PsychoACTIF / Rechercher
Recherche dans les commentaires de blogs

Le blog de Edennnnn » Sex addict » 08 mai 2021 à  10:25

[quote=Edennnnn]Est ce que le csapa s'occupe aussi des cas comme moi ?[/quote]
Et si jamais dans un csapa on viendrait à te dire qu'ici il ne sont pas compétent pour ce type d'addiction (ça peut arriver parfois), Il y a des services d'addictologie dans les hopitaux, et eux il annoncent directement s'occuper des addictions aux jeux, au sexe, au shopping, en plus des autres... Donc si tu ne trouves pas dans les csapa il y a des endroits où certains médecins sont plus spécialisés dans ces addictions sans produit (pour le sexe en l'occurence).

Le blog de L'Apoticaire » L'idée du siècle : débuter une conso de shoot d'héro pluriquotidienne » 27 avril 2021 à  09:52

J'ai une question qui perdure, tu dis que chaque semaine tu prends du 3 MEO PCP qui potentialise toute les substances que tu prends pendant toute la semaine à venir. Mais du coup avant de commencer l'hero tu avais pris ta dose de 3 MEO PCP avant ? Si c'est le cas ton début avec l'hero a été dopée artificiellement par la molecule pour plusieurs jours. Le passage de avec à sans ne risque pas d'être un peu plus compliqué et de demander une augmentation supplementaire pour combler la potentialisation ? Genre devoir prendre les 30% de potentialisation qui du coup ne seront plus present sans cette molécule.

Le blog de Akaion » Nouvelles seringues Omnican » 22 avril 2021 à  21:21

L'arret de la fabrication des NS date de 2019, donc bien avant le début de la crise sanitaire et encore moins du debut de la campagne vaccinale !

Les seringues utilisées pour les vaccins c'est surtout des 1ml non serties à faible espace mort (avec le petit caoutchouc qui va jusqu'au bout de l'embase).

Le blog de Akaion » Nouvelles seringues Omnican » 22 avril 2021 à  18:58

Les seringues Omnican sont très semblables aux nervershare pour sa simple et bonne raison que c'était déjà B.Braun qui les produisaient sur ses lignes de production des Omnican, du coup comme ils ont décidés d'arrêter la fabrication ils les ont remplacés par leur propre modèle qui a l'avantage pour eix de pouvoir être distribué partout hôpitaux ect compris, pas comme les NS qui étaient produite que pour exchange supplies...

C'est quand même cool qu'ils n'ont pas juste décidés de stoppé les NS sans alternative équivalente, hormis la couleur, pour les usagers qui utilisent que les NS et qui n'y arrive pas avec d'autres marques.

Juste chez E.S. qui fournit donc Apothicom les NS 1ml ont été remplacées par des Unisharp colorés dispo en 27, 29 et 30G chaque taille avec 5 couleurs differentes (donc différente entre les 27, 29 et 30). Vous les avez déjà vue chez nous ceux qui utilisent ce genre de seringue ? Et du coup si oui essayé, ça pourrait intéressé les utilisateurs de ce type de seringue justement !
De ce que j'ai pu voir sur les photos du site elles sont fabriquées par le même fabricant que les Nevershare 2ml, qui elles existent toujours. Je sais qu'elles sont appréciées dont peut être celle ci le seront/le sont également ? …

Le blog de L'Apoticaire » L'idée du siècle : débuter une conso de shoot d'héro pluriquotidienne » 22 avril 2021 à  18:39

[quote]Déjà je trouve que ma dose/mes futures doses sont loins d'être toute petite, et puis des témoignages de gens qui consomment tous les jours le même dosage d'opiacé voir d'héro en particulier et qui sont satisfaits et pas perpetuellement frustrés ça existe, en tout cas j'en ai vu

Les gens qui tapent de la codé ils se tapent tous les jours la même dose, souvent 300, à la limite 500-600 max, au dessus ça se métabolise moeyen voir pas, 500-600mg de codéine ça fait 83-100mg de morphine orale, sois environ 27,7-33,3mg de morphine intraveineuse, sois environ 11,08-13,32mg d'héroïne intraveineuse par jour, et encore 500-600mg de codéine d'u coup c'est fort comme dose de codéine, beaucoup d'usagers sont à 300/jour, sois l'équivalent d'environ 6,5mg d'héroine intraveineuse / jour[/quote]
Oui et tout les autres témoignages qui disent le contraire pèsent dans la balance, mais quand on croit vraiment à quelque chose c'est comme ça, on cherche toujours à se rassurer quitte à mettre de côté les témoignages qui disent le contraire même si ils sont majoritaires, mais c'est normal on est tous pareil dans ce genre de situation.

Je pense pas mais alors vraiment pas qu'on puisse comparer une consommation quotidienne de codéine, par voie orale, avec un opiacé metabolisé différemment, avec un profil pharmacocinetique radicalement avec une consommation d'héroïne par IV !
C'est pas du tout les mêmes 1/2 vie, pas la même puissance, pas le même profil et les effets ressenti ne sont pas identique non plus, alors comparé quelqu'un stable avec de la codeine ou du tramadol per os avec quelqu'un qui prend de l'heroine iv c'est pas vraiment possible je pense/je trouve. Les cravings ne sont pas du même type, les 1/2 vie non plus mais je radote mnt. Et l'equianalgesie dans ce genre de situation est indicatif, ici on est pas dans l'antalgie mais dans l'addictologie donc c'est pas mal différent (avec les différence durée et effet antalgique/ effet psychoactif).

Tu peux déjà voir des signes de ce que ça peit donner après 1 mois, tu as commencé à fractionner un peu du matin pour prendre le soir, et ça te fait grand bien ce qui est normal, c'est quelque chose de glissant parce que ce plaisir tu vas finir par de moins en moins le ressentir, c'est comme ça les opiacés, c'est pas une théorie qu'on veut faire croire, puisqu'on l'a vécu...

Mais comme l'a bien dit Acid notre but c'est pas de te convaincre, c'est juste de te partager juste notre expérience, et les accro aux opi qui ont répondus, on est tous du même avis, pour que tu regardes aussi les témoignages qui nuances ce que tu as plus voir.

Et pour finir je suis tellement d'accord avec ceux qui disent que entre lire ce que c'est que le manque aux opiacés et le vivre, c'est veritablement 2 mondes différent... Parce que finalement le manque, c'est aussi à côté des symptomes descriptibles, une sensation et un état intérieure horrible et indescriptible, avoir mal dans chaque parties de son corps... …

Le blog de Akaion » Idées reçues TSO » 21 avril 2021 à  19:17

C'est pour ma part une très bonne chose que la methadone soit efficace sur la douleur ! Je suis sous metha pour cette raison, dans le but de ne plus prendre de multiple prise de morphinique et arrêter l'escalade des doses qu'ils entraînaient mais aussi pour soulager la douleur qui m'invalide, et ça été révolutionnaire chez moi... Mais par contre oui 24h c'est pas la durée de l'effet antalgique, je dois la prendre en 2 fois minimum pour être bien calmé.
Et c'est aussi bénéfique du côté de l'hyperalgesie induite par les années de morphinique. La metha a un effet bénéfique sur l'hyperalgesie, elle est anti hyperalgesique, comme la ketamine (qui est utilisé pour cette raison souvent lors des chirurgies avec anesthésie générale quand des opiacés sont utilisés (souvent le suf ou le remi), une petite quantité de ketamine est faite pour éviter l'hyperalgesie au reveil et ensuite).

Sur le point n°2 je suis d'accord (comme pour tout les autres en fait ahah) mais j'ai plus voir des comportements un peu contraire à ce qui est dit ici. Au bloc opératoire par exemple, lors d'une AG encore et quand l'usage d'un opiacé est nécessaire, certains anesthésistes préconisent d'injecter le morphinique une fois que la perte de conscience a eu lieu pour ne pas "reveiller ce doux plaisir des opiacés"... Alors que normalement, pour le suf très souvent utilisé, il est fait en 1er, ~3min avant l'injection de l'hypnotique parce que sont effet max arrive à +5min après injection (c'est important lors de la larygoscopie que l'antalgique soit à son effet optimal, c'est un geste très douloureux).
Comme quoi c'est quelque chose qui reste bien cette notion de plaisir lors de la prise d'un antalgique qui va faire rechuter...

Pour le reste il faut bien intégrer que même si un TSO est à base d'opiacés, la dose prise de cet opiacé doit être considéré comme le 0 d'un patient naïf, c'est le seuil de départ et ensuite pour soulager la douleur quand c'est necessaire il faut partir de ce point de depart. …

Le blog de L'Apoticaire » L'idée du siècle : débuter une conso de shoot d'héro pluriquotidienne » 21 avril 2021 à  12:13

C'est pas aussi simple que ça la dépendance aux opiacés, il n'y a absolument pas que les problèmes d'approvisionnement qui font qu'une dependance peut bousiller la vie. Le fait d'avoir la thune et la source d'approvisionnement ne fait pas tout. Quand tu arrives à un point où tout au long de la journée tu finis par te retrouver en chien parce que avec la tolérance tu as besoin de plus en plus et de plus en plus fréquemment, tu passes ton temps à penser à ton prochain shoot, tu ne peux rien faire d'autre sans devoir prevoir ta quantité parce que sinon tu vas morfler, eh bien ça, ça bousille la vie !

C'est pas une theorie digne d'une légende urbaine l'escalade des doses, ici on est plusieurs à te dire ce qu'on a vécu avec la dépendance majeure aux opiacés, et d'escalade des doses fait bien partie de ce qu'on a vécu ! Parce que les opiacés c'est comme ça, la tolérance arrive vite et tes 300 à 500mg finiront bien par ne plus te faire grand chose et à ce moment tu feras quoi ? Ben soit tu vas compenser avec les autres produits que tu cherches à diminuer, ou alors tu vas tout simplement augmenter la dose d'hero ! Quand on a une grande quantité sous la main c'est toujours facile de partir en vrille, on va se dire oh aller je suis frustré/triste ou pas bien donc je peux me prendre x00 mg en plus c'est pas grave ! Et ça fait tellement de bien qu'on recommence 1 fois encore "aller c'est rien" et on fini par plus s'arrêter ! C'est comme ça les opiacés quand on a à disposition tout cequ'il faut et qu'on les apprecies comme il faut !

Ensuite la metha ça ne se prescrit pas juste parce que c'est la penurie de produit ou la galère de thune, les médecins n'aiment vraiment pas ça, ils ne sont pas là pour combler une galère mais pour aider les personnes qui souhaitent arrêter de consommer et mettre en place un ttt de substitution, c'est à dire un MSO + un suivi psycho-sociale rapproché.

Se tenir à "un petit dosage d'opiacé" c'est pas quelque chose d'evident, surtout avec des molecules qui provoquent craving, grosse euphorie et avec la tolérance naturelle qui ne fait qu'augmenter.
Un traitement par opiacé c'est pas non plus la panacée, et c'est quelque chose de vraimznt contraignant, pour peut que tu partes en week end, en vacances tu dois toujours avoir tout ce qu'il te faut sous peine d'être en chien et se passer le pire sejour qui soit. Ensuite avec l'héroïne on va rajouter quelque chose de non négligeable c'est le risque au niveau de la loi d'être dans l'illégalité.

Tu dis toi même avoir développé des tolerances monstrueuses avec certaines molécules, ben avec les opiacés c'est le même processus. J'ai commencé à 30mg de morphine par jour, j'ai terminé à plusieurs mg de fentanyl par jour apres quelques années, tout simplement. Et je suis pas une exception loin de là.

Un tso quand on est pas dépendant aux opiacés ben c'est pas une substitution aux opiacés, cest commencer à prendre des opiacés c'est tout, on ne peut pas substituer une consommation d'opiacés qu'on ne consomme pas. Un tso c'est pour stabiliser une consommation d'opiacés qui est problématique, qu'on arrive plus à gérer ect...

Enfin, je fais partie des dépendants aux opi qui pensent que c'est pas une solution tiptop... les 300-500mg finiront pas vite se tranformer en + grosse quantité et si ça dérape, ce que je ne te souhaite pas du tout, ça risque de mettre à mal le projet de diminuer les autres produits, voir un effet inverse... …

Le blog de FrenchDrugsLover » Photothèque de FDL » 21 janvier 2021 à  12:03

Biscuit
Replies: 111

Aller au message

En fait en me relisant j'ai moi même eu du mal à comprendre le "tu vas très vite" ahahah, j'étais pas très clair dans mes idées visiblement et en plus j'ai oublié un mot, merci d'avoir demandé des éclaircissements xD.

En fait j'ai placé une virgule à la con qui ne doit pas être là la phrase en fait c'est : "tu vas très vite devenir son papa-maman d'adoption (si ce n'est pas déjà fait !)"

Quand on adopte un jeune chat comme ça il fini en général par nous considérer comme sa maman, les ronronnement en font parties ou aussi je ne sais pas si elle te le fait mais en général quand ils viennent sur nous ou pour se coucher à un endroit quand ils se sentent bien ils piétinent avec les pattes avant, c'est ce qu'ils font en fait quand ils sont en train de téter leur maman pour faire venir le lait ! Ensuite quand ilssont plus grand et qu'ils font ça c'est un signe de bien être !

Je voulais dire aussi par rapport au fait qu'elle a peur quand tu fais des grands gestes ou du bruit, c'est aussi un petit peu normal parce que c'est des bruits qu'elle ne connaît pas encore et du coup elle a peur ou se mets sur ses arrières en cas de danger. C'est le temps qu'elle s'habitue a tout ces bruits du quotidien qu'elle ne connait pas du refuge, c'est la découverte, ensuite ça devrait s'estomper même si la mienne après 5 ans elle a toujours peur dès qu'elle entend que je sors le séchoir pour le linge ou l'aspirateur ahahah.

Tu m'etonnes quand ils sont jeunes c'est des vrais petits fou qui vont dans tout les sens ! C'est l'age aussi ça aime chercher à faire le plus de bêtise, pour ça ils regorgent d'inventivité !
Quand j'arrête de jouer avec la mienne et qu'elle a envie de continuer elle prend dans sa gueule une peluche ou un truc avec lequel elle joue et elle me l'amène puis me regarde en disant "aller aller je veux jouer là !"

C'est bien si quand tu la laisses un peu elle fait sa vie, elle dort tranquillement en t'attendant c'est niquel, c'est qu'elle est bien chez toi, pas stressé ect ! …

Le blog de FrenchDrugsLover » Photothèque de FDL » 20 janvier 2021 à  16:18

Biscuit
Replies: 111

Aller au message

C'est trop chou ! Elle a l'air de bien t'avoir adopté, si elle vient rechercher du reconfort, da la chaleur auprès de toi c'est qu'elle te considère comme quelqu'un avec qui elle est en sécurité, tu vas très vite, si ce n'est pas déjà fait, son papa-maman d'adoption !

Ils sont très fort pour nous faire fondre et craquer ces petites bêtes !

Le blog de FrenchDrugsLover » Photothèque de FDL » 17 janvier 2021 à  21:50

Biscuit
Replies: 111

Aller au message

Elle est tout mignonne et belle comme tout, elle ressemble à la mienne au même âge !

Avoir un petit compagnon comme ça ben ça aide énormément, et je l'ai bien vécu quand j'étais seul pendant mes études et éloigné de toute famille. Ça apporte de la vie, de l'amour, de la compagnie, beaucoup de reconfort aussi...
Dans un coup de blues quand tu as ce petit bout qui vient te voir et te donne de l'affection ça fait énormément de bien !

Les conseils que je peux te donner en rapport avec tes consommations d'abords c'est de toujours préparer en dehors de sa présence, ils sont souvent très curieux alors si elle vient voir ce que tu fais c'est mieux de la faire descendre pour éviter les soucis.
Surtout si tu prepares sous forme de poudre, genre en réduisant l'oxy en poudre, il faut le faire dans un endroit où elle ne va pas/ne peux pas aller de préférence ou surtout de bien nettoyer après pour qu'il ne reste pas de résidu de poudre, tu imagines que la dose pour faire une od pour elle est très petite !

Ensuite des trucs tout bête et de bon sens, faire attention à ne pas en laisser trainer, les chats sont curieux, joueurs. Tant que c'est ranger pas de soucis après (je suis du genre à toujours préférer réduire au maximum les risques...).

Ma Chatoune vient aussi d'un refuge, ce que je peux te donner comme conseils c'est de lui donner beaucoup d'amour bien sûr !
De bien jouer avec elle régulièrement aussi, c'est important et encore plus chez le chaton/jeune chat !

J'ai remarqué que souvent les chat qui viennent d'un refuge sont plus proche, attachés à leur maître, c'est qu'une impression basé sur mon expérience !

Sinon tu n'as pas à craindre, même si elle vient de refuge tu n'as vraiment de plus à faire, lui donner de l'amour et un endroit agréable pour elle ça fera tout son bonheur ! …

Le blog de gØd Øf schØlαrs 2 » Griséfuline » 09 janvier 2021 à  20:12

Attention c'est pas parce qu'un médicament est sur ordonnance ou en prescription restreinte qu'il a un potentiel récréatif ! Les antibiotiques le sont pourtant ça na rien d'amusant...

Le blog de benzodiazeweed » Tramadol » 19 décembre 2020 à  20:53

Oui 700mg de tramadol c'est beaucoup ! Surtout sans tolérance comme ça en 1 prise ! Ça peut être dramatique et finir en crises convulsives !

Tu n'as peut être pas trouvé toi de consensus sur la dose max mais elle existe bien, notée sur la monographie du médicament, sur la notice : ne pas depasser 400mg par jour ! Voilà la limite.

Au delà de 400mg tu t'exposes au risque de faire un syndrome serotoninergique. Ensuite ça dépend des gens oui, des gens peuvent en faire à 500 même moins alors que d'autres vont supporter 1000mg sans rien.

Si tu ne trouves pas de reponse au max et que tu as des valeurs qui se contredisent le bon sens veut qu'il faut se baser sur la dose la plus basse !!
Il faut toujours commencer petit et eventuellement après un certain temps augmenter si nécessaire plutôt que frôler la catastrophe.

Par rapport à ta citation j'ajouterai que ici le plus important c'est pas l'atterrissage parce que si quelque chose doit survenir ça ne sera pas à la fin des effets mais pendant la chute, pendant le max des effets, auquel cas l'atterrissage n'aura aucune importance. …

Le blog de Akaion » Une vie pourrie » 10 novembre 2020 à  20:08

Ton témoignage est difficile et me pince le coeur, alors je t'envoie plein de courage via ce message. Je n'ai jamais connu les stimulants (et j'en ai aucune envie..) mais les opiacés m'ont conduits sur le même chemin, peut être à un degré moindre car je n'ai jamais pratiqué l'iv mais les conconséquences sur ma vie étaient similaires. J'ai dû arrêter mes études de médecine alors que le domaine de la santé c'est toute ma vie, je n'avais plus de vision à moyen ou long terme, je me suis éloigné de tout et de tout le monde, plus de petit plaisir de la vie, juste prendre mes morphiniques et faire attention au moment où il va m'en falloir à nouveau... Ça avait un impact aussi sur mon couple forcément parce que pour mon compagnon c'était pas amusant d'avoir quelqu'un de complètement passif dans la vie et notre vie de couple...

J'ai eu énormément de chance de rencontrer un addictologue chef de service extraordinaire qui m'a pris en charge, avec une hospitalisation de 21 jours pour mettre en place une substitution adéquate, c'était beaucoup plus que prévu mais il a tout fait pour que je sorte avec une nouvelle vie qui est maintenant depuis 10 mois, comme elle ne l'était plus depuis 7-8 ans environ et que j'étais encore un jeune ado...

Je te donne mon vécu comme exemple, pas pour raconter ma vie mais pour te dire de garder espoir, quand on a la tête sous l'eau on ne voit aucune issue, on ne pense absolument pas que ça peut aller mieux, que c'est possible. Une sorte de sentiment que les choses sont faites d'avances et que c'est terminé il n'y a pas de solution, je pensais ça également.

Il faut que tu penses à ton metier que tu aimes, au bien que ça te fera quand tu pourras exercer à nouveau. Que tu penses aussi à ton compagnon qui même si il en a marre, ça se comprend, est toujours là et souhaite que tu t'en sortes.
Je pense qu'il faut que tu trouves un addictologue qui puisse te donner une vraie solution vue l'urgence de ta situation, partir en cure un certain temps pour te retaper car tu en as besoin même si c'est difficile... Pense à ce que ça peut t'apporter..

Je te souhaite bon courage pour la suite …

Le blog de Azerbarit » Ce jour ou j'ai sur que tout était différent - Fentanyl » 26 octobre 2020 à  09:52

L'Apoticaore, je vois dans ton témoignage qu'on partage un certain nombre d'avis ! Sur l'effet sédatif comparé à d'autres opi, l'euphorie, mais aussi la durée d'action qui est vraiment courte quand la tolérance est là (j'avais déjà dit sur le forum à qqun qui voulait un opi à action courte, j'ai dit que le fentanyl permet une durée d'action de 1h30 en moyenne pris en transmuqueux et visiblement personne était d'accord, pourtant pour en avoir pris environ 7 ans je peux confirmer que ça fait pas effet plus longtemps).

Par contre le côté ça fait effet peu de temps, ça monte très vite et redescend aussi vite, commetu le dis ça fait qu'il faut en prendre très souvent, et ça donne un craving que je trouvais horrible ! En nasale encore pire, tu as l'impression d'être téléguidé vers ton flacon..!

On est aussi d'accord sur le côté "sous côté", perso ça été l'opi que j'ai préféré et de loin. J'ai essayé la morphine, oxy, hydromorphone (sophidone), tramadol, codeine, temgesic, et le fentanyl est celui que j'ai préféré de loin.

Mais après je comprends les avis qui disent que ça ne fait rien d'autre qu'assomer et faire dormir, surtout avec les patchs ça va vite d'en prendre de trop et laisser trop diffuser de produit. Surtout que pour moi les version de citrate de fentanyl prise sous la langue ou en nasale (le mieux pour moi, actif en 3min j'avais chronométré lol) avec un dosage précis facile à utiliser du coup, c'est beaucoup moins sédatif, et plus euphorisant.

Bon il en reste que ça accroche énormément comme je l'ai déjà dit et que ça va vite niveau tolérance. Et quand on a un patch qui contient un certain nombre, important, de mg de fentanyl dedans, c'est dangereux. …

Le blog de Azerbarit » Ce jour ou j'ai sur que tout était différent - Fentanyl » 24 octobre 2020 à  12:05

Je viens aux nouvelles après quelques jours, comment ça s'est passé, tu as réussi à résister, tu en as repris ?

Le blog de Azerbarit » Ce jour ou j'ai sur que tout était différent - Fentanyl » 21 octobre 2020 à  22:38

Guygeorges, pour bien connaitre les 2, le patch (fentanyl, pas un sel) qui diffuse sur la langue directement et les formes transmuqueuses de citrate de fentanyl (Instanyl, Effentora, Abstral, ect...) l'effet est différent. Déjà pour la raison déjà donnée que avec un patch même en morceau on ne contrôle pas la diffusion ni la quantité de produit, et ça va vite à recevoir une dose trop importante.

Ça vient surement de la forme presente dans les 2 galeniques, le fentanyl étant très lipophile, c'est pour cette raison que les formes transmuqueuses sont à base de citrate de fentanyl.

J'ai toujours trouvé que les patchs détournés en transmuqueux donnait un effet beaucoup plus "fort" sédatif, et qui durait plus longtemps que l'Instanyl pris dans les narines, où 2h après il y avait plus rien du tout.

Akaion, oui je te le deconseille vraiment, même medicalement (hors bloc opératoire bien sûr !!!) Pour la douleur à la maison, ça "decolle" vite... …

Le blog de Azerbarit » Ce jour ou j'ai sur que tout était différent - Fentanyl » 21 octobre 2020 à  15:52

Absolument le fentanyl est je trouve démoniaque à ce niveau, même pris pour la douleur ça acroche terriblement et resister à en reprendre est très difficile tant la sensation qu'il apporte est agréable, mais courte... C'est le danger des produits qui ont des pics plasmatique rapide et une courte durée d'action, c'est le besoin d'en reprendre qui n'arrête pas. J'ai débuté à 50ug 2 ou 3 fois par jour j'ai fini à 1200 - 1600ug 6 fois peut etre plus parfois par jour (200ug par dose, je pouvais encaissé les 10 doses, 2mg avec juste de la somnolence, c'est la dose souvent donné comme létale un peu partout, ça te donne une idée de la tolérance qu'induit ce produit...)

Moi j'ai trouvé que c'était la molécule la plus agréable, qui soulage le mieux, qui donne un sentiment de béatitude, de plénitude... Mais qui est très, trop dangereuse...!

C'est ça on tombe amoureux et ensuite ça se transforme en une course perdue d'avance pour ressentir les mêmes effets, avoir la même antalgie, et ça ne fait qu'être pire... Et il faut finalement passer par un mso parce que c'est plus vivable tout simplement...

Je donne des informations perso pas pour faire la même chose au contraire c'est pour montrer où ça peut mener..

Fais attention à toi …

Le blog de Azerbarit » Ce jour ou j'ai sur que tout était différent - Fentanyl » 21 octobre 2020 à  12:55

J'ai de gros doute sur les équivalences antalgiques que tu donnes pour le fentanyl. Parce que si il existe une équivalence pour la forme transdermique, les patchs qui diffusent h24 sur 2-3 jours une certaines dose, par contre pour les formes "immédiates" transmuqueuses il n'y a pas d'équivalence antalgique. Ce que tu as fait c'est utiliser une forme transdermique en transmuqueux donc on peut direque c'est pas vraiment possible d'avoir une équivalence correcte, de part le calcul pour obtenir ta dose voulue, la découpe pas toujours precise au mm (et pour arriver à cetre dose tu as dû couper tout petit j'imagine car un patch c'est pas géant, la dose est proportionnelle à la surface du patch, 25ug c'est la moitié en taille de patch d'un 50 par ex), et ensuite la repartition dans le dispositif n'est pas forcément uniforme en fait ! Donc c'est pas une science exacte.

Quand j'ai commencé mon traitement j'avais du fentanyl nasale à 50ug par dose, immédiat donc, bah je peux t'assurer (j'étais peu tolérant à ce moment, j'avais juste du tramadol avant ça à dose normale) que c'est bien plus puissant que 50mg de tramadol, et que 10mg de morphine (que j'avais essayé peu avant) bon là on est dans le ressenti d'accord, mais juste pour souligner que c'est difficile de mettre en parallèle les 2.

Pour les effets je les reconnais bien sûr, au début cette stimulation, par ex moi je faisais que parler sans arrêt, à danser pour rien dans ce genre ouais. Bon je ne le prenais pas poir ça mais je ressentais la même chose. Ensuite quand la dose augmente c'est clairement piquer du nez et somnolence.

Les effets secondaires que tu decris le lendemain je les reconnais également, même si moi c'était des prises quotidiennes.

Fait attention avec les patchs de duro parce que ca va vite, très vite... Tu peux vite te surdoser, c'est dangereux car tu ne contrôles pas vraiment la dose délivrée et tu peux vite faire un surdosage et avec la dangerosité de la molécule ça peut être dramatique... Et ça accroche énormément en llus de faire monter une tolérance de façon fulgurante à un niveau de malade...

Le plus ""safe"" ça serait d'avoir une forme transmuqueuse dosé au minimum donc 100ug ou 50 ça dépend des produits, ça permettrait d'avoir pile la dose indiqué, c'est moins aléatoire et risqué du coup …

Le blog de Lulucifer » Lexomil et Xanax (bromazépam et alprazolam) » 15 octobre 2020 à  09:28

Consommer de l'alcool avec des benzo à ce dosage c'est pas un estomac solide qui est nécessaire MAIS un cerveau en béton.

Il faut éviter d'associer l'alcool avec les benzodiazépines, enfin je veux plutôt dire il ne faut pas associer les 2. Ça augmente les risques potentiellement dramatiques avec ces 2 depresseurs du SNC, L'alcool agissant sur les mêmes recepteurs que les BZD.

J'ai eu un peu de mal à tout saisir clairement, mais ce que je vois c'est que tu es en train de développer une belle tolérance aux BZD, qui malheureusement tend à augmenter dans la mesure où il en faut toujours plus pour avoir un effet identique.

Sans compter que l'alcool décuple les effets des benzo !

Le blog de Milanooo » Sevrage opiacés et temesta+ pregabaline comme solution ? » 18 septembre 2020 à  17:43

Punaise merci de me le faore remarquer j'etais dans la lune je voulais écrire Temesta et etant en train de penser à autre chose, j'ai écrit ce que je pensais et pas ce que je voulais écrire !
Je vais modifier mon message soyez pas surpris si ces 2 messages veulent plus dire grand chose !
C'est le problème quand on parle avec les nom commerciaux ce genre d'erreur arrive, c'est corrigé ;)

Le blog de Milanooo » Sevrage opiacés et temesta+ pregabaline comme solution ? » 18 septembre 2020 à  17:23

Salut,

Ce que t'a proposé ce médecin c'est ce qu'on pourrait presque appeler un traitement symptomatique du syndrome de sevrage. CàD de quoi soulager un petit peu les symptômes du manque, te permettre de dormir avec le [b]Temesta[/b] également.

En soit oui ça aide à supporter un peu mieux le manque en reduissant l'intensité des douleurs et de l'incofort qu'il procure, mais aussi de pouvoir dormir un peu. Après le Temesta c'est une benzodiazépine et à long termes ça peut provoquer une dépendance. Donc ça aide mais il ne faut juste pas en abuser c'est tout.

La pregabaline ça aide bien pour soulager le manque, pareil faut pas en abuser surtout que la tolérance monte très vite quand on en abuse (mais ça soulage, encore une fois je donne les + et les -).

Tu as aussi la solution d'aller dans un csapa ou voir un addictologue de ville si tu souhaites quelque chose de progressif ou bien une substitution, c'est aussi une question à envisager. Mais pour revenir à la question posé : oui ce traitement peut t'aider à reduire l'intensité des symptômes (mais pas les abolir...)

Tu dis que tu as le syndrome des jambes sans repos à cause de la codéine et du tramadol, mais tu l'as quand tu prends ces molécules ou bien maintenant que tu es en manque ? Parce que le syndrome de sevrage provoque ce genre de symptome justement !

Courage à toi pour la suite ! …

Le blog de JellyFish's Dream » Entre la honte, le désir inexpliqué et l'intérêt financier. » 24 août 2020 à  10:58

Je ne le recommande jamais parce qu'on ne controle pas vraiment la dose mais j'ai été plusieurs années sous duro et parfois ça m'est arrivé de les prendres sur la langue direct quand ça s'agissait pas assez vite sur la douleur, mais juste c'est pas nécessaire de le mâcher, au contraire tu vas avaler beaucoup de produit et ça agit bien moins si avaler. Alors que si tu le poses sur la langue et le laisse diffuser, bah ça marche 10 fois mieux ! Et tu l'enlèves quand c'est assez pour toi. Tu controles un peu mieux aussi qu'en machant la quantité délivré ! Mais attention quand même

Remonter

Pied de page des forums