Appel à  témoignages : rester occasionnel avec l'Héroïne / PsychoACTIF

Appel à  témoignages : rester occasionnel avec l'Héroïne

Publié par ,
147747 vues, 337 réponses
sanah 
Nouveau Psycho
000
Inscrit le 15 Jun 2015
58 messages

Ezguhl a écrit

Bonsoir à  tous!
Je n'ai pas tout lu de ce fil mais il y a des pts intéressants et qui reviennent souvent.

J'ai un probleme de consommation d'alcool (ig alcoolique). J'ai largement diminué ma conso mais je suis toujours en recherche de "défonce", de lacher prise. J'ai ainsi eu l'excellente idée de me mettre en tête de tester un maximum de drogues. Tout ce que je vais dire sur les différentes drogues provient de mon expérience personnelle et n'est pas forcément parole d'évangile.

Et j'ai récemment testé l'héroine il y a 10 jours et encore hier (sniff+IV). Tout d'abord, aussi étonnant que cela puisse paraitre, je n'aime pas les effets de l'heroine plus que ca. Il faut dire que toutes les drogues qui  calment et font planer, ca me convient pas vraiment. J'aime ca être actif quand je suis défoncé, par exemple, je bois 6L de biere et j'apprécie car il y a une montée progressive et j'ai envie de faire pleins de choses. L'effet de l'heroine m'a donc décu. J'ai rencontré des gens marqués par la vie au fer rouge dans les piqueries de ma ville. Mais derriere ca, ils sont souvent adorables et hyper sensibles. J'ai pu discuté avec tout ce petit monde et y'avait personne pour juger. Après, c'est sur que c'est triste de voir une fille partir "travailler" pour se payer son fix.
J'ai aussi essayé le crack et contrairement a ce que j'ai lu sur ce fil, perso ca ne me fait pas grand chose et du coup, je n'ai pas continué. J'ai fait 2 soirées à  essayer et ne voyant pas l'intéret, j'ai abondonné.
Je ne compte pas continuer avec le rabla, car une addiction suffit!

Et personnellement, je trouve que les effets de l'alcool sont les plus destructeurs que j'ai pu expérimenter.

jai pas aimee non plus lero quand jai commencer, je me suis entetter et cet effet detre raplapla c juste au depart. ensuite un medecin ma dit que contrairement a ce quon peux penser lalcool est ce qui ya de pire mais c pareil pour celui qui nest pas accro a tel drogue pensent toujour que celui de laquel il est dependant est la pire.
enfinje te conseille de chercher a arreter, ... terapie qactivite etc car vouloir remplacer ladiction par une autre en pensant que c toujours mieu est une erreur

Reputation de ce post
 
Un des pieges majeurs: remplacer un produit par un autre!

Hors ligne

 

Ezguhl 
Nouveau membre
Canada
000
Inscrit le 31 Oct 2015
9 messages
Sur! Tu as tout a fait raison. J'étais ironique quand je parlais d'excellente idée... Et oui c'Est tjs ta dépendance qui est la pire. Mais je trouve que par rapport aux effets physiques, mentaux, sociaux etc. la dépendance à  l'alcool est la pire. Pour MOI.

Il me reste un point de smack chez moi. Je le ferai un de ces jours et ensuite, j'espere ne plus jamais en reprendre. Mais quand je bois, je deviens un peu incontrôlable sur les drogues.

Apres, avoir fait de l'hero dans une piquerie, ca m'a bien montré a quel point ce produit détruit. La réalité crue, bien que comme je le disais, tous les gens que j'ai pu y rencontrer sont adorables et sans jugement. Ils m'ont aidé a consommer safe (m'ont baisé de qques points mais c'est presque mieux comme ca).

Hors ligne

 

sanah 
Nouveau Psycho
000
Inscrit le 15 Jun 2015
58 messages
Apres, avoir fait de l'hero dans une piquerie,
m'ont baisé de qques points mais c'est presque mieux comme ca -
ca veux dire quoi... lol
t canadien jai vu.

Hors ligne

 

Ezguhl 
Nouveau membre
Canada
000
Inscrit le 31 Oct 2015
9 messages
Ahah oui! de Montréal. Une piquerie je pense que tu peux imaginer ce que c'est.
Ensuite, j'ai payé 80 dollars et je me suis fait servir pour 30 (jai pesé en rentrant chez moi). L'une des filles s'est servi fort et j'y connais rien en smack. Mais je suis presque content, parce que sinon, j'aurais eu 6 ou 7 points à  la maison

Hors ligne

 

sanah 
Nouveau Psycho
000
Inscrit le 15 Jun 2015
58 messages

Ezguhl a écrit

Ahah oui! de Montréal. Une piquerie je pense que tu peux imaginer ce que c'est.
Ensuite, j'ai payé 80 dollars et je me suis fait servir pour 30 (jai pesé en rentrant chez moi). L'une des filles s'est servi fort et j'y connais rien en smack. Mais je suis presque content, parce que sinon, j'aurais eu 6 ou 7 points à  la maison

deja c une bonne chose que tu ten detache... mais alors quesqui tatire dans les drogue
pourquoi ty interesser

Hors ligne

 

Ezguhl 
Nouveau membre
Canada
000
Inscrit le 31 Oct 2015
9 messages

sanah a écrit

Ezguhl a écrit

Ahah oui! de Montréal. Une piquerie je pense que tu peux imaginer ce que c'est.
Ensuite, j'ai payé 80 dollars et je me suis fait servir pour 30 (jai pesé en rentrant chez moi). L'une des filles s'est servi fort et j'y connais rien en smack. Mais je suis presque content, parce que sinon, j'aurais eu 6 ou 7 points à  la maison

deja c une bonne chose que tu ten detache... mais alors quesqui tatire dans les drogue
pourquoi ty interesser

Je vais pas faire ma psycho thérapie ici mais comme bcp de gens excessifs, j'aime ca me défoncer. Je fais un suivi en desintox dans un centre ici. Ca m'aide bcp. Et pour revenir au sujet, je ne veux pas rester occasionnel en smack, je veux juste ne plus en prendre. En fait, je voudrais ne plus rien prendre mais c'est vraiment dur. L'alcool, c'Est tellement facile de tomber dedans, tu vas chez le dépanneur en bas de chez toi et c'Est réglé. L'héro cest autre chose car faut la trouver. Mais bon Montréal c'est un supermarché de la drogue...

Hors ligne

 

sanah 
Nouveau Psycho
000
Inscrit le 15 Jun 2015
58 messages

Ezguhl a écrit

sanah a écrit

Ezguhl a écrit

Ahah oui! de Montréal. Une piquerie je pense que tu peux imaginer ce que c'est.
Ensuite, j'ai payé 80 dollars et je me suis fait servir pour 30 (jai pesé en rentrant chez moi). L'une des filles s'est servi fort et j'y connais rien en smack. Mais je suis presque content, parce que sinon, j'aurais eu 6 ou 7 points à  la maison

deja c une bonne chose que tu ten detache... mais alors quesqui tatire dans les drogue
pourquoi ty interesser

Je vais pas faire ma psycho thérapie ici mais comme bcp de gens excessifs, j'aime ca me défoncer. Je fais un suivi en desintox dans un centre ici. Ca m'aide bcp. Et pour revenir au sujet, je ne veux pas rester occasionnel en smack, je veux juste ne plus en prendre. En fait, je voudrais ne plus rien prendre mais c'est vraiment dur. L'alcool, c'Est tellement facile de tomber dedans, tu vas chez le dépanneur en bas de chez toi et c'Est réglé. L'héro cest autre chose car faut la trouver. Mais bon Montréal c'est un supermarché de la drogue...

tu sais faut decorer sa vie pour plus penser a la drogue. trouve toi quelque chose qui tinteresse au point de plus y penser ou dy penser plus qua lalcool
car toute les drogue meme bonne comme lhero pour moi je pose le pour et le contre pour la plane que sa taporte , a cote c des tas dinconveniant
le manque pour lhero lalcool, la redescante pour la cok le speed. c plus de mal que de bien
quelque chose en particulier tas pousser a boire si c pa indiscret

Hors ligne

 

Ezguhl 
Nouveau membre
Canada
000
Inscrit le 31 Oct 2015
9 messages
Merci pour ton msg! Ca fait 15 ans que je bois (et je suis pas bien vieux, j'ai 33).
La timidité, la tristesse, la haine de moi, l'impression que tu ne vaux rien et que tu rivaliseras jamais avec personne, me faire marcher dessus... Tout ca me pousse à  la chimie... Je connais bien les thérapies basées sur l'action - Tu fais un petit truc chaque jour pour t'occuper l'esprit. Je suis ce programme ici à  MTL.

Hors ligne

 

sanah 
Nouveau Psycho
000
Inscrit le 15 Jun 2015
58 messages
tu sais faut savoir accepter qui ont ai et saimer soi meme san artifice
regarde ce que tu possede plutot que ce que tu voudrai... je sais pas si tu comprend

Hors ligne

 

Ezguhl 
Nouveau membre
Canada
000
Inscrit le 31 Oct 2015
9 messages
Je comprends tres bien! J'ai appris une expression récemment "prendre soin de soi". Jamais entendu avant...

Hors ligne

 

sanah 
Nouveau Psycho
000
Inscrit le 15 Jun 2015
58 messages
pourtant c connu
si tu te neglige comment veu tu interesser qui que se soi. tu peux pas attendre des gens qui sinteresse a toi si tu diffuse une fausse image de toi ou alors tu attirera pas les meilleur... aime toi et les autre taimeront
aide toi et le bon dieu taidera
courage
faut etre fort, t pas eternel
passe pas a cote de ta vie ou nattends pas que sa se degrade comme moi aujourdhui

Hors ligne

 

Ezguhl 
Nouveau membre
Canada
000
Inscrit le 31 Oct 2015
9 messages
Je connaissais lexpression, disons que je ne l'ai jamais appliqué à  moi!
Qu'est ce qui s'est passé de ton côté pour que ca se dégrade?

Hors ligne

 

sanah 
Nouveau Psycho
000
Inscrit le 15 Jun 2015
58 messages

Ezguhl a écrit

Je connaissais lexpression, disons que je ne l'ai jamais appliqué à  moi!
Qu'est ce qui s'est passé de ton côté pour que ca se dégrade?

sa ma bouziller les poumon
la journee jai du mal a sortir
toujour essouflee
la nuit lmanque doxygene me reveille sans arret
et un tas dautre ennuis
jai que 27ans et a pas fallu longtemps pour tombee malade... et le pire c mes proche et leur inquietude qui matriste plus quautre chose
c lenfer... je souhaite pas sa a mon pir enemi
alors arrete c un conseil

Hors ligne

 

Ezguhl 
Nouveau membre
Canada
000
Inscrit le 31 Oct 2015
9 messages
Et depuis quand consommes tu? Quelle substance? Comment tes tu bousillé les poumons? Brillo ?
Hésite pas à  partager, si ca te dérange pas. Tjs intéressant et utile

Oui je vais arreter mais c'est tellement dur de pas consommer et de rester occasionnel (quel que soit la substance). J'étais à  un show Samedi, pi sans boire ou de quoi et je me suis jeté sur le Red Bull... Tu vois le ridicule de la situation. Pour un alcoolique comme moi, j'essaie de pogner du GHB mais a chaque fois, mon contact me fait faux bond

Hors ligne

 

sanah 
Nouveau Psycho
000
Inscrit le 15 Jun 2015
58 messages

Ezguhl a écrit

Et depuis quand consommes tu? Quelle substance? Comment tes tu bousillé les poumons? Brillo ?
Hésite pas à  partager, si ca te dérange pas. Tjs intéressant et utile

Oui je vais arreter mais c'est tellement dur de pas consommer et de rester occasionnel (quel que soit la substance). J'étais à  un show Samedi, pi sans boire ou de quoi et je me suis jeté sur le Red Bull... Tu vois le ridicule de la situation. Pour un alcoolique comme moi, j'essaie de pogner du GHB mais a chaque fois, mon contact me fait faux bond

c pas plus mal
croi moi... surtout ne regrette rien ... ou bientot tu sra plus la pour en parler... si c se que tu cherche, saute du 10eme mais je pense que comme moi meme si c produit nous fond du mal , on espere sen sortir et aucun de nous ne veux choisir cette solution
la voix de la raison. quoi de pire quarreter... la mort ... alors vivons et que le meilleur reste a venir. nattend pas non plus que sqa soit trop tard ... la vie c fragile... notre corp a ces limite... et quand tu pense a plus tard si tu ten sort tu sais que ya tellement de chose a vivre et que detre en pleine forme et libre c tellement appreciable
1adiction vo mieu ke deux alors deja oubli le reste.... petit pas a la foi et tu sortira de lobscurite et vera la lumiere vau bou du chemin

Hors ligne

 

hanzo 
Nouveau membre
000
Inscrit le 13 Sep 2015
2 messages

Syam a écrit

Hanzo merci, je suis sûr que ce serait passionnant de connaître ton histoire plus en détail, comment tu as décidé de consommer occasionnellement, quel effet tu recherches et comment tu gères ça en famille et en société etc. Bref tout ce qui fait l'originalité de ton choix de conso et de vie. Donc si un jour tu as envie d'en raconter plus je serai ton fidèle lecteur smile

Bonjour Syam,

Rien de passionnant dans mon histoire perso. Je suis quelqu'un d'ordinaire qui mène une vie tout à  fait ordinaire.
Mon choix de consommation occasionnel, vient du fait que je connais malheureusement très bien le produit. Je sais que si tu consommes ce produit sur plusieurs jours, ton organisme ( cerveau + corps) s'habitue très rapidement.
De plus, l' héro est un produit trop puissant pour que je puisse le consommer tous les jours. Ma consommation aurait forcément une incidence sur mon travail. Et également sur ma santé, car j'ai déjà  eu des assoupissements au volant lors de déplacement pro après avoir consommé ( ou plutôt abusé) le produit.

De plus. Je ne m'estime pas plus fort que le produit. Je sais que quoi qu'il arrive l' héro sera plus forte que moi, et que si je ne la consomme pas, j'aurais des symptômes très désagréables, si je laisse mon organisme s'habituer au produit.

Donc voilà  pour moi. SI je veux pouvoir consommer de l' héro sans que ceci ai une incidence notable sur ma vie, je suis obligé de la consommer occasionnellement.

Le conseil que je peux donner à  ceux qui lirait ce message et qui n'aurait pas encore consommer de l' héro, c'est :

Ne vous croyez pas plus fort que ce produit. Ne consommez pas plus de 2 jours de suite si ne voulez pas vous retrouver à  consommer non plus pour ses effets mais juste pour redevenir normal.

Sinon. C'est un très bon produit. Vicieux, dangereux, mais j'aime...

Reputation de ce post
 
Merci pour la touche personnelle d'observation! /Syam

Hors ligne

 

Syam 
गोविन्द राधे राधे श्याम गोपाल राधे राधे
France
300
Inscrit le 26 May 2015
3358 messages
Hera : "Je trouve aussi ce sujet extrêmement intéressant, et pour tout dire mon kif serait à  terme de pouvoir (re)devenir consommatrice occasionnelle."

Bien entendu ce fil de discussion n'a pas pour vocation d'encourager à  la recherche de ce "graal" de consommateur occasionnel. Ca reste un simple plaisir chimique et potentiellement horriblement trompeur (selon ce qu'on en attend, évidemment, la tromperie n'étant pas dans le produit mais dans nos fantasmes à  son propos).

L'idée qu'il existe une conso occasionnelle et qu'elle est peut-être même très répandue ne signifie pas qu'on peut y arriver. Le fait qu'il y ait des gagnants à  la roulette russe ne veut pas dire qu'on va gagner si on joue (il y a aussi des perdants). En plus quand on a déjà  consommé, on risque fort de se retrouver même 15 ans plus tard à  reprendre une relation le jour où elle s'est arrêtée, sans aucun frein.

Ceci dit il peut aussi c'est vrai y avoir dans ce fil des indices (non encore élucidés mais cachés au fil des témoignages) qui peuvent aider une personne à  ne pas sombrer et à  se faire une idée plus juste des dangers du produit, moins fantasmatiques, donc plus efficients. C'est le but d'ailleurs.

Hera : "Donc je ne peux pas témoigner pour moi à  ce stade, en revanche je connais autour de moi facile 4 ou 5 personnes qui consomment de façon occasionnelle."

Si tu as le loisir de nous en dire d'avantage, un petit portrait de leur conso et de leurs conceptions sur le produit serait vraiment intéressant, c'est exactement ce que je cherche à  rassembler ici.

Hera : "Quant aux gens qui ont essayé et que ça n'intéresse pas plus que ça, j'en connais plusieurs aussi."
Ezguhl : "Aussi étonnant que cela puisse paraitre, je n'aime pas les effets de l'héroine plus que ca. Il faut dire que toutes les drogues qui  calment et font planer, ca me convient pas vraiment. J'aime ca être actif quand je suis défoncé."


Vos témoignages sont intéressants. Beaucoup d'utilisateurs d'opiacés contre la douleur (prescriptions médicales) se plaignent aussi que finalement les opi leur enlèvent leur dynamisme.

Néanmoins je vais y mettre mon analyse personnelle. Certains aiment la tranquillité, d'autres sont accros à  l'action. Si cette dépendance à  l'action est forte, les opiacés semblent des obstacles désagréables. Du moins jusqu'à  un certain point, car à  partir d'une certaine dose et habitude, ils vont s'apercevoir que les opiacés qu'ils percevaient au début comme un ennemi de leur activité passionnante les en libère en remplaçant le besoin d'action par la satisfaction inconditionnelle. Or à  ce stade, ils risquent de se retrouver avec le sentiment d'être incroyablement plus libres sous héro ou autre, car déchargés de leurs projets et de la pression de l'activité permanente. Cela ne se passera pas tout de suite. Mais ceux qui ont un premier contact sans passion pour l'héro devraient se méfier. A un autre stade de l'usage, ils se pourraient qu'ils deviennent plus accros encore que n'importe qui d'autre.

Hanzo : "De plus, l' héro est un produit trop puissant pour que je puisse le consommer tous les jours."

Ce point a rarement été abordé consciemment durant les témoignages ici. Mais à  mon avis il est essentiel. Sans vouloir en faire l'apologie, j'ai pendant des années été clean et pratiqué méditation et techniques spirituelles. Cela a encore accru mon attention à  ce qui se passe au-dedans même si le fait que j'ai pratiqué tout ça montre que j'y étais déjà  très attentif et avide de connaître mes propres fondations. Il y a plusieurs niveaux où les drogues agissent, plus ou moins subtils. Il y a un tas de médicaments que je ne veux pas consommer parce que je perçois leur interaction (paracétamol par exemple) - je préfère avoir une douleur supportable que cette subtile confusion intérieure causée par le produit -. Je ris aussi quand je vois des gens penser que le tabac n'est pas psychotrope : c'est qu'ils manquent horriblement d'acuité intérieure car le produit est très subtil mais extrêmement fort. Pour les opiacés, je rejoins ta remarque et je suis très content que tu l'aies faite. Pour ma part j'ai observé que ces produits, sous leurs aspects anodins en terme d'effets grossiers (on est pas saoul etc.) sont en fait violents. Le plus souvent je n'en ai pas du tout le désir et je les ressens comme contreproductifs pour trouver l'équilibre et le bonheur naturel que nous avons tous en nous - bien qu'à  un autre niveau ces drogues manifestent ce bonheur ce qui nous comble sur le moment, elles sont en fait *potentiellement* un obstacle pour que ce bonheur s'exprime naturellement. Mais à  certains moments d'euphorie, j'ai envoie de ressentir plus "culminante" ou plus exaltée, cette ivresse d'amour et de douceur. Là , les opiacés me conviennent à  titre récréatif et j'adore ça. Mais c'est une très puissante défonce - même à  dose très raisonnables -.

J'ai la conviction plus ou moins bien formulée que cette conscience de la violence du produit est vraiment un des éléments (c'est un système à  facteurs multiples) les plus importants de la capacité à  rester prudent avec le produit et à  se tenir loin de la dépendance. Peut-être que c'est un des éléments protecteurs dans la relation avec les opiacés. Du moins tant qu'il protège, tant qu'on a pas franchi la ligne rouge. La simple connaissance intellectuelle du risque ne compte guère : le savoir théorique, on le croit fort, mais il se courbe devant nos désirs et leur donne toujours des prétextes, il se fait passer pour la sagesse et l'imite parfois correctement un certain temps (c'est toujours ça de gagné), mais il devient facilement un charlot qui lèche les bottes de la concupiscence - le pseudo-gardien devient le complice. La peur vaut encore moins que le savoir théorique : comme on l'a dit plus haut, elle n'est une aide que de courte durée et à  plus long terme elle est même très contreproductive - le pseudo-gardien devient le tentateur même. Bref je crois bien plus à  cette capacité d'observation intérieure (capacité de ressentir sans agitation, d'analyser sans passion...) des effets subtils du produit, qu'aux discours alarmistes. C'est sans doute ce qu'il m'a inspiré cet appel à  témoignage et peut-être inconsciemment ce que j'espérais faire émerger (?) : quelque chose de concret quoi qu'impossible à  vraiment cerner, et qui as plus de sens que les discours alarmistes parfaitement contreproductifs. Peut-être que quelque chose comme ça commence à  émerger? Je ne sais pas, c'est aux participants de décrire leur expérience avec leurs propres mots et sans préjuger, pas à  moi, de faire émerger quelque chose artificiellement de cet appel à  témoignage, donc continuons de rassembler les expériences diverses.

Merci en tout cas pour la tienne.

Dernière modification par Syam (25 décembre 2015 à  16:49)


Psychoactif propose l'analyse de vos produits (effets indésirables ou inhabituels) de manière anonyme, gratuite et par courrier (dispositif SINTES). psychoactif.org/sintes

Hors ligne

 

Anonyme6525
Invité

En plus quand on a déjà  consommé, on risque fort de se retrouver même 15 ans plus tard à  reprendre une relation le jour où elle s'est arrêtée, sans aucun frein.

Si je peux me permettre de réagir que sur une petite partie de ton post. Je pense que si en 15 ans tu as eu une pratique méditative constante, même si tu réessaye ton produit phare d'il y a 15 ans, tu ne t'y relancera pas automatiquement dedans comme si tu n'avais rien fait pendant 15 ans.

Je ne dis pas que c'est évident de maintenir une pratique spirituelle quotidienne pendant 15 ans. Je veux juste pointer du doigts que le dicton "drogué un jour, drogué toujours", n'est pas inévitable. Il est évident qu'une personne qui a été dépendante possède en lui des souvenirs de consommation qui restent en lui à  l'état latent, et qui sont réactivé dés la première (re)consommation.

Il ne suffi pas de détourner son attention, par du sport, une occupation, une passion. Cela peux marcher dans un premier temps, mais le risque d'une reprise fulgurante de la conso est toujours là . Si l'on veux vraiment traiter ces souvenirs et habitudes acquise pendant l'addiction, il faut faire un effort ciblé de plus. Changer sa personnalité sur les points qui ont conduit à  avoir une addiction. Changer la structure de son cerveau. Décharger ces souvenirs encrés. Profiter du temps clean pour consolider tout ça.

 

wastedreamor2 
coz I've Wasted a Dream or 2
France
000
Inscrit le 01 May 2015
190 messages
Blogs

Anonyme6525 a écrit

En plus quand on a déjà  consommé, on risque fort de se retrouver même 15 ans plus tard à  reprendre une relation le jour où elle s'est arrêtée, sans aucun frein.

Je n'ai pas de contre exemple personnel, mais mon copain oui.

Il a arrêté l'hero avec le subutex. Il se shootait à  la came tous les jours de 18 à  36 ans. Il n'a donc rien pris depuis 16ans.

Il n'en a jamais repris. Une fois il a tapé une trace (plutôt poutre) avec moi, 3jours pour se remettre, puis non merci.. Je tanke de l'hero devant lui (il prefere au cas où je fasse une OD, soit) et ça ne lui fait ni chaud ni froid.

Lui a trop de mauvais souvenirs avec l'héro. Il a également les veines foutues, ce qui rendait l'iv moins pratique et a tourné le dos à  l'héro du jour au lendemain. Il n'en veut plus, je ne comprends pas spécial comment il fait, mais je n'ai pas non plus vécu la prohibition des seringues, ni eu un parcours aussi long avec la dope.

Je précise qu'il n'est pas abstinent, ça ne l'intéresse plus. Point, et il consulte pour qu'on l'aide à  arrêter le sub. ça ne l a pas empêché de shooter de la coke, pendant 5ans d'affilée avec moi. La c n'étant pas le sujet, je m'arrête là .

Dernière modification par wastedreamor2 (25 décembre 2015 à  22:17)


"We obey people we don't trust, to buy things we don't need, to impress people we don't like, using money we don't have, for gratifications that don't last, killing animals we don't hate, for pleasures that don't satisfy, dreaming of a life we don't deserve, and praying for an afterlife that doesn't exist : we are a stupid species"   Philip Wollen

Hors ligne

 

Syam 
गोविन्द राधे राधे श्याम गोपाल राधे राधे
France
300
Inscrit le 26 May 2015
3358 messages
Oui nous sommes bien d'accord, je m'excuse si par mégarde j'ai semblé affirmer une de ces idées reçues sur la drogue que je veux avant tout éviter. Je ne pense certainement pas qu'on retombe du jour au lendemain jusque après une prise de produit dont on a été autrefois dépendant. Le gros challenge pour un ancien héroïnomane (ou whateveromane) qui désire redevenir occasionnel, ce sera d'éviter comme la peste une conso plusieurs jours d'affilée. Car si la dépendance ne revient pas en une prise, dès qu'un semblant de train-train quotidien avec le produit réapparaîtra, le pire de la dépendance peut se réveiller comme si les 15 ans clean n'avaient jamais existé, éventuellement même un enthousiasme nouveau, une nouvelle lune de miel. Ou pas : il y a peut-être des exceptions, mais c'est souvent parce qu'on pense qu'on sera celle-là  qu'on finit avec de gros problèmes avec un produit, c'est un très mauvais pari à  faire.

Je suis d'accord aussi pour dire que les années de méditation peuvent accorder quelques "armes" contre l'addiction, mais certainement pas l'immunité et il serait très présomptueux de se l'imaginer... Croire qu'on pourra sortir du jeu quand on veut est souvent la raison même pour laquelle on s'y fait prendre. Dans ce sens-là , les seuls "armes" octroyées ne sont pas d'être plus fort, mais de mieux savoir ses faiblesses. Je veux dire : on ne change pas la nature du mental, et s'imaginer qu'on changera la nature du mental par la méditation ou les pratiques spirituelles serait très naïf. Ces idées sont bonnes pour les publicités pour le thé vert ou le savon crémeux Zen. La seule fonction du mental est de courir après des expériences transitoires parce qu'on perd de vue la Source et qu'on se met à  poursuivre des reflets. Et même après soixante-dix ans de méditation, le mental n'aura jamais que cette fonction-là  et nulle autre. On ne peut pas plus transformer le mental en sagesse qu'on ne peut transformer de l'eau en eau sèche. C'est la nature de l'eau d'être humide et c'est la nature du mental de poursuivre le transitoire sans discernement, sa nature fondamentale, pire : sa seule et unique fonction. Vouloir qu'il en soit autrement est une chimère de débutant naïf. Simplement après une vie de méditation, il est probable qu'on sait. Néanmoins le mental va courir après les expériences des drogues (entre autre, on peut dire le sexe aussi) aussi surement qu'avant les 15 ans de pratique - peut-être même encore plus qu'avant : oui car on profitera de ces expériences (drogue, sexe etc) à  leur paroxysme grâce au ménage qui a été fait. Les témoignages sont légions à  ce sujet, sur la façon dont un ancien moine sera tenté, car après des années à  purifier les sens et les tenir loin de toute concupiscence, les tentations deviennent violemment magnifiques et les expériences des sens concédées... somptueuses et paroxysmiques. C'est imagé par ces histoires de créatures de rêve demi-divines qui viennent leur rendre visite, les tenter etc. C'est réel.

Je ne parle pas des saints etc, mais d'un pratiquant 'ordinaire' comme moi (je n'ai pas 15 ans de pratique d'ailleurs je sais pas pourquoi j'en parle). Par ailleurs, beaucoup de gens arrêtent 15 ans un produit sans pour autant méditer ni faire aucun ménage dans ce qui causait la dépendance... Ils ont trouvé la force momentanée de sortir, mais n'ont pas résolu les causes. Mais au fait... Qui peut prétendre les avoir résolues?

Dernière modification par Syam (26 décembre 2015 à  18:58)


Psychoactif propose l'analyse de vos produits (effets indésirables ou inhabituels) de manière anonyme, gratuite et par courrier (dispositif SINTES). psychoactif.org/sintes

Hors ligne

 

Acid Test 
PsychoAddict
800
Inscrit le 28 Sep 2014
2640 messages
La c n'est pas le sujet mais remplacer un produit par un autre fait partie  du processus !
Le vrai combat est de ne pas le remplacer , sinon c'est juste déplacer le probleme et j'en connais quelque chose !
J'ai aussi arreté la dependance à  la dope pendant 8 ans pendant les 90's , pour remplacer par la c aussi et je trouve que les dégats sont encore pires dans un sens ( apres tout dépend ce que l'on a vécu avec la dope ) !
L'addiction n'est pas la meme mais elle est là  quand meme !
Les gens qui arrivent à  rester occasionnels sont les gens les plus équilibrés, ceux qui en ont peur ou ceux qui n'apprécient pas plus que ça !

Dernière modification par pleasurepulse (26 décembre 2015 à  14:12)

Hors ligne

 

Caïn 
PsychoAddict
200
Inscrit le 04 Oct 2013
2003 messages
Blogs
Sur le problème évoqué plus haut, l'héro comme frein à  l'action, je serais plus prudent. Certes l'héro peut nous transformer en légumes, sauf que les légumes ne piquent pas du nez...
Mais l'héro peut aussi être une aide à  l'action. C'est malheureusement mon cas, elle me donnait dynamisme, enthousiasme, énergie, intensité. Et ça j'ai vraiment du mal à  le retrouver avec le sub.

La drogue c'est de la merde, surtout quand t'en as plus.

Hors ligne

 

Anonyme6525
Invité

Je ne pense certainement pas qu'on retombe du jour au lendemain jusque après une prise de produit dont on a été autrefois dépendant

Je pense qu'au contraire le risque est bien réel, en une prise, ou très rapidement. Une fois qu'une dépendance s'est installée, elle reste latente indéfiniment ou très longtemps chez la majorité des personnes. Prête à  être réactivée si l'on reconsomme nonchalamment en croyant que la dépendance est passée. Je le vois avec le GBL que j'ai abusé il y a quelques années. Je suis loin d'être aussi fana de ça qu'a l'époque, mais si je me remet à  enchainer les doses, l'envie d'être en permanence sous son effet reviens au galop. Il doit y avoir une raison physiologique à  cela.

Je suis d'accord aussi pour dire que les années de méditation peuvent accorder quelques "armes" contre l'addiction, mais certainement pas l'immunité et il serait très présomptueux de se l'imaginer... Croire qu'on pourra sortir du jeu quand on veut est souvent la raison même pour laquelle on s'y fait prendre.

Je ne parles pas de l'immunité, mais d'un retour à  un état pré dépendance vis à  vis du produit en question. Chez certaines personnes, il se produit un brusque changement de personnalité, le produit n'as plus d'attrait, c'est la fin de l'addiction. Il existe des témoignages ici même allant dans ce sens. C'est très intéressant, mais on ne sait pas ce qu'il se produit réellement dans la tête de ces personnes ni comment le provoquer.

La méditation pourrai (c'est encore une hypothèse non prouvée de façon définitive) compenser ou réparer les changements qu'a provoqué une addiction pour revenir à  un état pré-addiction.

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22775773

 

Syam 
गोविन्द राधे राधे श्याम गोपाल राधे राधे
France
300
Inscrit le 26 May 2015
3358 messages
Oui Caïn, c'est un témoignage très récurrent auquel je peux ajouter ma propre expérience, que les opiacés peuvent faciliter l'action. Du moins tant qu'on ne pique pas du nez. Déjà  Christiane F. remarquait que quand elle a commencé à  consommer l'héro quotidiennement, elle est devenue soudainement une très bonne élève, qu'elle menait sa vie mieux que jamais et qu'on l'appréciait plus. J'ai lu la même chose sur P.A. de plusieurs héroïnomanes. Mais ce n'est que les premiers temps. Et d'autres témoignages vont vraiment à  l'exact opposé, avec des malades qui sont sous des doses qui feraient hausser les épaules à  n'importe quel toxicomane débutant, ils ne rêvent pourtant que d'une chose : pouvoir arrêter le tramadol ou la codéine pour enfin arriver à  reprendre la vie active comme avant sans être léthargiques.

Je me place dans la première catégorie, peut-être parce que je suis sujet à  des douleurs physiques qui s'envolent avec certains produits (pas tous) ce qui permet que soudainement tout ce qui me semblait pesant et difficile à  entreprendre devient léger et naturel. Avec d'autres produits/doses, je suis laissé dans un tel état contemplatif que (sans pour autant piquer du nez) l'action, même devenant "facile", perd tout attrait et je n'entreprends rien car je suis libéré de l'idée même qu'il y a quoi que ce soit à  accomplir. Ceci est dans mon expérience un niveau supérieur dans ces paradis artificiels. Mais là  nulle envie de me plaindre de l'inaction ne pourrait surgir. D'ailleurs dans cet état-là , l'inaction apparaît comme une action intense et parfaite.

Assurément tu as raison de rappeler à  ne pas généraliser - il faudrait le rappeler toujours dès qu'on parle des consommations car il n'y a pas de consommation sans un consommateur qui est unique.

Bj : "Chez certaines personnes, il se produit un brusque changement de personnalité, le produit n'as plus d'attrait"

J'admets les témoignages mais avec un bémol : ce que tu décris là  m'est arrivé avec un produit (mais il est hors sujet ici c'est la nicotine). L'attrait à  disparu soudainement à  ma plus grande surprise. J'en ai re-consommé occasionnellement pour voir si vraiment tout intérêt avait disparu et en effet, rien.... au point que je n'y ai plus touché du tout dans l'indifférence totale. Des années après je l'ai réutilisé pour des joints, puis pour tester seul et au début, pas d'attrait particulier, juste le plaisir sans dépendance (mais que je retrouvais sous un nouveau jour on va dire après ces années clean). Je n'envisageais même pas comme possible une nouvelle accoutumance. Mais dès que j'ai rapproché les tests, est revenu un craving de malade et l'incapacité à  me retenir -comme au temps du pire de la dépendance, c'est très fou et en quelques jours à  peine. J'ai eu un mal fou à  arrêter à  nouveau et à  vrai dire je n'ai pas d'explication sur comment j'ai pu arrêter, c'est plus de l'ordre d'une grâce que d'un effet de la volonté. On sait au fond qu'une addiction est une réaction incroyablement inexplicable - même si on lui trouve des explications. Ceci dit je suis particulièrement enclin au craving avec les stims en général. Même le café peut me torturer wink

Dernière modification par Syam (27 décembre 2015 à  11:31)


Psychoactif propose l'analyse de vos produits (effets indésirables ou inhabituels) de manière anonyme, gratuite et par courrier (dispositif SINTES). psychoactif.org/sintes

Hors ligne

 

Caïn 
PsychoAddict
200
Inscrit le 04 Oct 2013
2003 messages
Blogs
Sur la perte d'attrait d'un produit, je formulerais ça différemment. En fait, ce n'est pas que l'on se lasse mais on voit bien que l'effet n'est plus le même. Du coup on en met plus dans la cuillère ou le rail, mais de nouveau l'effet s'estompe trop vite, manque d'intensité. On accuse le prod d'être de mauvaise qualité alors que c'est soi-même qu'il faudrait incriminer. Le seuil de tolérance s'élève trop vite. Soit il faut se contenter d'un effet moyen soit on augmente mais on a conscience alors d'entrer dans une spirale maintes fois décrite...

La drogue c'est de la merde, surtout quand t'en as plus.

Hors ligne

 

Mascarpone 
Vieux clacos corse pas coulant
France
100
Inscrit le 19 Sep 2015
4222 messages

Caïn a écrit

Sur le problème évoqué plus haut, l'héro comme frein à  l'action, je serais plus prudent. Certes l'héro peut nous transformer en légumes, sauf que les légumes ne piquent pas du nez...
Mais l'héro peut aussi être une aide à  l'action. C'est malheureusement mon cas, elle me donnait dynamisme, enthousiasme, énergie, intensité. Et ça j'ai vraiment du mal à  le retrouver avec le sub.

Perso, et depuis toujours, l'héro n'a jamais été recherchée pour piquer du zen. Pour moi, le piquage de zen immédiat n'est pas du tout le gage d'une bonne dope ou d'une bonne défonce et ça ne l'a jamais été. Je reconnais que par rapport à  la majorité des usagers d'héro que j'ai croisés dans ma vie, je fais plutôt figure d'alien, je m'explique :

1- J'ai toujours, même quand j'étais bien accro, réussi à  preserver ma tolérance, en ne prenant jamais des doses de cheval.

2- Le nombre de fois où je me suis "engueulé" avec des mecs parce qu'ils disaient prendre de la came pour piquer du zen comme des légumes, en leurs disant que dans ce cas là , autant bouffer des benzo et aller se pieuter.....Moi, j'ai toujours pris de la came parce que ça me donnait une pêche d'enfer, pour bosser, faire le ménage et des tas de trucs qui à  jeun me faisaient royalement chier....Piquer du zen ok, mais en fin de défonce, après 8h minimum de trip....

3- En fait, je pense qu'avec la came (je parle de vraie bonne came et pas de rabla archi coupée à  2 balles ou de dérivés chimiques à  la con), tout est une question de dosage. Suivant ce dont tu as envie, tu doses en conséquence, pour avoir la pêche, ou pour piquer du zen. Ce que j'aime dans l'héroine, c'est qu'elle me "pose" intérieurement en me donnant une forme de sérénité que d'autres appelleraient indifférence, tout en me stimulant sans m'énerver.


Qui pète plus haut que son cul, fini par se chier dessus!
Le pire con, c'est le vieux con, car on ne peut rien contre l'expérience!
Ce qui est bien chez les félés, c'est que de temps en temps ils laissent passer la lumière!

Hors ligne

 

Syam 
गोविन्द राधे राधे श्याम गोपाल राधे राधे
France
300
Inscrit le 26 May 2015
3358 messages
Un témoignage reçu en MP :

______________________________________________________________________________________

Première partie.

Je t'apporte mon témoignage concernant ma conso d'héro.

En premier lieu, j'ai jamais vraiment développé de dépendance aux opi en général, sauf peut-être paradoxalement au sub' (premier opioïde que j'ai testé) quand j'avais 15-16 ans, et sur une courte période (~2 semaines). En dehors de cette expérience plutôt désagréable à  la bupré (je me souviens juste que ça grattais, que j'ai pas été bien, et qu'en classe je passais pour le tox' du coin... J'ai donc connu le teurk opiacé avant la défonce de la came, ça a du m'aider à  pas déraper plus tard aussi) je me suis tenu loin de ces produits, j'ai juste goûté l'héro une première fois chez mon dealer de bédo en la fumant entre deux cours, toujours vers 15-16 ans, et j'y ai plus retouché jusqu'à  mes 18-19 ans.

Petit bond en avant dans le temps pour arriver à  là  donc : J'ai pris du LSD, de la MDMA et quelques autres produits entretemps, et mon super médecin addicto m'avait introduit à  la RdR et me filait ses anciens numéros d'ASUD que je lisais avec avidité, donc je savais à  peu près à  quoi m'en tenir avec "la grande tentatrice".
J'ai été initié par des amis à  peine plus vieux que moi qui étaient dedans et avaient une conso quotidienne, on était 3 et on se rejoignait chez celui qui avait un appart' dans une grande ville du sud-ouest. Ils ne fumaient et ne buvaient pas quand ils tapaient, du coup j'ai fini par prendre de la came avec eux plutôt que de me claquer la tronche dans mon coin avec ma fume et ma bière pendant ces soirées, et comme on avait le temps et l'endroit pour taper seulement une soirée par semaine (l'appart du pote chez qui on allait était à  70km de notre ville à  moi et à  mon autre pote) c'est resté occasionnel dès le départ pour moi.
Comme pour l'alcool, et surtout le cannabis que je prenais quotidiennement, c'était pour me défoncer tout simplement, oublier les soucis, passer un moment à  délirer sans penser au lendemain, me débarrasser de l'angoisse de tout les jours.

Je la prenais en trace surtout, des fois je la fumais mais plus rarement. Je dirais que je consommais entre 0,5 et 1gr dans une soirée mais je suis pas sûr, on tapait tous dans le même pacson, moi des pointes eux des poutres comme ils disaient.
J'ai eu quelquefois envie de taper dans des situations difficiles de mon côté, mais j'ai fais sans. C'était assez compliqué d'avoir la came pour moi, fallait être avec le pote qui habitait à  70km pour choper et faire encore 50km pour aller voir le plan, ça permettait d'y réfléchir à  deux fois avant de se retrouver avec la trace sous le nez, et d'oublier l'idée en fin de compte. En plus j'étais chez mes parents qui sont assez stricts, donc pas question de prendre le risque de me faire griller, les yeux rouges ou l'haleine de bière c'était déjà  critique pour eux.

Mes potes m'ont jamais laissé repartir avec même une petite trace "pour plus tard", et m'ont jamais proposé d'acheter un stock comme eux faisaient pour pouvoir nourrir leur addiction. C'est même moi qui était obligé d'insister pour participer au frais de ce qu'on tapait à  ces soirées-là  en fait, et la plupart du temps ils refusaient alors qu'on était tous loin de rouler sur l'or... A mon avis c'est d'avoir taper exclusivement avec eux, et surtout jamais seul à  l'époque, qui m'a évité d'accrocher au truc comme échappatoire, échappatoire que je cherchais et que la fume et l'alcool me donnaient de moins en moins.
Ca a duré bien un an comme ça, à  taper une fois par semaine. J'ai pas le souvenir d'avoir du taper de plus en plus gros au fil du temps, la fréquence devait être pas trop mal pour que ça reste gérable question tolérance.

Ensuite je me suis mis en appart, on a finis les 3 dans 3 villes différentes, finis les soirées came toute les semaines. J'avais toujours d'autres potes qui tapaient eux aussi dans mon nouveau secteur (Bouches du Rhône), mais pas dans le même esprit, c'est triste mais c'est là  que j'ai vu pourquoi les consommateurs d'héro ont mauvaise réputation, les histoires sans fins pour une malheureuse trace, tout ça... Ca m'a pas donné envie de réitérer avec eux donc plus de came pour moi pendant un moment.

Au fur et à  mesure j'ai pris pas mal de produits, la plupart juste pour tester. Les RCs et le deepweb étaient pas encore trop connus par rapport à  aujourd'hui mais quand on cherche bien on trouve... Un coup à  M., j'ai commandé 1gr d'héro blanche, la meilleur came que j'ai goûté jusque là , et j'ai commencé à  consommer seul. J'avais vu à  peu près où était le piège, et en conséquence je m'étais fixé une conso maximale à  2 fois par mois et pas plus de 24h sous l'effet, sinon je m'étais promis de tout jeter.

Aujourd'hui j'ai encore ce rythme de conso, je tape de temps en temps, peut-être une fois par mois voir tout les deux mois, seul ou avec de très bon amis et jamais à  l'arrache : ça reste l'espace d'un moment que je réserve à  ça, jamais en cours ou quand j'ai des obligations à  tenir. C'est comme si je me mettais une grosse cuite ou que je prenais un trip pour moi, ça demande un contexte, un set&setting favorable. Je suis moins à  la recherche d'échappatoire aussi, ça doit aider.
Comme j'aime bien tester ce qui se trouve j'ai goûté d'autres opi, mais quitte à  taper ces produits-là  je préfère taper de l'héro qui reste le "meilleur", quoique l'oxycodone est sympa aussi, et que l'opium est trop particulier pour être comparable je trouve. Les autres comme le fentanyl, la codé, le tramadol ou les RCs plus récents style W-15 ou AH-7921 sont des alternatives trop peu intéressantes par rapport à  l'héro pour l'usager occasionnel que je suis. J'ai goûté la métha par curiosité, j'y ai rien trouvé de bien intéressant non plus.

_______________________________________________________________________

Seconde partie.

Pas de soucis pour mettre ça sur le topic si tu veux, c'est même un plaisir de donner un peu plus de visibilité à  la conso non problématique de ce produit, qui existe bel et bien contrairement à  ce que pas mal de gens peuvent penser.

On peut effectivement dire que d'être introduit assez tôt à  la RdR m'a évité pas mal de soucis avec les produits, et pas qu'avec la came. J'avais assez fais n'imp à  mon goût avec mes autres conso plus tôt pour vouloir être plus sérieux à  l'avenir aussi.
Le fait de consommer avec des amis bienveillants (qui eux à  l'inverse ont été poussé dedans par un "ami" qui leur donnait au début pour se faire une clientèle puis leur vendait régulièrement, schéma qui doit revenir assez souvent je pense) a été un gros, gros plus aussi.
C'est clair que pour cumuler tout ça, il faut un peu de chance.

Concernant les RCs opioïdes, W-15 et AH-7921, j'ai rien de bien intéressant à  dire dessus, le premier manque trop d'euphorie (trop grosse nausée avant de sentir l'effet "cocon" à  mon goût) et le second déglingue trop la narine pour que je m'y sois attardé. J'ai tapé une fois de chaque à  petite dose, sans plus.
En général je mettais mes observations que sur ****** histoire de pas créer un topic ici qui donne de la visibilité au dernier RC sorti, en particulier pour les opioïdes, mais si c'est pas moi ça sera quelqu'un d'autre qui le fera, donc pourquoi pas. Et de toute façon maintenant tout le monde dans le petit monde des prods connait les RCs ou presque, pas comme y'a quelques années. Enfin bref, j'y penserai si jamais j'ai de quoi apporter ma pierre à  l'avenir, ce qui est très probable (une nouvelle vague d'analogues de la arrive sur le marché smile ).

________________________________________________________________________________

Troisième partie

Les consommateurs occasionnels : ça doit représenter une petite dizaine de personnes sur tout mon cercle de connaissances je dirais, peut-être même moins.

Ceux que je connais qui arrivent à  gérer, c'est surtout ceux qui ont déjà  perdu des choses dans une conso d'héro ou d'un autre produit addictif. Ils ont pas envie de réitérer le cercle vicieux qu'est l'addiction à  ce genre de choses et ont déjà  appris à  la dure à  se détacher d'une pratique addictive. Y'a de ça, du détachement par rapport à  la drogue. Je croise beaucoup de gens pour qui c'est le sujet principal de conversation, et je constate que mes potes qui gères ne sont pas comme ça par exemple.
Pour le reste, les petites techniques et les rythmes que chacun s'impose, il faudrait que je leur en parle pour en savoir plus.

Dernière modification par Syam (02 janvier 2016 à  17:36)


Psychoactif propose l'analyse de vos produits (effets indésirables ou inhabituels) de manière anonyme, gratuite et par courrier (dispositif SINTES). psychoactif.org/sintes

Hors ligne

 

Hera 
Nouveau Psycho
000
Inscrit le 15 Jan 2014
75 messages
Blogs
Je viens de moins en moins sur ce forum et je vois bien pourquoi : trop d'apologie de la "drogue" à  mon goût...
Il faut pas délirer, l'héro c'est mal, ça fout la merde. J'en consomme perso 2-3 fois par mois maintenant, et à  chaque fois je mets des jours à  m'en remettre. L'horreur. Le nez qui coule, j'éternue à  tout va, je suis mal j'arrive à  peine à  bouger du lit...
Faites ce que vous voulez mais je persiste à  penser que l'héro n'est pas une bonne amie. Pour le reste des défonces elles ne m'intéressent pas...
Je n'aime pas ce forum. Point barre.

Rien n'est impossible à  celui que n'arrête pas l'improbable (Raoul Vaneigem)

Hors ligne

 

Shaolin 
Modératrice à la retraite
France
000
Inscrit le 20 Sep 2009
3454 messages
Bah ne viens plus si tu n'aimes pas ce forum.
La porte est grande ouverte salut

Faut rien regretter... Revendique tes conneries, elles sont à  toi. Et surtout, vis à  fond! On vieillit bien trop vite. La sagesse, ça sera pour quand on sera dans le trou.        Jacques Brel

Hors ligne

 

Syam 
गोविन्द राधे राधे श्याम गोपाल राधे राधे
France
300
Inscrit le 26 May 2015
3358 messages
Hera : "l'héro c'est mal"

La drogue c'est mal 'woyez...

Hera : "J'en consomme perso 2-3 fois par mois maintenant, et à  chaque fois je mets des jours à  m'en remettre. L'horreur. Le nez qui coule, j'éternue à  tout va, je suis mal j'arrive à  peine à  bouger du lit..."

Ce que tu décris est salement moche Hera.

Et pourquoi consommer de l'héro si elle te met si mal? Là  c'est un mystère mais ne viens pas nous en accuser, là  c'est quand même toi qui cherche les ennuis.
Et pourquoi annoncer ça sur ce fil de discussion qui, loin de faire l'apologie, a justement permis de rappeler les dangers et le déséquilibre que le produit peut amener (justement ce dont tu te plains et dont on parle rarement ailleurs).

Bref le but de toutes façons n'est pas de plaire à  tout le monde, il est plus modeste : sauver quelques vies avec plus de RDR et plus de compréhension des dangers réels des produits derrière les grands effets d'annonce. On s'excuse de ne pas avoir une ambition plus démesurée et universelle... et on te souhaite bon vent car il n'y a aucune raison de te forcer à  venir si tu ne te plais pas ici.

salut

Dernière modification par Syam (02 janvier 2016 à  10:18)


Psychoactif propose l'analyse de vos produits (effets indésirables ou inhabituels) de manière anonyme, gratuite et par courrier (dispositif SINTES). psychoactif.org/sintes

Hors ligne

 


Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

[ Forum ] Addiction - Héroïne et opiacés : rester occasionnel ?
par V'alchimiste, dernier post 14 avril 2021 à  01:19 par V'alchimiste
  24
[ Forum ] Gérer sa consommation - Rester occasionnel avec l'héroïne après 1longue consommation,possible?
par momo1212, dernier post 09 mai 2018 à  03:54 par Recklinghausen
  3
[ Forum ] Recherche témoignages sur les Overdose d'Heroïne
par pierre, dernier post 30 mars 2012 à  04:31 par Alain Will
  5
  [ PsychoWIKI ] Injection heroine brune en photos
  [ PsychoWIKI ] Héroïne, effets, risques, témoignages
  [ QuizzZ ] Risquez vous une overdose d'opiacé ? (heroine, morphine, methadone)
16260 personnes ont déja passé ce quizzz !
  [ QuizzZ ] Testez vos connaissances sur les overdoses d'opiacés
16239 personnes ont déja passé ce quizzz !

Psychoactif en Images
Plus d'images psychoactives
En ce moment sur PsychoACTIF  
 Appel à témoignage 
Avez vous des problèmes de médecin pour votre traitement de subst...
Il y a 1jCommentaire de Faust08 (12 réponses)
 Appel à témoignage 
Avez vous deja subi une "obligation de soin" pour les drogues ?
Il y a 8jCommentaire de VickNarobi (22 réponses)
 Forum UP ! 
Addiction - Dépendance au Méthylphénidate & calmants
Il y a 20hDiscussion sans réponse depuis 12h
 Forum 
Identification - Cueillette de champis, besoin d'aide pour l'id
Il y a moins d'1mnCommentaire de kaneda dans [Psilocybe - Champigno...]
(1 réponse)
 Forum 
Extraction - La meilleure méthode d'extraction de DMT pour non chimistes : Cyb'...
Il y a 3mn
27
Commentaire de SillyCone dans [DMT, changa et ayahua...]
(154 réponses)
 Forum 
Sniffer - Envie de tester la coke
Il y a 22mnCommentaire de Jim7465 dans [Cocaïne-Crack...]
(15 réponses)
 Forum 
Analyse de drogue - Identification ???
Il y a 2hNouvelle discussion de Byzance dans [Conseils généraux de...]
 Forum 
Questions - réponses sur les Benzos
Il y a 2h
3
Commentaire de Klasskroute22 dans [Benzodiazépines...]
(15 réponses)
 Forum 
Les effets qui vous ont rendu amoureux de la ké
Il y a 2h
1
Commentaire de joel92 dans [Kétamine et PCP...]
(7 réponses)
 Forum 
Expériences - Entre délire et Nécrose, c’est donc ça la 2F Kétamine?
Il y a 2h
1
Commentaire de Unposcaille dans [RC dissociatifs...]
(16 réponses)
 Forum 
Alprazolam - Combien de temps entre prises recreatif pour du xanax?
Il y a 3hNouvelle discussion de MrKawa dans [Benzodiazépines...]
 Blog 
Est ce que vous recevez ça a la pharmacie ?
Il y a 9mnCommentaire de GordReno.C17 dans le blog de hyrda
(4 commentaires)
 Blog 
PhotoACTIF
Il y a 2h
9
Commentaire de meumeuh dans le blog de meumeuh
(126 commentaires)
 
  QuizzZ 
Testez vos connaissances sur les overdoses d'opiacés
Dernier quizzZ à 15:00
 PsychoWIKI 
Comment pratiquer le plug à moindre risque
 Topic epinglé 
Neurchi 2 Psychoactif
 Nouveaux membres 
OliAzary, Pachtoul nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
S'identifier

Mot de passe oublié

Morceaux choisis 

 Avez vous des problèmes de médecin pour votre traitement de substitution ?
par Faust08, le 29 Sep 2022
Coucou, Témoignage venant tout droit de Belgique (env 40 min de la frontière). Je suis à la recherche de TSO (typique ou atypique) depuis fin 2019 et cherche vraiment à stabiliser ma conso depuis debut 2021. En Belgique les CSAPA n'existent pas, ce sont les hôpitaux ,les ASBL et bien plus sou...[Lire la suite]
 Avez vous des problèmes de médecin pour votre traitement de substitution ?
par cependant, le 28 Sep 2022
Salut, moi par contre je peux témoigner de quelques difficultés (difficulté accès, refus de prescription et refus de soin)...même si pour l'instant ça se passe plutôt bien ! Ça vient peut-être du fait que j'étais partie sur un TSO non officiel aussi, mais ça se révèle être un avantage...[Lire la suite]
 Avez vous des problèmes de médecin pour votre traitement de substitution ?
par Fastofle, le 22 Sep 2022
Salut Pierre, je bosse dans une structure alliant un CSAPA et un CAARUD. Nous sommes dans les Hauts de France. Nous rencontrons ces derniers temps des difficulté d'orientation vers les généralistes du secteur pour la délivrance de traitement de substitution. Il y a plusieurs facteurs. - Dépa...[Lire la suite]
Tous les morceaux choisis
Les derniers champis

Texte mis dans les morceaux choisis de Psychoactif. (pierre) dans [forum] Avez vous des problèmes de médecin pour votre traitement de substitution ?
(Il y a 3h)
Texte mis dans les morceaux choisis de Psychoactif. (pierre) dans [forum] Avez vous des problèmes de médecin pour votre traitement de substitution ?
(Il y a 3h)
Oui la majorité ont pas de side effects ou difficile d'ID la cause, g-rusalem dans [forum] Dysfonctionnement sexuel lié aux anti dépresseurs et aux autres molécules
(Il y a 3h)
Sujet captivant je me posais la même question ! / Yo dans [forum] Dysfonctionnement sexuel lié aux anti dépresseurs et aux autres molécules
(Il y a 3h)
Exactement pareil, idéation augmentée j'adore. g-rusalem dans [forum] Les effets qui vous ont rendu amoureux de la ké
(Il y a 4h)

Pied de page des forums