabaline aide déjà pas mal pour ces

Hors ligne

 

kaneda 
speedball
900
Inscrit le 04 Sep 2021
112 messages

Psychoco92 a écrit

Qu’est-ce que la clonidine enlève comme symptôme exactement ? Est-ce que ça joue sur les impatiences et l’insomnie ? La pregabaline aide déjà pas mal pour ces

Salut, la clonidine est "censé" enlevé les symptômes de sueur foides et les impatiences.

Je dit bien est censé parceque je n'ai pas trouvé ce médicament miraculeux, quand j'en avais pris ça a fait diminuer les sueur foides mais pas les impatiences.

Je me répète, mais pour moi ce médicament n'est pas du tout adapté dans le cadre d'une automédication.

kaneda

Hors ligne

 

LeDoc86 
RdR en milieux Festifs & CbdIstepro
France
1751
Inscrit le 08 Jul 2020
472 messages
Blogs

Marco 68 a écrit

LeDoc86 a écrit

tjrs sous metha ( plus de sudations et jen passe  ... ) un peu

..si j'ai bien compris tu connais quelque chose pour contrer la sudation eccessive sous metha. Tu mexplique stp?

bonjour marco ! smile

et bien ouii la pregabaline a été un soulagement pour ce (et pas que ) ...prescrit pour ces 3 vertus de base et depuis plus de sudation excessives !
va comprendre !


Le monde tolère mal les carences de ceux qui ont dû grandir avant l'âge
smak Musi-calement

Hors ligne

 

prescripteur 
Modérateur
11800
Inscrit le 22 Feb 2008
9263 messages
Blogs
Bonjour, la pregabaline a aussi des effets nefastes, il faut le rappeler.

https://ansm.sante.fr/actualites/pregab … e-mesusage

https://www.has-sante.fr/upload/docs/ap … yrica_.pdf


Amicalement

Dernière modification par prescripteur (01 novembre 2021 à  10:56)

Reputation de ce post
 
merci de le rappeler l'amis on me le prescrit pour ces 3 utilisations (ledoc)

S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

LeDoc86 
RdR en milieux Festifs & CbdIstepro
France
1751
Inscrit le 08 Jul 2020
472 messages
Blogs
Je précise que mon doc ma dit que j'était bien son seul patient a qui la prega faisais cela .
apparament il y aurais un flou sur certain point de cette molécule .
la tolérance monte en flèches .
Attention dépression respiratoires , il potentialise les opia et les benzo !
Ce n'est pas a prendre a la légères .
je vous laisse ce reportage sur cette molécule pour vous rendre compte des ravages quand il est détourner ! ces un fléau en Angleterre , et il est utiliser en Afrique du nord sous le nom de "madame courage" .
je trouve cela bien quil soit maintenant sur ordonnance sécuriser 
   

bien a vous

Le monde tolère mal les carences de ceux qui ont dû grandir avant l'âge
smak Musi-calement

Hors ligne

 

Psychoco92 
Psycho junior
000
Inscrit le 25 Mar 2015
294 messages
J’avais déjà fais un sevrage y a un petit moment et la pregabaline était le top du top surtout pour ne plus avoir les impatiences, pouvoir rester coucher sans cette gêne qui fais peter un plomb permet vraiment de ´faciliter’ le sevrage et ça joue sur d’autre symptôme mais pas vraiment fais gaffe au vue des impatiences qui reste vraiment une des seules grosse gêne en manque

Hors ligne

 

Psychoco92 
Psycho junior
000
Inscrit le 25 Mar 2015
294 messages
Et sinon quelqu’un qui a déjà eu à utiliser la clonidine lors d’un sevrage peu dire jusqu’à quel point ça diminue les symptômes de manque ? Sur le sommeil ça permet de passer une nuit ´normal’ (ou presque) ?

Hors ligne

 

Psychoco92 
Psycho junior
000
Inscrit le 25 Mar 2015
294 messages
J’ai poser une question sur l’olanzapine en rapport à mon sevrage sur ce post : https://www.psychoactif.org/forum/viewt … 73#p574773

Je tiens à préciser que je ne prendrais sûrement pas la clonidine malgré que je ml’interroge  quand même sur l’interaction.

Je cite :

Psychoco92 a écrit

Bonjour, je vais prendre de l’olanzapine lors d’un sevrage d’héroïne, je me pose quelque question, alors déjà l’effet dure donc plus de 24h ? Est-ce que ça a un effet hypnotique pour pouvoir un petit plus dormir lors du sevrage et aussi diminuer l’agitation et pouvoir mieux ce poser sans peter un plomb pendant le manque ? Même si l’effet dure longtemps je pense que le pic est au début donc bien a prendre avant ´d’essayer’ de dormir.

Pas d’interaction avec la ketamine ça c’est cool :p
Je prend de la pregabaline lors du sevrage mais est-ce qu’il y a un risque de diminuer l’effet de la pregabaline ?

A la base je voulais prendre de la clonidine qui est un médicament qui baisse la tension et diminue fortement l’es effet du manque, finalement j’ai abandonné cette idée et n’en prendra pas, mais je me pose juste la question juste pour information personnel vu que j’en prendrais pas, est-ce que l’olanzapine peut jouer sur la tension et avoir une mauvaise interaction voire dangereuse avec la clonidine ?

Désolé d’up le topic mais il répond déjà à certaine de mes questions et donc je trouve que ma question a ça place ici smile

Hors ligne

 

Psychoco92 
Psycho junior
000
Inscrit le 25 Mar 2015
294 messages
Quelqu’un sait donc si l’olanzapine aide a dormir et principalement lors d’un sevrage d’opiacés ? Ce sont des 5mg donc un demi comprimé devrait faire l’affaire je pense
Les neuro permettrait de moins ´penser’ en général donc ça peut aider a moins broyer du noir ou pire craquer lors d’un craving (si je pense moins je pense moins à taper logiquement lol)

Hors ligne

 

Zopi7.5
Psycho junior
France
2123
Inscrit le 09 Aug 2019
247 messages

Psychoco92 a écrit

Quelqu’un sait donc si l’olanzapine aide a dormir et principalement lors d’un sevrage d’opiacés ? Ce sont des 5mg donc un demi comprimé devrait faire l’affaire je pense
Les neuro permettrait de moins ´penser’ en général donc ça peut aider a moins broyer du noir ou pire craquer lors d’un craving (si je pense moins je pense moins à taper logiquement lol)

Perso pour avoir eu de l’olanzapine c’était le seul anti psycho qui me détruisais pas genre personé moment c’est celui qui me boostais la journée, après il me cassais pas du tout j’avais recourt au zolpidem qui malheureusement pris a long terme deviens inefficace sur moi.


La piraterie n’est jamais finie

Hors ligne

 

Psychoco92 
Psycho junior
000
Inscrit le 25 Mar 2015
294 messages

Zopi7.5 a écrit

Psychoco92 a écrit

Quelqu’un sait donc si l’olanzapine aide a dormir et principalement lors d’un sevrage d’opiacés ? Ce sont des 5mg donc un demi comprimé devrait faire l’affaire je pense
Les neuro permettrait de moins ´penser’ en général donc ça peut aider a moins broyer du noir ou pire craquer lors d’un craving (si je pense moins je pense moins à taper logiquement lol)

Perso pour avoir eu de l’olanzapine c’était le seul anti psycho qui me détruisais pas genre personé moment c’est celui qui me boostais la journée, après il me cassais pas du tout j’avais recourt au zolpidem qui malheureusement pris a long terme deviens inefficace sur moi.

A ouais pas vraiment hypnotique du coup ?

Hors ligne

 

Dans un coin d'ombre 
Nouveau Psycho
France
200
Inscrit le 22 May 2021
122 messages
Salut,

Cela a déjà été évoqué par plusieurs personnes sur ce thread, mais vraiment, pourquoi ne pas tenté la méthode de Prescripteur ? TSO bupré utilisé en dégressif pendant seulement 15 jours ?

Tu n'as qu'un médoc à prendre chaque jour plutôt qu'une batterie de cachetons et autres, avec certains effets délétères possibles...j'ai tenté cette méthode lors d'un sevrage d'héro et franchement, physiquement ça n'a pas été super compliqué à endurer...après, je pense que je l'ai fait même trop rapidement moi, et à la sortie c'est le côté psychologique qui n'a pas suivi, et donc rechute directe.

Et si tu reviens en parler un mois après c'est que donc ta méthode n'a pas forcément porté ses fruits...POURQUOI ne pas tenter l'autre ? 15 jours, ça va, et pour certains à priori, pas trop de souci à sortie du sevrage, ça se tente quoi...

Excuse moi d'insister mais je ne comprends pas pourquoi être aussi buté à l'idée d'utiliser un TSO sur 15 jours, c'est le produit qui te fait flipper ?

Je cherche juste à comprendre et à t'aider, très modestement, mais je ne vois pourquoi tu ne tentes pas cette solution.

Bonne soirée et bon courage à toi...

Hors ligne

 


Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

[ Forum ] Opiacé internet heroine ?
par endgel, dernier post 24 avril 2016 à  11:42 par lebongas
  2
[ Forum ] Expériences - L'héroïne et les opiacé j'ai adoré!!
par Miyuyu24, dernier post 14 septembre 2016 à  20:56 par Tetris68
  17
[ Forum ] Arrêt & Sevrage - Sevrage opiacé et ingestion THC
par Zazou2A, dernier post 26 janvier 2017 à  08:59 par Zazou2A
  15
  [ PsychoWIKI ] Opioïdes et opiacés
  [ PsychoWIKI ] PAWS, le syndrome prolongé de sevrage
  [ QuizzZ ] Risquez vous une overdose d'opiacé ? (heroine, morphine, methadone)
14995 personnes ont déja passé ce quizzz !
  [ QuizzZ ] Testez vos connaissances sur les overdoses d'opiacés
14913 personnes ont déja passé ce quizzz !

Psychoactif en Images
Plus d'images psychoactives
En ce moment sur PsychoACTIF  
 Psychoactif 
Le Fanzine Psychoactif N°4 est sorti
11 janvier 2022Annonce de Equipe de PsychoACTIF
 Appel à témoignage 
Comment gérez vous votre dépendance ?
Il y a 3jCommentaire de Zefy (37 réponses)
 Appel à témoignage 
Vous lisez des articles de presses qui stigmatisent les usagers :...
Il y a 8jCommentaire de prescripteur (23 réponses)
 Forum UP ! 
Plug - TR Plug de Sophidone 8Mg X 2
Il y a 1jDiscussion sans réponse depuis 12h
 Forum UP ! 
C-liquide - Dosages sur le JWH-210
Il y a 21hDiscussion sans réponse depuis 12h
 Forum 
Modafinil et études élitistes
Il y a 31mn
3
Commentaire de Jérimadeth dans [Nootropiques ou nootr...]
(13 réponses)
 Forum 
Interaction & Mélange - Effet secondaire Alpha PHP
Il y a 35mn
3
Commentaire de Francky56 dans [Conseils généraux de...]
(8 réponses)
 Forum 
Bad trip & Crise de panique - Mon pire Bad trip
Il y a 56mnNouvelle discussion de Gwenou dans [Cannabis...]
 Forum 
Dosage - Dosage Sirop euphon
Il y a 1hNouvelle discussion de Ah_Gars dans [Codéine et dihydrocod...]
 Forum 
Bad trip - Bad trip sous LSD - Mon expérience et 9 mois plus tard
Il y a 1h
2
Commentaire de .Anton. dans [LSD 25...]
(19 réponses)
 Forum 
Cherche prix et photos de prods pour enrichir le PsychoWIKI
Il y a 1h
326
Commentaire de Morning Glory dans [Conseils généraux de...]
(2336 réponses)
 Forum 
Oxazépam - Besoin de quelques infos sur la prise de seresta 10mg
Il y a 2hCommentaire de Meumeuh dans [Benzodiazépines...]
(8 réponses)
 Forum 
Les dangers de l'injection IM (Orobupré)
Il y a 2h
3
Commentaire de guérir dans [Conseils généraux de...]
(11 réponses)
 Blog 
Rechute numéro 56
Il y a 23mnCommentaire de Jérimadeth dans le blog de ectatrip
(3 commentaires)
 Blog 
Semaine de l'enfer : Entre la vie et la mort et l'envie de repos..
Il y a 10hCommentaire de Meumeuh dans le blog de Reibox Steremption
(5 commentaires)
 
  QuizzZ 
Evaluer la gravité de votre addiction
Dernier quizzZ à 01:02
 PsychoWIKI 
PAWS, le syndrome prolongé de sevrage
 Topic epinglé 
Avocats spécialisés dans les infractions sur les stupéfiants
 Nouveaux membres 
cendrecovfefe, Damnmocco, Drakosa, MrAublivion, Theo98 nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
S'identifier

Mot de passe oublié

Morceaux choisis 

 Différence entre la Morphine et le Sophidone ?
par Zazou2A, le 18 Jan 2022
Yop, Alors ça va dépendre de comment tu comptes consommer, la sophidone, c’est de l’hydromirphone, un opi semi synthétique (comme l’héro) dérivé de la morphine Mais elle est 7,5 fois plus potente, en terme d’analgésies L’hydro, c’est une molécule qui est souvent considérée...[Lire la suite]
 Mise en garde 5F-SGT-151 (Herbal Incense)
par Momo76, le 15 Jan 2022
Bonjour, je viens mettre en garde contre l'Herbal incense qui est vendu dans la plupart des laboratoires de recherche chimiques, j'ai préparé un peu moins que la moitié de cette herbe (0.200gr) et du damania dans un joint. En effet je n'avais fumé que deux malheureuses taffs dans ce dernier et...[Lire la suite]
 Retrouvez nous à Amboise, Indre et Loire
par AidesCaarud37, le 14 Jan 2022
Bonjour, Aujourd'hui nous vous partageons une photo de nos militants accompagnés d'une adulte relais du territoire d'Amboise. Nous serons dès maintenant présents tous les 2° et 4° lundi de chaque mois entre 14h et 16h, à la MJC d'Amboise, 1 rue Rémi Belleau. C'est l'occasion de nous re...[Lire la suite]
Tous les morceaux choisis
Les derniers champis

"Mdr" comme tu dis. Post fatigant. Psilo dans [forum] Un royal qui me fait zéro effet...
(Il y a 2h)
Intéressant! dans [forum] Modafinil et études élitistes
(Il y a 3h)
Grave... +1000 pour la première partie. dans [forum] Modafinil et études élitistes
(Il y a 4h)
Que de jugements à l'emporte pièce dans ces posts... dans [forum] Un royal qui me fait zéro effet...
(Il y a 4h)
Hyper touchant ton temoignage guerir dans [forum] Les dangers de l'injection IM (Orobupré)
(Il y a 6h)

Pied de page des forums