klipal codeine et alcool / PsychoACTIF

klipal codeine et alcool

Publié par ,
37270 vues, 51 réponses
doctoutou 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 26 Jan 2015
33 messages
Blogs
Bonjour, y a t il parmi vous un codeinomane + alcool histoire de potentialiser les bons effets?
Merci pour vos témoignages

Hors ligne

 

Mister No 
Pussy time
3510
Inscrit le 04 Aug 2014
8034 messages
Oui, c'est moi et pas que de l'alcool !
Néocodion pelforth ou tout ce qui entre fait ventre. C'était avant la mise en place des traitements de substitution. Mais je n'ai jamais été vraiment friand des effets de la codéine. C'était du tristement faute de mieux, une tentative d'automédication pour moins souffrir. Sans culpabiliser pour autant, c'était super casse-gueule.
Peut-être qu'une plus grande quantité d'opi (un autre) pourrait te permettre de ne pas recourir à  l'alcool pour potentialiser les effets de la codéine ?
Tu peux te passer facilement de l'alcool ou c'est devenu une béquille régulière ?
Perso, j'ai vite remarqué qu'une conso régulière et quotidienne de cannabis limitait fortement mon appétence pour l'alcool, les zopis, les stims.

Dernière modification par Mister No (27 janvier 2015 à  12:29)


Just say no prohibition !

Hors ligne

 

docotoutou
Nouveau membre
000
Inscrit le 26 Jan 2015
16 messages
Blogs
encore toi Mister No!non je plaisante (comme quoi tout n'est pas perdu ...)merci pour ta réponse. Je suis tellement isolée dans mes honteux problèmes que je tournais en rond, faisant des ordonnanciers entiers de klipal , car acheter du néocodion je l'ai fait qd j'étais encore étudiante et la tête des pharmaciens je ne m"en remettrai jamais ; et maintenant que j'ai"pignon sur rue" a moins de faire 500 km je mourrai de honte avant d'avoir passé la porte de la pharmacie; le subutex  ne m'apportait ..rien a part d'être définitivement classée dans le groupe des toxicos; mais comme tu le vois l'opinion des autres compte énormément pour moi car la seule chose qui me raccroche à  la vie c'est ce foutu diplôme qui pourrait m,être retiré "si on savait"même s'il est de notoriété publique que c'est dans le corps médical qu'il y a le plus ou pas loin d'addicts aux médocs et pour cause!
il y a trois ans je suis restée sous subutex un an et j'ai encore plus picolé ce qui m'a conduite en réa pour tentative de suicide; après l'épisode intubée ventilée j,ai été super sage 45 jours; Le sevrage? mystère je suppose que le coma de  48h a aidé et j'en avais tellement bavé(et perturbé mon mari) que je m'estimais mériter ma punition ;j'en profite pour vous donner un bon conseil: quitte à  se suicider ne pas se rater! les bons réanimateurs ne vous le pardonnent pas(ils vous infligent des tortures bien pire que le pire des sevrages) et sans le retour en urgence de mon mari qui s'est opposé à  mon internement je serais dans une cellule d'hôpital psy de secteur bourré de psychopathes comme Camille Claudel chez les fous! Dieu merci mon mari est censé et comme moi tient en peu d'estime les médecins qui savent tout;et surtout chose étrange il est toujours très amoureux de moi et je ne le mérite vraiment pas, il en a bavé et en bave encore::
moi c'est 1664 + klipal des tonnes....je ne compte plus
la méthode d'extraction m'interesse au plus haut point
d'autres opiacés je ne sais pas comment on fait ;
je pense pouvoir me passer d'alcool mais alors là  c'est comme le reste:si je sais qu'il y en a qq part ma volonté est annihilée; <le cannabis ça a l'air mieux d'après ton expérience mais je le trouve où?
je n'y connais rien en drogues a part celles de la pharmacie; le cannabis ça se fume non? et c'est quasi légal?
je te raconterai un autre sevrage exotique (mon mari à  l hôpital de Bangkok un mois )et plus aucune pilule rien rien de rien pour mon malheur)je me suis engueulée avec la terre entière par compenser...comment expliquer ça? pour beaucoup je suis folle (MRS Truc) et pour les autres Dr Chouette
bon j'adore discuter avec toi mais faut aller bosse   rA plus et merci encore

Hors ligne

 

CiaO ManO 
Grand Pas Sage
France
000
Inscrit le 19 Jan 2015
131 messages
Salut docotoutou.

J'ai lu hier soir ta présentation et déjà  je me suis dit qu'il faudrait que je prenne un petit moment pour essayer de t'apporter le peu que je peux. et voici que tu récidives et que je suis en plein dans la paperasse, et comme c'est passionnant n'est il pas, je fais un break pour te répondre smile

Vu depuis le temps que dure ton problème, la solution pour te sortir de tout ça risque de prendre un certain temps. Le simple fait de réussir à  arrêter l'alcool et la codéine dans un second temps (si je me souviens bien ce que j'ai lu hier) ne suffira pas à  régler le problème je pense. Cela ne serait que temporaire je pense et plus dure risquerai d'être la rechute.

Dans un premier temps je pense qu'il est essentiel que tu puisses en parler à  un professionnel, un addictologue dans l'idéal. Je comprend bien que faisant partie de la profession tout à  l'air plus compliqué, mais tu as peu de chance toute seule de régler un problème qui remonte a aussi longtemps. Peut être ne trouvera tu pas le bon du premier coup, mais n'hésite pas à  en faire plusieurs afin de trouver celui à  qui tu n'as pas peur de dire les choses et avec qui tu peux instaurer une relation de confiance.

Deuxièmement, arrête de culpabiliser. Tes messages transpirent la honte et même si il est difficile de se mettre à  ta place, je pense que c'est une réaction encore plus normale quand on évolue dans ton milieu, qui (simples suppositions)ne doit pas toujours être tendre avec les personnes dépendantes,peu importe laquelle. Cependant cette culpabilité ne te mènera nul part. Tu dois commencer dès maintenant à  t'accepter telle que tu es, avec tes qualités et défauts( et oui je suis sur que tu as aussi des qualités smile ), afin de pouvoir se sortir de ce cercle vicieux qui fait que: Consommation= culpabilité et culpabilité = consommation.

Enlèves toi également de la tête que quelqu'un sous subutex ou méthadone est plus un  toxico que quelqu'un sous codéine ou oxycodone ou encore skénan. Ce sont toutess des personnes dépendantes, pour différentes raisons, à  différents degrés et avec des parcours différents mais le résultat est le même. Ce qui compte c'est ou tu en es maintenant et poser sur ta situation un regard un peu plus indulgent afin de pouvoir enfin avancer.

Je comprends que ton milieu est très en rupture avec le milieu dit "toxicomane", mais tu découvrira en traînant ici(et j'ai vu que tu t'en étais déjà  aperçu en allant chercher ton subutex) que ce milieu n'est ni pire ni meilleur qu'un autre,et malgré pas mal de truc glauque, on y trouve aussi une grande humanité si on côtoie les bonnes personnes, peut être plus qu'ailleurs. Quand tu aura accepté tout ça peut être te diras tu que si le seul moyen d'aller mieux devait être un traitement métha(vu qu'avec le sub ça ne s'est pas bien passé), ce n'est pas grave si cela te permet d'aller mieux et de recommencer à  vivre.
Je reviens juste sur ton année sous subutex, tu as fini par faire une TS, mais celle là  était elle vraiment liée au produit ou bien plutôt à  la culpabilité de prendre un produit estampillé pour "toxicomane"? Car ce n'est pas du tout la même chose. Peut être que un  traitement subutex sur toi pourrait être un succès si tu fais au préalable le travail psychologique nécessaire.

Rapport au cannabis: le canabis médical est autorisé depuis peu si je ne m'abuse, mais c'est évidemment très contrôlé. Je ne aurait te conseiller de prendre cette voie ou non, n'étant pas consommateur, mais c'est une piste à  étudier, comme toutes les autres.
Il faut vraiment que tu vois quelqu'un pour mettre en place un traitement sérieux,suivi, afin que tu reprenne gout à  cette vie qui, malgré tous ces inconvénients et ces millions de connards qui nous entourent, vaut parfois tout l'or du monde.

J'espère t'avoir aidé, ne serait ce qu'un tout petit peu.

Cordialement

Ciao
Reputation de ce post
 
De bons conseils. Caïn.
 
bel exemple d'entre-aide :) 'Nrock
 
très juste Mr NO

LatchO drOm

Hors ligne

 

doctoutou 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 26 Jan 2015
33 messages
Blogs
PS ta prose est réellement très belle. Te lire est un bonheur en soi. je viens de realiser en te relisant a quel.point j'ai été touchée par la justesse et délicatesse de tes propos. Devant un si beau texte en français moi' je pleure.....c est tellement rare
Allez bonne nuit.et faisons beaucoup de joutes épistolaires ce sera délicieux et moins destructeur pour nos.neurones.

Hors ligne

 

doctoutou 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 26 Jan 2015
33 messages
Blogs
Ça fait trois fois que je refais ma réponse alors excuse ma.brièveté
1 merci merci merci etc
et demain je referai mais.la.j'en peux.plus de cette tablette que je vais jeter a la.poubelle car je t'ai écrit une réponse qui hop a disparu. Alors bonne nuit désolée mais tu peux demander la grâce de la tablette demain ....tu vois je suis en joie ce soir' envie de blaguer et c'est grâce a ton message . BONNE NUIT et jolis reves

Hors ligne

 

Silmarien 
DMTivore
000
Inscrit le 26 Jan 2014
180 messages
Blogs
Ciao Mano a tout dit. Je me doute que tu aimes la codéine pour le bien-être qu'elle t'apporte, même si au fil des mois et années, tu dois surement en prendre pour rester "normale" plus que le reste, je connais bien. On est un peu tous logés à  la même enseigne ici.
Personnellement, ce n'est que récemment que je me suis rendue compte de ce que la codé me coûtait, et que le besoin d'arrêter s'est fait sentir, trop tard pour mon compte en banque malheureusement ! La honte, je l'ai ressentie, mais je me suis vite rendue compte que tout ce qu'elle faisait, c'était empirer mon état, et qu'elle n'avait pas de raison d'être. Depuis, je puise de la force dans les choses qui me passionnent, à  vivre plutôt que SUR-vivre et dans les efforts que je mets en œuvre pour diminuer voire arrêter la codéine. Concentre-toi sur ces choses, et ce qui t'aide toi à  avancer. Mine de rien, il faut être doté d'une certaine force pour se rendre compte qu'on est addict et tenter d'arrêter.

Afin de répondre à  ton sujet, tout de même, je te déconseille fortement l'alcool si tu peux l'éviter. Premièrement parce que c'est (à  mon sens, sans jugement aucun, juste un fait, au niveau des effets sur le corps) un poison, et en suite parce que ça dénature complètement l'effet de la codéine. On ne sent que l'effet "tête à  l'envers" de l'alcool, au-dessus de la douceur de la codéine. Perso l'alcool m’écœure purement et simplement depuis que je consomme de la codé, au moins je risque pas de tomber là -dedans x).

Pour potentialiser efficacement, sans trop de risques (à  priori) la codéine, tu pourrais essayer de prendre un ou deux cachets de Phénergan (il n'est pas sur ordonnance, contrairement à  ce que tu pourrais lire) qui est un anti-histaminique, ça aide également contre les démangeaisons et les nausées éventuelles. Tu peux aussi prendre un ou deux cachets de Tussidane qui est un autre anti-tussif de la même famille que la codéine et qui a des propriétés psychoactives (le fameux dextrométhorphane alias DXM avec lequel on peut "tripper" à  hautes doses), pour moi ça double l'effet carrément.
Ca permet de bien baisser les doses smile .

En tout cas, si tu consommes des Klipal, j'espère que tu pratiques la méthode d'extraction indiquée en premier sujet tout en haut du forum codéine, pour le bien de ta santé (le paracétamol c'est pas bon du tout pour le foie, mais je ne t'apprends rien puisque tu sembles travailler dans le milieu médical tongue).

Bon courage !

Silmarien

Dernière modification par Silmarien (28 janvier 2015 à  00:21)

Hors ligne

 

prescripteur 
Modérateur
9700
Inscrit le 22 Feb 2008
9729 messages
Blogs
Doctoutou,
Le cannabis n'est PAS quasi légal. Quand au cannabis therapeutique (Sativex) il est en prescription très limitée (notamment à  certaines maladies).
L'extraction du paracetamol existe mais son efficacité dépend de la technique et si, comme tout le monde, tu ne peux pas la vérifier , tu prends des risques.
C'est pourquoi les propos de Ciao Mano me paraissent très pertinents.
Amicalement

S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

Mister No 
Pussy time
3510
Inscrit le 04 Aug 2014
8034 messages
J'ai un peu de temps pour t'apporter quelques précisions. Concernant le cannabis, je voulais simplement témoigner de mon expérience, je ne t'invite pas à  t'orienter vers une prescription et surtout pas vers le claquage de pets.^^
J'ai toujours remarqué que le cannabis réduisait sur le champ mon envie d'ivresse d'alcool.
D'ailleurs, le cannabis a déjà  été utilisé dans le traitement de la dépendance à  l'alcool aux états-unis. De plus, cette étude montre que le THC peut aider au sevrage d'opiacés sur le rat.
Si jamais tu consommais aussi du cannabis, cela aurait peut-être été le moyen de reconsidérer ta conso et tes modes de conso.
Perso, ce qui m'a apporté le plus, c'est de trouver un psychiatre avec lequel j'ai pu vraiment avancer, mais ça demande du temps, une certaine forme d'investissement/adhésion outre parfois le montant du dépassement d'honoraires. (très "humain", le mien demandait un dépassement allégé en regard de mon salaire de l'époque, mais j'avais du expliquer que le tarif devenait un frein surtout quand tu as parfois deux séances par semaine)
J'ai également retiré du positif d'un sevrage alcool/cannabis en clinique, mais j'ai lourdement rechuté à  l'alcool avec en plus des benzos +++ et des AD. Enfin, faut dire que je positive vraiment, car la rechute fut vraiment aggravée par les traitements concomitants, un mélange détonnant.
Maintenant, je n'ai plus de benzos, plus d'AD, je ne consomme plus de stims ni d'opis sans vraiment me l'interdire, mais je veille à  ma béquille cannabique. Je sais maintenant consommer de l'alcool avec modération ou sans me noyer, toujours sans avoir la sensation de me priver de quoique ce soit, au contraire même. Je le dois en partie au travail effectué avec mon psy, mais aussi certainement à  ma béquille.
Je suis capable de conserver de l'alcool chez moi, chose impossible avant où même le plus improbable à  boire, liqueur de chmurbe ou gnôle lampante, était éclusé méthodiquement et systématiquement jusqu'à  la dernière goutte, comme chaque bouteille qui entrait chez moi.
Impossible et même inimaginable.
Bon courage à  toi et plein de bonne "vibes" pour la suite.

Dernière modification par Mister No (28 janvier 2015 à  11:13)


Just say no prohibition !

Hors ligne

 

docotoutou
Nouveau membre
000
Inscrit le 26 Jan 2015
16 messages
Blogs
merci à  tous , vous êtes ma psychothérapie la plus efficace! en trois jours j'ai retrouvé confiance en moi et car je ne suis plus seule face à  mes honteuses addictions; vous lire devient une nouvelle drogue...et je suis sortie de mon torpeur ,ayant à  nouveau des envies autres que mes doses; pourvu que ça dure...
J'ai reçu beaucoup de messages et je ne m'en plains pas. même pour les sms de voeux je n'en ai pas recu autant et c'est un reel bonheur pour moi qui ne vois plus ma famille, ai perdu presque tous mes amis car sous influence de dope je suis très très méchante parfois, je me sens horriblement mal et en veux à  la terre entière; J'ai l,impression d'un nouveau départ grâce a vous tous qui m'accompagnez et m'ouvrez l,esprit car je suis incapable d'être objective quand il s'agit de moi. Comme j'ai échappé miraculeusement à  la mort plusieurs fois, je me crois invulnérable et increvable ; cela fait 25 ans que j'avale de paracétamol soit par déni ou pire pour me punir de vivre car que je ne m'estime pas beaucoup ; et sans ce forum j'aurais continué jusqu'à  ce que mort s'en suive..je vous ai lus et décidé d'opter pour de la codéine sans paracétamol pour commencer mon nouveau départ. ensuite je cherche un centre avec un bon psy en lequel j'aurai confiance et qui m'aidera à  porter ce trop lourd fardeau. Celà  m'est devenu insupportable de tout garder pour moi .

Certains me proposent le cannabis ;de toute façon ,je ne saurai pas où m'en procurer; bref compliqué et je suis pas du tout emballée par l'idée; Car mon pharmacien croit dur comme fer aux migraines atroces et douleurs de mon mari et là  je sais pourquoi je préfèrais encore prendre du klipal: le néocodion c'est très mal vu...j'en ai chaté il y a longtemps , j'étais étudiante et mourrais de ho te qd le pharmacien refusait de me le vendre si je n'avais pas de monnaie et quel regard méprisant! le plus drole est que mon père était pharmacien et m'a toujours bourrée de médocs dès la prime enfance (et déjà  des opiacés des suppos Supponeryl pour dormir afin que je ne trouble pas leurs nuits; a trois ans je me suis retrouvée aux urg car lors d'une sieste dans le lit des parents j'ai joué au docteur et me suis administré trois suppos...ca commençait bien....mlais je divague et encore être à  la bourre pour le boulot;plus de disgression il y aurait dix tomes
donc le cannabis...beaucoup d'entre vous m'en ont dissuadée et je ne saurais pas où m'en procurer c'esr réglé!
Les TSO:
on me conseille méthadone (aie ouille et quand je vais a Bangkok pour un congrès je me retrouve dans une geole pour détention de stupéfiants)j'ai encore plus la trouille de me promener en Asie avec des TSO que d'abimer mon foie.
Pour le Subutex que j'ai pris un an : instauré en clinique à  4 mg rapidement augmenté à  8 mg , les infirmiers me le faisaient avaler devant eux avant d'inspecter mon gosier histoire de bien m'humilier alors que j'étais là  de mon plein gré , prête à  me soigner  Or le médecin addictologue vu ensuite m'affirmait que la vois sub linguale était préconisée faudrait savoir;le Subutex n'avait aucun effet euphorisant et comme je suis dépressive ai besoin de peps; j'ai picolé encore plus et me suis fachée avec la terre entièrej'ai plus bcp de temps, je vais au but: le mieux à  l'heure actuelle me parait la codéine sans paracétamol: dicodin ?néocodion ? extraction? (pas très facile et pas sûr)
merci pour le message privé il mérite que je te consacre du temps pour y répondre ;tu as fait mouche super

Le Dicidin, en pharma? j'y vais la gueule enfarinée avec une ordo en disant c'est pour ma tante qui souffre terriblement?et bien evidemment je ne me fais jamais rembourser;merci encore et à  ce soir vamos a la playa!

Hors ligne

 

docotoutou
Nouveau membre
000
Inscrit le 26 Jan 2015
16 messages
Blogs
ps que pensez vous d'acheter sur internet le paderyl?c'est fiable?

Hors ligne

 

prescripteur 
Modérateur
9700
Inscrit le 22 Feb 2008
9729 messages
Blogs
Bonjour Docotoutou,
C'est vrai que la Méthadone c'est un fil à  la patte, surtout quand on voyage à  l'étranger.
Pour le Subutex, quand il est avalé il ne sert pratiquement à  rien. Seul ce qui est absorbé à  travers la muqueuse buccale est disponible (on dit en général qu'il faut le garder en bouche 1 minute par mg).

Je pense que tu devrais consulter un centre de la douleur puisque tes consommationqs ne sont pas QUE le traitement de la douleur, si j'ai bien compris, mais qu'elles sont quand même initiées et entretenues par des pbs de douleurs (si je ne me trompe pas). L'avantage est alors qu'un traitement opiacé sera "somatique" et non TSO, pour le pharmacien et autres..... Avec tampon , estampillé etc..

Le "dérapage" des prises de codeine est un problème fréquent et normalement les cntres de la douleur connaissent et savent gérer.
Amicalement

Dernière modification par prescripteur (30 janvier 2015 à  13:24)


S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

doctoutou 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 26 Jan 2015
33 messages
Blogs
Merci a Prescripteur , j'ai confiance en toi mais tu ne me réponds pas au sujet du Dicodin.......je suis  préoccupée a ce sujet car j'ai opte pour cette solution et vais tacher d'en acheter aujourd hui
Je voulais preciser mon expérience avec le subutex car beaucoup me posent la question.Lors de mon séjour en clinique en mai 2011 on l'ai administré du subutex de manière coercitive , je vous ai décrit la surveillance des kapos allant jusqu'à  vérifier en inspectant ma bouche avec une lampe que je ne le.coinçais pas derrière une molaire. J'ai vu ce genre de pratique dans Dr House et vol au dessus d'un nid de coucous ( mon film culte car je me.mets tellement a sa place....) A 30 ans mes.bons parents avaient signé un internement avec ma.psy parce qu'ils avaient trouve une bouteille sous mon lit..et a l'epoque je vivais chez eux. Bien  sur, sans me prévenir .J'ai vu arriver deuxambulanciers baraques qui m'ont embarquée de force alors que je me débattais et hurlais et suppliais qu'on me vienne en aide.  La vous avez compris.pourquoi je ne vois plus mes parents les bons pharmaciens si compréhensifs....

Hors ligne

 

doctoutou 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 26 Jan 2015
33 messages
Blogs
C'est pas fini mais je sauvegarde car ce matin j'ai écrit une heure avant que pffff message disparu.........ma.proprepatience me surprend mais c'est tellement primordial pour mon avenir que vous me donniez vos avis
Donc je me suis retrouvee en secteur ferme a la Pitié avec de gentils compagnons qui venaient de la lune où parlaient a Michel Jackson. Bon on s'entendait bien , la  je réussissais a recracher les pilules où a les vomir, je faisais la grève de la faim mais bon j'etais incarcérée injustement a mon avis car pas dangereuse et on m'attendait dans mon service a l'hopital où j'etais interne.Mes.parents etaient en Afrique du sud ...ma.soeur m'a refusé son aide et Dieu merci mon copain du moment m 'a  libérée en faisant etablir un certif de concubinage puis courrier par avocat au directeur de la Pitié...demandant ma.sortie jimmédiate....
Chapitre suivant

Hors ligne

 

doctoutou 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 26 Jan 2015
33 messages
Blogs
Zut je me croyais sur mon forum et raconte ma vie .Désolée je continue sur mon blog....
AlorsbDICODIN ?????
J attends vos idées avec impatience
Encore pardon d'encombrer le forum avec ma vie

Hors ligne

 

prescripteur 
Modérateur
9700
Inscrit le 22 Feb 2008
9729 messages
Blogs
Pour le Dicodin, si cela te suffit et te stabilise, très bien. Donc en effet tu peux essayer.
Après, est ce que cela te conviendra ? Impossible de le dire à  l'avance. Chacun est différent.
Mais si jamais tu "dérapes" sous Dicodin les inconvénients de la surdose sont assez importants (notamment prurit ++ et constipation).
Amicalement

S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

doctoutou 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 26 Jan 2015
33 messages
Blogs
Merci prescripteur je suis déjà  super constipée en permanence mais idem sous subutex . Je j'ai remarque aucune différence. Cela je le gère bien .....
Merci et je te tiens au courantbquand j'aurai commence le Dicodin  je pensé demain où dois je attendre plus.entre le dernier Klipal et le premier Dicodin?
Bises a tous

Hors ligne

 

prescripteur 
Modérateur
9700
Inscrit le 22 Feb 2008
9729 messages
Blogs
Non une nuit c'est suffisant.
Amicalement

S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

doctoutou 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 26 Jan 2015
33 messages
Blogs
Merci prescripteur. J'ai du mal m'exprimer maisons je n'ai aucun problème de douleurs et n'en ai jamais eu. Pour moi la codéine est un super antidépresseur anxyolytique  et un dopant formidable . Du moins tant qu'elle reste t efficace....associee a des bulles type champ où bière c'est carrément l'euphorie qui me donne des ailes .

Hors ligne

 

Mister No 
Pussy time
3510
Inscrit le 04 Aug 2014
8034 messages

J'ai du mal m'exprimer

Pareil, car :

Certains me proposent le cannabis

Je voulais simplement témoigner et surtout en rien t'inciter à  te lancer dans une conso de cannabis qui peut aussi poser des soucis d'addiction. Peut-être qu'un jour, des traitements à  base de cannabinoides seront prescrits aussi en addictologie.
Si tu avais été déjà  consommatrice de cannabis, tu aurais pu bénéficier de conseils de réduction des risques.
C'est maladroit de ma part, car à  la fois je m'adressais à  la personne qui demande de l'aide sur le forum ainsi qu'au médecin. Dans une optique de témoignage et surtout pas pour donner un conseil.

Sinon pour en revenir à  ta situation, même pas une chtite douleur qui t'aurait conduit à  consommer de la codéine ? Ce serait bien étonnant.
D'un point de vue "administratif" je crois avoir capté que ce serait le plus simple dans ta situation ; en effet, sauf erreur de ma part le suivi dans un centre contre la douleur te permettrait de bénéficier d'un suivi pour la douleur qui t'a conduit à  initier le traitement et pour une dépendance (iatrogène).

Du moins tant qu'elle reste t efficace....associee a des bulles type champ où bière c'est carrément l'euphorie qui me donne des ailes .

Comme tu le dis, tant que la codéine est efficace... Maintenant, dans un usage régulier, perso, alcool ou opiacés ou les deux en tartines, c'est le même soucis. Une fois une certaine tolérance installée, la magie des effets diminue. Ou alors, il faut augmenter les doses, mais là  encore le temps va œuvrer pour briser rapidement la "magie".

Dernière modification par Mister No (04 février 2015 à  17:51)


Just say no prohibition !

Hors ligne

 

CiaO ManO 
Grand Pas Sage
France
000
Inscrit le 19 Jan 2015
131 messages
Salut Mister No.

Non je crois vraiment que le problème de doctoutou n'a rien à  voir avec la douleur, même initialement. Enfin c'est du moins c'est ce que j'ai compris dans sa présentation à  son arrivée, a voir dans la rubrique appropriée (désolé je ne sais pas mettre de liens…). Va y faire un tour tu comprendra mieux le problème.

Coridalement

Ciao

LatchO drOm

Hors ligne

 

prescripteur 
Modérateur
9700
Inscrit le 22 Feb 2008
9729 messages
Blogs
Je ne veux pas lui infliger des douleurs qu'elle n'a pas mais il est sûr que laprise en charge par une équipe de la douleur est le meilleur moyen de lui permettre d'utiliser les différents produits, sans trop de réprobation sociale.
De plus, comme je l'ai indiqué, la dépendance à  la codéine est assez fréquente chez les usagers des centres de la douleur, ce qui fait qu'ils savent faire en général, avec une approche légérement différente de celle des CSAPA (notamment l'usage de la kétamine.
Voir le psychowiki

http://www.psychoactif.org/psychowiki/i … u_tramadol

La Commission de l'ANSM[5] a pointé que le sevrage de la codéine et du tramadol était pris en charge le plus souvent soit par les spécialistes de la Douleur (après un traitement d'un épisode douloureux temporaire) soit par les addictologues.

    Dans le premier cas, le traitement était représenté par une prescription de baisse progressive des doses (78%), de rotation d'opiacés (11%) et de perfusion de kétamine (11%). Kétamine[13][14]
    Dans le deuxième cas de baisse progressive des doses (64%), de TSO (32%) et de rotation d'opiacés (4%).

Voir

↑ 5,0 et 5,1 COMMISSION NATIONALE DES STUPÉFIANTS ET DES PSYCHOTROPES - Compte-rendu de la 96ième réunion du 14 février 2012- Adopté le 19 avril 2012

http://ansm.sante.fr/var/ansm_site/stor … 8292b9.pdf



Amicalement

Dernière modification par prescripteur (04 février 2015 à  19:58)


S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

doctoutou 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 26 Jan 2015
33 messages
Blogs
Suite pour prescripteur: comme je te l'ecrivais précédemment je n'ai jamais souffert d'aucune douleur . Pour moi la codéine n'est pas un antalgique mais un antidépresseur puissance 1000.car j'ai essayé tous les antidépresseurs existants a doses faramineuses, tous les anxiolytiques , toutes les molécules de la terre mais une seule me donne le peps suprême ...alors non je ne suis pas prête a arrêter où je préfère arrêter de vivre.. Amis, mari, famille tous m'ont abandonnée mais la codéine ......parfois elle me laisse tomber . Elle me refusé ses effets apaisants et me boude.  C'est terrible ... j en prends  encore plus et suis punie d' étant malade genre crise de foie et je vomis toutes mes tripes et ma honte...mais je survis toujours mauvaise herbe que je suis. Et bizarre , il y a une semaine après un très mauvais we (eugueulade conjugale, puis deux jours de demi coma sous tercian histoire de bien inquiéter mon mari) j émerge lundi matin et par hasard découvre psychoactif....et commence a écrire....et alors m'enthousiasme pour ce site prometteur et a partir de ce moment chaque prise de codéine a retrouvé le goût des extases initiales...et cela dure encore ...alors,effet psy??? Je suis depuis une semaine tellement joyeuse  que j'ai l'impression d'etre,redevenue sensible a la codéine et ressens ses effets comme aux plus beaux jours.Alors  pourquoi? Mon humeur de base semble determiner l'effet positif où négatif de la codéine.  Lundi dernier ma première prise de codéine au réveil  après un we de m.... a été sans aucun effet . Je me sentais mal d'avoir encore pourri un we . Et qq heures plus tard, je suis sur psychoactif enthousiasmée et le reprise de codéine est explosive.
Un dernier point ne peut on rester toute sa vie sous codéine sans paracetamol? Car le syndrome poste opiacés tardif que je suis en train d'etudier ne me tente pas du tout....
Chez moi point de douleurs mais je comprends qu'il faut que je fréquente les centres anti doouleurs qui savent mieux gerer les addictions a la codéine
Parallèlement je prendrai un rdv dans un centre csapa
Quelle dose de Dicodin?
Merci a tous  ceux qui pensez a moi je me.sens tellement moins seule

Hors ligne

 

filousky 
Modérateur
France
6300
Inscrit le 14 Dec 2008
10895 messages
Blogs

doctoutou a écrit

Un dernier point ne peut on rester toute sa vie sous codéine sans paracetamol? Car le syndrome poste opiacés tardif que je suis en train d'etudier ne me tente pas du tout....

Je le pense mais n'ai pas réussi à  rester sous codéine, mon foie souffrant des attaques du VHC, la codéine n'arrangeait pas les choses.
Mais, comme j'ai vécu une fois le fameux syndrôme post opiacés, j'ai décidé de suivre le même chemin que toi, soit opiacés pour le reste de mon existence.
Au csapa consulté il y 14 ans, plutôt que du dicodin, ils m'ont proposé la méthadone au vu de mon passé et là , je vis des jours heureux et comblé en endorphines depuis des lustres.

Bonne chance à  toi quelque soit ce qui t'es proposé.

Fil


Analyse de drogues anonyme et gratuite
Si tu pisses contre le vent, tu vas mouiller tes sandales !

En ligne

 

prescripteur 
Modérateur
9700
Inscrit le 22 Feb 2008
9729 messages
Blogs
Si on recommande les TSO quand le sevrage de codeine n'est pas possible c'est que les témoignages sur un usage prolongé de la codéine sans aucun problème sont assez rares, alors que vivre sous Methadone des dizaines d'années, il y a beaucoup de personnes qui font. Avec juste les contraintes du traitement mais en général pas de pb de santé significatif.
Amicalement

S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

doctoutou 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 26 Jan 2015
33 messages
Blogs
Quels sont les problèmes lies a un usage prolongé de codéine cher prescripteur?
Je ne peux envisager de vivre sans cette béquille au point que je n'ai jamais cherche d'autre exutoire , être enceinte aurait signifie arrêter et ce n'etait pas envisageable...j'ai perdu mon premier mari car c'était lui où la.codéine.........il faut croire que j'ai choisi. Et mon mari actuel est un être merveilleux qui malgré  son manque de culture sur le.sujet a finalement intégré que comme.lui même a besoin d'insuline pour vivre, moi j'ai besoin de codéine pour fleurir,,, et être sa jolie fleur rigolote, gourmande, et tout et tout. Et tous les deux vivons comme.si.demain on allait mourir...car c'est peut être le cas. .....je suis troublée que la même semaine je vous découvre et en même temps initié un vrai dialogue constructif avec mon mari car auparavant je lui cachais mes addictions vu que mon  premier mari s'etait sauve.....faut dire que je n'etais plus tres marrante....donc demain dicodin  dicodin.............qui vivra verra...
Bonne nuit a tous et merci

Hors ligne

 

doctoutou 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 26 Jan 2015
33 messages
Blogs
Merci de,le redonner la liste des centres CSAPA et anti douleurs en région parisienne .

Hors ligne

 

CiaO ManO 
Grand Pas Sage
France
000
Inscrit le 19 Jan 2015
131 messages
Salut doctoutou.

Tu trouvera à  cette adresse un bon nombre de centre anti douleur en région parisienne, en espérant que tu en  trouve un qui fasse ton bonheur:

http://www.association-aide-victimes.fr … France.htm

Sinon je suis ravi de voir que tu as entendu raison en ce qui concerne le paracétamol. Cela nous fait déjà  une raison de moins de nous inquiéter smile
Continu à  prendre soin de toi et tout ne peux aller que mieux, en tous les cas je pense que tu es bien partie.

Coridalement

Ciao

LatchO drOm

Hors ligne

 

lea3
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 20 Nov 2014
26 messages
Blogs
Bonjour Doctoutou,
contente d' avoir de tes nouvelles, déjà , moins de paracetamol, c' est une bonne chose.
Sur ce forum, comme j' ai pu le constater, il y a beaucoup d' humanité, plus que dans le monde dans lequel nous vivons. Alors, n' hésites pas à  venir, tu n'es pas seule avec tes problèmes , en plus, tu as un mari qui te comprend , qui sait que c' est plus fort que toi et que tu n' y peux rien.
Allez, prends bien soin de toi.
Léa.

Dernière modification par lea3 (07 février 2015 à  12:43)

Hors ligne

 

prescripteur 
Modérateur
9700
Inscrit le 22 Feb 2008
9729 messages
Blogs
Il y a paeu d'études sur les effets à  long terme de la codéine mais il semble qu'elle soit associée à  une importante fréquence de sentiments dépressifs (70% dans la premiere étude citée) et de constipation, complications qui sont rares avec le sub ou la Methadone.
Probablement aussi une plus grande tolérance menant à  un désir d'augmentation des doses (en tous les cas une difficulté à  maintenir les doses au long cours).
La dépression respiratoire est citée mais je ne sais pas dans quelle mesure c'est quelque chose de courant et menaçant, en l'absence de pathologie pulmonaire.
En cas de dose important la codeine entraine aussi souvent des démageaisons. Enfin elle expose plus particulièrement au risque convulsif.

La methadone n'est pas totalement innocente (notamment transpiration chez certaines personnes) mais, en général, son effet au loung cours est assez favorable.

Enfin rappelons que la codéine a un métabolisme assez complexe qui peut donc etre différend selon les personnes et varier même avec des régimes alimentaires banaux (pamplemousse par exemple).

Amicalement

http://journals.lww.com/psychopharmacol … th.15.aspx
http://www.codeine.com/effects/potentia … deine.html
http://www.australianprescriber.com/magazine/34/5/133/5
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/8819499
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2628209/

Dernière modification par prescripteur (07 février 2015 à  15:46)


S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 


Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

[ Forum ] Klipal/alcool besoin de conseil
par アルノー, dernier post 11 novembre 2017 à  17:50 par Mecrupulent
  2
[ Forum ] Klipal Codéine
par salina, dernier post 15 mai 2018 à  11:40 par Skittles
  3
[ Forum ] Dosage - Klipal Codéine
par Parov, dernier post 05 mars 2019 à  17:02 par Brainzap
  4
  [ PsychoWIKI ] Baclofène dans le traitement de la dépendance à l'alcool
  [ PsychoWIKI ] Codéine, effets, risques, témoignages
  [ QuizzZ ] Risquez vous une overdose d'opiacé ? (heroine, morphine, methadone)
16018 personnes ont déja passé ce quizzz !
  [ QuizzZ ] Testez vos connaissances sur les overdoses d'opiacés
16022 personnes ont déja passé ce quizzz !

Psychoactif en Images
Plus d'images psychoactives
En ce moment sur PsychoACTIF  
 Psychoactif 
Fanzine 5 : PUD, numérique et régulation des usages
26 juin 2022Annonce de Equipe de PsychoACTIF
 Psychoactif 
Edito : Nous sommes des Personnes Utilisatrices de Drogues (PUD)
11 mai 2022Annonce de Equipe de PsychoACTIF
 Forum UP ! 
3-FMA + 2.5mg Clonazolam et 50mg 4F-MPH
Il y a 21hDiscussion sans réponse depuis 12h
 Forum UP ! 
GHB et sport
Il y a 20hDiscussion sans réponse depuis 12h
 Forum 
Pregabaline : mini "trip" report+renseignements
Il y a moins d'1mnNouvelle discussion de CarmenSandiego dans [Conseils généraux de...]
 Forum 
Première fois - Ketamine IM avec seringue à insuline/Steribox
Il y a 7mnCommentaire de nmdar dans [Kétamine et PCP...]
(12 réponses)
 Forum 
Où acheter de la soude pour GBL -> GHB
Il y a 11mnCommentaire de nmdar dans [GBL, GHB, 1.4-BD...]
(1 réponse)
 Forum 
Culture - Premier kit! Question sur l'évolution.
Il y a 37mnCommentaire de Chaton3365 dans [Psilocybe - Champigno...]
(10 réponses)
 Forum 
Comparatif AD - Agonistes dopaminergiques pour dépression réfractaire
Il y a 46mnCommentaire de g-rusalem dans [Antidepresseurs...]
(2 réponses)
 Forum 
Moisissure/Contamination - Possible contamination ?
Il y a 1hCommentaire de Ocram dans [Psilocybe - Champigno...]
(1 réponse)
 Forum 
Quelle dose pour faire de la Lean avec du sirop Neo-Codion
Il y a 1hCommentaire de cependant dans [Opiacés et opioïdes...]
(9 réponses)
 Forum 
Expériences - 6-APB : La grosse discussion
Il y a 2h
11
Commentaire de g-rusalem dans [Cathinones et RC stim...]
(73 réponses)
 Blog 
J'ai jeté mon GHB
Il y a 10mnCommentaire de TrotinetteElectrique dans le blog de TrotinetteElectrique
(2 commentaires)
 Blog 
Obstiné.
Il y a 34mn
1
Commentaire de AnonLect dans le blog de Finn Easter
(2 commentaires)
 Blog 
Citation de film de tout genre
Il y a 9hCommentaire de Ocram dans le blog de Bosko187
(6 commentaires)
 
  QuizzZ 
Etes-vous dépendant aux benzodiazépines ?
Dernier quizzZ à 14:47
 PsychoWIKI 
LSD, effets, risques, témoignages
 Topic epinglé 
Neurchi 2 Psychoactif
 Nouveaux membres 
Abéache, Akira691, Alexbasket, irako, maxiarmer, Papy Moko nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
S'identifier

Mot de passe oublié

Morceaux choisis 

 Mon rapport aux substances - Vers un sevrage progressif
par CaptainCrox', le 11 Aug 2022
Attention, long texte... Certains m'ont probablement déjà lu sur le forum. Vous aurez ainsi remarqué ma curiosité pour divers produits et leur rapport avec la santé. Pour résumer, j'ai développé une forte dépendance aux opiacés dû à d'intenses douleurs depuis plusieurs années. De là...[Lire la suite]
 Première expérience 2CC, 30mg : le psychédélique saveur opium
par Wolfyy, le 01 Aug 2022
Substance : 2CC. Cobaye : Homme, 60kg, la vingtaine. Contexte : En soirée, seul dans mon appart. Expérience : Cliquer sur mon profil, produits testés en bio (une 30taine) TRIP REPORT 2CC N°1 - 28/07/2022 30mg Oral Après m'être décidé à me lancer dans la catégorie des 2C-X, je me suis tou...[Lire la suite]
 2CB-FLY : l'école du lâcher-prise
par Cub3000, le 30 Jul 2022
Je suis un homme de 47 ans, 1,84m pour environ 95kg. J'ai testé hier pour la première fois le 2cb-fly, en compagnie d'un ami qui était déjà familier de la substance et l'apprécie beaucoup, et de mon chéri qui n'en a pas pris mais a assisté à notre trip. Le mindset était bon à part un pe...[Lire la suite]
Tous les morceaux choisis
Les derniers champis

consos comme serflex/béquilles, une maladie qui pallie à la douleur dans [commentaire de blog] Obstiné.
(Il y a 24mn)
est-ce que c'est vraiment une maladie ??? dans [blog] Obstiné.
(Il y a 3h)
Merci pour les précisions ; acidification était mentionné à titre théorique. GG? dans [forum] Prix klipal codéine
(Il y a 18h)
La pipette de tercian mais marrer quand je les lu la chute en mode et la la pip dans [commentaire de blog] Un tox qui taf ds une phcie pk pas un ivrogne qui tient un bar
(Il y a 19h)
contente que ça puisse t'aider à avancer ! meme si c'est dur dans [forum] Alerte oui !!!
(Il y a 21h)

Pied de page des forums