PsychoACTIF / Rechercher
Recherche dans les commentaires de blogs

Le blog de JellyFish's Dream » Tout ça parce qu'il faut pisser dans un bocal. » 13 octobre 2020 à  16:10

Salut JFD

[quote=JellyFish\'s Dream]Mon malheur est juste cérébralement chimique.
-Mais je le subis quand même.[/quote]
ces mots me parlent beaucoup en ce moment.
trop...
moi je ne suis pas en sevrage forcé, juste j'essaye de me calmer...mais le calme de consos se traduit par une tempête dans la tête
alors je ne sais pas choisir

Pour ta solution, si ça marche et te convient...pourquoi pas ?
Mais c'est quoi la 2fdck (j'y connais rien en RC) ?

je me sens aspirer par le fond du trou, j'espère que toi tu trouveras le courage nécessaire pour flotter...

Le blog de cependant » des jours avec, des jours sans (opiacés) » 05 octobre 2020 à  13:37

Et les mots échangés laissent en suspens mes envies.
Doutes de vie.
Je ne sais pas comment m'en sortir, pour l'instant je me limite à sortir.

Le blog de Thelma » Suis dans la boue personne peut m'y enlever » 01 octobre 2020 à  19:05

Salut,

tes mots me font echos, peut-être parce qu'on partage certains maux...

Je ne peux que te souhaiter le courage que je voudrais aussi trouver, ça prend du temps et ce n'est pas facile, mais on peut tracer notre route autrement que vers les abysses. Je n'y crois pas tout le temps, mais parfois j'entrevois de la lumière.

Un pas après l'autre, ça arrive de reculer pour mieux avancer...

Et l'écriture est là, c'est déjà ça

Le blog de Milanooo » Sevrage opiacés et temesta+ pregabaline comme solution ? » 18 septembre 2020 à  17:37

Salut,

juste une petite précision :
[quote=]Après le Tercian c'est une benzodiazépine et à long termes ça peut provoquer une dépendance.[/quote]
le tercian n'est pas une benzo, mais un neuroleptique antipsychotique (avec un effet anxiolythique) :
https://www.vidal.fr/Medicament/tercian-16104.htm

https://www.vidal.fr/substances/1136/cyamemazine/

De ce qui m'a dit mon psy, les risques de dépendance sont inferieurs aux benzo, mais des effets secondaires chiants invitent à utiliser le médicament avec précaution...

À ne pas confondre donc avec le temesta du coup ;)

Sinon je ne peux pas t'avancer beaucoup, par experience personnelle je sais que les benzo m'aident un peu pour les coups de blues du au sevrage et qui m'aident aussi pour trouver le sommeil. Mais le sevragé opiacé a tellement d'effets différents sur moi que les benzo a elle toutes seules n'enlevent pas l'ensemble des symptômes...

Je ne connais pas les autres molécules (AD, pregabaline) du coup je ne peux pas dire.

Ce que je vois c'est aussi que, si on veut rester sur la diminution des symptomes, moi je trouve de l'aide dans l'imodium car le sevrage m'enduit des effets gastros...mais rien à part les opis pour la sudation, froid/chaud/ frissons/ chaire de poule...

Bon courage en tout cas ! …

Le blog de cependant » ma vie ce n'est pas la fête : c'est une teuf chaotique » 18 septembre 2020 à  15:23

[quote=]Alors qu'en fait mon problème, c'était juste du surmenage mais je pense que erreur classique de tout mettre nos problèmes sur le dos des drogues qu'on se tartine.[/quote]
Grave !
Je suis 100% d'accord, c'est bien pour ça que c'est impossible pour moi de penser d'arrêter sur le long terme.
Mes arrêts c'est juste pour profiter au max, ne pas être trop dépendante physiquement, sentir bien les molécules quand y en a et ne pas me ruiner.
Je ne pense pas, du tout, que si j'arrêtais tout je serais mieux. Au contraire !

Cependant la gestion sur le long terme ça commence sérieusement à me poser question...

Quant à la teuf chaotique, bah, c'est un choix, mais que partiel.

C'est plutôt une impression, sur les dernières périodes, de m'en souvenir comme je me souviens des teufs, avec une perception du temps extrêmement déformée, une perception de la réalité pas très nette. Un peu comme un rêve quoi.

Mais en effet, c'est aussi parce que je « décide » de vivre des trucs improbables, une histoire un peu folle, de prendre des prods, dans un parcours de vie pas forcément très linéaire.

J'en suis contente et même fière d'un certain côté, mais ça demande beaucoup d'énergie de l'autre. Et ça me provoque une bonne sensation de décalage avec le réel de cette société, du décalage avec le vécu de pas mal de personnes...

Et toi t'as réussi à t'extraire de ta boucle ? …

Le blog de cependant » ma vie ce n'est pas la fête : c'est une teuf chaotique » 17 septembre 2020 à  00:33

Si, c'est pas pire !

Vidée de mes énergies, je laisse le temps passer.

J'arrange tant bien que mal les taches du quotidien.

Je ne sais pas si c'est parce que le temps c'est un bon docteur ou bien parce que partager l'ennui et trouver une voix au-delà du fil ça sert à ça.

On a réussi à ne pas se faire transporter vers le demi qui aurait fini dans le bica.
C'est déjà ça de gagné aujourd'hui on va dire.

En plus, 0 de codé ! 4g de kratom, presque plus mal au bide, beaucoup moins de chaire de poule. Ça fait une semaine que je n'ai pas pris de came. Et aujourd'hui pas d'alcool.

J'ai passé la nuit assommée par tercian et valium, mais je n'avais jamais dormi autant depuis longtemps. Ça fait du bien.

On verra demain, mais j'entrevois un peu de moral. Pourvu que ce ne soit pas de la morale ! ;)

Le blog de cependant » ma vie ce n'est pas la fête : c'est une teuf chaotique » 15 septembre 2020 à  23:55

Et ça ne va pas mieux.

Je voudrais presque y retourner, dans cet état d'insouciance fatiguée. Plutôt que de laisser courir les jours en attendant que ça passe. Plutôt que de me faire culpabiliser pour mon bien sur les verres de vin qui me morfondent en angoisses et, pendant que j'essaie de rien prendre, voire des traces de sken disparaître sous mon nez.

Impatiante, j'en ai marre. C'est moi que je n'arrive pas à apercevoir le bien qui m'entoure, je m'en veux en plus, mais ça ne sert pas à me convaincre.

Fatiguée d'errer, je me trompe et je trompe.

Le blog de holipton » Livraison de personalité » 15 septembre 2020 à  23:41

[quote=holipton]Je ressens la même chose, c'est comme si c'était une étape nécessaire à la réalisation d'un projet créatif[/quote]
C'est cool si en plus t'y vois un projet...moi j'y vois rien dans mes écrits, juste un gribouillage quelque peu benefique, quelque peu malaisant.

En tout cas, oui, continue à écrire !!!

Le blog de BobKelso » La rechute tranquille. » 15 septembre 2020 à  22:20

[quote=BobKelso]Je suis juste fatigué, j'ai envie de partir loin de tout et surtout loin de moi.[/quote]
Je partage adonf cette phrase en ce moment. Je voudrais également disparaître loin che pas où pour me rendre compte qu'à n'importe quel endroit faudrait encore que j'échappe de moi même.

Pourtant, y a pas si longtemps on m'a dit "ça te dit, on disparait ensemble"... Mais j'arrive même pas à m'en réjouir.

4 mois sans rien c'est une belle étape, moi j'y suis bien loin. Le plus long que j'ai fait c'est bien moins de 4 semaines...et encore ça a voulu dire un peu de codé, un peu de rach, d'op, de kratom et de sub.

Bref, maintenant, je suis à un peu d'alcool qu'avac le kman me fait ressortir les angoisses...alors j'amortis avec quelques benzo et zolpidem.

Bon courage pour ta lancée...souviens toi que si on recule c'est pour mieux avancer ;)

Le blog de Lolla » Un peu paumée, je souhaiterais des avis sincères » 15 septembre 2020 à  14:28

Salut Lolla,

je ne suis pas une grande experte de psychédéliques, mais justement pour ça peut-être mon expérience peut-être utile et te servir pour prendre ta décision.

Bien entendu je ne me prononce pas du côté médical de la question, avant tout parce que j'en ai pas les compétences et deuxièmement parce que je ne connais pas ta situation spécifique...

Ce que je peux dire c'est que moi aussi j'ai un fond bien anxieux et pendant longtemps (mes premières vingt années de vie), j'ai eu toujours assez peur de la perte de contrôle que certaines drogues enduisaient. Au fur et à mesure de mes expériences, mes réticences se levaient, mais j'ai attendu un moment pour sauter le pas.

Il faut dire, que je me suis plutôt fié au feeling et au set&settings.

À plein de moments, quand on m'a proposé un trip, je sentais que je n'étais pas dans l'état d'esprit et qu'au fond je n'avais pas envie. Je n'ai pas insisté et j'ai passé mon chemin, en observant les défonces de mes potes.

Puis, à d'autres moments, ça m'est arrivé, de façon assez irrationnelle, de sentir que c'était le bon moment. Je me suis familiarisée avec des expériences psyché avec les champis et aussi le cannabis ingéré (que sur moi provoque des effets vraiment trippants, avec des hallus et déformations visuelles poussées), puis avec des petites doses.

J'avoue, encore maintenaient, ce n'est pas une drogue que je prends souvent et j'évalue toujours les conditions sur le moment. Mais si je sens que ça le fait, j'y vais. Des fois j'ai frôlé des bads, mais j'ai réussi à les dépasser parce que c'était un moment choisi, avec des personnes de confiance, dans un environnement où je me sentais bien. En vrai je n'ai jamais chargé la mule autre mesure, mais je me suis payé des bons trips !

Ce n'est pas vraiment un conseil, mais depuis un moment je me ballade toujours avec un benzo sur moi pour gérer des crises d'angoisses qui surveneraient à l'improviste et le fait que je sais que ça peut marcher en cas de bad trip, me tranquilise pas mal aussi.

Bref, le seul conseil que je peux te donner c'est vraiment de faire comment tu le sens, de ne pas te forcer juste pour l'injonction à essayer quelque chose que plein de personnes réputent mythique, mais de l'autre côté de ne pas t'en empecher non plus si tu sens que tu en as vraiment envie...

Et si tu décides d'essaier, peut-être de te familiariser d'abord avec d'autres produits comme les champis qui sont à mon avis plus facilement gerables, mais surtout de commencer par des petites doses et dans les meilleures conditions possibles (en compagnie de quelqu'un qui connait bien, dans un endroit et une situation où t'es à l'aise, dans un moment où tu n'es pas fatiguée, où tu te sens bien et tu te sens prête).

En tout cas, j'admire ton courage et ta force pour faire face à la situation pas facile que tu vis, je te souhaite que le meilleur et de profiter de chaque instant ! …

Le blog de holipton » Livraison de personalité » 15 septembre 2020 à  12:18

Salut,

ton texte me parle, même si je n'exprimerais pas les choses de la même façon, je me rends compte en te lisant qu'il y a beaucoup de choses dans lesquelles je me retrouve, des questionnements et un mal-être partagé

[quote=holipton]J'aime me sentir mal, car c'est que je connais[/quote]
c'est une question que je me suis posée plusieurs fois...est-ce qu'au final je ne prenais pas un certain plaisir à me complaire dans mon mal-être, dans mon angoisse permanente ?

En vrai, quand je vais bien, quand j'ai pu expérimenter des moments de bonheur (car, oui, ça peut arriver, même si le décor est sombre !) je me rends compte que non.
J'aime pas être mal, juste quand je le suis, j'arrive pas à m'en extirper, tellement que je ne vois aucune solution et je n'ai rien d'autre à faire que de seconder mon état...en écrivant bien souvent aussi !

J'ai relu des billets de mon blog et j'ai halluciné car j'ai l'impression d'écrire toujours quand ça ne va pas.

Je peins des tableaux obscurs, même quand il s'agit, finalement pour moi, de bons souvenirs, même des moments inoubliables par leur plaisir et bonheur deviennent compliqués, amers et insupportables.

Il y a toujours un moment où je vois tout en noir, où même les plus belles expériences deviennent labyrinthiques...et comme par hasard, c'est à ce moment là que j'écris...et le malheur ça reste figé, contrairement à l'espoir et l'euphorie.

Je te souhaite de continuer à écrire, de faire sortir mots et émotions mais de réussir à agencer le mal-être et finir par « danser sur la piste » déchainé ! …

Le blog de cependant » tripper ensemble, revenir en manque » 20 août 2020 à  15:00

Salut,

[quote=]Il faut essayer autant que possible de ne pas les cramer trop vite, de suivre la voie du milieu, s'auto-discipliner dans ses consos si c'est possible, se stabiliser en évitant les extrêmes.[/quote]
oui, depuis que je consomme (environ 15 ans) j'ai toujours eu cette approche envers les prods...surtout au début sans bien les connaître...

j'avoue que maintenaint, en connaissant mieux les molécules, les réactions sur mon corps et ma tête, j'ai un petit relachement et je me contrôle moins (aussi parce, à la longue, ça devient un brin frustrant).

Mais, je reste persuadée que c'est le seul moyen pour que je garde un minimum de contrôle sur des consos sur le long terme, avec des prods addictifs.

[quote=]Tu as l'air de remonter doucement, je te souhaite de bien te remettre, l’âme et le corps et de profiter des warnings wink[/quote]
Oui, c'est un peu ça...merci pour l'encouragement ! …

Le blog de cependant » tripper ensemble, revenir en manque » 16 août 2020 à  01:05

Salut,

[quote=Nomad Soul]Ça me fait penser a ces quelques mots de Mister Rimbaud que j'ai expérimenté pendant bon nombre d'années pour parfaire mes écrits et toucher l'inconnu (ouuuh le grand mot).
Dérégler ses sens que ce soit par la drogue, l'alcool, la privation de sommeil...

Qui a parler de brûler les ailes? :punk3:

En tout cas merci du partage!


"Je dis qu’il faut être voyant, se faire voyant.

Le Poète se fait voyant par un long, immense et raisonné dérèglement de tous les sens. Toutes les formes d’amour, de souffrance, de folie ; il cherche lui-même, il épuise en lui tous les poisons, pour n’en garder que les quintessences. Ineffable torture où il a besoin de toute la foi, de toute la force surhumaine, où il devient entre tous le grand malade, le grand criminel, le grand maudit, — et le suprême Savant — Car il arrive à l’inconnu ! Puisqu’il a cultivé son âme, déjà riche, plus qu’aucun ! Il arrive à l’inconnu, et quand, affolé, il finirait par perdre l’intelligence de ses visions, il les a vues ! Qu’il crève dans son bondissement par les choses inouïes et innombrables"[/quote]
Waouh, du Rimbaud carrément ;)

Et quant à se bruler des ailes, des fois il faut bien des égratignures pour avancer..non ?

Après, les voyants, je vois surtout ceux qui clignotent sous dxm en ce moment ;)

Je blague, mais je ne me sens pas à l'hauteur de commenter tout simplement

L'inconnu m'est méconnu, je n'aspire à rien...et j'arrive à encore moins (j'ai l'impression des fois).

En quoi Rimbaud t'a inspiré ?

Merci pour ton partage aussi …

Le blog de cependant » tripper ensemble, revenir en manque » 16 août 2020 à  00:55

[quote=guygeorges]Ouais ou alors tu peux regarder toutes les occasions paumées que t'as raté que t'aurai pu partager avec tes proches mais ou tu préférais un plaisir solitaire. En un exemple t'aura capté, je vais pas te faire la liste. Moi je suis attiré aussi par le romantisme de la prise de dope, mais n'est-ce pas une belle façon de se voiler la face sur la réalité dure et crue des effets secondaires d'une maladie qui t'affecte autant toi que tes proches ?[/quote]
Salut,

les moments que je decris sont partagés...enfin, à part le manque (car je suis partie).

Mais les deux semaines de défonce et kilomètres n'ont pas du tout été en solitaire...d'ailleurs j'avoue, toute seule je n'enchainerais pas 15 jours de came...mais à deux c'est bien plus facile tomber dans le regard complice du « ah merde toi aussi t'as des frissons et mal au bide ? » ce qui se traduit vite fait par un « alors on va pécho ? »...ou du pote qu'à deux heure du mat sort un pochon plastique en disant « il me restent deux taz, ça vous dit ? », ou des connaissances qui font tourner un sachet de ké, ou l'autre pote qui prépare de traces de coke et de lui qui dit « et si on fumait du crack »...

Après, c'est vrai que je vis une situation sentimentalement compliquée...je me demande même au fond, qu'est-ce ça veut dire « proche » ;)

Par contre je ne suis pas d'accord, la dope ce n'est pas se voiler la face, mais c'est faire face, comme on peut, à la réalité. Qui des fois est trop dure pour être vécu brute...

Et quant à la maladie, je crois qu'un membre du forum a une signature assez parlante...est-ce que c'est vraiment problématique d'être malade d'un monde qui n'est pas sain d'esprit ?

Après j'avoue, je sous-évalue consciemment l'étendue des dégâts des fois, mais si ça me va bien pour l'instant... …

Le blog de cependant » tripper ensemble, revenir en manque » 15 août 2020 à  01:48

Salut,

merci de ta reponse
[quote=Arteno]Ce que je trouve beau la dedans, la façon que tu as d'écrire, raconter un aussi mauvais moments telle un poème.. perso même un très bon trip je n'arriverais pas a le raconter aussi bien que toi je trouve que tu as du talent enfin bref..

Et oui c'est vrai qu'un peu de codé sa passe toujours bien pour redescendre ou a défaut un p'tit benzo peut faire l'affaire

Prend soins de toi et bon rétablissement :peace:[/quote]
je ne sais pas si on peut appeler ça de la poésie, mais c'est cool que ça te plaise !

En vrai, les instants que je raconte c'est des beaux moments, c'est après que c'est rude : rentrer, la descente, les manques, les doutes, etc.

Mais ça va le faire, j'espère bien et[u] cimer pour l'encouragement[/u] !!!

Finalement aujourd'hui ça allait, c'est vraiment cool, je commençais à m'inquiéter :

pendant 15j (après une pause d'un mois de came -mais tout les 5j op ou sub ou rach) et encore 15j de conso, avant conso tout les 3j) 0.5g de très bonne came tous les jours (+crack, coke, MD, kéta, dxm, psylo, cannabis, op, benzo, alcool)


J+1=45mg de codé+trace came moyenne+alcool (quelques frissons, transpiration, humeur dans les chaussettes, parano et angoisse, irritabilité+++) --> prazepam
J+2=10g de pavots en rachacha (réveil par la chiasse et frissons, transpiration, tension musculaire, éternuements, nez qui coule, puis défoncée, mais irritation ++)
J+3=40mg de codé + 20mg de dxm + 1bonne trace de came+alcool (quelques frissons, plutôt bien, mais imovane pour dormir)
J+4=3.5g de kratom, pas de chiasse, pas de frisson, pas trop d'irritation (étonnée, d'ailleurs)

et demain est un autre jour,[b] j'hésite entre kratom ou codéine+dxm[/b] (j'ai trouvé de quoi faire, malgré les doses rationnées)...

[b]quelles sont vos expérimentations[/b][u][/u] (faut ouvrir un fil de discussion ?) pour descendre en douceur ? Vous préferez la codéine ou le kratom ?
Normalement je vais avoir assez de codé pour faire un 60mg/55/45/35/30/25/20/15/10/0 (reparti en deux fois par jour) + un peu de dxm pour potentialiser et être à 0 dans 8jours (exactement quand il y a une teuf de prévu et de la défonce à la clé).

Je préfère quand même l'effet de la codé au kratom, mais j'étais surprise aujourd'hui que ça ait si bien marché avec une dose si petite (c'est l'afterglow de dxm ?).

Les benzo je les laisse contre l'angoisse et/ou pour dormir et/ou avec Zdrug, de toute façon ça ne marche pas contre le manque ;)

Cimer en tout cas et une bonne night :pompom: …

Le blog de cependant » tripper ensemble, revenir en manque » 14 août 2020 à  13:41

Merci

[quote=Arteno][/quote]
pour ton appréciation...

C'est quoi que tu trouves beau là de dans ?

Sorry, mais c'est pas simple la redescente, le retour et tout...j'aimerais tant avoir de boites de codé pour redescendre doucement !!!!!

Bref, je vais trouver une solution, j'espère

Le blog de cependant » un goût de reviens-y » 23 juillet 2020 à  16:05

Yop,

je fais un point pour avoir un repère futur...

Alors, 6 jours après, toujours pas de came dans mes narines (ni ailleurs ;) !

du coup, pour la première fois depuis un moment, j'ai franchi un mois sans consommer d'héro ni de sken (mais quelques autres opis, oui quand même, mais beaucoup moins !).

Et presque pas envie d'être défoncée (enfin, je veux dire, les cravings sont passés).

Ça me rassure : contrairement aux stéréotypes de la dépendance physique aux opiacés qui survient inévitablement vite, j'ai réussi à repousser encore un peu l'échéance (12 ans après la première conso !). Ça veut rien dire, mais je suis contente quand même. Je n'ai pas la prétention de maîtriser ma conso, mais comme quoi une conso d'héro semi-occasionnelle ça peut exister à certains moments de la vie et...ça me fait du bien !

Ça se peut que j'aie pécho bientôt, on verra, ce n'est pas une obsession, par contre j'ai bien hâte des retrouvailles amoureuses (et comme on kiffe taper presque autant qu'on se kiffe....;)

Aujourd'hui humeur au top en passant, je fais mon sac, ceci explique cela peut-être :)

Un bon été à tout le monde et du courage pour ceux qui en ont besoin

:snort::punk3::salut: …

Le blog de Bkk2012 » le fait de sniffer au chiotte vous trouver sa dégradant ? » 21 juillet 2020 à  15:33

Salut,

perso, je ne vois absolument rien de dégradant dans le geste de sniffer (ni dans d'autres ROA en passant) et je le fais sans honte...cependant je comprends très bien les difficultés face aux jugements des non UD (que des fois nous même UD on intègre très bien)...

Au fait, je ne pense pas c'est tant le geste qui leur pose problème, mais le jugement sur la conso qui est derrière et de ça franchement je ne veux en avoir rien à faire.

Par exemple, l'injection est un geste médical parfaitement accepté et intégré, mais le regard change totalement quand il ne s'agit pas d'insuline mais de came :(

Facile à dire, des fois on subit quand même la pression de la morale de cette société...

Bref, c'est sûr que j'aime pas non plus spécialement me taper des traces dans des toilettes, et je préfère le loin quand elles peuvent se faire pas en cachette, mais si j'ai envie de conso, j'hésite pas :)

Quant au fait que c'est pas hygiénique, bah, c'est à ça que ça sert l'RdR

Et même si c'était comme une scarification, eh bah j'ai rien contre (ni contre les modifications corporelles, les piercings, tatouages etc) avec la limite de ne pas faire carnage si possible pour moi...et sur le fait de se faire du mal soi même, ce n'est pas qu'en se droguant qu'on se fait du mal dans cette société...j'ai même l'impression qu'on se fait bien plus du mal que du bien...et souvent ce n'est même pas une décision consciente.

Pourquoi être blâmé quand on décide consciemment de courir quelques risques (même de santé) pour se sentir bien ? C'est une question de choix personnel et ça revient à chacun...

Et à mon avis, ça manque bien plus de classe de juger à tout va plutot que prendre des traces ;) …

Le blog de cependant » un goût de reviens-y » 19 juillet 2020 à  12:02

oui, c'est bien le temps d'un bon ménage ! (déjà fait d'ailleurs)

Mais comme j'avais bougé vite, tout était resté dans l'état ou presque...

Ce n'est pas le plus dur en plus pour moi de me débarrasser des objets (même si je ne vais pas balancer ma CB parce que je l'ai utilisé pour faire des traces :lol:
c'est les idées, l'envie...(mais bon tant qu'à faire, si on peut éviter l'effet Madeleine)

là j'ai pris une bonne claque avec de la rach'...et franchement, ça m'a un peu calmé sur mon envie de came. De toute façon, je ne vais pas consommer en solo, j'attendrai une occas' partagée cette fois (enfin on va voir)

en tout cas, merci pour le comm' et le soutien :)

Le blog de cependant » Accro mais pas en chien » 09 juillet 2020 à  20:04

[quote=lxsdv]Cependant, c'est toujours beau et touchant ce que tu ecris. Tu dois etre une personne magnifique...[/quote]
Merci pour le comm'
Même si je ne suis pas du tout sûre de la mériter...
Je fais comme je peux pour me depatouiller au mieux...ce n'est pas toujours une réussite, mais ça va ;)

Cool en tout cas de t'avoir touché et que tu trouves ça beau...c'est quoi d'ailleurs que ça te parle ?

Cimer

Le blog de cependant » Accro mais pas en chien » 04 juillet 2020 à  22:58

[quote=JellyFish's Dream]En tout cas, chapeau pour ton sevrage (ou du moins ta lutte). Jnai jamais eu à faire un sevrage opiacé. Vu comment arrêter le thc me retourne dans tout les sens..

Amicalement[/quote]
Arrêter les joints ça n'a pas été forcément plus facile pour moi (après 15 ans de conso) et c'est entre autre ça qui m'a rapproché pas mal d'une plus grosse conso d'opis...

Là pour moi ce que je vis ce n'est pas un vrai sevrage, même si en a la forme, mais plutôt "juste" essayer de maitriser ma conso, de ne pas devenir complètement dependante physiquement (psychologiquement c'est deja fait !) et surtout, surtout, continuer à en tirer plaisir !!!

Pourquoi tu veux arrêter/tu arrêtes le cannabis ?

Bn courage du coup pour ta décision alors !

Le blog de cependant » Accro mais pas en chien » 03 juillet 2020 à  14:50

[quote=JellyFish's Dream]Salut,

C'est beau.
Je nsuis pas sûr d'avoir tout saisi, mais j'ai beaucoup ressenti.
C'est très beau.

Au plaisir de te lire.
Courage si tu en as besoin.

JFD[/quote]
merci JFD pour ton commentaire, de ton appréciation et pour le courage que t'evoyes. Malgré tout j'en ai quand même besoin.

Je m'impose une pause, mais ce n'est pas évident.

Je commence tout juste à venir à bout des effets du manque (disparus lentement, avec la baisse progressive de quelques molécules bien utiles pour ça)...et j'aurais déjà envie de recommencer !

C'est bien là le plus difficile pour moi. Et la difficulté à avouer cet état de dépendance psy, plus forte des rayons de soleil l'été...

Ça t'a parlé parce que tu vis quelque chose de semblable ?

Le blog de cependant » fuire les manques » 29 juin 2020 à  13:10

Salut, cimer pour le comm'...

Oui ca va mieux, enfin je suis surprise de constater que ca n'est jamais allé si pire, cette fois...(ou pas encore)

Kilomètres, eau chaude, accolades, quelque rare trace de sub, des maigres cachets de codéine et un peu de rachacha...sont mon Tso inofficiel.

Ca fait une semaine sans came.
80mg de codé, 1mg de sub, 700mg de rach + 1 tisane de pavots.
Descente douce, pas trop de symptômes, sommeil sans cachets...

Tu bosses en saison ?
Bon courage alors, parce que même si ça aide avoir l'esprit et le corps occupé pendant la journée...
Je trouve que des fois j'ai du mal à gérer l'envie de défonce de 'compensation' et l'envie de 'dopage' dans le taff...mais j'espère que pour toi ca va aller !

Merci encore pour tes mots et à bientôt

Le blog de cependant » fuire les manques » 22 juin 2020 à  14:11

Merci beaucoup
[quote=Oaxaca-na][/quote]
pour ton commentaire et pour l'autre champi aussi

Douceur et rudesse, c'est un peu ça ;)

J'ai vu que toi t'arrives à trouver un équilibre en baissant le sub, c'est cool ça, d'aller mieux, je te souhaite que ça continue ! C'est pas trop dur quand meme ?

En effet pour moi, comme prévu, ce n'est pas facile !

J'avais rarement enchainé plus de 15 jours de conso d'affilée comme ça...

Encore hier, pas prévu, sous l'ombre des platanes, on me propose des énièmes traces qui retardent l'arrivée du manque...

Pas assez de codé pour y faire vraiment face, mais je vais faire avec ce que j'ai.

Le départ est imminent, voilà voilà, ça va le faire j'espère...

Inutile de s'angoisser à l'avance, ça va pas améliorer la situation.

On verra, c'est mon mot d'ordre en ce moment ;) …

Le blog de EmmaMerlin » Post avant suppression du lendemain » 20 juin 2020 à  20:12

Salut,

j'ai lu avec plaisir émotion et émoi tes billets...

je voudrais juste essayer de te rassurer et t'encourager de ne pas t'arrêter d'écrire, malgré les doutes, malgré les prises de tête et les remises en question...

Perso, écrire me sauve (enfin, ça m'aide), ne pas y arriver me ronge.

On est là pour partager, s'entraider comme on peut ; arriver à exprimer ses émotions et son vécu est à mes yeux non seulement bénéfique, mais dans le cas de ton blog, aussi très beau à lire.

En attendant tes prochains billets, si tu arrives à ne pas les effacer, je te souhaite bon courage et je t'envoie du soutien virtuel pour faire face à cette passe qui n'a pas l'air simple !

Le blog de Dextro » L'homme à tête de choux » 05 juin 2020 à  00:53

Salut, j'ai bien aimé tes mots, c'est condensé, bref mais incisif...

moi aussi, sans être adonf, j'ai trainé sur les queues des comètes, en traçant des belles lignes de came

[img]https://apod.cidehom.com/pix/2015/150117.jpg[/img]

mais quand les poussières se rapprochent trop du soleil, il paraît qu'il y a une sublimation des glaces du noyau (chaud/froid/frissons/chaud/froid...)

Étincelle bien !

Le blog de cependant » amours et cames » 02 juin 2020 à  14:28

Merci MG pour l'appréciation :)

je ne me sens pas triste à plein de moments, mais à d'autres oui

cependant, depuis que j'ai écris, il y a eu plutôt des bonnes choses...

j'ai compris que ça existe au fait des compromis satisfaisants, que si on commence par apercevoir les choses différemment, on cherche à s'exprimer et à se comprendre on peut arriver à éloigner la frustration

vivre en dehors des chemins battus demande de l'énergie, mais ça récompense en force !!

cela dit, ça me fait chier les quelques symptômes de manque à J+4, j'arrive pas à les dépasser que je reconsomme !
Pas cette fois, dernière session came jeudi dernier dès le matin, c'est rien mais j'en ai marre d'avoir froid sous le soleil d'été...mais c'est loin d'être insurmontable :)

Toi t'en est où ? Il me semble ça fait longtemps que je n'ai rien lu de toi...

Le blog de cependant » déconfite ou défoncée : le yoyo de mes yeux » 27 mai 2020 à  13:34

[quote=Nomad Soul][quote=]Du coup, samedi c'était bien ?[/quote]
Sans surprise j'ai fait une petite rallonge sur tout le WE avec le couple op'rach qui m'a un peu broyé les viscères la première soirée, j'en ai profité pour composer.[/quote]
je vois...des fois mon œsophage ne tolère plus ces mélanges :(

moi je ne compose pas du tout de la musique, mais ça m'arrive d'écrire sous opi, c'est un vrai plaisir, une efficacité et une créativité de ouf...toi t'y arrives sans aussi ?

moi c'était speed, subutex, amours et came (+ benzo, tercian, atarax et codéine pour redescendre/dormir). Du beau n'importe quoi dans tous les sens....

j'ai été bien, là je sens que ça commence à devenir plus compliqué
ahi ahi ahi

en effet, j'aimerais bien savoir comment annuler mon abonnement pour les montagnes russes...(faire une longue pause de conso ??)

Le blog de cependant » déconfite ou défoncée : le yoyo de mes yeux » 24 mai 2020 à  21:14

[quote=Nomad Soul][quote=]je pense avec les tripes parfois

toi, à part dans les rêves, t'y as été dans une fumerie d'opium ?[/quote]
Oui, on sent les tripes et le cœur pulser et pfouu qu'est-ce que ça manque, c'est bien trop souvent mou et froid. Il faut de la classe et du swing sur le chemin de l’intoxication volontaire!

Les odeurs, les coussins pour y poser l’âme, ça devait être fun quand même les fumeries à Pékin mais mon op' m'attendra jusqu'à samedi, je régule un peu histoire de faire passer les chevilles qui démange.

Au plaisir de te lire ;)[/quote]
Oui carrément le plus difficile dans tout ça c'est bien de se "réguler"...
Du coup, samedi c'était bien ?

Le blog de cependant » déconfite ou défoncée : le yoyo de mes yeux » 21 mai 2020 à  01:13

[quote=Nomad Soul]Comme des bribes volées dans le ventre d'une fumerie d'op' au cœur de Pékin des 1800, des braises et de la chaire![/quote]
Salut,
à Pekin je ne suis jamais allée
les années 1800 je ne les ai jamais vu non plus
mais dans le ventre d'une fumerie d'op j'ai l'impression d'y avoir passé du temps !
je pense avec les tripes parfois

toi, à part dans les rêves, t'y as été dans une fumerie d'opium ?

merci de ton comm'
bonne route à toi :)

Remonter

Pied de page des forums