De la codéine à la Buprenorphine / PsychoACTIF

Arrêt & Sevrage - De la codéine à la Buprenorphine


#31 10 janvier 2018 à  13:06

neo 
Nouveau Psycho
France
800
Date d'inscription: 10 Dec 2013
Messages: 154

Re: De la codéine à la Buprenorphine

Je rajoute que j avais 20 ans de conso de boites vertes derriere mois.


I think it's time to go down!
I scream  you scream, we all scream for ice cream

Hors ligne

#32 10 janvier 2018 à  13:09

kokie301 
Psycho junior
France
310
Date d'inscription: 04 Jun 2017
Messages: 262

Re: De la codéine à la Buprenorphine

Caïn a écrit

C'est dur à définir. Ce que je veux dire, c'est que l'effet est pas désagréable. Surtout si tu es actif d'une façon ou d'une autre. Après la codé est plus "planante" disons, plus "défonce".
Ce qu'il y a c'est que j'ai eu la chance d'avoir une "Honey moon" avec la bupré, peut-être bien parce que j'étais mal et que ça a fait un contraste.
Tu vois là j'ai mes lamaline et un autre truc à base d'opium, ben j'ai même pas trop envie. Et j'ai peur aussi de casser mon rythme quelque part.
Et puis je pars du principe qu'il y a accoutumance quel que soit le prod. Avec les néos, si je prenais 10/15 comprimés après une période clean, ça me chauffait c'était le kiff. Mais déjà au bout de 4/5 jours au même dosage ben tu sens plus rien ou pas grand chose à part une petite montée...

J’suis d’accord avec toi c’est un rythme à prendre mais perso j’arrive vraiment pas avec le sub.. ca fait 6 mois que je gerbe h24 pour un effet leger je trouve et je suis passé de 0.5 a 4mg et quand je bosse c’est encore pire ca fout la gerbe de ouf...

J’ai l’impression ya que moi qui a ce soucis de nausées.
Et ouais la codé manque même si elle accoutume bcp.
Je vais tout faire pour passer au Dicodin c’est plus possible

Hors ligne

#33 10 janvier 2018 à  13:39

Caïn 
PsychoHead
3210
Date d'inscription: 04 Oct 2013
Messages: 1739
Blogs

Re: De la codéine à la Buprenorphine

Oui, c'est étonnant ce problème de nausée avec le sub. Chacun réagit différemment à tel ou tel prod. Je me souviens que les néos me donnaient des nausées justement, et me foutaient la gerbe. Mais je picolais en même temps, donc pas surprenant.
@Néo
Ha oui quand même !
Il faut se dire qu'avec le sub même si tu apprécies moins l'effet, au moins tu n'as pas d'effets destructeurs sur la santé, à court ou long terme. Une conso de codé, notamment à cause des excipients mélangés, en revanche ça détruit...


La drogue c'est de la merde, surtout quand t'en as plus.

Hors ligne

#34 10 janvier 2018 à  13:41

thecheshirecat 
Psycho sénior
9920
Date d'inscription: 09 May 2017
Messages: 778

Re: De la codéine à la Buprenorphine

Ah ? tu as des sources là dessus Caïn ?
J'ai jamais entendu parlé de ça avant, ça serait intéressant d'en savoir plus.


Foutu citron.

Hors ligne

#35 10 janvier 2018 à  15:25

kokie301 
Psycho junior
France
310
Date d'inscription: 04 Jun 2017
Messages: 262

Re: De la codéine à la Buprenorphine

Oui c’est ce que me dis mon addicto le subutex n’est pas toxique.. Pourtant il y a bien des excipients (qui change selon le princpes ou les génériques)
Et Je pensais qu’en tournant au codion/tuss/padé  tous les jours j’evitais justement les problèmes au foie, l’estomac etc?
+1 ca serait intéressant d’avoir des sources !

Hors ligne

#36 10 janvier 2018 à  15:40

Anonyme9404
Invité

Re: De la codéine à la Buprenorphine

kokie301 a écrit

J’ai l’impression ya que moi qui a ce soucis de nausées.
Et ouais la codé manque même si elle accoutume bcp.
Je vais tout faire pour passer au Dicodin c’est plus possible

Si je peux me permettre ces symptômes là, que tu décris m'ont tout l'air d'être des symptômes d'un trop gros dosage...

Lorsqu'avec Bupré, tu peines à avaler de l'eau, ou bien que t'as la gerbe, c'est que le dosage est trop élevé. Après demande l'avis du médecin, mais perso, je me rappelle que trop bien ces nausées là.. typique au sub !

Bon ce étant dit, j'ajustais, puis je jonglais avec l'héro à cette époque, et à force mon corps s'est adapté, et moi aussi. Je n'ai plus connu aucune nausée depuis belle lurette avec Bupré, non, maintenant c'est le contraire, les nausées, c'est quand j'en ai pu !

Bien en tout cas, ça m'étonnes pas que beaucoup n'aime pas la bupré, le contexte est totalement différent de ceux qui prenaient de l'héroine, car pour nous dans l'ensemble, ou de manière générale), le sub s'est immiscé dans notre vie, et on s'est vite rendu compte que c'était "presque" notre seul espoir, notre sauveur, lol, j'en rajoutes un peu, mais oui, les circonstances sont différentes, puis nous, on savait aussi qu'il n' y avait pas d'euphorie à prendre du sub, pas vous, vous avez été pris de cours et je pense que les gros dosage initié du départ par les médecins vont vite redescendre quand le cerveau comprend que le sub, rien à voir avec codo !

Inutile d'augmenter, vous retrouverez pas l'euphorie.
L'important c'est juste d'être pas en manque physiquement.

Moi la Bupré m'a changé la vie,
On s'est souvent disputé, je suis souvent prise la tête avec elle, mais maintenant je l'a connais bien, très bien, j'ai totalement confiance en elle !

Bon courage à ceux qui passent de la codé à la bupré avec un peu de temps, vous vous habituerez, et je vous souhaite de pas découvrir le coup de foudre avec elle, que son côté addictif vous échappe totalement, que votre parcours de soins soit une promenade de santé..

Reputation de ce post
 
Merci pour le partage de ton vécu, sincèrement .kkie
 
Merci également pour ce témoignage / MushRocks

#37 10 janvier 2018 à  16:56

kokie301 
Psycho junior
France
310
Date d'inscription: 04 Jun 2017
Messages: 262

Re: De la codéine à la Buprenorphine

C’est clair et net que la bupré est un opiacé puissant mais ne procure pas d’euphor (très peu)
Aussi j’ai essayé plusieurs dosage car mon addicto pensais que les nausées et vomissements étaient liés au manque du coup il m’a augmenté pas mal mais je connaissais deja le manque et je me doutais que j’etais sur-dosé...
Du coup je reduis moi même mais bon c’est vraiment handicapant dans ma vie car jai pas de stabilité et j’ai toujours envie de consommer.
J’ai peur de passer a l’hero ça me tente de + en +
En tout cas merci pour ton message Peace <3

Reputation de ce post
 
Pareil peur e passé à l'héro / MushRocks

Hors ligne

#38 10 janvier 2018 à  17:29

Anonyme9404
Invité

Re: De la codéine à la Buprenorphine

kokie301 a écrit

C’est clair et net que la bupré est un opiacé puissant mais ne procure pas d’euphor (très peu)
Aussi j’ai essayé plusieurs dosage car mon addicto pensais que les nausées et vomissements étaient liés au manque du coup il m’a augmenté pas mal mais je connaissais deja le manque et je me doutais que j’etais sur-dosé...
Du coup je reduis moi même mais bon c’est vraiment handicapant dans ma vie car jai pas de stabilité et j’ai toujours envie de consommer.
J’ai peur de passer a l’hero ça me tente de + en +
En tout cas merci pour ton message Peace <3

Oui, je te comprends très bien.
Même si physiquement tu es bien, tu ressens toujours un manque, ce qui peut pousser à prendre plus de sub, mais la conséquence, c'est qu'à mesure qu'on augmente, non seulement on se tape des effets secondaires tel que nausées, et impossibilité de boire de l'eau, mais en plus, de la frustration.

L'héroïne coute chère, la tolérance augmente vite, notre personnalité peut aussi très rapidement changée, ceci peut conduire à desz comportements qu'on ne gère plus, qu'on ne contrôle plus, et la coupe très souvent pas bonne pour notre organisme, mettre les pieds là dedans, c'est hard si on parvient pas à se gérer, et c'est ce qui arrive le plus souvent, même aux plus forts d'un point de vu mental. Je te déconseille de faire ça. Après, je sais que... l'appel peut être plus fort !

A la limite, sans te proposer quoi que ce soit, vaut mieux quelques extra de codé.
Mais pour cela, prévoir ce moment, en cessant de prendre du sub, au moins plus de 24 heures à l'avance, pas attendre d'être à l'agonie et de ne plus pouvoir bouger non plus, mais se mettre volontairement en léger manque, ensuite, prendre de la codéine.

Franchement, plus le sub quitte ton corps, plus la codéine tu vas sentir ses effets, et en ce cas, 48 heures au moins d'attente, en sachant que tu seras pas en manque avant au moins 36 heures, même s'il se passe quelques frissons. C'est pas suffisant les quelques frissons qui te traverseront.

Les 24 ères heures sans sub sont très faciles, voire même 48 heures selon le dosage et l'organisme de la personne. Puis ensuite, une fois ta session codé est terminée, que t'as bien profiter de ta journée, ou de ton week end codé, pour reprendre ton sub, idem, bien attendre les signes du manque d'opiacé, yeux qui piquent, bâillements, courbatures etc.

Mais pas reprendre non plus aux tout tout premiers signes de manques, une fois qu'ils apparaissent attendre encore entre 4 et 8 heures, voir plus. Puis c bon. Ecouter le corps, il détient les réponses.
Afin de pas se retrouver en manque précipité.

Oui, je me doute que le deuil sera pas facile.
Dans tous les cas, le sub est d'une grande aide lorsqu'on est attaché à un autre opiacé...
Mais vraiment. Il permet de vivre normalement et d'apprendre à vivre sans l'euphorie, voir même pour certaines personnes de se reconstruire sur tous les plans.

C'était en réponse à toi Kokie, mais aussi pour tous les autres qui débuteraient avec la bupré...
Vous inquiétez pas, un jour, vous l'oublierez, mais en ce cas, je vous souhaite de pas non plus, récréer une conduite addictive avec le sub.

Bref, je vous laisse.
Amicalement,
Baiala.

AJOUT DE DERNIERES SECONDES :
Si ces nausées auraient été la conséquence du manque de codéine, ça n'aurait pas duré.... (nausées etc.)

Dernière modification par Anonyme9404 (10 janvier 2018 à  17:30)

#39 10 janvier 2018 à  17:35

kokie301 
Psycho junior
France
310
Date d'inscription: 04 Jun 2017
Messages: 262

Re: De la codéine à la Buprenorphine

Merci beaucoup pour ta réponse encore une fois!
je comprends parfaitement ton point de vue en tant qu’ex-heroinomane

Hors ligne

#40 11 janvier 2018 à  15:34

Caïn 
PsychoHead
3210
Date d'inscription: 04 Oct 2013
Messages: 1739
Blogs

Re: De la codéine à la Buprenorphine

En ce qui concerne l'héro. Bien sûr qu'a priori elle ne serait pas plus toxique à l'organisme que le sub. Oui mais si on prenait de l'héro qui soit de l'héro pas des trucs chelou qu'on trouve dedans.
Et surtout si on maîtrisait sa conso. Parce que si ça devient le seul truc essentiel dans ta vie, ta santé en pâtit (ne serait-ce que parce que l'appétit disparaît).
Pour la codé peut-être, et même sans doute qu'une conso disons raisonnée ne serait pas toxique, ou pas beaucoup pour l'organisme.
Mais j'en viens à me demander si l'euphorie faible du sub n'est pas un atout pour cette substance. Moi, je sais pas si vous êtes comme moi, mais dès que c'est kiffant ben j'ai envie d'en reprendre. Et d'augmenter les doses si l'effet euphorique n'est plus au rv. Et là ben c'est un peu le début de la fin.
Mais bon les études chiffrées, j'ai bien peur qu'on en voit la couleur. Imaginez qu'ils s'aperçoivent que les opis en usage modéré ne sont en aucun cas préjudiciable à la santé...


La drogue c'est de la merde, surtout quand t'en as plus.

Hors ligne

#41 11 janvier 2018 à  16:45

kokie301 
Psycho junior
France
310
Date d'inscription: 04 Jun 2017
Messages: 262

Re: De la codéine à la Buprenorphine

Caïn a écrit

En ce qui concerne l'héro. Bien sûr qu'a priori elle ne serait pas plus toxique à l'organisme que le sub. Oui mais si on prenait de l'héro qui soit de l'héro pas des trucs chelou qu'on trouve dedans.
Et surtout si on maîtrisait sa conso. Parce que si ça devient le seul truc essentiel dans ta vie, ta santé en pâtit (ne serait-ce que parce que l'appétit disparaît).
Pour la codé peut-être, et même sans doute qu'une conso disons raisonnée ne serait pas toxique, ou pas beaucoup pour l'organisme.
Mais j'en viens à me demander si l'euphorie faible du sub n'est pas un atout pour cette substance. Moi, je sais pas si vous êtes comme moi, mais dès que c'est kiffant ben j'ai envie d'en reprendre. Et d'augmenter les doses si l'effet euphorique n'est plus au rv. Et là ben c'est un peu le début de la fin.
Mais bon les études chiffrées, j'ai bien peur qu'on en voit la couleur. Imaginez qu'ils s'aperçoivent que les opis en usage modéré ne sont en aucun cas préjudiciable à la santé...

Je suis D’accord a 100% avec toi sur la toxicité des opiacés, d’ailleurs des que j’en parle avec mes medecins on en arrive au meme point : les opi sont plus « safe » que l’alcool ou les benzo, pourtant, étrangement ( wink ) le malaise arrive toujours lorsqu’on aborde la question de préférer prendre de la codé ou des opiacés de qualité PHARMACEUTIQUE (pas l’hero de rue coupe a la cefeine ou pire hein) pour des raisons sanitaires (bon le sniff et l’inje répètée de produits les plus purs soient ils ne sont pas des ROA sainent je pense) et ce malaise en résulte que les prescriptions sont difficiles a avoir a part le sub, même pour des douleurs dans mon cas.

De plus c’est sur que nimporte quelle consommation lorsqu’elle est quotidienne a des effets néfastes sur la santé comme tu l’as justement souligné.

Le sub pour arrêter la toxicomanie est parfait car pas d’euphorie, malade comme un chien si tu prend un opi par dessus et tolerance qui monte en flèche, en fait c’est la solution miracle pour tout addicto qui veut pas trop se mouiller quoi, mais bon chacun est different donc il faut s’adapter au cas par cas.

Hors ligne

#42 12 janvier 2018 à  08:06

Noyer 
Jeune pousse
2900
Date d'inscription: 26 Apr 2015
Messages: 677

Re: De la codéine à la Buprenorphine

Et Je pensais qu’en tournant au codion/tuss/padé  tous les jours j’evitais justement les problèmes au foie, l’estomac etc?

À mon avis, le problème là c'est pas les excipients, c'est que chaque jour tu vas demander à ton foie de synthétiser de la codéine en morphine, sachant que passé 500mg de codé c'est plus synthétisé.

Le problème c'est plutôt quand tu prends des doses du style 1,5gr de codé et que tu pèses dans les 50kg, parce que là ton foie doit constamment bosser pour synthétiser et faire passer des doses trop grosses pour lui.

Cela étant, j'ai fait un bilan hépatique lors de mon arrêt de la codéine (donc 1,5gr/jour avec en sus des moments de dèche où je consommais des médicaments codé/paracétamol à dose de cheval et sans extraction) et tout semblait bien se passer. Après à côté de ma conso je picolais pas ou très peu, je faisais gaffe à ce que je mangeais et prenait des plantes hépatoprotectrices, ça a du aider.

Dernière modification par Noyer (13 janvier 2018 à  08:03)

Hors ligne

#43 12 janvier 2018 à  13:08

kokie301 
Psycho junior
France
310
Date d'inscription: 04 Jun 2017
Messages: 262

Re: De la codéine à la Buprenorphine

Ah ouaiis 1,5g tu rigolais pas!
Content d’apprendre que ta conso n’ai pas eu d’incidence sur ta santé.

Moi je tournais a 500mg/jour avec des bières par dessus, a savoir que j’ai gardé cette conso de bière fortes.
Faut faire attention a ses organes et a sa santé

Hors ligne

#44 12 janvier 2018 à  20:08

MushRocks 
L'infréquentable
500
Date d'inscription: 19 Mar 2017
Messages: 269
Blogs

Re: De la codéine à la Buprenorphine

Salut tout le monde,


Merci beaucoup pour ces nombreuses réponses et ces témoignages !
Désolé j'étais un peu pris ces derniers jours.

Du coup je suis retourné à mon CSAPA hier soir, j'ai vu une psychiatre elle m'a dit que le plus adapté pour moi serait la méthadone et non le sub.
J'étais donc d'accord, elle m'a dit que par contre il fallait un arrêt d'un semaine pour commencer en tant sous surveillance avec eux voir comment je réagis et adapter le dosage.

J'étais partant. Sauf qu'on m'a fait voir ma psychologue juste après, qui trouve que c'est une mauvaise idée de me mettre en arrêt car j'ai commencé ma mission ya  pas longtemps.
J'ai hésité. Puis ajourdhui je me suis dit "de toute façon que ce soit maintenant ou plus tard il n'y aura jamais de bon moment", j'ai donc "prévenu" mon manager que je serai probablement en arrêt la semaine prochain, celui-ci accepte en me disant de faire attention à moi.

Je reçois un appel de ma psychiatre 2 heures après en me disant qu'elle a discutée avec la psychologue et que c'était peut-être précipité de faire ça blablabla et qu'elle aimerait que j'essaie d'abord le Xeroquel (neuroleptique) avant la méthadone. Que d'après elle le but était que je me sente "bien". Je suis désemparé .. Je m'étais fait à l'idée de passé à la métha qui a l'air parfaite pour mon cas et là .. bim.

Du coup je ne sais pas quoi en pensé. Je n'ai pas envie de reprendre un neuroleptique j'ai eu des expriences de merde avec ce médicament, ça me calme mais beaucoup trop je suis incapable de faire quoi que ce soit et c'est pas ce que je recherche...

Du coup je lui dis "on fait comment ? Je continue à prendre mes 2 boites de neo-codion pour essayer un truc que je vais pas aimer ?".

Pour elle si je suis en manque je n'ai qu'à prendre du subutex, elle m'a dit que j'ai pris pour acquis quelque chose qui était soit disant une proposition alors qu'elle m'a super bien vendu le truc.
Je me sens totalement frustré..

J'en veux pas de ces foutus neuroleptique de merde !

Soit je vais voir quelqu'un d'autre, soit je la rappelle pour lui dire que je veux vraiment commencer la méthadone. Je sais pas pourquoi je lui ai parlé de ce neuroleptique, j'aurai du fermer ma gueule.

Bref, du coup je suis toujours à 2 boites/j.

Pour la question de savoir si ça vaut le coup de commander sur le dark net, clairement non c'est super cher. J'avais juste envie d'évité de faire 26 pharmacies pour avoir un stock, mais du coup je vais devoir continué. Au moins j'ai du subutex si jamais je suis en manque.

J'avoue que je suis dégoutté... Je m'étais fait à l'idée de prendre un TSO et on veut me filer un truc qui n'a rien à voir, je crois qu'ils ont vraiment mal compris ce que je recherchais, ou c'est peut-être moi qui suis trop pressé, je sais pas.

Vous en pensez quoi ?


Cordialement,
MushRocks
« Une vision sans action n'est qu'une hallucination. »
« Des raisons ? Y a pas de raisons. On a pas besoin de raisons quand on a l'héroïne. »

Hors ligne

#45 12 janvier 2018 à  20:45

prescripteur 
Modérateur
10000
Date d'inscription: 22 Feb 2008
Messages: 5806

Re: De la codéine à la Buprenorphine

A priori je suis d'accord avec toi mais, malheureusement, il faut probablement subir avant de reprendre la bonne route.
Amicalement


Quand on voit ce qu'on voit et qu'on sait ce qu'on sait, on a bien raison de penser ce qu'on pense. Pierre Dac

Hors ligne

#46 13 janvier 2018 à  00:42

thecheshirecat 
Psycho sénior
9920
Date d'inscription: 09 May 2017
Messages: 778

Re: De la codéine à la Buprenorphine

Bah de toute façon, tu restes le décideur en dernier ressort.
Personne ne peux te forcer à prendre un truc que tu ne veux pas. A ta place, j'insisterais en boucle jusqu'à ce qu'ils te passent à la métha. Et au passage, faut être un peu quiche pour foutre un codéinomane sous neuroleptique.


Foutu citron.

Hors ligne

#47 13 janvier 2018 à  01:27

Anonyme9404
Invité

Re: De la codéine à la Buprenorphine

Je trouve la réaction de la Psychiatre décevante...

Tu fais tout le nécessaire pour rapidement passer à la métha, et elle te recontacte pour changer d'avis alors que tu viens déjà de prévoir ta semaine de repos au travail auprès de ton responsable et pour te consacrer à ce changement !

C'est ouf... elle fait son job, mais là, elle exclut les soins nécessaires à ton addiction.

Y a anguille sous roche, peut-être.. peut-être qu'elle a peur de quelque chose, j'en sais rien.
Mais c pas normal.

Ce que j'en pense c'est que tu dois continuer dans ta démarche si tu es sûr de toi.
Le lui affirmer, confirmer que c'est la méthadone que tu veux, et pas autre chose dans l'état actuel des choses, et qu'en plus, t'as déjà pris le temps nécessaire pour cela auprès de tes responsables, alors faut pas qu'elle te laisse tomber comme cela, et que sa décision, n'est pas la tienne, tu n'es pas d'accord avec cela, ça se fait pas, et elle t'a prévenu trop tard je trouve.

Encore, si elle aurait des arguments convaincants précisant sa décision, son choix, pourquoi pas? Elle peut avoir de bonnes raisons, mais là, j'en vois pas...

Bon courage

Dernière modification par Anonyme9404 (13 janvier 2018 à  01:30)

#48 13 janvier 2018 à  08:18

Noyer 
Jeune pousse
2900
Date d'inscription: 26 Apr 2015
Messages: 677

Re: De la codéine à la Buprenorphine

Ah ouaiis 1,5g tu rigolais pas!
Content d’apprendre que ta conso n’ai pas eu d’incidence sur ta santé.

Moi je tournais a 500mg/jour avec des bières par dessus, a savoir que j’ai gardé cette conso de bière fortes.
Faut faire attention a ses organes et a sa santé

Ouais, cinq boîtes par jour c'était un sacré budget et une sacrée orga pour se procurer tout ça... Un jour j'ai craqué, en larmes dans les bras d'un pharmacien super sympa et là on m'a orienté vers la bupré. Depuis j'allume des cierges tous les matins pour les gens qui bossent dans cette pharma tellement j'ai l'impression qu'ils m'ont sauvé la vie (c'était quelques semaines avant l'interdiction de la vente libre de la codéine en plus).

Après, en fait en soi la codéine a peu d'incidence sur le foie pour peu que tu rajoutes pas des prods/médocs en pagaille ou que tu ne prennes que des préparations codéine/paracétamol sans faire d'extraction.

Après la "bonne pratique" c'est quand même d'aller faire un bilan hépatique quand on arrête la codé (ou quand on est en plein dedans et qu'on ne compte pas arrêter) pour passer à un TSO. Et effectivement, faire gaffe à ses organes, uriner beaucoup, prendre des légumes et plantes qui "activent" un peu le foie ou l'aident à faire le ménage.

@Mushrocks : Tu restes le décideur en dernier ressort, t'as choisi la métha, tu t'es préparé niveau boulot à passer la phase de stabilisation, donc envoie la psychiatre dans les roses et continue le processus.

Et au passage, faut être un peu quiche pour foutre un codéinomane sous neuroleptique.

Grave, un peu comme si on te conseillais du smecta pour des maux de tête.

Ah ces psychiatres, j'ai l'impression que dès qu'on sort de leur domaine de compétence ils essaient de caser des neuroleptiques pour se dire qu'ils ont fait leur taf...

Hors ligne

#49 13 janvier 2018 à  11:25

Caïn 
PsychoHead
3210
Date d'inscription: 04 Oct 2013
Messages: 1739
Blogs

Re: De la codéine à la Buprenorphine

Je connais pas la métha. Mais à force de lire le forum, je me suis rendu compte de quelques trucs. J'ai l'impression que les toubibs ont du mal à se sortir de la tête que la métha c'est seulement pour les junkies complets qui injectent tout ce qu'ils trouvent. J'ai du mal à piger qu'ils soient pas un peu plus cools sur la prescription. Même si, c'est plus compliqué pour trouver le bon dosage et beaucoup plus contraignants que le sub. Je pense aussi qu'ils sont énormément contrôlés et ont peur de devoir justifier de prescriptions de métha auprès d'organismes de contrôle tatillon. 
Mais bon là, je trouve qu'il n'y a aucune excuse, faire miroiter un truc pour te l'enlever dès que tu es partant, c'est dégueulasse comme comportement.
Courage à toi Mush !


La drogue c'est de la merde, surtout quand t'en as plus.

Hors ligne

#50 13 janvier 2018 à  20:05

MushRocks 
L'infréquentable
500
Date d'inscription: 19 Mar 2017
Messages: 269
Blogs

Re: De la codéine à la Buprenorphine

En fait cela part d'une bonne intention. Elle a surement peur de me déstabiliser sur le terrain professionnel car je lui ai parlé de mes nombreuses absences (mais c'est des congés), du fait que j'aimais pas trop ce que je faisais en ce moment.

La psychologue a pris peur et elle a du se dire "si on nique le terrain pro blabala". Du coup la psychiatre m'a dit que pour le moment ce qui est important c'est que je me sente "bien".

Et lors de notre discutions elle m'a sur vendu la métha, j'étais super chaud. Je me prépare niveau professionnel et là bim le coup de téléphone qui nique tout ..

Bref, je vais essayé de forcer. D'y allé lundi de lui dire que c'est ça que je veux et rien d'autre.
Mais bon, ça fait un peu comme si c'était moi qui décidait de mon traitement j'ai peur que cela tende les relations avec eux, ils sont pourtant super sympas mais là j'avoue ne pas avoir compris le délire ..

Surtout qu'elle retourne complètement la situation. Elle me dit que la méthadone c'était une possibilité et non pas un acquis, alors qu'elle m'a demandé de venir lundi pour me prescrire la première dose sous observation avec eux .. Elle essaie de retourner la situation pour me faire croire que c'est moi qui a choisit sur un coup de tête. Elle me dit que je veux allé trop vite.

C'est pas forcément faux, je veux allé vite car je veux vite m'en sortir.

Merci pour vos messages, je vous tiens au courant !

PS : Si j'insiste autant sur la méthadone c'est que ça me parait le mieux adapté pour moi qui suit sujet à faire des excès. Le subutex a l'air vraiment dangereux niveau interaction avec les produits, surtout avec l'alcool d'après ce que j'ai compris.

Dernière modification par MushRocks (13 janvier 2018 à  20:11)


Cordialement,
MushRocks
« Une vision sans action n'est qu'une hallucination. »
« Des raisons ? Y a pas de raisons. On a pas besoin de raisons quand on a l'héroïne. »

Hors ligne

#51 14 janvier 2018 à  10:25

Caïn 
PsychoHead
3210
Date d'inscription: 04 Oct 2013
Messages: 1739
Blogs

Re: De la codéine à la Buprenorphine

Je dirais que la métha est plus dangereuse en mélange avec l'alcool. Mais bon tout dépend des dosages, parfois encore plus que des prods.
Admettons que tu aies un gros dosage de sub ou de métha et que tu rajoutes là-dessus une grosse cuite, tu seras pas bien c'est clair. Quel que soit le prod.
A l'inverse petit dosage de sub ou de métha, tu peux boire une ou deux binouzes dessus. En tout cas j'ai jamais eu de blèmes avec mon traitement sub, dans ce cas.
Le sub est chiant en interaction avec les autres opis, mais pas dangereux. La métha faut faire gaffe parce que ça s'additionne. J'ai un pote qui a pris trop d'héro alors qu'il avait déjà pris sa métha. Ben il a fait une OD et a été hospitalisé. Donc gaffe !


La drogue c'est de la merde, surtout quand t'en as plus.

Hors ligne

#52 14 janvier 2018 à  15:28

Terson 
Drug Sorcerer
France
1810
Date d'inscription: 25 Jul 2014
Messages: 446
Blogs

Re: De la codéine à la Buprenorphine

Je plussoie la Métha est bien plus dangereuse que le Sub au niveau interaction avec l'alcool ou autre depresseur.

La Methadone c'est un opioïde très puissant et une bonne partie des overdoses d'opis a travers le monde sont dû a la Métha.

Hors ligne

#53 15 janvier 2018 à  18:27

MushRocks 
L'infréquentable
500
Date d'inscription: 19 Mar 2017
Messages: 269
Blogs

Re: De la codéine à la Buprenorphine

Hello,

J'ai recontacté le csapa aujourd'hui, du coup j'ai rendez-vous demain à 13h30 pour éclaircir le point.
Effectivement ce n'est peut-être pas la meilleure solution, la psy m'a avoué elle même qu'elle a un peu "déconné", elle m'a parlé de la métha en y pensant mais sans vraiment vouloir me dire "voila on va faire ça", elle veut essayé d'autres choses avant.

Donc je vais voir demain, j'espère reprendre le travail mercredi du coup.

En vous remerciant pour vos réponses !!

Mush


Cordialement,
MushRocks
« Une vision sans action n'est qu'une hallucination. »
« Des raisons ? Y a pas de raisons. On a pas besoin de raisons quand on a l'héroïne. »

Hors ligne

#54 16 janvier 2018 à  08:01

Noyer 
Jeune pousse
2900
Date d'inscription: 26 Apr 2015
Messages: 677

Re: De la codéine à la Buprenorphine

Mais bon, ça fait un peu comme si c'était moi qui décidait de mon traitement j'ai peur que cela tende les relations avec eux, ils sont pourtant super sympas mais là j'avoue ne pas avoir compris le délire ..

Ben ça dépend un peu des CSAPA. Dans le mien l'équipe considère que leur rôle est d'informer les patients sur les différentes options qui s'offrent à eux et que c'est ensuite à eux de choisir, en fonction de leur ressenti et de leur expérience.

Je sais que ce n'est pas pareil partout, loin de là, mais l'approche expérientielle (partir du patient pour définir le traitement adéquat) s'installe de plus en plus dans les structures de soin aux usagers de drogue (d'après un bouquin sur l'addictologie dont le titre m'échappe mais auquel Pierre a il me semble participé).

Après cette approche a ses limites : le gars qui a Xmg de bupré par jour et qui se retrouve systématiquement avec des chevauchements de quinze jours, le toubib va forcément finir par dire stop. Idem si le gars a dit qu'il se calmait sur l'alcool et qu'il est infoutu de venir à un rdv à 10h sans avoir descendu une bouteille de rouge avant. Idem si l'équipe sent que la personne n'est pas psychologiquement en mesure de prendre des choix éclairés sur son traitement.

Bref, une approche qui a forcément ses limites mais que je trouve très humaine, "altruiste" et positive dans le sens où l'usager de drogues n'est pas un simple dossier qui traîne sur le bureau, mais bien une personne dotée d'un ressenti, d'expériences, qui a droit à la parole et peut devenir véritablement acteur de sa guérison. Et ça, ça joue énormément sur les relations que l'usager de drogues peut entretenir avec l'équipe de soignants. On lui accorde une confiance, une écoute... il en fait ce qu'il veut mais au moins ça l'encourage à s'invertir dans son processus de guérison.

Du coup, j'ai jamais la boule au ventre quand je vais au CSAPA, je sais que je vais être écouté, informé, que je vais pouvoir taper la causette avec l'infirmière qui du coup fait un peu un taf de psy à côté... Je dirais pas que c'est un plaisir non plus parce que ça me renvoie à mon image de drogué en rédemption, mais on s'entend bien, je leur offre des chocolats à Noël, y a des relations qui se nouent... C'est cool.

Donc voilà, un petit pavé matinal mais Mushrocks, n'hésite pas à discuter ouvertement de tous ces soucis de traitement avec l'équipe de ton CSAPA, de mettre les choses à plat histoire d'éviter les malentendus et tout devrait bien se passer.

Bon courage pour la suite.

Dernière modification par Noyer (16 janvier 2018 à  08:02)

Hors ligne

#55 16 janvier 2018 à  12:00

Caïn 
PsychoHead
3210
Date d'inscription: 04 Oct 2013
Messages: 1739
Blogs

Re: De la codéine à la Buprenorphine

Noyer,
Je plussoie (mais j'ai plus d'étoiles vertes dispo).


La drogue c'est de la merde, surtout quand t'en as plus.

Hors ligne

#56 16 janvier 2018 à  14:53

MushRocks 
L'infréquentable
500
Date d'inscription: 19 Mar 2017
Messages: 269
Blogs

Re: De la codéine à la Buprenorphine

Salut,

Merci pour ton message !
Et bien c'est chose faite. Et comme tu as dis, ils considèrent vraiment les gens comme des gens et non des tox.

Je viens de commencer la méthadone du coup ils se sont concertés et ont finalement pense que c'était le mieux.

Franchement j'ai parlé trop vite. Ils sont géniaux... ! En fait quand j'ai une idée en tête c'est dur de me faire sortir le truc mais ensuite avec un peu de recul j'accepte

Ma dose de metha est à 30mg.
Je viens d'en prebdre 20 sous observation, c'est génial... j'espère que les effets seront toujours comme ça car vraiment c'est top +!!

Je vous tiens au courant

Bises et merci à tous !


Cordialement,
MushRocks
« Une vision sans action n'est qu'une hallucination. »
« Des raisons ? Y a pas de raisons. On a pas besoin de raisons quand on a l'héroïne. »

Hors ligne

#57 16 janvier 2018 à  15:11

Caïn 
PsychoHead
3210
Date d'inscription: 04 Oct 2013
Messages: 1739
Blogs

Re: De la codéine à la Buprenorphine

Profite Mush ! Malheureusement ça ne dure pas. Mais je suis sûr que ça reste un bon prod (même si je connais pas, je suis au sub). Mes premières fois au sub, c'était top aussi. Je me disais que c'était encore mieux que l'héro, une vraie honey moon. Mais même si ça ne dure pas, ça prouve quand même que ton organisme apprécie. C'est important.


La drogue c'est de la merde, surtout quand t'en as plus.

Hors ligne

#58 16 janvier 2018 à  20:30

Noyer 
Jeune pousse
2900
Date d'inscription: 26 Apr 2015
Messages: 677

Re: De la codéine à la Buprenorphine

Salut Mushrocks,

Content que mon message t'ait mis en confiance, et que le début de protocole méthadone se passe bien.

Hélas, comme pour la bupré, y a une lune de miel puis le corps s'habitue et ça devient un produit "juste pour pas être en manque". Heureusement en même temps, sinon le risque d'abus deviendrait gênant, notamment avec la métha avec laquelle le risque d'OD est réel et mortel... Mais c'est déjà cool que t'aies pu partir sur de bonnes bases avec l'équipe, discuter, et que ton corps supporte la molécule.

Bon courage pour la suite, et n'oublie pas que la bonne entente et le dialogue avec les équipes de CSAPA et/ou les pharmaciens, c'est super important pour l'image de soi, pour pas tomber dans l'image du sale tox dégueulasse.

Bref, faut savoir rester poli, se rappeler qu'on arrive en position de demandeur (et que du coup gueuler et insulter la secrétaire parce que le médecin a cinq minutes de retard c'est putain de contre-productif), qu'on ne te demande jamais de sortir carte bleue ou carte vitale... Rester humble et entretenir de bonnes relations. C'est là l'essentiel (je me répète mais c'est super important à mes yeux).

Hors ligne

#59 16 janvier 2018 à  22:07

MushRocks 
L'infréquentable
500
Date d'inscription: 19 Mar 2017
Messages: 269
Blogs

Re: De la codéine à la Buprenorphine

Salut Noyer,

Effectivement ton message m'a remis en confiance.
En revanche, je ne suis pas du tout du genre à gueuler ou à mépriser les gens bien au contraire, je suis de naturel assez sympathique et très compréhensif.

En revanche, lorsqu'on me met un truc dans la tête et que je suis convaincu que c'est ce qu'il faut faire, j'ai tendance à foncé tête baissée et à me sentir ultra frustré limite à tout vouloir foutre en l'air si quelqu'un me demande de patienter ou d'essayer autre chose (mais cela est valable pour un peu tout dans ma vie). Je m'en suis d'ailleurs excusé auprès de ma psychiatre tout à l'heure qui a été très compréhensive. Au final elle a eu raison, elle a préféré attendre la réunion hebdomadaire qu'ils ont tous ensemble afin de prendre ou pas cette décision qui n'est pas anodine non plus.

Du coup je suis en arrêt toute la semaine pour observation, j'y retourne demain pour ma dose et ensuite ils me délivreront pour une semaine complète.

J'ai pris 20mg à 13h30/14h, j'ai vraiment adoré ça ! J'étais dans la salle d'attente trkl avec ma musique c'était génial. J'ai pris les 10mg restant tout à l'heure vers 18h, ça m'a cassé en deux un peu comme un redrop de codeine.

Du coup demain je prendrai les 30 d'un coup, mais quand ils me délivreront pour la semaine je pense continué à prendre le soir, comme je le faisais pour mon rituel codeine que je ne consommais que le soir après le boulot, ça me permettra de gardé ce petit "plaisir" du moins les quelques semaines ou je sentirai des effets.

En revanche, je suis un peu perdu avec toutes les interactions. Je vais allé me renseigner surtout vis à vis de l'alcool.

Je suis aussi dégoutté, je viens de recevoir la codéine que j'avais commandé je l'aurais bien terminé avant de commencer le traitement. Je crois que ce n'est pas possible de prendre de la codeine en même temps que la méthadone, du moins pas conseillé du tout ? Voir inutile ?

En tout cas, sincèrement merci à tous pour vos messages.
J'ai beaucoup d'espoir sur ce produit et j'espère réellement qu'il me permettra de m'assagir et de m’apaiser comme le faisait la codéine (qui m'a quand même permis d'arrêté presque totalement la consommation d'alcool qui devenait trop problématique et de réduire énormément le week end).

Faites attention à vous les amis, encore merci.


Cordialement,
MushRocks
« Une vision sans action n'est qu'une hallucination. »
« Des raisons ? Y a pas de raisons. On a pas besoin de raisons quand on a l'héroïne. »

Hors ligne

#60 16 janvier 2018 à  22:23

thecheshirecat 
Psycho sénior
9920
Date d'inscription: 09 May 2017
Messages: 778

Re: De la codéine à la Buprenorphine

Cool MushRocks, c'est bien si petit à petit tu te sors de cette galère smile

Je suis aussi dégoutté, je viens de recevoir la codéine que j'avais commandé je l'aurais bien terminé avant de commencer le traitement. Je crois que ce n'est pas possible de prendre de la codeine en même temps que la méthadone, du moins pas conseillé du tout ? Voir inutile ?

Alors, conseillé, clairement non, mais possible, ça dépend du dosage il me semble. Il ne faut pas qu'il y ait trop de métha, sinon ça sature les récepteurs et tu ne sens pas l'autre opiacé, mais je ne pense pas que 30mg soit un si gros dosage que ca, donc peut être que ca passe. Par contre, ça augmente drastiquement le risque d'OD, donc il vaut mieux éviter j'imagine.


Foutu citron.

Hors ligne

Écrire une réponse Remonter


Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

Réponses Discussion Vues Dernier message
2
[ Forum ] Interaction & Mélange - Codéine et buprenorphine par cheper15
2976 26 février 2017 à  15:27
par Leaf
1
[ Forum ] Sirop codéine + buprénorphine par Porygon
893 28 janvier 2018 à  06:05
par clean
14
[ Forum ] Interaction buprenorphine / codéine par Sufenta
3917 07 octobre 2016 à  01:07
par Mammon Tobin
    [ PsychoWIKI ] Codéine, effets, risques, témoignages
    [ PsychoWIKI ] Usage, abus et addiction à  la codéine et au tramadol
    [ QuizzZ ] Risquez vous une overdose d'opiacé ? (heroine, morphine, methadone) 9104 personnes ont déja passé ce quizzz !
    [ QuizzZ ] Testez vos connaissances sur les overdoses d'opiacés 6776 personnes ont déja passé ce quizzz !
Psychoactif en Images
Plus d'images psychoactives
'
En ce moment sur PsychoACTIF  flux RSS de Psychoactif
[ Psychoactif ]
Quand les usagers inventent leur substitution injectable
Il y a 4jAnnonce de Equipe de PsychoACTIF
[ Psychoactif ]
Rencontre Psychohead Nimes : Coke, Sken, Came et tout ce qu'on s'injec
24 juin 2018Annonce de Equipe de PsychoACTIF
[ Appel à témoignage ]
Quel aiguille(s) utilisez vous, et pourquoi ?
Il y a 4jCommentaire de pierre (22 réponses)
[ Appel à témoignage ]
Votre avis sur les centres de soins (CSAPA) que vous fréquentez
Il y a 3jCommentaire de psychodi (226 réponses)
[ Forum UP ! ]
Gérer le manque - Aide sevrage heroine
Il y a 18hDiscussion sans réponse depuis 12h
[ Forum UP ! ]
Après le sevrage - Sevrage morphine
Il y a 13hDiscussion sans réponse depuis 12h
[ Forum ]
Alprazolam - Alprazolam illimité ?
Il y a moins d'1mnCommentaire de Votez_Biquette dans [Benzodiazépines...](2 réponses)
[ Forum ]
Drogue info - Biodisponibilité de la buprénorphine (Subutex, génériques et Subox...
Il y a 12mn
2
Commentaire de Luciecastel dans [Buprénorphine (Subute...](20 réponses)
[ Forum ]
CSAPA sur Lyon
Il y a 22mnCommentaire de D4N dans [Méthadone...](2 réponses)
[ Forum ]
5F-ADB (5F-MDMB-PINACA) - Retour sur mon test de 5F-MDMB-PINACA
Il y a 33mn
5
Commentaire de Oncle Fétide dans [Cannabinoïdes de synt...](158 réponses)
[ Forum ]
Interaction & Mélange - Un verre ou deux d'alcool et anti-dépresseur
Il y a 1h
2
Commentaire de Brooke dans [Alcool...](18 réponses)
[ Forum ]
Ne pas faire le con [medecin trop gentil mais presque inconscient]
Il y a 2hCommentaire de Hypnos-bleu dans [Morphine (Skenan, Mos...](11 réponses)
[ Forum ]
2 mois de tramadol comment arreter ( severage )
Il y a 2hNouvelle discussion de SickNature dans [Médicaments psychotro...](0 réponse)
[ Forum ]
Comment avez vous choisi vos pseudos ?
Il y a 3h
5
Commentaire de leodric dans [Utilisation du site P...](207 réponses)
[ Blog ]
Zazou & Sufenta get high on Corsica
Il y a 1hCommentaire de Luci0le dans le blog de Zazou2A (15 commentaires)
[ Blog ]
C'était faux.
Il y a 3hCommentaire de Luciecastel dans le blog de Luciecastel (36 commentaires)
[ Blog ]
Aspect noid
Il y a 3hCommentaire de leodric dans le blog de leodric (9 commentaires)
 
 [ QuizzZ ]
Evaluer la gravité de votre addiction
Dernier quizzZ à 05:05
  [ PsychoWIKI ]
LSD, effets, risques, témoignages
  [ Topic epinglé ]
Politique de confidentialité
[ Nouveaux membres ]
growbienf, angenoir75, jason13thh, Siska, Tête de crêpe, TonyEtCha, Latentek, kahena nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
SONDAGE
Connaissez vous le terme de "réduction des risques" liés à l'usage de drogues ?
 

Résultats | Archives
S'identifier

Mot de passe oublié

Morceaux choisis 

 "Booster" les produits récréatifs avec des nootropics, mes retours
par L'Apoticaire, le 14 Jul 2018
J'voudrais re-donner mon avis et un peu continuer à raconter mon expérience avec les nootropics depuis novembre 2017, date à laquelle j'ai postée le premier post de ce thread. Alors ça va être assez long je sens, j'ai beaucoup usé des nootropics au quotidien depuis novembre, quasiment pas un...[Lire la suite]
 Ma premiere injection
par azertyuiop98765, le 17 Jul 2018
Hello les psychos ! Alors comme promis je viens faire mon TR de samedi soir ou je n’ai finalement pas trop abusé... La peur de la surdose de la nuit de jeudi à vendredi m’a quand même refroidi ! La soirée a commencé samedi soir vers 18h avec un bon petit apéro (perso je bois que de la bi...[Lire la suite]
 Voyage dans les tréfonds de mon esprit
par Ailes Laisse Dés, le 04 Mar 2018
Les autres morceaux choisis
Les dernières notations

merci pour le retour (leodric) dans [forum] retour sur mon test de 5F-MDMB-PINACA
(Il y a 50mn)
Un parcours également bien instructif dans [forum] Sevrage brutal méthadone
(Il y a 7h)
Merci pour le partage de ton expérience! dans [forum] Sevrage brutal méthadone
(Il y a 10h)
Texte mis dans les morceaux choisis de Psychoactif. (pierre) dans [forum] "Booster" les produits récréatifs avec des nootropics, mes retours
(Il y a 16h)
Très intéressant, je connaissais que vaguement le sujet.. thread classe, GG /MT dans [forum] "Booster" les produits récréatifs avec des nootropics, mes retours
(Il y a 18h)

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Traduction par FluxBB.fr


Psychoactif est une communauté dédiée à l'information, l'entraide, l'échange d'expériences et la construction de savoirs sur les drogues, dans une démarche de réduction des risques.



Licence Creative CommonsDroit d'auteur : Les textes de Psychoactif de https://www.psychoactif.org sont sous licence CC by NC SA 3.0