PsychoACTIF / Résultats de la recherche
Recherche » Forums » Auteur : cosmococcyque

Codéine et dihydrocodéine » L’effet LP du Dicodin » 11 février 2021 à  13:05

J'ai été moi aussi substitué avec le DIcodin LP 60 mg ; pendant un an, peut-être un peu moins. Je crois que ça tournait autour de 9 cp par jour, à prendre en deux ou trois fois. La plupart du temps je prenais les comprimés sans les altérer, mais il m'arrivait de bloquer sur une envie soudaine d'aller plus loin, et je réduisait alors 5 à 6 comprimés en poudre, puis je les diluais dans de l'eau chaude avec un jus de citron (je sais pas si c'était utile à la dilution, je le mettais dans le doute - la poudre se diluait pas bien, comme le mentionne Zaz, un excipient devient pâteux et peu soluble). Le goût était atroce, comme avec beaucoup d'opi, mais j'avais la net impression que ça montait plus vite et plus fort.

Comme toi, ce traitement passait pas très bien dans les pharmacie. Une fois une pharmacienne m'avait sorti que c'était comme la méthadone et qu'elle ne pouvait me le délivrer à ces dosage sans une primo-prescription en CSAPA... Et puis un jour l'addicto à reçu un courrier de la s …

Cannabis » Pensez-vous que la répression de la consommation de cannabis permet d’en limiter l'ampleur ? » 27 janvier 2021 à  14:15

Pour être honnête, si l'on se restreint à répondre strictement à la question, je n'ai aucune idée de la proportion de personnes dissuadées par l'illégalité du cannabis par rapport à celles qui osent braver l'interdit. Je ne pense pas que le fait que l'interdit attise la convoitise s'applique uniformément à tous les individus. On pourrait comparer les statistiques par rapport à une drogue légale comme l'alcool pour avoir un début de réponse, mais les produits sont si différents, et il y a tant de facteurs qui influent sur la volonté de consommer l'un ou l'autre que je ne sais pas si ce serai pertinent.

Par contre, mais là je ne vais rien dire de neuf, c'est lorsque l'on prend en compte les effets collatéraux du dispositif de répression (trafic, violence, désinformation, produits frelatés, coût sociétal, etc...) qu'il est plus aisé de répondre à la question. Et comme beaucoup ici, j'ai le net sentiment que l'approche soutenu depuis les années 70 n'est pas la bonne, et qu'il est navrant …

Oxycodone (Oxycontin) » Psychowiki Oxy » 02 novembre 2020 à  11:56

Je dirai que "miose" a été utilisé à la place de "myosis", qui correspond au rétrécissement des pupilles accompagnant parfois la prise d'opioïdes. Mais c'est, il me semble, un effet plutôt fréquent (en tout cas pour un usager qui n'aurai pas une forte tolérance, il est vrai que ça devient moins courant en cas d'usage chronique).

Pour l'écoulement, je sèche...

Méthadone » Switch méthadone > morphine (skenan) – probléme (tolérance ?) » 15 septembre 2020 à  13:02

Hello,

Tu mentionnes une équivalence morphine/méthadone d'environ 100mg pour 40mg lors de tes précédentes expériences. Mais le fait que la méthadone a une durée de vie dans l'organisme beaucoup plus grande empêche de raisonner par proportionnalité pourun changement de dose avec consommation quotidienne au long cours.

Par exemple, su wikipédia (à prendre avec des pincettes donc), il est écrit que la moitié de la dose de méthadone est éliminé au bout de 24 à 36 heures. Mettons pour simplifier qu'il faut un jour pour en éliminer la moitié. Cela veux dire que le lendemain, lorsque tu prends une nouvelle dose, tu auras encore la moitié de celle de la veilile (donc 1,5 fois la dose prescrite). Le surlendemain, tu auras ta dose, plus la moitté de la veille, plus le quart de l'avant-veille (--> 1,75 x dose), etc
En continuant ce raisonnement, à la limite on s'apperçoit que la dose réelle de méthadone si elle est prise constamment de manière quotidienne depuis plusieurs semaines est le double …

Enthéogènes » pavot, je prépare une fiche, aidez moi » 11 juillet 2020 à  21:33

Sinon, dans les zones géographique à étés secs (par exemple Turquie), les plantes des plantations "officielles" sont laissées à sécher sur le pied encore en terre. La plante séchée est ensuite ramassée, on récupère les graines, et la paille (tige + feuilles + capsules vides) est utilisée pour les médicaments (on peut bien sûre en faire des décoctions, infusions, etc...).
Je ne sais pas si en France, le climat est assez chaud et sec pour procéder ainsi. Peut-être dans le sud...

Enthéogènes » pavot, je prépare une fiche, aidez moi » 10 juillet 2020 à  20:45

Il semblerait que ces capsules aient moisies. Mieux vaut ne pas les consommer, en tout cas par voie orale...

Kratom » kratom + psylo » 06 juin 2020 à  20:58

Personnellement, j'utilisais le Kratom pour atténuer les effets des champignons ou des cactus si je n'arrivais plus à encaisser. Je ne pense pas qu'il y ait de contre-indication (dans le sens où ça pourrait être dangereux), encore que le kratom est un tel cocktail de molécules... Mais je déconseille, car il ne me semble pas qu'il y ait de synergie, je pense que le kratom ne fera que réduire les effets de tes psylos, autant prendre les deux séparément - ou garder le kratom en cas de problème. Il y a aussi le fait que le kratom peut facilement donner des nausées, ce qui n'est pas forcément agréable dans un trip de champi.

Edit : après, il y a des gens plus sensible aux effets excitant du kratom, peut-être qu'à petite dose... Mais là je ne peux psa témoigner.

TSO - maintenance aux opiacés » En confinement, consommez vous plus ou moins de méthadone et buprénorphine ? » 20 mai 2020 à  12:02

Pour ma part le confinement a eut un effet régulateur sur ma consommation de méthadone.

Quelques éléments de background : je suis substitué depuis 7 ans avec cette molécule. Les 2-3 premières années j'étais plutôt stable à 40 mg, mais suite à des changements assez importants dans ma situation personnelle (et puis la fin de la lune de miel sans doute aussi) j'ai commencé à consommer chaotiquement et à enchaîner les recouvrement ainsi que les augmentations de posologie. J'ai fais un plateau de deux ans à 120 mg par jour mais avec les recouvrement j'étais plutôt en moyenne à 160 mg/jour, puis redescendu à 80 mg depuis six mois, toujours à +30% à cause des débordements chroniques. Je ne fais pratiquement jamais d'écart avec autre chose que la méthadone, je ne ressentais que des effets désagréables quand j'essayais.

Avec cette vacherie de virus et le confinement, j'ai commencé à bien flipper sur la possibilité d'une rupture de l'approvisionnement (tellement de possibilités : l'histoire d …

TSO - maintenance aux opiacés » Acces à la méthadone et buprénorphine et matériel de RDR en temps de coronavirus » 27 avril 2020 à  10:31

[quote=Elliryc]Oui tout à fait, à parce-que mon ordo a déjà été renouveller.
Pourtant sur l'arrêté il est bien noté [b]jusqu'au 31 mai 2020[/b]

Du coup demain je vais prendre des risques de côtoyer des gens malades à cause des pharmaciens qui détournent les lois comme ça les arrangent...[/quote]
Peut-être qu'en essayant de leur présenter la chose du point de vue de leur propre intérêt ça se passera mieux : si tu leur dis qu'en t'obligeant à consulter, tu risques d'être contaminé, et donc de te trouver contagieux lorsque tu viendras récupérer ta prescription, ce qui entraînera un risque de l'être à leur tour pour tous les travailleurs de l'officine, et par extension pour leur clientèle... Ce que vise justement à éviter l'arrêter dont ils ne semblent pas faire grand cas.

Mais bon, y'aura sans doute quelques irrécupérables qui auront plus envie de casser les ***lles d'un UD que de protéger les autres, et/ou qui ne supporterons pas de se voir faire la leçon par un petit tox.

Sinon , c …

Méthadone » Arrêt brutal méthadone - confinement » 02 avril 2020 à  05:36

Quand je lis ce qui arrive à ce pauvre WilliamLee, je me dis que ce genre de doc devrait être dénoncé à l'ordre des médecins. Je sais bien que c'est pas glorieux de faire la balance toussa toussa, mais enfin quand ils s'installent ils ont une obligation de soin ou quelque chose d'approchant non ? Ou alors de la non assistance à personne en danger ? Si c'est la seul manière de pouvoir en finir avec ce genre de maltraitance idéologique...
Car c'est sûrement de ça qu'il s'agit : on imagine bien se qui a du se passer dans la tête du mec. Il a pensé que c'était là l'occasion rêvée pour que ce petit tox se sèvre, et que lorsqu'il serait clean dans une semaine il le remercierait de ne pas avoir cédé. En tant que professionnel, le monsieur devrait savoir que la méthadone va lui en faire baver pendant des semaines (et peut-être pire encore, était-il au courant, et s'est dit qu'après cette longue séance de torture il réfléchirait avant de recommencer). Honnêtement, ça me révolte que ce mec se p …

Au coin du comptoir.... » Pourriez-vous partager vos livres préférés en ces temps de confinement? » 24 mars 2020 à  18:54

[quote=Zénon]http://www.journaldeparis.com/substitut/
Éric Maravelias[/quote]
Il est bien mignon ce monsieur. Seulement c'est tellement facile de cracher dans la soupe une fois qu'on n'a plus à la boire... Mais c'est vraiment dégueulasse pour les autres.

Bien sûr y'a un peu de vrai dans ce qu'il dit (enfin sur la fin il part totalement en vrille, le bon vieux cliché des grand méchantes élites), mais perso, je suis sous métha depuis 7 ans, et c'est quand même pas une sinécure : le manque vient me titiller soir et matin, . C'est pas le manque ultime d'un arrêt net, mais c'est suffisant pour qu'il n'y ait pas beaucoup jours où je me dis pas qu'il faudrait quand même revenir à une vie moins pénible (mais est-ce seulement possible ?). Et cette histoire de la douleur qui finit par vous forcer à en finir, que fait on de ceux qui n'en peuvent vraiment plus et décident d'en finir dans le sens le plus exact du terme ?

Non franchement, c'est rétrograde. …

TSO - maintenance aux opiacés » Acces à la méthadone et buprénorphine et matériel de RDR en temps de coronavirus » 23 mars 2020 à  14:00

[quote=MéthylèneDioxyMéthamph]Parceque c'est nécessaire ?
Le facteur tu lui met des gants sa l'empêche pas de livrer le courrier ils sont en contact avec personne vu que les gens sont chez eux

Moi ici j'ai pas de problème d'ailleurs y a aucune source officielle qui va dans ton sens

Dans ton village ils sont juste faignant y a encore moins de risque qu'en ville et il passe pas c'est une blague[/quote]
Sur la tournée peut-être, mais en amont il y a la réception des sacs de courrier qui passent de main en main, le tri, etc... Nécessairement, ça implique un regroupement de personnes sur les sites, donc des risques de contagions. Et puis on ne sait pas vraiment combien de temps le virus reste contagieux sur les surfaces inertes. Ici on lit trois heures, puis le lendemain on entend 9 jours... Bref, les lettres elle-mêmes pourraient être contagieuses.

Et il faut se rappeler une chose : même [b]une[/b] seule personne de plus ou de moins ça peut changer beaucoup de chose. Au départ, il n' …

Au coin du comptoir.... » Pourriez-vous partager vos livres préférés en ces temps de confinement? » 21 mars 2020 à  15:00

[quote=Zénon]Bizarre que tu le trouves déprimant, car sur ton profil, ta signature est « Don't try ». J’imagine que tu fais justement référence à l’épitaphe sur la tombe de Bukowski. Je me trompe ?[/quote]
Ouai, c'est vrai. Mais je me rappelai même plus que j'avais mis cela. C'est que quand j'ai ouvert mon compte sur psychoactif en 2013 j'étais dans à fond sur Bukowsky, et Henry Miller aussi. C'est vrai qu'à ce moment il me faisait bien marrer. Mais aujourd'hui quand j'y reviens je trouve ça badant, mais c'est qu'un point de vue du à mes dispositions du moment. Et je conseil vivement tout de même. De toute façon en ce moment j'arrive plus à kiffer grand chose...

Edit: put*** les écorchages d'orthographe, désolé si y'a des pointilleux en la matière

Au coin du comptoir.... » Pourriez-vous partager vos livres préférés en ces temps de confinement? » 21 mars 2020 à  06:10

Un truc d'actualité : [i]La Caverne des Pestiférés[/i], par Jean Carrière. Et si le style te plait l'[i]Epervier de Maheux[/i] du même auteur. Par contre, c'est pas que c'est triste, mais c'est pas particulièrement optimiste non plus.

Ou alors en mode plus naïf : [i]Les Clochards Célestes[/i], de Jack Kerouac. Un classique... Un des seuls livre de Kerouac qui reste positif du début à la fin. Quoiqu'au bout d'un moment on peut trouver toutes ces histoires de zen un peu niaises... Mais c'est pas mal je pense en ce moment pour essayer de positiver.

Voilà voilà, trois livres qui m'avait marqués et qui me reviennent à l'esprit. C'était le bon temps, celui où je pouvais encore lire. Par forcément mes "préférés", j'en ai pas vraiment.

Bukowsky c'est pas mal, mais je trouve que c'est parfois un peu déprimant ces ambiances... On imagine tout de suite les lendemains de cuite avec odeur de dégeuili, bière éventée et tabac froid. C'est parfois très drôle mais moi ça me foutait en général le bou …

TSO - maintenance aux opiacés » Acces à la méthadone et buprénorphine et matériel de RDR en temps de coronavirus » 19 mars 2020 à  08:49

A-t-on plus d'informations à ce sujet ? La situation a-t-elle évoluer ? Y a-t-il des cas recensée de personnes dont la continuité du TSO n'a pas été assurée ?

C'est vraiment très stressant. Je fais avec un addicto libéral, en ce moment il envoie l'ordo par la poste à la pharmacie ou fax, et m'envoie une copie par mail par sécurité. Pour l'instant ça fonctionne, mais j'ai quand même la trouille, si dans trois semaines le doc ne répond plus ou ma pharmacie a fermé, ou il n'ont plus de livreurs en activité, que l'on ne peut pas se rendre à un CSAPA parce qu'il n'y en a plus ou que les transports en communs ne sont plus assurés... Ca fait beaucoup de si, mais la situation se dégrade tellement de jour en jour...

Méthadone » Coronavirus et approvisionnement TSO » 13 mars 2020 à  07:00

Ouai, j'imagine que y'aura toujours moyen d'avoir ses médoc in-fine, c'est plus sur la continuité que je pose des questions. J'ai pas de stock comme précisé plus haut. Avec la substitution j'ai pas connu de vrai sevrage depuis 7 ans, j'ai oublié ce que c'est. Mais en même temps ma capacité à les encaisser a diminué. La dernière pire fois, j'ai pas eut de métha pendant 36h, je l'ai senti passé.
Je sais pas comment je réagirai si je dois passé trois jours sans ou plus. Cette maladie emporte les plus faibles, et indirectement je suis faible. Quoique j'imagine que j'irai en rempant dans tous les csapa d'Ile de France avec mes ordonnance jusqu'à qu'on s'occupe de mon cas.

Méthadone » Coronavirus et approvisionnement TSO » 12 mars 2020 à  21:45

Z'êtes toujours sereins les amis substitués ? C'est quand même une belle pagaille, en 37 ans (bon, c'est pas grand chose) j'ai jamais connu un tel bordel.
Je me dis, si les mecs qui livrent les médocs dans les officines ne peuvent plus bosser parce que leurs marmots peuvent plus aller à l'école...
Y'avait aussi une des pharmacienne qui me disait que si l'un des membre du staff tombait malade ils seraient obligés de fermer...

Le stress monte...

Buprénorphine (Subutex et génériques) » Pharmacien qui impose une délivrance hebdomadaire » 02 mars 2020 à  22:33

Non mais t'inquiète pas trop, il va pas te la faire à l'envers non plus. Mais c'est pénible quand les pharmaciens usent de coercition pour délivrer le traitement de la manière qu'ils jugent eux approprier. Ce qui est idiot puisque la fréquence de délivrance fait parti du processus thérapeutique, c'est donc l'affaire du médecin.

Je comprend bien ce qu'il t'arrive car moi aussi - et je pense qu'on doit être nombreux dans ce cas - j'ai tendance à trop faire le dos rond avec le pharmacien parce que j'ai toujours peur que s'il me prend en grippe il se mette à ne plus être aussi appliqué à commander les boîte en avance ou ce genre de chose. C'est que quand on est sous TSO, le pharmacien peut bien nous pourrir si l'envie lui prend, on est complètement à sa mercie. En ce moment j'en ai un en or, et je remercie les dieux, mais ça a pas toujours été le cas, et j'en ai connu des mégères incapables de dissimuler leurs préjugés (à la limite je préfère encore le coup de "ici on fait pas ce genre d …

Buprénorphine (Subutex et génériques) » Pharmacien qui impose une délivrance hebdomadaire » 02 mars 2020 à  09:37

Je trouve également que ton pharmacien se comporte de manière malhonnête, et le contexte de notre imaginaire collectif encore malheureusement rétrograde (TSO = drogue ==> punition) y est évidemment pour quelques chose. Pour plus de flexibilité, mon médecin me fourni des ordo avec délivrance en une fois, et je demande au pharmacien de me délivrer soit comme il est indiqué, soit hebdomadairement soit quotidiennement selon mon apétence du moment. Et si je change d'avis ou que je dois récupérer d'avance pour un déplacement il ne fait aucun problème. Toujours avec le sourire, jamais de sous-entendu. Bref, comme ça devrait se passer partout et tout le temps. Bon après, je change pas tous les deux jours, et ça fait deux ans que j'y vais. J'aurai pas demandé ça quand je ne le connaissais pas encore. Cela dit, même dans les premières semaines, s'il m'arrivait de venir avec un jour d'avance parceque je ne parvenais pas à me retenir, il ne m'envoyait pas chier....

Vraiment, on voit bien que c'e …

Méthadone » Besoin de conseils sur l'arrêt méthadone  » 26 février 2020 à  09:23

En même temps, de 5 à 2mg en 2 ans ça fait une baisse moyenne de 3,75% par mois, alors on est dans les clous...

Moi aussi je me demande comment faire. Pourtant, j'ai baissé de 120 à 80 mg en un an (la à aussi ça fait en miyenne un peu plus de 3% par mois), et je finis mes nuits en chien électrifié suintant la sueur par tout les pores. J'espérait que ça se calmerait au bout de quelques temps, mais même après trois mois sans baisses et sans chevauchement je peux pas dormir plus de 4 ou cinq heure par nuit. Ca pique.
EDit : mais ne commentez pas cela, sinon ca va polluer le thread

Enfin , pour en revenir à l'OP, je ne peux que t'offrir mes encouragements.

Méthadone » Coronavirus et approvisionnement TSO » 18 février 2020 à  19:40

Merci Fil, très intéressant.

J'y ai pensé à faire des réserves, j'avais même demandé au doc de me faire un petit supplément dans cette optique. Le problème est que je suis pas capable de garder un stock - et encore moins d'en accumuler un. Déjà que j'ai un mal de chien à pas enchainer les recouvrements...

Méthadone » Coronavirus et approvisionnement TSO » 16 février 2020 à  10:34

Merci pour ce début d'info.

Tu es certain que la méthadone utilise des précurseurs issue de la culture du pavot ? Mes connaissances dans le domaine sont peu étendues, toutefois, s'il me semble avoir vu quelque part que c'était le cas pour la buprénorphine, je ne me rappelle de rien de tel quant à la méthadone.

Et puis, il faut faire attention, un médicament fabriqué "en Europe" n'implique pas nécessairement que la molécule le soit. Un laboratoire peut se contenter d'importer la matière première pure et la "fabrication en Europe" consiste simplement à concevoir le comprimé ou la gélule.

Du coup, je veux bien croire qu'il n'y a pas trop de risque pour la bupré, mais j'ai du mal a rester serein pour la métha.

Après, je veux bien croire que les média joue sur les peurs pour attirer les lecteurs / l'audimat. D'ordinaire je reste méfiant vis-à-vis de ce qu'ils racontent, mais dès qu'il est question d'opiacé, je me transforme en bête dépourvue de sens critique et de raison. C'est d'aille …

Méthadone » Coronavirus et approvisionnement TSO » 15 février 2020 à  01:13

Bonjour à tous !

Vous avez certainement entendu parler de ce virus qui sème la pagaille chez nos amis chinois. Les journaux commencent à mentionner la possibilité de ruptures dans l'approvisionnement en principes actifs pour la fabrication de nos médicaments - la plupart des molécules seraient produites en Chine.

Je me demandais donc dans quelle mesure cela pourrait impacter l'approvisionnement en TSO si la situation ne s'améliore pas. Quelqu'un ici aurait des informations sur la localisation géographique des différents acteurs industriels participant à la fabrication de nos TSO ?

Au passage, parmi ceux d'entre vous qui êtes substitué depuis le plus longtemps, avez-vous connu des périodes de rupture de stock en méthadone (ou bupré) ?

Depuis que l'on me prescrit la méthadone, cela a toujours été une source d'interrogation quelque peu angoissante : que faire en cas deac crise où les médicaments deviendraient indisponibles ? Déjà que c'est le bout du monde si je dois faire abstinence …

Tramadol » Accro au tramadol depuis 3 ans je veux arrêter pour de bon » 01 janvier 2020 à  22:24

En remplaçant le Tramadol par la méthadone, tu échanges certes un problème par un autre, très similaire, mais la méthadone sera quand même plus sûre :
- 800 mg de tramadol par jour est un dosage dangereux, à cause des risques de syndrôme sérotoninergique - duquel tes crises de convulsion ne doivent pas être étrangères. Remplacer cela par un dosage méthadone adapté te permettra d'éviter de risquer ta vie
- la demi-vie longue de la méthadone et les différents dosages qui existes permettent de diminuer en douceur sur plusieurs mois/années, c'est le seul moyen de se sevrer sans trop souffrir, quitte à finir avec des dilutions successives du sirop pour vraiment atterrir en douceur. Ce qui est délicat à réaliser avec les comprimés de tramadol.
- la prescription sera prise en charge par la SS, donc tu ne dépensera presque plus rien.

Franchement, c'est une alternative à vraiment considérer si tu souhaites engager un processus thérapeutique. Cela pourra peut-être t'aider à retrouver un équilib …

Au coin du comptoir.... » La prévention qui dérape... » 25 octobre 2019 à  10:50

Quand les personnages de dessins animés des années 80-90 se réunissent pour combattre ce fléau que sont les drogues....

[center][youtube]https://youtu.be/s2qFGKTMYh4[/youtube][/center]

Culture drogues » La créativité et les drogues » 15 octobre 2019 à  10:40

Sur le sujet des liens féconds entre substances psychoactives et littérature, il y a un énorme ouvrage qui a été publié il y a peu et dont j'ai entendu parler à la radio : [i]Ecrits Stupéfiants[/i], de Cécile Guilbert

Je ne me le suis pas encore procuré, je ne saurais donc émettre de critique - bonne ou mauvaise - mais celles que j'ai pu entendre étaient plutôt positives. Après, ce n'est pas un roman ou un essai, plutôt une oeuvre encyclopédique de référence (plus de 1300 pages)...

Decro - Sevrages... et après ? » Comment arrêter de penser et RÊVER de la drogue ? » 11 septembre 2019 à  11:10

Pour ma part, j'étais gros fumeur de cannabis, j'ai arrêté il y a un peu moins de douze ans. Aujourd'hui je n'y pense presque jamais et je n'ai pas de craving, cependant il m'arrive encore de temps à autre de faire des rêves centrés sur le produit. Souvent je je me vois mettre la main sur une grosse quantité d'herbe, et à mon réveil, lorsque je découvre que ce n'était qu'un songe, tant que je ne suis pas complètement remis je reste un peu déçu que ce ne soit pas la réalité... Parfois aussi je rêve que je me fais serrer par les autorités avec le machin. Là, à l'inverse, je suis bien soulagé lorsque j'émerge.
Tout ça pour te dire qu'il est possible que cela ne s'arrête jamais, la dépendance étant une maladie dite "chronique", beaucoup de ceux qui sont allé un peu trop loin restent marqués à vie. Et les rêves, ça va souvent chercher très loin dans les souvenirs. Il est par contre probable qu'avec le temps ce genre de rêve soient de moins en moins gênant. …

Heroïne » Came qui explose (au sens propre) » 17 février 2018 à  18:57

Il se peut que ce soit un phénomène de surchauffe du liquide au delà de la température d'ébullition ( [url=https://fr.wikipedia.org/wiki/Ébullition#Principe_physique]article wikipédia sur l'ébullition[/url]). . C'est d'autant plus fréquent que l'on chauffe de petite quantité de liquide.

Ca m'est arrivé en faisant de la confiture de lait. Et je peux vous dire que c'est impressionnant quand deux litre de lait, complètement statiques, se mettent à bouillir et déborder de la casserole d'un coup juste parce qu'on y introduit une cuillère

Méthadone » questionnements induction methadone » 27 janvier 2015 à  09:14

Je pense que ce fil est l'occasion de mettre sur la table une question que je me posais depuis longtemps. De temps à  autre l'envie me prend de passer le permis bus pour changer complètement de profession, mais même si le traitement de substitution est prescrit dans la plus grande légalité, cela ne restreint-il pas l'accès à  ce genre de professions (ça intéressera sans aucun doute Ciao Mano pour son permis poids lourds)? Je me demandais si par exemple un tel traitement n'entrainerait pas un licenciement pour un pilote de ligne, un conducteur de train, de bus ou un routier au premier contrôle...
Quelqu'un pourrai nous éclairer sur la question (et permettre à Ciao de prendre son traitement en connaissance de causes) ?

RC Psychédéliques » LSD VS Mescaline synthétique » 10 mars 2014 à  07:38

[quote]on prend 3 para de mesca (0.001g chacun).[/quote]
La mescaline commence à  faire effet à  partir de 50-70mg mg, 150 mg étant considéré comme une dose "light" ([url=https://www.erowid.org/chemicals/mescaline/mescaline_dose.shtml]erowid[/url]). Votre revendeur ne savais pas du tout de quoi il parlait, et de surcroît, soit il en savait pas plus sur ce qu'il vous vendait, soit il vous a embobiné.

Remonter

Pied de page des forums