Dernière heure de gloire pour la codéine? / PsychoACTIF

Drogue info - Dernière heure de gloire pour la codéine?


#1051 21 juillet 2017 à  18:20

coddeine 
Nouveau Psycho
France
2210
Lieu: Le canapé
Date d'inscription: 17 Jul 2017
Messages: 127

Re: Dernière heure de gloire pour la codéine?

@PsyAgentDouble

T'inquiete t'es pas toute seule !...

Je plussoie Caïn violemment, reprends la prontalgine, t'as le week-end. Le tramadol, ca va te faire du bien aussi, ça ve te remettre droite mais gaffe : ça tape fort et ça accroche bien, et en plus ça risque de te plaire et tu peux monter d'un palier sur les produits. De mon point de vue c'est niet, je suis épileptique. D'autre part les autres effets ont été pointés du doigt tout au long du thread, donc si jamais, fais-le en conscience...

Pour les benzos, tu as pu peut-etre lire ce que j'en pense, mais en tant que psy (chiatre ou chologue), tu dois avoir une image relativement claire des risques psycho-sociaux...

[EDIT]
N'aie pas honte ! Le monde de la Santé est gavé de "toxicos" en tous genres, soignants, infirmiers, médecins, pas un corps, ni un produit ne manque à l'appel ! Mais comme tu dis, biens planqués, souvent, c'est à eux-memes qu'ils le cachent le mieux ! C'est mon expérience...
[EDIT]

Dernière modification par coddeine (21 juillet 2017 à  18:41)


Emplacement réservé à un aphorisme incroyable de finesse qui décrit tellement bien la profondeur de mon être...

Hors ligne

#1052 21 juillet 2017 à  18:29

Laguêpe 
Psycho junior
France
1152
Date d'inscription: 19 Jul 2017
Messages: 264

Re: Dernière heure de gloire pour la codéine?

PsyAgentDouble a écrit

Bonjour,
Encore un nouveau profil, encore une tox codeinée bien planquée que l'arrêté à forcer à sortir en l'enfumant. Depuis lundi je reste fixée sur ce thread.
Moi je suis une psychologue mais je vous rassure c'est pas contagieux. Je suis la mère d'un enfant de 3ans et l'épouse d'un autiste asperger. Bref chuis mère célibataire de deux enfants dont le plus âgé à 40 ans.
Je prenais 12 cachou de prontalgine par jour. Lundi je me suis retrouvée con devant ma pharmacienne...le pire c'est qu'elle m'a sorti " oh mais voud ça va. Vous gérez vous". J'avais envie de pleurer. Elle m'a filé une boite et depuis je suis passée à 2 cachets par jour. Je vis dans une souffrance permanente. Le manque ne s'arrête jamais même après ma dose matinale. Je n'ose pas en parler de peur qu'on remette en cause mes compétences ( la confiance en soi toussa toussa) voir mon titre et quand je ne suis pas psy....je suis rien!
Hier j'ai atteint le fond. J'ai piqué une boîte de code au boulot... j'ai peur! J'ai mal, j'ai honte 
Sous mon lit y a de l'atarax, du tramadol, du diazepam et la boîte volée... j'ai peur de tout prendre d'un coup...

Ohla!! mets e toi en arret maladie et consulte caspa ou autre  au plus vite pour pouvoir gérer tes journées !!

je veux bioen tépauler, j'ai des gosses aussi et ke suis célib !

Dernière modification par Laguêpe (21 juillet 2017 à  18:31)

Hors ligne

#1053 21 juillet 2017 à  18:36

coddeine 
Nouveau Psycho
France
2210
Lieu: Le canapé
Date d'inscription: 17 Jul 2017
Messages: 127

Re: Dernière heure de gloire pour la codéine?

Désolé je floode...

@Bariolo : En theorie on ne la prends qu'en 1 fois. Mais ça se pratique couramment, maintenant, d'espacer les prises.
En theorie aussi, quand on installe un TSO, on essaye de "couvrir" la dose qu'on prenait, avec un petit "surdosage" qui te permette d'être "confort". "Dose de confort" c'est un terme technique, autant dans la prise en charge de la douleur que du sevrage.
Comme les molécules sont très différentes et leur mode d'action aussi, on entre dans le domaine du subjectif total ! N'hésites surtout pas a en parler avec eux, si tu te sens une peu "short", frustré, c'est que le dosage est pas bon, et c'est la meilleure facon de foirer grave un TSO.
Bises, mec...

neo a écrit

je n'avais jamais osé faire le grand plongeon. Pour tout ceux à qui cela fait peur, je le comprend que trop bien. Mais si j'ai un petit conseil à vous donner, essayez. Vous n'avez rien à perdre

neo a écrit

cette ministre et ses potes me fait penser à la bande de la manif pour tous

Deux fois "mais grave !"

Dernière modification par coddeine (21 juillet 2017 à  22:37)


Emplacement réservé à un aphorisme incroyable de finesse qui décrit tellement bien la profondeur de mon être...

Hors ligne

#1054 21 juillet 2017 à  18:40

Caïn 
Psycho sénior
4510
Date d'inscription: 04 Oct 2013
Messages: 1602
Blogs

Re: Dernière heure de gloire pour la codéine?

Attention aussi Bariolo. Hier tu tapais de la marron, donc tu n'as peut-être pas assez attendu. ma première prise de subu, c'est un de mes meilleurs souvenirs de défonce... Mais j'avais attendu 78 heures, j'étais comme un dingue. Et bingo !

Dernière modification par Caïn (21 juillet 2017 à  18:52)


La drogue c'est de la merde, surtout quand t'en as plus.

Hors ligne

#1055 21 juillet 2017 à  18:49

Laguêpe 
Psycho junior
France
1152
Date d'inscription: 19 Jul 2017
Messages: 264

Re: Dernière heure de gloire pour la codéine?

PsyAgentDouble a écrit

Bonjour,
Encore un nouveau profil, encore une tox codeinée bien planquée que l'arrêté à forcer à sortir en l'enfumant. Depuis lundi je reste fixée sur ce thread.
Moi je suis une psychologue mais je vous rassure c'est pas contagieux. Je suis la mère d'un enfant de 3ans et l'épouse d'un autiste asperger. Bref chuis mère célibataire de deux enfants dont le plus âgé à 40 ans.
Je prenais 12 cachou de prontalgine par jour. Lundi je me suis retrouvée con devant ma pharmacienne...le pire c'est qu'elle m'a sorti " oh mais voud ça va. Vous gérez vous". J'avais envie de pleurer. Elle m'a filé une boite et depuis je suis passée à 2 cachets par jour. Je vis dans une souffrance permanente. Le manque ne s'arrête jamais même après ma dose matinale. Je n'ose pas en parler de peur qu'on remette en cause mes compétences ( la confiance en soi toussa toussa) voir mon titre et quand je ne suis pas psy....je suis rien!
Hier j'ai atteint le fond. J'ai piqué une boîte de code au boulot... j'ai peur! J'ai mal, j'ai honte 
Sous mon lit y a de l'atarax, du tramadol, du diazepam et la boîte volée... j'ai peur de tout prendre d'un coup...

mondiue (ouais je suis athee)   ne fais pas ça (le vol)  tu vas perdre ton taf !viesn ici aisi souvent que u peix, tu prux contacter des gens qui savent de qui ils causent meme ils ont parfois un peu abrutpts !  mais ne vole plus rien metes en arret essauie de faire garder tes gosses et soignes toi en consultant ! tu dois avoir plein d'adresses en pls !!  alez on va s'en sortr si on fait ce qu'il faut ! mais surtout n'aies jamais honte !!!

Hors ligne

#1056 21 juillet 2017 à  18:49

Sevragemaso 
Nouveau Psycho
France
300
Date d'inscription: 15 Jul 2017
Messages: 84

Re: Dernière heure de gloire pour la codéine?

coddeine a écrit

Bonjour,

Je me permets de faire un petit récapitulatif (sur plusieurs thèmes) car j'ai un peu la sensation que le vent devient mauvais...

Depuis hier, j'en vois beaucoup passer le cap -croire, à mon sens- du sevrage dit "physique". Tous les anciens du forum l'ont dit sous toutes les formes et même pour moi, qui debarques ici, ca a ete un de mes premiers reflexes :
"si c'etait juste un grosse grippe avec une gastro carabinée, on en ferait pas tout un plat !" (c'est de Mascarpone, je crois).
La phase du manque physique, perso, j'appelle ça "L'Exercice Zen"...
Oui, avec beaucoup de sommeil en moins, des douleurs et le cerveau en vrac, du stress, de l'angoisse [...] sur quelques jours, quand ça commence a aller mieux, on "se sent devenir un/e autre", c'est la phase euphorique. Je ne saurais qu'insister sur le cote "devenir un autre". Ca sent un peu bizarre, non ? Même pour une expression...
De l'euphorie, de l'hyperactivité, vous allez en vivre autant que de l'apathie et de la mélancolie. Ca va durer de quelques jours à quelques semaines, c'est une période sujette à tous les dérapages...

Bien entendu ça va passer au bout d'un moment.
A ce moment là, vous débarquez dans ce que j'appelle "La Morne Plaine".

La, le "risque" c'est, pour réagir à cette mélancolie stagnante, qu'on vous "mette" sous benzos (Valium/Xanax...) ou/et sous AD. C'est la réponse "de base" du corps médical. Ca peut vous être très bénéfique bien sûr ou catastrophique. Ce n'est que mon expérience et tous les profils sont différents, mais au bout de deux mois, je naviguais a vue, j'avais une patate dans la bouche h24, j'avais lâché mon taf, j'étais LOBOTOMISE ! Ma compagne de l'époque en a été traumatisée, elle m'a presque supplié d'aller me chercher de la marron...

Je ne veux pas être alarmiste.
Souvent, après une première expérience d'addiction aux opiacés, pour peu que la dose était "faible", la période pas trop longue, votre vécu mal assumé avec ça et votre volonté "de fer", ça peut rouler.

Mais techniquement c'était une dépendance à un opiacé, ça ne change rrrien.

Je tiens tout de même à rappeler que ce produit vous accompagnait au quotidien, que les problèmes de fond qui vous y ont amené n'ont pas bougé (ils ont même été abrasés par ce sevrage) et que vous "aimiez" cette molécule, ce produit. Et ça va faire défaut, n'en doutez pas.

Je vois que les profils qui débarquent ici, pour beaucoup, ne se voient pas comme "des drogués". Ils sont pris de court, et découvrent ici, j'espère, que "les drogués" c'est tout le monde, en fait. Il y a juste des gens moins culpabilisés, qui ont mieux résisté à la pression de la société quant a ce qui est admis ou pas en termes de festivité...

Si on coupait l'alcool, du jour au lendemain, votre patron moraliste et sévère rejoindrait dare-dare la vague des zombies colériques qui déferle sur le pays !...

Je sais bien, je ne suis peut-etre pas la bonne voix pour dire cela. Mais je m'inquiète sincèrement pour vous, si ça se passe mal, ça peut déboucher sur tout un tas de comportements vraiment délétères...

En ce qui me concerne, j'aime ça, je le vis bien, ça me fout dans la merde, mais c'est juste le temps de faire autrement. Ca va être chaud pour le taf les premiers temps, mais ça va rouler (note à moi-meme) !...

Ouaip, c'est à peu près mon cas. Je vais pas mentir, j'appréhende pas mal la suite à ce niveau là, surtout après avoir passé 1semaine à lire les "vieux témoignages" à ce sujet et les mises en garde répétés.

ça va très vite de tomber dans n'importe quel type d'addiction. J'ai commencé la cigarette (alors que je détestais l'idée) suite à ma première grosse rupture amoureuse. ça me déstressait. La codéine, j'ai commencé après avoir remarqué que le produit m'aidait à faire des nuits complètes (insomnies chroniques : j'ai reçu une éducation à l'algérienne dans un milieu défavorisé = pressions énormes de la famille, contrairement aux idées reçues).

Là ou les psychiatres (j'en ai vu deux pour ça, j'ai tellement détesté ces deux bonnes femmes que je n'ai plus vu un médecin depuis) m'avaient prescrit du valium dans un premier temps (que je ne supportais pas, toutefois ma mère - pensant bien faire - me forçait un peu pour que je prenne ce traitement).
Du jour au lendemain je l'ai arrêté car ça me faisait littéralement rater mes études (déscolarisation s'en suit), à partir de là j'ai décidé d'aller m'amuser, beaucoup de sorties, petits taff, filles (je découvre au même moment que je ne tolère pas l'alcool).
J'arrive à 20ans et je vois que tout le monde se demande ce que je fous, je me pose aussi la question et je décide d'aller faire ce que je voulais faire : études sup. Inscription au bac en candidat libre, la cata, j'arrive pas à bosser, je dors pas : second psychiatre qui me prescrit du stillnox (là encore je déteste, c'est trop fort, je suis KO toute la journée), je rate mon bac. Je le prépare une seconde fois, bien cette fois, tant pis pour les insomnies et je l'ai. De justesse.

Première année universitaire, ça se passe pas trop mal, mais les insomnies me plombent tout (les TD), je rate... ENCORE (lol). Puis codéine, magie magie ça me fait dormir la nuit. Je dure des heures sexuellement, je suis moins cassant avec les gens. Tout bénéf. Mes résultats sont en hausse et c'est cool, sauf qu'en master, rebelote, sous codéine toujours et plus envie de rien (le sexe m'intéresse plus, les soirées non plus, rien de rien), c'est là que je me dis qu'il faut que je stop (ce que je ne fais qu'aujourd'hui, donc pas si facile que ça).

Et à la fin du sevrage physique, je ne vois que les insomnies. J'ai pas de solution miracle. Autant j'ai hâte de récupérer ce que j'avais perdu, autant j'ai très peur de "tomber" encore une fois dans une solution problématique (car je vais vite vers la solution qui me semble la plus efficace sur le moment). Peur aussi de voir ce que ça va donner sur le plan émotionnel (je fais pas toujours preuve d'auto préservation de ce côté là, sous codéine j'avais une patience divine, quid pour l'après ?).

Bon, désolé pour le bloc de texte@là con lol, tout ça pour dire qu'on verra bien. Au fond si ça se transforme en cata, et bien tant pis. Mes bêtises, mes responsabilités. Tenté en connaissance de cause, ma phobie des médecins a eu le dessus. Trop borné, je vais peut être le regretter un jour, peut être pas. Dans tous les cas l'interdiction aura peut être ça de bon pour moi, aller dans une pharmacie c'était ok, rapide et facile. Aller chez un médecin me fait trop flipper.

Dernière modification par Sevragemaso (21 juillet 2017 à  18:58)

Hors ligne

#1057 21 juillet 2017 à  18:57

mindwindow 
Jeune cassé
France
200
Lieu: Partout
Date d'inscription: 15 Nov 2016
Messages: 54

Re: Dernière heure de gloire pour la codéine?

J'suis content de voir que ça continue de poster fort fort ici ! Cette activité ça m'aide, lire d'autres gens comme moi c'est vraiment bon.
Sobre depuis 1 semaine, et putain que c'est chiant. L'accroche est définitivement plus psychologique. J'ai chialé pour la mort de Chester Bennington alors que j'écoutais plus Linkin depuis 3 ans, c'est fou comme j'suis en dessous de tout avec ce sevrage.

Enfin, juste courage à toutes et tous, quoi qu'il s'en suive il se passera bien qlq chose, grogne des pharmaciens / des clients, prise de consience du gouvernement, ou arret compleeeeeeet de la drogue

Hors ligne

#1058 21 juillet 2017 à  18:58

nathaniel 
Nouveau membre
France
600
Date d'inscription: 21 Jul 2017
Messages: 5

Re: Dernière heure de gloire pour la codéine?

Bonjour, j'ai 30ans, je suis un consommateur de drogues depuis très longtemps et je voulais vous remercier puisque ce forum m'a aidé.

J'ai commencé a me droguer vers 15ans. Je réussissait tant bien que mal a récupérer du stilnox et en prenait un demi comprimé tout les soirs, a 20h pétante. Puis j'allais me balader en sentant monter ce délicieux frisson de décalage avec la réalité. J'aimais parler seul au milieu des champs, des arbres, etc, etc. J'ai tenu deux ans en gérant pour en avoir tout les jours, jusqu'au premier manque.
J'avais 17ans, et j'avais foiré mon coup. Bien entendu, je m'en suis rendu compte rapidement que j'allais en manquer, mais vous savez ce que c'est " bah, c'est pas bien grave, si j'en ai pas un soir je vais tenir, et puis là tout de suite, j'en ai encore ".
Ça a été très compliqué, mais je savais que j'en aurait le lendemain, et savoir qu'on va en avoir, quand même, ça aide. Et puis j'était pas vraiment accro, hein?

Une nuit catastrophique plus tard, j'ai pris la meilleure décision de ma vie; je pouvais mentir a tout le monde, mais je ne devais jamais me mentir a moi-même. Et j'ai regardé la réalité en face, j'était un drogué. Mais bon, aprés tout, c'est pas si grave, tant qu'on est au courant de la réalité de la chose et qu'on se fixe des limites ( dans le sens, ne jamais conduire sous influence ou autre ), c'est pas si grave. Tout le monde est un drogué a sa façon.

A 20ans, je quitte le domicile parental. Je quitte la campagne pour une grande ville. Je quitte le confort de savoir que je pouvais avoir des précieux stilnox relativement facilement.
Mais bon, " c'est l'occasion d'arrêter! ", j'en avais marre des effets sociaux, mais pas assez pour arrêter alors que c'était si facile de continuer, le fameux " demain, j'arrête! ".

Évidement, tabac et alcools ont très très vite remplacés mes précieux comprimés. Je n'ai jamais aimé le canabis et ai testé deux-trois choses plus exotiques, mais je restait majoritairement au tabac et a l'alcool.

Il y a maintenant 6 ans ( 6ans, c'est fou quand j'y pense ), je prend un nouveau boulot où je me blesse légèrement. Un collègue me propose du dafalgan codéiné pour la douleur. C'est tellement efficace que en rentrant du taf je m'arrête dans une pharmacie pour en acheter une boite " au cas où ".
Très vite, je décide de prendre de la codéine le soir, dans un but récréatif. Pas des doses énormes, juste de quoi avoir une petite béquille.

Mais si, vous savez, cette béquille qui vous permet de supporter le taf en vous disant " ce soir je prendrais ma petite dose de plaisir, alors relativisons !".
Cette béquille qui vous permet de vous forcer a faire des choses qui vous dérange.
Cette béquille qui vous permet de vous motiver.
Cette béquille qui est toujours là, dans votre sac ou votre tiroir.
Cette béquille était devenue le point de repère de ma vie. Quoi que je fasse, quoi qu'il arrive, je savais que j'avais ce tiroir qui m'aiderait en cas de besoin.

Puis, aimant les drogues, cette dose du soir est devenue la dose de la fin de journée ET du soir. Puis du midi en plus. Et puis le matin aussi, après tout, je fonctionne très bien.
J'avais même l'impression que je fonctionnais même mieux avec que sans a vrai dire.

Mais je m'était promis que je ne me mentirait plus a moi même, alors j'ai essayé de voir si je fonctionnais mieux avec ou sans. Résultat, la codéine m'a permis de perdre du poids en me donnant la béquille qu'il me fallait pour faire un régime ( de 110 a 65kg ), elle m'a permis de surmonter des épreuves que j'avais laissé de coté pendant très longtemps, j'ai arrêté de boire et je suis passé a la cigarette électronique au lieu de mes deux paquets par jour - du jour au lendemain, j'ai acheté une maison, j'ai progressé dans mon boulot, je me suis épanouis socialement et culturellement. Je suis devenu celui sur qui tout le monde peut compter et qui est sympa avec tout le monde.

Après avoir fait tout ces tests, j'en était naturellement arrivé a la conclusion que, hey, la codo c'est franchement pas une mauvaise chose!
Même si...
Ok, je devais me l'avouer quand même, ce jour où la pharmacienne m'a dit " maintenant c'est seulement une boite a la fois! " il y a deux ans, a ajouté une ombre au tableau.
Bon, ok, suffit de faire la tournée des pharmacies, sauf qu'a deux boites par jour, ça en fait des pharmacies.
Et j'ai du me remettre a compter, a vérifier si c'était bon pour le week end et/ou les jours fériés, si je n'était pas allé dans cette pharmacie déjà dans la semaine, a faire les pharmacies de plus en plus loin...
Petit a petit, cette béquille devenait moins stable. Je partait plus tôt bosser pour passer dans une pharmacie et rentrait plus tard pour faire un détour pour passer dans une autre.

Et ces regards... J'ai fini par passer mes jours de repos pour faire le tour des pharmacies pour n'avoir a supporté les regards des pharmacien(ne)s qu'un seul jour dans la semaine. Puis deux fois dans la semaine, comme j'avais un petit stock je tapais dedans sans trop de modération.
Je ne savais pas combien j'en avais pris, mais je savais que j'en avait encore, alors autant se faire plaisir.

Sauf que le plaisir n'était plus vraiment là au final, j'ai donc décidé d'arrêter.
Pas parce que je ne fonctionnais plus, que ça me faisait du mal ou quoi que ce soir, mais a cause du temps perdu et des regards des gens.

C'était l'été dernier et j'ai évidement loupé complétement. Puis j'ai retenté. Et encore, et encore.
Mais j'ai réussi a réduire a chaque fois, petit a petit, et ces dernières semaines j'était a quelques comprimés par jour. Jusqu'au 15juillet où une pharmacienne m'a dit, d'un air sincèrement navré, que ce n'était plus possible, uniquement sur ordonnance.
J'ai donc rationné les quelques comprimés qu'il me restait et j'ai passé quelques jours a un demi comprimé par jour.
Je n'ai plus rien depuis mardi et je tiens le coup.

Je tiens le coup parce que je me dit que je n'aurais plus a supporter ces regards ( jusqu'à ma prochaine béquille, j'en suis totalement conscient ) mais surtout parce que je vous ai découvert.
Merci a vous, pour vos témoignages "banals" de gens qui sont dans ma situation. Pour vos témoignages de gens qui n'ont plus que deux possibilités, exposer au grand jour ce qu'ils ont mis tant d'énergie a cacher ou souffrir et avoir l'impression de se retrouver seul.
Mais ce topic m'a montré que nous ne sommes pas seul, et qu'il n'y a pas de honte a avoir. Se voir enlever une béquille c'est comme enlever a un enfant le doudou qui le protège des monstres sous le lit. Et tout le monde en as, des béquilles. Pour certains c'est la codo, mais enlevez a "nos élites" leur alcool du soir, leurs médicaments - préscrit parce que eux ils ont une vie stressante, pas comme le peuple - leur tabac et ils ne seront pas différent de nous.

Je suis désolé du pavé mais j'avais vraiment envie d'essayer de partager ça, que les gens sachent qu'ils ne sont pas seuls, et je vais tenir encore le micro quelques secondes pour vous donner juste deux conseils:
- Parlez. Si ça ne peut pas être fait a un proche ou rapidement a un professionnel, faites le ici, ou par mp, si vous avez besoin de parler, je sais écouter.
- Occupez vous les mains pour vous occuper l'esprit. Eviter d'y penser c'est un grand pas.

Encore une fois, merci a vous.

Reputation de ce post
 
Merci pour ton témoignage - ElS
 
Larmes aux yeux quand tu parles du jugement...bien écrit, merci. thecheshirecat
 
Texte mis dans les morceaux choisis de Psychoactif. (Syam)

Hors ligne

#1059 21 juillet 2017 à  19:04

Bariolo 
Nouveau membre
France
000
Date d'inscription: 15 Jul 2017
Messages: 46

Re: Dernière heure de gloire pour la codéine?

Caïn a écrit

Attention aussi Bariolo. Hier tu tapais de la marron, donc tu n'as peut-être pas assez attendu. ma première prise de subu, c'est un de mes meilleurs souvenirs de défonce... Mais j'avais attendu 78 heures, j'étais comme un dingue. Et bingo !

Je vais essayer en une prise la prochaine fois,
Concernant la brune j'ai attendu tout de même de ressentir les premiers effets du manque pour prendre mon sub mais bon, je vais attendre un peu plus longtemps pour ma prochaine prise, je verrai bien !

Merci pour vos réponses en tous cas


"On use de ce qu'on ne sait point, et ce qu'on sait, on n'en peut faire aucun usage"

Hors ligne

#1060 21 juillet 2017 à  19:06

coddeine 
Nouveau Psycho
France
2210
Lieu: Le canapé
Date d'inscription: 17 Jul 2017
Messages: 127

Re: Dernière heure de gloire pour la codéine?

Les copains, les copines,

C'est pas pour rien que les Grecs de l'Antiquité appelaient ça "la panacée" [eeeh oui, c'est "ça", la panacée !], c'est pas une légende que le pavot soigne tout !
C'est pas pour rien qu'on en trouve dans les coprolythes Habilis, les tombes Neandertal, les fromages Sapiens, les bas reliefs, de Sumer à Teotihuacan, les divinations diverses et variées, l'onguent des sorcières bref...

La relation entre les "Singes de Darwin" et le pavot est plus que millénaire, plus qu'universelle...

Dernière modification par coddeine (21 juillet 2017 à  19:27)


Emplacement réservé à un aphorisme incroyable de finesse qui décrit tellement bien la profondeur de mon être...

Hors ligne

#1061 21 juillet 2017 à  19:09

Elisa777 
Desperate Housewife
France
4320
Date d'inscription: 16 Jul 2017
Messages: 313

Re: Dernière heure de gloire pour la codéine?

Pensée du jour :

Quinze ans d'abstinence totale de Nutella. Bon, quasi-totale, je m'autorisais une crêpe au Nutella pour mardi-gras genre tous les trois ans, et sans replonger pour autant ^^

Quinze ans, c'est long. Mais je tenais bon, je me croyais même guérie depuis le temps, j'étais par exemple capable de regarder les autres en manger sans en avoir envie. Fière.

J'attaque à mon deuxième pot en une semaine là. Merci, Mme Buzyn.


Oh, beauty is a beguiling call to death and I'm addicted to the sweet pitch of its siren.

Hors ligne

#1062 21 juillet 2017 à  19:13

Sevragemaso 
Nouveau Psycho
France
300
Date d'inscription: 15 Jul 2017
Messages: 84

Re: Dernière heure de gloire pour la codéine?

Elisa777 a écrit

Pensée du jour :

Quinze ans d'abstinence totale de Nutella. Bon, quasi-totale, je m'autorisais une crêpe au Nutella pour mardi-gras genre tous les trois ans, et sans replonger pour autant ^^

Quinze ans, c'est long. Mais je tenais bon, je me croyais même guérie depuis le temps, j'étais par exemple capable de regarder les autres en manger sans en avoir envie. Fière.

J'attaque à mon deuxième pot en une semaine là. Merci, Mme Buzyn.

Elle va l'interdire aussi, c'est pas saint, tu vas avoir un cancer et mourir et couter de l'argent à l'état (tout ce qui compte aujourd'hui).
(ironie, mais je suis certain que c'est pas si improbable)

Hors ligne

#1063 21 juillet 2017 à  19:19

Elisa777 
Desperate Housewife
France
4320
Date d'inscription: 16 Jul 2017
Messages: 313

Re: Dernière heure de gloire pour la codéine?

Sevragemaso a écrit

Elisa777 a écrit

Pensée du jour :

Quinze ans d'abstinence totale de Nutella. Bon, quasi-totale, je m'autorisais une crêpe au Nutella pour mardi-gras genre tous les trois ans, et sans replonger pour autant ^^

Quinze ans, c'est long. Mais je tenais bon, je me croyais même guérie depuis le temps, j'étais par exemple capable de regarder les autres en manger sans en avoir envie. Fière.

J'attaque à mon deuxième pot en une semaine là. Merci, Mme Buzyn.

Elle va l'interdire aussi, c'est pas saint, tu vas avoir un cancer et mourir et couter de l'argent à l'état (tout ce qui compte aujourd'hui).
(ironie, mais je suis certain que c'est pas si improbable)

Oui c'est très mauvais pour la santé (risque de diabète, pancréatite, cholestérol et même cirrhose du foie). Ça et les sodas, ça tue encore plus vite que les clopes. Et beaucoup plus vite que la codéine.

Heureusement pour moi que j'ai jamais été accro au soda d'ailleurs.

Donc si on suit sa logique, oui, elle devrait l'interdire.


Oh, beauty is a beguiling call to death and I'm addicted to the sweet pitch of its siren.

Hors ligne

#1064 21 juillet 2017 à  19:21

coddeine 
Nouveau Psycho
France
2210
Lieu: Le canapé
Date d'inscription: 17 Jul 2017
Messages: 127

Re: Dernière heure de gloire pour la codéine?

@Eliza777
Pour moi qui cumule les deux, ça va être chaud !
Bises...

@Bariolo
Non, ne change rien, parle-en avec l'équipe avant quoi que ce soit, je disais "en théorie", mais la théorie, c'est de la merde, quand il est question de ressenti. Et maintenant, ça se fait largement de fractionner les prises et je crois que c'est une bonne chose, perso.
Si tu n'as rien senti, c'est que tu es peut-etre "court". Mais ce n'est que mon "avis" et il vaut de la merde car ce n'est pas le tien !

L'utilisation du Subutex® n'a plus rien à voir avec ce que préconisait le labo quand il a réussi a massivement entrer dans les programmes de substitution francais. Ca donne une image assez claire de la qualité des recherches qu'ils ont menées avant de lobbyer grave pour leur molécule miracle !...

(Putain de clavier qwerty !)

[EDIT]
@Bariolo
Je viens de piter que c'est ton généraliste qui te l'as prescrit, so long pour "l'équipe" ! Mais parle-en avec lui et n'hésites pas à monter, à trouver ta "dose de confort". Le Sub et la metha c'est pas seulement pour le manque, c'est aussi et avant tout pour t'aider à gérer l'envie de consommer. Si tu trouves ton dosage, franchement, ça n'enlève pas l'envie de se faire du bien évidemment, mais l'urgence de l'envie, le "craving" est censé être maîtrisé. C'est le grand avantage des TSO...

Si tu prends du Sub mais que tu te débats avec tes envies, c'est la porte ouverte à toutes les fenêtres !...
[EDIT]

Dernière modification par coddeine (21 juillet 2017 à  21:19)


Emplacement réservé à un aphorisme incroyable de finesse qui décrit tellement bien la profondeur de mon être...

Hors ligne

#1065 21 juillet 2017 à  19:26

Elisa777 
Desperate Housewife
France
4320
Date d'inscription: 16 Jul 2017
Messages: 313

Re: Dernière heure de gloire pour la codéine?

coddeine a écrit

@Eliza777
Pour moi qui cumule les deux, ça va être chaud !
Bises...

Ne t'inquiète pas, les bien-pensants vont te sauver la vie en t'interdisant un à un tous ces p'tits plaisirs qui en font la saveur.

Bises à toi aussi

PS : à quand le sous-forum "sucreries" ?
roll


Oh, beauty is a beguiling call to death and I'm addicted to the sweet pitch of its siren.

Hors ligne

#1066 21 juillet 2017 à  19:52

Annabelle 
Nouveau Psycho
France
600
Date d'inscription: 16 Jul 2017
Messages: 155

Re: Dernière heure de gloire pour la codéine?

Mon vieux chien

Mon vieux chien qui a mal partout ( traumatisé de la vie lui aussi) et qui depuis des années ne bouge plus, ne se laisse pas toucher ni approcher ... m'apporte depuis ce matin des chaussettes, chaussures, télécommandes etc. en trottinant, faisant le clown...

j'ai chialé et tremblé toute la journée sur mon lit mais à cette heure-ci je commence à rire

Ce petit con est en train de me sauver la vie

Merci à lui et courage à tous

Tant qu'il y a de la vie...

1000 baisers

Annabelle

Dernière modification par Annabelle (21 juillet 2017 à  20:03)


On a dark desert highway

Hors ligne

#1067 21 juillet 2017 à  20:09

PsyAgentDouble 
Agent sous couverture
France
4560
Date d'inscription: 21 Jul 2017
Messages: 473
Blogs

Re: Dernière heure de gloire pour la codéine?

Bin dans ce cas faudra pas leur dire aux bien pensant que la péridurale c'est la meilleure défonce du siècle ! J'étais là seule personne de la mater à répondre " oh non merde" quand la sage femme a dit qu'il n'y en aurait pas pour longtemps !?
@Nathaniel: je te rejoins grave!
La codéine c'est ce qui me donnait la force de tenir tête au médecin qui souhaite augmenter les neuroleptiques d'un patient pas assez soumis ou une aide soignante qui veut attacher un résident parce que selon elle c'est mieux qu'il perde la tête et sa continence attaché à un fauteuil, plutôt qu'il tombe et de fasse un bobo...
Il va falloir trouver la force en moi même maintenant, seule contre tous...


In a world full of hollow, i'm jumping jumping

Hors ligne

#1068 21 juillet 2017 à  21:05

Syam 
गोविन्द राधे राधे श्याम गोपाल राधे राधे
France
13920
Lieu: அருணாச்சல
Date d'inscription: 26 May 2015
Messages: 3177

Re: Dernière heure de gloire pour la codéine?

Gulz : "Bonjour, perso par chez moi aucune pharmacie n'a accepté de m'en vendre, du coup je suis passé au tramadol.skenan des dealos & un peu de rabla par dessus le marché"

On a sur PA un petit échantillon représentatif des personnes qui étaient dépendantes de la codéine en vente sans ordonnance dans les pharmacies.

J'ai prédit dès le départ ce qui se passerait, parmi ces personnes la codéine est nous le constatons remplacée majoritairement par tout ce qui peut s'acheter sans avoir besoin d'avouer la dépendance.
- Alcool (qui ne remplace qu'à moitié voire même ne remplace pas mais fait taire le problème).
Il est à noter que ce ne sera pas juste pour les jours de manque physique, ça remplacera une dépendance physique par une autre et débouchera sur l'alcoolisme.
- Médicaments obtenus "comme on peut" : au mieux de la codéine mais on voit à quel point les médecins préfèrent contre toute logique prescrire des choses plus dangereuses (tramadol, benzo, AD etc)
- Produits obtenus illégalement : héroïne de rue, skenan, au mieux codéine mais le plus souvent n'importe quoi qu'on peut trouver.
- Une partie va se diriger vers un TSO, dans notre échantillon elle est surreprésentée parce que nous connaissons bien le problème sur PA et avons exposé de façon honnête les avantages du TSO et surtout expliqué de façon honnête la gravité du sevrage sec.
- Des sevrages secs dont on sait qu'une petite partie va fonctionner, tous ceux qui échouent partiront vers une des autres options ci-dessus.
- Dans tous les cas une augmentation d'autres comportements à risques (comme la cigarette, un excès de junk food) et divers problèmes personnels (cette situation mènera sans doute à des ruptures par exemple).

L'impact comparatif sur la santé des divers choix sont presque tous plus dangereux pour la santé que l'était la codéine. Je rappelle par exemple l'hécatombe en France due à la consommation d'alcool, la mesure pour mettre la codéine sous prescription va causer à court terme des accidents de voiture qui auraient pu être évités, mais surtout à long terme toutes les maladies mortelles de l'alcoolisme. Pratiquement personne ne meurt de son addiction à la codéine, mais presque tous les alcooliques meurent de leur alcoolisme.

Tout se passe comme je l'avais anticipé et il clair que cette mauvaise règlementation sera responsable de nombreux décès à court, moyen et long terme. Mais bien entendu ce sera la faute de l'alcool, de l'héroïne, de la dépression... jamais de la loi.

Gulz : "pas envi de prendre de TSO"

Comprends-tu que tu es en train de mettre ta vie en danger, un danger bien réel, concret, celui de mourir... Juste parce que tu n'as pas envie de prendre un TSO?

Il est pas question pour moi de juger de ton choix. Si tu veux partir vers l'héroïne, je ne vais pas te faire la morale, chacun doit suivre son chemin. Par contre j'ai peur qu'en l'état ton choix soit fait sur un coup de tête émotionnel et pas sur une observation rationnelle de la situation. J'ai peur que tu sous-estimes les risques. Et que tu sous-estimes aussi les bienfaits du TSO.

Note que si tu survis à l'usage d'héroïne de rue (qui ne tue pas aussi souvent qu'on voudrait le faire croire pourvu de respecter avec soin les principes de RDR qu'on explique sur Psychoactif, mais encore faut-il se renseigner et appliquer de façon très sérieuse et les personnes comme toi, nouvelles là-dedans sont les plus exposées au danger) alors on peut prédire presque à coup sûr que ta consommation va augmenter et qu'un jour tu auras des difficultés pour t'approvisionner (pour raisons financières, légales ou simplement parce qu'on n'en trouve pas tout le temps et partout) ce qui risque de toutes façons de te mener à un TSO. La plupart des "junkies" modernes (qui n'ont souvent rien du cliché des junkies) s'en sortent mieux que leurs ainés des années 80 parce qu'ils ont presque tous un TSO pour être bien quand ils n'ont pas de came.
Conclusion tu es peut-être en train de te diriger vers un gros TSO pour éviter un petit TSO.

Quel que soit ton choix on est là pour t'aider à prendre le moins de risque dans la mise en pratique, pas pour juger ton choix.

Flex : "Je peux en effet accepté ce sevrage "forcé" mais je ne pense pas tenir physiquement et psychologiquement. Je souhaiterai descendre à 1 ou 2 bouteilles par semaines. Malheureusement je n'ai aucun moyen de me procurer de l'Euphon
J'ai cherché sur internet partout, et j'ai peur que cette envie brusque me pousse à vouloir voler ou meme falsifier des ordonnances, l'envie est trop forte..."

Il existe des tas de façons de se procurer de la codéine de façon illégales assez simplement. Comme les pharmacies en ligne basées dans des pays où la codéine n'est pas sous ordonnance par exemple. Néanmoins le forum Psychoactif n'a pas pour mission d'aider ou même d'encourager à faire des choses illégales. D'autre part un suivi médical est une bonne chose. Donc tu ne trouveras ici aucune information pour t'aider à faire des choses illégales. si tu le fais, c'est à tes risques et périls et sans notre aide, par contre quelle que soit la façon dont tu te procures les produits, on peut te conseiller pour les consommer à moindre risque.

Bref je ne saurais que t'encourager à consulter un médecin compétent et capable de te prescrire ce dont tu as besoin.
La première chose que tu as besoin c'est de comprendre que ton besoin ce n'est pas l'Euphon. C'est son principe actif : la codéine. Elle existe sous de nombreuses nombreuses autres formes.
Tu trouveras toutes les informations sur le forum. Dès lors que tu connaitras ces nombreuses formes il sera beaucoup moins difficile d'en obtenir une, sois certains que l'effet de la codéine ne change pas selon si elle est en sirop violet, en comprimé rouge ou en gélule blanche. Il faut juste éviter que la spécialité contienne d'autres produits inutiles ou néfastes, en particulier le paracétamol (ou alors il faut apprendre à l'enlever).

Les options :

(1) C'est pas facile mais il n'est pas exclu qu'un médecin accepte de prescrire de la codéine ou de la dihydrocodéine/DHC sos prétexte de douleur ou même de TSO. Pour la codéine, padéryl, tussipax, néocodion et plein d'autres existent en comprimés, sirop etc. Il m'est déjà arrivé de me faire prescrire 2cp de padéryl 4x/j pendant un mois pour des douleurs par exemple. Ce n'est pas l'AMM mais c'est possible de le prescrire pour la douleur quand même, dans mon cas j'avais expliqué que je ne supporte pas le paracétamol. Je ne te dis pas de mentir, moi je n'avais pas menti, je n'aime pas mentir. Mais j'admets que dans certains cas il est légitime de mentir, c'est à voir en ton âme et conscience. Pour la DHC le Dicodin est idéal, 2cp équivalent à une grosse dose d'euphon. C'est prescrit pour des douleurs et ça contient pas de paracétamol.

(2) Consulter un CSAPA et demander un traitement du substitution (TSO). En premier lieu la buprénorphine. Il n'y a aucune raison qu'il te soit refusé ce traitement, il suffit d'être dépendant aux opiacés pour pouvoir en bénéficier sans autre justification particulière, sans avoir à rendre de compte ou faire de mea culpa. Normalement il est prescrit sans jugement et sans complication (si on tombe sur un mauvais docteur qui fait la morale on s'en fiche on le laisse parler ondit qu'on a besoin d'opiacés et on a son traitement quand même). Ce traitement peut être donné anonymement et gratuitement si c'est au CSAPA, ou bien prescrit et récupéré en pharmacie avec la carte vitale ou sans.
Et même si l'euphorie est moindre par rapport à ta bouteille d'Euphon, c'est un traitement qui risque de te donner une certaine satisfaction. Que tu pourras utiliser comme tu le souhaites, comme par exemple 3 fois par semaine. Il y a des précautions d'usages etc qui te seront expliquées. On peut à terme si on veut mettre fin à cette consommation en programmant une baisse progressive des doses. Si le TSO buprénorphine échoue, il existe d'autres options, mais on va pas développer ici car il n'y a pas de raison.

(3) Obtenir illégalement les produits. On n'en parlera pas parce que je ne peux pas décemment conseiller ce genre de choses. Surtout que les manières légales sont efficaces. On a la chance en France de pouvoir bénéficier de TSO. Ce serait de la mauvaise foi de prétendre qu'on est laissés à l'abandon, et de nier que le TSO résout la plupart des problèmes efficacement. Donc il me semble qu'il n'y a pas de raison de vouloir obtenir des produits illégalement.

(4) Le sevrage sec et ne plus consommer. On en a longuement parlé, le sevrage sec est dangereux pour une personne dépendante, et peut mener à des choses bien plus graves que la consommation de codéine. Néanmoins il doit être mentionné parce que certaines personnes s'en sortent satisfaites.

Apparemment ton objectif est de continuer à profiter régulièrement des plaisirs opiacés ou bien de te sevrer.

Comme on a déjà largement abordé les bonnes façons de se sevrer (je t'invite à lire le fil de discussion), je passe à l'exploration de l'autre hypothèse : continuer à prendre du plaisir avec les opiacés.

[Voir mon message suivant pour le GUIDE]

Je continue avec les questions suivantes un peu plus tard!

Hors ligne

#1069 21 juillet 2017 à  21:10

Syam 
गोविन्द राधे राधे श्याम गोपाल राधे राधे
France
13920
Lieu: அருணாச்சல
Date d'inscription: 26 May 2015
Messages: 3177

Re: Dernière heure de gloire pour la codéine?

GUIDE DU TOXICOMANE OPIACE, CODEINOMANE ETC


Comment tu peux continuer à prendre du plaisir opiacé depuis que la codéine est sous ordonnance?


Depuis des décennies que les usagers récréatifs d'opiacés cherchent des solutions, le sujet a déjà été exploré de fond-en-comble. Si pour quelque raison que ce soit tu ne veux PAS renoncer au plaisir opiacé, voilà les comment une personne aujourd'hui dépendante peut voir l'avenir :

Si les symptômes de manque physique sont difficiles pour toi je crois que des prescriptions occasionnelles ne te satisferont pas. Je vois dès lors se dégager (des milliers de témoignages que Psychoactif recueille) deux trois principaux chemins qui peuvent correspondre à ton aspiration :

A. Diminuer les doses et devenir occasionnel. Parce que si tu arrives à descendre par exemple à une consommation par semaine, tu auras plus de plaisir. Et ce sera comparativement bien plus facile une fois stabilisé de te procurer de temps en temps un dose sympa de codéine pour tes extras. Ce qui est dur c'est d'en avoir beaucoup tous les jours, mais une boite de temps en temps, c'est vraiment pas compliqué.
A.1. Obtenir une prescription de codéine dans le but de parvenir au sevrage par des doses dégressives, et arriver peu à peu après quelques mois au stade ou tu peux consommer une seule fois par semaine, ou deux (ce que tu veux). Ca demande des efforts raisonnables et une certaine détermination, mais une fois bien stabilisé à 1 prise par semaine, tu découvriras que tu profites encore mieux des plaisirs de la codéine sans les inconvénients. Mieux pour la santé, désir sexuel non impacté par la conso.
A.2. Même chose mais TSO : si tu ne trouves pas de médecins capable de te prescrire la codéine il faudra baisser les doses à l'aide du TSO buprénorphine. Ca veut dire que tu renonces au plaisir opiacé quelques mois, mais que tu n'as pas de manque. Lorsque tu arrives à une dose très faible, du genre un prise très petite 2 fois par semaine, alors tu peux cesser le traitement et passer à un usage récréatif de codéine à l'occasion quand tu arrives à te procurer un extra.

-> Cette approche visant le retour à un niveau de consommation occasionnel a pour but de rendre faciles les plaisirs codéinés en s'assurant de rester à une tolérance très faible. C'est le secret pour avoir la possibilité de se "défoncer" avec des doses faciles à obtenir. Mais tout va foirer si tu fais remonter ta tolérance avec un usage trop fréquent, de trop grosses doses, ou plusieurs jours d'affilée.

B. Tu n'as pas le courage de mettre en place ta baisse de tolérance. Il te faut donc des doses élevées, pour un plaisir pas forcément plus grand au contraire, mais bon on fait ce qu'on peut. Dans ce cas il te faudra bien choisir entre le TSO pur ou le mix avec usage illégal :
B.1. Illégalité. Par illégal j'entends du moins grave (mentir à un médecin et simuler de graves douleurs) jusqu'à l'achat de stupéfiants au marché noir. Bref tu deviens un "junkie moderne" qui jongle entre des prescriptions quand il peut en obtenir, des achats dans la rue avec les risques que ça représente, et son TSO. Mais il faut que tu comprennes qu'il y aura toujours un peu de plaisir, mais que tu ne retrouveras jamais l'enthousiasme des débuts.  Monter les doses ne fait que reporter et aggraver le problème. Même un junkie s'il veut être heureux a besoin d'être capable de renoncer à toujours plus de plaisir. Et la plupart n'y arrivent pas. Donc ça risque on va pas dire à coup sur mais quand même probablement, de déraper, de mener à des produits de plus en plus fort et une consommation dangereuse.  Cette approche est certainement la plus dangereuse, c'est là que se produisent les overdoses etc. Même si on ne touche pas à l'héroïne, ces consommations irrégulières sont dangereuses. Dans ce mix on peut supprimer le TSO uniquement si on a de gros moyens et du temps à perdre pour se procurer ses produits. En revanche le TSO peut éventuellement être la méthadone à la place de la BHD. Attention, c'est beaucoup plus dangereux.
B.2. TSO. Ou alors rester sagement avec un TSO et se contenter de son plaisir limité mais c'est pas si mal. Encore une fois il faut comprendre qu'on ne peut pas avoir du plaisir à volonté, est-ce vraiment utile de prendre tous les risques pour un plaisir qui sera de toutes façons de plus en plus plafonné? Je trouve que choisir le TSO est assez.. 'intelligent'.

Conclusion : Comme le plaisir opiacé est plafonné, savoir rester occasionnel est certainement le plan qui donne le meilleur ration complications/plaisir. Par nature même du fonctionnement de notre cerveau, c'est assez difficile à faire, mais c'est quand même si vous y parvenez d'avoir probablement autant de plaisir que les personnes complètement dépendantes mais avec moins de dangers, moins de difficultés. Même si on ne parvient pas à rester occasionnel, savoir renoncer reste le secret pour ne pas s'engager dans une escalade qui quoi qu'il en soit se heurtera à un plafond. Vous voilà prévenus.

Hors ligne

#1070 21 juillet 2017 à  21:17

Gentle Iron
Maison Sucrée Maison
6100
Date d'inscription: 18 Jul 2017
Messages: 345
Blogs

Re: Dernière heure de gloire pour la codéine?

Annabelle a écrit

Mon vieux chien

Mon vieux chien qui a mal partout ( traumatisé de la vie lui aussi) et qui depuis des années ne bouge plus, ne se laisse pas toucher ni approcher ... m'apporte depuis ce matin des chaussettes, chaussures, télécommandes etc. en trottinant, faisant le clown...

j'ai chialé et tremblé toute la journée sur mon lit mais à cette heure-ci je commence à rire

Ce petit con est en train de me sauver la vie

Merci à lui et courage à tous

Tant qu'il y a de la vie...

1000 baisers

Annabelle

Salut Annabelle,

Mon vieux chien m'a quitté il y a longtemps déjà (8ans) mais de te lire ça m'a rappelé à quel point ces grosses bêtes étaient remplies d'affection.
Ça m'aura fait chialer, tiens!

Prends soin de toi.


«À mesure que l'on monte en haut de la société, il s'y trouve autant de boue qu'il y en a par le bas ; seulement elle s'y durcit et se dore.» Honoré de Balzac (1834)

Hors ligne

#1071 21 juillet 2017 à  21:19

nathaniel 
Nouveau membre
France
600
Date d'inscription: 21 Jul 2017
Messages: 5

Re: Dernière heure de gloire pour la codéine?

PsyAgentDouble a écrit

@Nathaniel: je te rejoins grave!
La codéine c'est ce qui me donnait la force de tenir tête au médecin qui souhaite augmenter les neuroleptiques d'un patient pas assez soumis ou une aide soignante qui veut attacher un résident parce que selon elle c'est mieux qu'il perde la tête et sa continence attaché à un fauteuil, plutôt qu'il tombe et de fasse un bobo...
Il va falloir trouver la force en moi même maintenant, seule contre tous...

Prend une heure ou deux pour toi, et demande toi a quoi te servais la codéine. Si c'était une béquille pour avoir le courage d'affronter certaines situations, ce n'est pas elle qui affrontait ces situations, c'était bien toi.
Alors oui, elle était une aide, mais tu faisais déjà le plus gros du boulot. C'est plus chiant, moins fun, mais pas moins gratifiant, au contraire. Quand tu feras ce que tu faisait sous codo - et tu le feras - ce sera d'autant plus gratifiant. Parce que tu sauras que c'est toi qui l'a fait, et toi seule.

Et puis franchement, ça te saoulait pas de faire le tour des pharmacies, de sortir toujours la même petite phrase en sachant exactement pour combien tu allais en avoir au centime prés, d'avoir a faire gaffe d'en avoir?

Alors oui, là c'est relou, c'est douloureux et brutal, mais plutôt que d'être focalisée sur ce qui te manque, pensent a ce qui te manquera surtout pas.

J'ai évidement du mal a dormir, entre les jambes qui me donnent envie de chialer par moment et la pression de savoir que je ne vais pas réussir a dormir, mais je me répète " je vais plus aller faire le tour des pharmacies, demain, j'aurais pas besoin de passer aux pharmacies du samedi, j'aurais plus besoin de m'infliger ça ".

Trouve un symbole débile pour t'aider a changer de béquille. Je vais dire un truc totalement débile, mais j’écoutai un album de musique X sous stilnox, un album Y  sous codo,  et bien l'album Z  ce sera celui que j'aurais écouté pour arrêter la codo. Et quand j'ai envie de verifier chez moi si j'ai pas oublié un cacheton quelque part, je l'écoute pour me motiver.

Dit toi que si une période de ta vie s'achève, une nouvelle commence forcement, et elle n'a aucune raison d'être moins bonne.

Hors ligne

#1072 21 juillet 2017 à  21:30

perceval 
Nouveau membre
France
200
Date d'inscription: 13 Jul 2017
Messages: 40
Blogs

Re: Dernière heure de gloire pour la codéine?

Consommateur (occasionnel) de codéine depuis quelques années, fumeur de pétards régulier depuis la nuit des temps et lecteur silencieux de PsychoActif, je me suis finalement inscrit (comme beaucoup) à l'occasion de la mise sous ordonnance d'une certaine molécule.

Je n'ai pas de questions à vous poser, ni vraiment d'avis à donner : tout à été déjà très bien dit.

Je voulais simplement poster ici pour dire que, tout nouvel utilisateur anonyme que je suis, je soutiens tous ceux et celles d'entre vous qui vivent des moments difficiles, imposés par une prohibition ridicule, contre-productive et infantilisante.

Merci également aux plus expérimentés d'entre vous pour les conseils qu'ils prodiguent. Au vu du fonctionnement de notre société, c'est un vrai travail d'utilité public ce que vous faites.

Même si je ne suis pas très touché par cette décision car n'étant dépendant que légèrement et uniquement "psychiquement", sur le coup de l'émotion (et peut être parce que je cherchais un prétexte depuis un moment...) j'ai bien failli partir complètement en cacahouète en allant acheter des trucs beaucoup trop forts sur le dark ouebe. Vous lire m'a bien aidé à garder la tête froide.

Encore une fois, je souhaite à tous le meilleur et beaucoup de courage. Sérieusement.

Hors ligne

#1073 21 juillet 2017 à  21:38

Syam 
गोविन्द राधे राधे श्याम गोपाल राधे राधे
France
13920
Lieu: அருணாச்சல
Date d'inscription: 26 May 2015
Messages: 3177

Re: Dernière heure de gloire pour la codéine?

Il sont gentils Drogue-Info-Service. Voilà ce qu'ils disent :

Comment peut se faire le sevrage ?

Il est conseillé de privilégier la diminution par paliers plutôt que l’arrêt brutal. La codéine restant disponible sur prescription il est possible de se tourner vers son médecin pour organiser avec lui cette diminution progressive. Le principe de la diminution par paliers est de diminuer plus rapidement au début qu’à la fin. En effet, ce sont les derniers paliers qui sont les plus difficiles à franchir et pour lesquels il vaut mieux aller plus lentement, prendre son temps pas à pas.

C'est bien mais si les médecins sont si cons qu'ils envoient chier les patients ou leurs prescrivent des benzos à la place, ils font quoi les patients???

Reputation de ce post
 
Il faudrait que les patients impriment ce texte de DIF,pour leur doc peut être-g

Hors ligne

#1074 21 juillet 2017 à  21:54

Annabelle 
Nouveau Psycho
France
600
Date d'inscription: 16 Jul 2017
Messages: 155

Re: Dernière heure de gloire pour la codéine?

Gentle Iron a écrit

Annabelle a écrit

Mon vieux chien

Mon vieux chien qui a mal partout ( traumatisé de la vie lui aussi) et qui depuis des années ne bouge plus, ne se laisse pas toucher ni approcher ... m'apporte depuis ce matin des chaussettes, chaussures, télécommandes etc. en trottinant, faisant le clown...

j'ai chialé et tremblé toute la journée sur mon lit mais à cette heure-ci je commence à rire

Ce petit con est en train de me sauver la vie

Merci à lui et courage à tous

Tant qu'il y a de la vie...

1000 baisers

Annabelle

Salut Annabelle,

Mon vieux chien m'a quitté il y a longtemps déjà (8ans) mais de te lire ça m'a rappelé à quel point ces grosses bêtes étaient remplies d'affection.
Ça m'aura fait chialer, tiens!

Prends soin de toi.

OOOH!
Toi aussi prends soin de toi
Et chiales! Ça fait du bien
C'est au moment où j'ai commencé à le faire que ma vieille bestiole poilue s'est animée.
Ils savent tout !
Désolée pour ton toutou mort il y a 8 ans
Je sais ce que c'est
J'ai 2 amours, j'en ai perdu un l'année dernière (...)
Mille baisers
Tendrement
Annabelle

Dernière modification par Annabelle (21 juillet 2017 à  21:57)


On a dark desert highway

Hors ligne

#1075 21 juillet 2017 à  22:06

Gentle Iron
Maison Sucrée Maison
6100
Date d'inscription: 18 Jul 2017
Messages: 345
Blogs

Re: Dernière heure de gloire pour la codéine?

Annabelle a écrit

OOOH!
Toi aussi prends soin de toi
Et chiales! Ça fait du bien
C'est au moment où j'ai commencé à le faire que ma vieille bestiole poilue s'est animée.
Ils savent tout !
Désolée pour ton toutou mort il y a 8 ans
Je sais ce que c'est
J'ai 2 amours, j'en ai perdu un l'année dernière (...)
Mille baisers
Tendrement
Annabelle

Merci pour tes mots.

(j'suis pas hyper douée en émotion et communication, la faute à mon cerveau dysfonctionnel ! ^^)

La vie est globalement sympa même si parfois c'est raide, ça vaut plutôt le coup. La peine ça fait parti du deal, donc oui ça fait du bien de chialer un coup.

Courage et bises.


«À mesure que l'on monte en haut de la société, il s'y trouve autant de boue qu'il y en a par le bas ; seulement elle s'y durcit et se dore.» Honoré de Balzac (1834)

Hors ligne

#1076 21 juillet 2017 à  22:12

PsyAgentDouble 
Agent sous couverture
France
4560
Date d'inscription: 21 Jul 2017
Messages: 473
Blogs

Re: Dernière heure de gloire pour la codéine?

@ Nathaniel
Ouais le tour des pharmacies j'en avais marre, ressassé des 6h du mat comment j'allais faire pour acheter ma boîte Sachant qu'on est lundi et que chez moi elles sont fermées le matin, faire des km pour trouver une pharmacie de garde, me galérer à Châtelet pour une pharmacie de nuit...
Le manque me fait autant de bien que de mal, je prend un plaisir maso  à savourer cette souffrance, ça m'occupe, ça me remplit...c'est chelou non?
Quand y aura plus de manque, y aura plus rien...
Faudrait que je fasse un nouveau gosse pour avoir une péridurale smile

Dernière modification par PsyAgentDouble (21 juillet 2017 à  22:14)


In a world full of hollow, i'm jumping jumping

Hors ligne

#1077 21 juillet 2017 à  22:13

Codeiman 
Nouveau Psycho
France
200
Lieu: Paris
Date d'inscription: 15 Jul 2017
Messages: 86

Re: Dernière heure de gloire pour la codéine?

Je suis passé devant une pharmacie bien connu ouverte 24 /24 en région parisienne , pas un chat comparativement , les pharmacies dégageaient des marges importantes sur ses produits....les conséquences vont se faire sentir très rapidement....


«"J'avance au feeling"....»

Hors ligne

#1078 21 juillet 2017 à  22:19

nathaniel 
Nouveau membre
France
600
Date d'inscription: 21 Jul 2017
Messages: 5

Re: Dernière heure de gloire pour la codéine?

PsyAgentDouble a écrit

@ Nathaniel
Ouais le tour des pharmacies j'en avais marre, ressassé des 6h du mat comment j'allais faire pour acheter ma boîte Sachant qu'on est lundi et que chez moi elles sont fermées le matin, faire des km pour trouver une pharmacie de garde, me galérer à Châtelet pour une pharmacie de nuit...
Le manque me fait autant de bien que de mal, je prend un plaisir maso  à savourer cette souffrance, ça m'occupe, ça me remplit...c'est chelou non?
Quand y aura plus de manque, y aura plus rien...
Faudrait que je fasse un nouveau gosse pour avoir une péridurale smile

C'est juste que tu acceptes cette étape plutôt que de l'affronter. Elle va te construire, autant la voir comme ça, comme un renouveau plutôt qu'une fin.

Hors ligne

#1079 21 juillet 2017 à  22:23

Syam 
गोविन्द राधे राधे श्याम गोपाल राधे राधे
France
13920
Lieu: அருணாச்சல
Date d'inscription: 26 May 2015
Messages: 3177

Re: Dernière heure de gloire pour la codéine?

Syam : "Ils sont gentils Drogue-Info-Service. [...] C'est bien mais si les médecins sont si cons qu'ils envoient chier les patients ou leurs prescrivent des benzos à la place, ils font quoi les patients?"

Je les ai appelés, pour leur dire grosso-modo que si le ministère de la santé prévenait les médecins que le protocole normal est effectivement de prescrire la codéine pour sevrer progressivement, leur discours aurait du sens. La dame m'a promis de "faire remonter" tout en précisant que ça peut ne pas aboutir du tout.

Si le médecin ne propose pas la prescription de codéine pour un sevrage progressif, alors elle confirme qu'il faut aller en CSAPA et si la liste d'attente est trop longue (ce que je lui ai fait remarquer) elle me dit d'aller voir un addictologue dans le privé et de se faire rembourser ensuite.

Eventuellement si jamais l'addicto ne comprend même pas lui-même que l'option normale n'est pas forcément le TSO mais plutôt codéine et dosage dégressif, je vous propose quand même de noter l'adresse de la page de Drogue Info Service pour leur montrer. qui sait peut-être qu'ils auront un souvenir qu leur reviendra comme quoi c'est pas juste un caprice de patient drogué mais simplement le protocole logique... Voir le dernier paragraphe ici :
http://www.drogues-info-service.fr/Actu … XDEwHM6_qA

Comment peut se faire le sevrage ?

Il est conseillé de privilégier la diminution par paliers plutôt que l’arrêt brutal. La codéine restant disponible sur prescription il est possible de se tourner vers son médecin pour organiser avec lui cette diminution progressive. Le principe de la diminution par paliers est de diminuer plus rapidement au début qu’à la fin. En effet, ce sont les derniers paliers qui sont les plus difficiles à franchir et pour lesquels il vaut mieux aller plus lentement, prendre son temps pas à pas.

Je suis pas un grand fan de DroguesInfoService mais pour le coup ils ont au moins écrit le truc. C'est même pas le minimum mais c'est mieux que rien!

Reputation de ce post
 
Merci Syam ..! Codeiman

Hors ligne

#1080 21 juillet 2017 à  22:27

coddeine 
Nouveau Psycho
France
2210
Lieu: Le canapé
Date d'inscription: 17 Jul 2017
Messages: 127

Re: Dernière heure de gloire pour la codéine?

Dans une énième tentative de déculpabilisation :

Quand on parle de la dépression qui peut apparaitre dans les suites du sevrage physique - là, je prends quand même quelques lettres pour vous donner mon avis personnel : elle apparait, point - il ne s'agit pas seulement d'un "coup de blues" qui peut dégénérer, c'est aussi une réponse NORMALE du système cérébral et neurologique.
Suite à un sevrage brutal de quelque molécule que ce soit, les neuro-transmetteurs en particulier mais aussi d'autres substances et mécanismes synaptiques ou systémiques, avec le système hormonal, subissent une période de dérèglement dont le réajustement peut prendre une vie entière à se compléter, pour les cas les plus graves.

Tout ça est largement documenté, partout et ici-même, avec témoignages en prime...

Pour faire court et en particulier autour des opiacés, les taux des neuro-transmetteurs, surtout ceux impliqués dans le circuit de la récompense, plongent. C'est ça l'effet "plus rien n'a de sens, plus rien n'à de goût".

C'est aussi ce qui se passe, d'un point de vue technique, dans les grosses dépressions induites par les syndromes de stress post-traumatiques, notamment (et entre autres).

Je ne dis pas que ça va vous tomber sur la tronche et inévitablement prendre des proportions délirantes et dangereuses, mais si jamais, n'imaginez pas qu'avec "un peu de volonté et deux coups de pieds au culs" ça va rouler. Et ne laissez personne vous sortir des conneries du style "prends-toi en main" et toutes ces sortes de choses mais FAITES-VOUS AIDER, et dans ce cas-la, je trouve ça dommage, mais les AD et les benzos sont un peu les seules armes qu'on à, si on est pas prêt ou en capacité d'explorer des options thérapeutiques "exotiques" pour la majorité du corps médical...

Encore une fois, si vous patinez un peu dans quelques semaines ou quelques mois, ce n'est pas parce que vous êtes une pauvre merde qui ne sert à rien mais bel et bien parce que ça n'a pas marché comme vous l'espériez, et ça ne sera pas de votre faute. Ce n'est pas une histoire d'inconscient ou que sais-je, c'est juste que la machine est grippée et qu'il faut lui filer un petit coup de pouce pour la relancer...

Les TSO évitent tout ça et apportent bien plus encore, mais là c'est du radotage manifeste !...

Dernière modification par coddeine (21 juillet 2017 à  23:27)

Reputation de ce post
 
merci Coddeine..! Codeiman
 
Texte mis dans les morceaux choisis de Psychoactif. (Syam)

Emplacement réservé à un aphorisme incroyable de finesse qui décrit tellement bien la profondeur de mon être...

Hors ligne

Écrire une réponse Remonter


Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

Réponses Discussion Vues Dernier message
26 1711 17 novembre 2017 à  21:11
par guérir
11 4728 15 juin 2017 à  09:52
par Mélatonine2
4
[ Forum ] Première fois - Codéïne par xKoG
2639 27 juin 2016 à  21:54
par Syam
    [ PsychoWIKI ] Codéine, effets, risques, témoignages
    [ PsychoWIKI ] Usage, abus et addiction à  la codéine et au tramadol
    [ QuizzZ ] Risquez vous une overdose d'opiacé ? (heroine, morphine, methadone) 7212 personnes ont déja passé ce quizzz !
    [ QuizzZ ] Testez vos connaissances sur les overdoses d'opiacés 4625 personnes ont déja passé ce quizzz !
Psychoactif en Images
Plus d'images psychoactives
'
En ce moment sur PsychoACTIF  flux RSS de Psychoactif
[ Psychoactif ]
Dossier du mois : le plug ou administration de drogue par voie rectale
01 novembre 2017Annonce de Equipe de PsychoACTIF
[ Appel à témoignage ]
Drogues en 2017 : quelles tendances ?
Il y a 49mnCommentaire de Triphaze (57 réponses)
[ Forum UP ! ]
Culture - Quelle methode adaptée pour construire une Chambre de fruitaison
Il y a 15hDiscussion sans réponse depuis 12h
[ Forum ]
Culture - Mal aux dents en Inde Bénarès
Il y a 18mnCommentaire de Mascarpone dans [Au coin du comptoir.....](4 réponses)
[ Forum ]
RAP artistes FR pas connus
Il y a 30mn
5
Commentaire de saisail dans [Au coin du comptoir.....](30 réponses)
[ Forum ]
Comment faire de l'huile de coco infusée au cannabis, étape par étape
Il y a 32mn
1
Commentaire de Recklinghausen dans [Cannabis...](1 réponse)
[ Forum ]
Aie aie Méthadone...
Il y a 46mn
1
Commentaire de filousky dans [Heroïne...](23 réponses)
[ Forum ]
Drogues en 2017 : quelles tendances ?
Il y a 49mn
6
Commentaire de Triphaze dans [Conseils en réduction...](57 réponses)
[ Forum ]
Seul et maleureux, rechute inevitable ?
Il y a 52mnCommentaire de Cynder dans [Decro - Sevrages... e...](15 réponses)
[ Forum ]
Première fois - La qualité de l'atlantis
Il y a 1hNouvelle discussion de ohouiohoui dans [Psilocybe - Champigno...](0 réponse)
[ Forum ]
TR Methamphétamine plusieurs sessions
Il y a 1h
1
Commentaire de lloigor dans [Speed-Amphétamines-Me...](9 réponses)
[ Blog ]
24h avec speedmicha
Il y a 37mnCommentaire de Speedmicha dans le blog de Speedmicha (341 commentaires)
[ Blog ]
Lotus
Il y a 1hCommentaire de Speedmicha dans le blog de Lotus (11 commentaires)
[ Blog ]
La vie de Jacobson
Il y a 1hCommentaire de Speedmicha dans le blog de Jacobson (3 commentaires)
 
 [ QuizzZ ]
Testez vos connaissances sur l'histoire de la réduction des risques
Dernier quizzZ à 13:23
  [ PsychoWIKI ]
GBL, effets, risques, témoignages
  [ Topic epinglé ]
Injection de skenan avec toupie (photos)
[ Nouveaux membres ]
Droguopathe, bobo65, Piloujah, PsychonautFR, markulus, lepralo, ZoulooTerrOR, Sookinaa, The Governor, Playboy-shit nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
SONDAGE
Avez vous déjà analysé une drogue ?
 

Résultats | Archives
S'identifier

Mot de passe oublié

Morceaux choisis 

 isomérisation du CBD ?
par Mister No, le 07 Dec 2017
Je cherche comment/quand/où dans l'histoire de stoners sont apparus les premiers extraits d'huiles isomérisées, rendant n'importe quelle souche à fort potentiel CBD une source de THC inespérée dans une huile surpuissante. (j'ai lu un article que je ne retrouve pas.) La molécule CBD est très...[Lire la suite]
 Drogues en 2017 : quelles tendances ?
par guigz, le 11 Dec 2017
Salut les copains !! :-) Pour dire ce que je vois sur la région de Perpignan, depuis plusieurs années je constate une augmentation de la disponibilité de la cocaïne.. Ce qui fait qu'aujourd'hui la qualité est plus élevé qu'avant.. pour le même prix, il y a tellement de concourants faut dir...[Lire la suite]
 Est-ce un k-hole ?
par Triphaze, le 11 Dec 2017
Les autres morceaux choisis
Les dernières notations

Merci pour cette recette qui parait simple ( avec le.materiel adapté ) :) Rec dans [forum] Comment faire de l'huile de coco infusée au cannabis, étape par étape
(Il y a 30mn)
Merci pour cette nouvelle qui est une premiere du genre :) Reck. dans [forum] Des associations antitabac en France recommandent la cigarette électro
(Il y a 2h)
Excellente initiative !! Bravo Yog !!! Reck. dans [forum] L'ère post-Snowden et la résistance à la surveillance de masse
(Il y a 11h)
Excellent rappel sur l'association alcool et MDMA !!! Reck. dans [forum] Premiere prise Ecstasy (dosage)
(Il y a 11h)
Rappel important; nous n'avons pas besoin de pbs de ce côté-là. ^^' /MT dans [forum] Aie aie Méthadone...
(Il y a 14h)

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Traduction par FluxBB.fr
Copyright : Psychoactif 2006-2017
Flux RSS de Psychoactif
Affichage Mobile


Psychoactif est une communauté dédiée à l'information, l'entraide et l'échange d'expériences sur les drogues, dans une optique de réduction des risques.


Licence Creative CommonsPsychoactif de https://www.psychoactif.org est sous licence CC by NC SA 3.0