Dernière heure de gloire pour la codéine? / PsychoACTIF

Dernière heure de gloire pour la codéine?

Publié par ,
676283 vues, 4014 réponses
Anonyme95 
Psycho junior
France
000
Inscrit le 25 Jul 2017
254 messages
Après ces débats passionnants, je vous tiens au courant de mon évolution/Bupré.


Merci Sam et Prescripteur. Je ne vais pas refaire l’historique de ma consommation mais depuis 4 mois, je prenais entre 300 mg et 500 mg de Tramadol. Le doc a donc préconisé 2mg matin, 2mg le soir et 2 mg en plus, en cas de besoin.


Finalement, je n’ai pas coupé le comprimé. Les 2 pris le matin ont eu raison des ces symptômes de manque. Le soir j’en ai pas pris du tout car je me sentais encore sous l’effet de la bupré du matin.

Je ne savais pas que parfois il y avait les symptomes du manque au 3ème jour. Ça m’a vraiment rassurée. Les matins sont tjrs un peu difficiles ( douleurs) mais une fois le traitement pris, c’est ok pour la journée.

Par ailleurs. Je ne ne sais pas si c’est dans ma tête, mais je ressens une énergie que j’avais perdue. J’ai envie de faire des projets, me fixer des objectifs à atteindre, je prends plaisirs à faire des choses qui, auparavant, me gavaient. Je ressens des petits moments de bonheur au cours de la journée. C’est hyper agréable de se sentir mieux... voire bien.

Est ce courant ce type de réaction ? Est ce que ça va durer ? Ne serait-ce pas ce que certains appellent la « lune de miel » ?

Bonne nuit à tous

Hors ligne

 

Caïn 
Psycho sénior
310
Inscrit le 04 Oct 2013
1927 messages
Blogs
Merci Lithérapeuthe, j'ai adoré ton scénar.
Anonyme, oui ça ressemble un peu à une "lune de miel". Je souhaite me tromper mais je pense que le côté euphorisant va disparaître, ou en tout cas diminuer un peu. En revanche, le côté positif de la bupré (l'énergie, la stabilité, l'envie...) devrait se poursuivre. C'est un truc que j'avais remarqué dans ma lune de miel, le côté "énergie positive". Auparavant sortant d'une période de conso d'héro, j'étais dans un léger keum, je baillais toute la journée, me traînant de mon canap' à mon lit. Avec la bupré j'ai retrouvé la pêche des journées entières sans un bâillement, sans cette pénible sensation de fatigue morne. Le problème, c'est que, du coup, je ne me vois pas faire sans. Et j'ai toujours un autre problème. Si je passe ma journée sans ressentir la fatigue, en revanche la nuit j'ai besoin de dormir longtemps. Je fais des nuits de 9 heures alors que je n'étais pas un gros dormeur, 7/8 heures me suffisaient largement. Et le réveil est dur. J'ai l'impression de ne pouvoir fonctionner qu'après mon spray de fin de matinée.

La drogue c'est de la merde, surtout quand t'en as plus.

Hors ligne

 

Anonyme95 
Psycho junior
France
000
Inscrit le 25 Jul 2017
254 messages
Effectivement Cain, j’ai moi aussi remarqué cette fatigue. Je dors vers 22h00 et je me lève à 7h00 avec une seule envie : me rendormir !!! Je suis une grosse dormeuse à la base.

Les effets physiques ne sont plus vraiment là et malgré l’association au Doliprane, j’ai toujours des douleurs. Par contre, je suis toujours très active... pourvu que ça dure smiley-gen013

Je me demande si 2 mg en plus ne serait pas mieux pour atteindre une zone de confort ? Je vois mon addicto demain mais, je doute qu’il aille dans mon sens. Je vais qd même lui en parler.thinking

En tout cas merci pour vos réponses et bonne nuit:rasta:

Hors ligne

 

Syam 
Modérateur गोविन्द राधे राधे श्याम गोपाल राधे राधे
France
300
Inscrit le 26 May 2015
3332 messages
A priori l'addicto son travail est de s'assurer que tu es en zone de confort. Le traitement de substitution rate très souvent quand on refuse au patient la dose de confort et réussit très souvent quand il a sa zone de confort. C'est vraiment TRES TRES Contreproductif d'essayer d'empêcher le patient d'avoir la dose avec laquelle il est bien, ça ne sert absolument à rien vu que c'est pas ça qui va changer sa vie en raccourcissant le sevrage de quantité négligeable au risque de faire tout capoter. Donc si un addicto fait ça c'est qu'il a peur que son patient l'entube pour se défoncer. Bref ça signifie qu'il a rien compris du tout à son métier, mais rien de rien. Effrayant. Hélas CA EXISTE. Mais dans ce cas bonne idée d'aller voir ailleurs. Si le type n'a pas compris la notion même de TSO il devrait changer de métier et si il ressent le besoin de punir pour son propre plaisir qu'il aille taper sur quelqu'un d'autre.
Reputation de ce post
 
tout est dit!

Psychoactif propose l'analyse de vos produits (effets indésirables ou inhabituels) de manière anonyme, gratuite et par courrier (dispositif SINTES). psychoactif.org/sintes

Hors ligne

 

Révoluzion 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 11 Jan 2018
2 messages
Tout à fait d'accord avec Syam, d'ailleurs les médecins de mon centre d'addicto sont plutôt bien de ce coté là. Lorsque je veux baisser c'est toujours moi qui le propose et mon addicto (ou l'autre quant il est absent) me dit immanquablement que ça ne sert à rien de précipiter les choses et que le TSO peut bien se prendre à vie.

Pour la zone de confort c'est délicat en ce qui me concerne parce qu'elle n'est pas fixe dans le temps.
Après un affreux passage à vide de plusieurs mois comme je l'expliquais sur un autre fil, mon état est redevenu "normal" parce que je suis passé de 0.8 mg de Bupré à 2 puis 4 mg.
Mais bien évidemment la situation est fragile et je sens que je retombe doucement dans un moral en berne. C'est une voie qui me parait sans issue à part l’arrêt total de tout opiacé, ce que j'envisage toujours à long terme.
Parce que finalement si la buprénorphine semble neutre lorsqu'on y passe après d'autres opiacées, elle ne l'est pas tant que ça loin s'en faut. Si je n'ai pas la sensation de plaisir physique, j'ai tout le reste bon comme mauvais : amélioration flagrante de l'humeur, envie de faire des choses, mais aussi rétrécissement des pupilles etc.
Si je connais bien le manque de codéine, ce n'est pas le cas pour la bupré. J'ai donc passé une journée et demi sans en prendre et il semble que ça s'en rapproche beaucoup sur le plan psychique.
Alors je me pose de sérieuses questions sur ce produit: agit-il, comme les autres opiacées comme une sorte de "casque émotionnel" ?
Je sais bien que la bupré aide beaucoup de monde, je ne conteste pas ce fait mais ce n'est absolument pas une solution pour moi. Ça ne fait que cacher la poussière sous le tapis comme peuvent le faire les autres produits, je supporte bien des choses sous bupré que je ne pourrais pas sans.
Je le vois aussi comme une façon de forcer une personne à être "normale", "acceptable" dans notre société de consommation et à rentrer le plus possible dans le moule.

Bref, je m'égare un peu car la colère me gagne toujours lorsque je pense à ce stupide arrêté.

Tout ça pour dire que ma situation est stable pour l'instant mais ça ne va pas durer sans augmentation du dosage. J'en suis au même point qu'avant, la différence comme je l'ai déjà dit étant que ça doit couter cher à la sécu entre produits, visites et autres consultations roll
Enfin pas tout à fait au même point puisque autant les dernières années je tenais facilement plusieurs mois d’arrêts, autant c'est bien plus difficile depuis que ce n'est plus moi qui décide. Compréhensible je suppose puisque la condition pour réussir un sevrage étant que ça vienne du choix de la personne.


Au passage, un grand merci pour l’accueil et les encouragements.

Hors ligne

 

Anonyme95 
Psycho junior
France
000
Inscrit le 25 Jul 2017
254 messages
Et bien, à mon grand étonnement, le doc a été ok pour passer de 4 à 6 mg de  Bupré. Je suis soulagée. Je vais pouvoir continuer mon hyperactivitè soudaine et « stupéfiante »... quand on me connaît. Je me sens vraiment mieux. Pourvu que ça dure car ça ne fait que 10jrs que j’ai commencé le TSO.

Merci à Siam : ton message m’a donné de la confiance pour en parler au doc wink

Bon courage à toi revoluzion et bonne soirée à tous. smiley-gen013

Hors ligne

 

neo 
Nouveau Psycho
France
100
Inscrit le 10 Dec 2013
199 messages
Hello.
Je crois qu il faut pas hesiter a dire qu on a besoin de plus. Moi j ai fais.4/6/8/9 et maintenant 10mg. Le truc c est que.le.weekend j avais besoin/envie d en prendre, j en prenais et appellais le centre dès le Lundi en.leur disant "j ai craqué, le dosage n est pas bon". Il a fallu un peu bataillé car la psy voulait me filer des AD et anxiolytique (que je ne supporte pas la.plupart du temps donc un gros NIET). Et du coup ils ont un peu augmenté le dosage.
Je crois qu il est primordial d etre honnete avec nous meme. Les psy/infimiers/addicto sont là pour nous accompagner. C est de notre peau qu il s agit, pas de la leur. Si quelque chose nous deplait il faut le dire, et changer de centre/addicto si besoin.
Je refuse categoriquement qu on s occupe de ma.vie a ma place. Ce foutu arreté nous a deja tous bien remué, pas la peine d en rajouter.
Il y a obligation de service, je dirais meme qu il y a obligation de confort! Hors de question d etre mal, personne ne merite ca
J attends la date anniversaire du prochain 18 juillet pour savoir si je continue.la bupré, si j augmente/arrete/retourne a la codeine..je ne sais pas encore et je.me dis qu une experience d un an est pas mal pour se faire.un.avis. Mais ce qui est.certains.c est que j ai decidé d assumer a 1000% ma dependance et que ces lois liberticide ne m empecheront pas de me "sentir bien".

Desolé je suis un peu enervé, mais la colere est parfois saine, et on a tous tellement douillé que je pense qu il est temps qu on arrete de penser pour nous et de nous infantiliser.

Peace and noise

I think it's time to go down!
I scream  you scream, we all scream for ice cream

Hors ligne

 

Caïn 
Psycho sénior
310
Inscrit le 04 Oct 2013
1927 messages
Blogs
Je pense que les addictos ont une sorte de tableau qui leur indique le dosage en bupré par rapport à ta conso, qu'elle soit d'héro ou de codéine. D'où la nécessité d'être sincère dans ce que tu déclares consommer.
Pour moi, ça s'était révélé être le bon dosage, petit consommateur d'héro mais de plus en plus régulier, j'avais tout arrêter depuis 5 jours quand je suis allé voir le toubib. Les 2 mg prescrit, c'était pile-poil ce qu'il me fallait.
J'ai même eu une lune de miel.
Sans vouloir les défendre, ça doit pas être facile, facile de s'adapter. Entre le gars qui est à 1,5 mais veut diminuer et celui qui est à 8 mg mais veut augmenter. Soigner le rhume ou la grippe, ça doit paraître plus facile !
En revanche, je suis comme toi, à part nécessité absolue, quasi vitale, je refuserais les AD. Mieux vaut augmenter le traitement.

La drogue c'est de la merde, surtout quand t'en as plus.

Hors ligne

 

neo 
Nouveau Psycho
France
100
Inscrit le 10 Dec 2013
199 messages
Ha mais je dis pas qu ils font mal leur taf ou quoique ce soit. Juste que c est a.nous et a nous seul de gerer tout ca. D etre.honnete et de donner toutes les infos pour etre.aidé.au.mieux.
C est le.soucis avec les toubibs.en.general..eux "ils savent", et toi (car c est quand.meme de toi qu il s agit) tu as juste a.accepter une decision d.un mec/nana qui "sait" ce qui est bon pour toi. J ai du batailler ferme pour augmenter mon dosage de bupré. Je comprends.bien qu ils aient peur du mesusage (comme.me.l.avait si "intelligemment" dit ma 1ere addicto "on n est pas là pour vous fournir votte came". J avais.envie de lui repondre "et pourquoi pas???" Mais comme.je commencais.a.etre bien.en.manque je rangeais.mes belles idées et attendait "la delivrance" (amusant d ailleur comme.une delivrance de medicaments porte bien.son nom..bref).

Juste pour finir je pense qu il faut s investir totalement dans sa dependance (la combattre, l accepter, a.chacun de voir). C est le meilleur moyen pour ne rien subir (facile.a.dire...je sais, je sais....)

I think it's time to go down!
I scream  you scream, we all scream for ice cream

Hors ligne

 

Syam 
Modérateur गोविन्द राधे राधे श्याम गोपाल राधे राधे
France
300
Inscrit le 26 May 2015
3332 messages
Ils ignorent complètement la situation. Ils ont peur qu'on revende mais bon la bupré c'est pas avec ça qu'on va s'enrichir des masses hein ...

Le problème Cain c'est que même si tu dis bien ta conso et que le doc a un tableau, certains de ces docteurs et plus nombreux que ce qu'on croit, gardent dans l'idée que le manque a une grande part une question d'effet placebo et sont persuadés qu'en te donnant moins ils te rendent service. Ils prennent vraiment souvent les tox pour des idiots, c'est la triste vérité, et comme la toxicomanie est une sujet de fantasmes sans fin, ils adorent parfois jouer aux apprentis sorciers. Quand c'est pas à la simple punition. Tu as péché, tu dois souffrir, tu as pas le droit d'avoir le dosage de satisfaction. Ce raisonnement de pénalisation de ceux qui ont pas suivi les règles on a beau dire est vachement ancré dans les mentalités. Comme si souffrir allait nous aider à devenir plus responsables. En fait c'est surtout que les gens (et je pense avoir observé que c'est en France pus qu'ailleurs, à part les US qui sont pire) adorent infantiliser.

Psychoactif propose l'analyse de vos produits (effets indésirables ou inhabituels) de manière anonyme, gratuite et par courrier (dispositif SINTES). psychoactif.org/sintes

Hors ligne

 

Caïn 
Psycho sénior
310
Inscrit le 04 Oct 2013
1927 messages
Blogs
Je suis bien d'accord Syam. De mon côté, j'ai une relation de confiance avec mon addicto, il est réglo, je suis réglo. Le seul petit truc que je pourrais lui reprocher n'est pas vraiment de son fait, il doit faire face à une demande extrêmement nombreuse. Du coup, un rv c'est un quart d'heure, jamais plus, ou presque. ça ne facilite pas le dialogue en profondeur...
Mais ce que tu dis est juste, en tout cas ça correspond à pas mal de témoignages que j'ai pu lire sur le forum. Mais il faudrait aussi mettre en face des choses pas forcément à l'honneur des ud. La pratique, par exemple, qui consiste à vendre son traitement pour acheter de la came, je l'ai vue. J'ai vu aussi des gars ou des nanas inventer des excuses pas possibles pour se faire prescrire un nouveau traitement (parce qu'on m'a volé 3 semaines de traitement, oui dans le métro, un moment d'inattention et voilà. Ha comme le mois dernier. C'est vrai, je n'ai vraiment pas de chance !). Pas facile tout ça...

La drogue c'est de la merde, surtout quand t'en as plus.

Hors ligne

 

neo 
Nouveau Psycho
France
100
Inscrit le 10 Dec 2013
199 messages
Oui mais si il y arnaque et mensonges, c est peut etre.parceque le tso ne fonctionne pas... Je n.ose imaginer ce que ca devait etre dur sans meta ni bupré..mais je pense qu on n a.encore de groooos progres a.faire.en terme de TSO. Parcequ on occulte le truc le plus important (je parle de mon experience d ex codeinoman), c est le plaisir. Et un TSO qui n apporte pas de plaisir demande pas.mal de volonté, volonté qu on n a pas.forcement tout le temps...
Je.me pose de plus en plus de question sur cette absence de plaisir. Comme si un drogué heureux ca ne pouvait pas.exister...  peut etre qu en effet ce n.est pas possible (physiologiquement, je laisse evidemment la morale de coté).
Enfin c est un vaste debat, et je ne.pretend pas y repondre, mais ca donnerait quoi une societe ou tout serait legalisé et en vente libre? Si vous avez des.lectures a ce sujet, ca m interresse grandement (et pas le bouquin d oliveinstein qui est, je trouve un peu depassé)

I think it's time to go down!
I scream  you scream, we all scream for ice cream

Hors ligne

 

Caïn 
Psycho sénior
310
Inscrit le 04 Oct 2013
1927 messages
Blogs
Néo là où il y a un système tu as forcément des gens pour en abuser ou le détourner, c'est humain. Ces gens peuvent être des ud mais aussi des toubibs qui en profitent pour se venger de leurs frustrations comme l'évoquait Syam. Je te rejoins sur la notion de plaisir qui n'est jamais prise en compte, si ce n'est pour la bannir. Hélas ! Quant à une société sans contrôle sur les drogues, je demande à voir, je ne sais pas ce que ça pourrait donner...

La drogue c'est de la merde, surtout quand t'en as plus.

Hors ligne

 

neo 
Nouveau Psycho
France
100
Inscrit le 10 Dec 2013
199 messages
Il y aurait forcement un abus...au debut, avec des dommages collateraux (mais peut etre moins qu avec la prohibition...je sais pas). Mais je me plais a croire qu avec un peu d education, de prevention et d encadrements (a minima), tout rentrerait dans l ordre rapidement. Mais les gens arreteraient peut etre d aller bosser... en tous cas ca merite a reflexion..

I think it's time to go down!
I scream  you scream, we all scream for ice cream

Hors ligne

 

Syam 
Modérateur गोविन्द राधे राधे श्याम गोपाल राधे राधे
France
300
Inscrit le 26 May 2015
3332 messages
Neo, bien entendu que c'est possible, il y a des tas d'exemples qui démontrent qu'on peut être drogué heureux, que c'est possible. Certains n'y parviennent pas, d'autres y parviennent. Et la proportion qui y parvient est évidemment plus faible dans un monde qui les rejette et les stigmatise bien entendu.

Ce n'est pas une question à laquelle on n'aura jamais la réponse. Dans mon cas je rêve de supprimer ma dépendance, je ne la vis pas bien, j'essaye d'ailleurs de diverses manières, n'ayant à priori pas trop la possibilité du TSO, c'est compliqué. Mais je connais vraiment pas mal d'utilisateurs qui avec les opiacés sont heureux et stables. Notamment avec les TSO et après des années et des années (bien assez pour constater que chez eux, ils vivent bien mieux avec que sans, et sans le moindre doute).

Par contre clairement on ne peut pas dire que c'est possible pour tout le monde.

Psychoactif propose l'analyse de vos produits (effets indésirables ou inhabituels) de manière anonyme, gratuite et par courrier (dispositif SINTES). psychoactif.org/sintes

Hors ligne

 

Caïn 
Psycho sénior
310
Inscrit le 04 Oct 2013
1927 messages
Blogs
Bonjour à vous,
Je reviens sur ce vieux sujet parce que ce matin j'ai eu une discussion avec mon addicto, il m'a dit que la décision brutale sur la codé viendrait bien plus de l'ancienne ministre de la santé, Touraine, plutôt que de la nouvelle, Buzyn... Apparemment Buzyn est plutôt pas mal considérée par le milieu médical, ça m'a étonné mais bon.
Vous en pensez quoi ?

La drogue c'est de la merde, surtout quand t'en as plus.

Hors ligne

 

Annabelle 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 16 Jul 2017
162 messages
Midi à ma porte - Heureuse ce matin encore quand ma pharmacienne m'a dit "Pas de problème" suite à ma demande de 3 boites de Prontalgine. Mal de ventre et moral. Ordonnance d'un médecin très compréhensif, pharmacienne pas con et déculpabilisation grâce à beaucoup d'entre vous. Encore merci à Syam, Mascarpone...

On a dark desert highway

Hors ligne

 

Tag'ada 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 17 Jul 2017
128 messages
Cela fait bien longtemps que je n'ai plus posté, même si je continue à suivre les discussions (moins assidue qu'il y a 1 an certes, mais toujours dans les parages).

Je voulais juste donner quelques nouvelles...Je suis sous buprénorphine depuis le 1er août 2017,comme beaucoup suite à l'arrêté de la mort de l'été dernier. Mon dosage n'a pas bougé depuis 1 an, je suis toujours à 4mg et je m'y sens bien. Durant cette première année, j'ai eu beaucoup de pensées "obsédante", des furieuses envies de retrouver ma codé et tout les bienfaits qu'elle m'apportait...Puis sans m'en rendre vraiment compte, les cravings se sont espacés et ont diminués d'intensité...Aujourd'hui, je crois que je me sens bien, vraiment. J'ai même réussi à arrêter de fumer depuis le 12 novembre 2017, grâce à la vape. smiley-gen013

En début d'année dernière, je consommais du canabis, beaucoup de Codéine et je fumais une vingtaine de roulées par jour. J'étais certaine à ce moment là que la vie serait chiante sans consommer quelque chose (joints ou codé). Je me sentais incapable d'être heureuse autrement.
A ma grande surprise, je sais que je peux trouver un équilibre sans pétards, codé et tabac. Je me sens mieux physiquement, et moralement.
Même si j'éprouve toujours de la colère face à l'inconscience de cet arrêté si brutal, j'ai réussi à me libérer de mes addictions et je vis, tout simplement. Ma vie n'est pas plus belle ou plus palpitante sans produits, mais elle est loin d'être chiante et morne comme je me l'imaginais avant de passer sous TSO.

Je n'oublie pas toutes les personnes qui m'ont aidées ici, et qui continuent à en aider d'autres. Je commence enfin à prendre confiance en moi, et peut être que ce retour d'expérience pourra aider ?

Prenez soins de vous, ça en vaut la peine !
Reputation de ce post
 
Merci de ce retour ! Caïn

Hors ligne

 

neo 
Nouveau Psycho
France
100
Inscrit le 10 Dec 2013
199 messages
Hey salut!
Cool que ca se passe bien pour toi.
Perso je suis.a.10mg. Je fume comme.un.pompier et j arrive plus a faire la.fete et c est vraiment ca qui me mine le plus dans ce passage a la.bupré.

I think it's time to go down!
I scream  you scream, we all scream for ice cream

Hors ligne

 

Tag'ada 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 17 Jul 2017
128 messages
Salut neo

Ça fait longtemps que tu es sous bupré ? Tu ne ressens aucun effet, hormis éviter le manque, même léger ?

Pour moi la codé n'a pas d'effet purement récréatif, mais il y a quand même une modification de mon état après la prise. Je suis plus zen, sereine et parfois très subtilement un léger effet de montée (ça dépend des jours).

Je n'ai pas en mémoire ton histoire, mais si ta prise est récente c'est peut être ce nouvel état qui te joue des tours...En as-tu parlé avec ton médecin ? Est-ce que  un dosage de 12 mg ne te conviendrait pas mieux ?

Courage, je suis sûre qu'il y a forcément une solution. L'arrêt de la Codéine peut aussi provoquer un léger état dépressif passager, mon addicto avait beaucoup insisté sur ce point à chaque consultation...c'est peut être un point à évoquer en consultation ?

Hors ligne

 

Caïn 
Psycho sénior
310
Inscrit le 04 Oct 2013
1927 messages
Blogs
Hello Tagada,
Tu prends ton sub en sublingual ? Envisages-tu de baisser, ou es-tu bien comme ça ?

La drogue c'est de la merde, surtout quand t'en as plus.

Hors ligne

 

Tag'ada 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 17 Jul 2017
128 messages
Salut Caïn,

Je le prends en sublingual. Ça me convient très bien comme ça.
Il y a un mois, j'ai parlé d'une baisse avec mon addicto, non pas par envie mais parce que je pensais qu'il fallait commencer à l'envisager... je pensais qu'elle me proposerait bientôt de baisser.
Sa réponse a été que je devais profiter un peu de cette stabilité et du fait de me sentir bien comme ça, que ce n'était pas la peine de vouloir aller trop vite. Elle pense que 1 an, c'est peu et qu'il faut faire vraiment doucement quand je me sentirai prête.

Du coup, je ne veux rien changer pour l'instant !

Hors ligne

 

neo 
Nouveau Psycho
France
100
Inscrit le 10 Dec 2013
199 messages
Hello.
Nan ca fait plus d un an maintenant que je prends du sub. Je me sens plutot cool MAIS je ne peux plus faire la fete (c est tout).
J aime pas l.alcool, j aime plus la fume ni.tous les trucs qui font speeder... du coup c est LE truc relou.
Je me fais.une mini trace le soir histoire.de ressentir.un ptit truc..super leger mais on va dire que pour le quotidien ca suffit.
Mon addicto veut pas me monter la dose de sub, je sais pas si elle a.raison.
Bref la balance penche plutot du.bon coté, mais.je sais que je resterais.un.drogué toute ma.vie, ca me derange pas vraiment, j aimerais juste qu on me laisse faire ce que.je veux, je sais.je suis.un.utopiste smile

I think it's time to go down!
I scream  you scream, we all scream for ice cream

Hors ligne

 

Caïn 
Psycho sénior
310
Inscrit le 04 Oct 2013
1927 messages
Blogs
Je sais pas si elle a raison dans son refus de t'augmenter les doses. A mon avis c'est pas forcément une mauvaise chose. En augmentant, au début (quelques jours au mieux) tu sentirais un plus. Mais une fois habitué, je pense que ça changerait rien par rapport à aujourd'hui. Si ce n'est que ce serait plus dur à descendre...

Dernière modification par Caïn (11 septembre 2018 à  16:09)


La drogue c'est de la merde, surtout quand t'en as plus.

Hors ligne

 

Caïn 
Psycho sénior
310
Inscrit le 04 Oct 2013
1927 messages
Blogs
Fausse manip'

Dernière modification par Caïn (11 septembre 2018 à  16:09)


La drogue c'est de la merde, surtout quand t'en as plus.

Hors ligne

 


Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire




    Psychoactif en Images
    Plus d'images psychoactives
    En ce moment sur PsychoACTIF  
     Appel à témoignage 
    Le manque de cannabis
    Il y a 12hCommentaire de prescripteur (66 réponses)
     Appel à témoignage 
    Enquete sur les pratiques d'injection de la morphine
    Il y a 2jCommentaire de Stelli (45 réponses)
     Forum UP ! 
    Prise en charge par les professionel?
    Il y a 18hDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum UP ! 
    Dépistage - Cannabinoïdes de synthèse et test urinaire
    Il y a 15hDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum 
    Dosage - TUSSIPAX SIROP, CONSEIL POUR ÉVITER LES PROBLÈMES
    Il y a 12mnCommentaire de Mammon Tobin dans [Codéine et dihydrocod...]
    (5 réponses)
     Forum 
    Moisissure/Contamination - C'est quoi ça ?
    Il y a 20mnCommentaire de kinoacid dans [Psilocybe - Champigno...]
    (3 réponses)
     Forum 
    Overdose - Première presque overdose
    Il y a 40mnCommentaire de Zamlolo dans [Heroïne...]
    (4 réponses)
     Forum 
    Tramadoll plus dafalgan codéiné
    Il y a 1hCommentaire de Crépuscule dans [Opiacés et opioïdes...]
    (6 réponses)
     Forum 
    Retour du gabon :)
    Il y a 2h
    4
    Commentaire de Mammon Tobin dans [Iboga...]
    (14 réponses)
     Forum 
    Le xanax me fait aucun effet
    Il y a 3hNouvelle discussion de Yung JIM dans [Benzodiazépines...]
     Forum 
    Codoliprane en sub lingual
    Il y a 3hCommentaire de canaha dans [Codéine et dihydrocod...]
    (1 réponse)
     Forum 
    Diazépam - Diazepam, demie vie, temps d'action
    Il y a 4hCommentaire de Pheny dans [Benzodiazépines...]
    (2 réponses)
     Blog 
    Ces nuits blanches qui éclairent ce qu'on cache dans le noir
    Il y a 17hNouveau blog de EmmaMerlin dans [Carnet de bord]
     Blog 
    "Lettre intime aux toxicomanes"
    Il y a 20hNouveau blog de Ecume dans [Tranche de vie]
     Blog 
    Méthadone
    Il y a 23hNouveau blog de Cris dans [En passant]
     
      QuizzZ 
    Evaluer votre dépendance au cannabis
    Dernier quizzZ à 23:52
     PsychoWIKI 
    CBD (Cannabidiol), effets, risques, témoignages
     Topic epinglé 
    Neurchi de Psychoactif
     Nouveaux membres 
    naastha, Pheny, canaha, Calypso5, LaPotion nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
    S'identifier

    Mot de passe oublié

    Morceaux choisis 

     La pipe universelle : nouvel outil pour réduire les risques et dommages liés à l'inhalation
    par LLoigor, le 13 Sep 2020
    Bon j'ai enfin pu tester cette nouvelle pipe de SAFE. La voilà : J'ai un questionnaire que je vais leur renvoyer avec ceux des personnes a qui j'ai passé une pipe pour qu'ils testent aussi. Moi je l'ai testé avec de la méthamphétamine, mais hélas et j'en avais parlé avec une personne...[Lire la suite]
     TSO Codéine ==> Buprénorphine
    par alex92200, le 12 Sep 2020
    Bonjour à tous, Je reviens 2 ans plus tard pour donner des nouvelles et puis peut-être qu'un petit UP après tout ce temps passé pourra en aider certains qui se posaient les mêmes questions que moi. J'aborderais mon message sous deux formes : personnelle et le TSO en lui même. Au niveau pe...[Lire la suite]
     Témoignage sur l'hyperèmèse cannabinoïde
    par Catelya63, le 11 Sep 2020
    Salut à tous. Je viens poster mon témoignage sur le syndrome d'hyperèmèse cannabinoïde, pour expliquer et en espérant que ça puisse aider si quelqu'un était dans ce cas. J'étais consommatrice de cana depuis mes 15 ans, j'en ai aujourd'hui 24, et j'ai stoppé cette année. Presque 9 ans de...[Lire la suite]
    Tous les morceaux choisis
    Les derniers champis

    w0w merci ! Johan dans [forum] Retour du gabon :)
    (Il y a 8h)
    +1 dans [forum] Retour du gabon :)
    (Il y a 11h)
    Compte rendu très documenté (Prescripteur) dans [forum] Zolpidem et croisement
    (Il y a 17h)
    Merci prescripteur pour ce rappel important. Stelli dans [forum] Le manque de cannabis
    (Il y a 17h)
    Conseils judicieux et réponse intelligente - Toto dans [forum] Mary Kate Codéine
    (Il y a 1j)

    Pied de page des forums