Cocaine et Parkinson / PsychoACTIF

Cocaine et Parkinson

Publié par ,
1815 vues, 38 réponses
Atticus 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 27 May 2021
5 messages
Hello Tous

Je suis un vieux pour beaucoup d’entre vous , 40 ans, mais un jeune parkinsonien !! Maladie relativement handicapante et mentalement pesante. Bref, je ne me suis jamais vraiment drogué, pas d’addiction “grâce” à la maladie qui allége fortement mon cerveau de dopamine en cause dans le processus d’addiction. C’est le bon côté, les mauvais côtés étant des douleurs chroniques, de la fatigue, une apathie émotionnelle… j’ai goûté la cocaïne à une soirée et je me suis senti juste bien, d’équerre sans être défoncé ou excité, juste bien. Cela fait maintenant 4 mois que j’en prends un rail de temps en temps, en moyenne une fois par semaine à chacune de mes phases off, c’est-à-dire ré apparition des symptômes ( dyskinésie, fatigue…)
La raison de mon message: savoir si d’autres malades connaissent ce “traitement”? Si des experts peuvent m’informer (neurologue ou médecin amateur éclairé) Et surtout où puis-je trouver un produit de bonne qualité?
Je sais pertinemment que la cocaïne est un produit à risque mais vous n’imaginez l’enfer que peut être cette maladie et le bien que me fait la cocaine, l’impression de vivre normalement durant une ou deux heures.
Salutations

Hors ligne

 

Azerbarit 
Psycho junior
France
3590
Inscrit le 15 Apr 2019
448 messages
Blogs
Salut,

Tu l'as très bien dis, la maladie de Parkinson est une pathologie caractérisée par un déficit en dopamine.

Voici quelques infos niveau physio :

Spoiler

Je te déconseille très fortement d'utiliser de la cocaïne en automédication :

- Premièrement, un risque extrêmement élevée de dommages cardiaques irréversibles, en particulier mort subite, etc.

- Deuxièmement, un risque de dépendance extrêmement fort,

- Troisièmement, un risque d'accélerer la perte de tes neurones dopaminergiques et donc d'accélerer l'évolution de la maladie.

Fait attention à toi, veille bien à prendre tes médicaments, et je te souhaite énormément de courage dans la lutte de ta maladie,

Amicalement,

Az
Reputation de ce post
 
Supers conseils,. Trop bien renseignés comme d'hab. Psilo

La société se détruit en cherchant son plaisir dans la déchéance

Hors ligne

 

Morning Glory 
Pécheuse récidiviste ~ Animatrice
10430
Inscrit le 10 Oct 2017
2191 messages
Blogs
A titre personnel j'utilise un dérivé de ritaline (isopropylphénidate) à faibles doses contre mon manque de dopamine (pas au point d'en être parkinsonienne, mais dépressive chronique oui).
Si le profil toxicologique est similaire au methylphenidate (riatline) comme je le crois, ça devrait être  environ dix fois moins toxique que l'amphétamine, donc un profil thérapeutique nettement plus intéressant. Pour l'instant ça marche avec la nicotine, je sais pas jusqu'à quand mais je fonctionne comme ça.
Jamais testé la cocaine. Les effets très courts, l'addictivité très forte et le prix me dissuadent.

Dernière modification par Morning Glory (27 mai 2021 à  23:49)


"No one can make you feel inferior without your consent"

RemAIDES #115 (version papier en CAARUD)

Hors ligne

 

Azerbarit 
Psycho junior
France
3590
Inscrit le 15 Apr 2019
448 messages
Blogs
@MG

Très intéressant l'isopropylphénidate. Pour moi, inconnu au bataillon.

Après quelques recherches, même profil pharmacologique que le méthylphénidate, mais d'une plus longue durée d'action. Et pour ce dernier point, cela mérite beaucoup d'attention. Tu me diras, la ritaline LP existe c'est vrai...

Par contre, profil différent de l'Ethylphénidate, qui est bien plus sélective des transporteurs à dopamine.

Mais intéressante molécule smile

Après, je reste un férvent amateur de psychotropes fabriqués en France ou dans des pays avec des legislations bien claires. J'aurais du mal à acheter de la ritaline en Inde, après façon de voir les choses. Donc acheter sur le DW un NPS, moyen.

La société se détruit en cherchant son plaisir dans la déchéance

Hors ligne

 

Abracabrantesque 
Psycho sénior
France
1600
Inscrit le 13 Jul 2019
641 messages
Blogs
Au passage, je suis désolé pour tes soucis de santé, mais cela ne te permet pas de contourner les règles du forum et de la charte que tu as accepté en t'inscrivant dans laquelle est stipulé que toute demande de plans sont interdites.

Attention avec la cocaine, elle a joué des tours à plus d'un. Elle est extrêmement toxique.

Il existe des manières naturelles d'augmenter le taux de dopamine comme les activités qui nous passionnent, la sexualité et les bons repas, le sport.

Personellement la façon dont je perçois la cocaine quand j'en consomme c'est comme si je consommais ma propre vie. C'est très bon mais ça coute très cher, pas que financierement mais en terme d'espérance de vie aussi, voir pour certains en perte d une des choses que les humains ont de plus précieux, c'est à dire la capacité de faire des choix.

Dernière modification par Abracabrantesque (28 mai 2021 à  20:05)

Hors ligne

 

Atticus 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 27 May 2021
5 messages
Bonjour
Merci beaucoup pour vos réponses, cela me donne des pistes à étudier. Abracadabrantesque tu as raison, je n’ai pas à déroger aux règles ( honnêtement que je n’avais lu) cela ne se reproduira pas.
Salutations

Hors ligne

 

Azerbarit 
Psycho junior
France
3590
Inscrit le 15 Apr 2019
448 messages
Blogs
J'oubliais un truc,

Y a pas longtemps, je me suis lancer dans une étude que j'ai adoré : hypothèse de la méthamphétamine comme traitement de la maladie de parkinson. Un ami médecin m'avais proposé d'étudier cela en fournissant un protocole détaillé, mais bon, en France, pour un amateur, comment dire...LUL

Il n'y a jamais eu d'études publiées sur les dopaminergiques non agonistes (donc hormis la lévodopa, les IMAO, les agonistes séléctifs dopaminergiques, etc.) comme traitement de la maladie de parkinson.

Il est peu probable que cela intéresse des gens, mais pourquoi pas faire un courrier anonyme à l'ANSM (mdrr oui c'est ridicule mais on sait jamais) ou en parler à des neurologues...La science avance comme ça.

En toute sincérité, je pense que la balance bénéfice/risque pour les amphétamines, cocaïne, etc. comme traitement de la maladie de parkinson est clairement en défaveur de cette dernière. Mais autre exemple encore, le méthylphénidate, prescrit parfois pendant plus de 10 ans chez des enfants, n'entraîne pas autant d'effet secondaire que ça.
Sans doute que les effets adrénergiques de ces substances ne conviennent clairement pas chez les patients agées. Mais pour toi, qui à 40 ans, la question peut franchement se poser.

A voir, mais je déconseille toujours l'automédication si aucune étude n'a été publiée. A tes risques et périles, mais personnellement, si j'étais à ta place, je sais quel choix je prendrais...

La société se détruit en cherchant son plaisir dans la déchéance

Hors ligne

 

splinK 
Psycho sénior
France
1600
Inscrit le 31 Oct 2014
991 messages
Salut, je ne suis pas expert donc j'amene mon petit avis qui vaut ce qui vaut.

Deja désolé pour ta maladie, à 40 ans c'est dur, je savais même pas que c'etait possible !

En tout cas, parkinson = déplétion en dopamine.
Amphétamine, meth, cocaine = neurotoxicité mais libération de dopamine
Du coup j'imagine que quand tu en prends, du fait que ca libère/inhibe la recapture de la dopamine ca doit effectivement te faire sentir bien, voir amoindrir les symptômes.

MAIS ces produits étant neurotoxiques, est-ce que ca ne va pas plutôt te faire reculer pour mieux sauter ?
Bons effets sur le coup, mais augmentation des symptômes une fois les effets dissipés, surtout en cas d'abus ?

Je te dirais bien d'aller demander à un médecin, mais la plupart si tu leur parle de ca, ils vont sauter au plafond.

Hors ligne

 

Azerbarit 
Psycho junior
France
3590
Inscrit le 15 Apr 2019
448 messages
Blogs

splinK a écrit

Salut, je ne suis pas expert donc j'amene mon petit avis qui vaut ce qui vaut.

Deja désolé pour ta maladie, à 40 ans c'est dur, je savais même pas que c'etait possible !

En tout cas, parkinson = déplétion en dopamine.
Amphétamine, meth, cocaine = neurotoxicité mais libération de dopamine
Du coup j'imagine que quand tu en prends, du fait que ca libère/inhibe la recapture de la dopamine ca doit effectivement te faire sentir bien, voir amoindrir les symptômes.

MAIS ces produits étant neurotoxiques, est-ce que ca ne va pas plutôt te faire reculer pour mieux sauter ?
Bons effets sur le coup, mais augmentation des symptômes une fois les effets dissipés, surtout en cas d'abus ?

Je te dirais bien d'aller demander à un médecin, mais la plupart si tu leur parle de ca, ils vont sauter au plafond.

Hey,

Attention avec le mot "neurotoxique". Cela veut un peu tout et rien dire.

Une substance est dites neurotoxiques lorsqu'elle entraîne l'accumulation de radicaux libres, interférant avec les processus régulateurs de l'homéostasie neuronales.

Ensuite, cette neurotoxicité dépend du dosage et du temps de consommations. Aux US, les TDAH ou narcoleptiques (et même les patients atteints d'obésité morbide) résistants à l'amphétamine, peuvent être traités à la méthamphétamine (Nom de spécialité : Desoxyn). Je crois que les doses sont aux alentours de 5 à 10mg de chlorhydrate de méthamphétamine, bien loin des doses récréatives habituelles.

D'autre part, l'amphétamine et le méthylphénidate ne sont pas neurotoxiques. En cas de surdosage, ils peuvent entraîner des effets neurotoxiques mais c'est tout de même rare.

Ne pas également confondre neurotoxicité et apparition de psychoses. Les psychoses sont des dérèglements en taux de monoamines. L'hypothèse dopaminergique de la schizophrénie par exemple, soutiens que cette pathologie est due à un taux de dopamine surélevé dans la voie mésolimbique et un déficit dans la mésocorticale.

Mais cela n'enlève rien à la justesse de ton propos, consommer des stimulants avec la maladie de parkinson reste quelque chose de dangereux et probablement un risque inutile...Mais aucune étude n'est parue, on ne peut donc rien affirmer.

Dernière modification par Azerbarit (29 mai 2021 à  13:49)


La société se détruit en cherchant son plaisir dans la déchéance

Hors ligne

 

Morning Glory 
Pécheuse récidiviste ~ Animatrice
10430
Inscrit le 10 Oct 2017
2191 messages
Blogs

Azerbarit a écrit

splinK a écrit

Salut, je ne suis pas expert donc j'amene mon petit avis qui vaut ce qui vaut.

Deja désolé pour ta maladie, à 40 ans c'est dur, je savais même pas que c'etait possible !

En tout cas, parkinson = déplétion en dopamine.
Amphétamine, meth, cocaine = neurotoxicité mais libération de dopamine
Du coup j'imagine que quand tu en prends, du fait que ca libère/inhibe la recapture de la dopamine ca doit effectivement te faire sentir bien, voir amoindrir les symptômes.

MAIS ces produits étant neurotoxiques, est-ce que ca ne va pas plutôt te faire reculer pour mieux sauter ?
Bons effets sur le coup, mais augmentation des symptômes une fois les effets dissipés, surtout en cas d'abus ?

Je te dirais bien d'aller demander à un médecin, mais la plupart si tu leur parle de ca, ils vont sauter au plafond.

Hey,

Attention avec le mot "neurotoxique". Cela veut un peu tout et rien dire.

Une substance est dites neurotoxiques lorsqu'elle entraîne l'accumulation de radicaux libres, interférant avec les processus régulateurs de l'homéostasie neuronales.

Ensuite, cette neurotoxicité dépend du dosage et du temps de consommations. Aux US, les TDAH ou narcoleptiques (et même les patients atteints d'obésité morbide) résistants à l'amphétamine, peuvent être traités à la méthamphétamine (Nom de spécialité : Desoxyn). Je crois que les doses sont aux alentours de 5 à 10mg de chlorhydrate de méthamphétamine, bien loin des doses récréatives habituelles.

D'autre part, l'amphétamine et le méthylphénidate ne sont pas neurotoxiques. En cas de surdosage, ils peuvent entraîner des effets neurotoxiques mais c'est tout de même rare.

Ne pas également confondre neurotoxicité et apparition de psychoses. Les psychoses sont des dérèglements en taux de monoamines. L'hypothèse dopaminergique de la schizophrénie par exemple, soutiens que cette pathologie est due à un taux de dopamine surélevé dans la voie mésolimbique et un déficit dans la mésocorticale.

Mais cela n'enlève rien à la justesse de ton propos, consommer des stimulants avec la maladie de parkinson reste quelque chose de dangereux et probablement un risque inutile...Mais aucune étude n'est parue, on ne peut donc rien affirmer.

WHAT

Alors non là je suis pas d'accord là thinking

La neurotoxicité ça peut être de l'excitotoxicité, des dégats nécrotiques, etc... Pas obligatoirement l'accumulation de radicaux libres.

Le fait que l'amphétamine n'est pas neurotoxique à faibles doses, je veux bien une étude stp, parce que j'ai vu plus d'un témoignage parlant d'un effet délétère important après traitement de plusieurs années à l'adderal, et encore une fois l'amphétamine est de toute façon bien plus neurotoxique que la methylphenidate!! Prétendre que ces traitements sont sans danger même à doses "normales" est je pense vraiment pas une bonne idée, et faux. C'est à mon sens d'ailleurs un point majeur qui fait que l'adderal est toujours interdit en France... C'est un dilemme, tu aides les gens qui ne répondent pas aux piperidines, mais derrière y a des effets secondaires crades, voire très crades...

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/9365033/


"No one can make you feel inferior without your consent"

RemAIDES #115 (version papier en CAARUD)

Hors ligne

 

Azerbarit 
Psycho junior
France
3590
Inscrit le 15 Apr 2019
448 messages
Blogs

Morning Glory a écrit

WHAT

Alors non là je suis pas d'accord là thinking

La neurotoxicité ça peut être de l'excitotoxicité, des dégats nécrotiques, etc... Pas obligatoirement l'accumulation de radicaux libres.

Yep tout à fait, mais les dégâts nécrotiques sont produits par l'accumulation de radicaux libres. Ceux-ci s'accumulent et intéragissent avec l'ADN intracellulaire, produisant l'arrêt des mécanismes homéostasiques, donc finalement la respiration cellulaire tout cela et donc entraînent une nécrose. La nécrose c'est surtout une conséquence de la neurotoxicité.

Après, je suis d'accord, ce n'est pas que les radicaux libres. Par exemple le MPP+ qui justement provoque des symptômes parkinsonniens par la perte de neurones dans la substance noire.

Morning Glory a écrit

Le fait que l'amphétamine n'est pas neurotoxique à faibles doses, je veux bien une étude stp, parce que j'ai vu plus d'un témoignage parlant d'un effet délétère important après traitement de plusieurs années à l'adderal, et encore une fois l'amphétamine est de toute façon bien plus neurotoxique que la methylphenidate!! Prétendre que ces traitements sont sans danger même à doses "normales" est je pense vraiment pas une bonne idée, et faux. C'est à mon sens d'ailleurs un point majeur qui fait que l'adderal est toujours interdit en France... C'est un dilemme, tu aides les gens qui ne répondent pas aux piperidines, mais derrière y a des effets secondaires crades, voire très crades...

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/9365033/

Pour l'amphétamine, c'est justement le fait qu'aux US, ils soit quasiment en vente libre, qu'ils ne sont pas neurotoxiques. C'est un constat qui peut paraître ridicule, mais la FDA émet en permanence des études et sont extrêmement méticuleux. D'autant plus que depuis la crise des opioïdes, tout les laboratoires ont la boule au ventre, depuis que Perdu à pris plusieurs centaines de millions d'amendes et même déposer le bilan.

Et surtout en France, si le méthylphénidate était dangereux et neurotoxique, alors il ne serait jamais accepté.

D'ailleurs, je n'ai jamais dis qu'il était sans effet secondaire, uniquement qu'a doses thérapeutiques, il n'était pas neurotoxique.

Dernière modification par Azerbarit (29 mai 2021 à  16:46)


La société se détruit en cherchant son plaisir dans la déchéance

Hors ligne

 

Morning Glory 
Pécheuse récidiviste ~ Animatrice
10430
Inscrit le 10 Oct 2017
2191 messages
Blogs
Tu confondrais pas amphétamine et méthylphénidate? J'ai dû mal comprendre, parce que ça m'étonnerait de toi^^ Ou une erreur? Tu as lu mon étude? Tu as une contre-étude concernant l'amphétamine?
Parce que que la méthylphénidate soit peu neurotoxique oui, mais l'amphétamine par contre l'est. Cf mon lien.

Et par nécrose je me suis mal exprimée en effet, je veux parler d'hypoxie cellulaire. Le blocage des mitochondries provoqué par la diacethylmorphine par exemple^^

Et l'amphétamine quasiment en vente libre aux US, je savais pas...

Dernière modification par Morning Glory (29 mai 2021 à  18:56)


"No one can make you feel inferior without your consent"

RemAIDES #115 (version papier en CAARUD)

Hors ligne

 

Atticus 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 27 May 2021
5 messages
Très intéressante votre discussion.
Donc j’entends bien que la coke n’est pas une bonne idée, j’arrête.
Après j’aimerais bien essayé autre chose isopropylphénidate,
l'Ethylphénidate,
méthylphénidate…
Je vais en parler à mes neurologues, je leurs avais parler de la cocaïne et en comprenant bien l’effet et le relatif bien-être que cela pouvait m’apporter, comme vous, ils me l’ont déconseillé.
Pour ce qui est des autres conseils, les nourritures riches en tyrosine, les méditations, le sport, du kitesurf (et même si je suis sportif de base je vous assure que c’est compliqué et parfois très douloureux), sophrologie, reiki, thérapie cognitivo comportementale… depuis que le diagnostique a été posé, j’ai fait tout ça et je continue d’ailleurs, cela me fait du bien mais il manque souvent un petit quelque chose comme un gros shoot de dopamine quasi instantané apporter par un petit rail de coke, j’aimerai retrouver cet effet évidemment sans entamer mon capital santé déjà un peu bancal ?
Encore un grand merci pour vos contributions

Hors ligne

 

Azerbarit 
Psycho junior
France
3590
Inscrit le 15 Apr 2019
448 messages
Blogs

Morning Glory a écrit

Tu confondrais pas amphétamine et méthylphénidate? J'ai dû mal comprendre, parce que ça m'étonnerait de toi^^ Ou une erreur? Tu as lu mon étude? Tu as une contre-étude concernant l'amphétamine?
Parce que que la méthylphénidate soit peu neurotoxique oui, mais l'amphétamine par contre l'est. Cf mon lien.

Et par nécrose je me suis mal exprimée en effet, je veux parler d'hypoxie cellulaire. Le blocage des mitochondries provoqué par la diacethylmorphine par exemple^^

Et l'amphétamine quasiment en vente libre aux US, je savais pas...

Whaaaaat, ptn je viens de lire l'étude c'est fou. Toutes mes excuses l'ami, mais c'est tellement surprenant....

Quand on sait que le fameux Adderal nécessite une prescription du PHARMACIEN !!!

Après, le terme "neurotoxique" c'est toujours une histoire de doses...Ou du moins en ce qui concerne les dégâts à long terme.

Mais par contre, la diamorphine neurotoxique ????? J'en ai jamais entendu parler. Au contraire, les opioïdes sont les psychotropes les moins dangereux à long terme, à part la dépendance et le risque de surdosage. C'est pour cela que la méthadone peut être prise à vie. A ma connaissance, la méthadone peut parfois allonger le QT mais c'est tout.


La société se détruit en cherchant son plaisir dans la déchéance

Hors ligne

 

Azerbarit 
Psycho junior
France
3590
Inscrit le 15 Apr 2019
448 messages
Blogs

Atticus a écrit

Très intéressante votre discussion.
Donc j’entends bien que la coke n’est pas une bonne idée, j’arrête.
Après j’aimerais bien essayé autre chose isopropylphénidate,
l'Ethylphénidate,
méthylphénidate…
Je vais en parler à mes neurologues, je leurs avais parler de la cocaïne et en comprenant bien l’effet et le relatif bien-être que cela pouvait m’apporter, comme vous, ils me l’ont déconseillé.
Pour ce qui est des autres conseils, les nourritures riches en tyrosine, les méditations, le sport, du kitesurf (et même si je suis sportif de base je vous assure que c’est compliqué et parfois très douloureux), sophrologie, reiki, thérapie cognitivo comportementale… depuis que le diagnostique a été posé, j’ai fait tout ça et je continue d’ailleurs, cela me fait du bien mais il manque souvent un petit quelque chose comme un gros shoot de dopamine quasi instantané apporter par un petit rail de coke, j’aimerai retrouver cet effet évidemment sans entamer mon capital santé déjà un peu bancal ?
Encore un grand merci pour vos contributions

Seul le méthylphénidate est disponible en France dans la pharmacopée. Si tu trouves un neurologue qui accepte de prescrire du méthylphénidate pour le traitement de la maladie de Parkinson....Et bah il en a une sacré paire parce qu'il risque sa carrière. S'il t'arrive quelque chose en prenant du méthylphénidate, c'est mort pour lui.

A ma connaissance, même si conformément au Code Pénal je ne peux rien te conseiller (par ailleurs, absolument ridicule en l'absence d'étude), l'éthylphénidate est plus dopaminergique que le méthylphénidate. Il est donc '"censé" être moins cardiostimulant (mais peut l'être tout autant) et donc plus en faveur de tes symptômes.

Mais gardes à l'esprit tous les conseils que l'ont ta prodigués plus haut.

En tout cas, comment tu parles de ta situation, ça me fait vraiment mal, parce que je crois que c'est une des pires maladies qui peut exister. Alors qu'une démence tu n'en as pas réellement conscience, la tu as toute ta lucidité et finalement, je comprends et même j'accepte l'idée que tu te tournes vers la cocaïne ou des dopaminergiques. A ta place, j'aurais fait la même chose. Courage l'ami


La société se détruit en cherchant son plaisir dans la déchéance

Hors ligne

 

Morning Glory 
Pécheuse récidiviste ~ Animatrice
10430
Inscrit le 10 Oct 2017
2191 messages
Blogs
D'après une fichue étude que je ne retrouve plus, donc cette fois à prendre avec des pincettes, la metha serait légèrement neurotoxique aussi. Itou pour la bupré à hautes doses (utilisée comme TSO). On est très certainement loin des dégâts occasionnés par les stims par exemple cela dit.
La moins neurotoxique en palier 3 que je connaisse est la morphine, qui ne le deviendrait vraiment qu'à partir d'un gramme par là. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6757968/
https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/11091981/
Cela dit même elle provoque une inflammation directe de la glie, ce qui n'est jamais bon signe. La boucle du stress engendre en effet une neurotoxicité.
https://www.psychoactif.org/forum/2020/ … 317_1.html

Bon sang, fais attention à ce que tu dis. Si tu es pas sur de toi faut dire "je pense que", pas "c'est comme ça", parler en "je" c'est dans la charte. Même si tu es sur de toi en fait, mais que ton argumentaire repose juste sur "c'est juste prescrit par un pharmacien aux us donc c'est ok c'est pas dangereux" (ce qui sous-entendrait au passage que la clope et le tabac ne le sont pas non plus......) et non sur un cours de fac ou une étude fiable, tu parles en "je".
Je te l'avais déjà dit, parce que tu véhicules de fausses infos en les faisant passer pour des vérités, ce qui est dangereux. Tout le monde peut faire des erreurs, ça aussi je te l'ai dit, mais je te vois toujours assener des trucs à droite à gauche et au final je retrouve une foule d'erreurs et je ne sais plus ce que je dois croire ou non pour ma part.

L'héro est très liposoluble ce qui la fait passer dans les neurones où elle provoque une apopthose, contrairement à la morphine.
https://www.sciencedirect.com/science/a … 3X10002647
Discutée ici:
https://www.psychoactif.org/forum/2021/ … 294_2.html

Dernière modification par Morning Glory (30 mai 2021 à  11:25)

Reputation de ce post
 
Quali, merci -Snap

"No one can make you feel inferior without your consent"

RemAIDES #115 (version papier en CAARUD)

Hors ligne

 

Azerbarit 
Psycho junior
France
3590
Inscrit le 15 Apr 2019
448 messages
Blogs

Morning Glory a écrit

https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S0300483X10002647
terme_57294_2.html

"Neurotoxicity of heroin–cocaine combinations in rat cortical neurons" ??????

Comparer l'héroïne au speedball ? Serieusement ?

Tu suggère que les opioïdes sont neurotoxiques d'accord et je reconnaît que je me trompe oui c'est vrai j'assume.

Mais à un moment donné, nous sommes en France. Crois moi, si les opioïdes étaient neurotoxiques, le tramadol ne serait pas consommé par 12 millions de Français chaque années, le Fentanyl ne serait pas prescrit au cancereux, et en anhéstesie on n'utiliserais pas les fentaniloïdes.

Partant de ce principe, on peut aussi suggérer que l'entiéreté des psychotropes sont neurotoxiques. Et comme les morphiniques sont des µ-agonistes, alors les endorphines eux-mêmes sont des neurotoxiques ?

On distingue les neurotoxines pures : Sarin, VX, MPP+ et les neurotoxiques, effectivement comme la méthamphétamine, je te l'accorde.

Mais déjà, si on reviens sur le concept de base : Neuro - Toxique, donc toxique du système nerveux central. Donc, substances qui entraînenent la mort neuronale et donc l'activation unique du système végétatif. Et cela se vérifie avec les anticholinestérases donc toxique de série V (VX, Sarin, Cyclosarin, etc.), qui surstimule les neurones du système sympathique (cholinergiques) et entraînent une paralysie et la mort par asphyxie.

Et je sais pas ce que tu cherches à dire avec ton étude, mais je peut t'assurer que la diamorphine pure ne pénètre pas le milieu intracellulaire. D'ailleurs elle ne peut même pas étant donné sa haute affinité avec le récepteur µ.
Si l'étude fait mention "d'élévation du calcium intracellulaire", c'est uniquement par la cocaïne puisque l'activation du récepteur µ entraîne le bloquage du canal calcique Ca2+ v-dépendant.

Et puis attends ? La diamorphine se métabolise en morphine et pourtant tu suggère que la morphine n'est pas neurotoxique ??? Je doit en penser quoi de cela du coup. Moi aussi je suis perdu.

Et puis autre chose. Fentanyl extrêmement liposoluble, oui ! Héroïne extrêmement liposoluble, non. Et puis même liposoluble, les neurones disposent de mécanismes de dégradations des substances, donc même si une infime partie passe la membrane cellulaire, elle se ferais immédiatement métabolisée en composée inactif et serait excrété du système nerveux.

Par contre, que les opioïdes produisent des effets proches de ceux neurotoxiques, notamment par diminution de l'excitabilité cellulaire, entièrement d'accord. Mais de la à parler d'apoptose...

J'ai utilisé les mauvais mots mais je t'assure, je n'ai aucune mauvaise intention. Si tu as des études qui argumentent ton propos, je modifierais mes posts et demanderais même une supression de ces derniers.

Amicalement (vraiment),

Az

Dernière modification par Azerbarit (30 mai 2021 à  13:15)


La société se détruit en cherchant son plaisir dans la déchéance

Hors ligne

 

Morning Glory 
Pécheuse récidiviste ~ Animatrice
10430
Inscrit le 10 Oct 2017
2191 messages
Blogs

Azerbarit a écrit

Tu suggère que les opioïdes sont neurotoxiques d'accord et je reconnaît que je me trompe oui c'est vrai j'assume.

Mais à un moment donné, nous sommes en France. Crois moi, si les opioïdes étaient neurotoxiques, le tramadol ne serait pas consommé par 12 millions de Français chaque années, le Fentanyl ne serait pas prescrit au cancereux, et en anhéstesie on n'utiliserais pas les fentaniloïdes.

Mais alors du coup j'ai pas compris: pour toi les opis sont neurotoxiques ou ne le sont pas?...


Non, je ne parlais pas de speedball. L'étude porte sur le speedball. Et le compare aux deux drogues séparées.

Toujours d'après elle:

We observed that cocaine (6.5%,p<0.05,t-test) and heroin (9.6%,p<0.05) alone induced a slight increase in the number of dyingcells, whereas both Her+Coc and Her:Coc increased this numberby about 23% (p<0.001), when compared with the control (non-treated cells), suggesting that combinations of heroin and cocaine are more neurotoxic than each drug alone.

Heroin alone only induced a sig-nificant decrease in mitochondrial membrane potential, by about5.1% (p<0.05) (Fig. 2C).

Furthermore, we observed that cocaine induced an increase incaspase-3 activity (by about 63%,p<0.01,t-test), whereas heroinincreased the number of active-caspase-3 positive cells by about5.2% (p<0.05%) (Fig. 3B), in comparison with the control, confirm-ing that both drugs may activate this effector caspase.

/forum/uploads/images/1622/capture-decran_2021-05-30_16-03-44.png

Ca ne veut-il pas dire que la dam est neurotoxique par elle-même? Comme je disais, vraissemblablement moins qu'un stim. Mais elle produit tout de même une mort neuronale significative, par les dommages intra-cellulaires que tu peux toi-même observer.

Donc elle est bien neuro-toxique. Pas besoin de la comparer à un gaz de combat lol


Azerbarit a écrit

Et puis attends ? La diamorphine se métabolise en morphine et pourtant tu suggère que la morphine n'est pas neurotoxique ??? Je doit en penser quoi de cela du coup. Moi aussi je suis perdu.

Ba oui... Parce que c'est pas en se transformant en morphine que la DAM est neurotoxique. Elle l'est en amont tout simplement, par elle-même quoi.

Je n'ai pas dit tout ça pour me faire ton ennemie.

Dernière modification par Morning Glory (30 mai 2021 à  16:10)


"No one can make you feel inferior without your consent"

RemAIDES #115 (version papier en CAARUD)

Hors ligne

 

Azerbarit 
Psycho junior
France
3590
Inscrit le 15 Apr 2019
448 messages
Blogs
@MG

La capsase-3 est un inducteur de l'apoptose. Mais tu m'explique pour l'augmentation du Ca2+ intracellulaire alors que c'est strictement l'inverse pour l'héroïne.

Si la C-3 est Ca2+ dépendante, comme l'héroïne peut donc l'activer ?

La société se détruit en cherchant son plaisir dans la déchéance

Hors ligne

 

Morning Glory 
Pécheuse récidiviste ~ Animatrice
10430
Inscrit le 10 Oct 2017
2191 messages
Blogs
J'en sais rien moi je te montre juste ce que j'observe, les résultats de l'étude^^ Je ne sais pas comment ça fonctionne précisément, et vraissemblablement eux non plus. Les résultats sont là, en tout cas moi c'est ce que je vois.

Dernière modification par Morning Glory (30 mai 2021 à  16:15)


"No one can make you feel inferior without your consent"

RemAIDES #115 (version papier en CAARUD)

Hors ligne

 

Azerbarit 
Psycho junior
France
3590
Inscrit le 15 Apr 2019
448 messages
Blogs

Morning Glory a écrit

J'en sais rien moi je te montre juste ce que j'observe, les résultats de l'étude^^ Je ne sais pas comment ça fonctionne précisément, et vraissemblablement eux non plus. Les résultats sont là, en tout cas moi c'est ce que je vois.

Je note. Toutes mes excuses si j'ai pu paraître brutal. J'essayerais de mieux me renseigner sur le sujet.

Mais en tout cas, dans la manière ou je vois les choses et cela n'engage que moi, si les opioïdes étaient réellement neurotoxique, cela changerais bien des choses dans la façon de concevoir les traitements et remettrais même en question les analgésiques opioïdes.

Merci tout de même de m'avoir éclairé sur le sujet l'ami,

Excellente journée à toi,

Az


La société se détruit en cherchant son plaisir dans la déchéance

Hors ligne

 

Terson 
BioHacker
France
1700
Inscrit le 25 Jul 2014
724 messages
Blogs

si les opioïdes étaient réellement neurotoxique, cela changerais bien des choses dans la façon de concevoir les traitements et remettrais même en question les analgésiques opioïdes.

La Pethidine est plutôt hautement neurotoxique et ça n'a jamais empêché les médecins d'en prescrire a gogo aux US.


Sautez dans l'urinoir pour y chercher de l'or.
Je suis vivant et vous êtes morts - Philip K. Dick

Hors ligne

 

Morning Glory 
Pécheuse récidiviste ~ Animatrice
10430
Inscrit le 10 Oct 2017
2191 messages
Blogs
Ba alors j'espère me tromper^^

Mais ouai je ne serais pas étonnée que même les antideps que je prends ou les neuroleptiques soient neurotoxiques à leur manière. Même légèrement^^ Les neuroleptiques ils ont essayé de le savoir mais il y a la variable confondue des maladies pour lesquels ils sont généralement prescrits: une perte neuronale effective est observée, mais est-ce qu'elle vient des neuros ou de la maladie elle-même? Huuum...

Si tu as du neuf concernant les poppys je serais happy d'en savoir plus du coup

++

"No one can make you feel inferior without your consent"

RemAIDES #115 (version papier en CAARUD)

Hors ligne

 

Azerbarit 
Psycho junior
France
3590
Inscrit le 15 Apr 2019
448 messages
Blogs

Morning Glory a écrit

Ba alors j'espère me tromper^^

Mais ouai je ne serais pas étonnée que même les antideps que je prends ou les neuroleptiques soient neurotoxiques à leur manière. Même légèrement^^ Les neuroleptiques ils ont essayé de le savoir mais il y a la variable confondue des maladies pour lesquels ils sont généralement prescrits: une perte neuronale effective est observée, mais est-ce qu'elle vient des neuros ou de la maladie elle-même? Huuum...

Si tu as du neuf concernant les poppys je serais happy d'en savoir plus du coup

++

Pour les neuroleptiques j'en sais pas grand chose, à part qu'un haut taux d'occupation des D2sh peut amorçer des symptômes parkinsonniens comme des dyskinésies tout cela.

Par contre je reviens sur un point interessant et dont on a pas débattu.

"Methylphenidate may protect neurons from the neurotoxic effects of Parkinson's disease and methamphetamine use disorder.[117] The hypothesized mechanism of neuroprotection is through inhibition of methamphetamine-DAT interactions, and through reducing cytosolic dopamine, leading to decreased production of dopamine-related reactive oxygen species.[117]"

https://en.wikipedia.org/wiki/Methylphe … armacology

Que penses-tu de cela ?

J'avoue que dès que j'ai vu cela, j'ai tout de suite eu dans l'esprit que le méthylphénidate n'était pas neurotoxique. Et pour la cocaïne j'avais vu quelque chose de similaire, comme une sorte de protection des neurones dopaminergiques par la recapture de la dopamine.

Cela n'enlève strictement rien cependant à l'accumulation de DFOSB


La société se détruit en cherchant son plaisir dans la déchéance

Hors ligne

 

Morning Glory 
Pécheuse récidiviste ~ Animatrice
10430
Inscrit le 10 Oct 2017
2191 messages
Blogs
La methylphenidate est très peu neurotoxique pour un stim. J'avais lu 10X moins que l'amphet mais alors pour retrouver l'étude me faudrait du temps.

Plus haut sur ce fil, j'ai posté une étude qui dit:

Further, the present findings confirm and extend previous results indicating that methylphenidate, unlike amphetamine, lacks DA neurotoxic potential, and strongly suggest that DA efflux, although perhaps necessary, is not sufficient for the expression of amphetamine-induced DA neurotoxicity.

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/9365033/


Methylphenidate may protect neurons from the neurotoxic effects of Parkinson's disease and methamphetamine use disorder.[117] The hypothesized mechanism of neuroprotection is through inhibition of methamphetamine-DAT interactions

Et oui c'est logique il semble empêcher la meth de passer dans le milieu intra-cellulaire en occupant le DAT. Un peu (beaucoup) comme les SSRIs sur le SERT bloquent les effets des empathos.

Pour ce passage

and through reducing cytosolic dopamine, leading to decreased production of dopamine-related reactive oxygen species.

Je saurais moins dire. En gros il y aurait moins de radicaux libres formés? thinking

Cela n'enlève strictement rien cependant à l'accumulation de DFOSB

Nous sommes d'accord



EDIT

Par contre, combiner MPH et agoniste 5-HT2 provoquerait effectivemment une neurotoxicité.
https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/11169768/

Dernière modification par Morning Glory (30 mai 2021 à  17:18)


"No one can make you feel inferior without your consent"

RemAIDES #115 (version papier en CAARUD)

Hors ligne

 

Azerbarit 
Psycho junior
France
3590
Inscrit le 15 Apr 2019
448 messages
Blogs

Morning Glory a écrit

Et oui c'est logique il semble empêcher la meth de passer dans le milieu intra-cellulaire en occupant le DAT. Un peu (beaucoup) comme les SSRIs sur le SERT bloquent les effets des empathos.

Bah ouais mais du coup cela reviendrais à dire que seules les substances interagissant avec le milieu intracellulaire, donc les amphétamines seraient neurotoxiques ?
Mais du coup la cocaïne, les phénidates, etc. C'est complexe. Si j'avais bien lu, le méthylphénidate se lie vraiment particulièrement au DAT et forme un complexe spécial qui serait à l'origine d'une réduction de la quantité de radicaux libres. Mais on manque de beaucoup d'études à ce sujet.

Morning Glory a écrit

Je saurais moins dire. En gros il y aurait moins de radicaux libres formés? thinking

En tout cas c'est ce que je comprends également.

Morning Glory a écrit

Par contre, combiner MPH et agoniste 5-HT2 provoquerait effectivemment une neurotoxicité.
https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/11169768/

J'étais tomber sur cette étude également et j'avoue avoir eu du mal à tout décrypter au début wink


La société se détruit en cherchant son plaisir dans la déchéance

Hors ligne

 

guygeorges 
PsychoHead
8221
Inscrit le 12 Mar 2015
1175 messages
Blogs
En fait vous ne comprenez pas grand-chose parce que c'est d'une complexité vraiment extrême. Une drogue va se lier plus ou moins à différents sous types de récepteurs, ce qui sous-entend va appuyer sur certaines zones du cerveau plus que sur d'autres, et là je parle que du cerveau. Un produit neuroprotecteur dans une certaine condition, va être toxique dans une autre. Vous vous battez à coup d'article en mode cherry picking, mais faut vraiment prendre du recul sur les choses pour commencer à tenter de saisir le truc. Perso j'ai déjà essayé de me motiver a faire des articles de blog ici pour essayer d'expliquer un point, a chaque coup j'ai laissé tombé en me rendant compte que ce que j'allais affirmer n'est pas vraiment exact dans un certain cas particulier.

Dire qu'on ne prescrirait pas quelque chose de neurotoxique, ça aussi ça n'as pas de sens. En médecin tout est à mettre sur l'échelle du bénéfice Vs risque.

Je ne sais pas pour vous donner une idée, on peut prendre l'apoptose. Dans certains cas ça peut être bénéfique, dans d'autre néfaste. Créer des nouveaux neurones et dendrites par l'activation de la voie mTOR c'est bénéfique..., sauf si c'est dans des aires du cerveau qui impliquent l'addiction. Le contraire, l'activation de l'autophagie, c'est bénéfique dans le cas d'un jeune..., pourtant l'abus de drogue peut provoquer une autophagie délétère.

Je vous met à l'aise tout de suite, mon message est paresseux, et ne prétends pas être sourcé. Mais le message c'est que c'est foutrement complexe et activer une voie dans un certain cas peut paraître bénéfique dans une étude, mais pourtant être néfaste à l'organisme dans d'autres cas.

Just my two cents...

Je saurais moins dire. En gros il y aurait moins de radicaux libres formés? thinking

En gros la marche même du cerveau produit des radicaux libre. Parlons du système dopaminergique. Le cerveau produit des neurotransmetteurs, les libèrent, les métabolisent. La métabolisation ça crée un stress oxydant. Si tu diminue le besoin de produire et de métaboliser un neurotransmetteur, alors tu diminue le stress oxydant. Oui mais un stress oxydant, ça permet à ton corps de stimuler la production de protéine pour lutter contre. Et ça ces protéines elles sont bénéfiques. Ducoup couper tout stress oxydant, on peut pas vraiment voir ça comme quelque chose de bénéfique. C'est pour ça que le sport est au final bénéfique même si métaboliquement c'est un stress pour l'organisme.

Si ton cerveau manque d'un certain neurotransmetteur, mettre un inhibiteur de la recapture de ce neurotransmetteur va être bénéfique. Pourtant je suis pas vraiment sur que se tartiner au méthylphénidate, qui va accentuer un stress à d'autres niveau, sera très bénéfique au long court. A moins que t'ai une pathologie qui vaille le coup de prendre ce risque. Etc etc etc...

Bref mon humble message ici, c'est qu'on comprends vraiment pas bien les choses, les conclusions sont difficilement faisables, et pas vraiment en citant 2/3 articles comme ça, tout ça sans vouloir casser votre délire, parce que en jouant à ça, vous augmentez votre connaissance et au final c'est cool.

Je relis mon mess et je sais vraiment pas si il est utile en fin de compte, comprenne qui pourra...

Dernière modification par guygeorges (30 mai 2021 à  19:14)


Du nectar idéal sitôt qu’elle a goûté,
La nature répugne à la réalité :
Dans le sein du possible en songe elle s’élance;
Le réel est étroit, le possible est immense

Hors ligne

 

Azerbarit 
Psycho junior
France
3590
Inscrit le 15 Apr 2019
448 messages
Blogs
@guygeorges

Sans commenter la manière dont est écrit ton article, qui n'est pas de mon ressort, j'aimerais t'apporter quelques petites précisions.

Parlons sciences, parlons language scientifique, je prefère psychotrope à "drogue", qui pour moi rélève du champs lexical péjoratif, m'enfin ce n'est qu'un léger détail.

guygeorges a écrit

Une drogue va se lier plus ou moins à différents sous types de récepteurs, ce qui sous-entend va appuyer sur certaines zones du cerveau plus que sur d'autres, et là je parle que du cerveau.

Ce discours est beaucoup trop vague, tu supposes bien trop de choses. Lorsqu'on parle d'un psychotrope en particulier, exemple la morphine, on sait aujourd'hui dans quelles zones du système nerveux elle agit. Le mécanisme reste pourtant le même dans toutes les zones et elle conserve son affinité avec le récepteur peut importe l'aire concernée. Et le terme "appuyer" me déplaît.

guygeorges a écrit

Un produit neuroprotecteur dans une certaine condition, va être toxique dans une autre.

Non plus, je ne connais aucun produit qui soit a la fois cytotoxique et bénéfique pour l'organisme. A ce niveau la, tu suggère donc que la méthamphétamine, le sarin, etc. sont quelque part bénéfiques pour la santé ?????

guygeorges a écrit

Vous vous battez à coup d'article en mode cherry picking, mais faut vraiment prendre du recul sur les choses pour commencer à tenter de saisir le truc.

Nop, on s'informe et MG m'a fait apprendre des trucs. Psychoactif n'est pas un lieu ou l'on se bat pour qui aura raison.

guygeorges a écrit

Perso j'ai déjà essayé de me motiver a faire des articles de blog ici pour essayer d'expliquer un point, a chaque coup j'ai laissé tombé en me rendant compte que ce que j'allais affirmer n'est pas vraiment exact dans un certain cas particulier.

Mais je t'y encourage. Cela ouvrira le débat et c'est tout ce que nous voulons.

guygeorges a écrit

Dire qu'on ne prescrirait pas quelque chose de neurotoxique, ça aussi ça n'as pas de sens. En médecin tout est à mettre sur l'échelle du bénéfice Vs risque.

Entièrement d'accord mais c'est pour cela que l'on distingue les neurotoxiques faibles et les neurotoxiques forts. Lorsque la neurotoxicité du produit pèse dans la balance, la substance n'obtient pas d'AMM.

guygeorges a écrit

Je ne sais pas pour vous donner une idée, on peut prendre l'apoptose. Dans certains cas ça peut être bénéfique, dans d'autre néfaste. Créer des nouveaux neurones et dendrites par l'activation de la voie mTOR c'est bénéfique..., sauf si c'est dans des aires du cerveau qui impliquent l'addiction. Le contraire, l'activation de l'autophagie, c'est bénéfique dans le cas d'un jeune..., pourtant l'abus de drogue peut provoquer une autophagie délétère.

A l'âge adulte, seules quelques ramifications et encore par des facteurs de croissances cellulaires sont capables d'organiser la création de nouveau neurones. Et dans les mécanismes de dépendance, tu ne créé pas de nouveaux neurones mais des nouvelles dendrites par le processus d'expension dendritiques aussi appelé BDNF.

guygeorges a écrit

En gros la marche même du cerveau produit des radicaux libre. Parlons du système dopaminergique. Le cerveau produit des neurotransmetteurs, les libèrent, les métabolisent. La métabolisation ça crée un stress oxydant. Si tu diminue le besoin de produire et de métaboliser un neurotransmetteur, alors tu diminue le stress oxydant. Oui mais un stress oxydant, ça permet à ton corps de stimuler la production de protéine pour lutter contre. Et ça ces protéines elles sont bénéfiques. Ducoup couper tout stress oxydant, on peut pas vraiment voir ça comme quelque chose de bénéfique. C'est pour ça que le sport est au final bénéfique même si métaboliquement c'est un stress pour l'organisme.

Oui encore une fois tu as raison, mais ça n'a rien à faire la. Tu compare indirectement le sport, vécu effectivement comme un stress à la consommation de psychotropes. Bien évidement que nous produisons des radicaux libres, par le simple fait de vivre. Mais la on parle du méthylphénidate, sans aucune appologie. Je comprends pas ce que cette partie apporte au débat.

guygeorges a écrit

Si ton cerveau manque d'un certain neurotransmetteur, mettre un inhibiteur de la recapture de ce neurotransmetteur va être bénéfique. Pourtant je suis pas vraiment sur que se tartiner au méthylphénidate, qui va accentuer un stress à d'autres niveau, sera très bénéfique au long court. A moins que t'ai une pathologie qui vaille le coup de prendre ce risque. Etc etc etc...

Donc je n'ai pas dis ça. J'ai simplement évoqué certaines études qui ont été menés. De même et je t'invite à aller consulter la page wikipédia du méthylphénidate ou il y a les sources, d'autres études montrées que la prise de méthylphénidate permettait à certaines zones du cerveau, notamment le striatum ventral, le cortex préfrontal, etc., de combler leurs anomalies surtout lors d'un TDAH. Et le TDAH pour avoir un membre de ma famille qui en souffre, c'est une pathologie "qui vaut le coup" de prendre du méthylphénidate. Et le risque à long terme...bah je ne le vois pas.

guygeorges a écrit

Bref mon humble message ici, c'est qu'on comprends vraiment pas bien les choses, les conclusions sont difficilement faisables, et pas vraiment en citant 2/3 articles comme ça, tout ça sans vouloir casser votre délire, parce que en jouant à ça, vous augmentez votre connaissance et au final c'est cool.

Confirmes-moi qu'il n'y a aucune prétention dans ce message. Si c'est le cas, c'est de la maladresse, mais en tout cas, je n'ai jamais prétendu avoir raison ni la science infuse. Parce que les termes que tu utilises ne sont pas vraiment valorisant : "délire", "en jouant", "c'est cool". Pas scientifique tout cela.

guygeorges a écrit

Je relis mon mess et je sais vraiment pas si il est utile en fin de compte, comprenne qui pourra...

oké

Dernière modification par Azerbarit (30 mai 2021 à  19:42)

Reputation de ce post
 
Extrèmement pénibles tes postes, monsieur je sais tout

La société se détruit en cherchant son plaisir dans la déchéance

Hors ligne

 

Acid Test 
PsychoAddict
7720
Inscrit le 28 Sep 2014
2598 messages

Atticus a écrit

Hello Tous

Je suis un vieux pour beaucoup d’entre vous , 40 ans, mais un jeune parkinsonien !! Maladie relativement handicapante et mentalement pesante. Bref, je ne me suis jamais vraiment drogué, pas d’addiction “grâce” à la maladie qui allége fortement mon cerveau de dopamine en cause dans le processus d’addiction. C’est le bon côté, les mauvais côtés étant des douleurs chroniques, de la fatigue, une apathie émotionnelle… j’ai goûté la cocaïne à une soirée et je me suis senti juste bien, d’équerre sans être défoncé ou excité, juste bien. Cela fait maintenant 4 mois que j’en prends un rail de temps en temps, en moyenne une fois par semaine à chacune de mes phases off, c’est-à-dire ré apparition des symptômes ( dyskinésie, fatigue…)
La raison de mon message: savoir si d’autres malades connaissent ce “traitement”? Si des experts peuvent m’informer (neurologue ou médecin amateur éclairé) Et surtout où puis-je trouver un produit de bonne qualité?
Je sais pertinemment que la cocaïne est un produit à risque mais vous n’imaginez l’enfer que peut être cette maladie et le bien que me fait la cocaine, l’impression de vivre normalement durant une ou deux heures.
Salutations

Je n'ai pas lu  les autres posts et je ne suis pas un spécialiste de Parkinson , ni des effets que la cocaine pourrait avoir sur les symptomes de cette maladie mais j'aurais peur qu'elle n'augmente ces  symptomes justement , avec une utilisation plus réguliere ( ou chronique meme si il ne semble pas que ce soit ton but ).
Les stimulants en générale peuvent avoir pas mal d'effets secondaires et induire des déréglements au niveau physiologique et des neurotransmetteurs , alors renseigne toi bien ( ce que tu sembles etre en train de faire ) , afin de ne pas avoir d'effets secondaires qui pourraient etre regrettables , y compris sur le long terme .

Le cannabis n'a t'il pas des effets positifs sur Parkinson ?

Il me semble me souvenir avoir vu ou lu quelque chose sur le sujet il y a quelques années .

Edit : je viens de regarder vraiment vite fait au sujet du cannabis et de parkinson et c'est bien ça , il semble sue ça ait des effets positifs sur les symptomes , notamment le CBD que contient le cannabis .
À  savoir qu'il y a des variétés qui en contiennent plus ou moins mais il existe aussi du CBD pur , qui  est sans risque à priori , sachant qu'ik n'est pas psychoactif et semble avoir des effets positifs sur un certain nombre de pathologies .
La cocaine me semble plus aventureux , voir risqué avec parkinson mais je n'ai aucune infos sur le sujet , c'est plus un avis vu l'effet de cette drogue sur le cerveau et le corps .

Dernière modification par Acid Test (31 mai 2021 à  01:24)

Hors ligne

 

Acid Test 
PsychoAddict
7720
Inscrit le 28 Sep 2014
2598 messages

Morning Glory a écrit

Citer

Je pense qu'il faut garder du recul vis à vis de ces études faites sur des animaux et ne pas prendre ça comme argent comptant , comme quelque chose qui s'appliquerait à coup sur  à l'homme , dont les consequences seraient forcément vraiment importante et à un niveau réellement néfaste , que ce soit permanent ou passager  !
Les chercheurs constatent certaines choses sur les animaux en jouant un peu les apprentis sorcier ( c'est entre autres le but de la recherche ) , sachant que comme ils le disent eux meme , ils ne comprennent pas bien certains fonctionnement ou les consequences de certaines chose qu'ils constatent  et leurs implication dans tel ou tel domaine .
Ce sont des pistes de travail mais pour l'instant il est bien trop tot pour etre vraiment affirmatif quant aux consequences précises et  définitives pour l'etre humain .

Ils disent bien par exemple :
" Although the mechanisms of NMDAR involvement in opioid analgesic tolerance remain unclear..."

De la plupart des drogues , les opiacés sont certainement celles qui sont le moins toxiques pour le corps , en tout cas en se basant sur les connaissances actuelles !
Ça ne veut pas dire que l'on ne découvrira pas d'autres choses dans l'avenir  venant infirmer cette état des choses mais ça fait plus de deux siecles que l'alcaloide de la morphine a été isolé et concretement , on a quand meme beaucoup de recul sur les effets de cet opiacé , y compris à long terme et de beaucoup d'autres aussi , meme si on ne sait ni ne comprend encore bien tout , sur le sujet et qu'il est possible qu'il y ait plus d'effet secondaires néfastes que ceux que l'on connait vraiment pour l'instant.
Apres , faut voir dans quelles conditions , à quel niveau , si ça touche tout le monde, dans quelles proportions  quelles en sont les consequences , est ce définitif ou pas , anecdotique ou ayant vraiment des consequences importantes à prendre en compte ...etc

Dernière modification par Acid Test (31 mai 2021 à  01:49)

Hors ligne

 


Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire




    Psychoactif en Images
    Plus d'images psychoactives
    En ce moment sur PsychoACTIF  
     Psychoactif 
    Enquete : la communauté Psychoactif, qui sommes nous en 2021 ?
    31 mars 2021Annonce de Equipe de PsychoACTIF
     Appel à témoignage 
    Quel serait le kit d'injection adapté à vos pratiques ?
    Il y a 5jCommentaire de Gribouille78 (14 réponses)
     Appel à témoignage 
    Analyse de drogue et cannabis : qu'en attendez vous ?
    16 juillet 2021Commentaire de ephémère tox.stop (19 réponses)
     Appel à témoignage 
    Connaissez vous l'annuaire sur la réduction des risques ?
    26 juin 2021Commentaire de pierre (13 réponses)
     Forum UP ! 
    Comment Cuisiner du Adb-butinaca ?
    Il y a 20hDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum 
    Interaction & Mélange - Reprise du Tramadol + Valium
    Il y a moins d'1mnNouvelle discussion de jlf dans [Tramadol...]
     Forum 
    Fumer - Recommandation
    Il y a moins d'1mnCommentaire de Ivanovitch dans [DMT, changa et ayahua...]
    (3 réponses)
     Forum 
    Qui a des nouvelles d'Akaion ?
    Il y a 1mnCommentaire de marvin rouge dans [Au coin du comptoir.....]
    (3 réponses)
     Forum 
    Bromazepam 2 jours par semaine, quel risques ?
    Il y a 53mnNouvelle discussion de Auzyris dans [Médicaments psychotro...]
     Forum 
    Tails - Problème de connection Tor sur Tails
    Il y a 1hCommentaire de Meumeuh dans [Anonymat et sécurité...]
    (2 réponses)
     Forum 
    Expériences - Votre k-hole le plus fou
    Il y a 2hNouvelle discussion de MelieBlotterTrixx dans [Kétamine et PCP...]
     Forum 
    Differences entre dissociatif et psychédélique.
    Il y a 3h
    1
    Commentaire de Hemoropioid dans [Kétamine et PCP...]
    (3 réponses)
     Forum 
    Arrêt & Sevrage - Comment arrêter le subutex le plus doucement possible
    Il y a 4hCommentaire de cependant dans [Buprénorphine (Subute...]
    (2 réponses)
     Blog 
    Trimébutine + zopiclone
    Il y a 2hCommentaire de Azerbarit dans le blog de Pmt657
    (1 commentaires)
     Blog 
    PhotoACTIF
    Il y a 7h
    9
    Commentaire de Meumeuh dans le blog de Meumeuh
    (87 commentaires)
     Blog 
    [Video] Qu'est-ce que la drogue m'a apporté ?
    Il y a 8h
    1
    Commentaire de marvin rouge dans le blog de Ledayuum
    (7 commentaires)
     
      QuizzZ 
    Etes-vous dépendant au tabac ?
    Dernier quizzZ à 23:12
     PsychoWIKI 
    Arrêter la méthadone
     Topic epinglé 
    Neurchi de Psychoactif
     Nouveaux membres 
    Folavril, Zaiizen nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
    S'identifier

    Mot de passe oublié

    Morceaux choisis 

     Quel serait le kit d'injection adapté à vos pratiques ?
    par L'Apoticaire, le 15 Jul 2021
    Les stéribox sont pour moi (et beaucoup d'autres usagers qui sont passés à du matos plus adapté à l'IV de drogues que les stéri) carrément obsolète, certes c'est évidemment infiniement mieux que d'utiliser une cuillère à soupe sale avec de l'eau du robinet, de filtrer sa solution avec un...[Lire la suite]
     1 ère expérience 1cp-LSD
    par Cartooner, le 12 Jul 2021
    1 ère fois au 1cp lsd : 220 mcg en 2 drop Je suis chez ma copine il est 16h, je m’envoie 110mcg et elle 75 Les effets commencent à se faire ressentir rapidement pour moi, nous sommes en intérieur pour le moment. Soudainement une envie folle de manger du chocolat kinder x) J’en mange, je ne s...[Lire la suite]
     Help !
    par Meumeuh, le 13 Jul 2021
    Hello, Tu n'as jamais été sous TSO ? Je te donne mon point de vue. J'ai aussi consommer de l' héroïne pendant 6 / 7ans comme toi j'ai voulu arrêter avec un sevrage Cold Turkey et cela plusieurs fois. Et à chaque fois, ce fût un échec car que ce soit quelques jours/semaines/mois je suis...[Lire la suite]
    Tous les morceaux choisis
    Les derniers champis

    Merci beaucoup ! dans [forum] Differences entre dissociatif et psychédélique.
    (Il y a 3h)
    Merci c'est gentil, je fais ce choix en âme et conseil dans [commentaire de blog] [Video] Qu'est-ce que la drogue m'a apporté ?
    (Il y a 5h)
    Merci et vive le point P !lol dans [forum] Plaisir prostatique et drogues.
    (Il y a 9h)
    Ça évolue enfin ses box youpi ;) dans [forum] Quel serait le kit d'injection adapté à vos pratiques ?
    (Il y a 9h)

    Pied de page des forums