Dernière heure de gloire pour la codéine? / PsychoACTIF

Dernière heure de gloire pour la codéine?

Publié par ,
729048 vues, 4014 réponses
Mascarpone 
Vieux clacos corse pas coulant
France
400
Inscrit le 19 Sep 2015
4222 messages

Codeiman a écrit

je tiens mais c'est pas la forme , j'ai envie de rien, je reste chez moi ... , j'ai pris rdv avec le csapa

Oui, bonne initiative, c'est ce qu'il fallait faire , car le physique, c'est une chose, mais le moral est encore plus important pour la suite wink Bon courage!


Qui pète plus haut que son cul, fini par se chier dessus!
Le pire con, c'est le vieux con, car on ne peut rien contre l'expérience!
Ce qui est bien chez les félés, c'est que de temps en temps ils laissent passer la lumière!

Hors ligne

 

Caïn 
PsychoHead
210
Inscrit le 04 Oct 2013
1966 messages
Blogs

Le jeune con dépasse toutes les espérances en matière d'homme ou de femme politique....

En fait ça s'explique assez facilement. Le jeune con manque d'expérience, il n'a même pas son vécu pour l'orienter dans ses décisions.
Du coup, il fait n'imp', se fiant simplement à ce qu'il a entendu dire la veille.
Je suis un peu méchant, mais ce qu'il s'est passé est de cet ordre là. Ceux qui ont pris cette décision n'ont manifestement aucune idée de ce qu'a pu représenter la codé en vente "libre", ne serait-ce que comme recours face aux douleurs morales et/ou physiques, durant les dernières décennies. Ils se sont bêtement alignés sur les autres pays occidentaux. Et il est vrai que la France faisait un peu figure d'exception en la matière, ce qui n'était pas une mauvaise chose en la matière.

Dernière modification par Caïn (19 juillet 2017 à  15:11)


La drogue c'est de la merde, surtout quand t'en as plus.

Hors ligne

 

coddeine 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 17 Jul 2017
127 messages

Caïn a écrit

Le jeune con manque d'expérience, il n'a même pas son vécu pour l'orienter dans ses décisions.
Du coup, il fait n'imp', se fiant simplement à ce qu'il a entendu dire la veille.
Je suis un peu méchant, mais ce qu'il s'est passé est de cet ordre là. Ceux qui ont pris cette décision n'ont manifestement aucune idée de ce qu'a pu représenter la codé en vente "libre", ne serait-ce que comme recours face aux douleurs morales et/ou physiques, durant les dernières décennies. Ils se sont bêtement alignés sur les autres pays occidentaux. Et il est vrai que la France faisait un peu figure d'exception en la matière, ce qui n'était pas une mauvaise chose en la matière.

Je suis assez d'accord avec toi, ca me semble très empreint d'ignorance, d'autres aspects me posent question.

Ce Ministère est nommé "des Solidarités et de La Santé", or sur ce coup-là, question solidarité, les ados qu'ils prétendent sauver sont laissés dans la nature du jour au lendemain, demerdez-vous. Ca me semble être en contradiction totale avec le sens de la mission du ministère.

Ensuite, pourquoi un arrêté, pourquoi si vite avec application immediate, encore une fois sans préavis ? En plein milieu des grandes vacances ? A mon sens parce que le parlementaire aurait réagi avec virulence, les labos auraient réagi avec virulence, les risques, les manques auraient été pointé du doigt très vite et le processus parlementaire normal aurait été suivi. Pour entamer une veritable reflexion afin d'assurer le service public avec sérieux, avec campagnes de sensibilisation et tout le toutim.

Quels sont les intérêts cachés derriere cette decision ? Ce n'est nullement pour dénigrer mais deux morts depuis Janvier, ce n'est pas exactement une catastrophe en termes de Santé Publique et ca ne justifie nullement ce mouvement.

Ou alors, et là je flippe, car on aurait mis en place des gens dangereux pour éviter des racistes (pour ma part je suis persuadé qu'ils le sont, mais dans le déni, la sortie de Manu sur l'Afrique m'en a convaincu. Condescendance occidentale, imaginaire colonial, encore une fois bien-pensance victorienne) nous avons affaire à des idéologues ignares mais convaincus, ca serait dans la droite ligne des "72" vaccins obligatoires, une decision qui va inquiéter et j'en ai peur, pousser certains parents a sortir du système de santé, et il ne serait question que de morale, d'education du peuple. A ce tarif, on est pas loin de la perte de l'IVG...


Emplacement réservé à un aphorisme incroyable de finesse qui décrit tellement bien la profondeur de mon être...

Hors ligne

 

Terson 
BioHacker
France
1700
Inscrit le 25 Jul 2014
724 messages
Blogs
C'est le métabolite principal du Paracétamol qui est toxique pour le foie ça veut dire que la toxicité du paracétamol est très variable selon les individus.

Il y a moyens d’abîmer son foie juste en dépassant un peu de 4 Gr par jour sur le long terme d'ailleurs ça m'est moi même arrivé. Heureusement le foie est un des organes qui se régénère le mieux.

Sautez dans l'urinoir pour y chercher de l'or.
Je suis vivant et vous êtes morts - Philip K. Dick

Hors ligne

 

Codododo 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 18 Jul 2017
12 messages
Ma codéine <3 jamais je ne t'oublierais, tu auras été la chose la plus délicate et douce qui m'est été donner.

A toutes ce temps passé ensemble
Toutes ces douces nuit à flotter, éloigné de la réalité,
Dans ce monde magique, bienveillant et accueillant,
J'aurais pu passer ma vie à tes cotés mais ils nous l'ont empêcher,
reviendras tu ? j’aime à y croire mais je n'ai que peu d’espoirs. 

A tout les salauds qui prennent ces décisions, vous n'avez le pouvoir que de nuire. Chaque hommes à ses dépendances et ses démons

Aucun homme ne devrait prendre le contrôle du fruit de l'addiction d'un autre.
La liberté s’arrête la ou commence celle des autres

Hors ligne

 

Annabelle 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 16 Jul 2017
162 messages
Allo

Personne ne me répond

À propos du pourcentage homme/femme sur ce forum

J'aimerais vraiment savoir

On a dark desert highway

Hors ligne

 

coddeine 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 17 Jul 2017
127 messages

À propos du pourcentage homme/femme sur ce forum

J'aimerais vraiment savoir

Alors comme je viens de débarquer sur le forum, je ne peux absolument pas te répondre, mais j'en profite pour partager mes opinions sur le sujet, qui me semble très important.

C'est un forum, imagine aussi qu'il puisse y avoir des femmes qui se font passer pour des hommes pour ne pas en reprendre une couche en prime.

La consommation de drogues est stigmatisée et condamnée par défaut dans notre société. Les livres d'histoires montrent que c'était beaucoup moins le cas avant, la situation s'est lourdement aggravée avec l'envol du Libre Echange, qui prone l'efficacité, la productivité. La philosophie autour de cette doctrine économique (qui pretends être un forme de sociologie) est celle du 18e siècle anglais. Tous nos à priori viennent de cette époque. (c'est MON analyse, hein, et c'est bien sûr plus complexe). Mais je vais pas commencer avec les Romains, c'est le moment ou je dérape !

D'apres mon vécu, la seule difference entre les sexes à ce point de vue, c'est que les femmes subissent une pression sociale encore plus violente. En dehors de ca, je dirais parité parfaite chez les utilisateurs. Ce que j'ai vu ce sont des tendances différentes entre les sexes, les femmes se mettant en general moins en danger que les hommes, qui eux sont pris dans l'ideal de virilité et le concours permanent. Quelqu'un l'a très bien dit : on attends de nous qu'on soit sérieuses, innocentes, qu'on veuille des enfants... Et je rajouterais un mari, de l'amour, un mariage de princesse... Bref tous les cliches débiles de la princesse dans son donjon attendant son prince à l'épée encore ensanglantée du dragon qu'il vient d'occire.

Est-ce que les femmes aiment moins les bons plats que les hommes ?

Ce sont les clichés de la société patriarcale et les femmes ont appris intuitivement à s'en protéger, donc on les voit moins dans les csapa, qui jugent plus sèchement; on les voit moins dans les spots de users, qui ne sont pas moins phallocrates que les autres singes; elles se mettent moins en situation de grands dangers, moins en situation de devoir affronter la morale et la punition sociale qui sera bien plus condamnatoire pour elles que pour les garcons. Et elles sont encore plus victimes de l'auto-condamnation. Je crois qu'elles sont plus discrètes mais elles sont là.
Je dis bien "moins"...

En dehors de ca, il y a quelques produits qui font pratiquement toujours l'unanimité, dans mon experience, si bien pris à des dosage cohérents pour des premieres experiences, ce sont les opiacés et la cocaine [EDIT]Et l'alcool, aussi.[EDIT]. C'est pas de notre faute, ils sont presques concus pour notre cerveau ! Ou alors nous nous y sommes adapté sur nos cent-mille ans de sapiens-sapiens.

Dernière modification par coddeine (19 juillet 2017 à  18:12)


Emplacement réservé à un aphorisme incroyable de finesse qui décrit tellement bien la profondeur de mon être...

Hors ligne

 

Capitaine 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 13 Jul 2017
21 messages

Gentle Iron a écrit

Rien que chez les ados, par exemple, il m'aurai paru plus intéressant, dans le cadre d'un encadrement plus strict, de restreindre l'accès à la codeine en période scolaire et permettre aux ados, au moyen d'une communication adéquate auprès de la médecine scolaire, de trouver une issue.

En parlant de ça, à l'époque j'avais fait partie d'un petit groupe d'élèves "balancés" à l'infirmerie du lycée pour consommation d'alcool et/ou de codéine en période scolaire, par "d'autres élèves qui sont inquiets pour vous" (plutôt pour nous nuire à mon avis mais peu importe).

L'infirmière scolaire avait principalement prévenu nos familles et nous avait demandé si on avait d'autres problèmes en dehors de ça.

Elle avait l'air bienveillante mais pas spécialement habituée à gérer ce genre de situation (ce que je peux comprendre).

Bilan : pas d'effet positif sur le long terme si ce n'est d'inquiéter nos parents.

Hors ligne

 

néozébulon61 
Nouveau membre
000
Inscrit le 08 Sep 2013
1 message
Bonjour!
Depuis 2013, je ne faisais que lire....
J'ai lu et été touchée par certains messages et témoignages.
Comme beaucoup, je suis hyper-sensible, dans une solitude crasse, j'ai passé de 15 à 40 balais sous des doses éléphantesques de Benzo (je crois qu'on m'a tout prescrit), pour finir au Xanax .
Crises d'angoisse, malaises, phobie sociale, TS, bref, rien de neuf...
De nombreux séjours en HP, 2 thérapies de plusieurs années chacune.
Il y a plus de 10 ans, j'ai arrêté le Xanax progressivement, sur 2 ans, toute seule dans mon coin. Je ne le souhaite à personne, le manque tant physique que psychique fut une longue descente....
J'avais aidé des potes à décrocher de l’héroïne dans les années 80-90, ce fut pire.
Tant bien que mal, je navigue à vue.
2 Prozac/j m'aident à continuer.
J'ai pris des habitudes avec la codéine, d'abord prescrite pour de grosses douleurs dorsales et migraines, et puis, on a sympathisé...
La codéine me donne ce petit coup de boost dont j'ai besoin pour exister, écrire, faire de la musique, sortir de chez moi et aller me promener ou, énorme épreuve, arriver à échanger quelques mots avec quelqu'un. (mon chat approuve)
Quelques heures où j'ai un peu confiance en moi. Et où je tente d'avoir un semblant de vie sociale.
Je suis séropositive depuis les années 80, j'ai plus de 50 balais, les anti-rétroviraux sont une plaie, un éteignoir de la pensée, et physiquement, bah physiquement, j'ai pris 10 ans pour chaque année de traitement.
Mais, comme dirait mon immuno, "vous êtes en vie, alors, quelques petits effets secondaires, hein...."
Alors voila... comme plein d'autres, la nouvelle loi sur la codéine va me compliquer la vie, il va falloir jongler encore plus serré, et je trouve cela désespérant.
La France est en retard sur énormément de choses, et nous venons de faire un grand pas en avant.
Je me demande comment va se passer mon prochain renouvellement d'ordo, quand mon toubib me dit: " je vous remets encore le Klipal ou ça ira?"
Depuis 10 ans , il a un peu oublié pour quelle douleur il me l'a prescrit au départ, mais à chaque fois, j'ai droit à un sourire en coin, l'air de dire : "vous, vous n'en abusez pas, hein? vous ne me feriez pas ça..."
Alors...j'ai une pensée pour tous ceux qui galèrent et pour qui les choses sont devenues extrêmement compliquées depuis quelques jours...
Et je remarque, comme certains, que rien, nada, walou dans la presse, les blogs, Act-Up....rien...comme si ça allait passer tout seul....
Encore merci, madame la ministre.

Allez....on continue et on tient bon, galériens et galériennes?

Hors ligne

 

Gentle Iron
Maison Sucrée Maison
000
Inscrit le 18 Jul 2017
345 messages
Blogs

Capitaine a écrit

Gentle Iron a écrit

Rien que chez les ados, par exemple, il m'aurai paru plus intéressant, dans le cadre d'un encadrement plus strict, de restreindre l'accès à la codeine en période scolaire et permettre aux ados, au moyen d'une communication adéquate auprès de la médecine scolaire, de trouver une issue.

En parlant de ça, à l'époque j'avais fait partie d'un petit groupe d'élèves "balancés" à l'infirmerie du lycée pour consommation d'alcool et/ou de codéine en période scolaire, par "d'autres élèves qui sont inquiets pour vous" (plutôt pour nous nuire à mon avis mais peu importe).

L'infirmière scolaire avait principalement prévenu nos familles et nous avait demandé si on avait d'autres problèmes en dehors de ça.

Elle avait l'air bienveillante mais pas spécialement habituée à gérer ce genre de situation (ce que je peux comprendre).

Bilan : pas d'effet positif sur le long terme si ce n'est d'inquiéter nos parents.

Yep d'où l'importance d'une bonne circulaire à l'intention du personnel scolaire (il me semble que je l'avais précisé mais mon message étant un peu bordélique c'était peut-être pas très compréhensible).


«À mesure que l'on monte en haut de la société, il s'y trouve autant de boue qu'il y en a par le bas ; seulement elle s'y durcit et se dore.» Honoré de Balzac (1834)

Hors ligne

 

coddeine 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 17 Jul 2017
127 messages

néozébulon61 a écrit

La codéine me donne ce petit coup de boost dont j'ai besoin pour exister, écrire, faire de la musique, sortir de chez moi et aller me promener ou, énorme épreuve, arriver à échanger quelques mots avec quelqu'un. (mon chat approuve)

Le mien aussi !
Je suis de tout cœur avec toi...

Gentle Iron a écrit

Yep d'où l'importance d'une bonne circulaire à l'intention du personnel scolaire

Yep, or là, encore une fois, le néant. On règle un problème par le déni, ca me parait totalement contre-productif, dangereux, voire criminel. Mais je m'enflamme peut-être...

Cette situation m'inquiète au plus haut point, les consequences potentielles me semblent énormes, et particulièrement pour nos jeunes, c'est une situation explosive qui peut les faire basculer dans des modes de consommation et des produits bien plus sérieux, alors qu'au depart c'était objectivement pas bien grave. Se faire plaisir avec de la codéine entre potes le week-end, c'est sans commune mesure avec le binge, au hasard...

Dernière modification par coddeine (19 juillet 2017 à  18:06)


Emplacement réservé à un aphorisme incroyable de finesse qui décrit tellement bien la profondeur de mon être...

Hors ligne

 

Caïn 
PsychoHead
210
Inscrit le 04 Oct 2013
1966 messages
Blogs

Et je remarque, comme certains, que rien, nada, walou dans la presse, les blogs, Act-Up....rien...comme si ça allait passer tout seul....
Encore merci, madame la ministre.

Je suis assez actif sur facebook, et là aussi, rien, queudalle.
En même temps c'est con hein mais j'ai rien publié de mon côté. J'ai des "amis" fb de mon boulot et de ma famille, alors pas envie de parler de ça sur ce support.


La drogue c'est de la merde, surtout quand t'en as plus.

Hors ligne

 

Exa 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 13 Jul 2017
172 messages
Hello,

Je reviens du médecin, et je suis ressorti outré !
J'ai été limité vexé, insulté...
Je suis arrivé, et j'ai commencé par raconté mon histoire par l'alcool et le tabac. Ensuite, comment je suis tombé dans la codéïne: migraine...
Elle me sort: faut vous faire suivre, vous savez que les médicaments sont plus dangereux que l'alcool ?! vous en preniez trop. Ah bon ? je prends pas loin de 300mg par jour au lieu de 800mg il y a 8 mois.
J'ai répondu, vous savez c'est grâce à ça que j'ai pu arrêter le tabac et l'alcool... Mais en ce moment, je ne peux pas arrêter du jour au lendemain comme ça.
Si, je vous propose de vous faire suivre par un centre d'addictologie, vous iriez ?
J'ai répondu, non, je n'aurai pas le temps. Je travaille toute la journée et une vie de famille pour pouvoir me faire suivre. J'ai trop de charge de travail et de pression en amont pour arrêter la codéïne. Si j'arrête, c'est sur que je vais dévier sur autre chose.
Du coup, elle m'a prescrit 3 boites, 3 comprimés par jours.

Je suis dégoûté, limite, elle me regardait avec dégoût. Et m'a fait l'ordonnance pour que je lui fasse son chèque de 25 euros... Sinon, je serai reparti sans payer !

Je lui dis, vous savez, je compte m'arrêter, c'est pas mal de réduire de 50% les doses? Elle me sort, mais c'est toujours trop !
Je fumais 2 paquet de clopes par jour, et j'ai réduis à un paquet, ensuite, 2-3 clopes par jour, et j'ai arrêté...
ça va être pareil pour la codo

Hors ligne

 

thecheshirecat 
Psycho sénior
000
Inscrit le 09 May 2017
814 messages
Je pense que ce silence est assez révélateur du profil type (pour peu qu'il y en ait un) du consommateur de codeine, discret car menant une vie presque "normale" (entendez les guillemets). Ca fait plusieurs années que je vis avec ça, ça ne m'a jamais handicapé pour quoi que ce soit (études, travail, relations sociales), si on exclut la tournée des pharmacies toujours un peu fastidieuse (tiens, un truc qui me manquera pas pour le coup). Personnellement, j'ai beau avoir de très bons amis, une copine parfaite et un père formidable, jamais je ne leur ai parlé de cette addiction, à la fois pour m'éviter d'hypothétiques jugements et culpabilité et pour les "protéger". Je considère que ma consommation ne regarde que moi.

Alors franchement, aller gueuler, que ce soit en pétition (surtout mal foutues comme ca), via des blogs ou pire, facebook, c'est mort. Et je ne pense pas être le seul à penser comme ça.

Syam : merci pour ta réponse. J'essaies de diminuer à 6 gelules ce soir, parce que paradoxalement je me suis pris la plus grosse perche de codéine de ma vie hier soir. Pourtant c'est bien de la codeine phosphate dans les gelules, comme le paderyl, qu'est ce qui peut expliquer cette différence de ressenti ? Le changement de "forme" peut être, genre la gélule qui se dissout plus vite ?

Dernière modification par thecheshirecat (19 juillet 2017 à  18:43)


Foutu citron.

Hors ligne

 

Annabelle 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 16 Jul 2017
162 messages
Un peu de douceur

Dernière modification par Annabelle (19 juillet 2017 à  19:07)


On a dark desert highway

Hors ligne

 

neo 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 10 Dec 2013
199 messages
Hello,

Je sors du centre avec un cachet de 4mg + 2mg de bupré. L'infirmier m'a dit de prendre dès que le manque arrive. Je prenais ma cod le soir (16 à 17H et 24 à 19H30 et hier j'ai pris 2 cachets de plus vers 22h). L'infirmier m'a dit de pas prendre la bupré trop tot car sinon grosse crise de manque. Là je me sens stréssé, envie de prendre de la cod, mais je sais pas si c'est vraiment du manque ou si je dois attendre encore.. J'ai cherché la reponse sur le forum special Bupré mais j'ai pas trouvé de reponse. SI jamais quelqu'un peut m'aider, d'avance merci!

I think it's time to go down!
I scream  you scream, we all scream for ice cream

Hors ligne

 

Bariolo 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 15 Jul 2017
46 messages
Le seul médecin (sur une vingtaine contactés) à prendre les nouveaux patients est en congé jusqu'à lundi, mais finalement j'ai mon rendez vous.

Cependant je n'ai plus aucune réserve, le manque commence déjà à faire surface donc j'ai deux solutions :

-Utiliser l'héroine pour me dépanner jusqu'à la semaine prochaine (je répète que j'ai 18 ans, et que j'en ai jamais pris de ma vie je ne sais pas ce que ça donne)

-Attaquer un sevrage à la dure jusqu'au rendez vous et aller aux urgences quand je sens que je vais déraper

Pour rappel je tournais entre 600mg et 900mg de codé par jour depuis deux ans, et je n'ai pas eu le temps de diminuer avec cet arrêté..

Je sais que chaque personne gère différemment le manque mais j'y suis déjà passé et ce fut les pires jours de ma vie, au point de penser que le seul moyen d'arrêter ça était de mourir, ou de reprendre la codé (ce que j'ai fait) . Que me conseillez vous ?

Je suis preneur de tous conseils ou suggestions smile

Prenez soin de vous,

Bariolo

"On use de ce qu'on ne sait point, et ce qu'on sait, on n'en peut faire aucun usage"

Hors ligne

 

Porygon 
Adhérent PsychoACTIF
France
000
Inscrit le 20 Jan 2015
1364 messages
Blogs
@Neo: Ben si t'as les signes de manque physique vazy
C'était quand ta dernière prise de codé ?

Dernière modification par Porygon (19 juillet 2017 à  18:52)


Sound System owner
Aussi modérateur de la chaîne twitch Marou_Dz
Vous pouvez me retrouver sur le twitch game aha

Hors ligne

 

Anonyme7126
Invité


Courage à tous pour la diminution de Codéine
Ainsi que ceux/celles qui se sont mis à la Buprénorphine - Suboxone

wink
 

Codeiman 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 15 Jul 2017
86 messages
J'ai craqué j'ai pris ma dose habituelle ....cela fait 2 jours que je tourne à 120 mg au lieu des 300 mg quotidien !
Mon médecin ma prescrit du neocodion mais en dégressif ....4 comprimés matin midi et soir pendant 4 semaines
j'ai mes boites jusqu’à lundi ...! , lundi j'ai rendez vous au csapa , je verrai bien..! fume_une_joint

Dernière modification par Codeiman (19 juillet 2017 à  19:04)


«"J'avance au feeling"....»

Hors ligne

 

Syam 
गोविन्द राधे राधे श्याम गोपाल राधे राधे
France
300
Inscrit le 26 May 2015
3356 messages
Theche : "Syam : merci pour ta réponse. J'essaies de diminuer à 6 gelules ce soir, parce que paradoxalement je me suis pris la plus grosse perche de codéine de ma vie hier soir. Pourtant c'est bien de la codeine phosphate dans les gelules, comme le paderyl, qu'est ce qui peut expliquer cette différence de ressenti ? Le changement de "forme" peut être, genre la gélule qui se dissout plus vite ?"

Comment saurais-je?
Peut-être une erreur de dosage! Fais bien attention de diminuer suffisamment sinon ce sera un pas en arrière wink
A ta place je serait content. Ca donne un peu de marge pour la suite si tu ne prends que le nécessaire pour ton confort.

Neo : "Là je me sens stréssé, envie de prendre de la cod, mais je sais pas si c'est vraiment du manque ou si je dois attendre encore."

Il faut attendre longtemps après la dernière prise de codéine. Il faut les symptômes de manque physique. Si tu n'attends pas, la bupré ne soulagera pas, mais au contraire causera un manque aigu impossible à traiter. Donc les symptômes à attendre ce sont les symptômes physiques, douleurs abdominales, jambes sans repos, ce genre de choses. comme elles dépendent de chacun, tu connais peut-être mieux que moi tes troubles de manque.

En cas de doute, mais une fois les symptômes physiques déclarés (sinon ça sert à rien) tu peux faire un test comme suit :
Prends un tout petit morceau de ta bupré, et fais la fondre comme indiqué. Si tu as le sentiment que cela améliore ton état c'est que tu peux prendre la bupré, si tu as l'impression que ça aggrave ton état, c'est qu'il est trop tôt.

Psychoactif propose l'analyse de vos produits (effets indésirables ou inhabituels) de manière anonyme, gratuite et par courrier (dispositif SINTES). psychoactif.org/sintes

Hors ligne

 

Caïn 
PsychoHead
210
Inscrit le 04 Oct 2013
1966 messages
Blogs
Incroyable tous les nouveaux profils qui arrivent ! Peut-être la seule chose positive de cette connerie d'interdiction. 
Thetheshirecat, j'ai épuisé mon stock d'étoiles vertes. Mais ta description du profil des usagers de codé me semble très juste.

La drogue c'est de la merde, surtout quand t'en as plus.

Hors ligne

 

coddeine 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 17 Jul 2017
127 messages

Caïn a écrit

Incroyable tous les nouveaux profils qui arrivent ! Peut-être la seule chose positive de cette connerie d'interdiction. 
Thetheshirecat, j'ai épuisé mon stock d'étoiles vertes. Mais ta description du profil des usagers de codé me semble très juste.

A moi aussi, elle me semble très juste.
Et je suis atterré d'imaginer les options pour vous. Je suis profondément désolé de vous voir projetés dans des problématiques qui nous dépassent tous, comme le manque, la tentation de l'héroine, qui pour beaucoup d'entre vous, malgré tout va planer à un moment ou à un autre, l'illégalité, le jugement des autres, la stigmatisation, l'exclusion, vivre caché, mentir, tricher, être dans la merde et tout ca, tout ca...

C'est injuste, cruel, disproportionné, criminel.

Faites vraiment attention à vous, car autant il est possible d'exagérer franchement avec la codéine avant de se mettre en danger, autant le passage a des molécules plus fortes est réellement DANGEREUX, et la sentence est immediate et severe.

Dernière modification par coddeine (19 juillet 2017 à  19:30)


Emplacement réservé à un aphorisme incroyable de finesse qui décrit tellement bien la profondeur de mon être...

Hors ligne

 

Vladi 
Opiacés / Enthéogènes / Hallucinogènes
France
000
Inscrit le 28 Feb 2017
39 messages

neo a écrit

Hello,

Je sors du centre avec un cachet de 4mg + 2mg de bupré. L'infirmier m'a dit de prendre dès que le manque arrive. Je prenais ma cod le soir (16 à 17H et 24 à 19H30 et hier j'ai pris 2 cachets de plus vers 22h). L'infirmier m'a dit de pas prendre la bupré trop tot car sinon grosse crise de manque. Là je me sens stréssé, envie de prendre de la cod, mais je sais pas si c'est vraiment du manque ou si je dois attendre encore.. J'ai cherché la reponse sur le forum special Bupré mais j'ai pas trouvé de reponse. SI jamais quelqu'un peut m'aider, d'avance merci!

Tu peux y aller je pense, j'avais encore beaucoup de codé dans le sang quand j'ai commencé mon traitement au suboxone.

Moi aussi j'ai dû attendre le manque pour pouvoir commencer la bupré, enfin c'est ce que voulait mon addicto.
J'étais devant mon écran à matter un film avec un pote, je n'arrivais plus à me concentrer, j'avais des petits spasmes, l'impression que mes membres étaient hyper tendus, les jambes qui commencent à trembler toutes seules par moments, une légère sueur, et une drôle de sensation chaud/froid. C'était vraiment le début des symptômes du manque à la codéine.
Mon addicto m'avait préconisé d'attendre 24h, ça devait faire 18h sans, mais vu que le mal arrivait je n'avais pas envie de faire durer la chose. J'ai pris une petite dose de suboxone (2mg) et 5 minutes après qu'il soit fondu, j'ai tout de suite senti une sorte d'apaisement, la tension qui redescend et les idées un peu plus claires. Au bout d'une heure, ça allait plutôt bien mais c'était pas assez. Alors j'ai redrop 2mg et une heure encore après, là le produit commençait vraiment à faire son effet, c'est monté tout en douceur et ça m'a gentiment réchauffé et engourdi, j'étais bien mieux.

Hélas j'ai fait l'erreur un peu bête de redrop 2mg "juste pour voir" et 6mg c'était peut-être un peu trop pour commencer. Mais seigneur... J'étais complètement perché...
Faut dire que la codéine c'est palier 2... Et la bupré palier 3... C'est pas la même en terme de puissance. Je pense que vu que j'avais encore un peu de codéine dans le sang, ça a dû renforcer les effets antalgiques et anesthésiques, j'ai eu une énorme somnolence, la tête qui tombait toute seule, visions les yeux fermés, grosse sensation de chaleur... Bref un joyeux bordel, mais j'ai pas dormi de la nuit, j'étais trop défoncé pour dormir. Le matin je me suis levé et ça a un peu tourné dans tous les sens, je suis sorti prendre l'air, et j'ai tout vomi.
Juste après, je me sentais tellement bien. En phase avec moi même, bien qu'épuisé. J'ai bu un grand verre d'eau, pris une bonne douche, et je suis allé me coucher pour enfin dormir.

La bupré peut être difficile à prendre en mains mais pour moi elle m'a plus que convaincu en ce qui concerne de palier au manque de la codéine, qui comme l'a dit quelqu'un plus haut, peut te donner l'envie de mourir tellement c'est douloureux selon les cas.

Et bien la bupré m'a fait disparaître très très vite l'envie physique de codéine. Les premiers jours, disons les 2/3 premières semaines, j'avais quelques effets "récréatifs", la bupré me défonçait pas mal, sans le côté "euphorique", je me sentais plutôt engourdi. Chaque prise semblait de plus en plus fade. Et mon corps a progressivement développé une tolérance au produit et j'ai augmenté les dosages jusqu'à trouver la dose qui me correspondait. ça peut prendre un peu de temps au début pour trouver la dose idéale de sub par rapport à la dose de codéine que tu prenais..

Bonne chance et bon courage à tous en tout cas !

Hors ligne

 

Elisa777 
Desperate Housewife
France
000
Inscrit le 16 Jul 2017
313 messages
Merci beaucoup @Syam pour ton long message, ça me va vraiment droit au coeur et le mot est faible... Je suis super émotive en ce moment (on l'est tous je pense)...

Je viens de passer 20 minutes au téléphone avec la journaliste de Le Monde qui a lancé un appel à témoignages.

Je l'ai remerciée d'être la seule, au sein de tous les journalistes qui ont publié sur le sujet dernièrement, à avoir eu le réflexe de donner la parole aux usagers.
J'ai conscience que son article ne changera pas grand chose mais elle est la seule à l'avoir fait et c'est super en même temps que ça soulève le plus incroyable : les gens à l’origine de cet arrêté ne se sont souciés à aucun moment de nous.

Nous avons basculé en une minute dans le camp des "méchants" alors que personne ne vous avait rien reproché jusque là (à part quelques regards dédaigneux dans les pharmacies).

J'ai beaucoup insisté auprès d'elle sur la violence que je ressentais. On nie littéralement nos problèmes comme si nous étions directement responsables du décès de Pauline et que nous devions payer.
Alors que pendant des années nous étions juste des clients un peu "trop" réguliers de pharmacie.


Je vais prendre le temps de copier mon précédent message dans le topic approprié en y faisant quelques ajouts, mais avant je voudrais rebondir sur ton gentil message et te remercier encore une fois pour tes mots qui me font énormément de bien.

Syam a écrit

Elle ne peut pas te refuser un TSO, mais bon si tu pense qu'elle le fera quand même tu peux prendre rendez vous en CSAPA.

Je ne suis pas sure de comprendre, tu veux dire qu'un médecin a une sorte d'obligation d'accorder des TSO à qui le demande? Parce qu'à lire certains témoignages ici (je repense encore au témoignage d'Heloise qui m'a tiré les larmes) j'avais cru comprendre que ça n'était pas du tout le cas.

En tout cas si tu dis vrai c'est une merveilleuse nouvelle et tu viens de m'enlever un poids énorme!

Parce que je pense vraiment que ça pourrait fonctionner pour moi. Je n'ai jamais pris de subutex mais si j'ai bien compris, c'est un médicament qui comble le manque à condition qu'il soit bien dosé, sans provoquer de "rush".

Cela correspond à peu près à mon utilisation de la codéine : il y a bien longtemps que je ne ressens plus aucun rush et, par choix de ne pas augmenter mon dosage, j'en ai fait le deuil depuis longtemps (de toute façon même si j'avais voulu me provoquer un rush je l'aurais regretté parce qu'il est arrivé que je dépasse accidentellement ma dose et j'ai été malade à chaque fois).

Toutefois il reste une question importante : saura-t-il faire taire mes angoisses aussi bien que la codéine?

En ce qui concerne le message de @Bernard, ce qui m'a fait réfléchir dans ce qu'il m'a dit ça n'est pas l'éventualité de prendre un substitut toute ma vie. Mon problème n'est pas là.
Ce qui m'a fait réfléchir dans son discours, c'est qu'il a dit que la législation pouvait encore changer...

Imagine que demain on décide de plus proposer de tso, de fermer les csapa etc etc, parce que nous serions devenus "encore plus" indésirables...
Etant donné le caractère "sensible" de la drogue et le côté arbitraire/unilatéral des décisions qui sont prises... Oui, il est possible qu'un jour notre cher gouvernement décide de faire interdire les csapa et tso parce que ça ferait "sale" ou que le contribuable ne trouverait pas normal que de "sales drogués" soient aidés dans leur dépendance.

Parce que la dépendance aux drogues est une maladie "sale" contrairement à tous les opérés de la thyroïde qui sont dépendants à vie à la levothyroxine.
C'est bien connu : c'est de notre faute si nous sommes dépendants.

Et ceux qui sont tombés accro sans le savoir parce que migraines chroniques, rages de dents, longue maladie... Sont-ils si anecdotiques que ça? Comment ils le vivent eux? Le sevrage va-t-il être inexistant pour eux juste parce qu'ils n'ont pas "fait exprès" de tomber dedans? Non, ils vont en baver exactement comme nous.

Je n'ai pas envie de revivre ce sentiment de rejet une nouvelle fois.

Le message de Brernard ne va pas m'empêcher de considérer l'option tso, mais il mérite réflexion.

Ce n'est pas le fait d'être dépendante à vie à une drogue qui me dérange, c'est le fait d'être dépendante au "bon vouloir" d'autrui pour m'aider.
Je suis accro à la codéine mais aussi sans le savoir (ou alors je le savais sans me l'avouer) mon bien-être dépendait du pharmacien.
Je n'ai jamais essuyé de refus en pharmacie mais comment aurais-je réagi si un dimanche on me l'avait refusé à la pharmacie de garde?

Demain, je vais devoir convaincre ma doc de m'aider d'une façon acceptable pour moi. Et je devrais ensuite lui faire des comptes-rendus de mon état... Ce que m'a dit Bernard m'a fait réfléchir à ça et m'a fait me demander "est-ce que j'ai vraiment envie de dépendre des autres pour ça?"

Je l'en remercie parce que sans son intervention, j'aurais penché à 100% en faveur des tso (ou d'une ordonnance à vie de codéine avec des petites fleurs roses dessus... on peut toujours rêver wink ) et maintenant je me dis, comme tu l'as dit aussi d'ailleurs, qu'il ne faut pas éliminer d'emblée une option.

Pour le moment je me sens (comme nous tous ici je pense) trop "sous le choc" pour prendre une décision définitive.
Comme tu l'as dit, pour le moment il faut gérer l'urgence de l'approvisionnement pour éviter à tout prix un sevrage sec et les répercussions que tu nous as expliquées (et je t'en remercie parce que j'ignorais qu'un sevrage sec pouvait avoir des conséquences aussi graves).

Je vais continuer à penser, entre autres choses, à ce qu'il m'a dit dans le long parcours qui m'attend dans les mois voire années à venir (et dont je me serais bien passée!)

Je regrette encore et toujours la brutalité de cet arrêté, qui vient bousculer mon petit équilibre et celui de tout le monde ici mais s'il y a une chose que la codéine m'a appris à voir et que je voudrais garder, avec ou sans elle, c'est qu'une fois la catastrophe arrivée on ne peut pas revenir en arrière et il faut donc faire avec.
Ou plutôt dans mon/notre cas, vivre sans (non pas forcément sans codéine mais sans le confort qu'on avait de pouvoir s'approvisionner en pharmacie).

Il faut que j'arrête de pleurer... C'est pas gagné mais penser au fait que si jamais j'arrête la codéine je me libère non pas d'une drogue (que j'aime... codéine, mon amour) mais des gens qui la détiennent et qui sont apparemment plus qualifiés que moi pour savoir ou non ce qui est bon pour moi... ça me plait assez je dois dire smile

Attention là encore je parle d'un long chemin à parcourir. Parce que je pense qu'il me faudrait atteindre un très haut degré de zénitude pour pouvoir vivre sans dépendre d'aucune substance (je suis accro aussi au tabac et au chocolat par exemple... Et je ne possède ni plantation de tabac ni cacaotier - une fois j'ai lu un hoax qui annonçait la disparition inéluctable du chocolat dans les années à venir... c'était la panique à bord lol).



Ce que j'espère aujourd'hui, c'est davantage de dialogue.

Je croise les doigts chaque jour pour que l'augmentation des ordonnances de tso, le débordement des rendez-vous en csapa fasse réagir les bien-pensants pour dédiaboliser les usagers de codéine et d'opiacés en général.
Je voudrais qu'une mesure soit prise pour qu'on parle de nous et avec nous et surtout arrêter de nier notre existence. Je réalise que j'ai oublié de lui dire à quel point nous sommes stigmatisés alors que la codéine n'était pas "la nouvelle drogue des ados" comme j'ai pu le lire un peu partout mais la drogue de monsieur et madame tout le monde... Et à quel point j'étais moi-même une madame tout le monde même si dans le fond je savais que j'étais une junkie.
Maintenant je suis devenue officiellement une junkie, cool, il n'y a plus de différence entre moi et Courtney Love c'est fou non?? lol

(Je plaisante hein, si la Maman de Pauline passe par là et qu'elle prend ça au pied de la lettre elle va croire qu'on est vraiment tous les "arrachés du bulbe" irresponsables et sans cervelle qu'elle nous accuse d'être.)



Marre de lire que la toxicomanie est une maladie honteuse. Marre marre marre. C'est une maladie qui peut arriver à n'importe qui.

Alors interdire la vente sans ordonnance c'est une chose, je ne suis pas compétente pour dire si c'était vraiment la chose à faire ou pas, mais ce que je sais c'est que l'avoir fait sans avoir envoyé de protocole aux médecins généralistes, sans avoir ouvert plus de places en csapa, sans préavis, sans rien c'est criminel.

La journaliste m'a dit "je reçois énormément de témoignages, je ne connaissais rien de cet univers je n'ai jamais pris de codéine. Je ne pensais pas que vous étiez aussi nombreux".

Je lui ai répondu "Moi non plus, je ne le savais pas. Mais depuis que c'est arrivé je fais des recherches et j'ai découvert que nous étions beaucoup plus nombreux que ce que je croyais. BEAUCOUP plus nombreux. Vous ne le saviez pas, et moi non plus, mais ceux qui sont à l'origine de cet arrêté le savaient forcément, et ils l'ont fait quand même. Et c'est pour ça que je suis révoltée."

Je suis désolée j'ai encore écrit une tartine, écrire me fait du bien.
Comme je l'ai dit à la journaliste "Le comble dans tout ça en ce qui me concerne, c'est que la codéine était un détail dans ma vie et c'est devenu central depuis quelques jours...".

C'est vrai, et je suis sure que je ne suis pas la seule dans ce cas.
Nous avions nos petites vies bien réglées tout juste rythmées par les prises de médoc et maintenant nous passons beaucoup de temps à échanger entre nous...
Dialoguer avec d'autres personnes dans le même cas que moi, c'est une des rares conséquences positives que je trouve à cet épouvantable arrêté. Mais j'avais un tas de projets que j'ai un peu laissés en plan depuis ce jour là, et nous en avions tous ici j'en suis sure! C'est une rupture tellement brutale. Je me sens comme si on venait de me diagnostiquer une maladie grave à laquelle je ne m’attendais pas du tout : tout le reste est remis en question alors que je ne le voulais pas.


Encore un énorme courage à tout le monde.

J'ai mon rendez-vous demain et j'avoue que je suis bien stressée, vivement que ce soit passé.

Je n'ai plus été aussi stressée par un rendez-vous médical depuis bien longtemps...


Oh, beauty is a beguiling call to death and I'm addicted to the sweet pitch of its siren.

Hors ligne

 

Mascarpone 
Vieux clacos corse pas coulant
France
400
Inscrit le 19 Sep 2015
4222 messages
Elisa, si je n'avais épuisé mon quota du jour je t'aurais mis un champignon vert...Tant j'approuve ce que tu dis et tant je comprends ce que tu ressens...

Codeiman, tu es déjà le 2eme que je lis qui, ayant diminué bien trop rapidement, n'a pas tenu et a recraqué...C'est bien le problème que moi et syam ne cessons d'essayer d'expliquer à tous ceux qui sautent de joie (j'exagère wink ) parce qu'ils arrivent à tenir en sevrage sec depuis, 1, 2, ou même 5 jours et qui se croient trop vite presque sortis d'affaire ou qui diminuent beaucoup trop vite...Dans 99% des cas, je le répète, ça ne marche pas et le risque est de retomber  de 2 fois plus haut......Le physique, c'est une chose, mais dans un sevrage d'opiacé, le plus déterminant est le psychologisue...

De plus, pour être passé par là, il est relativement facile de se faire violence quelques jours en diminuant drastiquement, mais la vraie difficulté est de se stabiliser...Il est plus constructif de diminuer d'un seul comprimé et de tenir 10 jours que de diminuer de 10 pendant 3 jours pour les reprendre et revenir à la case départ le 4eme.....

Quant aux médecins total à côté de la plaque et méprisants, je ne suis pas étonné, je bosse depuis suffisamment longtemps avec eux pour en avoir croisé beaucoup...Et quand je dis que les compétents et compréhensifs en la matière ne sont pas la majorité (loin de là) je sais ce que je dis...

Courage à tous...

PS: Je ne peux toujours pas témoigner sur le monde...

Dernière modification par Mascarpone (19 juillet 2017 à  20:17)


Qui pète plus haut que son cul, fini par se chier dessus!
Le pire con, c'est le vieux con, car on ne peut rien contre l'expérience!
Ce qui est bien chez les félés, c'est que de temps en temps ils laissent passer la lumière!

Hors ligne

 

Sevragemaso 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 15 Jul 2017
84 messages

Elisa777 a écrit

Alors interdire la vente sans ordonnance c'est une chose, je ne suis pas compétente pour dire si c'était vraiment la chose à faire ou pas, mais ce que je sais c'est que l'avoir fait sans avoir envoyé de protocole aux médecins généralistes, sans avoir ouvert plus de places en csapa, sans préavis, sans rien c'est criminel.

La journaliste m'a dit "je reçois énormément de témoignages, je ne connaissais rien de cet univers je n'ai jamais pris de codéine. Je ne pensais pas que vous étiez aussi nombreux".

Je lui ai répondu "Moi non plus, je ne le savais pas. Mais depuis que c'est arrivé je fais des recherches et j'ai découvert que nous étions beaucoup plus nombreux que ce que je croyais. BEAUCOUP plus nombreux. Vous ne le saviez pas, et moi non plus, mais ceux qui sont à l'origine de cet arrêté le savaient forcément, et ils l'ont fait quand même. Et c'est pour ça que je suis révoltée."

Bah, si tu veux te donner une idée un peu plus précise du "nombre" : ANSM 2013 statistiques en page 13

c'est très révélateur, non pas que tous l'utilisent comme nous, mais probablement un certain nombre.

Hors ligne

 

neo 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 10 Dec 2013
199 messages
Re,

Merci pour vos reponses, ca m'aide vachement (meme si ma nana en a marre que traine sur ce forum..mais je crois qu'elle ne se rend pas compte de ce que je traverse, d'un autre coté je veux aussi la preserver de tout ca, ya la gamine etc..bref).
Il est donc 20h34, j'ai mangé avec ma ptite famille, jsuis un peu tendu mais rien de trop grave. Je crois que je vais attendre le dernier moment.
J'appréhende plus pour demain, la journée au taf, mais step by step, essayons de vivre le moment
Merci et bon courage a tous!
PS: jvous mets un ptit morceau d'un mec plein de talent...


I think it's time to go down!
I scream  you scream, we all scream for ice cream

Hors ligne

 

coluche 
Psycho sénior
France
000
Inscrit le 19 Jun 2016
948 messages

Mascarpone a écrit

PS: Je ne peux toujours pas témoigner sur le monde...

C'est réserver au jeunes lol


Les psychiatres, c’est très efficace. Moi, avant, je pissais au lit, j’avais honte. Je suis allé voir un psychiatre, je suis guéri. Maintenant, je pisse au lit, mais j’en suis fier.”

Hors ligne

 

Gentle Iron
Maison Sucrée Maison
000
Inscrit le 18 Jul 2017
345 messages
Blogs

coddeine a écrit

néozébulon61 a écrit

La codéine me donne ce petit coup de boost dont j'ai besoin pour exister, écrire, faire de la musique, sortir de chez moi et aller me promener ou, énorme épreuve, arriver à échanger quelques mots avec quelqu'un. (mon chat approuve)

Le mien aussi !
Je suis de tout cœur avec toi...

Gentle Iron a écrit

Yep d'où l'importance d'une bonne circulaire à l'intention du personnel scolaire

Yep, or là, encore une fois, le néant. On règle un problème par le déni, ca me parait totalement contre-productif, dangereux, voire criminel. Mais je m'enflamme peut-être...

Cette situation m'inquiète au plus haut point, les consequences potentielles me semblent énormes, et particulièrement pour nos jeunes, c'est une situation explosive qui peut les faire basculer dans des modes de consommation et des produits bien plus sérieux, alors qu'au depart c'était objectivement pas bien grave. Se faire plaisir avec de la codéine entre potes le week-end, c'est sans commune mesure avec le binge, au hasard...

Je suis tout à fait d'accord.
Aucune prévention, aucune communication auprès des pharmacien, des médecins et de renforcement des csapa.
Rien ne laisse penser que le gouvernement a pris cette décision pour le bien commun mais juste pour simuler une efficacité.
Je trouve ça totalement nul.


«À mesure que l'on monte en haut de la société, il s'y trouve autant de boue qu'il y en a par le bas ; seulement elle s'y durcit et se dore.» Honoré de Balzac (1834)

Hors ligne

 


Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire




    Psychoactif en Images
    Plus d'images psychoactives
    En ce moment sur PsychoACTIF  
     Psychoactif 
    Enquete : la communauté Psychoactif, qui sommes nous en 2021 ?
    31 mars 2021Annonce de Equipe de PsychoACTIF
     Appel à témoignage 
    Quel serait le kit d'injection adapté à vos pratiques ?
    Il y a 4jCommentaire de Gribouille78 (14 réponses)
     Appel à témoignage 
    Analyse de drogue et cannabis : qu'en attendez vous ?
    16 juillet 2021Commentaire de ephémère tox.stop (19 réponses)
     Appel à témoignage 
    Connaissez vous l'annuaire sur la réduction des risques ?
    26 juin 2021Commentaire de pierre (13 réponses)
     Forum UP ! 
    Trip Report - DXM (480mg) + DPH (200mg)
    Il y a 19hDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum UP ! 
    Tabac moisi toujours consommable ?
    Il y a 18hDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum 
    Première fois - Première prise de LSD ?
    Il y a moins d'1mnCommentaire de ethanol dans [LSD 25...]
    (1 réponse)
     Forum 
    Test colorimétrique - Quels tests effectuer ? Comment se les procurer ?
    Il y a 7mnCommentaire de ethanol dans [LSD 25...]
    (6 réponses)
     Forum 
    Hash beldia jaune plus photos
    Il y a 8mn
    1
    Commentaire de marvin rouge dans [Cannabis...]
    (15 réponses)
     Forum 
    Un dauphin masturbé, du LSD et des "scientifiques" un peu douteux.
    Il y a 4hNouvelle discussion de Rick dans [LSD 25...]
     Forum 
    Consommer du speed en intra-veineuse ?
    Il y a 5h
    1
    Commentaire de ectatrip dans [Speed-Amphétamines...]
    (15 réponses)
     Forum 
    Dosage - Tramadol LP vs Tramadol LI
    Il y a 6hCommentaire de Le_petit_chimiste dans [Tramadol...]
    (32 réponses)
     Forum 
    Actualité - Adb-butinaca
    Il y a 6hNouvelle discussion de Watek dans [Research Chemicals (R...]
     Forum 
    k-hole - Définition exacte k hole?
    Il y a 7hCommentaire de Rick dans [Kétamine et PCP...]
    (6 réponses)
     Blog 
    [Video] Qu'est-ce que la drogue m'a apporté ?
    Il y a 8hCommentaire de Rick dans le blog de Ledayuum
    (1 commentaires)
     Blog 
    Prochain Trip Conseilles Svp !
    Il y a 8hCommentaire de Rick dans le blog de Abcde98000
    (1 commentaires)
     Blog 
    PhotoACTIF
    Il y a 8h
    9
    Commentaire de ectatrip dans le blog de Meumeuh
    (86 commentaires)
     
      QuizzZ 
    Evaluer la gravité de votre addiction
    Dernier quizzZ à 09:32
     PsychoWIKI 
    Arrêter la méthadone
     Topic epinglé 
    Neurchi de Psychoactif
     Nouveaux membres 
    Folavril, Zaiizen, Farmerdu99, Aurel13 nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
    S'identifier

    Mot de passe oublié

    Morceaux choisis 

     Quel serait le kit d'injection adapté à vos pratiques ?
    par L'Apoticaire, le 15 Jul 2021
    Les stéribox sont pour moi (et beaucoup d'autres usagers qui sont passés à du matos plus adapté à l'IV de drogues que les stéri) carrément obsolète, certes c'est évidemment infiniement mieux que d'utiliser une cuillère à soupe sale avec de l'eau du robinet, de filtrer sa solution avec un...[Lire la suite]
     1 ère expérience 1cp-LSD
    par Cartooner, le 12 Jul 2021
    1 ère fois au 1cp lsd : 220 mcg en 2 drop Je suis chez ma copine il est 16h, je m’envoie 110mcg et elle 75 Les effets commencent à se faire ressentir rapidement pour moi, nous sommes en intérieur pour le moment. Soudainement une envie folle de manger du chocolat kinder x) J’en mange, je ne s...[Lire la suite]
     Help !
    par Meumeuh, le 13 Jul 2021
    Hello, Tu n'as jamais été sous TSO ? Je te donne mon point de vue. J'ai aussi consommer de l' héroïne pendant 6 / 7ans comme toi j'ai voulu arrêter avec un sevrage Cold Turkey et cela plusieurs fois. Et à chaque fois, ce fût un échec car que ce soit quelques jours/semaines/mois je suis...[Lire la suite]
    Tous les morceaux choisis
    Les derniers champis

    super! dans [forum] J'ai perdu un peu de 2-fdck :/ c'est dommage
    (Il y a 3h)
    merci pour le retour /rick dans [forum] MXiPr, après une longue abstinence
    (Il y a 14h)
    M-A-N-I-F-I-Q-U-E ! GuyG dans [forum] "Bulk de Psilocybe Cubensis Ianômami en serre"
    (Il y a 17h)
    arome , terpene , naturelles en extarction ou et en rajout ! dans [forum] Présentation Crumble Wax & Cruble Deluxe (decarboxylé)
    (Il y a 18h)
    Super intéressant merci ! GuyG dans [forum] Plaisir prostatique et drogues.
    (Il y a 19h)

    Pied de page des forums