"prendre du LSD en ayant peur de faire un Bad trip" / PsychoACTIF

"prendre du LSD en ayant peur de faire un Bad trip"

Publié par ,
1052 vues, 26 réponses
kimann 
Banni
120
Date d'inscription: 30 Oct 2019
Messages: 41
Bonsoir

En gros j'ai l'occasion avec des amis d'en prendre très prochainement mais les psychédélique ne m'attire vraiment pas. Même si je respecte le fait que des gens y trouvent satisfaction je comprend pas l’intérêt. J'adore les stimulants je suis amoureux de la cocaine et j'aime aussi les opiacés mais les psychédélique je vois ça comme une sorte d'effet " skyzophrenie + daltonie " qui termine une fois sur deux en bad trip. Du coup j'ai pas la motive d'en prendre alors que ça serait l'occasion de tester une fois pour me faire un avis et j'avoue que les trip report m'ont quand même rendu curieux rien que pour comprendre pourquoi certains ne jure que par les psychédélique ... vous pensez que le fait d'avoir peur de faire un bad trip augmente les chances d'en faire un reellement ou c'est legende urbaine ?

sachant que je suis de base quelqu'un qui cogite beaucoup trop, je peux avoir des périodes ou je me sens très anxieux et des périodes ou je pète la forme par altérnance, en revanche j'ai jamais eu d'hallu ou d'état psychotique. Par rapport à mon profil c'est risqué ? qu'en pensez vous ?

Dernière modification par Rick (13 février 2020 à  12:42)

Hors ligne


Dapak
Nouveau Psycho
200
Date d'inscription: 04 Sep 2014
Messages: 196
Salut,

Il faut que tu sois dans un bon état d'esprit pour un trip et convaincu d'avoir envie le faire. Le fait d'être anxieux avant l'expérience est normal. Ce qui est important ce sont les conditions dans lesquelles ça va se passer. Les personnes et le spot essentiellement.
Egalement la qualité du produit et la dose ingérée. Prendre assez pour que ca te porte mais pas trop pour ne pas être hors control.
Tes amis devraient pouvoir l'estimer si ce sont des gens expérimentés et qui te connaissent assez bien.

En tous cas, je te déconseille de prendre ça dans une situation qui ne te mettrait pas en confiance.

Hors ligne


Sunshine Maker
Psycho junior
France
400
Date d'inscription: 11 Jan 2019
Messages: 231
Salut,

L'apréhension est normale pour une première fois (même pour les fois suivantes d'ailleurs).
Il faut que tu sois en confiance avec tes partenaires de trip et dans un environnement où tu pourras te poser confortablement sans trop de monde (la teuf pour une première fois perso je déconseille, trop bruyant trop de monde et le confort n'est pas optimal je trouve).

Il ne faut pas partir avec des aprioris et la crainte d'un bad sinon tu risque de te conditionner et de pas kiffer le moment.

Moi ce que je fais souvent quand je connais pas lz produit c'est que je consomme un tout petit bout de buvard (1/8 ou 1/5 max), je vois ce que ça donne et je monte la dose graduellement. Ça évite d'être débordé par les effets et de partir en vrille.

Attends au moins 2h30 voire 3h30 avant de reprendre un bout si tu prends de bons morceaux et que tu n'as pas d'effet.
Avale les morceaux directement, sans laisser sous la langue, ça élimine la change de consommer certains RC plus longs à monter, plus dangereux.

Sachant que les buvards en circulation si tes potes ont pas le dosage sont généralement entre 80ug et 200ug.

Pour avoir une petite idée des effets 30 à 40ug suffisent largement je trouve.

There he goes. One of God's own prototypes. A high-powered mutant of some kind never even considered for mass production. Too weird to live, and too rare to die.

Hors ligne


Litospheric 
Le voyageur
France
500
Date d'inscription: 11 Sep 2019
Messages: 39
Salut,

Pour ceux qui est du trip, faut pas penser au badtrips, faut juste y aller en te disant que tu vas découvrir un truc de ouf ! Juste profiter du moment, faut se laisser porter et le vivre.
Faut le faire si tu te sent à découvrir une nouvel experience.

Les psychédéliques, c'est comme regarder dans un microscope pour la première fois et découvrir une dimension de la vie qu'on ne soupçonnait pas, voir l'infiniment grand pour apprécier l'infiniment petit

Hors ligne


kimann 
Banni
120
Date d'inscription: 30 Oct 2019
Messages: 41
j'ai décidé de pas en prendre, je pense pas avoir le profil pour les psychédélique et je pense que j'ai plus à y perdre qu'à y gagner d'autant plus que c'est vraiment juste de la curiosité, j'ai pas vraiment d'attirance envers ce genre de prod.

Hors ligne


Sunshine Maker
Psycho junior
France
400
Date d'inscription: 11 Jan 2019
Messages: 231
J'avais pas d'attirance pour la glace avant d'en manger. Ça veut pas dire grand chose ahah tu ne peuxxpas te faire une opinion qur ce que tu penses savoir d'une chose et affirmer qu'elle ne te correspond pas...

Après si tu as pris ta décision tu dois avoir tes raisons smile

drogue-peace

There he goes. One of God's own prototypes. A high-powered mutant of some kind never even considered for mass production. Too weird to live, and too rare to die.

Hors ligne


marvin rouge 
Psycho sénior
1611
Lieu: nowhere
Date d'inscription: 05 Jun 2012
Messages: 756
T'es juste pas prêt, c tout

Moi j'ai commencé avc le lsd
En 97 cte50 franc le trip et 200 francs l'exta
(de la bombinette attention..)
. Autant les taz St bien redose 1 l'heure actuelle, autant le lsd g goûté des trucs monstrueux pr kedal à l'époque (96 97). Cte dose coton bordel !! Les fois où tu tombais sur/où les artisanaux des potes des angliches (sound conspiracy ou kamikaze) et les autrichiens ( les Legos)...
Attention décapage de cerveaux gatantis
Les micro ou les étoiles de cette époque bordel !

Dernière modification par marvin rouge (13 février 2020 à  20:13)


Poupout papillon !! poupout..
falling, floating, flying..
L'essentiel est invisible pour les yeux, on ne voix bien qu'avec le coeur ! St Ex
ROSA PANTOPON !

En ligne


kimann 
Banni
120
Date d'inscription: 30 Oct 2019
Messages: 41
ouais mais justement le "décapage" du cerveau j'en veux pas, j'ai envie d'être bien, de ressentir une euphorie positive que ça soit stimulant ou apaisant  comme avec la coc ou la morphine peu importe mais je pense que oui je suis pas prêt pour ce genre d’expérience ... peut-être un jour quand je serai vieux pour l'instant j'ai peur de devenir fou en une prise

Hors ligne


marvin rouge 
Psycho sénior
1611
Lieu: nowhere
Date d'inscription: 05 Jun 2012
Messages: 756
Moi g plus peur de péter un câble avec la coc qqu'avc le lsd, sauf si tu en prend trop trop d'un coup
Sinon si ça passe y en roue libre après..

Poupout papillon !! poupout..
falling, floating, flying..
L'essentiel est invisible pour les yeux, on ne voix bien qu'avec le coeur ! St Ex
ROSA PANTOPON !

En ligne


Zénon 
Nouveau membre
France
300
Date d'inscription: 20 Oct 2019
Messages: 17
« Ouais, mais justement, le décapage de cerveau, j’en veux pas. »

Je sais pas pourquoi, ça m’a fait mourir de rire pendant au moins sept minutes et trente-huit secondes. C’est clair que dit ainsi, ça donne pas trop envie.

Ah, les joies des micropointes au petit matin devant un bon vieux live de Kaos sur le son des Sound Conspiracy en Italie ! Souvenirs, souvenirs...

Hors ligne


Alex1000 
Nouveau membre
France
000
Date d'inscription: 14 Feb 2020
Messages: 6

kimann a écrit

Bonsoir

En gros j'ai l'occasion avec des amis d'en prendre très prochainement mais les psychédélique ne m'attire vraiment pas. Même si je respecte le fait que des gens y trouvent satisfaction je comprend pas l’intérêt. J'adore les stimulants je suis amoureux de la cocaine et j'aime aussi les opiacés mais les psychédélique je vois ça comme une sorte d'effet " skyzophrenie + daltonie " qui termine une fois sur deux en bad trip. Du coup j'ai pas la motive d'en prendre alors que ça serait l'occasion de tester une fois pour me faire un avis et j'avoue que les trip report m'ont quand même rendu curieux rien que pour comprendre pourquoi certains ne jure que par les psychédélique ... vous pensez que le fait d'avoir peur de faire un bad trip augmente les chances d'en faire un reellement ou c'est legende urbaine ?

sachant que je suis de base quelqu'un qui cogite beaucoup trop, je peux avoir des périodes ou je me sens très anxieux et des périodes ou je pète la forme par altérnance, en revanche j'ai jamais eu d'hallu ou d'état psychotique. Par rapport à mon profil c'est risqué ? qu'en pensez vous ?

Je te déconseille fortement d'en consommer, si appréhende que tu le sens pas, te force surtout moi je suis sur que si tu poses beaucoup de questions tu as peur du bad et en plus de ça tu es quelqu'un de nature anxieux laisse tomber... Vraiment.

Hors ligne


Zénon 
Nouveau membre
France
300
Date d'inscription: 20 Oct 2019
Messages: 17
Non, Alex a raison. Pour l’instant, oublie. Si tu te poses la question, c’est pas bon. Plus tard, quand tu seras prêt et les conditions réunies. Il a raison, laisse tomber. Vraiment.

Perso, je peux plus, j’en ai trop pris. Si j’en reprends, c’est suicide assuré, défenestration garantie. Comme pour toi, pas le bon moment, plus tard aussi.

Par contre, faut que t’y passes un jour. Sinon, tu rates un truc dans ta vie. Sérieux.

Dernière modification par Zénon (14 février 2020 à  21:22)

Hors ligne


Ocram 
Adhérent PsychoACTIF
Suisse
21910
Date d'inscription: 25 Jan 2019
Messages: 3292
Blogs

Zénon a écrit

Par contre, faut que t’y passes un jour. Sinon, tu rates un truc dans ta vie. Sérieux.

Bonsoir,

Ça franchement c est pas nécessaire comme réflexion, d une part c est totalement faux et d autre part ça n apporte rien dans la discussion.

On évite l apologie des prods idéalement.

Bien à toi,

Ocram

Hors ligne


TheRealSlimShady 
Psycho sénior
France
5712
Date d'inscription: 07 Aug 2017
Messages: 794

kimann a écrit

j'ai décidé de pas en prendre, je pense pas avoir le profil pour les psychédélique et je pense que j'ai plus à y perdre qu'à y gagner d'autant plus que c'est vraiment juste de la curiosité, j'ai pas vraiment d'attirance envers ce genre de prod.

C'est justement la curiosité qui est le profil typique du consommateur de psychés ahah

Juste pour te donner une idée, avant quand j'étais gosse j'étais un pur anti-drogue, raisonnant avec la bonne logique dont on nous imprègne partout "La drogue c'est mal : Tu consommes pour goûter, tu risques de t'y plaire, d'être dépendant et tu finis comme les protagonistes de Requiem For a Dream ou la chanson l'Histoire d'un Ado" néanmoins par curiosité j'ai commencé très tôt à me renseigner sur les différentes drogues leurs effets et leurs dommage en me disant que je ne testerais jamais rien sauf les psychédéliques qui ont sur le papier un risque de dépendance quasi nul mais les effets les plus complets et visibles.
Bref arrivé au lycée je commence le cannabis après avoir découvert qu'une grande partie des gens qui m'ont blâmés continuellement que "La drogue c'est mal ! " fumaient du cannabis ou en avait fumé occasionnellement dans leurs vies
Après le cannabis qui est un psychédéliques léger mais très agréable j'ai essayé le LSD et là j'ai pris mon pied, après ça ma vision des drogues à changé, avant je n'aurais jamais pris autre chose que des psychés considérant les autres substances telle que la C totalement inutile et débile "genre c'est un café qui te file des pupilles de malade te rend méga nerveux et te fait faire une OD facilement, te rend dépendant, coûte la peau des burnes, perfore les cloisons nasales et te refile des méga plaques sur la gueule si t'es pas dja mort d'un infarctus avant"
Mais faut pas se fier aux clichés, j'ai goûté la Cocaïne c'est sympa j'en prend de temps en temps et je fais ça pour des substances de toutes les familles (Dissos, Deliro, Psyché, Stimulants, Depresseur (GABA et Opioides))  les psychédéliques c'est vraiment une expérience à vivre si tu es curieux et honnêtement c'est sans aucun doute avec le LSD en tête de file, la famille de substances qui à la meilleure balance avantage/risque


Je suis moi même plutôt anxieux naturellement, mais je me réserve des trip régulièrement ça me permet d'évacuer tous mon stress dans des soirées techno, sex, ou chill ou juste de ne faire qu'un avec mon environnement qui d'habitude me semble terriblement hostile

Reputation de ce post
 
Merci pour ce mini témoignage très intéressant- Firefoxsuibo

Ptit gars chétif qui cherche des réponses aux questions qui n'ont jamais été posées

Hors ligne


Sunshine Maker
Psycho junior
France
400
Date d'inscription: 11 Jan 2019
Messages: 231

TheRealSlimShady a écrit

kimann a écrit

j'ai décidé de pas en prendre, je pense pas avoir le profil pour les psychédélique et je pense que j'ai plus à y perdre qu'à y gagner d'autant plus que c'est vraiment juste de la curiosité, j'ai pas vraiment d'attirance envers ce genre de prod.

C'est justement la curiosité qui est le profil typique du consommateur de psychés ahah

Juste pour te donner une idée, avant quand j'étais gosse j'étais un pur anti-drogue, raisonnant avec la bonne logique dont on nous imprègne partout "La drogue c'est mal : Tu consommes pour goûter, tu risques de t'y plaire, d'être dépendant et tu finis comme les protagonistes de Requiem For a Dream ou la chanson l'Histoire d'un Ado" néanmoins par curiosité j'ai commencé très tôt à me renseigner sur les différentes drogues leurs effets et leurs dommage en me disant que je ne testerais jamais rien sauf les psychédéliques qui ont sur le papier un risque de dépendance quasi nul mais les effets les plus complets et visibles.
Bref arrivé au lycée je commence le cannabis après avoir découvert qu'une grande partie des gens qui m'ont blâmés continuellement que "La drogue c'est mal ! " fumaient du cannabis ou en avait fumé occasionnellement dans leurs vies
Après le cannabis qui est un psychédéliques léger mais très agréable j'ai essayé le LSD et là j'ai pris mon pied, après ça ma vision des drogues à changé, avant je n'aurais jamais pris autre chose que des psychés considérant les autres substances telle que la C totalement inutile et débile "genre c'est un café qui te file des pupilles de malade te rend méga nerveux et te fait faire une OD facilement, te rend dépendant, coûte la peau des burnes, perfore les cloisons nasales et te refile des méga plaques sur la gueule si t'es pas dja mort d'un infarctus avant"
Mais faut pas se fier aux clichés, j'ai goûté la Cocaïne c'est sympa j'en prend de temps en temps et je fais ça pour des substances de toutes les familles (Dissos, Deliro, Psyché, Stimulants, Depresseur (GABA et Opioides))  les psychédéliques c'est vraiment une expérience à vivre si tu es curieux et honnêtement c'est sans aucun doute avec le LSD en tête de file, la famille de substances qui à la meilleure balance avantage/risque


Je suis moi même plutôt anxieux naturellement, mais je me réserve des trip régulièrement ça me permet d'évacuer tous mon stress dans des soirées techno, sex, ou chill ou juste de ne faire qu'un avec mon environnement qui d'habitude me semble terriblement hostile

Exactement de ton avis.

Le LSD change la perception des choses, déconditionne et tu commences à remettre les choses en question (le plus souvent à juste titre).

J'ai comme toi tendance à me faire des sessions pour me rebooster, to see the big picture comme certains disent !
Ça permet de se resourcer et d'aller de l'avant c'est fabuleux quand c'est bien utilisé.


There he goes. One of God's own prototypes. A high-powered mutant of some kind never even considered for mass production. Too weird to live, and too rare to die.

Hors ligne


Janus 
Nouveau Psycho
000
Date d'inscription: 03 Jan 2017
Messages: 54
si tu as peur de faire un bad trip évite de prendre du LSD: tu n'es pas prêt.

Janus.

Deux excès: exclure la raison, n'admettre que la raison. (Blaise Pascal)

Hors ligne


Zénon 
Nouveau membre
France
300
Date d'inscription: 20 Oct 2019
Messages: 17

Ocram a écrit

Bonsoir,

Ça franchement c est pas nécessaire comme réflexion, d une part c est totalement faux et d autre part ça n apporte rien dans la discussion.

On évite l apologie des prods idéalement.

Bien à toi,

Ocram

Salut.

Okay, message reçu.

Hier soir, j’étais bourré complet avec un clavier entre les mains : funeste combinaison. Je regrette quelques-uns de mes messages, ici et ailleurs — tu verrais les textos que j’ai envoyés ! Ce matin, remords et gueule de bois. 

Mais je reste sur mes positions alcoolisées, Kimann ne devrait pas se lancer dans l’aventure pour l’instant.

T’as raison, je fais bien une apologie. Mais pas l’apologie d’un « produit » (je déteste ce terme), mais d’un état de conscience différent et selon moi indispensable à expérimenter au moins une fois dans sa vie, voire obligatoire à l’école primaire. Tellement important qu’il faut le faire au bon moment, pas comme moi, d’où mon conseil de prudence. 

Loin de moi tout mysticisme, quatrième dimension et autre porte de la perception. À mon avis, le LSD n’a aucun sens caché, il permet juste un autre point de vue, une nouvelle perspective qui nous remet à notre place.

On sait rien de rien. Et ça, faut le savoir.

Hors ligne


Ocram 
Adhérent PsychoACTIF
Suisse
21910
Date d'inscription: 25 Jan 2019
Messages: 3292
Blogs

Zénon a écrit

Hier soir, j’étais bourré complet avec un clavier entre les mains : funeste combinaison

Hehehe la magie du vendredi soir big_smile

T inquiète ça roule comme ça.

Bonne recup et à plus,

Ciao

Ocram

Hors ligne


marvin rouge 
Psycho sénior
1611
Lieu: nowhere
Date d'inscription: 05 Jun 2012
Messages: 756
Kaos est passé par sa fenêtre à Marseille...

Poupout papillon !! poupout..
falling, floating, flying..
L'essentiel est invisible pour les yeux, on ne voix bien qu'avec le coeur ! St Ex
ROSA PANTOPON !

En ligne


Zénon 
Nouveau membre
France
300
Date d'inscription: 20 Oct 2019
Messages: 17

marvin rouge a écrit

Kaos est passé par sa fenêtre à Marseille...

I know, c’est même pour ça que je faisais référence à la défenestration. Et pourtant, on peut pas dire qu’il était novice en matière de psychédéliques.

Il n’est pas mort sur le coup, mais s’est retrouvé dans un état végétatif pour se réveiller avec pas mal de ses capacités cognitives diminuées.

Depuis, plus de nouvelles, je ne sais où il en est.

Et c’est ni le premier ni le dernier.

Mon premier trip, j’avais 15 ans, un spirale double face, dans une station de ski. Les dizaines qui ont suivis, j’étais devant un mur de baffles à creuser des tranchées, à voir le son et entendre la lumière. La musique, y a pas à dire, ça sauve dans ces cas-là.

Et puis, un jour, je me suis retrouvé perdu dans un champ de salades en Hollande après avoir gobé trois fois la dose recommandée de psilos mexicains. De plus, pas d’héro dispo pour me calmer. Pendant plus de douze heures, au milieu des salades, j’ai vu des chevaux à bascules sur une mer de sang déchaînée. Le pire trip de ma vie. Depuis, j’ai arrêté.

J’ai de la salvia à la maison. Mais même ça, de regarder le pochon, j’ai des crises d’angoisses.

Un jour, j’y reviendrai. Plus tard. Peut-être.

Comme quoi, avec l’âge et un peu de recul, je me rends compte aujourd’hui que le LSD est tout de même à prendre avec des pincettes pour les nouveaux venus.

Hors ligne


Rick
Modérateur
25233
Date d'inscription: 18 Sep 2018
Messages: 3347
Blogs

Zénon a écrit

Comme quoi, avec l’âge et un peu de recul, je me rends compte aujourd’hui que le LSD est tout de même à prendre avec des pincettes pour les nouveaux venus.

Et pourtant c'est l'un des psychédéliques les plus beginner friendly :
- court
- peu envahissant physiquement
- absence presque totale de body load, son gros point fort je dirais pour les "newbs"
- mental & visuels proportionnels donc pas besoin de surdosé une substance pour avoir les hallucinations (comme ce serait le cas pour la MDMA qui devient visuelle uniquement en cas de surdosage important) - ce serait vraiment dommmage que les visuels n'apparaissent qu'au delà de 200micron là où dans le monde réelles on peut les entrevoir vers 50-70 je crois


mais bon ouais ça reste un psychédélique
un truc qu'on a presque intégralement déraciné de notre société,notre quotidien.

Quels sont les rites européens liés aux psychédéliques? il n'y en a presque plus et leur retour date des 60's et + .. on a même pas de guides pour les débutants (on a eu la flemmingite aiguë) donc c'est un peu comme manier un lance flamme.
Même si 90% des gens du forum pourrait se débrouiller pour faire cramer une voiture ou une chèvre attaché à un poteau. Il y en a bien 2-10% qui vont se brûler légèrement ou faire n'importe quoi... et ben les psychédélique c'est pareil. Un autre outil qui est relativement "facile" pour du LSD là où de la DMT en joints *dans les collèges owi* , du DOC qui dure bien 20H de trip dur, et un bon gros dérivé de pcp rc des 2010's pourrait bien rétamer l'usager moyen.

Dans un monde parallel , hoffmann aurait synthétisé toutes les lysergamides  et choisi la molécule la plus adaptée aux débutants (plus courtes, etc) et la révolution psychédélique aurait eu lieu. Mais bon pour lui c'était LE lsd, LE destin avait décidé que lui... mais en fait pas trop, tant pis. Rip sweet prince

Hier soir, j’étais bourré complet avec un clavier entre les mains : funeste combinaison. Je regrette quelques-uns de mes messages, ici et ailleurs — tu verrais les textos que j’ai envoyés ! Ce matin, remords et gueule de bois.

chez les modos on a l'habitude big_smile un simple message autosignalement/signalement et ça nous permet d'avoir le contexte
c'est pour ça que personne n'est viré pour "un" dérapage en général il faut drifter comme dans mariokarts

Dernière modification par Rick (15 février 2020 à  15:02)


Contacter ou analyser un échantillon de drogue (gratuitement et anonymement)? envoyez un mail à l'équipe : modos@pscychoactif.org - Rick , modo fier détenteur d'un brevet des collèges.

Hors ligne


Cub3000 
Adhérent PsychoACTIF
4500
Date d'inscription: 06 Feb 2019
Messages: 152
Blogs

Janus a écrit

si tu as peur de faire un bad trip évite de prendre du LSD: tu n'es pas prêt.

Janus.

C'est pas franchement vrai ça.
Déjà ce truc "il faut être prêt" bon, je comprends le délire, c'est sûr que ça ne va pas être une bonne idée de prendre du LSD sans savoir un minimum où on va (même si au fond, on ne peut jamais réellement le savoir avant la première montée wink ), c'est sûr aussi qu'il faut préparer son set et son setting, être bien dans sa tête et dans un contexte où on se sent à l'aise, tout ça, ok. Mais n'en faisons pas trop non plus en mode grands initiés, "tu n'es pas prêt petit scarabée", parce que bon, c'est aussi ce genre de chose qui dramatise à outrance l'expérience et qui fait qu'on l'aborde avec beaucoup d'appréhension.
Alors que, bon, il n'y a rien d'anormal à avoir un peu peur avant de prendre un acide, pour faire une comparaison, moi à chaque fois que je monte sur le plongeoir de 5m à la piscine, avant de sauter j'ai toujours un peu les miquettes parce que je me vais me jeter dans le vide, et qu'il y a toujours un petit pincement. Ça ne signifie pas que je ne vais pas kiffer mon plongeon.
Alors c'est sûr que, si tu es complètement flippé au moment de prendre ton carton, il faut peut-être se dire que ça n'est pas encore le moment, ou alors, le prendre en fractionnant beaucoup la prise, avec une personne rassurante et qui connaît déjà le voyage...Mais de là à se dire que si on a un peu peur avant, c'est qu'on a pas encore fini sa longue préparation de padawan psychédélique, bon....N'en faisons pas trop non plus.

Un conseil perso : ne vas pas lire les TR où des gens racontent leurs freak-outs et leurs bad trips. Je pense vraiment que la peur du bad c'est un truc qui s'auto-alimente, plus on va penser au bad, lire des expériences de bads etc, plus on risque de bader.

Je ne sais pas si c'est 100% vrai mais j'ai souvent lu et entendu dire qu'au début du mouvement psychédélique, il y avait très peu de bads, parce que les gens y allaient en se disant qu'ils allaient découvrir une expérience merveilleuse. C'est devenu beaucoup plus fréquent lorsque le LSD a été interdit, et lorsque les autorités et les médias se sont mis à faire circuler des histoires cauchemardesques au sujet de cette drogue...

Si tu y vas avec confiance et dans de bonnes conditions, même avec une petite appréhension au départ, il n'y a pas de raison que ça se passe mal.

Reputation de ce post
 
+1 "dramatisation" concernant le LSD qui a une réputation absurde. Rick
 
Plein de bon sens ! (chez les tribus il n'y a pas de bad de DMT) -TheRealSlim'

...and we got to get ourselves back to the garden.

Hors ligne


Trippouw 
Débutant PsychoACTIF
France
000
Lieu: Bordeaux
Date d'inscription: 12 Jan 2020
Messages: 22
J’ai pas suivi la discussion mais je pense que mon point de vue à cet instant peut t’aider à te décider. Cela fait 1 ans que le LSD me donne envie, j’ai jamais passer le pas alors que j’avais la prod etc. Actuellement il est 17 heures je vien de prendre un demi de buvard.

C’est vraiment bizarre, je me sens libéré de l’avoir enfin fait, j’ai plus le choix, j’en ai très envie de toute façon mais l’angoisse est existante et je vais te dire ce qui a était décisif.

Ma pote en a pris avec moi la même dose hier soir, elle m’a bien parler et que au final m’a dit que sa passe, sa se gère même quand t’angoisse un peu, sa ma donner confiance, j’ai pris la même dose là et elle 3 fois la dose pour revenir au même état.

Je te dirais et ferais peut être un petit TR, j’ai un peu peur je t’avoue étant mal de tous les jours. Mais j’ai confiance et j’ai ce « truc » qui me dit cours à l’aventure, t’es prêt.

Sa viendras, et ne culpabilise pas si tu n’ose vraiment pas, c’est pas le bon moment.

Take care !

ÉDIT: elle vient de me lâcher « je t’avais pas dit, c’est puissant » lol sa me fait rigoler, c’était vraiment moi le mec angoisser à l’époque ?

Dernière modification par Trippouw (15 février 2020 à  17:09)

Hors ligne


Rick
Modérateur
25233
Date d'inscription: 18 Sep 2018
Messages: 3347
Blogs

Cub3000 a écrit

Déjà ce truc "il faut être prêt" bon, je comprends le délire, c'est sûr que ça ne va pas être une bonne idée de prendre du LSD sans savoir un minimum où on va (même si au fond, on ne peut jamais réellement le savoir avant la première montée wink ), c'est sûr aussi qu'il faut préparer son set et son setting, être bien dans sa tête et dans un contexte où on se sent à l'aise, tout ça, ok. Mais n'en faisons pas trop non plus en mode grands initiés, "tu n'es pas prêt petit scarabée", parce que bon, c'est aussi ce genre de chose qui dramatise à outrance l'expérience et qui fait qu'on l'aborde avec beaucoup [trop*]d'appréhension. *[Ajouté par Rick]

Cela fait vraiment plaisir de lire ça ! Merci Cub. En effet le LSD se tape une réputation "folle" entre les rumeurs plus ou moins fondés :
- Les UDs qui terminent leurs trips à l'hôpital psychiatrique (dramatisation)
- Les UDs qui se défenestrent (dramatisation)
- Les UDs qui se mutilent (zizi, peau)
etc.


Dans les faits, le LSD est juste un psychédélique parmis des centaines d'autres sachant qu'il y a d'ailleurs de nombreuses autres lysergamides dont certaines plus adaptés et moins adaptées aux débutants. Hoffmann n'a pas mis en lumière "le meilleur lysergamide", il y a de très fortes chances que VOUS préféreriez une autre molécule proche du LSD et ce pour de multiples raisons :
- Le LSD est trop fort ou pas assez.
- Le LSD est trop long ou pas assez.
- Le LSD est trop visuel ou pas assez.
- Le LSD a trop d'effets indésirables par rapport à "molécule"  donc je préfère ...

etc.

Alors que, bon, il n'y a rien d'anormal à avoir un peu peur avant de prendre un acide

C'est clair ! L'absence totale d'appréhension est plutôt un mauvais signe. En effet, Bêtise ou ignorance?

Un conseil perso : ne vas pas lire les TR où des gens racontent leurs freak-outs et leurs bad trips. Je pense vraiment que la peur du bad c'est un truc qui s'auto-alimente, plus on va penser au bad, lire des expériences de bads etc, plus on risque de bader.

Oui c'est comme lire sur Internet sur les antidépresseurs ou les neuroleptiques. A entendre les patients, ce sont des médicaments inefficaces, dangereux, aux effets indésirables inévitables. Sources d'échecs, de frustrations, de déceptions.

Dans les faits, ceux qui ont réussis a trouvé ce qu'ils recherchaient dans les Antidépresseurs ne vont pas venir raconter "leurs réussites" sur internet. Et ceux qui n'ont pas d'effets indésirables génants ne viennent pas s'exprimer sur les forums dédiés à la psychiatrie. Au final, on a un Biais énorme sur les personnes qui viennent s'exprimer. Pour psychoactifs et les drogues, on a une masse de membres qui ne viennent poster que quelques fois et ils se caractérisent ainsi :
- Prise ancienne (tout est fait de mémoire donc peu fiable)
- Cela s'est mal passé et ils s'en sont remis (ancien)
- Volonté bienveillante (protéger, informer ses pairs)
- Mais une mise en forme problématique ("Si j'avais su, le LSD quelle saloperie!!" , "je viens vous avertir que telle molécule c'est de la merde" , ou parfois un peu mégalo "je suis le premier à le faire, a avoir l'expérience et le recul et mon témoignage va changer vos destinés". Un topic comme celui ci par exemple, où une personne revient des années après avoir cru "prendre du lsd par voies dermiques" alors que l'on sait que c'est impossible. Dans ce cas là, la personne s'est vexé car elle pensait faire face à un public non initié qui allait "boire" ses paroles et qu'on allait s'agenouiller à ses pieds. Malheureusement vu que cela ne s'est pas passé comme dans son fantasme, elle est repartie comme les autres "gourous" avant lui.

Je pense vraiment que la peur du bad c'est un truc qui s'auto-alimente, plus on va penser au bad, lire des expériences de bads etc, plus on risque de bader.

Oui cela s'autoalimente. C'est pourquoi je m'estime être un bon sitter car je prends un malin plaisir à "briser" ces mécanismes de bad à la racine. Et donc les personnes que je sit sont généralement satisfaites : le bad on y fait front ENSEMBLE , par DEVANT. Le BAD on l'explore, on le pourfend. Je n'en ai pas peur, et mes sittés non plus. On ne fantasme plus dessus car on l'a exploré, doucement, pas à pas, avec un harnais de sécurité. J'ai appris que la part d'ombre fait partie de l'essence même des trips psychédéliques, souhaiter sa disparition est inutile, contreproductif, appauvris beaucoup les psychédéliques qui ne sont pas juste des hallucinations visuelles (une sorte de glaçage dans une soirée alcoolisée). C'est pourquoi j'invite les personnes ayant peur des bads trips à faire "face" à leurs peurs, à s'enfoncer un peu dans ces mécanismes justes assez pour les "détruire" au moins temporairement.

Ex: une personne a pris du lsd, 170mcg (soit environ 3 buvards) et me dit "toutes les personnes dans la soirée me regarde, pourquoi? cela me met mal à l'aise"
Donc là j'affronte le bad de front avec lui , on évoque la paranoïa comme effet indésirable commun de la molécule. Ensuite on s'expose au bad en allant dans la pièce principale. Je l'accompagne. "Tout le monde te regarde là ? Oui? Elle, elle te regarde? non? tu vois? Ah tu dis que tu ressens leurs regards mais ils ne sont pas là? donc c'est une hallucination? Non? etc etc. "oui c'est normal, cela est déjà arrivé pleins de fois avant toi etc".


Je ne sais pas si c'est 100% vrai mais j'ai souvent lu et entendu dire qu'au début du mouvement psychédélique, il y avait très peu de bads, parce que les gens y allaient en se disant qu'ils allaient découvrir une expérience merveilleuse. C'est devenu beaucoup plus fréquent lorsque le LSD a été interdit, et lorsque les autorités et les médias se sont mis à faire circuler des histoires cauchemardesques au sujet de cette drogue...

Si tu y vas avec confiance et dans de bonnes conditions, même avec une petite appréhension au départ, il n'y a pas de raison que ça se passe mal.

Aucune idée pour la fréquence des Bads 2020's vs 1960's. A mon avis il y a moins de bad trip par trip qu'à l'époque. Grâce à l'information, à la RDR, on connait mieux les molécules et comment éviter les effets indésirables. Désormais quand je vois des gens prendre des trips, si on met de coté les quelques  énergumènes qui ignorent/se moquent de la RDR et prennent tout ce qui passe sous leurs nez..
Boarf les gens normaux qui font gaff à leur santé physique et mental, ils ont de l'appréhension à cause de la molécule qui est souvent leur premier psychédélique. Donc ils font un peu gaff : surdosage, mélanges, atmosphères, ambiance (setting), voir ils préparent leur Set (Heureux? si tu es mal ne prend pas ça franchement= conseil souvent entendu). Ils savent que c'est potentiellement marquant. Les légendes parfois vraies, parfois reproduites après leurs inventions par des victimes influençables (mutilations sexuelles, dermiques, defenestration)
ont aussi créé une réputation au LSD de drogue dangereuse. Cela fait flipper les UD alors ils sont plus précautionneux. Mais la fin, ne justifiant pas les moyens, ces mythes ont aussi eu un impact NEGATIF pour tous les usagers :
- prohibition du produits
- fantasmes liés au LSD (désinformation)= plus de désinformation , terreau plus fertiles pour les BAD trips

C'est un peu comme quand ils ont dit que le cannabis rendait schizophrène. Ben pour la frange de la population la plus fragile, ils "psychotent" en y pensant et du coup ça peut provoquer des troubles comme les bouffées délirantes. Alors que ces troubles, ils ne les auraient pas eu si à la place de "cannabis rend schizo" on avait inventé un autre mythe "le cannabis rend homosexuel" là a part ceux qui psychotent sur l'homosexualité , qui ont des troubles homophobes/baux chelous, ben yaurait eu moins de bad. Tous ces mythes sur le LSD ont donc préparé un terrain plus "glissant" et pas idéaux pour un psychédélique. Peut être que dans les 60's cela n'avait pas encore cette mauvaise réputation et donc les plus fragiles ne pouvaient pas y penser.... mais en même temps aujourd'hui en 2mn et 3 clics on peut avoir accès à de superbes articles sur le LSD comme celui ci :
https://www.psychoactif.org/psychowiki/ … 9moignages

Or avec ce type de source, moins de bads trips! car la RDR et la préparation des  trips (SET&SETTING) diminue au moins de 3/4 j'imagine, le nombre de bads..

Si tu y vas avec confiance et dans de bonnes conditions, même avec une petite appréhension au départ, il n'y a pas de raison que ça se passe mal.

Oui et d'ailleurs c'est plutôt anecdotique , littéralement, les horrors trips. La plupart du temps, les psychédéliques ne produisent pas des trips mémorables dans leur inconfort. Ce ne sont pas des sources de traumatismes mais au contraire, des outils par ex. la mdma est un bon outil psychédélique pour les personnes ayant subit un choc, un trauma très important. Vu que la molécule fait parler et t'oriente vers les sujets graves, Ann shulgin a souhaité l'utiliser dès les 70's comme outil pour les psychothérapeutes

Mais la prohibition nous a ralentit de 50 ans minimum, on se retrouve a avoir nos outils interdits pour des raisons politiques inintéressantes... Du coup on a même pas de projet de psychédélicothérapie en france ou c'est balbutiant. Serrah, qui est le président d'une association de RDR , a eu la chance de participer au projets MAPS (www.maps.org) et il compte débuter un doctorat en psychédélicothérapie merci-1 il en parlera mieux que moi! mais oui les psychédéliques, dans un cadre adapté et par des profesionnels formés , pour moi ils ont un potentiel thérapeutique important pour les gens traumatisés par ... une guerre, un viol, un cambriolage etc. Pour l'instant un gros "client" serait l'armée et ses vétérans cabossés par l'irak ou l'afghanistan.


Serrah a écrit

Dernière modification par Rick (15 février 2020 à  18:14)

Reputation de ce post
 
Merci pour ce com, vraiment :) - Cub3000
 
Merci pour la vidéo Rick, un docu fort intéressant ! - Serrah

Contacter ou analyser un échantillon de drogue (gratuitement et anonymement)? envoyez un mail à l'équipe : modos@pscychoactif.org - Rick , modo fier détenteur d'un brevet des collèges.

Hors ligne


Zénon 
Nouveau membre
France
300
Date d'inscription: 20 Oct 2019
Messages: 17
T’énerve pas, Rick.

Attends, je rentre du boulot. Laisse-moi me rouler une clope et me servir un whisky. Très, très dangereux, l’alcool et le tabac...

Je vois que ce sujet te touche particulièrement, t’en connais un rayon. Moi qui parle pourtant anglais, j’ai même parfois du mal à déchiffrer tous les anglicismes. J’ai bien lu tes messages et suis ravi d’en apprendre autant. Sincèrement. Ce site est décidément fascinant.

D’accord avec le côté : « Jeune padawan, prêt, tu ne l’es pas encore. » Pas envie de passer pour le vieux papi des free parties. Et puis merci, mais je suis pas si vieux, à peine 40 balais. Mais quand j’entends parler de la Sound Conspiracy, excuse, je frémis et ne peux m’empêcher de partager deux, trois souvenirs.

Ces dernières années, j’étais perdu à l’étranger, sans Internet, ignorant beaucoup notre modernité. Je découvre à peine les « research chemicals » grâce à ce site. Pour moi, c’est de la science-fiction et je donne juste mon opinion. 

Et encore d’accord sur l’appréhension. J’ai pris mon premier trip à l’âge de 15 ans dans une station de ski sans savoir du tout ce que c’était. « C’est pas ton petit bout de carton de merde qui va me faire quoi que ce soit. » Quatre heures plus tard, je me baignais littéralement à moitié à poil dans la fontaine centrale d’Ax-les-Thermes, la nuit et en plein mois de février par moins deux degrés. Premier et meilleur trip de ma vie, une pneumonie, mais pas une seconde de psychotage, car je n’avais absolument aucune appréhension.

Aujourd’hui, beaucoup d’information. Trop d’information tue l’information, d’où l’appréhension de certains pour leur première prise quand ils lisent une flopée de témoignages de bad trip et autres articles prémâchés.   

Permets-moi un petit flash-back de papi des free parties : 

Années 90, pas Internet, aucune info. Rien, juste un Anglais qui te vend des buvards avec des dessins dessus : Panoramix, Hofmann, Bart Simpson, Fat Freddy, etc. Tu fais confiance, une prière et gobe ça telle une hostie. En gros, tu fermes ta gueule et prends ce qu’on te donne. Médecins du Monde, Techno Plus, les testeurs et le reste débarqueront plus tard. Et j’ai vu des gars dans des camions, je te raconte pas leurs labos. Quand tu dis que les effets sont courts, je suis surpris. Je me rappelle que chaque perche d’un buvard entier durait huit bonnes heures, et le reste de la journée pour redescendre.

Durant cette période, j’ai laissé quelques potes sur le carreau. Okay, une infime minorité, j’en ai perdu bien plus à cause de la picole et de l’héro. Mais bon « sitter », fin psychologue ou pas, à moins d’un taquet de came ou d’une ambulance, sur le coup, bon courage pour les faire redescendre.

Ne surtout pas diaboliser, le LSD n’est pas plus dangereux qu’une autre molécule, tout dépend de tout, mais ça pique quand même un peu plus que la camomille. Quand je croise un nouveau venu, jeune ou pas, qui veut tenter l’expérience et me demande mon avis, je dis : « Vas-y, mais attention. » Comme je le ferais pour l’héroïne, pour d’autres raisons.

Ai-je besoin de préciser être contre la prohibition et pour l’usage thérapeutique des psychédéliques ? Je vais même plus loin et pense que le passage par un psychédélique est une étape indispensable dans une existence, ça nous remet direct à notre place. Une condition : le faire dans les meilleures conditions. Pas à l’arrache, n’importe où et avec n’importe qui. Un voyage se mérite.

Je trouve au contraire que le LSD a aujourd’hui très bonne presse, bien meilleure qu’une décennie en arrière. En ce moment, aux USA, c’est le revival des psychédéliques. En Californie, dans la Silicon Valley, Joe Rogan, micro-dosage, DMT, séance d’ayahuasca, tourisme chamanique des occidentaux en Amérique latine, nouvel état de conscience, etc. — on entend parler que de ça. À croire que c’est la nouvelle vieille panacée. Je me méfie. Timothy Leary et compagnie se sont déjà bien vautrés. Le troisième œil à cinquante francs le buvard, j’y crois pas. Le mysticisme qui entoure ces molécules m’a toujours un peu gonflé. Le LSD est juste une substance parmi les autres avec ses effets particuliers.

Entre les jeunes, les vieux, les pros, les contres, les sceptiques, les illuminés, les uns et les autres, un juste milieu est à trouver.

Mais je digresse complet, je suis hors sujet et ne sais plus de quoi je voulais parler...

Ah si, je préfère de loin les opiacés. Mais attention, les enfants, la diacétylmorphine peut aussi être dangereuse. En revanche, peu de cas de défenestration. Du moins sous son influence. En manque, par contre... 

Bonne nuit, l’ami.
Reputation de ce post
 
J'adore cet échange :) - Cub3000

Hors ligne


Rick
Modérateur
25233
Date d'inscription: 18 Sep 2018
Messages: 3347
Blogs

Zénon a écrit

T’énerve pas, Rick.

Attends, je rentre du boulot.


Une journée de plus dans le monde nrv de rick


https://petitsfilmsentreamisdotnet.files.wordpress.com/2015/05/2.gif



Bon alors déjà t'es qui zénon pour me dire de me calmer?!!!
Je te propose un RDV à la gare pour régler ça , animaux de combats autorisés mais pas les amis. 1V1.
Sans règles.

Je découvre à peine les « research chemicals » grâce à ce site.

Ow! Longue sieste?!


ça existe depuis une 20aine d'année et c'est "grand public" depuis 5ans environ après vu qu'ils ont tous été bannis ou presque (pour la France et pas mal d'autres pays)

ça n'existe plus vraiment le truc des "produits de recherche , designer drugs, legal highs"

Zénon a écrit

Mais je digresse complet, je suis hors sujet et ne sais plus de quoi je voulais parler...

:') j'ai l'impression que tu as perdu le fil en revenant chez toi haha

Dernière modification par Rick (Hier à  20:05)


Contacter ou analyser un échantillon de drogue (gratuitement et anonymement)? envoyez un mail à l'équipe : modos@pscychoactif.org - Rick , modo fier détenteur d'un brevet des collèges.

Hors ligne


Rick
Modérateur
25233
Date d'inscription: 18 Sep 2018
Messages: 3347
Blogs

Zénon a écrit

Je découvre à peine les « research chemicals » grâce à ce site. Pour moi, c’est de la science-fiction et je donne juste mon opinion.

lol j'adore

en gros t'as eu accès au drogue avant et après internet?


Pour résumer :

LES RC ont révolutionné le catalogue des "drogues" pour le grand public

- opio : u47700
- stims : les cathinones et les psychédéliques à bas dosages (avant qu'ils deviennent "vraiment" psychédéliques)
- empathogènes : très riche là aussi
- psychédéliques (80% des rc) : là où les rc sont les plus intéressants!! Tryptamines, phénés principalement.
- dissociatifs : beaucoups de dérivés de pcp, d'alternatives à la kétamine/salvia/dxm

alors que coté stupéfiant on avait tjr les mêmes produits sad


au début des rc on pouvait obtenir des drogues pures et légalemeent

aujourd'hui même si les rc sont illégaux, on a quand mêmes des produits de bonnes qualités... mais les sources sont plus rares... tous les produits sont des stupéfiants parfois des psychotropes mais au final pour nous ça change roien c'est aussi illégal et autant punis que les autres.. hmm

donc ouais t'as raté le train lol aujd c'est galère de trouver certains rc voir certaines catégorie (opioïdes par ex.)



Les RC c'était vraiment génial ! La prohibition va menacer les RC et leurs existences donc là on sait pas trop ce qu'il va se passer sad

Dernière modification par Rick (Hier à  20:17)


Contacter ou analyser un échantillon de drogue (gratuitement et anonymement)? envoyez un mail à l'équipe : modos@pscychoactif.org - Rick , modo fier détenteur d'un brevet des collèges.

Hors ligne


  • Psychoactif
  •  » Forums 
  •  » LSD 25
  •  » "prendre du LSD en ayant peur de faire un Bad trip"

Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

[ Forum ] Première fois - Tester le lsd : peur des bad trip
par Acidcoree, dernier post 25 mars 2018 à  11:02 par Acidcoree
  18
[ Forum ] Expériences - Trip report - A toi qui va prendre du LSD, voici ce qui va t'arriver
par Ingenieurpianiste, dernier post 02 septembre 2018 à  12:31 par Mascarpone
  8
[ Forum ] Bad trip - Bad Trip, Lsd
par Trippy Toadstool, dernier post 07 novembre 2017 à  18:30 par Trippy Toadstool
  17
  [ PsychoWIKI ] Les Lysergamides
  [ PsychoWIKI ] LSD, effets, risques, témoignages



    Psychoactif en Images
    Plus d'images psychoactives
    En ce moment sur PsychoACTIF  
     Appel à témoignage 
    Témoignage : problème d'accès à la méthadone dans les CSAPA
    Il y a 3jCommentaire de Macama06 (5 réponses)
     Appel à témoignage 
    Questionnaire PAACX pour les chemsexeurs HSH
    Il y a 3jCommentaire de LeChatNerveuxDepressif (1 réponse)
     Forum UP ! 
    Fluoxetine - Fluoxetine réduit les effets des drogues ? (cocaine, amphet, kétam...
    Il y a 1jDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum 
    Seringue - Quelle(s) seringue(s) utilisez vous et pourquoi ?
    Il y a 7mn
    4
    Commentaire de Gribouille78 dans [Injection et réductio...]
    (83 réponses)
     Forum 
    Vein Finder DIY - prototype Lampe IR pour repérage veines
    Il y a 10mnCommentaire de Stelli dans [Au coin du comptoir.....]
    (1 réponse)
     Forum 
    Quelques questions d'un policier vis à vis des drogues en général
    Il y a 16mn
    26
    Commentaire de janis dans [Echanges entre profes...]
    (41 réponses)
     Forum 
    Mode de consommation - Est-il possible de se servir pour la cocaïne basée avec uVolcan...
    Il y a 23mnCommentaire de Vivel dans [Cocaïne-Crack...]
    (5 réponses)
     Forum 
    Cherche prix et photos de prods pour enrichir le PsychoWIKI
    Il y a 25mn
    206
    Commentaire de Vivel dans [Conseils généraux de...]
    (1445 réponses)
     Forum 
    Vaporiser - Le cannabis pour guérir mon anxiété ?
    Il y a 28mn
    1
    Commentaire de Itrytoenjoylife dans [Cannabis...]
    (7 réponses)
     Forum 
    Culture - First flush GrowKit Panama
    Il y a 28mnCommentaire de qried dans [Psilocybe - Champigno...]
    (3 réponses)
     Forum 
    Clorazépate - Plus fort que le Tranxene
    Il y a 29mnNouvelle discussion de Psyborg dans [Benzodiazépines...]
     Blog 
    Le mal physique pour le bien mental
    Il y a 21h
    1
    Commentaire de subumetha255 dans le blog de drusky
    (4 commentaires)
     Blog 
    Descente en enfer avec la méthadone injectée
    Il y a 24hCommentaire de Grotaké dans le blog de micahmichien
    (19 commentaires)
     Blog 
    Chapitre 12 Éphémère
    Il y a 1jCommentaire de Rick dans le blog de Courtecuisse
    (1 commentaires)
     
      QuizzZ 
    Evaluer votre dépendance au cannabis
    Dernier quizzZ à 18:31
     PsychoWIKI 
    Les vaporisateurs de cannabis
     Topic epinglé 
    Cannabis : vous vous êtes mis à la vaporisation, expliquer nous c ...
     Nouveaux membres 
    mools, jadecoco, juliecbd, subumetha255, kilko69 nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
    S'identifier

    Mot de passe oublié

    Morceaux choisis 

     MDPEP (Methylenedioxy-PV8)
    par ff4life, le 18 Feb 2020
    Yo les psychos, ça faisait un bail que j'avais pas contribué au forum, j'espère que tout le monde va bien ________________________________________________ J'ai très récemment eu l'occasion d'expérimenter la MD-PV8, également dénommée MD-PEP par les sites de vente en ligne, mais à tort, p...[Lire la suite]
     4-ACO-DMT: expérience de mort imminente
    par Psychotropeur, le 14 Jun 2019
    Bonjour a tous! J'ai décidé de vous partagé mon expérience avec la 4-ACO-DMT, qui fut mon plus grand voyage psychédélique. Tous a commencé avant hier. Je n'avais jamais consommer de grandes doses de psychédéliques, et je n'avais pas forcément prévu de le faire, étant TRES sensible a ces...[Lire la suite]
     Vous vous sentez à l'aise au CAARUD ?
    par HeroinIsMyLife, le 13 Feb 2020
    Moi parfois oui parfois non. Genre hier, j'y suis allé car une socio-esthéticienne vient nous faire des soins, et elle est très douce, agréable, et gentille. Ca me relaxe. Sauf que j'ai passé un aprèm pourri : non seulement je n'ai pas pu la voir, trop de monde (pas de bol c'est comme ça), ma...[Lire la suite]
    Tous les morceaux choisis
    Les derniers champis

    100% d’accord, Stelli dans [forum] Quelques questions d'un policier vis à vis des drogues en général
    (Il y a 9mn)
    Texte mis dans les morceaux choisis de Psychoactif. (pierre) dans [forum] MDPEP (Methylenedioxy-PV8)
    (Il y a 3h)
    Très pertinent. Stelli dans [forum] Expérience de mort avec Taz
    (Il y a 4h)
    Merci pour les liens Fil, je suis dans le même cas que toi. Stelli dans [forum] Le cannabis pour guérir mon anxiété ?
    (Il y a 4h)

    Pied de page des forums